Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Je serais votre serveur ce soir
#   Sam 5 Jan 2013 - 23:39

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

J'enfilai la tenue que la patron m'avait donné. C'était un pantalon noir avec une simple chemise blanche et une fine cravate noire. Je retirai exceptionnellement mes gants pour ce job. En fait, j'attaquais ma période d'essai en tant que serveur. C'était Ryu qui avait eu cette idée. Il avait sous-entendu que j'avais la tête de l'emploi, et comme j'avais besoin de m'acheter des vêtements je me présenté au restaurant du village. La plupart des employés étaient des élèves de l'institut que je n'avais jamais rencontré.
Je posai mon uniforme de l'institut dans un casier vide et rejoignis la patron.


- Très bien. Tu prendras les tables près de la baie vitrée à gauche, de la 21 à la 38. Maintenant va chercher les commandes des clients qui viennent d'arriver.

Il était encore tôt et les clients étaient peu nombreux. J'avais une ''technique'' qui me permettait de réussir dans ce genre de domaine, je la nommais le ''mode automatique''. Vous vous doutez de quoi il s'agit. Mon sourire était accroché à mes lèvres, mes jambes slalomaient entre les tables, mon crayon notait précisément les commandes, les formules de politesse sortaient mécaniquement de ma bouche et les assiettes s'empilaient sur mes bras. J'avais perdu la notion du temps et le compte des clients que j'avais salué.


#   Dim 6 Jan 2013 - 0:18

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Sept heures trente du matin,

J’étais debout, depuis longtemps, trop longtemps. Cela faisait deux ans que j’étais à Terrae, et un an que je m’étais faites discrète, Marina était partie, ma vie, mon tout, elle m’avait juste laissée seule dans cet endroit.

Je n’avais plus le courage de voir les autres étudiants, j’étais morte à l’intérieur de moi même et je n’arrivais pas à me reprendre, cela m’énervait, alors j’avais commencé à apprendre à maîtriser mon pouvoir jusqu’à mes limites, j’allais m’entraîner dans des endroits isoler après le couvre feu, personne ne pouvait me voir ainsi et je ne voyais personnes.

Sauf qu’aujourd’hui, tout allait changer. Ma période de deuil était finie et j’étais de nouveau là, plus vivante que jamais. Ne sachant plus dormir et étant prête à démarrer une nouvelle vie, j’avais décidé d’aller prendre un petit déjeuner dans le village, voir les nouveaux visages de Terrae.
Je m’étais habillée simplement, un pull mauve et une mini-jupe comme d’habitude, j’étais de nouveau parfaite, comme avant, ma confiance était revenue et j’étais prête à avoir de nouvelles proies.

Voyant le petit restaurant au coin de la rue, j’affichais un sourire sur mon visage et poussait lentement la porte. A cette heure-ci, il n’y avait pas grand monde, j’avais vu une petite table près d’une fenêtre qui me semblait parfaite, je ne reconnaissais aucun visage mais je me sentais observé, faites seulement, regardez-moi, vous connaîtrez bientôt mon nom et il vous sera impossible de l’oublier !

N’attendant pas que le jeune serveur vienne vers moi, je lui lançais un regard et mimais de mes lèvres “un café” en espérant qu’il m’ait compris. Tout le monde n’étaient pas doté d’intelligence à Terrae donc je me méfiais parfois.

Tripotant un petit carton qui se trouvait sur ma table, je me demandais ce que devenait mes connaissances, étaient-elles passée étoiles ? Ou avaient-elles désertées ? Je chassais ces pensées de ma tête, après tout des amitiés on pouvait en avoir avec tout le monde ?

- Bon, il vient ce café ?!

Impatiente, moi ? Jamais ! J’avais juste extrêmement soif et j’étais en manque de caféine, et avec un sourire Made in Tomoyo il ne devrait pas m’en vouloir longtemps. Après tout, personnes n’a encore sû résister à mon charme ! En y pensant il était mignon, hum nouvelle proie ? Nous allions voir cela ...


