Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
on a vu mieux comme rencontre
Mar 6 Nov 2012 - 22:30
avatar
Invité



Naoki
&
Ryū
Novembre






Ca ne fait que quelques jours que je suis arrivé et je me sens déjà comme chez moi ici. J'ai l'impression d'être là depuis plusieurs semaines même, tant je suis à l'aise dans ce nouvel environnement. Ce malaise que je ressentais ces derniers temps a totalement disparu maintenant et je suis impatient de découvrir Terrae et ses environs. Nouveau venu, j'ai encore énormément de choses à explorer et je vais au devant de tout un tas d'aventures plus passionnantes les unes que les autres.

Il ne s'est rien passé d'extraordinaire à mon arrivée, et j'imagine bien que c'est comme ça pour tout le monde ici mais personnellement, je crois que je n'ai pas réussi à fermer la bouche une seule fois au cours de ma première journée ici, tellement j'étais surpris et émerveillé par tout ce qui m'entourait. Il m'en faut pas beaucoup, c'est possible, mais je ne suis jamais venu à Tokyo et franchement, j'étais loin de m'imaginer que tout un institut de ce genre pouvait être caché dans une capitale sans qu'on n'en connaisse l'existence. C'est grand, c'est impressionnant, et j'ai sincèrement hâte d'apprendre à connaître mieux l'endroit et les autres jeunes qui y vivent. Après tout, ils ne sont pas différent de moi et j'ai au moins un point commun avec chacun d'entre eux : l'expérience de Terrae, même si la mienne ne demande qu'à se développer.

J'ai décidé d'explorer l'extérieur pour cette nouvelle journée, et me retrouve ainsi à déambuler entre les arbres et les bancs de la cour, mon repas de midi fini peu de temps auparavant. L'automne est déjà bien avancé maintenant et il fait un froid de canard. Malgré le fait que je suis plutôt du genre frileux, la température n'influence en rien mon enthousiasme et mon envie de découvrir toutes ces nouvelles choses qui m'entourent. Ma veste épaisse et ma grosse écharpe m'empêchent de devenir un glaçon de toute façon !

Ne faisant pas vraiment attention à où je vais alors que je me perds dans mes pensées, laissant mes yeux observer tout le paysage à la fois, je finis par foncer dans quelque chose de plutôt mou et regarde aussitôt devant moi pour me retrouver face à un mec qui semble avoir à peu près mon âge. Bravo, ça commence bien pour moi! Première rencontre que je fais et il faut que ce soit en lui rentrant dedans... J'agite mes mains devant moi précipitamment.

"Woop, pas fait exprès désolé! Je t'ai pas fait mal au moins, ça va ?"





Spoiler:
 



Dernière édition par Ryū Ogawa le Mer 7 Nov 2012 - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mer 7 Nov 2012 - 17:18
avatar
Masculin

Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

Après mon arrivée et ma première nuit agitée à Terrae, je n'avais qu'une seule idée en tête: m'allonger dans l'herbe et fermer les yeux. J'avais le droit à une journée pour me familiariser avec l'institut avant de commencer les cours. J'en aurais profité pour découvrir les lieux propices pour une sieste. Je pensai d'abord à la forêt, mais il me semblait plus raisonnable de rester entre les murs de l'institut. La cour aurait fait l'affaire. Le ciel bleu était trompeur car un léger vent d'hiver suffisait à glacer le sang. Je ne voulais pas tomber malade mon premier jour. Je mis donc un pull et ma veste la plus chaude, sans oublier l'écharpe et les gants bien sûr.

En arrivant dans la cour, je fus impressionné de la dimension disproportionnelle du lieu. Terrae était-elle toujours comme ça ? En vérité, la cour ressemblait davantage à un parc. J'empruntais l'allée et commençai ma recherche. Je désirais seulement un coin d'herbe à l'écart où je pouvais rêvasser, comme à mon habitude. Une question me vint : combien de personnes comme moi comptait Terrae ? Je n'avais vu qu'une petite partie du village. Et surtout, qu'avons-nous tous en commun ?

