Partagez
Du blanc au rouge [PV Allen]
##   Dim 20 Jan 2013 - 16:19

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Road Arakan
Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !
http://gakuenbakemono.lebonforum.com/

La journée venait de ce finir et le soleil commençais déjà à décliner à l'horizon. Ah... L'hivers... Prenant une grande inspiration de cet air frais et pure qui régnait à Terrae depuis le début de la saison, Road ramena son écharpe sur son nez. Il avait beau faire un froid de canard à cause de la neige qui remplissait les lieux, la petite n'avait pas comme premier projet de rentrer se blottir au chaud dans son lit. Non, elle avait envie de profiter de sa journée. On ne fête pas ses 14 ans tout les jours, alors ne restons pas enfermé à ne rien faire ! Et oui, aujourd'hui c'était le premier anniversaire de Road à Terrae, c'était d'ailleurs le premier anniversaire qu'elle pourrait enfin fêter comme tout les enfants de son âge. C'était donc dans l'optique de rencontrer quelqu'un avec qui passé sa fin de journée que la petite était resté dehors.

Une heure passa sans que l'initié ne voit qui que ce soit. Tout le monde devait être entassé dans la salle de communes... Etant arrivée en plein milieu de ce qui était un champs de fleur la reste de l'année, Road s'assis dans la neige. Elle en avait marre de chercher alors si elle trouvait personnes ce seront les personnes qui devront venir à elle. Mais quelqu'un était-il au courant au moins de l'anniversaire de la petite ? C'est vrai quoi, depuis son arrivée, elle avait fait pleins de rencontres, mais à personne elle n'avait donné sa date d'anniversaire... Seuls quelques Masters devait-être au courant, mais ce n'est pas comme si ils avait que ça à faire que de souhaiter les anniversaires de tous les élèves.

Il faisait affreusement froid, mais Road s'obstinait à ne pas vouloir bougée, assise en tailleur, elle trouvait que cela pouvait être un bon entraînement que de tenter de résister au froid, seulement il y avait quelque chose qui la gênait dans une telle position, sa dague. Détachant donc la fourreau attaché en haut de sa cuisse gauche, Road posa l'arme dans la neige. Elle l'observa un instant avant de la reprendre et de la dégainer. Détaillant avait attention l'objet, la petite se souvînt du jour où Shizuru lui avait offert cette lame noire décoré d'un magnifique dragon rouge sang. Se faire offrir une arme pouvait paraître bizarre quand on à seulement 13 ans, mais étant une Arakan, la petite n'y avait rien vu d'anormal, elle se sentait même plus à l'aise armée.

Plantant la dague dans la neige juste devant elle, Road se demandait ce que Shizuru pouvait bien faire en ce moment, cela faisait un moment, même longtemps qu'elle ne l'avait pas vu. Elle trouvait cela bien dommage, elle aurait bien aimée que son amie soit là le jour de son anniversaire. En faites il y avait pleins de personnes que Road aurait aimée voir aujourd'hui, Shizuru, Kana, Amanda, Allen.... Sans oublié son Grand-frère. Seulement ce dernier ne risquait pas d'être présent vu son état actuel. S'était triste à dire, mais finalement la petite ne regrettait pas trop d'avoir assassiné son frère, car si elle aimait énormément ce dernier, aujourd'hui elle avait fait tellement de merveilleuses rencontres qu'elle n'arrivait plus à s'en vouloir autant qu'elle l'avait fait dans le passé. Terrae, lui avait redonner une deuxième chance de reprendre confiance en elle et pour le moment ça marchait plutôt bien.