#   Dim 6 Jan 2013 - 11:34

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

Toujours en mode automatique, je venais de servir un thé et des cookies à une vieille dame qui me donna un pourboire – mon premier! La salle se remplissait doucement mais sûrement. Une de mes collègues me donna un coup de coude pour m'annoncer l'arrivée d'un nouveau client. J'étais apparemment le seul à ne pas l'avoir remarquée, même le patron l'observait. Il en manquait pourtant pas de filles à Terrae et je ne voyais pas ce que celle-ci avait de particulier. Avoir des a priori sur les clients ne faisait pas parti de mon boulot. La fille en question m'épingla du regard et souffla quelque chose. Elle voulait ''un café''. Ce qu'elle ne savait pas encore c'est que je ne servais pas sa table. Elle était dans la partie de droite, la table n°20. Et dire que ma collègue croyait qu'elle était pour moi. Quelqu'un l'aurait bien servie, non?

Je profitai de l'occasion pour faire une petite pause, le temps de refaire ma cravate et de vérifier mes manches. Aucune tâche. C'est reparti! Je ne suis pas maniaque, j'aime la propreté, voyez-vous la différence? En salle, ma collègue me prit en grippe et me réprimanda pour ne pas avoir servi la fille. Je lui en expliquai la raison. Malheureusement pour moi, elle n'aimait pas avoir tort alors elle m'envoya quand même chercher son café.

- Bon, il vient ce café?!

J'ajoutai un cookie, deux sucres et du lait, le tout accompagné de mon sourire le plus sincère possible et me dirigeai vers ma cliente. Elle aussi souriait. Pourtant elle avait l'air irrité.

- Bonjour, mademoiselle. Voilà votre café avec toutes nos excuses pour notre retard. Désires-vous autre chose?





Dernière édition par Naoki Fujiyama le Mar 8 Jan 2013 - 22:17, édité 3 fois
#   Dim 6 Jan 2013 - 12:18

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Bonjour, mademoiselle. Voilà votre café avec toutes nos excuses pour notre retard. Désires-vous autre chose?

Enfin quelqu’un de poli, qui ne regarde pas mon décolleté ? Devrais-je mal le prendre ? Tout en le regardant déposer mon café devant moi, j’observais sans aucune discrétion ma poitrine et puis cet étudiant ? Oui, je le prenais définitivement mal qu’il soit le seul dans ce restaurant à ne pas regarder ce que j’avais mis en valeur. Il était peut-être gay ? Qui sait ...

- Oui ! Y’a un problème avec eux ?

Je n’en revenais pas d’avoir dit ça, non que j’en sois gênée, mais le pauvre, il ne trouverait plus jamais une cliente comme moi de sa vie.

-Non, car je ne sors plus de chez moi depuis un an, je sors tout le monde me regarde et toi tu arrives à les ignorer ? Tu dois être gay, ce n’est pas possible.

Oui, mon égo en avait pris un coup, entendons-nous bien je savais ce que je valais. Je savais que j’étais jolie et que je pouvais manipuler qui je voulais avec un claquement de doigts, mais ce jeune homme me vexait ... Après tout, il était plutôt pas mal ...

- Merci pour le café ... ?

Il n’avait pas de badge, pourquoi il n’avait pas un petit badge avec noté son nom lui ? Et pourquoi étais-je restée si longtemps enfermée...

- Ara, ton nom c’est... ?

Le regardant avec un air mi- sadique, mi- hautain sur le visage j’attendais patiemment qu’il emmagasine toutes les questions que je lui avais posées pour qu’il puisse me répondre... J’avoue, j’aimais bien voir l’air bête de certaines personnes.