Le vent devint brusque. Alors que j'étais perdu dans mes pensées, je perçus quelque chose. Je m'arrêtai. Un animal ? Pourquoi cela m'inquiétait-il ? Nous étions en sécurité ici, protégés des regards malveillants des gens "ordinaires". Je calmai ma crainte. Lorsque je voulus reprendre mon chemin, une boule rose me percuta. Par chance, ma veste avait empêché une violente collision.

- Woop, pas fait exprès désolé ! Je t'ai pas fait mal au moins, ça va?

Ce n'était qu'un gars qui ne regardait pas où il allait, tout comme moi. La deuxième fois que l'on me fonçait dedans. Il était plus petit que moi et musclé, nous devions avoir pratiquement le même âge. Ses cheveux me faisaient penser à de la barba-papa que l'on avait lissée en pointes. Ils n'avaient donc pas tous les cheveux blancs... Il attirait cependant la sympathie. Un je-ne-sais-quoi chez lui inspirait confiance.

Il attendait une réponse. Tout en baissant les yeux pour éviter qu'il remarque mes yeux, je défroissai ma veste et le rassurai-je :

- Ne t'en fais pas, je suis plus solide que j'en ai l'air.

Je lui souris pour appuyer mes mots. C'était la première personne qui paraissait "normale", il fallait que je saisisse cet instant pour collecter des informations. Mais je ne pus parler . Il me scrutait... Un cil tombé sur ma joue ? Pire : une tache sur mon visage ?! Cette idée me dégoûtait. Mince, j'avais laissé mon miroir de poche dans mon sac. Mon sourire s'élargit. Je craignais ce qu'il était sur le point de dire...
Voir le profil de l'utilisateur




Dernière édition par Naoki Fujiyama le Ven 16 Nov 2012 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mer 7 Nov 2012 - 21:24
avatar
Invité


Spoiler:
 

Bon, voilà que le boulet que j'étais avait refait surface. C'était pas de bol quand même, il avait fallu qu'il se trouve sur mon chemin à ce moment là et malheureusement pour lui, bam, je lui étais rentré dedans sans douceur. Heureusement que je regardais un peu partout et avais ainsi pris mon temps, sans me presser, laissant mes pieds me guider tandis que je m'étais perdu dans la contemplation du paysage. Je prêtai soudain plus d'attention à la personne qui n'avait rien demandé et me rendit compte qu'il était plus grand que moi. J'espérais sincèrement qu'il n'allait pas m'en vouloir. Non pas que je ne savais pas me défendre mais si je pouvais éviter les bagarres inutiles, c'était toujours ça de pris! Ses cheveux bleus sombres faisaient ressortir son teint pâle et il baissa les yeux, ne me laissant pas suffisamment de temps pour croiser son regard.

"Ne t'en fais pas, je suis plus solide que j'en ai l'air."

Ouf, au moins, il ne l'avait pas mal pris, et deuxième bonne nouvelle, je ne lui avais pas fait mal. Oui, parce que ça ne l'aurait vraiment pas fait de blesser quelqu'un à peine arrivé ici. Je voulais éviter les ennuis dans la mesure du possible, tout de même. Il m'avait l'air bien sympathique en plus de cela et évidemment moi, il fallait que je donne une mauvaise première impression. Avec un peu de chance, tout n'était pas perdu. Maintenant que le contact avait été forcé, autant tenter ma chance pour essayer de m'en faire un ami, non ? A réflexion, ça n'avait pas l'air si mal parti que ça.

