Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
..:: Brise hivernale ::.. (Ft. Arsax)
Dim 23 Déc 2012 - 22:49
avatar
Invité


Après sa rencontre dans le hall d'entrée, Fallen se sentait moins sur les nerfs, moins angoissée et beaucoup plus posée. C'était une jeune femme frêle qui sentait la fraicheur hivernale sur sa peau lorsqu'elle fit le premier pas dehors. Les enfants criaient, hurlaient et jouaient dans la cour avec leurs amis. Rêveuse, seule, laissait son regard gambader autour d'elle. Le soleil descendait dans l'horizon, le ciel teinté de rouge, d'orange et de mauve se laissait happé par le bleu nuit. Une légère brise releva la robe blanche de celle ci. L'hiver, une saison tellement belle. Où chaque jour, le froid devient de plus en plus intense, où tu veux courir pour te réchauffer, tu t'oxygènes et respires à plein poumon. Un hiver où tu attends avec impatience que la neige tombe, se laisser tomber dans la neige et faire un bel ange.

Devenir un être pur et innocent, d'une voix douce et d'un air angélique dire à son ou sa protégé(e) que nous veillerons sur lui. Croire en cette personne, la guider et lui donner tout ce qu'elle désire. Fallen aurait tellement aimé être présente sur les lieux où sa meilleure amie est décédée. Être ici, était-il un signe ? Est-ce que ce master disait la vérité ? Avait-elle vraiment un potentiel ? Cette institution l'aidera t-elle à prouver sa valeur ? Notre jeune amie lève les yeux au ciel et demeure songeuse, un instant. Un hurlement d'un enfant lui remit les pieds sur terre. Une jeune fille de 10 ans jouait avec ses amis à ce qu'il semblerait, au loup. D'un pas assuré, un sourire aux lèvres, notre jeune amie se dirige vers le parc. Il était entouré d'une barrière en métal, un sentier de sable s'étendait sur la route pour disparaître au fin fond de ce parc. Des arbres plus ou moins grand créaient de l'ombre. Quelques bancs pour permettre de s'asseoir se trouvaient sur le côté du sentier.

Fallen se baladait tranquillement dans le parc, des souvenirs lui parcourant la tête. C'était un peu effrayant de savoir qu'elle ne reverrait pas sa famille avant un moment mais elle leur écrirait souvent. Des bruits de pas s'entendaient. Il semblerait que ce soit juste derrière elle. La jeune femme s'arrêta et fit volte face. C'était un jeune homme, plutôt mignon d'ailleurs. Ses cheveux longs et blancs se balançaient au gré du vent. Fallen, de ses yeux bleus océan, le perçait du regard. Cependant, elle décida de prendre les devants et parla d'une voix mélodieuse.

- Enchantée mon jeune ami. Que fais-tu en cette belle et merveilleuse soirée ? Et surtout, que fais-tu à suivre mes traces ? Non pas qu'il n'est pas agréable de sentir une présence derrière soi mais, encore faut-il la connaitre.

Le teint pâle de Fallen s'assombrit légèrement. Sa petite écharpe flottait sur ses épaules. Une mèche de cheveux s'était rabattu devant son oeil droit, lui donnant cet air discret et froid à la fois. Mieux vaut être sur ses gardes dans ce monde.


Dernière édition par Fallen Swallow le Mer 26 Déc 2012 - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Dim 23 Déc 2012 - 23:51
avatar
Invité

Le crépuscule, la fin de la journée arrive maintenant. J'avais passé ma journée à ne rien faire a part me balader dans les endroits peu fréquenté, par peur de rencontrer d'autres personnes. Même si mes premières rencontres furent des bonnes rencontres, il y avait toujours une chance de rencontrer des personnes bien moins gentilles, et cela me terrifie. Je me décide à aller dans le parc, qui doit être bien moins fréquenter en cette heure tardive.

Un sentier sableux se dessine à l'entrée du parc et s'enfonce au plus profond de celui-ci. Il est entouré de grilles et il y a beaucoup d'arbres, ce qui est normal. Il y a aussi, çà et la, quelques bancs pour pouvoir se reposer si besoin est. Je me mit donc en marche. J'avance un peu n'importe ou, le laissant guider par mes jambes. Je ne fait attention qu'a ce qui m'entoure, jusqu’à ce qu'un bruit sourd survienne juste devant moi, qui me fait sursauté légèrement d'ailleurs. Il y a une jeune fille devant moi, et je ne l'ai même pas remarquer ! Avant que je n'ai le temps de la regarder, elle m'interpelle :

- Enchantée mon jeune ami. Que fais-tu en cette belle et merveilleuse soirée ? Et surtout, que fais-tu à suivre mes traces ? Non pas qu'il n'est pas agréable de sentir une présence derrière soi mais, encore faut-il la connaitre.

