Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Confidences et potentiel dans la nuit [ Libre, mais pas de vent s'il vous plait T.T ]
#   Sam 29 Sep 2012 - 18:37

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Debout en plein milieu de la cour, je regardais la lune au loin, brillante d'un éclat pâle. Ce soir, c'était le grand soir en quelque sorte... j'avais décidé d'avoir mon premier entrainement. J'avais décidé de tester mes pouvoirs sans aide pour une fois. Et puis... je voulais ressentir ça à nouveau. Cette lumière si douce, si chaude que j'avais contempler, toucher, éprouver sans me brûler, sans que ma maladie réagisse... cette clarté si pure dont j'avais pu m'approcher sans dommage me restait en mémoire. Je n'arrivais pas à me retirer cette pensée de la tête. Je me sentais comme... comme un aveugle qui contemple le soleil pour la première fois. On fixait cet astre et on l'imprimait à jamais dans son subconscient. C'était le même chose pour moi. Chaque fois que je fermais les yeux, je voyais cette boule de lumière crépiter derrière mes paupières. Chaque fois que je posais la main sur mon coeur, je le sentais battre au rythme d'une nouvelle énergie. Ces pensées me réconfortaient, me faisaient avancées. Ce pouvoir qui était désormais mien, je voulais le comprendre. Je ovulais l'apprivoiser. Je voulais... je le voulais tout simplement, je voulais le rencontrer, ressentir cela encore une fois.

Je repensa aux paroles de la directrice alors. Un air solaire... L'air. Chaque fois que ce mot me venait à l'esprit, je ne sais pas pourquoi, mais je me représentais une mini rafale de vent, emportant des milliers de pétales de roses avec elle. Chaque fois que je pensais air, je pensais vent, et je pensais voler. Voler... Je me prit à rêver un instant, m'envolant vers la lune comme j'avais vu Aoi le faire. Aoi... Maintenant que j'y pensais, elle aussi était air solaire. Elle pourrait surement m'aider, après. Je me souvenais de cette petite brise que j'avais créé dans la salle des masters. Je m'étais senti tellement bien à ce moment-là, comme si cette puissance avait attendue tout ce temps pour éclatée, comme si elle n'avait attendu que ce moment pour s'exprimer. Je ne pouvais décrire exactement cette ivresse qui m'avait prise, mais je m'en étais sentie mieux durant un cours moment.

Je baissa le regard vers le sol, contempla mes mains. Mes mains... Le second aspect de mon pouvoir me vint alors. La guérison... j'étais un guérisseur. C'était ironique non? Si la situation n'était pas aussi triste, j'en aurais bien volontiers ri. Moi qui suis condamné à mourir de cette fichue maladie, me voilà affublé d'un talent de guérisseur, pouvant soigner... les autres. Ces mots ne cessaient de me revenir en mémoire. Les autres... pourquoi donc devais-je me sacrifier sans cesse ? Pourquoi se Dieu si cruel joue t-il ainsi avec moi? Pourquoi ? Juste pourquoi... ?
Je regarda les étoiles un moment, mon regard prisonnier de l'étreinte stellaire. Qu'est-ce qui me prenait? Me voilà devenu égoïste maintenant... Je ne pensais pas vraiment cela. Il aurait bien mauvais de ma part de devoir penser que les autres ne valaient pas mieux que moi. Presque aussitôt, je m'en voulu de m'être laissé aller à de pareilles horreurs.

-Pardon..., murmurais-je à la nuit, comme pour prendre à témoin le monde entier.

Je tourna et retourna le regard. Il semblait n'y avoir personne cette nuit. Cela ne me gênait pas pour une fois, je ne voulais pas que quelqu'un me voit comme ça. Je me trouvais tellement lamentable. Je devrais avoir honte de me lamenter ainsi. Beaucoup de gens sont malheureux dans ce monde, beaucoup de personnes ont soufferts, à commencer par ceux qui sont arrivés ici. C'est injuste de ma part de penser être le plus mal loti. C'est injuste de ma part que de brider mon pouvoir pour ne pas offrir ce que je ne peux avoir. Ma propre attitude m’écœurait.
Je regarda de nouveau mes mains. Cette fois, je me pris à sourire. Ces gens dont la vie avait été tant égratignée par les malheurs du destin, ces personnes qui pleuraient par manque de soins... Par le pouvoir qui m'a été confié, je les aiderai. Je le promets. Tournant mon visage clair vers l'astre nocturne, j’officialisai cette promesse en lui tendant mes mains. Dorénavant, le pacte était scellé.


...