Je vis même ses lèvres s'étirer doucement et je lui souris en retour comme un gamin, heureux de voir qu'effectivement, il y avait encore une chance. Le fait de pouvoir enfin parler à quelqu'un me boosta à bloc ! Après tout, je n'avais parlé à personne d'autre qu'à mes parents pendant les jours qui avaient précédé mon départ. Cette espèce d'état léthargique dans lequel j'avais été plongé m'avait coupé toute envie d'entretenir ma vie sociale, sans comprendre pourquoi. Le problème était réglé maintenant que j'étais à Terrae et j'avais bien l'intention de faire de nouvelles connaissances : pas question de rester seule, c'était déprimant au possible. Et puis, comme disait l'adage, plus on est de fous, plus on rit!

"Tant mieux alors. Je regardais pas où j'allais et j'ai vraiment pas fait exprès!"

Bon allez, fini avec les excuses. J'espérais vraiment qu'il se rendait compte que ça n'avait pas été voulu du tout. J'en profitai et lui fis un clin d'oeil pour essayer de détendre l'atmosphère et lui montrer que je n'étais pas un mauvais bougre.

"Je suis nouveau ici alors mon regard s'est un peu perdu sur toutes les choses qu'il y a à voir ici et puis bon... j'ai fini par ne plus regarder devant moi! Il y a trop de choses à voir c'est fou!"

Et voilà que je me mettais à bavarder comme une pipelette. Parler m'avait manqué mine de rien, et maintenant que j'étais sorti de cette torpeur étrange qui m'avait coupé toute envie de me socialiser, j'étais au taquet! Il fallait bien que je me lance un jour de toute façon, et malgré toutes les vieilles angoisses du passé, je savais que je devais prendre sur moi et faire le premier pas quand je voulais quelque chose. J'étais loin d'être du genre timide de toute façon, j'avais beaucoup travaillé ces dernières années et n'hésitais plus à aller vers les gens. Pas aussi brutalement qu'aujourd'hui par contre en temps normal! J'espérais juste que cette approche un peu radicale et inattendue n'allait pas le faire fuir maintenant que j'allais essayer de sympathiser. Phase 1 : présentation!

"Je m'appelle Ryū, Ogawa Ryū!"

Revenir en haut Aller en bas

Jeu 8 Nov 2012 - 8:42
avatar
Masculin

Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

-Tant mieux alors. Je regardais pas où j'allais et j'ai vraiment pas fait exprès!

Je fus rassuré... L'assurance de sa voix montrait son énergie. C'était quelqu'un de dynamique et de sincère avec lui-même, d'après ce que j'entendais. Le moindre de ses gestes était ample. Comment dépensait-il toute cette énergie? Je m'attardai sur ses bras: la muscu sans aucun doute. Il me fit un clin d'oeil. Il cherchait à établir une complicité, ou alors il avait deviné que j'étais moi aussi rêveur quand nous nous sommes rencontrés.

- Je suis nouveau ici alors mon regard s'est un peu perdu sur toutes les choses qu'il y a à voir ici et puis bon... j'ai fini par ne plus regarder devant moi! Il y a trop de choses à voir c'est fou!

Un nouveau?! Il ne connassait certainement personne. Pourtant quelqu'un d'aussi rayonnant ne devait pas avoir de difficulté à se faire des amis. Mais il semblait déterminé à me faire la conversation. Tant mieux: ça falicitait les choses. Entre Terrae et ce gars, je me demandais lequel était le plus surprenant...

- Je m'appelle Ryū, Ogawa Ryū!

Il me tendit la main. J'allais vraiment enlever mon gant pour lui serrer la main? Qui me dit qu'il ne sortait pas des toilettes à l'instant?! Ou bien qu'il venait de manger quelque chose de gras, comme du saucisson, avec ses mains?! Ce n'était pas le moment de penser à ça! En me donnant son nom il avait affirmé son intention de devenir mon ami. Comme s'il s'agissait d'un accord officiel, je retirai mon gant (après une minuscule hésitation) et pris sa main. Je levai les yeux à la lumière; si nous devenions véritablement amis il verrait tôt ou tard ma différence.

