Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Retrouvailles périlleuse ?
##   Ven 25 Jan 2013 - 18:28

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Aujourd’hui, j’avais une nouvelle idée en tête. J’avais regardé les photos que certaines personnes avaient faites depuis mon arrivée en Terrae. J’avais retrouvé une photo d’Halloween, j’étais en présence d’Akari et de ce pauvre Magellan cela m’arracha un sourire.

Quand j’y pensais, cela faisait plus d’un an que je n’avais pas de nouvelles d’Akari. Cela me rendait nostalgique, je sais que quand j’étais amnésique, elle était venue me voir et avait essayé de me rafraîchir mémoire, chose étrange, c’était qu’en sa présence, j’avais retrouvé un peu de mon sadisme. Après ceci, bien entendu, il était revenu puissance vingt milles. Cela ne me dérangeait pas, j’étais devenu plus forte et plus psychopathe que jamais mais c’était agréable. Les gens sain d’esprit me craignaient et m’évitaient, on se sentait puissante.

Je me demandais ce qu’elle était devenue depuis mon temps d’absence, était-elle toujours là ? Je n’en savais rien, je n’avais pris des nouvelles d’aucuns membres et en plus de cela, tous les amis que j’avais eus étaient partis. Sortant de ma chambre, je me dirigeais vers une fille de mon fan-club et lui demandait le numéro d’Akari, après tout, elle aussi avec un fan club alors cela ne m’aurait pas étonné d’avoir son numéro dans la minute. Attendant un peu, je souris en voyant la jeune fille revenir avec un petit papier. Bingo.

Prenant le papier et m’en allant vers le champ de fleurs, je pris le temps de lui envoyer un message « Salut Akari-Chan, c’est Tomo, pour savoir si ça te dirai de m’entraîner un peu ? RDV au champ de fleurs dans trente minutes. ». Quelques secondes plus tard, le message était envoyé.
Me positionnant au milieu de ce dernier, j’attendais patiemment qu’elle daigne ce montrer. Cela risquait d’être intéressant, elle ne lâchera rien, quitte à être violente et je priai pour qu’elle n’ait pas changé vis-à-vis de ce point.

Décidant de faire une petite sieste en attendant cette dernière, je fus réveillé par un bruit de pas. Faisant apparaître un sourire sur mon visage, je me retournais vers la source du bruit et hochais légèrement la tête. Il ne fallait pas être devin pour s’avoir que c’était elle, le retard était très peu accepté si je me souvenais bien.

- Bonjour, cela fait longtemps que je n’ai pas eu de tes nouvelles.


Retrouvailles périlleuse ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Ven 25 Jan 2013 - 19:22

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

- Mais va te faire voir, putain! T'as aucune éducation ou quoi, mec? T'es sérieux, là!? Tu veux une baston? Ramènes-toi, je suis prête à te défoncer! F*ck, man! D'où tu me bouscules comme ça, PERVERS? En plus t'es Initié Titan, tu devrais faire plus gaffe nan? Pour la peine...

Je lui barbouillais le visage de ma glace au chocolat. Raaah, j'étais furieuse!!! Lui barbouiller le visage ne m'ayant pas suffit, j'en profitais également pour cramer son sac et toutes les affaires qu'il avait dedans. Bien entendu, on l'entendait au début hurler de peur, puis de fureur. Il a cru quoi lui? D'où il me bouscule comme ça? J'avais remarqué que ce mec bousculait toutes les filles à la poitrine menue depuis le magasin où j'étais allée. Et voilà qu'il l'avait fait avec moi! Quel pervers! Pourquoi aucune fille n'a rien fait à part l'engueuler, sérieux? Peace and Love? Mon c*l, ouais! Il se lança à ma poursuite, en me retenant le bras. Mais il a pas compris, lui! Malheureusement, il avait une poigne de fer, ce con! Je m’arrêtais, et plongeai dans son regard, et sur une voix menaçante, je lui dis:

- Lache moi ou c'est toi qui finiras comme ton sac...

Il hésita. Alors je fis apparaitre quelques flammes autour de lui, ce qui le contraignit à m'obéir. Pff... trop nul! Je rentrais dans l'Institut, furieuse. Après avoir pris une douche rapide, je m'allongeais sur mon lit, histoire de me calmer un peu en écoutant de la musique. Deux heures passèrent, lorsque je me réveillai en sursaut. M'étirant, j'allais ouvrir la fenêtre: le ciel était bleu, pourtant il faisait quand même un peu frais. Soudain, j'entendis une petite mélodie m'indiquant que j'avais reçu un message. Un numéro inconnu. Rah merde... qui c'était encore? Un stalker? Si c'était le cas, j'allais lui en faire voir de toutes les couleurs! Pff...

« Salut Akari-Chan, c’est Tomo, pour savoir si ça te dirai de m’entraîner un peu ? RDV au champ de fleurs dans trente minutes. »


Oh... Tomoyo? Ah oui,ça fait un bail! Ma chère partenaire de torture! Un entrainement? Avec joie, je me fais chier là! J'enfilais un pull fin, et un leggins. Je m'attachais les cheveux en haute queue de cheval, et me dirigeai vers le point de rendez-vous. La brise légèrement glacée faisait rougir mes joues.
Une fois arrivée, je remarquais quelqu'un allonger. Sans aucun doute, c'était Tomoyo. D'ailleurs elle me remarqua, et c'est avec un sourire qu'elle m’accueillit:

- Bonjour, cela fait longtemps que je n’ai pas eu de tes nouvelles.

