Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Suis-je le seul dans cette situation?
Mer 30 Jan 2013 - 14:57
avatar
Féminin

Messages : 527
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Ce que tu gagnes..?

Je savais que je l’avais irrité, cela s’entendait à sa voix, et si mon instinct était toujours aussi bon, je savais que ce combat allait devenir intéressant. Que j’allais enfin avoir un adversaire et ne pas combattre toute seule. Regardant autour de nous, je remarquais quelques spectateurs, ce n’était peut-être pas la meilleure des idées, surtout si Bito, se réveillait.

Le regardant couper ma boule de feu en deux, je protégeais mes yeux de la petite explosion que cela avait causée derrière lui. Oui, cela allait, définitivement, être beaucoup plus amusant. Regardant sa sphère électrique dans ses mains, je restais sur mes gardes prêtes à riposter s’il le fallait.

- Le droit de fermer ta grande gueule ça te va?

Oh, tant de vulgarité. Je savais que je l’avais énervé mais pas à ce point, lui qui était d’ordinaire, si gentil et idiot, avait-il un côté obscure ? Car si tel était le cas, je ferais tout pour le voir !

- Manges toi plutôt ça au lieu de parler!

Regardant sa sphère électrique arriver droit vers moi, je me contenais de rire devant la simplicité de cette attaque, en sentant on pouvait l’éviter facilement, sauf qu’à la dernière minutes, sa sphère se fragmenta, me laissant complètement pantelante face à ce spectacle. Je n’avais plus le temps de l’éviter totalement. Je pouvais essayer de me protéger, après tout je n’avais que ça à faire pour ne pas subir trop de dégâts. Générant mon bouclier de feu, je le poussais à sa puissance maximale et mis mes mains devant moi. Je sentis chacune de ses boules percuter mon bouclier, il y en avait un qui avait réussi à traverser et atterri sur mon bras. Je crevais de mal, mais ce n’était pas le moment pour jouer la fillette. Regardant mon bouclier, je voyais ses sphères forcer le passage, regardant mon bras, je le vis en sang, ce qui m’énerva considérablement.

- CONNARD !

Utilisant encore plus de force, je fis exploser mon bouclier et par la même occasion ses sphères. Un nuage de fumée et de cendre s’étendait autour de nous, feu et tonnerre quelle belle combinaison. Contrôlant les braises qui voltigeaient autour de nous, je les envoyais vers Bito, avec toute cette fumée, il n’était pas possible de distinguer de si petite chose et les envoyais dans ses yeux. Souffre crétin. Profitant de ce moment de repris, je regardais ma blessure au bras droit et mis ma main disponible dessus afin d’un peu brûler cette plaie, au moins les bactéries étaient partie et cela pourrait un peu cautériser. N'empêche, il pouvait se vanter d'avoir réussi à me toucher, très peu de personnes étaient capable de ça, il était donc un adversaire intéressant.

Sentant les ficelles de la manipulation revenir en mon pouvoir, je me mis à sourire doucement. Il commençait à déchaîner le monstre avide de pouvoir et de sang qui était en moi, il allait le regretter amèrement.

- Etrangle-toi.

Fixant mon regard sur lui, j’attendais avec impatience de voir si cela allait fonctionner. Envoyant deux boules de feu dans le ciel, je les fis se désintégrer pour créer une pluie de feu, c’était merveilleux et traître, car ses petites gouttelettes était bouillante et équivalaient à de la lave en fusion. M’enflammant par la même occasion, je me servis de ma vitesse pour aller près de lui et lui mettre un coup de genoux enflammé dans le ventre sauf que...
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Dim 3 Fév 2013 - 12:00
avatar
Masculin

Messages : 1629
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Malgré ma vue qui commençait à être bancale, je pu voir le bouclier de feu de Tomoyo partir en fumée. J'avais réussi à percer sa défense et maintenant plus rien ne pouvait la protéger à part elle même.

Mon adversaire était peut-être plus vulnérable, cependant ce n'était pas une raison pour qu'elle arrête le combat. Énervée par la blessure que je lui avait causé, elle se mit à se battre de façon un peu plus agressive.
Des cendres vinrent alors rencontrer mes yeux, m'aveuglant et laissant mon attention au plus bas. Heureusement mes yeux n'avaient pas été touché par certaines cendres encore chaude, sinon j'aurais eux des séquelles. Occupé à me frotter les yeux, une sensation qui ne m'était à présent plus inconnue me reprit: cette sensation désagréable d'être tirer par des ficelles comme une marionnette.

- Étrangle-toi. Entendis-je.