La nuit était déjà bien avancé maintenant. Cela faisait une bonne demi-heure que j'étais ici, à tentais de retrouver cette source de pouvoir qui m'avait tant éblouie. Les yeux fermés, extrêmement concentré, je tentais de retrouver ce fil qui m'avait conduit jusqu'à elle, tentant de retrouver cette parcelle de pouvoir qui m'avait tant plu. Je ne désespérais pas, et je ne me lassais pas d'essayer. Mon sourire était toujours présent et je sentais bien que j'y arriverais, je le savais. Plus qu'une impression, c'était une certitude.
J'allais y arriver.
Comme si elle n'avait attendu que cela, comme si elle avait attendu que je comprenne cette leçon, la lumière revint. Doucement d'abord, tremblotante, hésitante comme un animal qui vous flaire pour la première fois. Longtemps elle tremblota, puis elle se précisa, devint éclat, puis se fendit et éclata derrière mes paupières. Le noir fit place au blanc. J'ouvris les yeux. A présent je savais, le pouvoir était là, pour ne plus me quitter. Je le retrouverais maintenant, je le sentais. Car maintenant, nous pouvons commencer à nous apprivoiser.

Écartant les bras de chaque côté de mon corps, je sentis le vent de la nuit caressait doucement mon visage. Quelques mèches de cheveux ondulèrent avec lui, comme pour l'accompagner. Laissant agir mon pouvoir, je retrouva cette sensation de particule dans l'air ambiant, celles qui m'avaient semblé si fragile. Les ondulant légèrement, je parvins à créer une légère brise sans trop ma fatiguer. Accentuant ma pression, le vent devint légèrement plus fort. Sûr de moi, je lança mon bras vers l'avant, tentant de créer une masse d'air. Celle-ci partit mais s'effondra avant d'avoir atteint l'arbre que je visais. Presque aussitôt, une petite pointe se ficha dans ma poitrine. Mon pouvoir cessa d'agir et je me plia légèrement, les mains sur les genoux, reprenant mon souffle. J'étais allé trop loin sans doute pour une première fois...



#   Ven 26 Oct 2012 - 12:34

Personnage ~
► Âge : 26 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

Akira n'était pas du genre à mener une vie nocturne, cependant cette nuit là il était encore dehors malgré l'heure tardive. Assis sur l'herbe, assez près de l'institut pour bénéficier de la lumière que lui offrait un lampadaire, il s'occupait comme il le pouvait. C'est à dire en passant un coup de chiffon sur son katana jusqu'à ce que celui-ci puisse réfléchir sa beauté sans la moindre trace.

Il ne savait pas quelle heure il était et il s'en moquait, la seule chose qui le préoccupait c'était de savoir pourquoi il n'arrivait pas à dormir... lui même se demandait pourquoi toutes ses pensées refaisaient surface dès qu'il tentait de dormir. A chaque fois qu'il essayait ne serait-ce que de fermer les yeux, il voyait un visage qui lui était familier. Néanmoins tous ces visages marquaient des points communs: ils étaient froid, sans aucune mimique pour montrer un signe de vie. Il ne voyait que des morts...
Akira n'avait pas peur, il savait contrôler ce sentiment. Par contre il préférait occuper son temps à autre chose plutôt que de voir ces horribles images défiler dans sa tête.

Ne présentant malheureusement aucun signe de fatigue pour s'effondrer de sommeil, il continuait de s'occuper de sa lame. Quand soudainement il réussi à se couper au niveau du pouce.
Le jeune homme resta inerte pendant un instant, il fixait son doigt en plissant les yeux. Après six longues années à maîtriser cette arme, c'était bien la première fois qu'il se blessait avec et cela ne présageait rien de bon pour lui.


Ce fut après cet évènement qu'Akira se décida à se lever, pour commencer à errer sans but dans la cour le pouce dans la bouche pour sucer le sang qui en sortait. La nuit était bien calme, mise à part le vent et le chant des insectes nocturnes, rien ne venait perturber cette tranquillité.
Du moins jusqu'à ce qu'il puisse apercevoir un curieux personnage grâce à la lumière que lui procurait la lune.
Cette personne n'était autre qu'un jeune homme qui avait l'air de pratiquer un étonnant rituel en pleine nuit. Silencieux, Akira continua de regarder le garçon, qui semblait vouloir être porté par quelque chose. Peut-être le vent qui s'était levé.
A le voir, on aurait pu croire que c'était ce garçon avait réussi à contrôler le vent pendant quelques secondes... "Terrae regorge de mystères et de magie" lui avait dit la personne qui l'avait amené ici. Mais de quelle magie avait-il bien pu parler?

Voilà un étrange Yoga que tu pratiques. Fit Akira en sortant de l'ombre.

Ôtant son pouce de sa bouche, il en avait presque oublié les bonnes manières et se présenta le sourire aux lèvres.

Oh pardon, je me nomme Akira Buichi...
#   Ven 26 Oct 2012 - 16:15

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Occupé à calmer les battements de mon coeur, je n'entendis pas tout de suite qu'une voix me parlait. Lorsqu'il s'approcha pourtant, je sentis sa présence et tourna légèrement la tête. Je pu voir qu'il s'agissait d'un garçon blond, presque autant que moi, avec un très beau visage, le nier aurait été absurde. Cependant, la première chose qui m'intrigua au premier abord, ce fut ses yeux. J'eus l'impression de plonger dans un enfer rouge, dévoré par les flammes. Cette impression, bien que peu joyeuse, me tira néanmoins un sourire. Sa remarque, de plus, accentua ce dernier qui se fait bien plus chaleureux. Me levant pour pouvoir lui parler face à face, je me tourna complètement et lui adressa un regard bienveillant.

