Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Une ballade à deux, c'est mieux que tout seul ! [PV: Akihiko le bout'chou ]
Sam 5 Mar 2011 - 18:35
avatar
Invité

L'air libre, il n'y a que ça de vrai ! Finalement, les déserts sont moins bien qu'ici... là au moins, il n'y a pas de tempête de sable ou autre chose dans ce genre, c'est drôlement reposant ! Me voilà donc dans le parc de cet Institut, qui décidement est énorme, en train de marcher tranquillement avec mon épée de deux tonnes. Pourquoi je la trimballe toujours ? Parce que c'est devenue une habitde tout simplement. Et ça éloigne les gens trop audacieux ou enquiquinants. En plus une fille avec des cheveux aussi longs et blancs et des yeux dorés, ça atire toujours les gens. TOUJOURS ! Sinon, il est vraiment beau ce parc, avec tous ces arbres et ces fleurs. L'étang est pas mal aussi. Mais il y a juste un problème : c'est trop animé. Trop de petits piallant avec leurs mères et ouvrant de grands yeux en me regardant. Trop de filles riant de leurs rires si peu discrets pour des broutilles et s'acharnant à attirer l'oeil des garçons qui eux, curieusement me fixent alors que j'ai rien demandé.
Bref, c'est pas encore l'endroit calme que j'espérais. Je ais continuer, qui sait, peut-être en montant carrément dans un arbre... ça, c'est la solution déséspérée. Bien, bien, bien... je fais quoi ?
Au bout d'un moment (et après avoir éconduit deux ou trois prétendants saoulants), mes pas m'ayant guidés vers l'étang, je me mis à scruter l'eau. Pas de poissons, c'est dommage... je décidais de m'assoir ici, et abandonnais finalement l'envie de trouver un quoi sans bruits. Bon, manque de bol, il y a plein d'enfants. Et qui dit enfant dit filles et garçons dit soucis avec mes cheuveux et mon épée... Génial... et ils m'ont repérée !


-Oh regardez ! La fille elle a de trop long cheveux ! Venez !
-Ouah ! T'as vu l'épée ?! Trop cool !
-Non, laissez-moi ! Lâche mes cheu -aïl !-veux § Touche pas à ça toi !! Au secours !

En pleine réflexion si je les explosent ou non, un mini-machin me rentra dans les jambes me faisant trébucher et lacher mon épée. Venez me sauver ! Je hais les gamins comme eux !!
Revenir en haut Aller en bas

Sam 5 Mar 2011 - 19:49
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Il faisait beau aujourd'hui. Un temps magnifique...le ciel était bien dégagé et la chaleur était plutôt présente. C'est cela qui m'avait décidé à sortir pour me promener. Du haut de ma fenêtre, dans les dortoirs, j'avais remarqué un grand parc animé avec beaucoup de gens. Les souvenirs me revinrent en mémoire, l'image de maman qui se promenait avec moi, tenant ma main et me montrant différentes fleurs aux doux parfums...Je secoua la tête. Je ne devait pas laisser ces souvenirs m'envahir. Et quoi de mieux pour se changer les idées qu'un grand parc? Je vais pouvoir courir après les papillons!
Quelques minutes plus tard, je sentais l'herbe du parc sous mes pieds. J'avais retiré mes chaussures et mis un petit kimono blanc avec des libellules vertes dessus. Je me pencha et caressa doucement l'herbe à la manière de maman. c'est en me relevant que je vis un grand bouquet de fleurs, près de l'allée. Je courus dans sa direction et commença à sentir les fleurs. C'étaient principalement des fleurs des champs ou des bleuets, mais c'étaient des fleurs que j'aimais beaucoup. Un groupe d'enfant, qui se précipitaient vers quelque chose, attira mon attention. Ils étaient nombreux à se diriger vers un point inconnu. Je posa un doigt sur mes lèvres, hésitant à les suivre. Mais si ça se trouve, c'est quelque chose d'intéressant.
Je fis quelques pas dans leur direction et vit qu'il s'agissait en réalité d'une jeune madame, aux longs, très longs cheveux blancs et avec des yeux comme deux boules d'or! Je la regarda avec de grands yeux quand je remarqua que les autres enfants semblaient l'agaçaient. J'hésita. Je n'aimais pas attirer l'attention et surtout embêter une personne, mais la grande madame semblait avoir besoin d'aide. Je respira un grand coup, marcha vers l'attroupement et cria:

-Regardez! Il y a soucoupe là-bas! Derrière l'école!

Stratagème efficace, qui marcha comme sur des roulettes. Les autres enfants regardèrent dans la direction indiquée et s'y précipitèrent. J'en profita pour m'approcher de la grande madame, tout timide, les joues rouges.

