Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bienvenue dans mon monde... [PV June]
#   Mar 21 Aoû 2012 - 18:58

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!

Je m'étais réveillé après cette petit cuite avec June et Olivia. Etant le moins sensible a l'alcool car le plus habitué, j'avais pris soin de me déshabiller avant de m'endormir ce que les filles n'avaient surement pas fait... Je me réveillais péniblement avec une barre au front, je m levais pour chercher dans le tiroir de mon bureau quelques anti-douleurs, j'en pris un avant d'aller ouvrir les rideaux et les volets de ma chambre plongée dans le noir pour cligner des yeux accablés par la lumière, il faisait beau dehors bien que e ciel commencais légèrement à se couvrir...
Il était quatorze heure, je ne fus pas surpris de le constater étant donné que nous nous étions couchés vers trois heures du matin. Hum, j'avais encore quelques heures pour réfléchir... Jusqu'a 20h a peut près...
La douleur commençait a passer, je m'allumais un clope que je fumai accoudé à la fenêtre, une bonne odeur de menthe parfuma l'athmosphère. Après ma clope, je pris ma douche, une très longue douche durant laquelle je fixais surtout mes pieds, laissant l'eau brûlante couler sur ma nuque. Je sortis enfin de la douce au bout de au moins une heure (ben oui, ici c'est pas moi qui paye l'eau) pour revêtir un pantalon noir avec les chaussures que je mettais exceptionnellement, des chaussures noires et blanches, très élégantes. J'enfilais une chemise de soie, toujours entrouverte, je prevoyais un foulard de soie noire, fin, car les nuits étaient toujours fraiches ici... Bon... Que faire.
J'avais envie de revoir June, la fille de la veille, déjà parce que je la trouvais belle mais surtout parce qu'elle était la seule fille avec laquelle je pouvais dévaster un bar et prendre une cuite à la vodka... Elle était sympa, drôle et belle, bref, je pouvais pas rêver mieux... Mais ce qui me stressais, contrairement aux autres mec, ce n'était pas de savoir si oui ou non elle voulais bien de moi (non, ça ça ne dépendrais que de mon habileté...) mais plutôt de savoir si elle accepterais mon passé... Je sais pas, j'avais tué un mec, volé, était devenu chef de clan, fin' c'était pas rien quand même...
Et la deuxième truc qui me faisait me poser des question ben... C'était ma gueule... C'est vrai quoi, cicatrice, yeux vairons, cheveux noirs aux reflets
verts, j'étais pas sur que ça lui plaise trop... Bon, j'allais me lancer et on verrais bien...
En réflechissant je m'étais mes petits poignards coupants comme des lames de rasoirs sur la cible de j'avais tracée sur la porte, atteignant le centre de la cible a chaque fois... J'étais encore très fort en lancé d poignard et je savais très bien viser au flingue... mais je regrettais plutôt ce capacités étant donné qu'elles me rappelaient mon passé... je bu une lampée de whisky avant de m'allumer une seconde cigarette à la menthe.... L'heure avait tournée et il était 19h30... Bon, il fallait que j'y aille. je soulevais mon matelat pour récupérer l'argent liquide qui était dessous, je pris l'équivalent en yen de 3000 dollars (ben oui, je lui paye ce qu'elle veut donc faut prévoir hein...). J'avais volé plusieurs tableaux, livres rares, meubles, bijoux... Et depuis que je les avais revendu j'avais sur mon compte de quoi passer le reste de ma vie ou même plus...
Bon, je sortais de ma chambre avoir fermé fenêtre, volets, je fermais la porte a double tour, étant un voleur j'étais devenu légèrement parano car je connaissais toutes leurs méthodes. On m'indiqua la chambre de June et je m'y dirigeais.
J'étais a présent devant la porte de la jeune femme, je souriais déjà en m'imaginant la tête qu'elle allait faire... Je toquais, toujours avec ce petit
sourire en coin et les mains dans les poches, il faisait déjà frais dehors e j'avais donc pris ma veste que j'avais juste posé sur mon épaule droite de manière assez recherchée, de faon a garder une certaine classe... Mon foulard en soie était déjà noué autour de mes épaules.
June ouvrit.

-Hey! Quand je t'ai dis hier qu'on se reverrais je ne t'ai pas mentis... Allez viens, je t'emmène au resto!
J'avais dis cela avec un clin d'oeil complice.




Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
#   Mar 21 Aoû 2012 - 19:47

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

Au retour de l'infirmerie je m'étais écroulé sur mon lit puis endormie d'une traite, trop fatigué pour penser à me déshabiller. La chaleur du milieu de la journée me réveille pourtant et j'ouvre des yeux ensommeillés, légèrement aveuglée par le soleil. Je m'assois sur mon lit et me passe la main dans les cheveux en baillant pour me réveiller. Bon, récapitulons la soirée : j'ai pris une cuite dans le parc en compagnie de deux parfaits inconnus après avoir saccagé le bar et piqué une bouteille de vodka. Si en plus on rajoute le fait que je me suis faite dragué par un mec qui me plait on peut presque dire que j'ai passé une des meilleures soirée de ma vie.
Je m'étire en souriant puis vais ouvrir ma fenêtre pour aérer. Il est un peu plus de midi et j'ai la journée devant moi mais d'abord, à la douche. Je met ma tête sous l'eau froide et me lave à grandes eaux. Ah, ça fait un bien fou et au moins je finis de me réveiller. Quand je sors de la salle de bain il est 13h. Je m'habille avec un chemiser bleu foncé et un jean et je met mon foulard blanc en soie puis je me décide à aller manger à la cafètéria.
Quand je rentre vers ma chambre je m'arrête sur un banc et sors mon carnet de croquis. Je regarde autour de moi pour chercher un peu d'inspiration avant de sourire et de commencer un croquis de Raven. Sa cicatrice qui lui barre le visage, ses yeux vairons et les reflets de ses cheveux lui donnent un air un peu étrange mais cette originalité me plait.
Je range mon carnet et rentre à ma chambre en sifflotant un air de Beethoven. Je me sens bien, il a dit qu'on se verrait aujourd'hui et je me demande bien ce qu'il va faire, j'aime les surprises de ce genre. En revenant dans ma chambre j'affiche le portrait que je viens de faire avec les autres avant de reprendre mon carnet pour commencer un vrai portrait en pied de Raven de mémoire mais on toque à ma porte. Je regarde mon réveil et m'aperçois qu'il est environ 20h. Je ne pensais pas avoir passé autant de temps dehors. Je me lève et vais ouvrir.