- Naoki Fujiyama. Je suis arrivé cette nuit, nous avons donc un point commun.

Sans doute le seul, pensai-je.

- Oh c'est vrai? C'est cool ça, j'ai l'impression de me sentir moins perdu tout de suite maintenant que je sais que tu es aussi nouveau! C'est bête mais c'est toujours mieux de pas se sentir seul. Je connais encore personne ici, t'es le premier à qui je parle, et ça fait plaisir de tomber sur quelqu'un de sympa!

Sympa? Qu'il pensa à moi de la sorte m'amusa. Je ne m'étais jamais vu comme quelqu'un de sympa. J'avais eu le droit à plusieurs adjectifs, dont "bizarre" qui revenait le plus souvent. Ryū avait dit se sentir seul?! J'avais du mal à le croire!

- C'est vrai que Terrae est immense. Je ne me doutais pas qu'un tel endroit puisse exister en plein centre de Tokyo avant que les journaux n'en parle. J'ai du mal à croire qu'hier encore j'étais chez moi.








Voir le profil de l'utilisateur




Dernière édition par Naoki Fujiyama le Ven 16 Nov 2012 - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 8 Nov 2012 - 12:27
avatar
Invité


Mon appréhension ne se voyait sûrement pas mais elle était bien réelle. Et si j'avais perdu la main? Et si les gens d'ici ne voulaient pas de moi? Et si je ne m'y prenais pas comme il fallait? Et si... Je m'arrêtai en cours de route. Si je continuais comme ça, c'était sûr que je n'allais pas aller très loin. Il fallait que je sois sûr de moi, ou que je montre que je l'étais en tout cas, même si au fond, je n'étais pas tant ce mec confiant que j'essayais d'être au fond. Personne ne le savait et ne le saurait sûrement jamais mais j'avais vraiment travaillé dur pour changer ce que j'étais avant pour essayer de devenir plus sûr de moi. Il semblait que je n'avais ps tout à fait réussi vu les questions que je me posais encore de temps à autres, même après plusieurs années. Je prenais sur moi pourtant, ne voulant pas redevenir ce garçon paumé et à l'écart de tous que j'avais été un jour.

Il me serra la main après ce qui me sembla être un long, long moment mais qui, j'en étais sûr, n'avait été que très bref. Je fus instantanément soulagé et lui sourit plus encore, affichant un air d'imbécile heureux.

" Naoki Fujiayama. Je suis arrivé cette nuit, nous avons donc un point commun."

Mon regard croisa enfin le sien et je découvris avec stupeur ses yeux qui n'avaient rien de commun. Malgré ma surprise, j'évitai de le regarder comme une bête curieuse : je savais ce que signifiait le regard des autres quand on était différent et me refusai à juger qui que ce soit sur son apparence. Je trouvais même ça plutôt cool d'ailleurs! C'était donc pour ça qu'il avait gardé les yeux baissés jusqu'à maintenant. Je pouvais comprendre. Peur d'être jugé, rejeté sûrement. J'éprouvai soudain une compassion toute particulière pour lui en me disant qu'on n'était finalement pas si différents l'un de l'autre que ce qu'on avait l'air.

"Oh c'est vrai? C'est cool ça, j'ai l'impression de me sentir moins perdu tout de suite maintenant que je sais que tu es aussi nouveau! C'est bête mais c'est toujours mieux de pas se sentir seul. Je connais encore personne ici, t'es le premier à qui je parle, et ça fait plaisir de tomber sur quelqu'un de sympa!"

A réflexion, s'il était prêt à se dévoiler comme ça et à me montrer ce qu'il était vraiment, c'était bon signe non ? Ça semblait plutôt bien parti entre nous. Nouveau en plus? Que demander de plus pour pouvoir accrocher avec quelqu'un? Ça allait nous faire un sacré sujet de discussion parce qu'il y avait vraiment beaucoup de choses à dire sur cet endroit qu'on découvrait tous les deux pour la première fois.