Spoiler:
 


#   Dim 6 Jan 2013 - 14:22

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

Je posai la tasse de café devant la cliente et m'apprêtais à partir quand je surpris la fille m'observer et baisser les yeux. Elle était vraiment irritée, mais par quoi? La fille n'avait pas encore goûté son café et ne pouvait donc pas être insatisfaite de son goût. Était-ce mon service qui lui déplaisait?

-Oui! Y'a un problème avec eux?

Eux? Qui étaient désignés par ''eux''? Mes collègues? Non, elle ne s'adressait qu'à moi. Ma première erreur en tant que serveur... Même si je ne savais pas encore en quoi elle consistait.

- Non, car je ne sors plus de chez moi depuis un an, je sors tout le monde me regarde et toi tu arrives les ignorer? Tu dois être gay, ce n'est pas possible.

Mon pouvoir se déclencha et je sentis sa colère. J'avais affaire à une susceptible. Je fus un peu troublé par sa révélation: qui était capable de supporter la solitude pendant un an?! Sa peau était plus blanche que la mienne et ses cheveux étaient si longs qu'ils dépassaient de la chaise; elle ne mentait pas. Elle avait sans doute perdu l'habitude du contact et hésitait sur la manière de réagir avec les gens. D'un autre côté, si elle regarde tout le monde comme elle me regardait à cet instant, ce n'était pas étonnant qu'elle se faisait remarquer partout où elle passait. Et je ne comprenais toujours pas ce qu'elle me racontait, qu'est-ce que j'ignorais – un peu près tout, non? - et qui puisse la mettre dans cet état?

- Merci pour le café...?

La fille chercha quelque chose du regard. Ma veste avait une tâche? Impossible!

- Ara, ton nom c'est...?

Elle cherchait mon badge... J'étais nouveau, le patron disait que je l'aurais dans quelques jours, le temps de graver mon nom. Si je lui donnait elle allait certainement se plaindre de mon service auprès de mon patron et j'aurais été renvoyé aussi tôt. Au revoir mon job! Mais je n'avais pas le droit de refuser quelque chose à un client, il est roi après tout. Donc si elle me posait une question, j'avais le devoir d'y répondre.

- Naoki Fujiyama, mademoiselle. Je suis désolé. Voulez-vous que je vous regarde comme les autres clients?

Comment la regardaient-ils au juste?!

- Mais je ne pense pas que cela fasse parti de mon travail. Et je ne suis pas gay. Maintenant, si vous n'avez pas d'autre revendication, j'ai d'autres clients à servir. Appelez-moi si vous avez le moindre problème.

En effet une autre fille, une étudiante, me faisait signe. Elle attendait que je vienne lui servir son toast à la confiture de mirabelle. Je repartis en cuisine. Ma montre indiquait 8h25. Plus que deux heures et trente-cinq minutes – je ne faisais que le service du matin. Vivement l'arrivée de mon collègue! Je commençais déjà à être fatigué.




Dernière édition par Naoki Fujiyama le Dim 6 Jan 2013 - 18:39, édité 1 fois
#   Dim 6 Jan 2013 - 18:05

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Naoki Fujiyama, mademoiselle. Je suis désolé. Voulez-vous que je vous regarde comme les autres clients?

Il était stupide ou il le faisait exprès, note il était peut-être juste naïf. Bon ma belle, reprend toi, ce n’est pas ce type qui allait te résister, je m’en foutais qu’il tombe sous mon charme, je voulais juste qu’il me parle différemment qu’à une simple cliente. Après tout, j’étais Tomoyo Marguerite !

- Mais je ne pense pas que cela fasse parti de mon travail. Et je ne suis pas gay. Maintenant, si c'est tout ce qui vous n'avez pas d'autre revendication, j'ai d'autres clients à servir. Appelez-moi si vous avez le moindre problème.

Il était parti ? Non sérieusement, il m’avait planté là ? Il ne savait pas à qui il avait à faire ! Regardant la petite novice, à première vue, qui avait accaparé son attention, je me dirigeais dans un premier temps vers elle avec un sourire sadique plaqué sur mon visage.

