Partagez
Nouvelle rencontre ... Plus que surprenante {Cassidy
##   Mar 18 Sep 2012 - 22:12

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Emmy Black
Messages : 453
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 25

.
.

Cassidy vs Emmy
Nouvelle rencontre ... Plus que surprenante



C’étais avec l’esprit remplit de doute que je pressais le petit bouton. Je ne pensais pas qu’un jour j’aurais tellement de mal a sonnée a une simple porte.
C’était pourtant pas bien compliqué. C’étais juste un mignon petit bouton, pas de quoi fouetté un chat. Un enfant pourrait le faire. C’étais bien une peur d’adulte ça, la peur de l’inconnus, la peur de ce que l’in peut rencontrer ailleurs.
A quoi bon rester sur place, enfermé dans sa solitude et son ignorance ? Tout ça parce que « l’ailleurs » ne nous promet pas mieux, parce que l’on n’a pas la certitude d’être satisfait. L’être humain adulte a peut de l’ignorance, au point de le rester lui-même. Il a peur parce qu’il ne sait pas, alors il ne chercher pas à savoir. Il fuit ce qu’il pourrait découvrir.

« Qui ne tente rien à rien » dit-on.

Mais cela ne m’empêchais pas de me demandé : « Comment avais je pus en arrivé là ? ». Comment mes question avais put me poussé à venir dans une ville aussi inconnus pour moi que Boston ?
Alors que mes réponses je pouvais tout aussi bien les trouver a Terrae. Mais je sentais que c’étais ici que tout naissais, alors c’était la ou je devais me rendre.

En faite la vraie question était : « qu’est ce que je faisais devant cette apparemment ? »
Qu’est e que je pensais trouver à l’ancien appartement d’Aaron ? De puis le temps qu’il n’y avait pas mit les pieds, il ne devait plus y avoir personne. Je n’avais aucun moyen d’entre. Si personne m’ouvrais j’aurais l’air bien stupide.
Mais quelque chose en moi me disais que j’étais au bon endroit, au bon moment. Mon cœur qui tambourinais dans ma poitrine ne pouvais pas me faire mentir.

J’étais venu chercher des réponses. Mais a quoi ? J’avais tellement de questions en tête, je ne pourrais jamais assouvir tout ces interrogations. Du moins pas en un seul week-end.
Mais une question englobait tout le reste. Il me donnerait déjà bien assez de temps de réflexion.

« Qu’est ce qu’il lui étais arrivé ? »

Je voulais connaitre le passer de Aaron. Il refusait catégoriquement de me parler de son passé, mais il passait son temps a prétexter ce passer, ces fantômes, ces souvenirs, cette douleur pour fuir, pour s’éloigner un peut plus des gens, de ceux qu’il aimait, de moi.
Alors je devais répondre par moi-même à mes interrogations, sinon on ne pourra jamais avancer. Il continuera à fuir indéfiniment. Jusqu’au jour où plus personne ne seras là pour l’attendre et ce jour la il sera seul pour de bon.



Spoiler:
 

Nouvelle rencontre ... Plus que surprenante {Cassidy Emmy_s10 By my Aaron <3
On dit que le regard est le miroire de l’Âme, regarder moi bien peut être qu'un jour vous me comprendrez


Dernière édition par Emmy Black le Mar 25 Sep 2012 - 20:41, édité 1 fois
##   Mer 19 Sep 2012 - 17:15

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3179
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

HRP : Pour les nouveaux venus qui débarqueraient, ceci n'est pas écrit sous le point de vue d'Aaron, vous vous en doutez ~♪