Le vœu sadique de Tomoyo fût exaucé, j'étais sous son contrôle, et mes propres mains vinrent se resserrer sur ma gorge. Comme si cela ne suffisait pas, je sentis cette pluie brûlante me tomber sur les diverses parties de mon corps, créant des saignements qui coulaient doucement sur ma peau.
Réussisant à ouvrir un œil je voyais la mort arriver, cette faucheuse enflammée me fonçait droit dessus pendant que j'étais totalement à sa merci.

Refermant les yeux je préférais ne pas voir ce qui allait se passer, j'avais trop peur. Mais au moment où je fermais les yeux, je remarquai que les liens qui me forçaient à m'étrangler c'étaient affaiblit, avec un peu de volonté je pouvais probablement les briser. Cependant je n'en trouvai pas la force.
Quand soudain, une petite voix dans ma tête me dit de ne pas rester là.
Bouge..!
Bouge putain!

Au moment où je sentis que la chose enflammée allait me percuter, je me téléportais derrière celle-ci, faisant céder par la suite le marionnettisme de Tomoyo.
Par chance j'avais réussi à éviter ce coup là, mais j'étais complètement épuisé. Je tombai quatre pattes, à ses pieds, mes mains baignant dans une flaque d'eau.
Mais d'où venait cette eau?
La pluie de feu de Tomoyo avait fait fondre de nombreuses choses sur son passage, dont une petite fontaine d'eau condamnée pour éviter qu'elle gèle pendant l'hiver, l'eau c'était donc mise à couler jusqu'à nous.
N'ayant que faire de ce qu'elle pourrait dire de ma position, je décidais de tenter un dernier coup.

- Tomoyo... Dis-je pour attirer son attention.

De l’électricité commença se former discrètement autour de mes mains, l'eau allait être un excellent conducteur pour envoyer une bonne décharge dans le corps de cette garce.

- Tu as perdu!

Envoyant le courant dans l'eau pour atteindre Tomoyo, je sentis brusquement mon regard se lever vers le ciel, mon corps tangua sur la droite avant de tomber lourdement sur le sol. J'avais atteint ma limite et je sombrai avant de pouvoir électrocuter Tomoyo, elle avait seulement dû ressentir quelques picotements, mais rien de plus.
Moi qui comptait la faire griller à mon tour, c'était raté.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 21 Fév 2013 - 10:56
avatar
Féminin

Messages : 527
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Le voyant se téléporter, je m’attendais à prendre un coup et un gros, je détestais ce pouvoir, on ne savait jamais où son adversaire allait tomber. Sauf que, mon adversaire à moi, ne respirait pas la grâce et la subtilité donc je l’entendis tomber un peu plus loin. Me retournant en plaquant un sourire sur mon visage, je le vis agenouillé au-dessus d’une flaque d’eau. Mauvaise combinaison, je savais que j’étais, moi aussi, dans l’eau.

- Tomoyo...

Crétin, fais-moi mal, je te le retournerai au centuple, même si je devrais reporter cette vengeance si j’en venais à perdre maintenant.

- Tu as perdu!

Regardant l’électricité se diriger droit vers moi, je contractais mon corps pour me préparer à cette douleur qui était censée être intense. Sauf que mise à part un picotement, tel celui qu’on ressent quand notre pied se réveille, je ne ressentis absolument rien d’autre.

Regardant dans la direction de ce faible jeune homme, je le vis vidé de ses forces et probablement évanoui dans l’eau. C’était pathétique, franchement, on dit que l’espoir fait vivre, mais il devrait savoir contre qui il pouvait gagner ou non. Ressentant toute l’adrénaline me quitter, je tombais à genoux, j’étais moi aussi vidée mais à la différence de Bito, je pouvais encore me mouvoir et rester consciente, je savais que suite à ça j’allais dormir pendant deux bonne journées avant de pouvoir récupérer pleinement.

- Non Bito, tu as perdu !

Sortant mon téléphone, je m’étonnais qu’il soit intact, vive les iPhone, et composait le numéro de l’hôpital, j’étais peut-être sadique et avait peut-être voulu le tuer quelques minutes auparavant seulement, qui allais-je torturer s’il n’était plus de ce monde ?

- Bonjour, Tomoyo Marguerite, je tiens à vous signaler un élève à terre dans le parc.

Quelques secondes plus tard, deux masters air arrivèrent auprès de nous.

- Que lui avez-vous donc fait ma belle ?

- Il a cherché à battre plus fort que lui.

Les voyant l’emmener, je murmurais à son oreille “ Je décide de quand tu meurs et crois-moi ce ne sera pas aujourd’hui, je n’en ai pas fini avec toi”. Puis sans me retourner, je partis en direction de ma chambre en titubant légèrement.

FIN
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

 

Suis-je le seul dans cette situation?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.
Aller à la page : Précédent  1, 2