-Ce n'est pas exactement du yoga... mais la concentration est la même je suppose, dis-je en rigolant.

Je le vis sortir son doigt de la bouche. Un peu inquiet, je me demanda ce qui lui arrivait. Mais je n'osais pas demander car si ça se trouve, ce n'était rien et puis je ne le connaissais pas encore.
Il se présenta sous le nom de Akira. Un sourire naquit sur mon visage. J'étais certain qu'il était japonais avec un tel nom. Je ne pouvais pas vraiment me tromper, mais qui sait...

-Enchanté Akira!, répondis-je avec un grand sourire. Moi je m'appelle Matheo.

levant les yeux au ciel, je constata que la nuit était quand même bien avancée, la lune brillait de toutes ses forces ce soir... Je jeta un rapide coup d'oeil à ma montre. J'avais encore le temps avant le lever du soleil. Je pouvais en profiter pour faire une nouvelle connaissance. D'ailleurs j'étais très curieux de savoir sa raison à lui de rester aussi tard dehors.

-Tu n'arrivais pas à dormir pour être encore éveillé si tard?

Baissant les yeux sans m'en rendre compte, j’avisai une petite coupure au bout de son doigt. Je fronçai légèrement les sourcils et, un peu inquiet, je pris sa main entre les miennes, délicatement, et observa son doigt, sans me soucier du gêne que je pouvais provoquer. Je ne le connaissais pourtant pas et je me permettais de le brusquer ainsi... Toutefois, je en pensais pas à ce moment-là, j'avais juste envie de l'aider.

-Je pense pouvoir te soigner..., hésitais-je malgré tout.

Sans réfléchir, je laissa le pouvoir m'envahir. D'abord un peu violent, je le contins sans difficulté et destina ce flux à la coupure entre mes mains. Une douce lumière blanche, légèrement dorée en sorti, entoura la plaie qui se referma sans opposition. Ne ressentant aucune fatigue, je relâcha sa main en douceur, réalisant par la même occasion que je lui avais un peu sauter dessus.

-Voilà euh... Désolé de t'avoir brusquer.... je... je me suis emporté, bafouillais-je en rougissant, le regard baissé.
#   Dim 4 Nov 2012 - 11:38

Personnage ~
► Âge : 26 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

[Je vais arrêter le rouge clair car il pique les yeux avec le nouveau thème xD]

Matheo... C'était bien la première fois qu'Akira entendait prénom comme celui-ci. Malgré cela, il trouvait ce prénom bien charmant et il se demandait s'il avait une signification particulière comme beaucoup d'autres prénom, peu importe l'origine.

Akira ne put s'empêcher de sourire en voyant que le jeune Matheo était bien à l'aise avec un inconnu. Beaucoup l'avaient jugé comme sournois dès le premier regard, tout cela à cause de son regard bien différents des autres. Pourtant, même quand son but n'était pas malveillant, certains se méfiaient de lui.
Ce n'était pas le cas de Matheo, ce garçon était différent et n'avait pas hésiter à répondre à Akira. Il lui demanda même la raison de son vagabondage nocturne.

Hélas oui, j'ai du mal à trouver sommeil ce soir, mais...

Akira ne finit pas sa réponse, il remarqua que le blond regardait étrangement sa main, celle où il s'était coupé au doigt.

-Je pense pouvoir te soigner... dit-il.

Un sourcil levé, le jeune homme aux yeux rouges se demandait bien ce qu'il voulait dire par "soigner". Matheo allait-il lui sortir un bouteille de désinfectant et un petit pansement?
Sa main entre les siennes, Akira leva un sourcil afin de prendre un air interrogateur. Ce n'était qu'une simple coupure donc pourquoi se préoccuper autant pour quelque chose d'aussi insignifiant...
Soudain il ressentit une sensation qui ne lui était point familière, jamais il ne l'avait ressentit auparavant, c'était étrange, un peu comme si sa peau se recollait toute seule. De plus il y avait cette lumière qui surgit comme par magie des mains de Matheo.
Impressionné par ce qu'il venait de se passer le premier réflexe qu'eut Akira fut de retirer au plus sa main de celles de son interlocuteur. Il regarda alors son pouce et remarqua que la coupure avait complètement disparue, ne laissant aucune marque ou cicatrice.

Mais qu.. qu'est ce qu'il vient de se passer au juste..? Dit Akira en attrapant brusquemment son interlocuteur par le poignet.