Je lui rendit son sourire:

- Salut! C'est vrai. Contente de voir que tu vas mieux? Encore amnésique?


Retrouvailles périlleuse ?  206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Ven 25 Jan 2013 - 21:47

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Salut! C'est vrai. Contente de voir que tu vas mieux? Encore amnésique?

Aller mieux était un euphémisme, je pétais la forme. Pour être totalement honnête, je ne me suis jamais sentie aussi bien qu’à cet instant. Comme je me le disais souvent, l’amnésie m’avait fait du bien, du moins un temps. Ensuite, quand tous les souvenirs sont revenu ce fût dur, simplement car on se prend comme une baffe dans la figure et on se rappelle de tout, du moindre mot et du moindre geste.

Le point positif est qu’on arrive à mieux gérer qu’avant, vu que ce sont que des souvenirs on n’a pas toujours l’impression de les avoir vraiment vécu, alors ce qui nous gêne de trop, on peut simplement l’effacer de notre mémoire, faire comme si, cela n’avait jamais existé. J’avais eu du mal avec Marina, car elle, je savais qu’elle était réelle, je savais que j’avais eu une histoire avec elle et je savais qu’elle m’avait abandonné alors que j’avais besoin d’elle. Alors après tout ça, je m’étais recentré, j’avais fait un travail sur moi-même. Je m’étais jurée de ne plus tomber dans le panneau de l’amour et de m’entraîner comme une dingue pour être la meilleure.

- Non, tous mes souvenirs me sont revenus et j’ai comme l’impression que je suis devenue pire qu’avant. Enfin, ce n’est pas pour me plaindre !

Me relevant en me dépoussiérant légèrement, je m’avançais vers elle et l’observait. Elle n’avait pas changé, enfin si sûrement qu’elle devait être plus forte qu’avant. Car soyons logique, si moi j’étais devenue plus forte, elle ne s’était pas reposée non plus. C’était quand même d’Akari dont on parlait.

- Mais et toi, tout se passe bien depuis tout ce temps ? Tu as encore tué des gens ?

Me dirigeant vers le centre de ce champ, j’attendis qu’elle me rejoigne patiemment. Non, soyons franc, je n’étais pas quelqu’un de patient mais je savais avec qui je pouvais déconner et avec qui je devais rester un minimum sérieuse. Akari faisait partie de ces gens-là, je savais que je pouvais déconner mais avec une certaine limite. Elle était quand même ma partenaire de torture, avait-elle gardé toute son âme de guerrière ? Etait-elle toujours aussi sadique ou alors avais-je trop changé pour elle ?

- Bon soyons sérieuse, je t’ai donné rendez-vous ici pour une bonne raison et je doute de la réponse si tu es là. Par quoi commençons-nous ? Je sais que tu es connue pour ne pas ménager tes élèves, alors allons-y je suis prête.


Retrouvailles périlleuse ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Ven 25 Jan 2013 - 22:24

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

- Non, tous mes souvenirs me sont revenus et j’ai comme l’impression que je suis devenue pire qu’avant. Enfin, ce n’est pas pour me plaindre !

Tant mieux ! Je me souviens encore de ce jour où Shizuru avait failli la tuer. Je la connais très bien, et je sais qu’elle l’aurait fait. Heureusement que j’ai réagi, d’ailleurs. Le choc que Tomoyo avait reçu lui a offert une super perte de mémoire : su-per ! Et puis, ne parlons pas de Marina. D’ailleurs, qu’était-elle devenue ? Ce n’était pas une super amie, mais pas une ennemie non plus. Après tout, c’est grâce à elle que j’avais rencontré une amie ! Tomoyo se releva en s’époussetant, pour ensuite s’avancer vers moi. Tomoyo était restée la même, à part cette étincelle dans le regard. Ce que je veux dire par là, c’est que la Tomoyo d’avant était revenue ! Et c’est super parce-que ça veut dire que je vais bien m’amuser, et elle aussi !

- Mais et toi, tout se passe bien depuis tout ce temps ? Tu as encore tué des gens ?

Tuer des gens ? J’aimerais bien, personnellement. Mais entre nous, la dirlo, ça ne lui plait pas. Rien que le combat (ou il n’y a eu juste des blessés) l’a rendu assez furieuse, alors je n’imagine même pas sa réaction si je tuais un de ses précieux élèves. Et même, ces élèves n’en valaient pas la peine. Je préfère torturer et tuer les gens qui en sont dignes, qui m’amusent. Tomoyo s’avança vers le centre du champ, ce que je fis également. Pauvres fleurs, vous allez bruler… Ne vous inquiétez pas, je chargerai Sasuke de vous refaire germer !

- Bon soyons sérieuse, je t’ai donné rendez-vous ici pour une bonne raison et je doute de la réponse si tu es là. Par quoi commençons-nous ? Je sais que tu es connue pour ne pas ménager tes élèves, alors allons-y je suis prête.

Je m’étirais légèrement. J’étais venue, et maintenant fallait faire quelque chose, nan ? Oui, c’était THE question, sauf que je ne savais pas moi ! Je répondis d’abord à sa première question :

- Tout se passe bien, merci ! Et noon, malheureusement ! Cette vieille peau de dirlo me priverait de pouvoirs, sinon. Je fais juste quelques tortures passagères ! –fis-je en riant légèrement.

Puis je regardais Tomoyo dans les yeux, et avec un sourire en coin limite un rictus sadique, je demandais :

- Tu préfères t’entrainer aux pouvoirs, ou aux armes si tu en as une ?