Road se mit à soupirer longuement, il n'y avait toujours personne en vu et elle commençait à s'ennuyer. Reprenant donc sa dague en main, la petite se mit à dessiner dans la neige avec la pointe de sa lame. Depuis le meurtre de son frère, l'initié avait toujours éviter soigneusement d'utiliser son arme, même si ce n'était que pour jouer un peux avec comme elle était en train de faire. Seulement aujourd'hui elle était pleine de confiance en elle, elle avait même envie de retourner chez elle, au Manoir Arakan pour aller tenir tête à ses parents. Cette idée lui aurait semblé insensée, hier encore elle se maudissait d'être née avec un tel nom. Mais maintenant non. Elle avait quatorze ans maintenant et il lui manquait quelque chose.

S'entaillant un doigt avec sa dague, l'initié rajouta de la couleur à son dessin grâce à son sang. Pourquoi se geste ne la perturbait pas ? Pourquoi ne ressentait-elle pas ce frisson habituel à la vu de sang ? Pourquoi en voulait-elle plus ? Road commençait à avoir la tête qui tourne, elle n'avait pas mal au doigt, elle n'avait même plus froid d'ailleurs, elle ne ressentait plus rien à par un certain bien être. Son esprit était vide de toutes pensées et comme si elle ne contrôlait plus rien, Road se releva pour regarder son dessin de haut.


Du blanc au rouge [PV Allen] 413_by10
Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
##   Lun 21 Jan 2013 - 17:54

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

J'avais passé une bonne journée. Sans prise de tête, ni de problème. Mes cours de la journée n'avaient pas été compliqués : anglais et histoire. Mon père étant anglais et l'histoire de Terrae dans la poche, j'étais surtout venu pour faire acte de présence. Depuis mon arrivée, j'avais tellement cherché de choses sur Terrae que j'en avais découvert bien plus que ce dont j'avais besoin pour cerner l'identité de mes parents dans cette Ancienne Terrae. Je n'avais pas eu besoin de beaucoup de choses pour avancer dans l'histoire de ce monde si mystérieux : chaque personnage, chaque histoire, toutes ces personnes qui étaient ressortis du lot étaient fantastiques et terriblement intéressant.

Allongé sur mon lit, je regardai le plafond, mon casque sur les oreilles, me berçant des classiques de Black Sabbath. Je me perdais dans mes pensées, fermant les yeux pour mieux apprécier la musique. Pendant un instant, je repensais à l'anniversaire de Mitsuki, le mois dernier. J'avais failli l'oublier, celui-là, si je n'avais pas repensé à Matthew. J'ignorais s'il lui avait offert quelque chose, mais le simple fait d'y penser me mettait littéralement hors de moi. Je ne l'avais pas vu depuis longtemps, et c'était tant mieux, mais savoir que Mitsuki était proche de lui, qu'elle l'appréciait énormément, qu'elle... passait du temps avec lui me donnait envie de mourir. C'était égoïste et puéril, mais après tout ce qu'il s'était passé, je ne pouvais pas simplement pas penser autrement.

Quelques coups frappés à ma porte me firent sortir de ma léthargie. Je sursautai légèrement, et ôtai le casque de ma tête.

-Oui ? demandai-je.

Aucune réponse. J'allais remettre mon casque quand on frappa encore. Mais qu'est-ce qu'il y avait encore ? Maugréant quelques bribes de mots incompréhensibles, je me levai de mon lit, gardai mon casque autour de mon coup, et allai ouvrir la porte. Une fille, le casque sur les oreilles, perdue dans sa musique -pas étonnant qu'elle n'ait pas entendu ma réponse-, me défigura un instant. Elle coupa sa musique et ouvrit la bouche pour la refermer, avant de la réouvrir. Elle aurait pu gober les mouches longtemps comme ça, si, impatient, je ne lui avais finalement pas demandé :

-Qu'est-ce que tu veux ?

Elle regarda à droite, à gauche. Elle commençait un peu à me taper sur le système la gamine.

-Heu... Ce n'est pas la chambre d'Allan ?

Je la regardai un instant, avant de tourner la tête vers ma porte. Je lus l'intitulé à voix haute.

-Chambre d'Allen K.Wilder. Tu sais pas lire ?