Il regarda pendant une bonne dizaine de seconde la main du blond qui pourtant n'avait rien de particulier. Cette lumière n'était pas une blague... Était-ce cela les capacités hors du commun dont il avait entendu parlé?
Akira n'avait jamais réussi à croire à une telle histoire, pour lui il fallait être un dieu pour posséder de tels pouvoir. Mais Matheo venait de lui montrer le contraire, personne jusqu'à présent ne lui avait fait la démonstration de cette "magie". En même temps il n'avait rencontré que des gens de son rang depuis son arrivé.

Comment les as-tu eux?
#   Dim 4 Nov 2012 - 13:35

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Il confirma mes présomptions, à savoir une difficulté cruelle à dormir. Je ne pouvais qu'essayer de le comprendre. Moi je ne dormais que le jour certes, mais c'est terriblement difficile de dormir avec la lumière au-dehors. Cependant, du coup, je n'avais jamais éprouvé cette difficulté de dormir la nuit puisqu'elle n'existait pas pour moi. Je me sentis bien différent tout à coup. Forcément, tout ceux que je rencontre en pleine nuit ont des problèmes pour dormir. Alors que pour moi... c'est tout simplement ma vie. C'était quelque chose de tout à fait normal. C'était étrange de se dire cela mais en même temps... je pouvais voir et profiter de choses que les autres ne pouvaient pas voir. Tout comme eux profiter du soleil et du jour quand moi je ne le pouvais pas.

-J'ai l'impression que cela arrive à beaucoup de monde ces derniers temps, dis-je en rigolant.

D'un naturel profondément timide normalement, je ne ressentais pourtant aucune gêne à son encontre. Ce petit moment nocturne, avant qu'il n'arrive, n'avait comme libéré pour cette nuit. Je me sentais renouvelé. Il me sembla d'ailleurs qu'il appréciait ce genre de comportement.

Puis tout s'enchaîna très vite. Alors que je guérissais son pouce, il retira précipitamment ces mains comme si je lui avais fait peur et me lança un regard qui me fit presque frissonner. J'avais l'impression d'être un monstre qui cherchait à le dévorer. Il m'attrapa à une vitesse folle le poignet et je sentis aussitôt une douleur aigüe me prendre à ce même endroit. Il observait mes mains avec frénésie, comme soupçonnant que je cachai une lampe, ce qui expliquerait la lumière de tout à l'heure. Gémissant, je ne pus m'empêcher de lâcher un "Aie" lorsqu'il m'attrapa. De part ma maladie, j'étais très fragile et son empressement faisait qu'il me tordait ce même poignet, bien que je ne pense que cela soit son attention. Ne parvenant pas à me dégager, et sentant la douleur s'accentuer, je créa une masse d'air de petit taille pour ne pas le blesser et l'envoya droit sur lui. Elle le cueillit au niveau de l'estomac, le forçant à reculer de quelques pas, le choc lui faisant lâcher mon poignet.

Un peu effrayé, je recula précipitamment contre un arbre et l'observa de loin avec un regard apeuré. Je n'avais pas compris sa réaction. Il n'étais surement pas habitué à voir ça j'en suis sûr mais ce n'était pas une raison pour m'agresser, je l'avais soigner pas empoisonner.

-Pourquoi tu m'as agressé ? Je ne t'ai rien fait, je t'ai aidé! lui dis-je avec effroi.

La pensée me vint qu'il n'était peut-être pas au courant du fonctionnement de l'institut. Cette idée m'apaisa un peu, mais n'effaça pas le fait qu'il n'aurait pas dû réagir comme ça. S'il n'était pas au courant, je pourrai peut-être essayer de lui expliquer. Mais je n'arrivais pas à m'en convaincre, j'étais encore sous le choc et je ne savais pas quelle conduite adopter.
Je choisis finalement de l'aider. Après tout, même si je n'étais pas violent, je comprenais qu'on puisse avoir ce genre de réaction. Nous n'étions que des humains donc ce genre de capacités n'est pas censés être en notre pouvoir. Tout en restant à bonne distance de lui, je commença à lui expliquer de manière douce pour l'apaiser.

-Cet institut est particulier. On n'y emmène que les gens possédant des capacités au plus profond d'eux. Pour arriver ici, tu as dû ressentir un immense vide en toi. C'est ce vide qui t'a conduit ici. Une personne appelé master est venu te chercher pour te donner une nouvelle vie. Ce qu'il a fait en t'amenant à Terrae. Les gens ici possèdent des capacités très spéciales. Tu peux acquérir la maîtrise d'un des cinq éléments qui existe : l'eau, le feu, la terre, l'air et le tonnerre. Ton affinité dépend avant tout de ton caractère. Avec cela, tu es placé sous la protection d'un astre : la lune ou le soleil. Cela te donne un don particulier à ton élément. Moi par exemple, je suis un Air qui tire son pouvoir du soleil. Je suis donc un guérisseur
, concluais-je sur un ton plus calme.