Voilà une fois de plus une journée somme toute banale. Le mois de septembre était déjà bien avancé, et l'automne s'installait progressivement sur Boston, colorant les feuilles de rouge et d'orange. Assise à son bureau, la jeune femme fixait photo encadrée, qui se trouvait posée juste à côté de l'écran de son ordinateur, une lueur mélancolique flottant dans le regard comme à chaque fois que celui-ci se posait sur l'image. Un sourire un peu triste avait pris d'assaut ses lèvres, tandis qu'elle laissait ses souvenirs envahir son esprit. Souvenirs aux apparences lointaines, et qui pourtant ne dataient que de trois ans – peut-être était-ce même un peu plus ? – et qui faisaient saigner son coeur à chaque fois qu'elle se les remémorait.
Sa famille avait disparu. Tous ses membres l'avaient quittée, les uns après les autres, comme disséminés aux quatre vents. Cette photo avait été prise avant qu'ils ne s'en aillent, des rires plein les yeux et des pleurs plein le cœur. Peut-être aurait-elle dû dire qu'ils étaient morts ; mais rien que ce rappel lui semblait insoutenable. Alors, simplement, elle se disait « Ils ne sont plus là ». Rien de plus, rien de moins. Comme disparus, durant un tour de magie. Prestidigitation.
Cassidy Williams n'allait pas réellement mal ; elle avait fini par surmonter sa douleur, comme sont obligés de le faire tant de personnes par-delà le monde. Elle se sentait juste désespérément seule. Pourtant, du haut de son petit mètre soixante-trois, elle faisait figure de jeune femme forte, qu'on aurait pourtant pas donné à une fille tout juste sortie de l'adolescence comme elle. Pas à une gamine de dix-neuf ans. Ses cheveux bruns, sombres et longs ondulaient dans son dos en une cascade de ténèbres, et ses yeux, d'un bleu qui paraissait parfois presque noir, couraient sur la pièce désordonnée derrière de larges lunettes qui lui mangeait plus de la moitié du visage. Le bureau de son frère – lorsqu'il habitait encore avec elle. Elle n'y avait pas touché, et osait à peine prendre une feuille vierge dans un des tiroirs pour noter ses cours. Elle n'y avait pas touché, jamais. Elle s'y sentait bien, entourée de tout ce patrac, et elle ne pouvait réviser qu'ici. Parce qu'il lui semblait encore entendre courir ses pieds nus sur le sol, ses jérémiades incessantes ; qu'il lui semblait encore voir là, debout dans des vêtements trop grands pour lui, son frère aîné qui lisait un livre dans un coin de la pièce, ses binocles sur le nez. Cassidy n'avait pas besoin de toute cette place ; pas pour elle seule, qui laissait cet appartement du 3e étage vide et sans vie. Évidemment, elle ne passait pas tout son temps à se morfondre ; elle n'en avait pas le temps, entre ses études de médecine et son petit boulot dans un café-bar.
On sonna à la porte, l'interrompant dans le fil de ses pensées. Elle releva la tête, et lâcha son stylo après un temps d'hésitation. Elle fronça les sourcils, surprise : personne ne venait jamais la déranger, surtout pas durant le week-end. Peut-être son petit-ami tout transi d'amour pour elle, mais elle le savait en voyage à New-York, et pas de retour avant la fin de la semaine suivante. Qui était-ce ?
Elle se leva en soupirant, craignant sa venue à l'improviste – qui signifierait probablement un arrêt de travail prématuré –, et traîna les pieds en direction de la porte d'entrée. En passant dans le vestibule, elle croisa son reflet dans le miroir : elle était coiffée – bien – , habillée comme une personne décemment normale – eh oui – et ne semblait pas faire trop peur à voir. Elle retira ses lunettes, les plaça sur sa tête, et ouvrit la porte.

- Oui ?

Elle marqua une pause, considéra un instant la jeune femme face à elle d'un œil brillant de curiosité maladive. Les cheveux blancs, deux orbes d'un bleu électrique qui la fixaient d'un air indéterminé ; elle semblait perdue et troublée. Que venait faire une femme comme elle ici ?

- Je peux vous aider, ma-... -dame ? hésita-t-elle, soudainement mal à l'aise.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mar 25 Sep 2012 - 20:24

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Emmy Black
Messages : 453
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 25

.
.

Cassidy vs Emmy
Nouvelle rencontre ... Plus que surprenante


Le temps passé seul devant cette porte me parus une éternité. Un silence total régnait dans le couloir. Aucun bruit, aucun son, même pas un chuchotement, ni un grincement. Tout était des plus silencieux. Rien ne venais brisais ce silence des plus pesant.