"C'est vrai que Terrae est immense. Je ne me doutais pas qu'un tel endroit puisse exister en plein centre de Tokyo avant que les journaux n'en parlent. J'ai du mal à croire qu'hier encore j'étais chez moi."

C'est clair : le premier jour ici avait vraiment été bizarre pour moi aussi, avec cette impression étrange que ce n'était qu'un rêve. Se réhabituer à un nouvel environnement en si peu de temps n'était pas quelque chose de facile à faire.

"C'est difficile de croire que Terrae a réussi à rester caché aussi longtemps, ouais. En pleine capitale, c'est tout de même incroyable! Je n'étais jamais venu en plus alors même Tokyo m'a laissé sans voix quand je suis arrivé! D'ailleurs, tu viens d'où? Tu es du coin?"


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 8 Nov 2012 - 14:20
avatar
Masculin

Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

- C'est difficile de croire que Terrae a réussi à rester caché aussi longtemps, ouais. En pleine capitale, c'est tout de même incroyable! Je n'étais jamais venu en plus alors même Tokyo m'a laissé sans voix quand je suis arrivé! D'ailleurs, tu viens d'où? Tu es du coin?

- J'allais te poser la question, avouai-je. Non, je ne suis pas de Tokyo. Je viens de Sapporo. Mais ce n'est pas la première fois que je viens à la capitale.

J'y venais tous les ans, pendant la période de Noël. Mon oncle habitait la ville. Il y tenait une librairie; c'était grâce à lui que j'aimais tant les livres. J'y retournerais certainement cette année, pour les fêtes les élèves avaient le droit à une permission si je me souviens? Je confirmerais cette information auprès d'un élève plus ancien. Aurais-je le droit de retourner chez moi? Ma ville, ma maison, ma mère... J'avais tout abandonné pour venir ici, alors que je ne savais pas ce qui m'attendait. La vérité est que j'avais mon passé là-haut, aussi mauvais soit-il. Cette colline où je passais mon dimanche entier me manquait. Les plats de ma mère me manquaient. L'expression sévère de mon père me manquait. Noah me manquait... J'avais tout de même choisi de commencer une nouvelle vie ici. Reconstruire mes souvenirs à Terrae ne serait pas simple. Ryū devait avoir une famille et des amis quelque part. Pourquoi était-il venu ici? Je gardai cette question indiscrète pour moi.

- Et toi? D'où viens-tu?
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 8 Nov 2012 - 17:19
avatar
Invité


"J'allais te poser la question. Non, je ne suis pas de Tokyo. Je viens de Sapporo. Mais ce n'est pas la première fois que je viens à la capitale."

Sa réponse me fit sourire un peu plus. On ne se ressemblait pas du tout physiquement et j'imaginais bien que nos caractères devaient être bien différents eux aussi, mais il pensait à la même chose que moi. C'était bête, certes, mais je voyais ça comme un signe : j'étais sûr qu'on allait bien s'entendre, ou peut-être l'espérais-je simplement? Je sifflai doucement, impressionné par l'endroit qu'il venait de citer. Il devait faire un froid de canard là-haut, et amoureux du soleil et de la chaleur comme j'étais, je doutais de pouvoir survivre à Hokkaido si j'y mettais les pieds un jour.

"Et toi? D'où viens-tu?"

Un léger soupir passa mes lèvres. Il faisait déjà bien froid ici, sur l'île principale du Japon, et sa question me fit repenser à cette petite île bien plus au Sud d'où je venais. J'avais essayé de ne pas trop y penser depuis mon arrivée, parce que je savais que je n'allais pas pouvoir y retourner de si tôt. J'étais venu à Terrae pour une bonne raison, après y avoir mûrement réfléchi et discuté avec mes parents. Je n'éprouvais pas de regrets quant à cette décision mais je ne pus m'empêcher de penser à ma ville natale et d'avoir un petit pincement au cœur. C'était tout ce que j'avais toujours connu depuis que j'étais tout petit, mis à part l'enfer qu'avait été le camp d'amaigrissement, et je me rendis compte que même après ce peu de temps passé loin de la maison, ça me manquait déjà. Je repris la parole légèrement moins enjoué qu'auparavant.