Retrouvailles périlleuse ?  206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Sam 26 Jan 2013 - 18:38

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Tout se passe bien, merci ! Et noon, malheureusement ! Cette vieille peau de dirlo me priverait de pouvoirs, sinon. Je fais juste quelques tortures passagères !

Akari n’avait, au final, pas changé. Elle restait ma partenaire de torture, la fille que j’avais admirée au tout début. Qui m’avait montré que je pouvais exprimer mes côtés obscurs.

Torturer les gens, j’aimais ça aussi. Lire la peur dans leurs yeux s’agrandir au fil des minutes et les voir graver votre visage dans leurs têtes pour qu’il sache qu’au final, ils doivent se méfier de vous. Lorsque cela se passait, généralement, je ressentais un sentiment de puissance.

- Tu préfères t’entrainer aux pouvoirs, ou aux armes si tu en as une ?

Les armes ? Mon corps était mon arme, je me servais de lui de chacun de mes muscles pour en faire un objet dangereux. Quand les choses étaient en ma faveur, généralement, je trouvais une arme sur le lieu du combat et j’improvisais au moment venu.

- Je n’utilise pas d’arme, uniquement mon corps et mes pouvoirs et généralement quand j’en trouve une, j’improvise en fonction de celle-ci.

La regardant quelque peu, je me demandai par quoi elle allait me faire commencer. Après tout, il serait logique qu’elle doute de moi suite à mon amnésie et elle m’avait seulement vu combattre une fois, c’était ce combat contre Shizuru et j’étais une jeune initiée à ce temps-là. Je savais que les choses étaient différentes pour moi, c’était une réalité. C’était comme une renaissance et peu de gens avait cette chance.

- Alors par quoi veux-tu commencer ? Et en ce qui concerne Hideko, ce qu’elle ignore ne peut pas la tuer ou la rendre malade, je doute qu’elle sache les moindres fait et geste de tous ses élèves, si ?


Retrouvailles périlleuse ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Dim 27 Jan 2013 - 18:44

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

- Je n’utilise pas d’arme, uniquement mon corps et mes pouvoirs et généralement quand j’en trouve une, j’improvise en fonction de celle-ci.

Mmm... donc elle n'avait pas d'armes. Très bien, alors. On allait pouvoir faire du corps à corps et s'entrainer avec le feu. Seulement, avait-elle été amnésique vis-à-vis de ses pouvoirs? Ou a-t-elle tout retrouvé? En tout cas, à la salle d'entrainement, elle avait eu plutôt une bonne maitrise. Je ne devrai donc pas la sous-estimer. En fait, il ne faut jamais sous-estimer quelqu'un, loin de là. Toujours les surestimer. Ainsi, il sera plus simple de déceler les points faibles de votre proie. Oui, votre proie.

- Alors par quoi veux-tu commencer ? Et en ce qui concerne Hideko, ce qu’elle ignore ne peut pas la tuer ou la rendre malade, je doute qu’elle sache les moindres fait et geste de tous ses élèves, si ?

Bah, un peu, oui, malheureusement. A l’extérieur de Terrae, je n’aurais aucun mal à le faire. Mais si je touche à un seul de ses élèves, je me ferais virer sur le coup, je pense. D’ailleurs, en parlant de « virer », la grande sœur de Tomoyo, Tomoe était sur le point de faire virer non ? D’après ce qu’on m’a dit, elle est partie de son plein gré. Bref, ce ne sont pas mes affaires, après tout.

- La vieille ne veut pas qu’on touche à ses précieux élèves, et elle est malheureusement au courant de MES moindres faits et gestes. Depuis mon combat avec Shizuru, faut dire que je fais partie de ses élèves « difficiles à gérer »… Bon, en ce qui concerne l’entrainement,… Attaque-moi. Avec tout ce que tu as. Montre-moi de quoi tu es capable.

Un énorme sourire illuminait mon visage. Il soulignait mon impatience à commencer cet entrainement. J’aime combattre. J’aime sentir l’adrénaline faire son effet. J’étais prête, sur mes gardes. Montre moi de quoi tu es capable, partenaire de torture.


Retrouvailles périlleuse ?  206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Lun 28 Jan 2013 - 20:45

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- La vieille ne veut pas qu’on touche à ses précieux élèves, et elle est malheureusement au courant de MES moindres faits et gestes. Depuis mon combat avec Shizuru, faut dire que je fais partie de ses élèves « difficiles à gérer »… Bon, en ce qui concerne l’entrainement,… Attaque-moi. Avec tout ce que tu as. Montre-moi de quoi tu es capable.

Pas de chance pour elle, pour tout dire, je n’avais plus eu de nouvelles d’Hideko depuis bien longtemps, depuis la fois où j’étais amnésique d’ailleurs, donc j’étais un peu libre de faire ce que je voulais. Cela me faisait bizarre d’ailleurs, car j’avais laissé pour mort un jeune initiée et je n’avais pas de nouvelle d’elle. Prions pour qu’elle ne soit jamais au courant de ça. J’étais tiraillé entre deux sentiments à propos de ce combat, la fierté, car au final je l’avais bien démoli et je me sentais de plus en plus puissante et de la honte car c’était un élève plus jeune et moins expérimenté que moi mais au final, je n’allais pas changer pour obéir à quelques règles.

- Je suis bien contente que ce ne soit pas la même chose pour moi.

Souriant doucement, je me remémorais cette puissance que j’avais ressentie quand j’avais perdu le contrôle, je savais que je ne devais plus me permettre de ça car c’était dangereux, autant pour moi que pour les gens qui m’entouraient.