-Hey! Quand je t'ai dis hier qu'on se reverrais je ne t'ai pas mentis... Allez viens, je t'emmène au resto!

Je souris, un petit sourire en coin espiègle. Je l'attendais pas celle-là mais après tout pourquoi pas, ça nous permttra de faire connaissance.

-Eh bien avec plaisir, attend deux seconde que je prenne ma veste et j'arrive.

J'attrape une veste légère noire qui traine sur ma chaise et déballe une sucette à la pomme qui était posée sur mon bureau avant de le suivre en fermant la porte. Je suçotte mon bonbon un instant avant de le reprendre par le baton et de lui adresser un clin d'oeil.

-C'est sympa d'être passée, je n'étais pas sure que tu viendrais.




Treasure Box ♥:
 
#   Jeu 23 Aoû 2012 - 1:27

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!

-Eh bien avec plaisir, attend deux seconde que je prenne ma veste et j'arrive.C'est sympa d'être passée, je n'étais pas sure que tu viendrais.

Elle marchait désormais à côté de moi, une sucette à la pomme dans la bouche. Je souris, chacun sa drogue... Hum, j'avais prévu de l'emmener dans ce resto que j'avais déjà testé, il était pas mal, cuisine française, chic mais pas trop... Je ne savais pas si elle aimait la cuisine française... On verrais bien... J'aurais bien aimé lui montrer qui j'étais réellement mais ça équivalait a la mener manger dans un bar miteux comme ceux que j'aimais et je ne pouvais pas vraiment me permettre ça. Si elle était tolérante, elle verrait bien dans quel monde je visais plus tard...

-Je tiens toujours mes promesses June, dis-je en la regardant dans les yeux, je considère que c'est a peut près la seule chose qu'il reste de beau en moi, le reste c'est du vent, dis je en riant. Elle ne comprendrait surement pas le sens exact de mes paroles mais bon... D'ailleurs, j'ai passé une superbe soirée hier, c'était vraiment top! T'as pas trop galéré a ramener Olivia? J'aurais du t'aider en fait...

Nous étions déjà dehors, la lune n'était pas encore levée mais la nuit était tombée. Le ciel était très beau mais l'air froid, mon foulard volait, emporté par le vent et ma veste longue le suivait. Nous arrivions devant le restaurant.

-J'espère que tu aime la cuisine française June... C'est un restaurant super chic que je trouve très bon, tu m'en diras des nouvelles.
Je poussais la porte de l'établissement, j'avais réservé une table pour deux la veille au nom de Oscar Wilde.... C'était toujours a ce nom la que je réservais.... quand je réservais!
Je donnais mon pseudonyme et le maitre de salle nous installa, la table était sobre, pas trop décorée mais jolie quand même avec des verres de cristal scintillant. Les couverts étaient en argent, je remarquais tout de suite le poinçon sur le manche et leur éclat particulier.
Le maitre de table nous avait enlevé nos manteaux pour ensuite nous faire asseoir face a face. Dans un coin un pianiste jouait mais c'était plutôt June que je regardais...

-Alors, pourquoi es tu la, toi? Demandais-je enfin en posant mon menton sur le dos de mes mains entrelacées et en la fixant droit dans les yeux. Avec le petit sourire, bien sur!




Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
#   Jeu 23 Aoû 2012 - 13:40

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

-Je tiens toujours mes promesses June, je considère que c'est a peut près la seule chose qu'il reste de beau en moi, le reste c'est du vent,

Je souris doucement. Il a beau dire ça en riant ça se voit qu'il le pense, après tout je ne sais rien de ce qu'il a vécu avant d'arriver ici. Et puis je ne suis pas vraiment d'accord, il y a toujours du bon en chacun il faut juste le chercher un peu.

D'ailleurs, j'ai passé une superbe soirée hier, c'était vraiment top! T'as pas trop galéré a ramener Olivia? J'aurais du t'aider en fait...
-Bah je pouvais m'en charger seule tu sais, j'en ai peut-être pas l'air mais j'ai un minimum de muscles quand même.

Je fait semblant de gonfler mes biceps en riant. Je me sens d'humeur joyeuse ce soir et je ne pense pas me tromper en disant qu'on va surement passer une très bonne soirée. Je le suis à travers le village jusqu'à l'enseigne d'un restaurant. Wahou, il s'est pas fichu de moi sur ce coup-là, un restau français carrément. Je m'assied en face de lui en écoutant distraitement le pianiste qui joue dans un coin de la pièce. Raven pose ses coudes sur la table et son menton sur le dos de ses mains en me regardant. Je rougis légèrement et détourne le regard, il me fixe avec assez d'intensité pour que ce soit gênant mais en même temps ça ne me déplait pas.

-Alors, pourquoi es tu la, toi?
-Si tu veux vraiment le savoir il faudra avoir un peu plus de subtilité Raven, je ne raconte pas ma vie au premier venu fut-il assez mignon pour me plaire.

Je lui décoche un petit sourire espiègle. Je suis joueuse, comme toujours, mais en l'occurence je pense ce que je dit et puis je ne lui dirais pas tout, du moins pas sans contrepartie parce que moi aussi je suis curieuse et ne rien savoir sur mon interlocuteur je trouve ça intéressant.

-Je veux bien te raconter quelques trucs mais il va falloir que tu me raconte aussi des choses sur ta vie d'avant.




Treasure Box ♥:
 
#   Jeu 23 Aoû 2012 - 14:28

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!

-Si tu veux vraiment le savoir il faudra avoir un peu plus de subtilité Raven, je ne raconte pas ma vie au premier venu fut-il assez mignon pour me plaire.

Hum... Elle y va cash elle aussi!
Elle me sourit, son sourire était espiègle et joueur. J'aimais bien cette fille, en plus d'être cynique et drôle, elle était franche.

-Je veux bien te raconter quelques trucs mais il va falloir que tu me raconte aussi des choses sur ta vie d'avant.