Je devient rouge aussitôt. Evidemment, suivre une jeune fille dans un parc alors qu'il fait presque nuit peut être mal vu. Et quel jeune fille d'ailleurs ! Un teint pâle comme la neige, des yeux d'un bleu perçant, une robe blanche lui arrivant jusqu'au milieu des cuisses. Une mèche de ses cheveux, violets, c'est rabattu devant son oeil droit. Son écharpe voltige au gré du vent.

-Oh ... Heu ... Pardon ... Je ne t'avait pas remarquer, dis-je confusément. Je me balade ... C'est tout ... Et toi ?

Je suis devenu rouge pendant que je parlait, j'en suis sur. Je n'y peut rien de toute façon, tout ce que je peut faire c'est me calmer.

Au fait ... Je suis Arsax Drakiel ... Et toi ?

Je lui fait signe de continuer sa balade avec moi si elle le voulait
Revenir en haut Aller en bas

Lun 24 Déc 2012 - 12:01
avatar
Invité

Un temps. Un simple battement de cil. Le regard de la jeune fille se fit plus doux. Ce gentil garçon nommé Arsax semblait plutôt timide. Le feu aux joues, sa voix hésitante, c'était plutôt tout mignon. D'un geste de sa main, il demanda à continuer la route en sa compagnie. D'un petit rire, elle lui fit un clin d'oeil en signe d'approbation et nos deux compagnons partirent en quête ! Fallen trouvait cet Arsax plutôt étrange. Le bandeau qui masquait ses yeux l'interpella tout de même. Était-il aveugle ? Lui était-il arrivé quelque chose de grave ? Ne voulant pas trop le questionner la dessus et évitant de trop l'observer comme si c'était un mystère, notre dame blanche prit la parole.

- Je me nomme Fallen. Fallen Swallow. Qu'est-ce qu'il t’amène en ces lieux ? Un master est-il venu auprès de toi ? Et ... Quelle est ton histoire ?

Fallen avait un peu froid aux mains. Elle se les rapprocha du visage et souffla avec de l'air chaud. Une brume commençait à se former. L'obscurité s'installait, le hululement des chouettes et le vent s'engouffrant dans les arbres rendaient ce parc sinistre. On entendait plus les enfants jouer ou crier, le bâtiment de l'institue semblait loin derrière eux. Le temps passait vite, trop vite. et ça en devenait flippant. Le bagde qu'on leur avait remis à l'entrée leur permettait de comprendre la langue de cette contrée. Ce qui était vraiment étrange. C'était comme dans un rêve où toute envie devenait réalité. Sachant que notre jeune amie venait de Norvège, les pays nordiques étaient plus son fantasme que le Japon. Mais la culture d'ici semblait convenir à ses envies. Puis, même au Japon lors de la saison hivernale, il neige. Quand est-ce qu'il neigera ? Quelle impatience ...

- Il fait vraiment frais. Mais j'ai l'habitude. Je viens de Norvège et toi ? Mes parents et mes frères vont me manquer. Je suis l'aînée de ma famille et je me fais toujours un sang d'encre pour eux ... On m'a dit que j'avais un grand potentiel et on m'a emmené ici. Je ne connais pas grand monde. Je viens de rencontrer un jeune homme charmant dans le hall d'entrée. Je pense bien m'entendre avec. Et toi, tu connais du monde ?


Dernière édition par Fallen Swallow le Mer 26 Déc 2012 - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Lun 24 Déc 2012 - 14:15
avatar
Invité

La jeune fille rigola légèrement et me fit un clin d'oeil pour me montrer qu'elle accepte de continuer à marcher avec moi, ce que l'on fit juste près. Peu après, elle prit la parole :

- Je me nomme Fallen. Fallen Swallow. Qu'est-ce qu'il t’amène en ces lieux ? Un master est-il venu auprès de toi ? Et ... Quelle est ton histoire ?

-Alors la personne en noir est un master ... A vrai dire, je suis arrivé ici avec l'un d'eux. Mon histoire ...

Je laisse ma phrase en suspend. Je trouve cette personne, qui s'appelle donc Fallen, très gentille, mais mon passé est, comment dire, étrange. Et je préfère qu'elle n'en sache pas trop. Je réfléchit donc à ce que je peut lui dire et ne pas lui dire, tout en continuant à marcher. Je remarque que ces mains sont devenus rouges, surement à cause du froid, et qu'elle les approchent de ses mains pour souffler dessus afin de les réchauffer. Elle parait un peu inquiète aussi, surement à cause de la brume qui se lève et qui donne à cette forêt un aspect sinistre. J'entends la voix de Fallen qui me sort de mes pensées :

- Il fait vraiment frais. Mais j'ai l'habitude. Je viens de Norvège et toi ? Mes parents et mes frères vont me manquer. Je suis l'aînée de ma famille et je me fais toujours un sang d'encre pour eux ... On m'a dit que j'avais un grand potentiel et on m'a emmené ici. Je ne connais pas grand monde. Je viens de rencontrer un jeune homme charmant dans le hall d'entrée. Je pense bien m'entendre avec. Et toi, tu connais du monde ?