-Vous...avez de jolis yeux...madame

Je m'inclina légèrement, comme la politesse le prescrit au Japon. Puis mon regard tomba sur une grande épée au sol. Mes yeux s'agrandirent et se remplirent d'étoiles à sa vue. je me mis à sautiller sur place, comme l'enfant que j'étais.

-Vous êtes une super héroïne?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Dim 6 Mar 2011 - 18:14
avatar
Invité

Ouf....les monstres sont partis voir ailleurs... je dois remercier mon sauveur ! D'ailleurs, ce n'est pas un gosse aussi ? Un plus intelligent que la moyenne... trouver l'idée de la soucoupe volante, c'est pas mal du tout ! Voyons j'ai quoi pour le remercier ? Un bisou, ça suffira ? Ouais, non, moi j'aurais détesté à son âge. Alors... en plus il est mignon avec son air timide et ses cheveux... verts ?! Ah, bah comme ça, il ne me saoulera pas avec ma couleur de cheveux, c'est déjà ça !

-Vous...avez de jolis yeux...madame

Je me mis à rougir. Mais alors, comme une tomate (heureusement que ma peau est sombre !). Reprends-toi idiote, ce n'est qu'un enfant ! Mais le compliment m'avait touché. Généralment les gens trouvaient mes yeux trop étranges pour eux. En tout cas, rien que pour ça, je l'aime bien ! Je surpris alors son regard glisser vers mon épée et je me mis à sourire. Je crois que j'ai trouvé le moyen de le remercier ! En même temps, venant d'un garçon, ce n'est pas étonnant, j'aurai répondu la même chose à son âge ! Décidement, j'ai trouvé le sauveur idéal ! Un peu chétif, mais bon... à 10 ans, c'est normal ! Et la question qui suit le témoigne :

-Vous êtes une super héroïne?

Je partis d'un énorme rire. Moi? Une héroïne ? C'est la première fois qu'on me la sort celle-là ! Elle est bonne ! Remarque avec ce que j'ai vécu... allez, on va s'amuser !

-Ah ? Eh bien merci, ptit gars ! Les tiens sont pas mal non plus ! Merci encore pour le coup de main, sans toi, je crois qu'ils m'auraient scalpé. Je te remercie de m'avoir aidé, et oui, je suis une super héroïne. Et d'ailleurs je suis en mission spéciale et j'ai besoin d'un assistant. Partant, petit gars en kimono ?
Revenir en haut Aller en bas

Mar 8 Mar 2011 - 17:36
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Mes yeux, déjà brillants, se parèrent d'un multitude d'étoiles. C'était comme si mon rêve devenait réalité! Je la contempla avec émerveillement, me retenant de me jeter à ses pieds pour les embrasser. A la place, je me tint bouche bée devant elle ( sans la bave qui coule quand même -_-)

-Oh j'en étais sur!!!!!

je commença à sautiller dans tout les sens, en scandant des "hourra" ou des "super" à tout va! Une héroïne! J'ai rencontré une super héroïne!!! Mes amis seront vert de jalousie quand je leur raconterai ça!!!! Je ma calma un peu et pencha légèrement le haut du corps dans sa direction avec une mine curieuse et intéressée.

-Vous avez besoin....de moi??

Je me figea pendant quelques secondes puis éclata de nouveau. Je poussa un grand " yeahhhh" avec la posture qui allait avec.

-Pas de problème!! Je vous aiderai madame la super héroïne^^

J'allais partir en mission, j'étais tout excité. Je commença à bomber le torse en inspirant un grand coup, puis expira bruyamment l'air. Je mis mes mains devant ma bouche, gêné par ma propre impolitesse. Je me mis à rougir et balbutia quelques excuses à la super madame.

-Excusez-moi...

Puis, retrouvant ma curiosité, je la question avec des yeux brillants de malice.

-C'est quoi comme mission? Il faut sauver des gens?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mar 8 Mar 2011 - 20:19
avatar
Invité

Woah.... qui aurait pu croir à l'effet d'une simple annonce comme ça sur un gamin ?..... Qu'est-ce que je vais bien pouvoir inventer comme mission, maintenant ? D'abord, faudra qu'il arrête de sauter partout autours de moi en criant, ça me donne le tournis... Bon, ramassons ma pauvre épée... rohh, je suis nulle de l'avoir laché aussi facilement, il faut que je continue l'entraînement. Pardon Komachi ! Il faudra que je la nettoie en rentrant, ses veinures représentant des éclairs sont si sales su'on ne voit plus la couleur dorée si belle ! Je soulevais d'un seul bras mon énorme épée, m'émerveillant comme toujours sur la facilité que j'avais à la soulever, alors que pour tout autre, elle pesait deux tonnes. Le maître m'a expliqué ce fait en disant que l'épée m'avait "choisie"... encore un truc bizarre, mais je veux bien le croire, et puis je suis assez fière de ça. En la posant sur mon épaule, je m'adressais au gamin, qui contiuait à pousser des cris de joies.

