Partagez | 
Kana teste ses pouvoirs, tous à l'abris !!! [pv = Gaetaaaaaaaaaaan ^ ^ ]
##   Mar 12 Juin 2012 - 22:47
avatar
Invité

Je me réveillais ce matin en me demandant comment tester mes pouvoirs sans blesser personne. Je me décidais à me balader autour de Terrae pour trouver un coin tranquille. Je me levais et m'habillais d'un t-shirt rouge à l'allure médiévale dont les longues manches étaient lacées de cuir, rouge lui aussi ainsi que d'un pantalon de velours noir à pattes d'eph. Je mis à mon cou la petite bourse contenant le cristal d'Hideko et me mis en route. Je sortis dans le petit matin pour commencer à divaguer. Pas de petit déjeuner pour moi, comme je n'avais pas faim. J'aurais pu passer pour anorexique au vu de ma petite taille, de ma finesse et de mon apparence fragile. Pourtant, il ne fallait pas se fier aux apparences, je pouvais donner des coups puissants. Je souris en me rappelant comment j'avais à moitié détruit un mur dans un accès de rage. Perdue dans mes pensées, j’émergeais de mon monde pour regarder autours de moi. Je levais les yeux de mes compensées noires et, ahurie, je regardais partout car je ne connaissais pas l'endroit où je me trouvais. Une prairie miniature s'étendait à me pieds. Je me félicitais car elle semblait faite pour tester mes pouvoirs. Je fermais donc les yeux, à la recherche de la petite étincelle que je pourrais utiliser comme lors de mon initiation. Je la trouvais facilement et n'eus aucun mal à la faire remonter le long de mon bras. À ce moment là, les choses se compliquèrent : je sentis des picotements dans ma paume gauche et me concentrais pour les faire disparaître, les yeux toujours fermés. Les picotements disparurent et j'ouvrais prudemment les yeux. Je contemplais avec stupéfaction la sphère tournoyante qui semblait mêler des fils bleus et or. Interdite, je perdis le contrôle de mon pouvoir et ma sphère alla se disloquer cinq mètres plus loin. Je regardais dans sa direction et vis alors qu'un garçon était assis dans l'herbe, très près de là où ma sphère s'était disloquée. Inquiète, je courus dans sa direction, rouge d’embarras.

E...excuse-moi! Je n'ai pas contrôlé ce que je faisait! Tu n'as rien? demandais-je, tout à trac.
##   Mer 13 Juin 2012 - 20:54
avatar
Invité


À son habitude, Gaétan s'était levé tôt. Tout le monde semblait encore dormir lorsqu'il quitta silencieusement le dortoir. Il était arrivé depuis hier et n'avais pas eu le temps de comprendre en quoi consistait exactement sa nouvelle vie. Mais c'était déjà mieux que l'hôpital : apparemment il pouvait se balader comme il voulait et personne ne l'embêtait avec les médicaments ! (Qu'il avait d'ailleurs soigneusement oublié de prendre.)
Et de toutes manières il n'avait pas vraiment d'autre endroit où aller.

L'intérieur du domaine était protégé du vent. Gaétan avait envie d'une bonne rafale sur sa peau pour se réveiller un peu (ça remplacerait sa douche du matin car il n'avait toujours pas trouvé où celle-ci se cachait...).
Il sortit donc du domaine, s'étonnant qu'on ne lui bondisse pas dessus pour l'arrêter.

Au bout d'un petit quart d'heure, il atteignit une prairie exposée au vent et y bondit gaiement puis s’affalât dans l'herbe de tout son long.

Haaaa, le bonheur. Il se laissa submerger quelques instants puis se ressaisi et s'assit. Le paysage était propice à la réflexion et au défilement de multiples pensées. Mais Gaétan essaya de ne penser à rien. Il se concentrait sur la fourmi qui lui grimpait le long du bras lorsqu'il entendit un bruit étrange, inconnu derrière lui.

Il fit volte-face. Une fille courait vers lui, s'efforçant de ne pas virer au cramoisi. Mais manifestement elle n'y arriva pas et était toute rouge lorsqu'elle s'adressa à lui. Rouge comme son T-shirt. Qui lui allait très bien d'ailleurs, ne put-il s’empêcher de noter.

