Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
En manque de sucre ? [PV prisca :)]
#   Ven 15 Juin 2012 - 16:43

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 26/05/2012

Je restai toute la journée à la biblothèque à lire des mangas faute de mieux. Vers dix-neuf heures, la bibilothéquaire, me sachant nouvelle, vint me prévenir que si je voulais je pouvais aller manger à la céfétéria dans ces horaires là. Je la remerciai et pensa qu'il était temps de cesser de s'évader dans la lecture et d'aller justement se remplir le ventre.

Je pris la direction de la cafétéria en m'interrogeant sur le menu. Mon premier repas ici avait été bien bon, j'avais hâte de voir si ça serait toujours le cas. Une fois arrivée au self, je pris un plateau et commença à choisir mon entrée : une salade de carottes. J'aimais pas de trop ces légumes mais je ne faisais jamais ma difficile. Certains tueraient pour manger alors quand on avait de la chance, la moindre des choses c'était de ne pas rechigner. Je pris un petit pain, des couverts et un verre avant de prendre une assiette remplie de pommes de terres sautées et accompagnées d'un steack. Miam. Le dessert ? Ouah, le présentoir était déjà vide ! Il n'en restait déjà plus qu'une seule, et la cafétéria était loin d'être bondée !

- Tu as de la chance, me dit la cuisinière derrière le self. Après, c'est yaourt aux fruits ! Les tartelettes c'est pour les premiers arrivés ce soir !

J'haussai les épaules et tendis la main pour prendre l'ultime tartelette lorsqu'une voix un peu timide m'interpellai et m'interrompis dans mon geste. Je tournai la tête pour croiser les yeux bleux très clairs d'une jeune fille arrivée juste après moi au self et, apperemment, la pâtisserie que je comptais prendre l'intéressait aussi.
#   Jeu 21 Juin 2012 - 20:37

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 15/05/2012
Emploi/loisirs : Devenir un morse...
Humeur : Nyaha !

Quelques jours après sa rencontre avec Gaétan, Prisca avait décidé de manger, pour une fois, à la cafétéria... Elle avait encore une fois les yeux gonflés de larmes pour avoir pleuré toute la nuit et avait juste besoin de sucrerie, elle se serait gavée de dessert si elle en avait eu la possibilité, gavée jusqu’à ne plus pouvoir bouger...
Elle pensait à eux, encore et encore...
Mort.
Elle était en colère aujourd'hui, en colère contre elle et sa connerie,sa grande bêtise... Elle pensais toujours que c'était par sa faute que tous se proches étaient morts, par sa faute qu'elle n'avait plus que du vide.
Elle ne ressentait qu'une grande et vide souffrance au fond d'elle même, une horrible souffrance et personne pour la soutenir.
Une si grande souffrance qu'elle était dans le besoin de la transformer en douleur physique, ce pourquoi elle s'était saisie d'un morceau de miroir brisé pour se lacérer méthodiquement l'avant bras le matin même...
Des grandes blessures rouges l’ornaient désormais.

C'est de ta faute, fais toi payer Prisca, la douleur est tout ce que tu mérite désormais...

C'est ce que lui murmurais la voix dans sa tête tandis qu'elle se dirigeait vers la cafétéria, les yeux baissés pour ne pas surprendre les regards sur elle, ses cheveux d'or fouettant l'air autour d'elle.
Et elle la croyait, cette voix maléfique qui susurrais du poison en elle depuis Le Carnage. Elle l'écoutait et la croyais... Elle marchait donc avec une envie de suicide et de sucre, sa manche droite était déjà imbibée de sang, si bien qu'elle la retroussa pour ne pas tacher le tissus encore plus. Elle se foutait de ce que pouvaient penser les autres, ils n'avaient plus aucune importance pour elle, pourquoi s'attacher à elle? Pourquoi quiconque s’attacherait à elle alors qu'elle avait provoquée la mort d'une famille entière et de ses amis...

Tu as raison... Plus personne ne t'aime...

Elle entra dans la cafétéria, pris un plateau et se servis. Ou plutôt, ne se servis pas, elle ne pris pas d'entrée ni de plat, non, elle ne se nourrissait plus et avait perdu six kilo depuis Le Carnage.
Elle voulut s'emparer du dernier dessert appétissant mais un jeune le pris avant elle. Elle lui tapota doucement l'épaule.

-Je suis désolé mais, serais-ce possible que j'ai ce dessert s'il te plais, je suis légèrement mal et j'ai besoin de sucre... Je suis désolé...


