Partagez
Je voudrais juste un peu... d'aide.
##   Mer 31 Oct 2012 - 18:25

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Mes pas résonnaient d'un écho lugubre en cette nuit. L'hiver approchait plus vite qu'on ne le pensais et du coup, la nuit tombait très vite, avant que tout le monde ne soit couché. Pour la première fois, j'avais la possibilité de parler avec des gens, de les voir évoluer dans leurs milieux naturel, de les voir se parler, rire ensemble... Cela me faisait chaud au coeur de voir tout ça, de voir des gens autrement qu'endormi. Mais cela me serra un peu également, de me dire que je n'aurai ce privilège que pour un court temps. Après, l'hiver n'est pas éternel. Mais il ne fallait pas penser à ça. En plus ce soir, c'est halloween. Je devais à tout pris sourire, c'était important. On en peut pas faire la fête sans sourire. La fête... je n'étais jamais allé à une fête de ma vie et je en savais pas comment ça fonctionnait. J'eus cependant une petite idée en passant devant le dortoir d'où émanait des cris très... étranges. D'autres exemples me venaient en tête en voyant les enfants courir dans la nuit en s'aspergeant de produits gluants. Me hâtant, car je ne voulais pas subir une de leurs farces, je glissa dans le couloir conduisant en salle des masters.

Bizarrement, celui-ci était bien moins peuplé que je m'y attendais. Seul quelques élèves y étaient, passant rapidement pour se diriger vers un fête quelconque. Je les regardais passer, une pointe de tristesse dans le regard. J'aurai bien aimé m'amuser aussi. Mais pour moi, Halloween n'était pas quelque chose de joyeux. A la base, c'est la fête des morts, et je me sentais mal de fêter ça, je ne me sentais pas à l'aise en sachant ce qui m'attendait... de célébrer la mort. Mais je reconnaissais que c'était marrant. Perdu dans mes pensées, je me ressaisis vite et continua ma route. Arrivait devant la salle des masters, j'hésitai quelques secondes. Après tout, c'était jour de fête aujourd'hui. Il ne serai surement pas disponible ou avait mieux à faire. Je m'en voulais un peu de solliciter sa présence alors que c'était une soirée festive... Je faillis rebrousser chemin quand mon regard croisa la lune. Elle brillait fort ce soir. Son reflet se figea sur ma rétine, comme pour me rappeler le pacte qu'on avait scellé, celui de devenir fort pour pouvoir peut-être me défaire de cette malédiction qu'elle m'avait imposé. Résolu, je sentis une nouvelle énergie circulait dans mon corps. Faisant face à la porte, je respira un grand coup et toqua.

Entrouvrant légèrement la porte, je passa la tête dans l’entrebâillement, mes joues devenant rouges sous l'effet de la gêne.

-Euh... excusez-moi mais euh... est-ce que je pourrais parler à Monsieur Ryu s'il vous plait ?, balbutiais-je en tortillant les manches de mon manteau.
##   Ven 2 Nov 2012 - 10:29

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Hideko Honda
Directrice
Messages : 2710
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

POV Ryu :