« E...excuse-moi! Je n'ai pas contrôlé ce que je faisait! Tu n'as rien? »

Il resta interdit. Qu'est-ce qu'elle avait fait, exactement ? Gaétan entraperçut du coin de l’œil un trou dans l'herbe à quelques centimètres de lui.

Les questions seraient pour plus tard. Il s'agissait d'abord d'appliquer la politesse :

« Bonjour. Je m'appelle Raoul. Et toi ? »

Gaétan tentait de déstabiliser la jeune fille (qui semblait être déjà extrêmement gênée) à l'aide d'un ton et d'un regard quelque peu hautain et quelque reproche dans la voix. Il se savait impressionnant de par son physique torturé et comptait bien en profiter pour perturber son auditoire.

Gardons la main maintenant qu'on l'a pensa t-il en souriant intérieurement.



(Habillé d'un marcel noir (comme sur la photo) et pantalon de toile. Maquillé comme à son habitude.)
##   Mer 13 Juin 2012 - 22:12
avatar
Invité

Je sentis immédiatement qu'il semblait un peu surpris. Je notais qu'il regarda autours de lui et vit le trou dans l'herbe. Moi qui ne voulais pas rougir, je fit plus que rougir, cette fois, je virais carrément au coquelicot lorsqu'il me regarda d'un air hautain et se présentais, le ton remplis de reproche. Grâce à mon pouvoir de sensitive, je sus qu'il mentait quant à son nom. Je palis un peu pour passer au rose ténu, seulement sur les joues. Je souris en pendant la tête de côté.

Je m'appelle Kana Whitewolf, enchantée! Et sinon, au lieu de mentir, si tu me disais ton vrai nom? Demandais-je, consciente d'avoir l'air parfaitement détendue.

Un brise vint à nous et je m'assis à côté de "Raoul" pour la savourer. Je laissait le vent jouer avec les cheveux courts un moment, détendue. la seconde d'après, j'étais debout, venant de me rappeler pourquoi je m'étais aventurée si loin de ma chambre. Mais, au vu de la tête du garçon, qui ne me revenait toujours pas d'ailleurs, je me doutais qu'il était nouveau. J'appréciais son maquillage qui lui donnait un côté félin. Ses cheveux coupés en brosse étaient dressés sur sa tête et je notais que ça lui allait bien. " Mais à quoi je pense, moi! Secoue-toi, dis quelque chose et bouge de là! T'as autre chose à faire! Me dis-je pour me booster. Je fis un sourire (plein de fossettes) au menteur et dit.

T'es tout nouveau ici, toi! Je ne t'ai jamais vu à Terrae. Alors, regarde et prends-en de la graine, parce que ce que je vais te montrer sera peut-être ce que tu pourras faire un jour!

Sur ce, je me reculais, souflais un grand coup et fermais les yeux. Je me concentrais fort et ramenais l'étincelle le long de mon bras. Cette fois, je ne ressentis aucun picotement et je posais sur le nouveau un regard impérieux. La sphère d'électricité tournoya dans ma main, mêlant or et bleu ciel. Je voulut alors tenter quelque chose et fermais ma main sur la sphère. Un grésillement retentit et elle disparut. J'ouvrai la main et un filet de fumée s'échappa de ma paume. Je souris, satisfaite.
##   Jeu 14 Juin 2012 - 14:28
avatar
Invité

Contrairement à ce qu'il imaginait, la jeune fille ne fus pas plus perturbée que ça. Et même cela lui fit retrouver sa couleur de peau naturelle.

Elle lui sourit et, détendue, se présenta :

« Je m'appelle Kana Whitewolf, enchantée! Et sinon, au lieu de mentir, si tu me disais ton vrai nom? »

Comment avait-elle su qu'il mentait ? Elle se la pète un peu, trouva Gaétan, légèrement courroucé.

Mais c'est avec un ton et une attitude polis qu'il répondit en souriant, sans soucier le moins du monde du fait d'être un menteur.

« Enchanté. »


Elle vint s'asseoir naturellement à côté de lui. Pour se relever subitement quelques secondes après.
Je pues ? Ah oui, pas pris de douche, ce matin, c'est vrai...
Elle sembla perdue dans ses pensées un instant en le regardant ce qui fit énormément plaisir à Gaétan. Puis elle souris de nouveau.