- Ecoute moi bien, tu ne me connais pas, mais si tu tiens à sortir sans égratignure de ce restaurant un conseil, quand je parle à quelqu’un n’ose plus jamais m’interrompre.

Pour montrer le sérieux de mes dires, je fis apparaître une boule de feu dans ma main et la fis aller jusque devant ces yeux.

- Le feu ça brûle ne l’oublie pas ! Me suis-je bien fait comprendre ?!

-Oui..Bi..Bien sûr. Désolé.

La peur, j’adorais voir ce sentiment, il me donnait un sentiment de supériorité, me rapprochant de son oreille je lui mordis légèrement en murmurant un “bonne fille” et me dirigeait maintenant vers ce qui semblait être le responsable de restaurant.

-Bonjour monsieur, voilà, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer votre serveur, et voyez-vous je me sens atrocement seule, voilà pourquoi j’aimerais que vous lui accordiez une pause pour que je puisse lui payer un rafraîchissement.

Il craquait si facilement, je n’avais même pas fait de petite moue pour l’amadouer qu’il me faisait déjà un signe de tête pour dire qu’il acceptait ma requête. Trop facile, je n’avais peut-être pas perdu la main après tout. Allant me rassoeir tranquillement, j’attendis patiemment que ce Naoki vienne s’assoeir près de moi.

-Ce que j’aime être moi !


#   Dim 6 Jan 2013 - 19:32

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

Le patron vint à moi, le rose aux joues et un les yeux emplis d'étoile. Ce n'était pas normal, plus tôt il aboyait sur ma collègue, la pauvre s'était figée comme pierre. C'était sûrement une technique pour tromper ses employés. La vérité était qu'il cachait sa fureur pour m'approcher facilement et ensuite il allait déchaîner son stress sur moi. Pas vrai?

- Que fais-tu Naoki?

Première étape de son stratagème: se montrer gentil.

- Désolé, monsieur. Ma cliente devrait déjà avoir eu son toast. Je m'en occupe tout de suite.

Le patron saisit violemment l'assiette. Que fallait-il faire dans ces cas là? J'allais me prendre un savon. La tension était palpable. Il se contrôlait, emmagasinant sa colère.

- Laisse-moi m'en occuper, ça fait longtemps que je n'ai pas fait de service en salle. Prend une pause, tu as fait du bon boulot.

Deuxième étape: se montrer prévenant. Il paraissait aux anges. Mais je ne laisserais pas berner par ce stupide sourire. Néanmoins je n'avais pas le droit de discuter ses ordres.

- Je te donne ta pause à une condition: la jolie jeune fille qui est arrivée tout à l'heure, pourrais-tu lui tenir compagnie?

- Quelle jolie jeune fille?

Il me jeta un regard qui signifiait clairement: ''T'es un idiot ou tu le fais exprès?!''

- La table n°20. Vois-tu, il s'agit d'une cliente spéciale. Si tu réussis alors je t'engagerais définitivement. Alors?

Troisième étape... Comment? Je n'allais pas être renvoyé? Cette fille ne s'était pas plainte de moi auprès du patron. Je ne comprenais plus rien. Quelque chose dans son expression m'informa que je n'avais pas vraiment le choix. Sérieusement, je n'aurais jamais pensé que les clients étaient si important et qu'il m'aurait fallu faire ce genre de chose.

- Comme vous voudrez, monsieur.

Son sourire s'étira jusqu'aux oreilles. Flippant! Je ne pus m'empêcher de faire le rapprochement avec le Jocker... Hors sujet! Que devais-je faire pour garder mon boulot? Pour commencer, me rendre à la table n°20. Je rangeai mon carnet et mon stylo dans la poche de chemise et sortis des cuisines. La fille m'aperçut. Le client est roi, le client est roi, le client est roi... Mon devoir en tant que serveur était de satisfaire mes clients. Je m'assis à sa table. Je posai un coude cette dernière et appuyai ma tête contre mon poing. J'étais si fatigué que je fixai le vide. Je me ressaisis rapidement, me souvenant de ma mission.