C'était une nuit qui promettait d'être fantastique.
Après ma longue journée de travail, j'étais rentré chez moi et je m'étais débarbouillé. Nous avions passé toute la journée, avec les Masters, à préparer l'Institut pour permettre aux élèves de s'amuser pour Halloween. Un Master Terre s'était même amusé à rendre les arbres de la forêt vivants. C'était parfait, pour être honnête.
Hideko, elle, était rentrée assez tôt. Elle ne le montrait pas mais je l'avais remarqué : qui aurait pu être dupe à ce point ? Ceci dit, je pense finalement être le seul à l'avoir remarqué, car Keitarô me demanda, alors qu'elle s'éloignait dans le couloir, ce qu'elle avait aujourd'hui. Il me posa même la question habituelle du : "elle est malade" ?
Je finis par sourire, amusé de son ignorance, et je secouai la tête négativement, sans décrocher un seul mot.
La raison de son état soudain, de son empressement, de tous ces changements en elle ? Hideko était désormais Maman. Hideko... Allait faire vivre à son bébé son tout premier Halloween. Enfin, "son" bébé... Notre bébé, en réalité.
Lorsque nous eûmes terminé de préparer tout l'institut, lorsque les Masters Eau se furent changés en zombies, vampires, loup-garous et... membres de l'organisation ? haha. Non, eux, ils font beaucoup plus peur que des zombies... En tout cas, lorsque tout fut terminé, je rentrais chez moi, me lavais, mangeais rapidement... Et me rendis chez Hideko.
Lorsque je toquai à la porte, Hideko l'ouvrit avec un sourire immense et elle me sauta au visage avec cette innocence de petite fille qui refaisait surface à chaque fois qu'il était question de Daisuke. Elle m'attrapa la main et m'entraîna dans le salon.

-Tu vas voir ! Il est adorable ! Oh oui, vraiment, il est tellement chou...!


J'esquissai un rictus amusé en captant ses yeux pétillants qui fixaient son fils avec une admiration totale. Il n'y avait aucun doute là-dessus : son bébé était la plus belle créature du monde.
Détachant enfin mon regard de ma plus merveilleuse amie, je posai enfin mes yeux sur le petit monstre, et mon sourire s'élargit. Il était debout, s'accrochant avec difficulté aux barrières de son parc pour enfant afin de rester debout. Hideko n'avait pas tort lorsqu'elle me disait que cet enfant avait vraiment la bougeotte... Et qu'il ne supportait pas de rester assis !
Lorsqu'il croisa mon regard, Daisuke se mit à rire, comme le font tous les bébés si adorables qui voient quelqu'un qu'ils aiment. Je m'accroupis en face de lui, et je passai une main dans ses cheveux, ébouriffant sa petite touffe qui n'avait encore qu'à peine poussée.

-Alors bonhomme ! Maman t'a transformé ? Elle est dingue hein ! Regarde-toi...


Je posai mes mains sous ses aisselles et le soulevai pour le prendre contre moi. Je lui déposai un baiser sur le front, et je tounai enfin la tête vers Hideko qui nous regardait avec cet air heureux. Oui... C'était vraiment ça dont elle avait rêvé. Une famille heureuse...
Daisuke se mit à s'agiter dans mes bras, et je rigolai.

-Sale garnement. Toujours à réclamer quelque chose !


Je ris doucement, et alors que je m'apprêtai à lui faire faire l'avion, mon téléphone se mit à sonner. Je soupirai doucement, et je reposai Daisuke dans les bras d'Hideko.

-J'en ai pour cinq minutes,
prévins-je en m'éloignant un peu plus loin dans le salon. Oui, allô ? Kei', qu'est-ce qu'il y a encore ? Comment ça un problème ? Des enfants se... Mais c'est Halloween mon gars ! Les trucs gluants, c'est la vie. Hein ? Si je suis avec Hideko ? Je... O-non pourquoi ? Elle ne répond pas ?

Je tournai la tête vers elle et la vit esquisser un grand sourire : "J'ai éteint mon téléphone : ce soir, c'est halloween !" Je lui tirai une sale grimace, qui fit d'ailleurs rire Daisuke, et me reconcentrai sur ma conversation avec Keitarô.

-Ecoute Kei', je n'ai pas trop le temps là et... Quoi ?! Il s'est crevé un oeil pour mieux correspondre à son personnage d'Halloween ?! Mais c'est n'importe quoi ! J'arrive !

Hideko me regarda avec un petit air de reproche. Je savais pertinemment qu'elle avait écouté ma conversation.

-C'est Halloween, Ryu...
commença-t-elle.
-Je sais... Je sais, la coupai-je. Bon, écoute, je te promets, je fais vite ! J'en ai pour quelques secondes seulement.