« T'es tout nouveau ici, toi! Je ne t'ai jamais vu à Terrae. Alors, regarde et prends-en de la graine, parce que ce que je vais te montrer sera peut-être ce que tu pourras faire un jour! »

Ah. Je vais peut-être enfin avoir quelques réponses à mes questions...
On lui avait rapidement expliqué une histoire farfelue avec des pouvoirs mais Gaétan s'était dit qu'il comprendrait certainement mieux sur le vif. Lui aussi, allait-il vraiment en avoir ? Il ne se sentais pas exactement de la même graine qu'un super héros.

Elle recula, pris son inspiration et ferma les yeux. Comme si elle se concentrait intensément. Puis elle regarda Gaétan d'une manière qu'il n'aima pas du tout et il eu subitement envie de la tacler par terre.
Il n'en eut pas le temps car une sphère étrange apparut dans la main de la jeune fille. Elle ferma les yeux, Gaétan attendais la suite, mais tout disparut. Elle sourit à nouveau d'un air satisfait et Gaétan refréna son envie de la plaquer (de toute manière, il y avait trop de risque de se faire tabasser en retour) car trop de questions le taraudait.
Tu m'explique comment tu as fait ça ? Comment sais-tu que je ne m'appelle pas Raoul ?

Sa fierté lui fis dire :

« Tu saurais où sont les douches ? »

Sans se sentir vraiment idiot par rapport à ce qu'il venait de dire, il se dit que vu comme c'était parti, il ne les aurait pas tout de suite, les vraies réponses. Allait-elle se vexer du peu d'intérêt apparent qu'il avait pour son pouvoir ? Mais elle se la pétait trop aussi, là. (Gaétan est de mauvaise foi ♥)
##   Lun 18 Juin 2012 - 18:38
avatar
Invité

Mon sourire disparut aussi vite qu'il était apparut. Les. . . douches? Je fixais "Raoul", complètement ébahie. Me ressaisissant, je réfléchit.

Si tu n'avais pas remarqué, je suis une Fille Précisais-je.

Ce gars commençais à me taper sérieux sur les nerfs! Je rageais à l'intérieur. D'abord il me ment, ensuite, il me parle comme à un enfant... Mais il a quel âge, d'ailleur? Je le dévisageais, essayant de lui trouver un âge aproximatif.Une grosse rafale de vent me mit les cheveux dans les yeux, en même temps que des poussières. Je reculais en me frottant les yeux et je finis par devoir m'assoire, sans savoir trop où.

Et merde... j'y voit plus rien... Râlais-je. Les douches, c'est dans le bâtiment ... euh... des dortoires, à droite du dortoire garçon, je crois, mais c'est pas sûr. Sinon, tu aurais pas un peu d'eau? Lâchais-je, maintenant vraiment sur les nerfs.

Je continuais de me frotter les yeux sans d'autre effet que de me les rougir un peu plus et de me les faire pleurer. Je continuais à pester contre les poussières tout en me forcant à arrêter de me frotter furieusement les yeux. À tatopns, je sortit un mouchoir et m'essuyais les yeux. Je les ouvris un peu et remarquais que je m'étais assise à une cinquantaine de pas de "Raoul". Consciente d'avoir l'air complètement idiot, je rougis jusqu'aux oreilles. Et voilà, encore une fois. Je soufflais, dans un coup de pompe et une ras-le-bol général.
##   Mar 26 Juin 2012 - 19:41
avatar
Invité

Kana fixa Gaétan, semblant éberluée. Mais elle eu tout de même la bonté de répondre. Incroyable. Cette fille semblait extrêmement... patiente ? Gentille ?

Je me serai certainement cassé à sa place.

Si tu n'avais pas remarqué, je suis une Fille.

Euh... ah oui, exact. Et ?
A ben elle doit connaître QUE les douches des filles. Hm. Logique.
Si, elle était un peu énervée quand même...

Elle était entrain de dévisager Gaétan lorsqu'elle se mit subitement à se frotter les yeux.

Elle pleure ?
Elle recula et s'assit à une vingtaine de mètres de lui.
Un sentiment de culpabilité commença à s'immiscer en Gaétan.
Ah non ! Je refuse, j'ai rien fait de mal. Elle se la pétait trop !

Il entendit les mots, hachés, qu'elle lui dis.