Elle chercha une répondre, ne me regardant pas en face. Mais qu'est-ce qu'elle avait à la longue ? Sérieusement, confondre un E avec un A... Heureusement qu'elle avait l'air chinoise, sinon j'aurais jamais cru possible qu'on puisse confondre deux lettres comme ça... Cet alphabet, je le connaissais bien grâce à l'anglais, mais étant donné qu'en Orient, on privilégiait les signes aux lettres, ce n'était pas forcément étonnant qu'elle confonde. Enfin... Je lui donnai une excuse là.
Finalement, elle releva la tête vers moi, tout sourire, et s'exclama joyeusement :

-Ah ! Je me suis trompée alors ! Désolée ! Je venais lui rendre son devoir de maths !

-Hn hn.

Je la fixai un instant. Bon, j'avoue que pour le coup, je faisais SUPER associable, mais quand on me dérangeait pour rien, je détestais ça. Elle fila finalement, s'excusant une nouvelle fois à la volée, de ce genre d'excuse polie qu'on ne pense pas. Je refermai la porte, et posai un instant mon regard sur la fenêtre. Terrae était recouverte de neige, et le paysage était magnifique... mais il y avait trop de monde dehors, dans la cour, dans le village... Et de ce fait, sortir ne me tentait pas trop. Finalement, je me rappelai un instant, que certains endroits étaient fréquentés en été, mais... rarement en hiver. Je souris alors. Un endroit bien : le champ de fleurs. Qui irait là-bas en hiver ?
Je souris, fermai ma porte à clé de l'intérieur, et sortis par la fenêtre. M'arrêtant dans les airs, je me tournai et fermai ma porte, avant de la refermer par le contrôle de l'air. J'aimais ce genre de style à l'anglaise, qui se fermait bien avec un petit courant d'air.
Remontant mon écharpe et plongeant mes mains dans les poches de mon manteau, je m'envolai alors en direction du champ de fleurs. Lorsque j'arrivai sur place, j'atterris doucement, un pied, puis l'autre, et commençai à déambulant dans le vaste terrain empli de neige encore pure et blanche, vide de toute trace de pas qui aurait souillé l'endroit.
J'étais là à marcher, perdu dans mes pensées quand j'aperçus au loin une personne assise dans la neige. Je m'approchai, et reconnus Road. Un sourire naquit sur mes lèvres et je l'appelai, ajoutant à mes paroles un léger signe de main.

-Hey, Road ! Comment tu-...


Je m'arrêtai net, et fixai les tâches rouges que je voyais tomber sur la neige. Je m'approchai plus rapidement, et m'accroupis à côté d'elle.

-Road ! Road ! Qu'est-ce que tu fais ? Ca va pas ?! Road, réponds-moi !

Je fixai la dague dans sa main, où une fine ligne de sang se peignait. Je sentis une boule de former dans mon ventre. Mais qu'est-ce qu'elle faisait. J'entrepris de prendre sa dague, et je secouai Road, alarmé.

-Road, arrête ça ! Reprends-toi ! Qu'est-ce qu'il t'arrive ?


Du blanc au rouge [PV Allen] 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Mar 22 Jan 2013 - 11:36

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Road Arakan
Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !
http://gakuenbakemono.lebonforum.com/

Comme aspirée par son dessin, Road fixait le sol sans bouger, laissant les quelques gouttes de sang venant de son doigt couler le long de sa dague. Pourquoi la neige était si blanche ? Si froide ? Et pourquoi le sang était si rouge ? Si chaud ? Pourquoi tant de contraste ? La petite admirait ce qu'elle avait tracé au sol comme la plus belle merveille du monde. Encore une oeuvre qui disparaîtrait une fois le soleil de retour. Pourquoi l'art était-il éphémère ?

Il n'était censé n'y avoir personne dans le champs, or l'initiée entendit des bruits de pas s'approcher ? Qui cela pouvait-il être ? En faites, cela importait peu au final, la tête penchée vers le sol, Road se mit à sourire. Enfin quelqu'un.