- Gamin, on se calme ! La mission consiste à passer inaperçus. Je dois suivre des gens très méchants, et s'ils nous repèrent, ils nous tueront -je fais bien de raconter ça à un gamin, moi ! Je vais le traumatiser... bah, tant pis, ça dévellopera sa combativité !- Tu as compris ? Ah, et tu as besoin d'une arme, attends deux secondes...

Je farfouillais un instant dans toutes mes poches et ouvertures. C'est incroyable le nombre d'armes que je peux transporter tout de même ! Je suis tombée sur deux pistolets, l'un attaché sur ma cuisse; l'autre dissimulé dans ma botte gauche, puis sur trois poignards...... faut que je me calme sur les armes.... on est dans une école, rien de grave ne peut m'arriver, contrairement dans mon désert. Je choisis un petit poignard, celui avec lequel ce gamin ne risquera pas de se couper bêtement... En le sortant, l'arme scintilla à la lumière, révélant des dorures représentant l'écume. Ce poignard est très beau, j'espère que l'enfant sera s'en servir. Au pire, je lui expliquerais : une bonne lame sert toujours ! Je me penchais vers le garçon et lui tendis cette arme.

-Petit, je te prêtes mon poignard. Fait attention à lui, il s'appelle Umi. Et maintenant, dis moi ton nom, que je puisse t'appeller autrement que "petit" ou "gamin". Moi, je suis Tsurugi.

Etrangement, en lui tendant mon poignard, j'eus l'impression de voir ses veinures briller de plus en plus fort, comme lorsque Komachi m'avait choisi.... Serais-je en train de me faire un disciple dans l'art du maniement des armes blanches ? Si oui, je prie pour qu'il en soit digne. C'est drôle qu'il est été choisi par l'une de mes armes... Je me redressais et contemplais les alentours, soudainement inquiète. Plus de bruits.... même pas d'oiseaux ou d'animaux...... Faut rester sur ses gardes... D'ailleurs autant se mettre en position pour le baston. En même temps, depuis ce matin j'avais l'impression d'être suivie, j'avais même entrevue des blouses blanches.... Enfin ces suiveurs se montrent ! Au moins, le gamin aura droit à son premier cours en direct et pas plus tard que maintenant !

-Bébé, mets toi prêt de moi. Les méchants vont pas tarder. Ca va être génial !
Revenir en haut Aller en bas

Mar 8 Mar 2011 - 21:08
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je l'écouta attentivement, buvant ses paroles comme on boit l'eau d'une fontaine. Je la regarda reprendre son énorme épée ( que j'aurais été incapable de porter) comme si elle était aussi légère que le vent. Quand elle me confia qu'il me fallait une arme, je trésailli légèrement. Je n'avais jamais manipulé et je n'aimais pas beaucoup ça. A part mes jouets bien sur mais eux...j'étais conscient qu'il ne pouvait pas faire du mal aux autres. C’est pour cela que les armes me déplaisaient, j'avais l'impression de me préparé à faire du mal, ce que je détestais par-dessus tout!
Puis je repensa à ma rencontre, lors de mon arrivée a Terrae. La jolie dame qui s'était préparé à me défendre alors qu'elle ne me connaissait même pas...si j'avais été capable de me défendre, elle n'aurai jamais eu à faire ça. Je prenais petit à petit conscience que je ne pouvais pas me débrouiller seul, qu'il y avait comme un mur qui m'empêcher de me réaliser. Je regarda la super héroïne. Elle semblait forte et déterminé. Alors je pris une expression sure de moi et me fit sérieux.

-D'accord!

Puis elle me prêta son poignard, Umi. Lorsque je le pris, je ressentis quelque chose que je n'aurai jamais songé ressentir. Un sentiment très différent de ce que j'imaginais ressentir dans ce genre de circonstances. Je regarda le poignard sous tout les angles. Des gravures, ressemblant à de l'écumes, se mirent à briller au soleil, offrant à la lame une sorte de parure lumineuse qui la rendait encore plus belle. Elle était pile à ma taille. Je pouvais attraper le manche sans difficulté. J'admira la lame encore quelques instants avant de secouer la tête. Je ne voulais pas ressentir cela...il n'y a pas de plaisir à regarder un engin de mort. Il n'y a rien de bien à blesser une personne. Mais je n'osais la dire à la super héroïne...j'étais un garçon, je devais me montrer courageux. Je releva la tête dans sa direction lorsqu'elle se présenta à moi.