Je l'observai en coin, prêt à me défendre s'il lui prenait encore l'envie de m'attaquer. Je ne voulais subir ça encore une fois. Je fais des efforts pour lui expliquer mais je ne veux pas que ce soit pour rien.
#   Sam 10 Nov 2012 - 16:18

Personnage ~
► Âge : 26 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

Loin de là l'intention de faire du mal au jeune garçon qu'il avait face à lui, Akira ne se rendit pas compte que son acte était en train de le faire souffrir. Ce fût quand il l'entendit gémir qu'il commença seulement à comprendre, mais avant qu'il ne puisse le faire quoi que ce soit, une espèce de bourrasque au niveau de son abdomen le fit reculer d'un bon mètre en arrière.
Après ça, Matheo se mit en retrait pour se sentir un peu plus en sécurité. Pourtant le jeune Matheo n'avait rien à craindre, Akira n'était pas du genre à s'en prendre à quelqu'un pour si peu... Du moins, pour cette nuit là.

Akira se sentit fautif, à cause de la surprise il ne s'était pas rendu compte de la violence de son geste, même si pour lui il n'avait pas vraiment forcer sur le poignet du garçon.

Agressé? Mais, je ne voulais pas... Fit-il en baissant les yeux.

Le jeune homme aux yeux rouges regarda sa propre main, se demandant s'il avait perdu le contrôle de sa force pendant un moment. Cela ne lui était jamais arrivé auparavant, car il avait toujours été maître de ses sentiments.
Il releva ensuite les yeux vers Matheo et commença à le regarder un peu plus en détail. Il remarqua que celui-ci avait la peau bien pâle et semblait plutôt chétif pour un adolescent. Akira aurait dû s'en rendre compte plus tôt...

Là, Matheo commença par ce qu'on pouvait appeler "Le début", il lui expliqua rapidement les bases sur cette étrange magie. Grâce à lui le brouillard c'était estompé, tout devenait clair. La raison pour laquelle cet homme était venu le chercher, ainsi que les caractéristiques de chaque "capacité" que l'on pouvait développer à Terrae.
Akira laissa alors échapper un long soupir, comme si un poids l'avait quitté.

Je comprends mieux maintenant. Ces capacités dont on parle ne sont pas une légende.

Akira s'approcha de quelques pas de Matheo puis se pencha poliment en avant pour tenter de se faire pardonner.

Je m'excuses d'avoir douter de toi Matheo. Je ne suis ici que depuis peu de temps et je dois t'avouer que je n'ai jamais cru à la magie de ma vie. Donc le coup des mains qui s'illuminent et de la guérison me perturbent un peu.
Enfin bref, je pense que je ne suis pas le premier à être totalement bluffé par ces pouvoirs.


Le jeune homme se redressa enfin avant d'adresser un léger sourire à Matheo.

Pourrais-tu le refaire... Ce vent que tu as lancé tout à l'heure quand j'ai cru que tu faisais du Yoga?
#   Sam 10 Nov 2012 - 18:12

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Encore un peu méfiant, je l'entendit balbutiait rapidement, comprenant qu'il ne voyait pas pourquoi je réagissais ainsi. Je soupira. Il n'y était pas allé très fort, j'en conviens, mais pour moi, au vu de mon état, c'était pire qu'une entrave d'acier. Mais il ne connaissait pas mon état, il ne pouvait pas savoir que j'étais malade. J'avais réagit un peu excessivement sans doute... je m'en rendais compte à présent. Ma réaction avait été quelque peu disproportionné. Mais je n'avais pas l'habitude qu'on me saute dessus ainsi non plus donc j'étais tout de suite parti pour me défendre, même si je n'aurai pas fait le poids.

Lorsqu'il commença à s'excuser, je me sentis un peu penaud. J'avais décidément exagéré. je m'en voulais à présent. il semblait réellement s'en vouloir et regretté ce geste. Il me détailla avec affinité, et sembla en conclure plusieurs chose. Lorsqu'il s'approcha, je ne pus m'empêcher d'esquisser un mouvement arrière. Je le vis alors s'incliner légèrement et s'excuser. Je ne compris pas immédiatement, puis me souvint avoir lu dans un livre qu'il s'agissait d'une coutume très répandue au Japon. Un peu peiné, je m'inclina légèrement aussi et décida de m'excuser à mon tour.

-Non ce n'est pas grave. C'est moi qui est mal réagi. J'aurai dû t'expliquer au lieu de t'agresser ainsi. Et puis je n'ai guère fait preuve de finesse. montrer mon pouvoir comme ça, ce n'était surement pas la meilleure chose à faire...

Avec un air désolé, je planta mon regard dans le sien, me sentant plonger dans un océan de grenat. Cette sensation me plaisait, sans que je sache pourquoi. Lorsqu'il me dit qu'il n'était surement pas le seul à être surpris, j'éclatai de rire en me rappelant ma rencontre avec Aoi.