-Hey, Road ! Comment tu-...

Ne bougeant pas d'un iota, la petite laissa son ami, car oui, il s'agissait bien de son ami, Allen, son acolyte même ! elle le laissa donc s'approcher d'elle sans rien dire. Le jeune homme semblait de bonne humeur, pourquoi s'être arrêter si soudainement alors ? Il devait être heureux, s'était l'anniversaire de Road aujourd'hui donc tout le monde devait être heureux.

-Road ! Road ! Qu'est-ce que tu fais ? Ca va pas ?! Road, réponds-moi !

Allen tenta d'enlever la dague des mains de Road mais la petite resserra son poing qu'il n'y arrive pas, elle allait très bien ! Pourquoi devrait-elle lâcher son arme alors ?

-Road, arrête ça ! Reprends-toi ! Qu'est-ce qu'il t'arrive ?

Relevant la tête vers son ami, Road sourit gentiment, Allen semblait vraiment alerté et avait comment à la secouer comme pour la réveillé d'un mauvais rêve. Pourtant la petite n'avait pas l'impression de dormir, loin de là, elle se trouvait même plus réveillé que jamais ! Posant donc sa main libre sur l'épaule de son acolyte comme pour le rassurer elle dit sur un ton enfantin et innocent :

- Mais rien Allen-kun, c'est toi qui semble perturbé... Je vais très bien.

Sans lâcher son sourire, la petite positionna sa dague devant elle, soit entre son visage et celui d'Allen. Observant avec attention le sang qui coulait dessus le regard de Road semblait captivé par ce filet rouge coulant sur cette lame noire. Tournant son poignet pour décaler sa dague et voir le visage de son ami, Road lui demanda :

- Tu veux jouer avec moi ?

La petite n'attendait cependant pas de réponse de la part d'Allen, elle posa simplement le plat de sa lame sur la joue de son acolyte.

- La neige est blanche, si froide. On dirait qu'elle ce sent seule. C'est pour cela que j'y ai mis de mon sang. Le sang est si rouge. Si chaud. Il semble redonner de la joie à la neige. Alors colorons la neige Allen, colorons la, rendons-la heureuse !

Un grand sourire ressemblant à celui d'un psychopathe pris place sur le visage de Road. Elle aimait jouer, elle aimait beaucoup jouer, surtout avec ses amis, et Allen était son acolyte donc son partenaire de jeu, il ne pouvait pas refuser l'offre de Road !

- Mais de quelle couleur est ton sang Allen ? Est-il aussi rouge que le mien ?

Faisant glissa sa dague posée sur la joue d'Allen, l'arme traça une fine coupure laissant échappé quelques gouttes de sang qui tombèrent dans la neige. Pendant tout l'action, Road était resté comme concentrée sur ce qu'elle faisait et une fois sa lame passé, elle posa son index sur la blessure du jeune homme tout en observant la tâche de sang sur son doigt avec un énorme sourire :

- Tu vois Allen toi aussi ! C'est fantastique ! Toi aussi ton sang est rouge ! Oh ! Allen colorons la neige ensemble ! S'il te plait aide moi à rendre ce champs de nouveau heureux !


Du blanc au rouge [PV Allen] 413_by10
Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
##   Mer 23 Jan 2013 - 16:29

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Mes pupilles étaient dilatées et je la fixai, sans comprendre ses actions, ses gestes, ses paroles... Sans comprendre un seul instant ce qu'elle voulait dire. Qu'est-ce qui lui arrivait ? Je ne la reconnaissais absolument plus !

- Mais rien Allen-kun, c'est toi qui semble perturbé... Je vais très bien.