Je m'approchai des deux personnes les plus chères à mon coeur, et déposai un baiser sur le front à chacun d'entre eux. Je me dirigeai ensuite vers la porte d'entrée, et sortis, avant de prendre mon envol en direction de Terrae. Au moins, comme ça, c'était rapide, et je serais plus vite rentré !
Lorsque j'arrivai en salle des Masters, je me dirigeai rapidement en direction de Keitarô, qui semblait chercher quelque chose autour de lui.

-Alors, où est ce gosse ? Il faut que j'aille voir ceux qui lui ont dit de faire ça, je les punis et ensuite...

-En fait... En fait...

Lorsque je l'entendis bredouiller, je compris tout de suite. Et ma compréhension fut très vite accentuée par l'espèce de planche qu'il plaça devant lui pour se protéger des coups éventuels.

-En fait, y'a pas d'enfant blessé... C'est pas vrai, hein, il s'est pas crevé d'oeil, et donc personne ne l'a poussé à le faire... Je euh...

Je soupirai, et roulai des yeux.

-Nan mais Kei', tu es quel âge ? Pourquoi tu as menti ?
-Il fallait que je vois Hideko, ou toi du coup, commença-t-il, éloignant la planche de son visage. Je devais vous parler d'un truc important... Mais comme c'est du boulot, j'étais certain que vous ne viendriez pas le soir d'Halloween et que vous l'auriez reporté au lendemain ! Alors du coup ben... J'ai inventé un prétexte, parce que je trouve que c'est important et qu'il faut en parler dès maintenant !
-Keitarô... Je rentre chez moi.
-Mais Ryu ! C'est les scientifiques, ils...

Je posai mon regard, lourd de sous-entendus, sur lui, et il baissa les yeux. Alors que j'ouvrais la fenêtre, m'apprêtant à partir à nouveau par les voies du ciel, la porte de la salle des Masters s'ouvrit. J'étais en train de poser un pied sur le rebord de la fenêtre quand une petite voix timide s'éleva dans le brouhaha ambiant de la salle :

-Euh... excusez-moi mais euh... est-ce que je pourrais parler à Monsieur Ryu s'il vous plait ?

Je tournai la tête, et aperçus un gamin blond, aux traits du visage enfantin, qui se dandinait dans son manteau, mal à l'aise. J'arquai un sourcil, et me dirigeai vers cet être si pâle avec interrogation.

-Qu'est-ce qu'il se passe... Matheo ?
lui demandai-je en me rappelant au dernier moment de son prénom.

C'était ce gamin-là en particulier... Cet enfant de la Lune que nous avions initié quelques mois auparavant...


Je voudrais juste un peu... d'aide. 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Ven 2 Nov 2012 - 10:58

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

En voyant ce qui se passait dans la salle, je compris que j'arrivai au mauvais moment. Le dénommé Ryu, qui m'avais répondu avec une nuance de surprise il semblait, avait un pied sur la fenêtre et un autre homme était dans la salle, prenant un l'air penaud de celui qui a fait une bêtise ou... autre chose. L'atmosphère semblait difficilement respirable. J'avais fait une erreur. Oui je n'aurai surement pas dû venir... Et puis si ça se trouve, je venais d'interrompre sa tentative de suicide pour Halloween. Non ce n'était pas une bonne idée. Je failli faire demi-tour, les joues rouge de honte mais je me disais que ce ne serai pas poli à son égard. Après tout, je l'avais dérangé, je devais au moins lui parler. Mais même ma demande me paraissait vraiment ridicule pour le coup. Les mots refusait de sortir, et ma gorge se trouva soudain très sèche. Je parvenais à peine à articuler.

-Euh... eh bien... je...

J'envisageai de mentir, pour me détourner de ma demande idiote. En plus c'est le soir d'Halloween, j'aurai pu attendre demain. Mais je n'avais pas le même rapport aux fêtes et au temps que les autres. Le premier mensonge qui me vint, c'était de demander des vitres avec un vitrage anti-UV, que je ne passe pas mes journées dans le noir. Mais même cela me parut terriblement idiot. Ma démarche seule était idiote. Tortillant toujours mon manteau, je m'efforçai de fixer le sol, sentant de grosses bouffées de chaleur qui me venait au visage.