- Mon patron m'a envoyé à cette table. Si je vous dérange, faites-le moi savoir, je partirais sur le champ.

Tant que je pouvais observer la rue par la fenêtre et les gens qui y passaient, qu'elle soit là ou non n'avait pas d'importance.






Dernière édition par Naoki Fujiyama le Mar 8 Jan 2013 - 22:16, édité 1 fois
#   Dim 6 Jan 2013 - 21:41

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Voyant son patron lui dire de venir à ma table, je retins difficilement un ricanement de mépris, tous ces hommes d'âge mûrs était tellement facile à avoir et à séduire. Le voyant s'approcher doucement, je fis un léger sourire pour l’accueillir, génial, une tête démotivée, la facilité ? Je n'ai jamais dit que j'aimais ça !

- Mon patron m'a envoyé à cette table. Si je vous dérange, faites-le moi savoir, je partirais sur le champ.

Il était définitivement naïf. Il avait quel âge ce mec, car pour le moment mise à part sa tête, il n’avait que ça d’intéressant. Ce cas-là, était assez courant, malheureusement, une belle gueule mais rien dans la tête ou en tout cas rien de suffisamment palpitant.

- Tu peux me dire merci, tu as eu droit à ta pause grâce à moi. Relax toi. Maintenant désirerais-tu quelque chose à boire ?

Je lui avais fait mon plus beau regard, mais il n’avait pas l’air de vouloir me regarder, que c’était ennuyant ! Je n’avais plus l’habitude du contact avec les autres mais sérieusement, je n’étais pas aussi coincé que lui.

Regardant dans la même direction que lui, je ne pus m’empêcher de faire ce que j’avais pris l’habitude de faire quand j’étais concentrée, un petit serpentin de feu pris place dans ma main et je le fis passer entre mes doigts. Enfantin ? Possible, mais cela vous faisais passer le temps.

- Plus sérieusement, tu es ici depuis longtemps ?

Oui je pouvais aussi être gentille et amicale, sans arrière pensée perverse, enfin pas tout a fait, j’avais pour projet de le manipuler, mais il me fallait pour ça le cerner.

- Naoki-San ? Tu es avec moi là ?

Peut-être après tout qu’il allait être intéresser par mon petit serpent enflammé

Spoiler:
 


#   Lun 7 Jan 2013 - 20:18

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

La fille se manifesta, dans un désir de tenir une conversation. Après un an sans présence humaine, sa langue avait besoin d'être dénouée.

- Tu peux me dire merci, tu as eu droit à ta pause grâce à moi. Relaxe toi. Maintenant désirerais-tu quelque chose à boire?

La fatigue l'emporta sur mon amabilité coutumière. La politesse était une valeur à laquelle tenait énormément ma mère et elle n'avait pas manqué de me l'enseigner, surtout envers les filles. Après avoir sourit et distribuer des formules de politesse à ne plus compter, ma courtoisie en avait pris un coup. Je ne pus ni la remercier, ni répondre à sa question et gardai le silence. Ses mots résonnèrent quelques temps dans ma tête... et j'en compris seulement le sens: elle avait demander au patron de m'accorder une pause. Je pariais même que si j'étais assis à cette table, ce n'était pas par hasard...

- Naoki-san? Tu es avec moi là?