C'était le plus beau mensonge que j'avais entendu, mais pourtant, pourtant... Son intonation, sa voix, la façon qu'elle avait de le dire... Cette situation était normale pour elle. Elle n'avait pas la voix de quelqu'un qui ment volontairement. Elle le pensait vraiment. Elle "allait bien"...
Alors que je tentais de reprendre sa dague, elle décala sa main et resserra sa poigne sur le manche. Elle refusait de me la laisser...

- Tu veux jouer avec moi ?

Je n'avais pas bougé, je n'avais pas cillé, et elle avait posé sa lame sur ma joue. Je restai immobile, fixant mon regard, sans comprendre, dans le sien qui perdait toute lueur de vie. Qu'est-ce qui lui arrivait ? Elle avait vraiment perdu la tête...? Mais pourquoi, comment ? Qu'est-ce qui la poussait à faire ça ?

- La neige est blanche, si froide. On dirait qu'elle ce sent seule. C'est pour cela que j'y ai mis de mon sang. Le sang est si rouge. Si chaud. Il semble redonner de la joie à la neige. Alors colorons la neige Allen, colorons la, rendons-la heureuse !


Un grand sourire se perdait sur ses lèvres, sur son visage imperturbable. Je n'arrivais pas à placer un mot, tant je tentais de la comprendre, de chercher à savoir ce qu'il s'était passé... En réalité, j'étais loin de tout connaître d'elle, je savais seulement qu'elle avait un frère, auquel elle tenait beaucoup. Est-ce qu'il était encore en vie, est-ce qu'il était la raison de sa venue ici ?

- Mais de quelle couleur est ton sang Allen ? Est-il aussi rouge que le mien ?


Est-ce qu'elle allait le faire ? Est-ce qu'elle allait vraiment...
Je fermai les yeux, sentant de léger picotement dans la joue alors qu'une fine coupure était en train de s'y dessiner. Je n'avais pas franchement mal à la joue. Elle ne me l'avait pas transpercé, et sa lame était vraiment fine et très bien aiguisée... La douleur n'était donc pas insupportable. Non, le pire, c'était de savoir qui faisait ça. De la voir dans cet état, de ne pas comprendre... Ca me dépassait. La plus grosse douleur que je ressentais, là, à cet instant précis, elle se situait dans mon coeur. Parce que oui, pour mes amis, je pouvais souffrir. Je pouvais souffrir énormément. C'était un bien joli stéréotype, n'est-ce pas ? Sauf que combien de personne le disent sans le penser ?
Je rouvris les yeux, et vis sous mon visage la neige se couvrir de rouge, goutte à goutte.

- Tu vois Allen toi aussi ! C'est fantastique ! Toi aussi ton sang est rouge ! Oh ! Allen colorons la neige ensemble ! S'il te plait aide moi à rendre ce champs de nouveau heureux !


Je relevai les yeux vers Roah, et fixai son sourire un instant. Un frisson me parcourut l'échine. Avais-je le choix ? Mais que pouvais-je faire d'autre, hein ? Qu'est-ce que je pouvais faire...?

-Arrête. Road, arrête ça.


Ma voix était forte, distincte, c'était un ordre. J'avais utilisé mon pouvoir de Sonore, et elle ne pouvait, normalement, pas y résister. Je la fixai dans les yeux, mon regard s'étant légèrement grisé. La dague qu'elle tenait tomba de sa main. Mon pouvoir avait marché. Sauf que son regard, ses yeux qu'elle fixait à cet instant-là sur moi me serra le coeur. Je n'aurais pas du... Je n'aurais pas dû faire ça... Je venais de faire une bien belle erreur.


Du blanc au rouge [PV Allen] 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Jeu 24 Jan 2013 - 18:06

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Road Arakan
Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !
http://gakuenbakemono.lebonforum.com/

Road ne comprenait pas pourquoi son ami prenait autant de temps pour répondre, pourquoi hésitait-il ? N'était-ce pas une bonne cause de rendre le paysage heureux ? Dans se cas pourquoi hésité ?

-Arrête. Road, arrête ça.