Posant doucement ma main à terre, je fis brûler les fleurs pour avoir un espace de 5m, après tout autant en sacrifié quelques-unes plutôt que tout le champ, enfin ce n’était que mon avis. Regardant mon espace de combat, j’enflammais les extrémités, je savais bien qu’elle n’aurait aucun souci à sortir de là mais elle m’avait demandé de lui faire, en gros, une démonstration. Générant un bouclier de feu, je ne perdis pas une seule seconde, et créait un fouet de flamme.
Ce n’est pas car je n’avais pas d’armes que je ne pouvais pas en créer. Puis, le fouet donnait un petit effet de style, garce dominatrice c’était pas mal. Lançant deux boules de feu en l’air, je les fis se désintégrer dans le ciel afin qu’une “pluie” de feu s’abatte sur elle. Oui, une idée qui venait de me traverser la tête, plutôt intéressant quand on y pensait.

- Akari Ushiromiya, sous ce serment, je te contrôle.

Malheureusement, le marionnettiste n’était pas mon point fort, cependant, je me débrouillais généralement et dans les situations les plus périlleuses, il me rendait service. Je sentis seulement quelques ficelles, cela ne servait donc à rien que je continue pour le moment, je ne devais pas oublier à qui je me frottais, elle n’était pas n’importe qui, elle était doté d’une grande puissance et ça rien qu’en la regardant on sentait son énergie et c’était impressionnant.

Je ne lui avais pas tout montré après tout, il fallait aussi quelques surprises, je voulais surtout voir si j’avais réussi à la toucher ou à lui prouver que je m’étais considérablement améliorée en technique et en puissance. Soit, à toi Akari.



Retrouvailles périlleuse ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Lun 28 Jan 2013 - 21:44

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

- Je suis bien contente que ce ne soit pas la même chose pour moi.

Le sourire qu’elle arborait en disait long sur ses actes : elle a sûrement du faire une connerie. On parle de ma partenaire de torture, après tout. Les gens avec qui je « m’amuse » ne sont pas n’importe qui, n’est-ce-pas ? Elle eut la brillante idée de faire disparaitre cinq mètres de fleurs. Tant mieux, on s’entrainera sur ce périmètre restreint. Ah, tiens, apparemment, elle vient d’en enflammer les extrémités, chose futile, par ailleurs. Elle sait parfaitement que je pourrais passer à travers sans problèmes. Etait-ce un défi ou une mesure de précaution ? On verra bien. Elle créa un bouclier de feu, pour ensuite faire apparaitre son fameux fouet de flamme. Ca me rappelle de très joyeux souvenirs ! D’ailleurs, ça donnait de la classe à Tomoyo. Tant mieux. Elle créa deux boules de feu en l’air. La connaissant, il y avait surement un truc qui allait se passer, mais je ne savais pas quoi. Oh, une pluie de feu ? Intéressant !

Akari Ushiromiya, sous ce serment, je te contrôle.


Ah, la maligne ! Je sentis son emprise sur mon corps. D’ailleurs, l’emprise était plus puissante que d’habitude j’ai l’impression. Une amélioration notée. Les flammes commençaient à tomber. A mon tour de jouer, maintenant. J’avais la grande chance d’être parfaitement fusionnelle avec mon élément. Je n’avais pas forcément besoin des mains pour l’invoquer. Je fis apparaitre du feu qui prit la forme d’un toit au-dessus de moi. Ca n’empêchait pas la chute, surement. Mais toutes les « gouttes » de feu qui se mélangeait à mon toit furent immédiatement absorbées en ma faveur. Lorsque sa petite pluie fut terminée, je fis intégrer mon « toit » dans mon corps. L’énergie des gouttes de Tomoyo était devenue mienne. Je n’avais encore rien fait, j’étais sur la défensive.

- Je remarque une amélioration de l’emprise sur le corps, et cette idée de pluie de feu est excellente. Tu es sur la bonne voie, Tomoyo. J’attends la suite, je reste sur la défensive. Je veux voir tes capacités offensives avec et sans ton don de marionnettiste.

Une odeur de fumée se propageait dans l’air. J’espère que les fleurs tiendront le coup…


Retrouvailles périlleuse ?  206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Mer 30 Jan 2013 - 14:38

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

La regardant faire, je fus surprise de constater qu’elle n’avait pas besoin de ses mains pour invoquer son feu, preuve qu’elle ne faisait plus qu’un avec celui-ci, il fallait que j’essaye cela plus tard. La regardant créer un toit de feu qui absorbait toute mes « gouttelettes », je ne pus m’empêcher de sourire. Elle était forte, concentrée et précise et j’aimais ça.

- Je remarque une amélioration de l’emprise sur le corps, et cette idée de pluie de feu est excellente. Tu es sur la bonne voie, Tomoyo. J’attends la suite, je reste sur la défensive. Je veux voir tes capacités offensives avec et sans ton don de marionnettiste.

Faisant légèrement bouger mes cheveux, je me concentrais fortement, pas question de perdre le contrôle, j’étais plus forte que ça ! Observant les flammes autour de nous, je leurs infusaient plus de puissance de sorte que ça fasse un mur, puis que cela créé aussi des fouets incontrôlables qui claquaient dans tous les sens.

- Merci pour les compliments. Aurais-tu douté de moi à un moment Akari ?