Mon sourire s'évanouit. Je commandais une bouteille de vin cher au garçon, au moins j'aurais quelque chose a regarder. Je fixais attentivement le liquide rouge de mon verre de cristal en le tournant pour faire ressortir les arôme. Les yeux baissé, concentré sur ce que j'allais dire. faire gaffe, ne pas dire les choses trop brusquement. Enfin, essayer d'aller doucement quoi... Un sourire mélancolique s'afficha sur min visage tandis que je reportais mon attention sur June. Je soufflais sur la mèche de cheveux qui me barrait la vue avant de répondre;

-Hé bien.... Disons que je ne suis pas ce que tu crois... Je n'ai pas toujours été gentil et drôle parce que avant j'étais... redouté et redoutable. Bon, ok, je vais te raconter ce qui ,m'est arrivé mais j'aimerais que tu ne me juge pas trop parce que c'était vraiment difficile pour moi...

Je me redressais sur ma chaise pour me saisir du couteau qui était a côté de mon assiette. Je le fit luire a la lumière de la salle pour regarder ensuite plus attentivement son poinçon tout en parlant. Argent pur.

-J'ai grandis dans un quartier chaud de Los Angeles, il y avait deux clans qui se battaient constamment. Moi, dès tout petit je grimpais sur les immeuble les plus hauts car il n'y avait que sur le toit que j'étais en paix. J'y écrivais des poème, je jouais du violon et je regardais la lune, bref, c'était le seul moyen d'échapper a l'univers morbide de mon quartier... Mais un clan m'avait dans le collimateur et m'a tout de suite proposé de venir avec eux pour faire du cambriolage. J'ai refusé au début puis un jour ma mère s'est faites battre par mon père et j'ai du gagner de l'argent pour payer les frais d’hôpital. Alors j'ai volé des riches, puis des musés, je faisais pickpocket le jour et voleur la nuit. c'est un chouette métier hein, ça rapporte et puis on a sa dose d'adrénaline donc tout compte fait je m'amusais plutôt bien. J'apprenais a me battre, ma spécialité moi c'était le tir, je faisais n'importe quoi avec un flingue et je visais très bien, et le lancé de poignards. Dis je en sortant d'une poche un petit poignard court, effilé et coupant comme une lame de rasoir. Je le tendis a June pour qu'elle se fasse une idée. En fait je savais très bien me battre en général mais je ne me battais que rarement, seulement quand je me faisais attaquer dans les rues. Je ne tuais jamais. Hé puis un jour que je volais un tableau d'un collection particulière chez un riche on m'a choppé. C'était sois tuer l'homme, sois être envoyé en prison et par conséquent, laisser mourir ma mère. Alors j'ai tué l'homme, mais avant je l'ai laissé me faire ça , dis je montrant ma cicatrice, puis, j'entrouvris ma chemise pour lui montrer la cicatrice encore plus grande qui barrait mon torse, j'avais envie de garder sur moi pour toujours ce que j'avais fais, j'avais envie d'avoir honte a chaque fois que je me regarderais dans un miroir et de me rappeler cet homme sans défense que j'ai tué dès qu'on me demanderais l'origine de ma cicatrice. Arès avoir tué je suis tombé en dépression, je me suis drogué et je suis devenu cocaïnomane, ma mère a été soignée mais je ne voulais plus revoir personne, je buvais énormément et je me trouvais monstrueux, j'ai beaucoup souffert mais c'était le prix a payer, tuer quelqu'un est une chose que personne ne devrait faire, pas que je sois contre la mort mais je trouve juste l'acte de tuer répugnant. Après je me suis retrouvé ici.

J'observais une pose, je n'avais pas regardé June de toute ma tirade, je la regardais dans les yeux sans trop d'insistance.

-Je ne sais pas si tu voudras toujours me fréquenter après avoir entendu cela mais voila, tu sais tout.




Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
#   Jeu 23 Aoû 2012 - 15:52

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

Je penche la tête, intriguée par ses paroles. Pour qu'il en parle comme ça il n'a pas du rire tout les jours. Je suis pas du genre à juger les gens mais ça lui il ne le sait pas. Si il y a bien un truc que je fais pas c'est ça, selon moi la seule personne qui a le droit de nous juger c'est nous-même parc que nous sommes les seuls à vraiment connaitre nos motivations.
Je ne bronche pas quand il me raconte tout, je me contente d'écouter. J'écoute parce que je sais que raconter le vide c'est jamais facile, j'écoute parce que je sais que c'est dur de raconter quelque chose de triste. Quand il me tend son petit poignard je le prend dans mes doigts et je souris doucement. Il finit son histoire et comme il semble attendre ma réponse ou du moins une réaction je m'avance un peu sur la table et du bout des doigts j'effleure la cicatrice qui barre son visage.


-Je ne suis pas du genre à juger les gens sur leur passé surtout quand je suis bien incapable de me mettre à ta place. Tu as fait ce que tu pensais juste, tant que tu restes en accord avec toi-même je n'ai pas à te juger.

Je me recule et fait tourner le couteau que j'ai gardé entre mes doigts. Elle aussi elle se battait au poignard, c'était même son arme favorite. Je lance l'arme par le manche puis la rattrape avant de la lui tendre par la lame.

-Quand je dis que je ne peux pas me mettre à ta place c'est pour une raison très simple, moi je n'ai pas de mère, elle est morte à ma naissance.

Je lui souris doucement, un peu tristement même. Je ne sais pas si j'ai vraiment envie de raconter ça mais bon, il a déja plombé l'ambiance alors autant en finir tout de suite.

-Jusqu'à très récemment ça ne m'avais pas trop gêné mais quand j'ai cherché à en apprendre plus sur elle mon père n'a pas voulu. Du coup j'ai commencé à faire des recherches en cachettes et finalement j'ai trouvé un carton de souvenir sous un des tatamis du dojo de mon père... Il n'a pas vraiment apprécié de voir que j'avais désobéi à ce qu'on peut appeller la seule interdiction qu'il ai faite et il m'a frappé puis j'ai fugué.

Je tente de garder un ton neutre, de ne pas laisser transparaitre les sanglots qui me monte à la gorge. Chaque fois que je raconte ça je ne sais pas pourquoi mais j'ai envie de pleurer, si c'est de colère, de tristesse ou même de dépit mais le résultat est le même je peine à garder les yeux secs et la voix sure.