Et merde... j'y voit plus rien... Les douches, c'est dans le bâtiment ... euh... des dortoires, à droite du dortoire garçon, je crois, mais c'est pas sûr. Sinon, tu aurais pas un peu d'eau?

Ah oui, en fait, j'ai pas du tout cherché au bon endroit, les douches. C'était facile à trouver. Ben j'avais la tête dans le cul, oui, et alors ?
Euh... De l'eau ?

Il y a des gens qui boivent lorsqu'ils sont tristes, mais rarement de l'eau... Était-elle vraiment entrain de pleurer ?
Il s'approcha d'elle lorsqu'elle sorti un mouchoir. Elle soupira bruyamment et Gaétan s'assit à côté d'elle, sans se soucier de puer ou non.

« De l'eau, pourquoi tu veux de l'eau ? J'en ai pas, désolé »

Il parlait vite, d'un ton imposant, qui ne souffrait aucune interruption. Et enchaîna sans la laisser répondre.

« Tu pleures ? Faut pas pleurer pour ça, c'était cool ce que t'as fait. Tsé, des fois y a des gens qui disent ce qui leur passe par la tête sans se poser de question de l'impact que ça peut avoir. Ils sont un peu crétins. »

Gaétan faisait semblant de réconforter Kana comme si c'était quelqu'un d'autre qui lui avait fait du mal...

« Faut pas le prendre mal, quand ils font ça, c'est stupide parce que c'est pas contre toi, tsé. Mais chui sûr qu'en vrai ça les intéresse ce que tu fais. Genre ils se demandent comment tu fais, et tout. »

Il essayait de manière plus ou moins subtil d'obtenir des réponses à ces questions... Tout en tentant d'être gentil avec celle qu'il avait fait pleurer.
##   Mer 27 Juin 2012 - 17:46
avatar
Invité

Lorsque je pus enfin distinguer quelque chose, je vis que "Raoul" s'était raproché et me regardais bizarrement. Alors, à ma grande surprise, il se mit à parler comme si j'étais triste. Je pensais qu'il partirais en me plantant là. Je lui offrit un regard de chouette mal réveillée à cause de mes yeux rouges.

De l'eau, pourquoi tu veux de l'eau ? J'en ai pas, désolé. Tu pleures ? Faut pas pleurer pour ça, c'était cool ce que t'as fait. Tsé, des fois y a des gens qui disent ce qui leur passe par la tête sans se poser de question de l'impact que ça peut avoir. Ils sont un peu crétins. Faut pas le prendre mal, quand ils font ça, c'est stupide parce que c'est pas contre toi, tsé. Mais chui sûr qu'en vrai ça les intéresse ce que tu fais. Genre ils se demandent comment tu fais, et tout. Débita-t-il à toute vitesse devant une Kana complètement scotchée.

Je finis par me ressaisir et éclatais de rire. Finalement, il mentais, mais il est juste un peu bizarre, rien de plus! Mon énervement baissa sensiblement.

Haha! Je ne suis pas triste par rapport à ça, tu sais! J'ai pris des poussières dans les yeux, c'est tout, mais merci quand même, "Raoul" ! Rigolais-je.

Il avait parlé comme si ce n'était pas lui qui avait tout fait et cela me faisait rire aussi.

Et pour ceux qui se demandent comment je fais, je me concentre juste. En fait, j'ai été initiée, c'est à dire que j'ai reçu des pouvoirs en fonction de mes traits de caractère. Tu le seras aussi surement si tu reste un certain temps ici! Expliquais-je, en reprenant mon sérieux.

Je me dis, tout au fond de moi, que j'aimerais me rendre plus utile pour Terrae, en essayant de donner des conseils à un max de gens par exemple.
##   Lun 9 Juil 2012 - 20:05
avatar
Invité

(j'ai mis le temps mais me voilà ^^)


Haha! Je ne suis pas triste par rapport à ça, tu sais! J'ai pris des poussières dans les yeux, c'est tout, mais merci quand même, "Raoul" !

Erreur totale.. Elle rigolai. Elle n'était pas triste du tout. Gaétan resta interloqué quelques secondes, puis se reprit.
A noter : Décidément, la culpabilité, cela ne sert à rien...[/b][/color]

La jeune fille enchaîna en continuant à rigoler. Voyons le côté positif. Gaétan l'avait fait rire, il avait toujours son charisme exceptionnel. Et les réponses à ses questions arrivèrent :

Et pour ceux qui se demandent comment je fais, je me concentre juste.