Lançant mon fouet vers elle, je ne m’attendais pas spécialement à la toucher, mais j’envoyais par intermédiaire de mon fouet, des boules de feu explosives vers elle. Il fallait qu’elle les évite, car si ça touchait quoi que ce soit, elles explosaient. C’était marrant. Sentant que je perdais un peu d’énergie, j’absorbais une partie des flammes qu’il y avait derrière moi, sentant à nouveau cette douce chaleur en moi, je ne pus qu’être satisfaite.

Il ne fallait pas que je dépense mon énergie inutilement, et il ne fallait pas que j’en fasse trop non plus, sinon l’épisode Naoki allait se reproduire. Pas qu’Akari n’aurait su contrer mes attaques mais c’était terriblement dérangeant de ne pas être maître de son corps et de sa puissance.

Créant deux petites boules de feu, je les fis fusionner et les séparaient en disque de feu. J’envoyais tous ceux-ci vers Akari en contrôlant leurs trajectoires. Cela était plaisant, même si pour elle tout ce que je faisais devait sembler ridicule, je pouvais me lâcher totalement sans avoir peur des représailles de la grande prêtresse car j’avais laissé pour mort... Ara, accidentellement blessé un initié. La regardant doucement, je pensais à une technique, c’était le moment pour la tester au final. Utilisant ma vitesse pour m’approcher d’elle alors qu’elle était concentrée sur mes disques de feu, je lui fis un sourire sadique.

- Etrangle-toi !

Il ne restait plus qu’à voir, si tout ceci allait fonctionner et l’atteindre.


Retrouvailles périlleuse ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Mer 30 Jan 2013 - 21:23

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

Tomoyo fit des limites qu’elle avait établit des murs pour ensuite les transformer en fouets qui claquaient dans tout les sens. Je ne cesserai de le répéter, mais pauvre fleurs.

- Merci pour les compliments. Aurais-tu douté de moi à un moment Akari ?

Non, pas vraiment. Enfin, si, légèrement. Mais après mûre réflexion, non. Après tout, comment sous-estimer une partenaire de torture ? Elle lança son fouet vers moi : elle ne voulait pas me toucher, sinon elle se serait avancé un minimum. Son fouet commandait en fait des boules de feu explosives. Mmm… une des boules toucha par terre, et explosa. Oh, merde. En gros, j’explose si je me fais toucher. J’aime relever les défis. Pendant que Tomoyo voulait récupérer son énergie, je me concentrais pour prendre le contrôle des boules. La vieille peau avait été la seule à me montrer cela, mais si j’y arrive maintenant, je pourrais devenir encore plus puissante que je ne l’étais. Même pour une Etoile comme moi, c’était un exercice extrêmement dur, et il me fallait un bon petage de câble pour le réussir par chance. Mais je ne veux pas de chance. Vu que je n’avais pas le temps de me concentrer en fait, et que ses putains de boules s’approchaient de moi, je n’eu pas le choix que d’ériger un épais mur de feu autour de moi. Les boules explosèrent dans mon propre feu. Le mur revint dans mon corps, l’illuminant légèrement d’une lumière orangée.
Tomoyo créa ensuite deux boules de feu qui se divisèrent en disques. L’emprise de la jeune fille commençait à s’affaiblir, je pouvais donc légèrement bouger mon corps. Bien que j’étais fusionnelle, j’étais plus à l’aise avec les gestes. Je commandais à l’aide de ma main gauche une langue de feu énorme et…

- Etrangle-toi !

OK. Elle veut jouer avec moi ? Bien que l’emprise se resserrait sur moi, et que mes jolies mains allaient vers mon cou, je me dépêchais cette fois-ci en utilisant ma « fusion » avec mon élément pour le commander. La langue de feu avala tous les disques avant de revenir en moi. Ugh… A part ça, je suis juste en train de m’étrangler. Great, yeah. Bien, Tomoyo. Elle combine à merveille son élément et son don. Un rictus éclaira mon visage. Allons Akari, tu ne va pas te faire étrangler ? Je concentrais un petit peu de mon énergie d’Etoile entre elle et moi. On pouvait voir mes yeux devenir légèrement fluorescents rouges : attention.

- Trois… deux…un…

BAAAM !!! L’explosion provoquée par cette concentration d’Energie nous propulsa chacune à quelques millimètres près des limites du « terrain ». Le choc pouvait paraître puissant pour ceux qui n’en ont jamais vu, mais pour moi, c’était assez banal. Voire pas assez puissant. Je me relevais, délivrée de l’emprise. J’aurais pu utiliser bien d’autres techniques pour me libérer de son emprise, mais je veux voir ce que cette explosion suscitera chez elle : de l’excitation ? Elle pourra alors me montrer peut-être ce qu’elle aurait fait à ses proies dernièrement… à un Air, parait-il. Est-ce- vrai qu’elle aurait peté un câble ? J’attends de voir ça…

- Bonne combinaison Tomoyo. Sans ce don de manipulation, qu’es-tu capable de faire ?-demandais-je sur un ton légèrement provocant.


Le sourire que je lui adressai en disait bien long : « Je t’attends, montre moi de quoi tu es capable ! »


Retrouvailles périlleuse ?  206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Mer 30 Jan 2013 - 23:10

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

La regardant s’étrangler, je souris de manière satisfaite. Un bon point pour moi si je pouvais contrôler Akari. Enfin, contrôler, c’était un grand mot mais déjà la faire m’obéir un tant soit peu. Regardant ses yeux devenir rouge, je sentais mon corps se tendre, mon instinct me disait de faire attention.