Soudainement paralysée, la petite lâcha son arme comme si... Elle n'avait pas réussit à contrôlé son geste Allen aurait-il user de son pouvoir ? Il ne voulait pas jouer alors, il ne voulait pas rendre heureuse la neige, il ne voulait pas partager son sang avec elle. Quel égoïsme ! Énervée, Road fixait son opposant le regard mécontent. Les cils froncer, elle était hors d'elle. Comment avait-il pu. Allen était son acolyte non ? Et il osait la forcé d'arrêté de jouer en usant de son pouvoir de persuasion ? Ce n'était vraiment pas fair-play du tout !

- Pourquoi... Pourquoi t'as fait ça ?! Je sais que tu à user de ton don Allen !

La petite ne pouvait pas, non elle ne pouvait pas laisser passer ça ! Si s'était une dispute qu'Allen voulait, il l'aurait ! Et d'ailleurs Road n'avait pas l'intention de lui laisser le dernier mot. Elle ne pris pas la peine de se pencher pour ramasser sa dague, car Allen pourrait l'attaquer facilement si elle était baissée. Et il fallait agir vite, Allen risquait de ré-utiliser ses pouvoirs, si il le faisait, Road ne pourrait plus rien faire or si elle agissait assez vite, le jeune homme n'aurais pas le temps d'en placer une et elle pourrait le neutraliser aisément.

Se rapprochant lentement d'Allen, la petite lui adressa un regard triste, elle ne voulais pas lui faire de mal, mais elle n'avait pas le choix, il était trop dangereux. Et puis Road ne voulait que colorer la neige ! Il n'y avait rien de mal à ça ! Et puis c'est pas comme si il n'avait pas sang !

- Je suis désolé Allen, mais je ne peux pas te laisser continuer ainsi.

Liant ses mots à des gestes, la petite marcha sur les pied de son ami pour l'empêcher de bouger pour lui donner un coups de la paume de sa main sous le menton. Profitant du moment ou le jeune homme avait la tête en arrière, Road récupéré rapidement sa dague et l'enfonça sans pitiés dans l'épaule d'Allen. Un jet de sang aspergea le visage de la petite, qui enleva sa lame de la blessure, essuya d'un bref revers de manche son visage. Puis elle replanta une seconde fois son arme dans son ami avec un sourire psychopathe et hurla :

- Tu vois Allen ?! Tu vois ! C'est si simple que de rendre la neige heureuse ! Regarde comme elle est rouge ! On croirait qu'elle sourit !

Continuant à charcuter son ami, consciemment la petite évitait ses points vitaux. Mais elle ne cessa vraiment ses attaques que lorsqu'elle fut essoufflée. Regardant donc le corps d'Allen tomber dans la neige, son sourire demeura un instant sur son visage avant que ce dernier ne devienne neutre. Comme si la petite ne ressentait aucunes émotions à ce qu'elle venait de faire.


Du blanc au rouge [PV Allen] 413_by10
Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
##   Jeu 31 Jan 2013 - 12:58

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Au moment où je vis son regard, où je vis ses sourcils se froncer... Je compris que j'avais fait une erreur. Mais que devais-je fais après tout, hein ? Qu'est-ce qu'elle était en train de faire, elle ?! J'avais l'impression de me retrouver face à une petite fille dont l'âme s'était brisée.

- Pourquoi... Pourquoi t'as fait ça ?! Je sais que tu à user de ton don Allen !


Je le sentais. Elle commençait à s'énerver, à bouillir au fond d'elle. Ce n'était pas juste de la contrariété, non, c'était... Ce que je redoutais commença à se vérifier. Elle n'était pas dans son état normal. Mais ça dépassait ça. Oh oui... Elle allait perdre le contrôle de ses pouvoirs. Et son regard, qui commençait dangereusement à vaciller, hésitait à devenir totalement doré, me le fis bien comprendre.

- Je suis désolé Allen, mais je ne peux pas te laisser continuer ainsi.