Treasure Box ♥:
 
#   Jeu 23 Aoû 2012 - 18:53

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!

Après ma tirade, elle effleura du bout des doigts la cicatrice qui barrait mon visage. Le contact était doux et je souris.Le geste me toucha, maintenant qu'elle savait pourquoi j'avais cette cicatrice, elle la suivait du bout des doigts comme pour dire qu'elle pardonnait. Elle acceptait, elle ne jugerait pas.

-Je ne suis pas du genre à juger les gens sur leur passé surtout quand je suis bien incapable de me mettre à ta place. Tu as fait ce que tu pensais juste, tant que tu restes en accord avec toi-même je n'ai pas à te juger.

Elle fit tourner entre ses doigts mon poignard puis le lança par le manche pour le rattraper par la lame et me le tendre. Cette fille savait se battre, je venais a peine de le remarquer mais elle savait très bien se battre, tout le disait en fait, son corps fin et musclé, sa respiration calme, sa façon de se tenir, sa façon de soupeser l'arme, de lui parler et de la ressentir... Elle était réellement puissante. J'attrapais mon poignard pour le ranger dans une des multiples poches de mon pantalon. Elle n'était pas du genre a juger? J'aimais bien les gens comme ça, ceux qui observent, qui ne jugent pas. Isis avait été choquée par mes propos et s'était énervée en sachant que j'avais tué. Pas June. Quand a rester en accord avec moi même.... Le fait de tuer avait provoqué un désaccord énorme avec moi même mais j'étais en voie de réconciliation.

-Quand je dis que je ne peux pas me mettre à ta place c'est pour une raison très simple, moi je n'ai pas de mère, elle est morte à ma naissance.

Je fus touché. Ma mère n'avait peut être jamais été un très bon soutient en raison de sa faiblesse mais je tenais a elle plus qu'a n'importe quoi malgré tout. Maintenant je voulais juste l'oublier, elle et mon quartier, tout en fait. Mais le fait de m'imaginer sans mère me rendais triste. June souriait tristement.

-Jusqu'à très récemment ça ne m'avais pas trop gêné mais quand j'ai cherché à en apprendre plus sur elle mon père n'a pas voulu. Du coup j'ai commencé à faire des recherches en cachettes et finalement j'ai trouvé un carton de souvenir sous un des tatamis du dojo de mon père... Il n'a pas vraiment apprécié de voir que j'avais désobéi à ce qu'on peut appeler la seule interdiction qu'il ai faite et il m'a frappé puis j'ai fugué.

Ha... Il n'y avait rien de pire au monde que la deception, être déçut de quelqu'un qu'on aime était une chose terrible, je connaissais cette impression, mon père avait battu ma mère presque a mort. C'était horrible, comme si un mur s'écroulait, un mur d'amour, c'était une horrible trahison que d'être déçut par quelqu'un qu'on aime. Je comprenais l'ampleur de sa tristesse. Sauf qu'en plus de la colère et de la sensation de trahison qu'elle devait ressentir il y avait a mon avis de l’incompréhension. C'est vrai, pourquoi cette réaction? Pourquoi si peut d'information sur sa mère? June était au bord des larmes, ça se voyait par la tension dans sa voix. Moi, j'avais juste envie de la prendre dans mes bras mais je ne fis pas un geste, je n'avais pas envie de la gêner. Je la regardais dans les yeux pour prendre une de ses mains dans les miennes.

-Je... Je pense comprendre ce que tu ressens... Quand j'ai vu mon père taper ma mère sous mes yeux j'ai cru que tout en moi allait s’effondrer.... j'étais déçus de lui, j'avais mis en lui beaucoup d'espoir, trop d’espoir même. J'ai été en colère et déçut à la fois, et triste aussi, mais le sentiment dominant était l'incompréhension, trop forte pour être exprimée en mots. Beaucoup trop forte. Ce soir la je me suis promis de ne plus jamais pleurer. J'étais con. Ne désespère surtout pas June, tu trouveras des réponses à tes questions.

Je la regardais avec plus d'intensité avant de lâcher sa mains. Je me redressais sur ma chaise.

-C'est pas tout mais j'ai faim moi!




Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
#   Jeu 23 Aoû 2012 - 22:32

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

Je crois que ce qui me réconforte réellement c’est son regard. Il ne me juge pas non plus et surtout il n’a pas pitié de moi, de ma situation presque risible. C’est vrai que j’ai été très déçu par l’attitude de papa mais à ce moment-là je crois que j’ai surtout eu très peur. Ce simple geste m’a fait remettre en question beaucoup de choses notamment des que je pensais plus ou moins immuables et ça m’a fait très mal, bien plus que l’incompréhension, la colère ou la peur. Je ris doucement et renifle un peu lorsqu’il tente de détendre l’atmosphère. Il est gentil, vraiment, et attentionné. Il me rappelle un peu Keigo, en plus fun. Un serveur s’approche et nous demande notre commande, je prend un plat de pâtes aux fruits de mer.

-Alors comme ça tu sais jouer du violon, c'est cool. Moi mon truc c'est le piano. Il faudra que tu me joue un truc plus tard, ça me ferait plaisir.

Je souris plus franchement, ça m'a fait du bien de vider mon sac comme toujours. Je me sers un verre d'eau et pour m'amuser je fais tourner le liquide dans mon verre. Je lève le verre devant mes yeux et regarde Raven à travers l'eau qui tourbillone, ça le rend tout flou c'est marrant.

-Au fait tu es toujours aussi attentionné avec des filles que tu viens de rencontrer ?

Je souris, curieuse. Je me doute que ce n'est pas tout à fait le cas mais d'un autre côté je ne suis pas plus spéciale que les autres. Je veux dire je me demande toujours un peu "pourquoi moi" dans ce genre de situation. C'est comme avec Shizu, j'ai du mal à croire que des personnes puissent me remarquer surtout quand il s'agit de gens aussi extraordinaire. Et je dis extraordinaire au sens littéral du terme donc des personnes qui ne sont pas banales, pas comme moi.




Treasure Box ♥:
 
#   Ven 24 Aoû 2012 - 2:24

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!

-Alors comme ça tu sais jouer du violon, c'est cool. Moi mon truc c'est le piano. Il faudra que tu me joue un truc plus tard, ça me ferait plaisir.