- Trois… deux…un…

Explosion, elle avait fait exploser son énergie, pas assez pour faire des dégâts considérable, mais juste assez pour bien m’énerver. Je savais que ce n’était pas une raison, mais ces derniers temps, j’étais facilement irritable et je m’énervais pour rien ! Je ne savais pas pourquoi mais cela me gonflait au possible. Ara, passons, ce n’était pas le moment de réfléchir. Sentant que mon contrôle me lâchait peu à peu, j’essayais comme je pouvais de me reprendre. Cette douleur, je ne voulais plus la ressentir.

- Bonne combinaison Tomoyo. Sans ce don de manipulation, qu’es-tu capable de faire ?

Voulait-elle vraiment voir quand, grâce à mon don, j’enlevais le contrôle que j’avais sur mon corps ? Voulait-elle voir le monstre que je devenais lorsque je laissais le démon qui était en moi prendre possession de mon corps ? Voulait-elle vraiment voir ça ? Aurait-elle entendu parler de ma perte totale de contrôle sur ce jeune initié ? Possible, car il devait se trouver à l’hôpital et en très mauvais état.

- Ne me tente pas.

J’essayais de reprendre le contrôle, mais je savais au fond de moi que c’était trop tard, j’avais chaud beaucoup trop chaud pour mon propre bien. Je savais qu’il en était fini de mon contrôle. Observant les flammes autour de moi, je souris à Akari.

-Tu n’aurais pas dû.

Je ne reconnaissais pas ma voix, elle était étrange, plus douce, plus sensuelle, plus attirante. Absorbant tout le feu qu’il y avait autour de moi, je me mis à sentir cette douleur et cette puissance en même temps. J’étais de nouveau le pantin de mon pouvoir. Je sentais à nouveau cette aura autour de moi qui faisait flotter mes cheveux et je vis à nouveau des braises autour de moi. Ce n’était pas bon, je sentais au fond de moi que c’était pire qu’avant mais que ce passait-il ?

Regardant Akari, j’essayais de lui faire passer un message par pensée, mais à la dernière nouvelle je n’étais pas télépathe. Elle ne pouvait pas savoir ce que j’endurais en étant dans cet état. Personne ne savait ce que je vivais, personne ne comprenait à quel point c’était horrible d’être contrôlé par son pouvoir. Regardant les braises aller enflammer les fleurs aux alentours, je savais que les dégâts allaient être importants. Voyant le paysage en rouge, je compris que mon sang montait dans mon cerveau, mes yeux était-il rouge ? C’était fort probable. Montrant du doigt Akari, une traînée de feu allait jusqu’à elle mais ce n’était pas tout, ce feu l’encerclait. Je voyais la fumée sortir de mon corps et redis l’air irrespirable, néfaste. M’enroulant de flammes, je regardais Akari et lui envoyait des boules explosives. Il fallait que je me stop absolument, j’allais faire pire sinon je le sentais. C’est comme si le démon en moi s’amusait de provoquer la souffrance, alors d’accord j’aimais ça aussi, mais pas provoquer la souffrance des gens que j’appréciais.

Je sentis quelque chose me percuter mais je n’étais pas capable de le voir ou même de le sentir, tout ce que je sentais c’était mon corps brûlant qui me faisait horriblement mal et j’entendis un cri. Après mure réflexion, c’était moi qui criait, j’avais trop mal, mon pouvoir m’échappait et je ne le voulais pas, ce n’était pas le moment.

M’écroulant sur le sol, j’eu du mal à reprendre ma respiration, je regardais Akari et tout ce que je voyais était une expression étonnée et autre chose que je n’arrivais pas à décrire.

- Ara, désolé.



Retrouvailles périlleuse ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Jeu 31 Jan 2013 - 16:35

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

- Ne me tente pas.

Oh, j'ai comme l'impression que j'ai irrité miss Tomoyo. Quoi, elle va s'énerver juste parce-que je lui ai fait une petite remarque? Je ne reconnais plus ma partenaire de torture, là! Le sourire qu'elle m'adressa confirma mes doutes: elle allait peut être presque refaire la même scène qu'avec cet autre élève.

-Tu n’aurais pas dû.

Une voix douce, légèrement sensuelle et attirante. Mmmm... Elle allait vraiment y aller. Très bien, j'attends donc. Elle n'avait plus d'emprise sur moi, tant mieux. Elle absorba tout le feu autour d'elle. Son Énergie devenait instable et l'envahissait: elle ne pouvait pas se contrôler. Ce sentiment de se faire contrôler par son propre pouvoir était très douloureux. Je n'y ai fait face qu'une fois pour mon etoilisation, mais ça me suffit. Son feu consuma un grand périmètre aux alentours. Et son regard... Son regard... Il me semblait y déchiffrer.... La douleur? Tenterait-elle de me faire comprendre quelque chose? Une trainée de feu m'encerclait violemment. L'air était irrespirable. Il fallait l'arrêter! Shit... Elle risque de se blesser. Il fallait que je trouve un moyen de la calmer. J'entendis par la suite un cri. C'était Tomoyo. Elle m'envoya des boules explosives que j'esquivai en s'enroulant dans ses flammes.
Elle s'écroula ensuite sur le sol, haletante, et me dit:

- Ara, désolé.

Je la regardais, un peu surprise et inquiète pour elle. Je regardais les flammes qui subsistaient et m'approchais d'elles:

- Les Feu sont réputés pour être des sadiques au sang-froid...