-Oh non rassure-toi. Je ne l'avais pas cru moi non plus. La jeune fille qui m'a montré son talent à décollé devant de moi pour me le prouver. Je n'ai plus était aussi étroit d'esprit après, dis-je en riant à l'évocation de ce souvenir.

Son sourire me rassura. Il n'était pas mauvais. Il avait juste été surpris, ce que je comprenais parfaitement. Mon manque de finesse pouvait être vraiment flagrant parfois. Il me demanda de reproduire le vent de tout à l'heure. Avec un léger sourire, je ferma les yeux, aiguisant mon esprit à sentir les particules d'air autour de moi. Je les sentis à nouveau, avec joie. J'aimais ces sensations. Influant légèrement sur elle, autant que je le pouvais, une petite brise se leva, venant caresser doucement nos visages respectifs. Le vent cessa 2 secondes plus tard. Ma concentration et ma maîtrise n'était pas encore suffisante pour faire davantage.

-Voilà ! Je suis désolé, je ne peux pas faire grand-chose de plus impressionnant, dis-je avec dépit.
#   Jeu 10 Jan 2013 - 17:43

Personnage ~
► Âge : 26 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

[Hrp: Tu m'excusera pour ce retard j'espère :)]

Matheo semblait vouloir à tout prix remettre la faute sur lui même. C'était dans une situation comme celle-ci qu'on reconnaissait les personnes bien trop gentilles... Ah la gentillesse, c'était un sentiment qu'Akira connaissait bien, car il s'en était déjà servit pour manipuler une poignée de demoiselles. C'était mal, il le savait, pourtant cela ne l'avait pas empêcher de parvenir à ses fins.

Trêve de nostalgie. De toute façon il n'avait pas l'intention de se servir de Matheo car il n'avait rien contre lui. Au contraire, il le trouvait attachant, vu sa manière de toujours s'inquiéter pour les autres. Un sourire amusé vint même se dessiner sur lèvres d'Akira quand son interlocuteur commença à dire que c'était lui qui l'avait agressé.

Matheo se mit alors à lui raconter la façon dont il avait dû surmonter cette "épreuve" lui aussi, il lui dit qu'il avait eu affaire avec une jeune fille qui avait carrément décollée du sol pour lui prouver que ces capacités étaient belle bien réelles. Akira ne pût s'empêcher de rire en imaginant sa réaction s'il avait été a la place de Matheo.

A l'avenir, je vais devoir me préparer à voir plus choquant que cette "petite guérison miraculeuse". Se dit-il à lui même pendant tandis que Matheo se préparait à lui montrer comment il manipulait le vent.

Cette fois il ne regarda pas le blond de la même façon, ce n'était plus un simple Yoga nocturne à ses yeux, mais plutôt une démonstration, comme si un artiste venait lui montrer son talent.
Akira resta muet pendant ce court instant de démonstration, malgré la déception que lui faisait part Matheo, il restait tout de même impressionné par ce qu'il venait de faire.

C'était magnifique. Lui répondit-il sans attendre. Le vent doit être élément bien agréable à manipuler, je suis sûr qu'avec le temps tu le maîtrisera comme un pro.

Akira s'approcha de Matheo puis se pencha vers lui, son visage se stoppa à quelque centimètres du sien et il le regarda droit dans les yeux, pour voir s'il avait un quelconque mouvement de recul, ce qui allait surement prouver ce qu'il allait lui dire.

Ce qu'il te manques c'est un peu de confiance en toi.

Le jeune homme aux yeux rouge lui tourna ensuite le dos pour s'éloigner un peu de lui.

C'est un peu comme manipuler une lame. Lui expliqua-t-il en dégainant son katana et ainsi le comtempler longuement. Quand elle est rangée dans son fourreau, elle ne peut faire de mal à personne. Mais si dès que tu la dégaine, tu as peur de te blesser, tu ne sauras jamais la maîtriser.
Le vent c'est un peu pareil. Tant qu'il est calme il ne fera de mal à personne, mais dans certaines conditions il peut devenir dangereux.


Akira rengaina sa lame et lança un mystérieux regard à Matheo.

T'es parents, t'ont-ils déjà laissés prendre des risques quand tu vivais sous leur toit?


Dernière édition par Akira Buichi le Dim 3 Mar 2013 - 10:35, édité 1 fois
#   Jeu 28 Fév 2013 - 17:48

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Ma démonstration de ma maîtrise aérienne sembla lui faire plaisir. j'en étais heureux. Pour moi, je n'avais pas fait grand chose, ce que j'avais fait était même sincèrement nul, rien à voir avec les autres initiés qui maitrisaient leur élément à la perfection. J'aurai bien besoin d'un professeur pour le coup... Il faudrait que je me renseigne sur cette éventualité. Quoiqu'il en soit, le fait qu'il soit content de ma démonstration me fit plaisir. je voyais dans son regard qu'il me regardait autrement, ce n'était plus simplement le regard d'un inconnu pour un autre mais aussi celui d'une personne curieuse, intéressée par ce que je lui avais proposé. C'était intriguant d'ailleurs. Son regard insistant me fit d'ailleurs un peu rougir.