Je devais voir vus trop de films et avoir un esprit trop tordu mais ce genre de lieu me m’était mal à l’aise. Les couloirs étroits avaient sur moi un effet particulièrement oppressant, et cet immeuble avait des couloirs très étroits. Plus il était étriqué et sombre plus la sensation étais forte.
Chacun ces angoisses, moi c’étais les endroits silencieux et étroit, comme l’eau. Même si on ne peut pas dire que l’eau est étroite, mais il y a cette sensation d’étouffement quand elle vous entour, et la noirceur des eaux profondes qui engloutisse tout. C’étais peut être la peut de l’eau qui me donnais peur de ce genre d’endroit. Ou alors j’étais claustrophobe, et ca me donnais peur de l’eu a profonde. Quoi que, j’avais peur des que j’avais l’eau plus haut que les genoux.
Donc mon aquaphobie me donnait peur des couloirs.
Ce n’est pas si bizarre que ça ! Il y a une certaine personne pour qui la meilleure manière de lui faire peur est de lui envoyer un chaton sur les genoux. Alors, vous voyez ! Il y a pire que moi et mes peurs irrationnelles.

Au bout de cette dite éternité la poignée de la porte grinças, presque sinistrement. Un très léger grincement, mais qui eu pour heureuse effet de briser ce détestable silence.

Ce fus avais surprise que je vis une silhouette fine et féminine ce dessiné dans l’entre bâillement de la porte. Je m’attendais plus à une veille mégère me râlant rageusement dessus parce que je l’avais déranger au beau milieu de ça sieste quotidienne.

- Oui ?

Ce fut l’apparence de la jeune fille qui me surprit le plus au final.
Elle ressemblait énormément à Aaron. Une Aaron en fille !!! C’était choquant et impressionnant. C’étais la même, les cheveux plus long, quelque centimètre de moins, mais pas beaucoup.
Cela me perturba beaucoup.
J’étais venus ici avec l’espoir de rencontrer un membre de ca famille, mais a vrais dire, je n’y croyais pas vraiment.
Depuis le temps que je connaissais Aaron et a force d’écouter ces lamentations et ces rumination, j’en étais venus a la sombre conclusion qu’il avait perdu tout les membres de ça famille. Je ne m’attendais pas a croiser quelqu’un de si proche de lui. Pas une de ces sœurs. Je savais qu’il avait eu deux sœurs jumelles. Mais je m’attendais a la limite a une veille tente, quelqu’un d’éloigner. Mais pas a une aussi jolie et jeune personne.

Je restais totalement figé, fixant avec étonnement et stupéfiions la jeune fille. Je n’arrivais pas a y croire. Finalement ma venue ici n’allait pas être inutile.

- Je peux vous aider, ma-... -dame ?

Je prenais une expression plus douce, plus agréable. J’arrêtais de la fixer avec mes yeux de merlan frit. Sinon j’allais finir par lui faire peur.
Je ne savais cependant pas quoi lui répondre. Je ne me sentais pas de lui dire « Je suis une amie a Aaron et je viens chercher des informations sur lui ».
Déjà j’allais encore passer pour une psychopathe. Sincèrement, dans un cas normal une personne sens » n’allais pas voir la sœur d’un ami, sœur qu’elle ne connaît pas, pour trouver des informations sur celui-ci. Surtout si cette sœur habite a l’autre bout du monde et qu’elle le croit surement mort depuis quatre ans. Puis voila ! Elle la pas vus depuis quatre ans, je vais me faire pourrie pour lui en plus de tout ça ! Et en plus je suis pas sur que la déclaration « d’amie » soit un terme qu’elle rattache facilement à Aaron. A moins qu’il est vraiment beaucoup changer depuis son départ. Mais alors BEAUCOUPPP !

Tout ça pour dire qu’il faut que je trouve un autre moyen d’entré dans le vif du sujet.