-Je voulais savoir si... si vous accepteriez de m'aider pour... mon pouvoir, lâchais-je avec de nombreuses hésitations.

La chaleur était telle que je me sentais presque partir dans les pommes. Je me calma cependant en repensant à mon objectif, à ce que je devais à tout prix accomplir. Je devais devenir fort, je devait parvenir à guérir cette maladie qui me rongeait... même si je savais qu'il y avait peu d'espoir que j'y arrive. Je releva la tête et fixa un point au-dessus de sa tête pour ne pas croiser ses yeux.
Puis, n'y tenant, je tourna rapidement les talons et me dirigea vers la porte en m'excusant.

-Excusez-moi, je n'aurai pas dû venir, c'était une erreur de vous déranger ce soir, dis-je avec un débit rapide.

Hrp. Mon post est ridicule à côté du tien, j'en suis désolé T.T
##   Sam 3 Nov 2012 - 9:39

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Hideko Honda
Directrice
Messages : 2710
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

HRP : T'inquiète, c'est pas grave du tout ! Je me suis juste emportée avec le bébé d'Hideko pour Halloween *-*

POV Ryu :

Je ne cessai de le fixer, attendant qu'il me répondre. Lorsque je le vis fondre dans son manteau, plus mal à l'aise que jamais je souris. Mon regard si fit plus doux, attendant sa réponse, que je n'eus qu'un bon moment après. Il commença par bafouiller, sans cesser de se tordre dans son manteau, puis, pris d'un élan de courage, il me fit sa demande, le même air timide arborant encore et encore son visage. Moi, je lui souris, doucement, et me rapprochai de lui. Je me servis par la même occasion pour faire s'échapper un air plus frais de la fenêtre, le dirigeant discrètement vers Matheo pour faire partir de ces joues ce rouge si vif. Je crois que sa pâleur faisait encore plus ressortir ce rouge.
Cependant, alors que je m'apprêtai à lui répondre, il fit demi-tour.

-Excusez-moi, je n'aurai pas dû venir, c'était une erreur de vous déranger ce soir.

J'arquai les sourcils. Mais n'importe quoi ! L'erreur, c'était Keitarô pour le coup...
Je le laissai filer, et alors qu'il posait sa main sur la porte, s'apprêtant à tourner la poignée et à l'ouvrir, j'abattis une grosse bouffée d'air sur la planche de bois, accentuant la pression, rendant son ouverture impossible. Je m'envolai et vins atterrir tout pile entre Matheo et la porte. Je souris, et posai mes mains sur ses épaules, m'abaissant légèrement pour me mettre à sa taille, plantant mes yeux dans les siens.

-Dis donc Matheo... Tu sais, même si par hasard tu m'avais dérangé, le fait de partir serait encore pire car cette fois... Tu m'aurais dérangé pour rien. Et j'espère que ce n'est pas ce que tu cherches à faire !

Je le lâchai, et m'adossai à la porte et croisai mes bras sur mon torse, le détaillant avec un petit sourire.

-Cependant... J'espère que tu es au courant que le pouvoir de guérison est très difficile à maîtriser. Je veux dire... Pour apprendre à guérir, il faut blesser... Est-ce que tu es prêt à endurer ça ?


Je ne doutais pas un seul instant de sa réponse. J'étais même certain qu'il y avait déjà songé. Qu'il ose venir demander de l'aide, alors qu'il semblait à cet instant si timide, prouvait qu'il avait surpassé pendant un petit instant sa peur afin d'aller de l'avant. Il fallait donc pour ça que son envie de maîtriser ses pouvoirs soit bien plus forte que quoi que ce soit... C'était inévitable.