Je refis surface. Mince! Je me posais tellement de question sur ses motivations que je l'avais complètement oublié! Et je n'avais pas entendu qu'elle me parlait. Quel mauvais serveur je faisais!
L'air était plus chaud, non? Une odeur de brûlé me gêna. Je crus d'abord qu'elle venait des cuisines, quand je remarquai une flamme ruisseler à côté de ma cliente. Une feu, hein...? Face à ma réaction tardive, elle me fit une de ses sourires qui n'avaient aucun secret pour moi. Tout était enfin clair! Si elle avait demandé à me voir, c'était pour une seule et unique raison. La fille me faisait donc du charme. Elle voulait que je la vois autrement que les autres clients, que je la traite d'une façon singulière et surtout que je ne regarde qu'elle. Ce n'était pas la première fois que je rencontrais une feu, mais celle-ci semblait plus entreprenant qu'Asuna et surtout sûre d'elle. Le client est roi... En tant que serveur mon devoir était de répondre à ses désires, donc de devenir le serveur qu'elle souhaitait tant que je sois. En étais-je capable? C'était aussi l'occasion de me tester et de voir ce don j'étais capable. D'ailleurs elle le prenait comme un jeu, pourquoi je n'aurais pas pu m'amuser aussi? Sauf que je n'étais pas vicieux par nature.
Qui voulait-elle que je sois? La réponse fut évidente...


- Bien sûr que je suis avec toi... Je peux te tutoyer, nous sommes entre étudiants et notre différence d'âge ne doit pas être très grande (ma question n'en était pas une)? Alors, dis-moi ce que vient faire une jolie jeune fille comme toi dans un restaurant tel que celui-ci, si tôt le matin et sans compagnie?

Pour le "jolie jeune fille", je remerciai intérieurement le patron de me l'avoir inspiré. Mon changement de personnalité était flagrante. Voilà comment on se sentait lorsqu'on avait confiance en soi? On y prenait rapidement goût.
Je surveillais les mouvements fluides de sa flamme chancelante du coin de l’œil. J'avais lu dans un livre de la bibliothèque que les sentiments des feux étaient facilement trahis par leurs flammes. Rien d'étonnant à cela si on y réfléchit bien. Le fait qu'elle chancelait indiquait son agitation intérieure. Tout devait se bousculer dans sa tête. Je ressentis un petit peu de fierté – juste un peu car après tout ce n'était pas mon genre.




Dernière édition par Naoki Fujiyama le Lun 7 Jan 2013 - 21:26, édité 1 fois
#   Lun 7 Jan 2013 - 21:20

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Bien sûr que je suis avec toi... Je peux te tutoyer, nous sommes entre étudiants et notre différence d'âge ne pas être très grande ? Alors, dis-moi ce que vient faire une jolie jeune fille comme toi dans un restaurant tel que celui-ci, si tôt le matin et sans compagnie?

Hum, souriant sincèrement, je lui fis un petit clin d’œil mesquin. Le même âge, je n’en savais rien, j’avais vingt ans et il semblait plus jeune que moi... Note, les jeunes aimaient bien les filles plus âgées, elles ont plus d’expérience dans de nombreux domaines...

- J’ai vingt ans et oui tu peux me tutoyer Nao-Chan.

Ses dernières questions m’avaient mis mal à l’aise, enfin, je n’avais pas l’habitude d’être seule, enfin si, mais chez moi tranquillement...

- Disons, que suite à plusieurs évènements dans ma vie, je ne suis pas sortie depuis un an et c’est le jour de mon grand retour. La plupart de mes amies sont parties ainsi que ma sœur.

Non, aucune tristesse n’apparaîtrait sur mon visage, toutes ces histoires étaient du passé, elles avaient fait leurs choix et moi les miens et pour tout dire j’en étais fière.

- Note, ce n’est pas déplaisant d’être seule si tôt et de tomber sur un étudiant beau comme toi. Je devrais le faire plus souvent à l’avenir.

Pour accentuer mes dires, je m’étais légèrement approchée de lui et mis un doigt sous son menton juste pour lui faire croire une approche séductrice, mais qui en fait n’en était rien. Je voulais juste constater s’il était parfait autant de près que de loin. Après tout, si j’en pensais à plus avec lui, il fallait qu’il soit à ma hauteur !