Je plongeai ma main dans les flammes de Tomoyo. Elles ne voulaient pas de moi et commencèrent à entourer mon bras sans que je me brûle. Je fermais les yeux et inspirais un grand coup. J’essayais d’en prendre possession, mais impossible. Je n’y arrivais pas. Et si ça continuait, elles allaient m’engloutir. Je me débarrassais d’elle en les absorbant de force. Mon bras brilla légèrement. Je m’approchais ensuite de Tomoyo, et lui tendis la main :

- … mais apparemment, tu es plutôt impulsive. Je sais combien c’est douloureux… de se faire contrôler par son propre pouvoir.

La piscine en avait fait les frais. Heureusement que Sasuke avait été là, d’ailleurs… Sinon, je n’aurais pas donné cher de ma peau, ni du personnel… Je pense que Tomoyo est instable car elle se rapproche de l'étoilisation. Je rajoutais, avec un sourire rassurant (oui, je sais en faire!!!):

- Ne t'inquiètes pas. Relèves-toi, et surtout, essaie de ne pas réagir aux taquineries. Ce que tu as fait est rien, comparé à ce que tu feras bientôt. Si jamais tu deviens incontrôlable, laisse faire. Plus tu résisteras, plus ça empirera. Et au final, tu te blesseras! Bien, continuons plus doucement.




Retrouvailles périlleuse ?  206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Jeu 21 Fév 2013 - 10:21

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Les Feu sont réputés pour être des sadiques au sang-froid...

Je le savais et habituellement, je l’étais. Mais comme je le disais, ces derniers temps c’était de plus en plus compliqué pour moi de rester froide. Je ne me contrôlais plus, autant mon pouvoir que mon propre corps. Enfin, je supposais que j’avais un défaut de fabrication et il fallait que j’aille voir Hideko pour ce problème, car cela commençait légèrement à me courir...

- … mais apparemment, tu es plutôt impulsive. Je sais combien c’est douloureux… de se faire contrôler par son propre pouvoir.

Je me demandais ce qu’elle voulait dire par là, cette situation, l’aurait-elle vécu elle aussi ? Etait-ce courant au feu de perdre le contrôle à un moment ou à un autre. Car, moment d’honnêteté, le feu est un élément très dangereux, trop dangereux...

- Ne t'inquiètes pas. Relèves-toi, et surtout, essaie de ne pas réagir aux taquineries. Ce que tu as fait est rien, comparé à ce que tu feras bientôt. Si jamais tu deviens incontrôlable, laisse faire. Plus tu résisteras, plus ça empirera. Et au final, tu te blesseras! Bien, continuons plus doucement.

Laisser faire ? J’avais le sentiment que si je laissais faire cette possession, il n’y a pas que moi qui serait blessée, pas que cela me dérange, certaines personnes le méritaient amplement, mais si jamais j’étais avec des amis à moi, là je ne pourrais pas le supporter. Continuer doucement avait-elle dit ? Bien, car moi-même, malgré ce léger contre temps, je ne comptais pas m’arrêter. J’étais épuisé mais je savais que je pouvais encore tenir dans un combat, c’était mon mentor et je n’allais pas être faible devant elle. D’ailleurs, je n’étais faible devant personne.

Me remémorant le début du combat, je souris en me rappelant qu’elle avait observé une petite quantité de mon feu. Me concentrant sur elle, je ressenti cette partie de moi courant en elle. Je n’avais jamais essayé cette technique, mais après tout, j’étais à un entraînement donc c’était le moment. Ressentant cette energie, je la regardais dans les yeux en souriant doucement, je savais bien que je ne pouvais pas la blesser fortement, néanmoins, je pouvais la géner quelque peu.

- Akari Ushiromiya, sous ce serment, je te contrôle.

Je sentis directement les fils de la manipulation, je savais que je n’allais pas tenir longtemps, donc je devais faire vite. L’empêchant de bouger, je fis amplifié mon feu en elle, je réunissais chaque particule afin de faire quelque chose de plus gros dans son coeur et qui sait peut-être brûle quelque chose en elle. Au final, je visualisais mon pouvoir en elle, et je le fis chauffer. Il est courant pour les feux de ne pas se brûler au contact de notre propre feu, mais au contact d’un autre cela brûlait quand même. Souriant de manière sadique, j’attendis que la chaleur soit au maximum afin d’extraire mon feu de son corps. Alors Akari, cette douleur est-elle supportable ?

- Tu veux dire, que tu as déjà perdu le contrôle toi aussi ?


Retrouvailles périlleuse ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Jeu 21 Fév 2013 - 20:17

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akari Ushiromiya
Messages : 1522
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : 1. Mannequin de renom. 2. Infirmière de Terrae. 3.Cut someone into pieces...?
Humeur : Don't go screaming if I blow you up with a bang, sweetie~

Lorsqu’elle se releva, et que j’aperçus son sourire, je compris qu’elle allait recommencer le combat. Et cette fois-ci, je fus assez surprise de ne pas la voir agir. Qu’est-ce qu’elle mijotait ? Je sentis soudain… comme quelques chose, un corps étranger à l’intérieur de moi-même. Merde, soit elle essaie de me cramer de l’intérieur… attends, elle ne m’a pas touché. Ce n’est pas possible. Comment elle a fait ? Mon cerveau était en ébullition. Je me remémorais un de mes meilleurs combats où j’avais à peu près subi la même chose : Shizuru avait essayé de me cramer de l’intérieur, mais grâce à son hallebarde. En gros, il y avait un intermédiaire qui nous reliait toute les deux. Or, ici… rien. Elle n’avait pas le pouvoir d’invisibilité, donc elle n’avait rien rendu invisible. Je le sentais venir, celui-là…

- Akari Ushiromiya, sous ce serment, je te contrôle.