Je cherche un peu dans mes poches et retrouve une paires de gants similaires au mien, bien qu'un peu usé. Je lui tend afin qu'elle les mettent tout en lui répondant :

-Moi ? Je mit machinalement ma main sur mon oeil gauche. Je n'ai que de vague souvenir d'ou je viens, je ne me rappelle plus du nom du pays, c'est pour dire ... Sinon oui, j'ai déjà fait la rencontre de quelques personnes ... Plutôt sympathique d'ailleurs ... Mais ... Pourquoi avoir quitté ta famille ? Excuse moi si je suis direct ou indiscret ... Sa fait un certain temps que je n'ai pas eu de contact avec d'autres personnes ...
Revenir en haut Aller en bas

Mer 26 Déc 2012 - 2:40
avatar
Invité

Le jeune fille baissa la tête. Ce garçon semblait avoir peu de relation extérieur. La question qu'il lui posa envers sa famille la refroidit soudainement. Ce n'était pas qu'elle se sentait mal, mais plutôt une sensation de tristesse. Détournant le regard vers les quelques arbres qui les entourait et la brume qui s'épaississait de plus en plus, elle finit par lui répondre d'une voix peu audible cependant suffisante pour que seul Arsax l'entende.

- Ce n'est pas que j'ai voulu partir, abandonnant ma famille derrière moi. Loin de moi cette idée. J'ai perdu quelqu'un de très cher. Je la considérai comme ma soeur, elle faisait partie de moi, de ma famille. Et depuis sa disparition, j'ai été encore plus proche envers mes frères et mes parents. J'ai compris la valeur de la vie. Mais un grand vide s'est installé en moi. Et lors d'une sortie pour aller au parc, je vis cet homme.

Les yeux de la jeune femme commencèrent à briller. La lune se levait doucement dans cette beauté nocturne. Quelques fois, le vent s'engouffrait dans les feuilles. Les gants que lui avaient donnés Arsax la réchauffait un peu. Elle le remercia bien entendu. Ils continuèrent sur leur lancée. Mais Fallen décida de faire demi tour. Ayant promis au master de rentrer avant 00h si possible. Les étoiles s'allumaient, une par une. Dans sa tête, c'était une myriades de pensées, une musique innocente et dur à la fois (cf: Lonely Day de SOAD).

- Vois-tu, cette personne qui s'était dressée devant moi avait une vraie élégance. C'était une personne plutôt charmante. Il dégageait un charme fou. Sa voix rauque m'interpella. Et c'est à ce moment que je compris qu'il n'était pas n'importe qui. Il commença par m'aiguiller sur le fait que je voulais surement aider des personnes. Il me donna quelques raisons. Je ne voulais pas partir comme ça mais ... j'ai pu laisser une lettre pour ma famille. Je demanderai surement une dérogation dans pas longtemps pour les revoir. Mais pas tout de suite. Surement d'ici une ou deux semaines. Je me sens mal lorsque je ne les vois pas. Je vais te raconter un peu ma vie si je continue. Tu as l'air sage, Arsax. Ne tombe pas trop pas. J'aimerais faire plus connaissance avec toi si tu me le permets. Mais il faut que nous retournions sur nos pas. Le froid s'installe et j'ai besoin de chaleur.

Elle lui sourit chaleureusement. Prenant la main du jeune homme, elle lui fit un câlin. Un signe d'affection pour montrer qu'elle ne serait pas son ennemi. Fallen était plutôt du genre très affective et tactile. Est-ce que son compagnon allait la repousser ? Allait-il s'enfuir en courant, effrayé par un tel geste imprévisible ? Pour le réconforter, elle lui sussura quelques mots.

- Je veux être ton amie. Ma première impression n'est jamais trompeuse. Et je te trouve plutôt sympathique. Pardonne moi. Je pense t'accorder ma confiance. Tu m'as l'air quelqu'un d'intéressant.
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 27 Déc 2012 - 3:56
avatar
Invité

Fallen baisse la tête. Et mince, ma question l'as dérangé d'une manière ou d'une autre. Elle me répond cependant, mais d'une voix à peine audible, surement pour que je soit le seul à entendre, même si nous étions seul.