C'est pas possible, ça suffit pas, je me suis déjà concentré, moi, en cours... enfin.. oui, j'ai déjà dû me concentrer ! Et ça a jamais fait ça...

En fait, j'ai été initiée, c'est à dire que j'ai reçu des pouvoirs en fonction de mes traits de caractère. Tu le seras aussi sûrement si tu reste un certain temps ici!

Initiation.. Pouvoirs.. Traits de caractère..
Y avait-il un pouvoir pour les peureux qui n'ont peur de rien sauf d'eux-même et qui finissent par avoir peur de tout. Le pouvoir de s'enterrer en quelques seconde ? Le pouvoir de s'auto-détruire, il l'avait déjà, Gaétan. Mais il ignora ces pensées le ramenant à sa faiblesse. Il ne les avait même jamais vraiment pensées en réalité.

Au lieu de ça il imagina les pouvoirs que pouvait avoir un garçon sûr de lui, sociable et charismatique.. et qui faisait rire les filles. Héhé. Mais un garçon comme ça n'a certainement pas besoin de pouvoirs. D'ailleurs, à quoi cela servait-il ? Peut-être y avait-il une bibliothèque dans l'institut qui lui donnerait de plus amples informations, ou alors il fallait qu'il trouve quelqu'un d'important, le régisseur de ce spectacle surnaturel.

Enfin, pour le moment, contentons-nous de ce que nous avons sous la main.

« Tout ceux qui sont dans cet institut en ont, des pouvoirs ? Comment ça se fait, tu as une idée ? A quoi ça sert ? »

Il faillit lui demander : « Ils veulent nous utiliser pour un coup d'état ou quelque chose de ce genre, non ? » Mais se retint. Car si c'était réellement le cas, peut-être valait-il mieux se taire pour le moment... Les hypothèses allaient bon train dans sa tête. Il imaginait toutes sortes de complots internationaux voir interplanétaire.
Oui, c'est ça, des extra-terrestres donnent à certains humains des pouvoirs afin de les utiliser ensuite pour conquérir le monde.. C'est qu'ils manquent de place, sur leur planète, les pauvres... Quoiqu'il n'y a plus tellement de place ici non plus. Je ne ferai jamais d'enfants, moi. De toutes manières, ils grandiraient dans l'ombre de leur père si fameux et ça ne serait pas bon pour eux...

Après avoir posé ses questions, Gaétan dériva ainsi dans ses pensées, toujours plus profondément dans un fouillis intense, un pied dans la réalité, un autre dans sa tête, très loin. Le grand écart allait à un moment devoir se terminer, ou dans un monde, ou dans un autre...
##   Lun 16 Juil 2012 - 13:34
avatar
Invité

(moi aussi, pardon... problèmes familiaux)
Je fixais "Raoul", complètement ébahie par ces questions que je n'étais jamais posée alors qu'elles étaient évidentes. Mon humeur fut plombée par les mots de ce garçon un peu bizarre et mon visage s'assombrit.

Je... J'en sait rien... Je crois qu'on est tous ici à cause d'un grand vide qu'on a ressenti à un moment... Nous sommes juste spécial. Ça va faire bientôt neuf mois que je suis là et je dois avouer que je ne me suis jamais posé ces questions... Mais je m'en fiche, je n'ai nul part où aller, alors, je reste ici. C'est un peu ma nouvelle maison, tu vois... dis-je d'un air mélancolique.

J'avais un peu honte d'avoir été si insouciante. Mais je sentais au fond de moi que je serais bien ici et c'est ce qui comptait, non?
Je me levais et fit quelques pas, tournant le dos à "Raoul", pensive. Tout d'un coup, une question me vint :

Dis-moi, tu ne voudrais pas me dire ton prénom, maintenant que tu es sûr que je vais pas te manger? plaisantais-je, essayant de détendre l'atmosphère.

Parce que l'air était soudain lourd de sérieux et que, comme on dit, quand on chasse le naturel, il revient au galop !
##   
Contenu sponsorisé

 

Kana teste ses pouvoirs, tous à l'abris !!! [pv = Gaetaaaaaaaaaaan ^ ^ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Espace vert.