-Enchanté Tsu-chan^^, moi je m'appelle Akihiko^^

J'allais poursuivre la conversation, content de pouvoir détacher mes yeux de l'arme quand elle fit résonner son avertissement. Je me plaqua contre elle avec mon dos et garda le poignard en main dans une positon un peu brouillon. Je regardai avec inquiétude les alentours...je commença légèrement à trembler, attendant une chose que j'étais persuadé de ne pas vouloir rencontré.

-Ce...sera...dangereux...?

Je sais que ça ne fait pas très courageux mais je ne pouvais m'en empêcher. J'avais 10 ans et je n'avais jamais tenu dans mes mains autre chose que les fleurs de maman...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 9 Mar 2011 - 14:49
avatar
Invité

Aki..... quoi ? Les Japonais ont toujours des noms aussi compliqués ? Remarque, je peux parler moi, avec mon nom d'emprunt.... Bah, on va faire simple, je vais l'appeller Kiko ! C'est mignon et c'est court !Il faudra que je pense à lui dire, les surnoms pour les fifilles, je n'aime pas ça ! Et puis, que veut dire ce -chan à la fin ? Le traducteur devrait être réviser, je n'ai aucune idée de ce qu'il signifie, moi qui vient d'un désert ! Bah, plus tard.... En le sentant se serrer contre moi, je souris. Il est si petit qu'il ne m'arrive qu'au niveau des hanches, et encore ! Bien, maintenant retournons à ce qui se passe ! Les blouses blanches avaient disparus, mais curieusement, puisqu'elles ne sont plus là, les bruits sont revenus.... même les cris des gamins. Rahhh....... toute cette mise en scène pour rien, c'est trop bête !
Déçue, je reposais mon épée (oui, plutôt plantais mon épée dans la terre... c'est fout comme j'oublie son poid réel quand je la tiens !) et commençais à décoiffer mon petit assistant aux cheveux verts pensivement. J'en mourrai d'envie depuis que je l'avais vu, avec une tignasse comme ça et cette coiffure ! Carrément impossible de ne pas le faire. Une chose est sûre maintenant, ceux qui me suivent préférent me prendre par surprise. Et bien, s'ils veulent jouer à chat, je suis là !


- Kiko, tu peux te détendre. Les méchants ont eu peur de nous ! Ils sont partis. Bien, après ça, tu veux apprendre à te servir de ce poignard ?

Remarque, vu la tête qu'il a fait avant de m'annoncer son nom en contemplant mon poignard, il ne devait pas être habitué à en voir, et encore moins à s'en servir. Je suppose qu'il doit en avoir peur. Un petit cours sur les armes blanches et leurs fonctions s'impose ! Ah... dire qu'il s'est fait choisir par Umi.... ça fait de moi son maître d'escrime, vu qu'il m'appartenait.... Comme ça, je pourrais lui enseigner tous mes trucs (en tout cas, ceux que j'utilisais à son âge... pas très catholiques mais efficaces !).

- Tu viens t'asseoir avec moi ? Je vais près des arbres, là-bas. Si tu choisis de venir, saches que tu devras alors apprendre coment se servir de ton poignard ! Sinon, tu peux le garder comme objet décoratif, mais ce serait dommage !

Je lui adressais un clin d'oeil et me mis en route vers l'endroit que j'avais indiqué. Je laisse le choix à Kiko, c'est plutôt sympa, non ? Moi, mon maître m'a carrément enchaînée lorsque Komachi m'a choisi pour être sûr que je ne m'enfuie pas ! (il y avait peu de chance, mais c'est vrai qu'avec mes antécédents.... bah de toute manière, j'avais trop envie de savoir manier une arme !). Je me mis à siffloter, soudainement heureuse. Un disciple ! Je vais avoir un disciple à 19 ans ! Ma valeur n'est sans doute plus à prouver maintenant ! J'aimerais pouvoir demander des conseils à mon maître.... comment je vais faire ?
Revenir en haut Aller en bas

Mer 9 Mar 2011 - 15:35
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Lorsqu'elle m'indiqua que je pouvais me détendre, je le fis avec un soulagement évident. Je relâcha mon attention et mes muscles en soupirant. Je ferma les yeux un instant pour calmer les battements de mon coeur. J'étais rassuré que tout ce passe ainsi, plus que je ne voulais le montrais...Je ne sais pas comment j'aurais réagi sinon. Mon courage n'est pas flagrant et je ne pense pas que j'aurais été d'une quelconque utilité. Pire même, j'aurai été un boulet, un poids pour Tsu-chan. J'en avais honte. Je ne voulais pas être ainsi, je voulais vraiment changer.
Comment cela a t-il pu arriver? Les images de l'incendie me revinrent en mémoire...Je me recroquevilla instinctivement, pris d'une peur panique. Je ne l'exposait pas mais tout ces sentiments faisaient rage à l'intérieur de moi. C’est alors que je sentis une main m'ébouriffer les cheveux. Trop abasourdi encore pour réagir, je laissa faire Tsu-chan, puissant malgré tout un certain réconfort et un regain d'énergie dans ce contact.
Kiko? Elle m'a appelé kiko? J'eus un petit sourire enfantin, du à l'entente de ce surnom.