Du piano? J'avais longtemps hésité entre violon et piano, sauf qu'un violon ça se transportais partout et pas un piano... J'avais donc finalement opté pour le violon. June semblait aller mieux, elle me regardait a travers un verre d'eau en souriant.

-Au fait tu es toujours aussi attentionné avec des filles que tu viens de rencontrer ?

Je souris. Elle était franche, j'aimais les gens qui ne tournent pas autour du pot. Je commandais au serveur un homard Thermidor. A chaque que je réfléchissais a quelque chose de subtil ou que j'étais gêné, mon regard se portait vers le bas, c'était donc mon assiette vide que j'observais avant de répondre.

-Hum, oui, je joue du violon depuis dix ans environ... c'est un vieil homme de la banlieue d’à côté qui m'a apprit a en jouer. Je t'en jouerais un morceau tout a l'heure...Et je ne suis pas aussi attentionné les autres filles si tu veux tout savoir. Je suis gentil hein, mais peut être pas aussi attentionné. Mais je ne suis pas macho, je ne vais pas jusqu'a considérer comme d'autres stupides hommes que les femmes sont en verre et qu'elles ne doivent rien faire ni rien entendre, je pense même que tu es une adversaire redoutable. En fait, je suis plus attentif et attentionné avec toi parce que tu es.... différente. Tu es plus drôle, plus franche, plus cynique, plus douée, plus intelligente.... Plus belle aussi mais ça c'est une autre histoire... 'fin en gros tu es plus intéressante quoi. C'est pour cela que je te porte autant d'attention June, tu es quelqu'un.

J'avais enfin levé les yeux et souris en mentionnant sa beauté. Pour ensuite planter mon regard dans le siens pour lui dire qu'elle était quelqu'un. Je pensais réellement que June était destinée a faire de grande chose, elle était douée au combat, ça se voyait rien qu'a ses gestes fluides, elle était intelligente, elle avait une très grande force de caractère, bref, du talent.

-Mais tu n'as pas l'air de te rendre compte de qui tu es. C'est dommage...

C'est vrai qu'elle avait l'air de penser être banale alors qu'en vérité elle ne l'était pas du tout... Mais alors pas du tout.

-Tu ne veux pas un vin en particulier pour aller avec ton plat? Ou quelque chose d'autre hein, je sais qu'ils servent de très bon rhums cocos ici... 'fin, mon but n'est pas de te saouler hein.... C'est juste que personnellement je préfère boire un truc quand je mange au restaurant....

Je saisis mon verre de vin, ma main tremblait beaucoup. Nan, pas ici, pas de crise, pitié... Pas maintenant... Ma main tremblait juste, il n'y avait pas de quoi m'inquiéter mais la dernière de mes crise avait été tellement violente que j'avais mis des jours a m'en remettre.
June avait remarqué mes tremblements.

-Je suis un cocaïnomane en voie de désintoxication et c'est très dur. La plupart des gens sont aidés pour faire cela mais moi je me débrouille seul. je m'en sors bien mais bon, c'est dur, ça fait depuis que je suis arrivé que je ne dors que cinq heures par nuit quand je dors. Je fais parfois des crises, évanouissement, vomissements, fièvres et surtout, tremblements... Rien de très joyeux. Dis je tandis que le vin tremblait toujours dans mon verre.




Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
#   Ven 24 Aoû 2012 - 18:26

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

Je souris lorsqu'il me dit que s'il est aussi attentionné c'est parce que je suis différente. Tout le monde est différent, c'est tellement facile de réduire les gens à des stéréotype mais c'est tout de suite plus dur quand on commence à connaitre. Je rougis à la suite de sa tirade, et à la fin je vire carrément au pivoine. Comment est-ce qu'il peut voir tout ça de moi alors que je ne le vois même pas ? Je suis... quelqu'un ?

-Mais tu n'as pas l'air de te rendre compte de qui tu es. C'est dommage...

Est-ce qu'on a forcément besoin de savoir ce qu'on est pour apprécier la vie ? Je ne me raconte pas de louanges parce que j'ai été élevé comme ça c'est vrai mais c'est aussi parce que quand on a passé la plus grande partie de sa vie à être si discrète qu'on se fait surnommer "petite souris" on a parfois du mal à se dire qu'on assez de qualités pour être remarquée.
Alors qu'il attrape son verre il se met à trembler puis m'explique que c'est probablement du à une crise de manque. Je lui souris doucement et prend sa main pour la stabiliser.


-Si tu sens que ça ne va vraiment pas tu me le dit et je t'emmenerais à l'infirmerie, je suis sure que les Guérisseurs pourront faire quelque chose pour toi mais en attendant je veux bien goûter ce rhum coco puisque tu as l'air de dire qu'il est bon.

Je tiens encore sa main et mon pouce fait de petits cercles sur le dos de sa main pour le réconforter. Je ne veux pas qu'il se sente mal et fasse une grosse crise en plein resto

-Tu sais tu est la deuxième personne à me dire que je suis différente pourtant je n'ai jamais eu l'impression de l'être. Quand j'étais au collège tout le monde me surnommait "petite souris" parce que j'étais tellement discrète qu'on me remarquait rarement. Ca a changé au lycée mais j'ai gardé cette habitude et je dois dire que c'est très pratique pour quelqu'un comme moi qui pratique intensivement les arts martiaux : quand on ne sens pas ta présence c'est beaucoup plus difficile de t'avoir par surprise.




Treasure Box ♥:
 
#   Sam 25 Aoû 2012 - 12:15

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!

-Si tu sens que ça ne va vraiment pas tu me le dit et je t'emmenerais à l'infirmerie, je suis sure que les Guérisseurs pourront faire quelque chose pour toi mais en attendant je veux bien goûter ce rhum coco puisque tu as l'air de dire qu'il est bon.


June avait rougit tout a long de ma tirade, elle était pivoine et je souriais, elle avait saisit ma main comme pour me rassurer et faisait des petits ronds sur le dos de ma main avec son pouce.

-Tu sais tu est la deuxième personne à me dire que je suis différente pourtant je n'ai jamais eu l'impression de l'être. Quand j'étais au collège tout le monde me surnommait "petite souris" parce que j'étais tellement discrète qu'on me remarquait rarement. Ca a changé au lycée mais j'ai gardé cette habitude et je dois dire que c'est très pratique pour quelqu'un comme moi qui pratique intensivement les arts martiaux : quand on ne sens pas ta présence c'est beaucoup plus difficile de t'avoir par surprise.