Je voudrais juste un peu... d'aide. 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Sam 3 Nov 2012 - 10:16

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Alors que je me préparais à ouvrir la porte, le visage rouge de honte, cette dernière se bloqua. Un peu perplexe, je tira la poignée légèrement plus fort mais elle ne bougea pas d'un pouce. Je regarda la porte bizarrement, me demandant si c'était une farce d'Halloween ou quelque chose du style. Fronçant un peu les sourcils, je répéta l'opération, pour obtenir le même résultat. Pour le coup, j'avais réellement honte. En plus de le déranger pour rien, je me couvrais de ridicule en n'arrivant même pas à ouvrir une porte. Alors que je commençai à m'empourprer, un léger courant d'air agita les quelques mèches de cheveux qui pendaient de part et d'autre de mon visage. C'était un air très doux et surtout, extrêmement rafraichissant. Sans m'en rendre compte, la rougeur de mes joues sembla diminuer pour disparaître. Je respirai un peu mieux même je dirai. Je me calma aussitôt et lâcha la poignée de la porte. Une ombre passa autour de moi et je vis Ryu se poser entre la porte et moi. Comme pour s'interposer. Je ne mis pas longtemps à comprendre qu'il était surement responsable de ça. Je releva mon visage pâle vers lui, le fixant de mes yeux timides. Il me prit par les épaules, en douceur, et je me sentis immédiatement rassuré. Je n'avais plus vraiment peur. J'osai conserver mon regard sur son visage, tandis qu'il abaisser le sien pour me parler.

Ses paroles provoquèrent un éclair de stupeur dans mon regard et je secoua aussitôt la tête avec énergie. Ce n'était pas mon intention mais je pensais l'avoir suffisamment dérangé comme ça. Je ne savais décidément pas ce que les gens pensaient. Un peu gêné, je balbutia une réponse que j'essayai de rendre intelligible.

-Euh non Monsieur Ryu... Je ne voudrais pas vous déranger pour rien, dis-je en peinant à garder mon regard vers lui. Mais... Vous êtes sûr que cela ne vous dérange pas?

J'avais une peur perpétuelle de déranger la personne. Mes parents me l'avaient toujours reprocher, ma soeur aussi d'ailleurs... Et pourtant je cherchais vraiment à m'améliorer. Après tout, j'avais fait tout ce chemin pour le voir et dieu sait que ce fut difficile. Mais il était important que je progresse.

Lorsqu'il me parla du pouvoir des guérisseur, je ne pu que hochai la tête. J'avais conscience de ce qu'impliquer le pouvoir du guérisseur. Je savais qu'il fallait être blessé. Et même si cette perspective ne me réjouissait pas, elle ne me faisait pas peur non plus. Je refusai qu'une autre personne se blesse pour moi, je ne pouvais me résoudre à demander à quelqu'un de se mutiler. Et puis... en vivant moi-même la souffrance et la blessure, je serai pus en mesure de la comprendre et de la soigner ensuite. Malgré cela, je ne flanchais pas. Je n'avais pas l'intention de reculer. Mon regard s'alluma d'une flamme de résolution inébranlable. Je tourna mon regard vers lui, et lui adressa un léger sourire, un peu triste.

-Ne vous inquiétez pas, j'y suis préparé. J'ai déjà souffert, je peux bien recommencer, achevais-je en le regardant avec douceur.

Je ne m'en faisais pas pour moi. J'étais solide. Quant aux autres... l'idée que quelqu'un se blesse me répugnait. C'est pourtant là que mon pouvoir pouvait réellement devenir intéressant. Je soupira un bon coup et conserva la même résolution.

-Si je peux soulager des personnes de leur douleur... je le ferai sans hésiter.