Mon coeur se serra un instant. Ce n'était pas de savoir que j'allais prendre cher qui m'inquiétait. C'était de savoir que c'était par elle. Sans la connaître des masses... Je savais que ce n'était pas une fille ordinaire. Qu'elle était particulière douée, et que, sans mes pouvoirs, sans avoir véritablement de quoi me défendre, elle pouvait me tuer bien trop facilement. Pourtant, je savais me battre, ce n'était pas le souci. Mais elle... Son regard, ces yeux froids, alors que ce doré y brillait avec une telle intensité. Ce n'était pas une fillette ordinaire. D'ailleurs, 'fillette'... Avais-je raison d'employer ce terme ? Là, en cet instant, dans son attitude, dans son regard, dans ses gestes... Elle n'avait absolument rien d'une petite fille.
Le temps s'arrêta. Elle marcha sur mon pied, et me donna un coup sous le menton, ce qui me fit partir en arrière. Je n'aurais jamais pensé qu'elle puisse avoir une telle force. Mon coeur s'agitait, mais même si l'espace d'un instant, j'avais tenté de concentrer assez d'air pour la repousser, je savais que je ne pourrais rien. Parce que lors de l'étoilisation, lors de la révélation de ce potentiel d'Etoile... Je ne pouvais rien faire. Le sceau, qui contenait les pouvoirs, se brisait, et la personne pouvait, par sa puissance émergente, faire beaucoup plus de mal à un Master qu'une Etoile l'aurait pu. Oui, quelqu'un qui révélait son potentiel était beaucoup plus puissant qu'une Etoile, en réalité.
Elle me planta l'instant d'après sa dague dans l'épaule, sans que je ne puisse rien faire. Je me tins l'épaule directement après qu'elle ait retiré sa lame, profitant des quelques secondes qu'elle prit à s'essuyer le visage. Je pressai la plaie, tentant de calmer l’hémorragie, en vain. Elle revint planter son couteau, transperçant cette fois-ci ma main. Une énorme bourrasque d'air se créa autour de moi...

- Tu vois Allen ?! Tu vois ! C'est si simple que de rendre la neige heureuse ! Regarde comme elle est rouge ! On croirait qu'elle sourit !


... mais elle ne put jamais émerger réellement, car un nouveau coup s'abattit sur moi. Je titubai, et tombai à la renverse, me retrouvant allongé dans la neige qui se colorait de pourpre. Je fixai Road, sentant que mon coeur, alors qu'elle ne le touchait pas, allait bientôt exploser. Elle évitai mes points vitaux, et je l'avais bien remarqué. Mais c'était son regard qui me faisait le plus mal. L'espace d'un instant, je revis ses yeux, embués de larmes, alors que nous évoquions... notre famille. Et là, je revins à la dure réalité. Elle porta son coup fatal, l'air s'électrifiant autour d'elle. Son regard, perçant, et fou, me glaça le sang. Je me trouvai face à un mur. Aucune émotion, rien. Juste de la haine. Et un regard vide. Un sourire froid et dément.
Mes yeux commencèrent à se fermer, et je sombrai dans l'inconscience. Mon coeur ne cessa pas de battre pour autant. Je savais que je n'allais pas mourir. Mais intérieurement, au fond de moi... J'avais perdu beaucoup de chose là.