Elle se rendit compte du ridicule de ses mots en les prononçant.
Elle se rendit aussi compte de la tête qu'elle devait avoir, des cernes, les yeux rougis, un air faible et u regard des plus triste, l'avant bras droit ruisselant de sang... Elle ne devait pas être très rassurante a regarder...
Elle ne mit pas longtemps avant d'éclater en sanglots.
Trop de douleur.
Trop de pression.
Trop de tout.



Spoiler:
 


Rp:Haru/Kyle et Zero/Gaetan/Natsu
#   Ven 22 Juin 2012 - 0:54

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 26/05/2012


-Je suis désolé mais, serais-ce possible que j'ai ce dessert s'il te plais, je suis légèrement mal et j'ai besoin de sucre... Je suis désolé...

Mon dieu. Elle n'avait effectivement pas l'air bien du tout. Des cernes s'étaient creusés sous ses beaux yeux clairs et ceux-ci, à mieux y regarder, étaient rougis. Cette jeune fille devait avoir beaucoup pleuré. Elle paraissait vraiment faible et triste. Je m'aperçus alors avec horreur que l'un de ses avants-bras saignait. Et pas qu'un peu. Je me mis à paniquer intérieurement sans le montrer. Que faire ? Comment réagir ? Le prendrait-elle mal si je l'aidais ? L'inconnue se mit soudain à pleurer, me prenant à nouveau de court. Arrête de réflechir et agis Natsu ! Cette fille a besoin d'aide.

Sans plus attendre, je pris la main de ma camarade.

- Suis-moi ! Viens t'asseoir !

Le mieux déjà était de ne pas la forcer à rester debout plus longtemps. Je la conduisis jusqu'à la table libre la plus proche. Elle s'installa à l'une des chaises qui l'entourait assez docilement, sans doute surprise par mon initiative. Je repartis au self et m'empressa de prendre la tartelette aux fraises pour le lui apporter. Vu tout le sang qu'elle perdait, ce n'était pas étonnant qu'elle ait besoin de sucre. La pauvre frôlait certainement le malaise...

- Tiens ! Je te la donnes avec plaisir ! lui dis-je avec un sourire.

Le mieux également était de ne pas montrer mon malaise. Une fois la tartelette entre ses mains, j'observais les lacérations encore sanguinolantes présente sur son avant-bras blessé. Une idée me vint et je repartis une nouvelle fois en direction du self. Je pris quelques serviettes et revins à ses côtés. Une cruche était posée à notre table. J'en versai sur les serviettes sans me soucier des dégats que j'occasionnais par la même occasion. J'appliquai ensuite le tissu mouillié sur son avant-bras, éspérant que ce geste soulageait sa douleur. Cela nettoyait déjà les plaies, c'était déjà ça...


RP en cours avec :

- Prisca Lynky (Cafétéria)
- Haru Shiro (Bibilothèque)
- Zacharia Sambre (Entrée)
#   Dim 24 Juin 2012 - 12:50

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 15/05/2012
Emploi/loisirs : Devenir un morse...
Humeur : Nyaha !

En voyant l'état de Prisca la jeun fille s'empressa de la prendre par la main pour la faire asseoir à la table la plus proche.

- Suis-moi ! Viens t'asseoir !

La jeune fille obéis, docile. Elle regarda son interlocutrice lui donner la tartelette convoitée, elle avait perdu beaucoup de sang, d'ou son besoin de sucre ...

- Tiens ! Je te la donnes avec plaisir !

La fille lui souriait, elle semblait extrêmement sympathique, tandis que Prisca mangeait son dessert, elle se mit a panser méthodiquement son avant bras avec des serviettes mouillée.
Enfin quelqu'un d'aimable!
Elle renversait beaucoup d'eau sur la table mais ne semblait pas s'en soucier...

-Je suis désolé de t’infliger ça, vraiment... Je suis mal en ce moment.... J'aurais jamais du m'ouvrir le bras mais je pensais que peut être ça ferais du bien... j'ai même pas eu mal... je sais pas pourquoi je suis ici... mais de toute façon j'ai plus rien, rien du tout... je crois que j'ai juste besoin d'amis, de soutient et de joie.... Parce que je souhaite a personne ce que j'ai vécu... A personne ! Sortons d'ici, il y a trop de monde...

Il faut savoir Prisca, il y a trop de monde ou il n'y en a pas assez ??

La jeune fille se leva pour sortir de la cafétéria, en espérant que l'inconnue qui l'avait aidée allait la suivre.
Une fois dehors, elle se tourna vers elle pour s'excuser, tout était confus dans la tête de Prisca, pourquoi s'excusait elle? Étais-ce normal? Que pensait la jeune fille?