- Ce n'est pas que j'ai voulu partir, abandonnant ma famille derrière moi. Loin de moi cette idée. J'ai perdu quelqu'un de très cher. Je la considérai comme ma soeur, elle faisait partie de moi, de ma famille. Et depuis sa disparition, j'ai été encore plus proche envers mes frères et mes parents. J'ai compris la valeur de la vie. Mais un grand vide s'est installé en moi. Et lors d'une sortie pour aller au parc, je vis cet homme.

La lune se lève, et à cause de la brume, elle émet de petit rayons qui illumine la foret et la rende plus belle qu'elle ne l'était auparavant. Nous continuons encore un moment, mais Fallen décide de faire demi-tour, et je décide de la suivre. "Je ne vais quand même pas la laisser toute seul maintenant."me dis-je.Elle reprend la parole peu après :

- Vois-tu, cette personne qui s'était dressée devant moi avait une vraie élégance. C'était une personne plutôt charmante. Il dégageait un charme fou. Sa voix rauque m'interpella. Et c'est à ce moment que je compris qu'il n'était pas n'importe qui. Il commença par m'aiguiller sur le fait que je voulais surement aider des personnes. Il me donna quelques raisons. Je ne voulais pas partir comme ça mais ... j'ai pu laisser une lettre pour ma famille. Je demanderai surement une dérogation dans pas longtemps pour les revoir. Mais pas tout de suite. Surement d'ici une ou deux semaines. Je me sens mal lorsque je ne les vois pas. Je vais te raconter un peu ma vie si je continue. Tu as l'air sage, Arsax. Ne tombe pas trop pas. J'aimerais faire plus connaissance avec toi si tu me le permets. Mais il faut que nous retournions sur nos pas. Le froid s'installe et j'ai besoin de chaleur.

L'instant qui suis, Fallen me sourit chaleureusement, attrape ma main et se blottit contre moi.Je sursaute intérieurement mais je tente de rester maître de moi même. Je sens sur mes joues un feu ardent, je suis rouge, j'en suis sur. Fallen me susurra quelques mots à l'oreille, d'une voix qui se voulait réconfortante :

- Je veux être ton amie. Ma première impression n'est jamais trompeuse. Et je te trouve plutôt sympathique. Pardonne moi. Je pense t'accorder ma confiance. Tu m'as l'air quelqu'un d'intéressant.

Je ne savais ni quoi dire ni quoi faire. C'était la première fois depuis fort longtemps que l'on me m'avait pas traité ainsi.Un ami. Elle ne sait pas tout ce que ce mot signifie pour moi. Je ne peut m’empêcher de retenir une larme, qui se mit à ruisseler le long de ma joue tandis que j'enlace Fallen malgré la déflagration de chaleur constante que je ressens sur le visage et mon coeur qui s'affole à un point jamais ressenti avant.
Revenir en haut Aller en bas

Ven 28 Déc 2012 - 19:12
avatar
Invité

Ressentant les choses, notre jeune amie le laissa respirer un coup. Lui souriant avec gentillesse. Elle essuya la larme de son ami d'un geste de sa main. Nuit noir. Les rayons lunaires étaient la seul éclaircit dans ce monde baigné d'un océan noirâtre, renfermant l'infini et ses innombrables univers. C'était comme un rêve. Un rêve que seul la réalité briserait par ce froid hivernal. Ils ne devaient pas rester ici. Il était temps de rentrer. Elle était son amie. Elle le resterait car ce jeune homme semblait être incroyable. Notre rêveuse avança d'un pas léger en dehors de ce parc. Il arrivèrent à la cime des arbres lorsque le bâtiment devant eux était lumineux par ses fenêtres immenses. On y voyait des élèves bouger, comme dans une fourmilière.

- Pars devant moi. Je viendrai te retrouver dans le hall d'entrée. Je veux observer un peu plus de mes yeux. J'ai une envie de rêver. De m'évader. Vois-tu, ces étoiles, il y en a une qui doit me regarder. Elle restera ma bonne étoile à tout jamais.

Elle l'enlaça chaleureusement, l'embrassa sur la joue et parti un peu plus loin dans l'obscurité. C'était vraiment réconfortant en cette première journée de rencontrer des gens formidables. Levant les yeux au ciel, se remémorant de bons moments, voulant sentir la douce chaleur de celle qu'elle avait perdue. Juste ses pensées qui s'en allaient dans ce ciel allumée de toute part. C'était vraiment la nuit qu'elle aimait vivre, notre chère Fallen. Puis une voix l'interpella au loin

Revenir en haut Aller en bas

 

..:: Brise hivernale ::.. (Ft. Arsax)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.