Du blanc au rouge [PV Allen] 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Sam 2 Fév 2013 - 23:32

Personnage ~
► Âge : 14 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Road Arakan
Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !
http://gakuenbakemono.lebonforum.com/

Restant un instant à observer le corps d'Allen sans rien faire, Road crut sentir une main sur son épaule, jetant donc un coup d'oeil elle remarqua que oui, en effet il y avait bien quelqu'un derrière elle. Cette personne ? Elle la connaissait, elle l'avais déjà vu il y a presque 2 ans à présent. Road fixa donc son grand-frère, parce que oui, il s'agissait bien de lui, celui qu'elle avait tué ! Son frère adoré ! La respiration de la petite s’accéléra, elle continua donc de dévisager l'arrivant comme pour être sûre qu'il s'agisse bien de lui. Mais il n'y avait pas de doute possible. Un sentiment de joie envahit Road, seulement celui-ci disparut vite quand l'initié remarqua le regard triste de son Frère. Serrant les poing, la petite ne se laissa pas aller au désespoir pour autant et se retourna vivement pour faire face à celui grâce à qui elle était ici. Mais il n'y avait personne. Personne d'autre que cette grande étendue de neige interminable.

- A... Adam...

Ce prénom chuchoté avec une voix faible et tremblante n'avait pas été prononcé depuis si longtemps. Non, depuis sa mort, Road n'avait pas une seule fois prononcé son nom à voix haute, même pas pour le nommé à ses amis. Jamais. A chaque fois s'était "grand-frère". Comme un flash toute les images du meurtre de son aînée revinrent à l'esprit de la petite, qui ferma les yeux et se retourna pour tenter d'effacer ce mauvais souvenir. C'est alors qu'elle le sentit, bouillonné en elle, comme si il attendait impatiemment le moment où il pourrait s'évader, le moment où Road le relâcherait enfin : Son pouvoir.

L'initié ne voulait pas tenter l'expérience, elle s'obstinait à rester la mâchoire et les poing serrés, les yeux fermé, elle ne voulait blesser personne de plus et surtout... Elle ne voulait pas affronter la réalité. Road n'allait cependant pas rester planté là éternellement ! Il fallait qu'elle rouvre les yeux juste le temps de... La petite posa de nouveau son regard sur le corps de Allen, pourquoi avait-elle fait ça ? Se laissant tomber sur ses genoux, la Tonnerre porta sa main au cou de son ami. Son pouls était faible, si faible qu'elle ne le sentait presque pas, si faible qu'elle pensa qu'il s'était arrêté. Des larmes se mirent à couler sur les joues de la petite. Pourquoi ? Pourquoi elle ? Pourquoi tuait-elle toujours les personnes à qui elle tenait le plus ? Pourquoi ?!

A cet instant, Road se fichait totalement de ce qui se passait autour d'elle, il n'y avait plus rien qui comptait, elle était revenu au point de départ. Ne pouvait-elle donc pas échappé à son destin ? La petite aurait bien remit son crime sur le dos de sa famille et prétexter une pulsion meurtrière dont elle ne se souvenait pas. Mais c'était faux, la petite était tout à fait consciente à cet instant, comme elle l'était le soir du meurtre de son frère, elle s'était juste contenter de penser qu'elle était encore sous le joug du sommeil, mais c'était faux. Tout était faux. Road se souvenait de chaque détail, elle se souvenait d'avoir écouter patiemment la respiration de son frère, le bruit de ses pas qui résonnaient dans le silence de la nuit, comme elle avait écouté Allen s'approcher. Elle se souvenait d'ailleurs de chaque coup de Dague donné. Le sang sur ses main ainsi que sur son visage semblait lui brûlé la peau pour s'incrusté en elle comme une marque indélébile la punissant de ses erreurs.

N'en pouvant plus de se surplus, de questions sans réponse, de ses souvenirs lui torturant l'esprit, Road relâcha tout. Hurlant comme un loups hurle à la lune, la petite laissa tout son pouvoir éclater. Pendant un instant la Tonnerre cru sentir quelque chose se briser en elle, comme un pendentif de verre qui éclate à cause de la pression. Elle ne comprenait pas ce que cela pouvait-être mais elle s'en fichait et avait bien l'intention de laisser tous ses éclairs sortirent d'elle pour se diriger vers le ciel,avec pour but de se vider de toutes ses forces.


Du blanc au rouge [PV Allen] 413_by10
Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Du blanc au rouge [PV Allen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Champ de fleur.