En combat ça devait aider oui, mais dans la réalité ce devait être sacrément énervant.... "petite souris", quel surnom agaçant...

-Non ça ira pour l'infirmerie, je dois me soigner moi même de ce vice.... C'est dur mais c'est une des meilleures façon de me réconcilier avec moi même. Pour ce qui est dur rhum coco... je vais en prendre un aussi.

Le serveur nous emmena bientôt deux rhums cocos. Je bu un peut du miens. j'adorais ce gout de noix de coco avec quelques zestes d'orange, de la vanille, du citron et... du rhum. Je reposais sur la table mon verre emplis de liquide velouté.

-Toujours aussi bon... "Petite souris" tu dis? Ce doit être super énervant comme surnom?! Nan? Moi on m'a toujours nommé Raven, parce qu'ils disent tous que mon prénom me va mieux que n'importe quel surnom. Peut être aussi parce que je leur faisait la peau si ils osaient m'affubler d'un surnom... c'est vrai que la discrétion doit être pratique en combat.... Je ne pratiques pas les arts martiaux puisque j'ai appris seul, moi, ma technique a moi c'est plutôt le "coup de théâtre", c'est ce qui me correspond le mieux. En gros je fais des trucs sans savoir ou ça me mènera tant que c'est quelque peut théâtral et réimpression... J'ai déjà sauté d'immeuble sans avoir si j’arriverais un jour a me rattraper a quelque chose; j'ai été a l’hôpital durant un mois parce que j'avais joué avec du feu pour impressionner un adversaire ( ça a marché et on m'a plus approché durant plusieurs mois ), j'ai joué avec des fumigènes aussi, c'est très drôle ça.Bref, je théâtralise mes combat au risque de me tuer moi même en faisant une connerie. Disons que je n'ai pas peur de ce qui peut m'arriver par la suite et que j'aime avoir la classe aussi mais ça c'est une autre histoire. Certains dans ma ban lieu disaient que je me la pétait, mais eux c’étaient des gros lourds sans classe. Moi par exemple, je signais toujours mes cambriolages en dessinant un corbeau quelque part, sur un mur, un miroir, une table. Et je laissais un poème aussi aussi, histoire de montrer qui j'étais et que je n'avais pas peur qu'on me cherche, je trouve ça lâche de ne laisser aucune trace quand on cambriole. 'fin bref , je ne voudrais pas te soûler avec mes histoire.... Tu dis que tu as appris les arts martiaux? Comment?

Vivement intéressé, je regardais la jeune fille dans les yeux. dans ses si beaux yeux bleus.... June, Fille du Vent, voila quel aurait du être son surnom, je le murmurais tout bas, comme pour moi même puis je souris..... C'était un beau surnom qui lui allait bien, elle était aérienne et ses yeux me faisaient penser au firmament, elle me semblait rapide et fluide, tout comme le vent et ça ne m'aurait pas étonné que ces pouvoirs aient un rapport avec le vent... , mais j'allais le garder pour moi pour le moment...
Le serveur nous emmena nos plat.




Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
#   Sam 25 Aoû 2012 - 13:20

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

Je souris, fier et orgueilleux. Il aime se débrouiller seul pour régler ses soucis, déja un point commun. C'est bien un caractère de fonceur qu'il a. Je prend une gorgée du verre de rhum et ferme les yeux en sentant le goût alcoolisé mais très fruité de la boisson, c'est bon.
Mmmh, il aime se faire remarquer hein ? J'avais déja vu ça hier soir quand il a fait son super show au bar. C'est sympa cette façon de procéder, ça met du piment dans la vie je pense même si je n'apprécie pas trop qu'il parle du vol aussi légèrement je ne vais pas le lui reprocher. Il est là pour un nouveau départ, une nouvelle chance comme nous tous.


-Je n'ai pas vraiment appris en fait. Tu vois, mon père est le gérant et le maitre d'arme d'un dojo et je pense qu'on peut dire qu'il est très fort vu qu'il maitrise la plupart des arts martiaux offensifs à un niveau très élevé. Du coup j'ai été là dedans depuis toute petite et je m'y suis mise très tôt et assez naturellement. Bien sur je ne suis pas aussi forte que mon père loin de là mais pour te donner une idée je suis 11ème Dan de Karaté et 7ème Dan d'Aïkido ce qui est quand même pas mal.

Je souris doucement, espiègle. Non ce n'est pas de la vantardise, juste du réalisme. Et puis je suis loin d'être au top niveau, j'ai encore largement de quoi me perfectionner, il suffit de voir la raclée que Zéro m'a mise pendant l'entrainement la dernière fois. Rien que d'y penser je déprime, m'enfin à la base je fais ça pour le fun.

-Je t'apprendrais quelques trucs si tu veux, quand on a la motivation de progresser et qu'on s'entraine régulièrement on avance vite. C'est avant tout une question de mentalité.

Je prend mes couverts avec un air légèrement perplexe, le temps de me souvenir de comment on s'en sert. Ben ouais, je mange avec des baguettes moi d'habitude, les fourchettes et les couteaux c'est pas ce que j'appellerais mon ordinaire.




Treasure Box ♥:
 
#   Sam 25 Aoû 2012 - 14:14

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!


-Je n'ai pas vraiment appris en fait. Tu vois, mon père est le gérant et le maitre d'arme d'un dojo et je pense qu'on peut dire qu'il est très fort vu qu'il maitrise la plupart des arts martiaux offensifs à un niveau très élevé. Du coup j'ai été là dedans depuis toute petite et je m'y suis mise très tôt et assez naturellement. Bien sur je ne suis pas aussi forte que mon père loin de là mais pour te donner une idée je suis 11ème Dan de Karaté et 7ème Dan d'Aïkido ce qui est quand même pas mal.Je t'apprendrais quelques trucs si tu veux, quand on a la motivation de progresser et qu'on s'entraine régulièrement on avance vite. C'est avant tout une question de mentalité.