-Je suis désolée de te mêler a mes histoires... je suis Prisca, et toi, comment tu t'appelle??



Spoiler:
 


Rp:Haru/Kyle et Zero/Gaetan/Natsu
#   Dim 24 Juin 2012 - 21:21

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 26/05/2012

-Je suis désolé de t’infliger ça, vraiment... Je suis mal en ce moment.... J'aurais jamais du m'ouvrir le bras mais je pensais que peut être ça ferais du bien... j'ai même pas eu mal... je sais pas pourquoi je suis ici... mais de toute façon j'ai plus rien, rien du tout... je crois que j'ai juste besoin d'amis, de soutient et de joie.... Parce que je souhaite a personne ce que j'ai vécu... A personne ! Sortons d'ici, il y a trop de monde...

Ma camarade se leva pour partir de la céfétéria. Je la suivis des yeux, les serviettes mouillées et à présent rouges par endroits toujours en main. Est-ce que la plupart des jeunes d'ici gardaient en eux une telle peine comme la sienne ? J'avais l'impression que oui, que la majorité d'entre eux avaient vécu des choses horribles. Certains le cachaient bien, mais d'autres (comme cette jeune fille et Haru) ne parvenaient pas à le masquer.

Pouvais-je me permettre de la suivre ? De lui apporter mon soutien ? Moi, je n'avais jamais subis d'épreuves traumatisantes. Mon histoire, comparée à celle des autres, ne devait guère sortir des normes. J'avais toujours eu ma famille. Bon d'accord, celle-ci s'était un peu éloignée de moi après ce qui s'était passé le jour de ma comédie musicale, mais mise à part cela... Je me demandai ce que ma camarde avait vécu pour en arriver là mais je ne poserai sans doute jamais la question. La vie privée des gens ne doit être dévoilée que de leur propre initiative. Surtout dans des cas comme celui-là.

Je décidai finalement de la suivre. Après tout, la jeune fille l'avait dit elle-même : elle avait juste besoin d'amis et de soutien pour aller mieux. Je la rejoignis à l'extérieur de la cafétéria et c'est à ce moment qu'elle se retourna vers moi pour s'excuser :

-Je suis désolée de te mêler à mes histoires... Je suis Prisca, et toi, comment tu t'appelle??

- Tu n'as pas à t'excuser, Prisca, la rassurai-je. Je... Je ne sais pas trop quoi te dire mais si jamais tu as besoin d'aide n'hésite-pas, d'accord ? Mon nom à moi c'est Natsu. Natsu Inoue. Tu veux continuer de marcher un peu avc moi ou ça ira ?



RP en cours avec :

- Prisca Lynky (Cafétéria)
- Haru Shiro (Bibilothèque)
- Zacharia Sambre (Entrée)


Dernière édition par Natsu Inoue le Lun 25 Juin 2012 - 19:04, édité 1 fois
#   Lun 25 Juin 2012 - 17:12

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 15/05/2012
Emploi/loisirs : Devenir un morse...
Humeur : Nyaha !

- Tu n'as pas à t'excuser, Prisca. Je... Je ne sais pas trop quoi te dire mais si jamais tu as besoin d'aide n'hésite-pas, d'accord ? Mon nom à moi c'est Natsu. Natsu Inoue. Tu veux continuer de marcher un peu avec moi ou ça ira ?

Natsu... Prisca aimait bien ce nom, court et simple, pas comme le siens, tellement mécanique et dur... non, Natsu, ça coulait comme de l'eau et ça s'étirait à l'infinis, agréable... Comme la jeune fille qui le portait, elle était jolie mais discrète a regarder, elle n'était pas tape a l'oeil, elle n'avait pas une cascade d'or au niveau des cheveux ni des yeux presque blanc, elle n'attirait pas l'attention, elle... Car c'est tout ce qu'aurait voulu Prisca, ne pas attirer l'attention, elle avait honte de elle même désormais, de sa personne... Rien en elle ne lui plaisait, elle s'écoeurait....

Elle est donc finie la belle époque ou tu t'aimais, ou tu aimais ton caractère et ta personne, envolée... Avec ton exubérance et leurs âmes.... le tout est partis... C'est bien fais pour toi...

-Je veux bien que nous marchions ensemble si ça te dérange pas, j'ai besoin de parler et un peut d'air me fera le plus grand bien...