_ Bonjours, Je m’appelle Emmy Black.

Je lui adressais un large sourire.

_ Je suis à la recherche d’un jeune homme d’une vingtaine d’année. Il aurait habité ici. Monsieur Williams.

Cela m’écorcha presque la bouche d’appeler Aaron monsieur, mais bon, je voulais entrer doucement dans le sujet.
Puis je ne m’entais pas vraiment, je cherchais Aaron. Celui qui habitait ici, celui qu’il a laissé derrière lui, celui qui le hante depuis si longtemps.


Spoiler:
 

Nouvelle rencontre ... Plus que surprenante {Cassidy Emmy_s10 By my Aaron <3
On dit que le regard est le miroire de l’Âme, regarder moi bien peut être qu'un jour vous me comprendrez
##   Mar 30 Oct 2012 - 18:47

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3179
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Cassidy sursauta presque en voyant la femme en face d'elle la fixer avec tant d'intensité. Les sentiments contradictoires qui tourbillonnaient dans son regard l'effrayaient presque. Stupéfaction, confusion... Comme lorsqu'on voyait une personne que l'on avait pas croisée depuis des années, et qu'on se rendait finalement compte que celle-ci avait énormément changé. Ou, pire encore, comme lorsqu'on se retrouvait face à un fantôme.
Mais elles ne se connaissaient pas... Pas vrai ?
Son visage se détendit finalement, redevint lisse, presque tendre, presque heureux. Cassidy ne comprenait pas. Elle ne comprenait pas ce qu'elle venait faire ici, et encore moins la raison pour laquelle elle la couvait de ce regard si doux. Elle se présenta après un court temps d'hésitation.

_ Bonjours, Je m’appelle Emmy Black.


La plus jeune hocha la tête, et répondit d'une voix incertaine :

– Bonjour ?...

Puis la femme aux cheveux blancs et courts lui lança un énorme sourire, qui rassura légèrement Cassidy et elle s'autorisa un léger sourire en réponse. Ses paroles suivantes le lui firent néanmoins perdre sur le champs.

_ Je suis à la recherche d’un jeune homme d’une vingtaine d’année. Il aurait habité ici. Monsieur Williams.

Son cœur battit fort dans sa poitrine, et elle crut même un instant qu'il allait s'arrêter. Son visage d'ordinaire déjà très pâle perdit définitivement toutes ses couleurs, et elle sentit ses doigts tremblants se refermer malgré elle sur le rebord de la porte avec force. Les lèvres pincées, elle dû fermer les yeux pour ne pas ciller. Lorsqu'elle les eût rouvert, une lueur fauve s'était glissé dans ses iris clairs, et ses sourcils s'étaient froncés.

– Qu'est-ce que vous lui voulez ? articula-t-elle avec colère.

Aaron. Aaron.
Que lui voulait-elle ? Le cherchait-elle pour lui faire du mal, elle aussi ? Il avait tellement d'ennemi...

– Grand frèr–... Aaron, se reprit-elle, levant haut la tête, comme pour ne pas perdre la face,n'est plus ici depuis près de cinq ans.

Son expression s'était faite froide, mais, au fond, elle n'en menait pas large. Et si cette « Emmy Black » le connaissait …? Elle ne l'avait jamais connu dans l'entourage de son frère, mais... Peut-être... Peut-être... Qu'elle savait où il était ?
Ses yeux brillèrent.

– Attendez... Vous... Vous le connaissez …? Vous savez où... souffla-t-elle finalement, avant de se reprendre, et de continuer d'une voix plus douce. Non, non c'est débile, laissez tomber. (Nouveau soupir.) Qu'est-ce que vous lui vouliez ?

Elle soupira, le cœur en miette. Évidemment que non. Elle ne pouvait pas savoir où il se trouvait – sinon, elle ne lui dirait pas qu'elle le cherche. Et puis, honnêtement, pour l'appeler « Monsieur Williams »... Tout de même pas, quoi.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Nouvelle rencontre ... Plus que surprenante {Cassidy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde.
 :: L'Amérique du Nord.