Regardant toujours mon serpent, je souris légèrement en remarquant qu’il était moins instable, j’étais heureuse, je reprenais le dessus, je contrôlais à nouveau mon pouvoir comme je le voulais et ça me procurait un sentiment de pur bonheur. Après tout, ce pouvoir est en nous et quand il est en péril ce que nous le sommes aussi. Je me souviendrais toujours de quand j’étais à l’hôpital avec Hideko et que je ne ressentais plus rien. Ce fût le jour le plus horrible de ma vie, on a l’impression d’être complètement vide et après avoir ressenti cette petite puissance, c’est un sentiment affreux.

- Mais, je dois dire que tu m’impressionnes, très peu d’élèves prendraient le temps de venir travailler ici... Enfin surtout avec ce patron là... Non pas qu’il soit méchant, il est juste très naïf et influençable.

Souriant au patron, je lui fis un léger signe de la main ainsi qu’un sourire. Non, la pause de son employé n’était pas terminée, elle se terminera quand JE l’aurais décidé.

- Alors, tu veux quoi comme boisson ?

En parlant de boisson, je regardais vite fait la mienne et constatait que mon café était froid, mettant mes mains autour de la tasse, je fis chauffer celles-ci et attendit que mon café fume à nouveau.



#   Lun 7 Jan 2013 - 22:59

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!

- J'ai vingt ans et oui tu peux me tutoyer Nao-chan, se décida-t-elle à me provoquer.

Certes j'avais fait le premier pas, mais le ''chan'' me déstabilisa, me renvoyant dans mon enfance. Le souvenir des filles de ma classe m'appelant "Nao-chan? Nao-chan!" me revenait parfois, leurs regards qui exprimaient leur haine et les pires tortures qu'elles auraient aimé m'infliger. Les petites ne sont pas si pures et innocentes qu'on le croit, et j'avais été l'une de leurs nombreuses victimes. Elles étaient jalouses... Je chassais ses souvenirs de mon esprit. Ce n'était définitivement pas le moment! Ma cliente paraissait aussi troublée que moi. Avais-je touché une corde sensible?

- Disons, que suite à plusieurs événements dans ma vie, je ne suis pas sortie depuis un an et c'est le jour de mon grand retour. La plupart de mes amies sont parties ainsi que ma sœur.

J'éprouvai de la compassion pour la jeune fille. Le jour où Noah partit, la solitude fut insupportable.

- Note, ce n'est pas déplaisant d'être seule si tôt et de tomber sur un étudiant beau comme toi. Je devrais le faire plus souvent à l'avenir.

Elle me prit subitement au dépourvu en se penchant par-dessus la table pour toucher mon visage et me dévisager. Pour une fille qui avait vécu seule elle était plutôt tactile, contrairement à moi. Elle me jugea longuement. Mon pouvoir confirma que son attitude suintait la fierté et la jouissance. Qui était cette fille, bon sang?! Le simple jeu avait dépassé ses limites et elle me défiait réellement. Garder ce travail risquait d'être plus compliqué que je ne le croyais. Pourtant la compassion que j'avais ressentis plus tôt me revint. J'étais persuadé que cette fille, cachée derrière son masque de porcelaine, n'avait pas un mauvais fond. Oui, elle était différente des fillettes qui m'enfermaient dans les vestiaires sombres de l'école... Personne ne me trompait là-dessus.

- Alors, tu veux quoi comme boisson?

Ses mains se posèrent contre sa tasse de café et cette dernière se mit à fumer, comme si le café venait d'être servi. Je ne pus m'empêcher de la voir seule, chez elle, à attendre que ses amies ou sa soeur viennent la voir. Sa beauté m'apparut. Elle ne résidait pas dans son corps mais dans les sentiments qu'il contenait. Ma mère me disait toujours: ''Ta gentillesse te perdra un jour''. Et elle avait raison sur ce point.
Je baissai la tête, échappant à sa main, et me massai nerveusement la nuque. Mon personnage était mort dès lors où sa solitude nous avait en quelque sorte rapproché.