J'affichais un air impressionné. La claaaasse!!! La méga classe même, trop forte!!! J'adore! J'attaquais mon homard Thermidor en remarquant qu'elle avait plus ou moins l'air de galérer avec ses couverts. Hum, oui, c'est vrai qu'ici c'est les baguettes.... D'ailleurs j'avais mis du temps a m’accoutumer, c'était pas si facile que ça, les baguettes. Waouw, June, la Fille du Vent, 11ème Dan de Karaté et 7ème dans d'Aïkido..... Pas mal.... Pas mal du tout. Je continuais de lorgner les couverts en argent... nan raven, tu les piqueras à la fin du repas.... Tiens toi tranquille....
Pour le vol, j'étais pas sur que ça plaise à June. Mais bon, c'était une facette de moi même qu'il fallait accepter, non que je sois cleptomane, je savais me tenir quand même, mais l'idée de voler pour vivre était à la fois un bon moyen de se faire du fric, de mettre de l'adrénaline dans ma vie et de me révolter. car oui, voler, c'est se révolter, si l'argent domine le monde alors le vol permet de dominer l'argent.

-Je savais que tu étais redoutable, Fille du Vent, mais peut être pas a ce point... Tu m'impressionne, et a côté de tous ces dans je ne suis qu'un singe aussi chapardeur qu'incapable.

Je ris a ces mots. On m'avait appelé "le singe" beaucoup de fois en me voyant grimper mais mes adversaires avaient cessés de m’appeler ainsi lors de mon premier véritable combat... Je n'avais jamais été cruel cruel, je ne tuais jamais mais je savais faire mal, je n'handicapais jamais mes adversaires non plus, en je faisais attention a ce que les blessures infligées soient toujours guérissables, je ne cassais que très rarement d'os et les plaies provoquées par mes poignards n'étaient que peut profondes, mais souvent impressionnante. On me le rendait bien, il suffisait de voir les nombreuses cicatrices que j'avais pour s'en rendre comptes. Cicatrices, côtes cassées, poignet cassé, traumatisme crânien, j'avais eu le droit a tout car mes adversaires étaient des monstres sans pitié...
Quelques souvenirs me revinrent en mémoire...

Je marche dans la rue, je sais ou je vais, les poches pleines de bijoux volés, j'avance paisiblement, ne rien laisser paraître tandis que l'adrénaline descend doucement. Il est seul. Par derrière il tente de m’assommer. Eclair. Une plaie peut profonde lui barre l'abdomen, impressionné il recule en regardant son torse puis s'enfuit. Je le regarde partir. Coup. Douleur, forte, craquements. Rien. Noir. Juste une phrase. "Ça t'apprendra a voler dans nos quartiers, sale singe."
Trois côtes cassées. Mon premier cambriolage.


Trois mois plus tard. Même quartier. Je viens de voler, des bijoux plein les poches. J'attend, les yeux fermés. Un craquement, infime. Je me retourne. Un homme avec une batte de Baseball. Même gang que ceux de la dernière fois. Foulard noir en soie autour du cou. "Alors sale singe, la raclée de la dernière fois ne t'as pas suffis?". Je ris, je ne bouge pas. Il avance. Tâtonne. S'inquiète. Je saute, détente extraordinaire, il se retrouve plaqué contre un mur, je le tiens par le foulard. "Ne m'appel plus jamais comme ça." Je ne gronde pas, non, je parle d'une voix tranquille mais glaciale. Promesse. Je lis la peur dans ses yeux. "Joli foulard". Je lui pique son foulard, l'homme souffle. Il croit que j'ai finis avec lui. Erreur. Grossière erreur. Avant même qu'il ai le temps de dire quoi que ce soit, il se retrouve épinglé au mur, un poignard effile dans la main. Il cri. Je m'en vais. Sur le poignard est planté un morceau de papier. Tracé d'une écriture chaotique mais classieuse:


Plumes duveteuses et noires
Bec pointu
Laissez le voler.

R.

Je m'ébroue, j'avais complètement oublié June et le restaurant pour penser à autre chose. J'étais allé très loin... Dans un passé trop lointain et trop sombre. Je regardais June, les yeux bleus.

-Désolé, j'étais loin. Je suis contente que tu accepte mon passé, que tu ne me juge pas. Certaines personne me juge pas trop fréquentable, peut être qu'elles ont raison. Je ne sais pas comment tu fais pour accepter un type comme moi, je suis pas vraiment un saint. Mais ça ne te dérange pas par exemple que je sois un voleur? Parce que cette époque n'est pas révolue et si je ne fais plus pickpocket, certains petits plaisirs sont restés, comme voler de la nourriture, voler des petits objets.... Pour moi le vol c'est plus qu'une manière de vivre, Fille du vent, c'est aussi une façon de me révolter, car si l'agent domine le monde, le vol domine l'argent, et j'ai grandis dans l'idée que je dominais le monde et que je parlais a la Lune. Mais si le vol te dérange, j'aimerais que tu me le dises franchement.





Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
#   Sam 25 Aoû 2012 - 15:10

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

[Je crois que je vais craquer *µ*, un marchombre, je suis fan là]

Je souris en voyant que ses yeux reviennent une fois de plus sur le poinçon des couverts, on ne se débarrasse pas comme ça de ses vieilles habitudes hein ?... Attend il m'a appellée comment là ? "Fille du vent" ? Waah, c'est le surnom le plus classe qu'on m'a jamais donné. Mes joues virent au rose sans que je puisse l'empêcher.

-Je savais que tu étais redoutable, Fille du Vent, mais peut être pas a ce point... Tu m'impressionne, et a côté de tous ces dans je ne suis qu'un singe aussi chapardeur qu'incapable.

Je souris, un singe hein ? Ca lui va bien, il a une façon de bouger, de se tenir, très souple et agile. Je l'imagine très bien grimper sur des toits et se glisser par la fenêtre sans un bruit. Oui je le vois très bien faire ça. Il a l'air perdu dans ses pensées, les yeux dans le vague et ça me tire un sourire en coin.