Après tout c'est moi qui demandait l'entrainement, et c'est moi qui voulais devenir plus fort. Et j'allais le devenir. Je devais.
##   Dim 11 Nov 2012 - 15:10

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Hideko Honda
Directrice
Messages : 2710
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

Cette timidité, ou plutôt cette peur incessante de déranger me fit sourire. Lentement, je retirai mes mains de ses épaules, et je lui souris. Je fis le tour de Matheo, préférant ne pas rester entre lui et la porte. Alors qu'il me demanda si j'étais sûr que ça ne me dérangeait pas, je me tournai vers lui et le regardai avec un air presque blasé.

-Tu as fini, oui ? Matheo, tu ne me déranges pas, je te l'assure.

Je lui adressai un sourire amusé, et fis venir deux chaises dans un coin de la salle, avec la force de l'air.

-Tu t'installes ?
lui proposai-je gentiment.

Je m'assis à mon tour, face au dossier, posant mes bras croisés dessus. Je continuait à regarder Mathéo, l'écoutant avec attention. J'écoutai sa réponse à ma prévention, et je l'écoutai surtout devenir un homme. Il avait passé un cap. Déjà. Si tôt... Il était encore jeune et pourtant, il était déjà devenu beaucoup plus mature que beaucoup de jeunes censés être plus âgés que lui.
Finalement, je repris sa dernière phrase avec un sourire, gardant un regard pensif.

-Soulager des personnes de leur douleur...

Tu étais décidément trop bon, Matheo. N'était-ce pas à toi d'être soulager de tes douleurs ? Je reportai finalement mes yeux sur lui, et lui adressai un sourire.

-Et bien c'est d'accord dans ce cas. Je commence à t'entraîner dès demain, si tu es d'accord bien sûr. Nous fixerons demain les jours où nous nous verrons, la durée de l'entraînement et... Le contenu des exercices.


Je regardai ma montre quelque instant, avant de lui proposer :

-20h à la cafétéria, ça te va ? Nous mangerons ensemble avant d'aller travailler un peu.


La nuit tombait de plus en plus tôt, il ne devait pas y avoir de problème normalement...


Je voudrais juste un peu... d'aide. 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Dim 11 Nov 2012 - 15:43

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Lorsqu'il se dégagea de la porte, je le suivit un instant du regard, le voyant tourner autour de moi. Je le lâcha finalement pour reporter mon attention sur le sol. Ma dernière remarque sembla cependant l'excédé au vu de ce qu'il me répondit. Pourtant, loin de ma vexer, sa réponse me fit sourire. Il me rappelait ma soeur... Lorsque je lui disais ça elle me répondait toujours quelque chose comme " Mais un peu d'assurance enfin! Puisque je te le dis! " ou " tu m’agaces à la fin! Je le dis pas pour te faire plaisir mais parce que ça me dérange VRAIMENT pas! ". Tout ces souvenirs eurent le don de me remonter le moral. Alors que quelques mois plus tôt je me serais effondré, m'en souvenir de cette manière provoquait davantage de joie en moi. J'en étais fier.

Je me retourna pour le regarder de nouveau. J'eus tout juste le temps de voir deux chaises flotter dans les airs pour se poser. M'invitant à m'asseoir, je hochai distraitement le tête et m'essayais sur la chaise. Les jambes bien collés, les mains entre mes genoux, les triturant nerveusement, je regardai un point au-dessus de lui pour ne pas le regarder directement. J'avais fait de gros effort pourtant pour combattre ma timidité, mais ici, à présent, il me semblait être revenu à la case départ. Tant pis. Relevant les yeux vers lui, je constata que ma réponse l'avait... perturbé ou quelque chose comme ça. Les yeux légèrement écarquillés, je méditai sur l'impact que mes paroles pouvaient avoir sur lui. Un léger sourire aux lèvres, je me sentais bien d'avoir extériorisé mes émotions. Je l'entendis chuchoter quelque chose, du moins parler tout bas... Tendant l'oreille, je compris qu'il reprenait ma phrase. Un peu perplexe, je cherchai à comprendre ce qui lui posait problème quand une raison me vint. Mon sourire naquit de nouveau et s'élargit. Prenant une voix douce mais ferme, je lui répondit de nouveau.