- Je dois y retourner, le patron a besoin de moi. Merci de me proposer à boire. Savoure ton café parce que quand je finis mon service je t'emmène quelque part. Aucune résistance ne sera toléré, je suis ton kidnappeur pour la journée! Tu pourras te présenter par le même occasion.

Sa flemme s'était stoppée net! J'éclatai de rire devant son expression d'effarement. Puis elle rit aussi. Ne la laissa pas dire un seul mot – elle était encore sous le choc de ma brutale invitation – je me levai, et juste avant de repartir en cuisine je me tournai vers elle:

- Je n'en ai pas pour longtemps. Attend moi ici.

Le patron, qui avait été spectateur de la scène, se précipita sur moi:

- Alors? Qu'est-ce qu'elle a dit?

- Voyez ça avec elle, monsieur. J'ai du travail pour le moment.

Je n'avais plus qu'à espérer qu'elle allait être patiente...






Dernière édition par Naoki Fujiyama le Mar 8 Jan 2013 - 22:16, édité 1 fois
#   Mar 8 Jan 2013 - 1:05

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Je dois y retourner, le patron a besoin de moi. Merci de me proposer à boire. Savoure ton café parce que quand je finis mon service je t'emmène quelque part. Aucune résistance ne sera tolérée, je suis ton kidnappeur pour la journée! Tu pourras te présenter par la même occasion.

Help, on a perdu Tomoyo !! J’avoue que ce jeune homme a réussi à me surprendre avec sa proposition. Oh oui kidnappe moi, je serai docile... Ara, voilà que je m’égarais.

- Je n'en ai pas pour longtemps. Attend moi ici.

Le regardant partir, sans manquer d’observer son délicieux postérieur, je ne pus que constater que mon serpent avait disparu. Voilà, ce qui se passait lorsqu’un initié n’était plus concentré. Oh ne t’en fais pas mon chéri, je n’allais pas partir alors que la journée commençait à peine, surtout en sachant tout ce que je pourrais te faire, en bien ou en mal. Moi indécise, non plutôt capricieuse ...

Ce fût son patron qui me sortit de mes pensées, en louchant de manière perverse sur mes seins et en essayant de toucher mes cheveux. Erreur mon gros, ne jamais essayer de toucher mes cheveux.

Utilisant ma colère comme émotion conductrice, je pris possession du corps du patron, qui en vue de son badge s’appelait Franck, et le fit se mettre à genoux et je perdis le contrôle de son corps, oui je m’étais améliorer dans ma maîtrise du feu, mais le fait de pouvoir contrôler un corps était encore faible.

-Si tu essayes encore une fois de toucher mes cheveux sans avoir d’autorisation, je fais de ta vie un enfer.

Mettant tout mon pouvoir dans mon corps, je me fis chauffer fortement, mes cheveux volait avec la chaleur dégagé, tout le restaurant regardait mon échange. Ensuite je posais un doigt sur son torse à travers sa chemise et un trou prit place instantanément au milieu de celle-ci, lui brûlant légèrement la peau. Il y avait longtemps que je n'avais plus entendu ma voix, cette voix froide, sans pitié, dénué d'humanité, prête à tuer et bizarrement, j'aimais la savoir de retour. Oui définitivement, j'étais totalement de retour.

-M’as-tu bien compris. Je suis peut-être jolie, je n’en reste pas moins dangereuse, tu feras plus attention avant de te permettre de toucher les filles comme moi. Quand on joue avec le feu, on se brûle c’est connu.

Me calmant petit à petit, je repris le contrôle et vu Naoki revenir, avait-il vu ce qui venait de se passer, je n’en savais rien, j’avais encore trop l’envie de tuer pour remarquer le sentiment d’horreur sur son visage.

- Allons-y, je suis toute à toi.
SUITE DANS LA FORET


Spoiler:
 


 

Je serais votre serveur ce soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Restaurant.