-Désolé, j'étais loin. Je suis contente que tu accepte mon passé, que tu ne me juge pas. Certaines personne me juge pas trop fréquentable, peut être qu'elles ont raison. Je ne sais pas comment tu fais pour accepter un type comme moi, je suis pas vraiment un saint. Mais ça ne te dérange pas par exemple que je sois un voleur? Parce que cette époque n'est pas révolue et si je ne fais plus pickpocket, certains petits plaisirs sont restés, comme voler de la nourriture, voler des petits objets.... Pour moi le vol c'est plus qu'une manière de vivre, Fille du vent, c'est aussi une façon de me révolter, car si l'agent domine le monde, le vol domine l'argent, et j'ai grandis dans l'idée que je dominais le monde et que je parlais a la Lune. Mais si le vol te dérange, j'aimerais que tu me le dises franchement.
-C'est une façon de voir les choses, je n'approuve pas trop le vol mais je ne veux pas non plus que tu changes pour moi. Par contre je comprend très bien ton désir de liberté. Il n'y a rien que j'aime plus que courir pour sentir le vent sur mon visage. J'aime bien parler à la Lune et aux étoiles, j'écoute le vent me murmurer de jolies mélodie à l'oreille. Dessiner est une de mes passions mais je ne fais pas de poésie parce que pour moi la liberté est une poésie à elle seule.

Je rosie, un peu gênée de dire des choses aussi personnelles. Il me trouble, je ne suis pas si timide d'habitude et ce n'est pas non plus habituelle pour moi de dire ce genre de choses de cette façon.

-Tu me fais un drôle d'effet Karasu-kun, je ne dis pas ce genre de choses d'habitude.

[hrp : karasu =corbeau donc Raven ^^]




Treasure Box ♥:
 
#   Sam 25 Aoû 2012 - 23:44

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 91
Date d'inscription : 15/04/2012
Emploi/loisirs : Lire, rire, devenir...
Humeur : Wacances !!!!!!!!!!!!!!

[ Vouiiii, je me suis largement inspirée des Marchombres pour le personnage de Raven... Sauf qu'il est moins sage...]

-C'est une façon de voir les choses, je n'approuve pas trop le vol mais je ne veux pas non plus que tu changes pour moi. Par contre je comprend très bien ton désir de liberté. Il n'y a rien que j'aime plus que courir pour sentir le vent sur mon visage. J'aime bien parler à la Lune et aux étoiles, j'écoute le vent me murmurer de jolies mélodie à l'oreille. Dessiner est une de mes passions mais je ne fais pas de poésie parce que pour moi la liberté est une poésie à elle seule.
Elle ne veut pas que je change pour elle? C'était bien la première fois qu'une fille me disait ça... Mais elle, elle n'étaitpas comme les autres filles... Elle était cent fois mieux. Courir? Hum... Je préférais grimper mais bon, chacun son truc! Elle parlait elle aussi la langue douce de la lune et celle, moins sage, des étoile... Mais surout, elle écoutait le vent! Il murmurait plein de chose le vent... Pas que des belles choses malheureusement... Et la libertée était belle et bien une poésie a elle même mais lorsqu'on ne possèdais pas la libertée, on se mettait à la poésie. Je ne savais pas dessiner, à part des corbeaux... pour le metier...

-Tu me fais un drôle d'effet Karasu-kun, je ne dis pas ce genre de choses d'habitude.Karasu... Heum.... Corbeaux je crois.... Chuis nul en japonais mais comment pouvait elle m'appeler sinon corbeaux? Et Kun... Je cois que c'est genre amical Kun nan? Je lui faisait donc un drole d'effet.... Hum. C'était très flattant ces choses la.
Je lui adressais mon sourire le plus craquant avant de m'attaquer a mon homard... Hum, ce restaurant était toujours délicieux!

-Tu as raison... La libertée est une poésie à elle même, la vie est une poésie a elle même... mais malheureusement quand tu dois te battre contre trois personne pour passer d'une rue a l'autre et que tu es tellement bas que tu en viens a prendre les pires saloperies pour tenir le coup, le plus important est pour toi de te trouver une autre libertée et c'est la que la poésie te sers vraiment... J'ai toujours adoré la litterature, Flaubert, Pennac, Tolstoï, John kennedy Toole, Vargas, Douglas Adams... je lisais beaucoup. je me suis mis a la poésie n peut plus tard, lassé par le côté trop concret et pas assez expressif du roman. J'ai tout de suite été passionné par Rimbaud, j'ai appris le français car les poètes français m'interressaient donc je le parle parfaitement, je trouve que c'est une langue charmante. J'ai ensuite lu Cross, Corbière, Lautréamont, Prévert, Victor Hugo, Armand Masson, puis tous les poètes du chat noir, ensuite j'ai lu des pièces de théâtres versifiées, tout ce que je pouvais... Je dévorais, je suis un véritable passionné et j'écris moi même beaucoup. En fait je crois que...
Je me coupais dans ma phrase. je l'avais regardée, étonné et une idée était entrée dans mon esprit. Des vers, juste quelques vers, un poème simple. Je me penchais doucement vers elle, jusqu'a effleurer de mes lèvre son cou, tout près de son oreille pour lui murmurer ces vers sortant directement de mon esprit.

Sa voix douce et aimante emportée par la bise
Murmure a vos oreilles des mots doux et charmants
La lune, l'univers, les étoiles sont éprises
De sa voix carressante, c'est la Fille du Vent.

Ses yeux couleurs du ciel ou reflets de la mer
Dans lesquels ont peut lire une douleur intense
Dénoncent le malheur, on ne peut les faire taire
Elle s'exprime a vous car sa peine est immense

Légère mais très forte, elle vous parle tout bas
Au court des longue nuit ou il n'y plus d'espoir
Ou vous êtes venus vous cacher sur les toits
Echapper à la vie, et penser à la gloire

Ce sont ces mots a elle qui m'on sauvé la vie
Lorsque j'étais bien bas, lorsque j'allais mourir
Me jeter dans le vide, mais elle ma surpris
A partir de ce soir je ne pense plus a fuir
.


Le poème finit, je ne pu m'empêcher de poser un baisé dans son cou, c'était a peine un effleurement, peut être ne l'avait-elle même pas sentie.... Puis je revins a mon assiette ocomme si de rien était, en la ragardant pour lui adresser un sourire, avant de reporter mon attention sur mon plat.




Rp:
Bob et Kyle
Olivia et June
Mitsuki
Road et Megido
Kaori et Alexander
 

Bienvenue dans mon monde... [PV June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Restaurant.
Aller à la page : 1, 2  Suivant