-Oui. Cela me remplirait de joie de voir des personnes retrouver leurs facultés ou se sentir de nouveau en vie si je le pouvais. Leur bonheur suffit au mien, affirmais-je avec résolution.

Je le pensais sincèrement. De toute façon, ma vie n'a aucune valeur à présent. Je ne représente pas grand chose à moi seul car mon existence est déjà programmée. Mais si je pouvais donner un peu de joie aux autres et sentir leur bonheur de voir la douleur s'éloigner, c'est tout ce qui compte.

Lorsqu'il confirma son intention de m'entraîner, de me faire un programme de travail avec des entrainements réguliers, mon coeur loupa un battements. Je ne m'attendais pas à ce qu'il accepte aussi rapidement. Ou alors, je ne m'attendais pas à ce qu'il me prenne autant au sérieux. Passé la surprise, une immense gratitude m'étreignit le coeur. Mes yeux se chargèrent de reconnaissance, une telle reconnaissance que je ne parvenais pas à la formuler. Les mots ne pouvait en rendre compte. Mes yeux toujours fixés sur lui, je les baissa légèrement vers le bas.

-Merci, murmurais-je simplement.

Il me donna rendez-vous à 20h à la cafétéria. Encore tout heureux de son approbation, j'acquiesçai avec enthousiasme. Je serai prêt et à l'heure. De plus, le jour ne me posera pas de problème maintenant.

-Très bien, je serai là, approuvais-je en souriant largement.

J'avais en réalité du mal à cacher ce que je pensais vraiment : il me tardait d'être à ce soir.


Hrp : On continue à la cafet' du coup ;) ?
Hrp 2 : J'adore ton style d'écriture, les rps avec toi m'ont manqués!
##   Dim 11 Nov 2012 - 19:33

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Hideko Honda
Directrice
Messages : 2710
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

HRP : Je poste à la cafet' dans la soirée :) Je ferais un post juste ici, derrière le HRP pour clore le topic :) Et arrête, je n'écris vraiment pas bien, quand je te lis toi je me sens super nulle x)

Je me mis à sourire, sans vraiment avoir l'impression d'être maître de mes faits et gestes. C'était ce sourire, cette joie apparente sur son visage... J'avais l'impression d'avoir offert à un enfant le plus beau jouet de noël du monde. C'était un sentiment étrange, mais plaisant à la fois. D'un côté, j'avais du mal à concevoir que c'était simplement parce que j'avais accepté de l'entraîner qu'il était si heureux. Est-ce qu'il tenait tant que ça à... être présent pour les autres alors que si peu lavait été pour lui jusqu'à maintenant ? Et puis, d'un autre côté, j'avais cette sensation d'avoir fait quelque chose de bien. J'avais ce sentiment de l'avoir rendu heureux, et c'était présent. Qui ne pourrait pas l'être en rendant quelqu'un heureux, surtout quelqu'un qui a pu vivre tant de peine dans sa si courte vie jusqu'à présent ?
Il continua de sourire, me remerciant, et je hochai la tête, signifiant "de rien". Il ajouta ensuite qu'il serait là, et je souris.

-Très bien, alors tout est en ordre !


Je lui adressai un léger clin d'oeil, et relevai la tête de son visage pour regarder Keitaro, qui détourna très vite le regard de Matheo. Quel mauvais espion...
Finalement, je me redressai, et reportai de nouveau mon regard sur le jeune Air.

-Bon, et bien à demain alors. 20h. Ne sois pas en retard !


Je lui souris, puis l'accompagnai vers la porte. Lorsqu'il se fut éloigné dans le couloir, je me tournai vers Keitaro, lui adressai le regard du "pas de commentaires" et partis par la voie des airs retrouver ma famille. Allons bon, c'était tout de même Halloween ce soir...


Je voudrais juste un peu... d'aide. 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

Je voudrais juste un peu... d'aide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle des Masters.