Lorsqu'il commença à s'approcher, ma rougeur s'intensifia. Voyant son visage se rapprocher du mien, j'eux un mouvement de recul par réflexe, et je rentra également la tête dans les épaules, aussi rouge qu'une tomate.

-Euh... surement... euh ... je , bafouillais-je sans réussir à articuler une phrase correcte.

Retrouvant une certaine contenance lorsqu'il reprit ses distances, je pus respirer un peu plus librement. Il m'expliqua alors quelque chose avec la métaphore du sabre. Je compris l'essentiel, écoutant attentivement ce qu'il disait. On aurait dit ma soeur. Elle essayait toujours de me faire prendre confiance en moi, sans aucun succès. Je n'avais jamais réussi à me faire un compliment ou à avoir un peu d'assurance. C'était foutu d'avance. Et pourtant, qu'est-ce que j'avais essayé. Rebondissant sur sa métaphore du sabre, puisqu'il me parlait du vent, je lui répondis honnêtement.

-Je comprends, mais je ne peux m'empêcher d'avoir cette crainte au fond de moi. C'est dans ma nature d'être angoissé. Et le vent est redoutable à maîtriser...

Il me posa enfin la question. Celle que l'on ne m'avait jamais posé car tout le monde s'en douter sans demander. Je secouai la tête négativement.

-Non c'est vrai, dis-je en baissant la tête, mes parents m'ont toujours surprotégés à cause de ma maladie.
#   Jeu 14 Mar 2013 - 13:12

Personnage ~
► Âge : 26 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

- Je vois... Dit Akira en baissant doucement les yeux. Tu n'as donc jamais utilisé d'armes.

Le visage d'Akira exprimait une certaine tristesse, il avait de la peine pour le jeune garçon. Être sans cesse sous la protection d'un adulte, passer sa jeunesse à ne rester qu'un sage garçon qui obéit à Maman et Papa.
Matheo avait dû être seul par moment, à cause de toutes ces restrictions.
Akira s'approcha alors de son camarade et commença à détacher le lacet qui tenait son katana à sa ceinture. Matheo devait surement se douter ce que le jeune homme avait derrière la tête.

- A ta place, à force d'être surprotégé, j'aurai été tenté par les interdits. A mon avis, quand on a trop obligations on recherche la liberté, c'est un peu pour cela que j'ai quitté le domicile familial dès mes 18 ans.

Akira finit de détacher son arme et ferma les yeux. Il se concentra sur le bruit qui les entouraient, particulièrement le vent. Il cherchait le son d'une rafale assez forte pour emporter avec elle quelques feuilles trop faible pour rester accroché à l'arbre qui l'avait engendré.
C'est quand il entendit le vent parcourir le feuillage de la nature qu'il rouvrit les yeux.

- Laisse moi te montrer un petit jeu qu'on donne aux débutant au Bushido. Dit-il en souriant. Le but est d'arriver à couper une feuille ou une pétale en plein vol. Regarde.

Plusieurs feuilles de l'arbre à coté des deux blonds se mirent à tomber. Bercé par le vent leur chemin les menèrent vers les deux garçons.
C'est alors que d'un seul mouvement, Akira dégaina sa lame et coupa en deux une feuille en plein vol. Stoppé dans son élan les deux parties de la feuille tombèrent doucement devant eux avant d'être de nouveau emporté par le vent.

- C'est à la fois un jeu et un entrainement pour les jeunes qui se lance dans cet art. Fit-il avant de rengainer sa lame et enfin de la présenter à Maheo. Essaye, ce n'est pas vraiment dangereux... Du moins, tant que tu le tiens fermement.

Akira se demandai si son interlocuteur allait accepter sa proposition. Après tout, il avait déjà rencontré des personnes qui refusaient de toucher aux armes. Lui ne supportait bien pas les armes à feu.
#   Mar 11 Juin 2013 - 10:59

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je l'écoutais parler, sans rien dire. je me contentais d'assimiler ce qu'il me disait, avec un certain désaccord. Ma situation était très différente des gens normaux. Ce n'est pas comme si je sortais pour avoir l'occasion de faire des bêtises ou quoi que ce soit. Je n'étais un garçon privé de sortie par ses parents, c'était ma vie qui était et la leur avait aussi été bouleversé par mon trouble. Aucune envie de rébellion ne m'était jamais venue car ils faisaient ce qu'il y avait de mieux à faire pour moi.

-Mes parents ne faisaient que me protéger. Ils me laissaient sortir la nuit, pour que je prenne l'air et puisse ma balader tranquillement dans les ruelles de mon village. Je n'étais pas enfermé comme dans une cage. Mais la journée, je n'avais pas le choix, c'était une question de survie. Mes parents ont fait ce qu'il y avait de mieux alors que ça leur coûtait aussi, lui dis-je avec force.