Elle continuait de marcher en dehors de la cafétéria, la nuit commençait a tomber et le vent était un peut frais... Prisca ne regardait pas le ciel, elle était fixée sur ses pieds, sur la terre, sur la mort.
Elle en avait marre de cette voix mesquine qui parlait au fond d'elle, qui la rabaissait, qui la haïssait... Étais-ce elle même? Étais-ce la voix des morts?
Elle s'essuya les yeux d'un revers de manche, son mascara avait encore coulé mais elle se dit que, vu la longueur naturelle de ses cils, il ne lui servirait plus a rien d'en mettre...

-Je... Je ne vais pas très bien depuis quelques temps... J'ai l'impression que je ne suis plus moi... J'ai changé plus que je ne le voudrais... Et puis il y a cette voix, cette voix qui parle dans ma tête... Elle raconte des choses atroces mais tellement vraies, elle me rabaisse constamment... Tu dois me prendre pour une folle... Je vais te raconter pourquoi je suis la sinon tu ne comprendra pas ce que je veux dire...

La jeune fille eu un moment d'hésitation, comment expliquer cela? Comment dire une chose si délicate? Comment?

-En fait... Ma mère, mes deux meilleurs amis et ma petite soeur sont morts tués par mon père sans que je sache pourquoi... J'ai rencontré un homme qui m'a prise en stop car j'étais tombée en panne sur l'autoroute, je lui ai donné mon adresse pour qu'il m'y dépose car tous mes proches m'attendaient pour mon anniversaire, il m'a déposé une demi-heure avant soit disant parce qu'il n'allait pas dans la même direction et quand je suis arrivée dans ma maison les flics étaient déjà aux portes... Quand je suis monté je les ais vus.Ils étaient rouge. L'homme qui m'avait emmené était mon père et il les avait tous tués avant de se suicider. J'ai donné leur adresse. Je les ai tué...

Prisca avait semblé déconnecté de la réalité, comme si elle n'était plus la. Mais les dernière phrases avaient étés dites sur un ton coupant comme un rasoir.

-Je n'ai plus rien maintenant... Même la mort ne veux pas de moi... Plus rien ne veux de moi...



Spoiler:
 


Rp:Haru/Kyle et Zero/Gaetan/Natsu
#   Jeu 28 Juin 2012 - 0:08

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 26/05/2012

-Je veux bien que nous marchions ensemble si ça te dérange pas, j'ai besoin de parler et un peut d'air me fera le plus grand bien...

J'acquieçai. Nous sortîmes à l'extérieur pour prendre l'air comme elle le désirait. Le soleil se couchait et le ciel commençait déjà à se teindre des couleurs de la nuit. Tout était calme, on entendait juste le bruit de nos pas. J'observai Prisca qui gardait la tête baissée tout en marchant, silencieuse. Allait-elle mieux ? Cette sortie lui faisait-elle vraiment du bien ? J'allais le lui demander lorsqu'elle se mit soudain à me dévoiler l'origine de ses souffrances. Elle essuya ses yeux dont le mascara avait coulé à cause de ses larmes récentes et me dit d'une voix un peu fatiguée :

-Je... Je ne vais pas très bien depuis quelques temps... J'ai l'impression que je ne suis plus moi... J'ai changé plus que je ne le voudrais... Et puis il y a cette voix, cette voix qui parle dans ma tête... Elle raconte des choses atroces mais tellement vraies, elle me rabaisse constamment... Tu dois me prendre pour une folle... Je vais te raconter pourquoi je suis la sinon tu ne comprendra pas ce que je veux dire...

Une voix qui lui parle dans sa tête ? Sûrement sa conscience, je ne voyais que cela. Contrairement à ce qu'elle pensait, je ne la trouvai pas le moins du monde dérangée. J'écoutai la suite de son récit sans l'interrompre, consciente que ce n'était pas facile pour elle d'aborder ce sujet. Elle hésita d'ailleurs un peu avant de continuer.

-En fait... Ma mère, mes deux meilleurs amis et ma petite soeur sont morts tués par mon père sans que je sache pourquoi... J'ai rencontré un homme qui m'a prise en stop car j'étais tombée en panne sur l'autoroute, je lui ai donné mon adresse pour qu'il m'y dépose car tous mes proches m'attendaient pour mon anniversaire, il m'a déposé une demi-heure avant soit disant parce qu'il n'allait pas dans la même direction et quand je suis arrivée dans ma maison les flics étaient déjà aux portes... Quand je suis monté je les ais vus.Ils étaient rouge. L'homme qui m'avait emmené était mon père et il les avait tous tués avant de se suicider. J'ai donné leur adresse. Je les ai tué...