-C’est bizarre comme surnom...mais je l'accepte^^

Je me força à sourire, encore sous le choc du dernier évènement. Elle me dit qu'il était temps pour moi d'apprendre à me servir du poignard qu'elle m'a offert. Je la vis alors s'éloigner, précisant qu'elle m'attendrait au niveau des arbres si je voulais qu'elle m'apprenne. Deux sentiments luttaient en moi:
Tout d'abord, ma répugnance pour les armes. Je détestais devoir faire du mal à quelqu'un et je pourrais gravement le blesser si jamais j'utilisai Umi. Les armes ne servent qu'à faire du mal, et la violence engendre la violence, il ne pourrai jamais y avoir de paix ainsi. Personne ne peut être gentil avec les autres en sachant qu'il possède une arme capable d'éteindre leur petite lumière.
Mais Tsu-chan était différente. Elle en semblait pas cruelle et je ne la voyais pas prendre des vies par plaisir. Et puis, ce ne serait pas pour blesser, mais juste pour me défendre...je ne suis pas obligé de m'en servir contre les autres après...Et puis elle a raison! Umi est une très belle arme, ce serait dommage de la gâcher. Même si je la garderais plus comme un objet de décoration.
Sans faire attention à ce que je faisais, je me dirigea vers Tsu-chan, le regard encore hésitant et le visage fuyant.

-Je veux bien apprendre mais...

J'avais besoin d'être sur! Il fallait qu'elle me le dise! Je voulais être rassuré et savoir la vérité!

-On ne blessera personne hein? Tu ne vas pas me faire faire souffrir quelqu'un, hein Tsu-chan?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 9 Mar 2011 - 19:51
avatar
Invité

-On ne blessera personne hein? Tu ne vas pas me faire faire souffrir quelqu'un, hein Tsu-chan?

Cette question me prit totalement au dépourvu. Je mettais préparée à tout sauf à ce genre de question remplit de compassion et de bonté envers les autres. Il est vraiment remplit de compassion, cet enfant... à son âge, moi je savais que les personnes de confiance sont rares, et qu'il faudra me battre pour me faire ma place. Ca à toujours été comme ça. Toujours. Alors que cet enfant demande si on ne blessera personne, que puis-je lui répondre ? Que non, bien sûr, c'est pour jouer ? Non. Un poignard, une arme, ça va servir à se défendre ou à attaquer. L'utilisation dépend de son propriétaire. Comment puis-je lui expliquer ceci ? Assisse par terre, mon dos contre un arbre et mon épée à côté, je lui fis signe d'approcher et de s'asseoir près de moi. Je lui pris délicatement le poignard des mains et commençait à le faire tourner, reflétant ainsi la lumière sur lui. Somptueux.

-Kiko, tu dois savoir : une arme n'est foncièrement ni bonne ni mauvaise. Sa nature est neutre. C'est l'utilisateur de l'arme qui lui donne sa nature. S'il est mauvais, l'arme fera de mauvaises choses. S'il est bon, elle agira pour le bien. Mais au départ, effectivement, les armes sont faites pour attaquer et se défendre. Alors, je ne peux pas te répondre lorsque tu dis qu'on ne blessera personne parce que ma réponse serait alors fausse. En te servant d'Umi, tu blessera forcément quelqu'un, mais se sera pour une raison justifiée. Mes armes ne choissisent que des bonnes personnes. Et tu en fait parti. C'est toi qui décideras de ce que tu feras avec ton poignard.

Me rendant compte que j'étais en train de lui faire un cours de philosophie, je m'interrompis et changeait de ton, en le choppant par la taille et lui ébouriffant une nouvelle fois ses cheveux verts. J'adore faire ça au plus jeune que moi !

-Mais bon, t'en fais pas Kiko ! La seule personne sur qui je te demanderais de taper, ce sera sur un arbre, et avec un baton ! T'es pas assez entrainé pour utiliser tout de suite mon cadeau !