"J'habitais à l'exact opposé du Japon, là où le climat est beaucoup plus clément qu'ici et que chez toi j'imagine. J'arrive d'Okinawa!"

Comme pour souligner mes paroles, une soudaine bourrasque de vent nous frappa de plein fouet tous les deux, balayant la cour dans un sifflement bruyant. Le vent d'hiver semblait encore plus glacial quand il faisait beau comme aujourd'hui que par temps de pluie. Le ciel bleu sans nuage était trompeur. L'hiver s'annonçait rude cette année. Je retins difficilement un frisson et glissai mes mains dans mes poches pour saisir les petits chauffes-mains dont je craquais la minuscule plaque de métal pour faire agir le produit. Instantanément, les liquide se mit à durcir, diffusant une chaleur salvatrice dont mes mains avaient bien besoin.

"La chaleur me manque bon sang, il fait vraiment trop froid ici! ...Enfin je me plains mais tu avais peut-être quelque chose à faire maintenant que j'y pense?!"

Effectivement, je l'avais embarqué dans une discussion sans lui avoir demandé son avis et réalisai seulement maintenant que je l'avais peut-être interrompu dans ses affaires. Oups?

Revenir en haut Aller en bas

Dim 6 Jan 2013 - 14:56
avatar
Masculin

Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

- J'habitais à l'exact opposé du Japon, là où le climat est beaucoup plus clément qu'ici et que chez toi j'imagine. J'arrive d'Okinawa!

Je notai l'utilisation de l'imparfait: il ne regrettait pas d'avoir quitter sa maison. Cependant, il était nostalgique d'Okinawa, plus que je ne l'aurais pensé. Je ne pus m'empêcher de voir la distance entre nos deux villes natales comme un symbole: Okinawa, une île chaude et touristique; Hokkaido, un climat rude mais un paysage apaisant. Il était aussi chaleureux que cette île. Mais notre différence n'était pas seulement due à la différence de culture. Un vent d'hiver brutal se leva, plus fort qu'avant. Il me paraissait si doux que je m'attendais à sentir la neige fondre sous mes pieds. Ryū fouilla dans ses poches. Il se retenait de grelotter. Puis il secoua ses poches et se détendit. Des chauffe-mains? J'en fus amuser. L'image du garçon venant du soleil arrivé un jour hivernal à Tokyo avait de quoi m'attendrir. C'était peut-être sa taille, mais je le vis comme un petit plutôt que comme un ami.

- La chaleur me manque bon sang, il fait vraiment trop froid ici! ...Enfin je me plains mais tu avais peut-être quelque chose à faire maintenant que j'y pense?!

Je remarquai son nez devenu rouge par le froid. Je ris plus fort que je ne l'aurais voulu... Il ne supportait vraiment pas le froid après tout! Il avait gêné, allez savoir pourquoi.

- Je n'avais rien de très urgent à faire: lire un livre tranquillement. Je suis heureux que tu m'aies interrompu, sinon nous ne nous serions pas rencontrés.

Dite à voix haute, cette phrase semblait étrange. Néanmoins, je le pensais sincèrement.

- Par contre, tu as l'air frigorifié. A moins que tu avais un projet, nous pouvons aller à salle commune. J'ai entendu dire qu'on pouvait y faire du chocolat chaud et café !

C'était une façon indirecte de lui proposer de continuer notre conversation ailleurs pour partager ce qu'on aimait, ce qu'on détestait... Ce genre de choses que l'on sait d'un ami.








Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

 

on a vu mieux comme rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Cour.