Je le regardai, cette fois, droit dans les yeux, bien décidé à lui faire comprendre la situation. Quitter la maison à 18 ans était bien difficile pour moi... Après tout, mon espérance de vie était grandement limité... Je ne savais même pas si j'atteindrai mes 18 ans. Alors je ne pouvais pas envisager de partir. Mais ça, il ne pouvait pas le savoir. Et puis, il semble avoir un passé qui ne coïncide certainement pas avec le mien. Nous avons juste deux manières différentes de réagir.

Je le vis alors approcher et sortir son katana. Un peu méfiant, je reculai d'un pas avant qu'il ne m'explique son plan. Je le regardai faire, intrigué, sans savoir vraiment ce qu'il allait faire. Son entreprise paraissait impossible. Pourtant, alors qu'une brise amenait doucement des feuilles vers nous, je vis son sabre se levait très vite pour trancher en vol l'une d'entre elles. Assez impressionné, je le regardai ranger son katana pour me le tendre. Revenant de mon hébétement, je le pris sans comprendre tout d'abord. Puis la lumière se fit et je secouai la tête avec empressement.

-Euh... Ce n'est pas une bonne idée. Je ne suis pas doué avec les armes, et très maladroit, tentais-je de lui expliquer.

Mais, décidé à essayer comme entrainement, et ne voulant pas le laisser croire que je voulais me dégonfler, j'attendis la prochaine arrivée végétale. Elle ne tarda pas et, lorsque une feuille passa juste au-dessus de nous, je lançai une fine masse d'air qui, cartes ne la coupa pas en deux, mais la réduisit en charpie. Des lambeaux retombèrent mollement au sol avant de se disperser sous un nouveau souffle. Je les suivis des yeux un instant avant de me tourner vers Akira.

-Tu vois ? Je n'ai pas besoin d'arme pour frimer, lui dis-je en rigolant.


Hrp : Pardon pour le retard chetiflor T.T
#   Ven 21 Juin 2013 - 1:44

Personnage ~
► Âge : 26 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 121
Date d'inscription : 14/09/2012

HRP:
 
Matheo fit bien comprendre à Akira que ses parents n'étaient pas les fautifs dans son histoire. Ils ne l'avaient pas privé de sa liberté, mais tout simplement protégé pour son bien. Certains parents couvaient leurs enfants au point que cela en devienne une sorte de paranoïa et ainsi ils les empêchaient de profiter de la vie, cependant ce n'était pas son cas...
Il se trompait depuis le début.

Son katana à présent entre les mains de Matheo, Akira croisa les bras et attendis de voir une quelconque réaction de la part du jeune garçon. Matheo mit un certain temps à réaliser ce que lui demandait son camarade et ce fut quand il comprit, qu'il finit par affirmer que sa maladresse et son manque d'expérience ne rendrait pas les choses facile. Point surpris, le grand blond était plutôt amusé par la réponse de son interlocuteur. Il y avait tant de bon sens chez ce garçon.
Mais ce n'est pas pour autant que Matheo refusa le challenge, celui-ci en fit autant, mais à sa façon. Il venait d'utiliser son pouvoir à la place d'une arme.
Lâchant un léger rire en entendant les dernière paroles de Matheo, il lui répondit tout en regardant le ciel étoilé:

- Frimer, tu dis? Cela se voit tant que ça?

Un paisible sourire affiché sur le visage, il laissa ensuite son regard retomber sur Matheo.

- En faite, j'ai remarqué quelque chose... A chaque fois que utilisais tes pouvoirs, tu souris. Comme si tout le reste n'avait plus aucune importance.

Le regard d'Akira vint à se déposer sur la paume de sa main qu'il venait d'ouvrir sous ses yeux.
Il se demandai si lui aussi allait pouvoir manipuler ces capacités hors du commun, si celles-ci allaient lui faire oublier les moments douloureux de son passé. Il en doutait, mais tout cela sera surement plus clair pour lui prochainement. Néanmoins, il devait patienter avant de jouir de ces capacités exceptionnelles.

- Merci Matheo. Fit-il en lui adressant un nouveau sourire. Grâce à toi je pense que je vais pouvoir dormir avec l'esprit un peu plus tranquille. Je me posais beaucoup de questions sur cette mystérieuse institut et tu as su m'apporter quelques réponses.

Décidément cette coupure qu'Akira s'était faite en début de soirée n'avait rien présagé de mauvais, elle s'était suivit d'une belle rencontre entre lui et Matheo. Même si celui-ci se méfiait de lui au départ, ils avaient réussi à entretenir le dialogue et à partager quelque chose. Un peu de complicité peut-être.
Mettant enfin de coté toutes ces bonnes manières archaïques, il décida de reprendre son bien, puis lui tendre la main et de lui proposer un poignée de main en signe de reconnaissance.

- Nous nous reverrons j'espère.
 

Confidences et potentiel dans la nuit [ Libre, mais pas de vent s'il vous plait T.T ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Cour.