Avec un grand sourire en prime, je lui rendis mo...son poignard et le relachais. Les garçons n'aiment pas les calins, c'est bien connu. Je me relevais doucement (oui, me lever est un énorme effort de volonté, surtout lorsque j'ai trouvé un coin tranquille... paresseuse ? Peut-être, mais ça ne m'empêche pas de me bouger ! La preuve avec mes muscles !). Alors, quel pourrait être le premier exercice que je vais lui demander de m'éxecuter ? Déjà, il faut un... non, deux batons, je vais le tester. Je pris deux grosses branches mortes de la bonne taille et lui en lançait une. Je me mis en position et lui fis signe d'en faire autant. On va voir ce que ce petit est capable de faire !

- Kiko, je vais d'abord juger tes capacités. Attaques- moi et n'ais pas peur de frapper fort, j'esquiverais, mais je pense que même si je le reçois, j'aurais pas mal. Mais si je trouve que tu n'es pas assez concentré, gare aux petits coups de batons ! Allez, on commence !
Revenir en haut Aller en bas

Mar 15 Mar 2011 - 18:59
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je suivis le geste de Tsu-chan et vint m'asseoir près d'elle. Tandis qu'elle m'expliquait sa façon de voir les choses, je voyais défiler devant mes yeux des images atroces. Des morts, du sang, des choses horribles...je ne savais pas pourquoi cela venait me perturbait, les paroles de tsu-chan n'y était pour rien. Cependant, lorsque je vis l'arme, je ne pus m'empêcher de penser aux ravages qu'elle pouvait commettre, le nombre de gens qui pouvaient être blessé ou même pire, au contact de cette instrument.
Je comprenais ce qu'elle me disait lorsqu'elle me parlait de la nature neutre de l'arme. Cela me rassura un peu, bien que je compris le fond, la forme me restait encore un peu obscur. Je la regarda avec mes yeux inexpressifs, l'interrogeant d'abord du regard avant de parler.

-Alors je ne ferais pas vraiment de mal à quelqu'un si je ne le veux? Ce ne sera pas vraiment...mal?

Je n'arrivai pas à imaginer quelque chose de positif avec une arme. Beaucoup d'enfants de mon âge seraient heureux qu'on leur donne la possibilité de manier une véritable arme. Mais je n'étais pas comme les autres, il y avait des choses que les autres enfants n'avaient jamais vu, vécu...
Je baissa la tête, réfléchissant, quand tsu-chan en profitant pour m'attraper et m’ébouriffer une nouvelle fois mes cheveux verts. Je ne résista pas au début ( car je ne pouvais pas de toute façon >.<) puis je me débattis et parvint à m'en sortir, parce qu'elle me relâcha. je frotta l'endroit ou elle l'avait ébouriffé avec une mine boudeuse. Boudeuse, mais pas mécontente non plus.

Puis elle se leva. Je la regarda attentivement et l'écouta me parler. Elle voulait qu'on commence à s’entraîner? Maintenant? Tout de suite? Je ne savais pas si j'étais prêt. Je ne m'étais même pas échauffer et puis, j'avais encore un peu peur...surtout lorsqu'elle me rendit l'arme. je la pris un instant puis la reposa par terre, n'osant pas la garder en main. C'était trop tôt, trop fort encore...J'en étais incapable.
Je me relava également et attrapa de justesse le bâton qu'elle me lança. Je le pris d'abord à l'horizontal puis, en l'observant, le plaça à la vertical. Quand elle m'expliqua l'exercice, je me tendis aussitôt, prêt à refuser. Mais elle me rassura en me disant qu'elle esquiverai. J'espère...je ne voulais pas lui faire de mal!
Je leva mon bâton au-dessus de ma tête et courut vers elle, en poussant un petit cri au moment de frapper.

-Kyah!

Forcément, mon coup était maladroit, désordonné et précis d'aucune manière. Elle l'esquiva facilement, et emporté par mon élan, je continua ma course avant de freiner devant l'arbre. Je me retourna, la voyant derrière moi.

-J'y arriverai pas...

Mais c'était pas plus mal, je ne voulais pas la blesser.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Ven 18 Mar 2011 - 21:29
avatar
Invité

Pff... je me demande s'il est capable de se vexer si j'éclate de rire ? Je rêve ou il poussait un "Kyah" ?! Mon Dieu... C'était vraiment trop drôle ! Il croit sincèrement qu'il peut me blesser avec ce baton et ces mini-coups ? Franchement, je ne l'aurais jamais cru si on m'avait dit que j'enseignerais à un gamin aussi rempli de gentillesse... Bah, tant pis, j'en peux plus, c'est trop drôle ! Je peux pas me retenir... Un énorme rire jaillit de ma george, sans que je puisse tenter de le réprimer. Mon dieu, moi, être blessée par un gamin novice avec un baton ? Vous me prenez pour qui ?