Mon dieu. Quelle horrible histoire ! C'était donc pour cela qu'elle était si tourmentée au point de s'auto-mutiler. Assaillie par la culpabilité et rongée par la douleur. Ses dernières aproles me fendirent le coeur :

-Je n'ai plus rien maintenant... Même la mort ne veux pas de moi... Plus rien ne veux de moi...

Je levai la tête vers le ciel maintenant noir et étoilé pour lui dire ce que j'en pensais. Ma vision des choses n'était pas aussi pessimiste.

- Tu sais, tu es loin d'être folle. Le fait que tu te sentes coupable de la perte de tes proches et que tu verses des larmes prouve que tu es humaine et que tu as un coeur. Rien que pour ça, moi, je veux bien de toi !

Ma voix se fit plus douce lorsque mes yeux revinrent s'encrer dans ceux de Prisca. Je ne connaissais que trop bien cette impression que plus personne ne veut de vous, de ne plus mériter la moindre attention.

- Et puis... Je pense que cette culpabilité qui t'habite n'a rien à faire en toi. Tu es innocente, tu n'es pas le bourreau. Tu ne pouvais pas deviner ce qui allait se passer. Cela ne doit pas être facile de se dire le contraire et je m'excuse de te dire cela avec tant de facilité. Moi j'ai de la chance, j'ai encore ma famille et je ne peux pas dire que ma vie avant de venir ici fut vraiment malheureuse. Argh ! Pardon. Cela ne se dit pas... Je veux dire... Enfin...

Je perdais le fil, mon esprit perturbé par les vagues de souvenirs qui revenaient. Pourquoi maintenant ? J'agitai les bras, vraiment confuse de sortir des propos aussi déplacés à ma camarade.



RP en cours avec :

- Prisca Lynky (Cafétéria)
- Haru Shiro (Bibilothèque)
- Zacharia Sambre (Entrée)
#   Jeu 28 Juin 2012 - 18:39

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 50
Date d'inscription : 15/05/2012
Emploi/loisirs : Devenir un morse...
Humeur : Nyaha !

- Tu sais, tu es loin d'être folle. Le fait que tu te sentes coupable de la perte de tes proches et que tu verses des larmes prouve que tu es humaine et que tu as un coeur. Rien que pour ça, moi, je veux bien de toi !


Natsu regarda Prisca droit dans les yeux, Prisca lut dans ses yeux une lueurs d'intense compréhension.
Elle voulais bien de Prisca... La jeune fille fut touchée au coeur, profondément touchée et elle sentit un lien invisible mais puissant se créer entre elle et la discrète Natsu.


- Et puis... Je pense que cette culpabilité qui t'habite n'a rien à faire en toi. Tu es innocente, tu n'es pas le bourreau. Tu ne pouvais pas deviner ce qui allait se passer. Cela ne doit pas être facile de se dire le contraire et je m'excuse de te dire cela avec tant de facilité. Moi j'ai de la chance, j'ai encore ma famille et je ne peux pas dire que ma vie avant de venir ici fut vraiment malheureuse. Argh ! Pardon. Cela ne se dit pas... Je veux dire... Enfin...

C'était vrai. Prisca se rendit immédiatement compte que la seule chose qui l'attendait était qu'on lui dise qu'elle était innocente. car personne ne lui avait dit, cela faisait a peine trois semaine ou un mois que le drame s'était passé. Qu'elle avait disparu au plus profond de la douleur, qu'elle connaissait la vraie douleur et qu'elle la fuyait... Quatre moi qu'elle n'avait parlé de ça a personne et que personne ne s'était rendu compte de son malheur... Que personne ne l'avait rassuré.
Ce que disait maintenant Natsu lui ouvrait les yeux, elle se rendait compte qu'elle n'était pas le bourreau, en effet, qu'elle n'était plus seule, le fait qu'elle s'excuse et parle avec tant de gentillesse et de subtilité la touchait encore plus... Natsu voulait bien d'elle et elle était ravie...

-Merci. Je ne vois pas en quoi ce que tu dis ne se dit pas,vraiment, merci Natsu.... Tu es la première personne a qui j'en parle depuis quatre semaines, personne ne m'avait encouragé depuis tout ce temps, il n'y avait personne pour me dire que je n'était coupable de rien, personne pour démentir.... Personne...

Prisca sera impulsivement Natsu dans ses bras pour se mettre a sangloter doucement sur son épaule, elle allait mieux, pas bien, elle n'irait jamais bien, elle allait juste mieu, une étincelle dans le noir de sa vie.

-Tu me sauve Natsu... Heureusement que tu es la...



Spoiler:
 


Rp:Haru/Kyle et Zero/Gaetan/Natsu
 

En manque de sucre ? [PV prisca :)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.