- AH, AH, AH !! AH, Kiko, mais c'était quoi ça ?! AH, AH, AH !! T'as vraiment cru qu... que t'allais réussir à me toucher ?! Oh la vache, je vais mourir de rire !! AH, AH, AH !! J'en peux plus !

J'eus peine à reprendre mon souffle tellement j'étais morte de rire ! Ouch... rahh, j'ai mal aux abdos maintenant ! Ah, c'est pire que des courbatures ! Enfin, merci Kiko, ça fait une éternité que je n'ai pas ris comme ça ! Je me repris peu à peu, résistant à l'envie de repartir de plus belle en croisant son regard gêné. Si je repars, je suis bonne pour me payer des abdos en feu. Je lui décochais tout de même un petit (tout petit, je le jure ! Je vais pas taper sur lui, quand même !) coup de baton sur sa tête, histoire de lui montrer que je ne rigole plus. On va reprendre un point important.

- Eh, tu sais, tu peux me frapper, moi je résiste aussi bien qu'un rocher !
Sincèrement, si t'as peur de me faire des bleus, on en a jusqu'à demain, et moi, je n'ai pas que ça à faire ! Allez, reprend ta position, et je t'en prie, pas de "Kyah" ou je vais repartir dans mon délire. Et j'ai un peu mal aux joues et aux abdos.
Tu courres vers moi, tu tiens solidement ton épée, et tu frappes ! Si tu ne le fais pas, t'auras droit à un autre coup, sois en sûr ! C'est toi qui voit !

Ca m'a fait du bien, cet éclat de folie ! J'ai jamais rits autant depuis ces trois mois ! Je me remis dans la même position qu'au début, et attendit son nouveau coup. J'espère que cette fois, il a compris ! Il ne peut pas me faire mal, c'est impossible. J'aimerais voir sa tête si j'attrape son baton et lui renvoie dans la figure... non, c'est méchant. Ce genre de traitement est plus marrant à faire sur des adultes, car la têtes qu'ils font après ça est tout simplement tordante !
Je sentis plus que ne vis son coup, étant donné que je me perdais dans des divaguations. Encore une fois, peu précis et surtout, sans vraie force. Je ne fis même pas l'effort d'esquiver. Ce qu'il m'a fait n'en vaut absolument pas la peine. Je me le pris sur la hanche, et attraper le baton juste après. Tss... il le tient du bout des doigts, une secousse et je le lui arrache sans aucun effort. Je crois que je vais m'occuper d'abord des bases du maniement. C'est à croire qu'il ne s'est jamais bagarré avec des copains ! Un autre petit coup de baton. Il exagère, je l'avais prévenu.


- Nul. Alors là, faut carrément t'apprendre à tenir quelque chose. On va faire un autre exercice : tu va tenter de tenir le plus fermement possible ce baton. Moi, je vais essayer de te le prendre. Tu dois tout faire pour que je n'y parvienne pas. Et si ça ne marche toujours pas, je te jure que je te trouve des gamins pour t'apprendre à te battre. T'es un garçon, oui ou non ? T'as déjà fait des combats de rue avec des amis, rassure-moi ?

S'il me dit que non, je vais devoir me pencher sur son passé. C'est inquiétant qu'il soit aussi peu masculin ! On dirait presque une fille, avec ses manies ! Cueillir des fleurs et bien s'habiller font partis des choses que moi, une fille, n'est jamais fait ! Je n'aime pas trop les fleurs, se sont des beauté éphémères, et les beaux vêtements, je les abîme en moins de deux !
Je me demande s'il n'y a pas eu un problème avec mes chromosomes pour que je sois aussi peu féminine... heureusement que j'ai de quoi le prouver, avec ma poitrine et mes cheveux !
Revenir en haut Aller en bas

Dim 20 Mar 2011 - 18:12
avatar
Masculin

Messages : 378
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Oh, Tsu-chan se moquait de moi apparemment. Pourtant j'avais fait ce qu'elle demandait mais elle semblait plutôt d’humeur à rigoler. Moi je ne savais pas trop...d'un côté je ne voyais pas ce qui la faisait rire, après tout c'était son idée et puis, j’avais fait exactement ce qu'il fallait! Et d'un autre côté, je ne savais pas si je devais me vexer ou pas.
Ses paroles ne me confortèrent pas dans mon idée. Ben oui j'avais pas frappé fort mais c'était parce que je ne voulais pas la blesser! C'était méchant de penser à quelqu'un d'autre? C'était pas comme ça qu'on m'avait élevé! Je la regarda fixement et baissa la tête devant ses remarques.

-Désolé...je ferai plus attention...

Mais mes essais suivants se soldèrent tous par un échec! Suivi de ce fait du petit coup de bâton qu'elle m'avait promis. Je me massa le crâne, m'étant pris à chaque fois un petit coup qui, au final, renforçait la douleur du précédent. Bien que j'essayais de faire de mon mieux, je ne pouvais m'y abandonner. Je n'aimais pas me battre, je n'aimais pas la violence! Ce n'était pas tellement le fait que je copiais mes parents mais c'était moi! C'est tout! Je n’arrivais pas à me dire que je pourrai faire du mal à une personne intentionnellement!
Elle me fit commencer un nouvel exercice. Je devait garder mon bâton pendant qu'elle tirait. Je planta mes pieds dans le sol et attendit qu'elle tire, sachant pertinemment, vu sa force, qu'elle allait me l’arracher des mains sans effort. Mais ce qu'elle me dit après me choqua un peu. Je lui avais dit que je n'aimais pas me battre mais elle semblait croire le contraire.

-NON! Je ne me suis jamais battu! Je n'aime pas ça!!!!

Puis je sentis des larmes me venir aux yeux. Je la regarda avec mes petits yeux en colère, les joues gonflait par mon indignement. Elle était méchante avec moi, alors qu'elle disait qu'elle voulait mon bien. C'était une menteuse, une méchante menteuse!!

-Vous êtes une menteuse!!!! Une méchante menteuse!!! Vous voulez pas m'aider, juste me dire des choses méchantes!

J'y avais mis un peu de voix mais je me calma ensuite. Je renifla un peu, puis lui tourna le dos pour ne plus la regarder.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Dim 20 Mar 2011 - 19:33
avatar
Invité

-NON! Je ne me suis jamais battu! Je n'aime pas ça!!!! Vous êtes une menteuse!!!! Une méchante menteuse!!! Vous voulez pas m'aider, juste me dire des choses méchantes!

Je viens de me rappeller d'une petite chose : les gamins et moi, ça n'a jamais été le grand amour. Alors si il croit qu'en me faisant une mini-crise, je vais m'attendrir, il ne me connaît pas. Mais si je m'énèrve, je risque de le blesser gravement, et de détruire par la même occasion la moitié du parc. Alors, on reste calme. Très zen. Alors comme ça, il ne s'est jamais battu : très bien. Je m'en fous de ça, ce n'est pas ça qui va faire la différence. Et si je ne voulais lui dire que des choses méchantes, il serait en pleurs depuis le début. Parce qu'il faut avouer une chose : méchante, je le suis et cruelle également lors des orages. Menteuse : non. Je ne ment pas. Sauf des fois, pour les infiltrations et autres... certains diront que je n'ai pas beaucoup de sens morale et c'est vrai. Je suis voleuse et violente ! Je crois que ce sont mes deux plus grands défauts, mais j'en suis fière. Maintenant, il va me faire le plaisir de se remettre de ses émotions.

-Oh, gamin. Si j'étais menteuse, je ne t'aurais pas dit qu'Umi t'a choisi. Je l'aurais gardé. Or, je te l'ai donné, et je suis vraiment en train de regretter qu'il t'ait choisis, t'as compris ?! Et ne me prends pas la tête : j'ai du mal... à garder mon calme. Si tu en as marre, je vais pas te forcer.

Je sais, je sais, je deviens méchante mais... je suis tout sauf maternelle, puisque j'ai toujours été élevée avec des hommes, et sans aucune présence féminine. Mais peut-être ais-je tort d'avoir voulu lui enseigner tout de suite le maniement de l'épée. Peut-être que 10 ans est un âge trop jeune. Bon, pour cette fois, je vais abandonner l'idée, cela vaudra sans doute mieux pour nous deux. Mon premier disciple est un pacifiste, c'est comme ça. Je suis sûre que j'en rirais lorsque je serais plus vieille, mais pour l'instant je suis juste très déçue. Tant pis !

- Akihiko, excuse-moi. Je n'aurais pas dû m'énerver sur toi. Je pense que tu es trop jeune pour que je t’apprenne tout ça, pardon de t'avoir forcer. Je te laisse le poignard.

Je suis nulle... mais bon, je n'ai pas l'habitude des gamins, je suis vraiment plus à l'aise avec les gens de mon âge, où qui sont des vrais hommes. C'est comma ça et pas autrement, dommage ! Par contre, je suis tout de même heureuse d'avoir rencontrer Akihiko : c'est un garçon gentil, qui m'a rapellé des souvenirs... et qui m'a montré une autre vision des choses. Sur ce, je vais m'en aller, histoire d'aller m'entraîner et réfléchir à tout ça...

-Bon, Kiko, je te dis au revoir !! Ne fais pas de bêtises avec Umi, et sois sage ! Tchao ![/font]
Revenir en haut Aller en bas

 

Une ballade à deux, c'est mieux que tout seul ! [PV: Akihiko le bout'chou ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.