Voilà, c’est bien ce que je pensais. Je sentis mon corps s’immobiliser. Je le sens me bruler… putain, elle veut me tuer, elle ? Je fis une grimace de douleur, sentant ce feu me torturer de l’intérieur… Shit… Je respirais plus profondément afin d’atténuer le feu et la douleur… et surtout ventiler mon corps. Argh… je t’assure que si je pouvais enflammer tout ce champ de merde et la cramer en même temps, je le ferais. Mais il faut que je reste calme et que je trouve une solution. Des gouttes de sueurs perlaient de mon front… Allez, concentre et oublie cette douleur. Je fermais les yeux. Cette chaleur en moi ne m’appartenait pas. Loin de là. Comment s’était-elle intruse dans mon corps, sans aucun intermédiaire ? Peut-être que… mais si ! J’avais absorbé de force son Feu… Voilà pourquoi Dan me disait de ne jamais absorber un feu de force, sans avoir réussi à le mettre sous son contrôle… Rah, merde… En gros, là, ma survie dépendait de cette technique que j’essayais d’appliquer depuis deux mois !? Je cours à ma mort, moi… Depuis deux mois j’essaie de m’approprier le feu de quelqu’un d’autre, et j’y arrive toujours pas… ne serait-ce que quelques secondes ! On m’a dit que c’était normal, car c’était une technique qui s’ouvrait à nous que lorsqu’on devenait Master. Pas le choix, il fallait au moins que je réussisse pour dix secondes !

- Tu veux dire, que tu as déjà perdu le contrôle toi aussi ?

Je fis un rictus sadique et amusé, tout en lui lançant un regard très menaçant. Je refermais les yeux, et commençais, tout en en inspirant et expirant, à essayer de m’approprier ce feu étranger. L’énergie qui coulait en moins s’enroula doucement autour du feu de Tomoyo, et essaya de l’apprivoiser. Putain, ça résiste. Si ça continue, ça peut me provoquer des dégâts vraiment graves. Allez, petit feu, accepte-moi ! Je ne vais pas te bouffer ! Il résiste, encore et encore. J’allais saturer si ça continuait ! Il fallait que je reste calme. Il fallait que je sois patiente (mon c*l, ouais ! Ca fait DEUX MOIS, putain !) ! J’essayais une autre approche. Mon énergie ne s’enroulait pas autour, mais le côtoyait. Histoire de l’habituer, on va dire. Doucement,-pendant que je crame de l’intérieur et que j’agonise-, mon énergie s’approche du feu de Tomoyo. Allez, tout doux. Le feu de celle-ci sembla se calmer un petit peu. Yeah ! Sur la bonne voie pendant que je toussote comme une folle, oui… Doucement mais surement, le feu de Tomoyo baissa sa chaleur et son intensité sous mes ordres. La derrière étape fut plus difficile, mais je réussis : enrouler mon énergie autour du feu étranger qui devint… le mien. Il arrêta de me bruler. Cette soudaine baisse de température provoqua chez moi un essoufflement qui se calma quelques minutes plus tard. Merde, je ne peux toujours pas bouger… Je rouvris les yeux, et regardais Tomoyo, un sourire encore plus amusé que le précédent au visage. Un important et épais bouclier de flamme m’entourait : la chaleur qu’il dégageait crama deux bons mètres de fleurs autour de nous. Par conséquent, il l’était également pour Tomoyo : déstabiliser le marionnettiste et le faire reculer. Sauf que là, j’avais besoin d’une petite vengeance donc ça ne me suffisait pas. Je pris son ex-feu, l’extrait de moi-même, et l’amplifiais en le transformant en mur de flamme se dirigeant à toute vitesse vers elle. Il n’y avait qu’une solution: sauter sur le côté. Mon bouclier me quitta et joignit le mur afin de le rendre plus épais et surtout plus long. Tiens, j’ai encore cramé des fleurs….

- Pour répondre à ta question, disons que la piscine a été entièrement détruite , toute l'eau s'est évaporée en cinq secondes chrono, les vitres ont fondues, enfin bref. Ouais. Il faut dire que j'avais des pulsions meurtrières ce jour-là...

JAMAIS je ne dirais la vraie raison de mon étoilisation!


Retrouvailles périlleuse ?  206939Sanstitre23




Oh...Come here, my prey. Get ready to be cut!:
 


- absente (Dan et Celia aussi x3)
##   Jeu 21 Mar 2013 - 12:15

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

La regardant souffrir doucement, je n’aimais pas le sourire que je voyais sur son visage, ce sourire sadique qui prouve clairement qu’on va faire souffrir l’autre personne. En fait, je l’aime ce sourire, je le fais assez souvent et il permet de faire peur à mes petits adversaires, mais venant d’Akari, cela allait être intéressant !

Regardant le mur de flamme se diriger vers moi, il fallait que je trouve une solution, car je devais réaliste, mon bouclier ne ferait pas le point face à la puissance de cette fille. Je n’étais pas suicidaire, loin de là, mais il fallait pourtant que je réagisse, je ne voulais pas juste sauter sur le côté pour sauver ma peau, je voulais lui montrer que je pouvais être créative et combattante, enfin si elle doutait encore sur ce point-là. Regardant la hauteur de ce mur, il n’y avait aucun moyen que je saute au-dessus. Il fallait que je réfléchisse, que je me serve de l’environnement autour de moi, mais mise à part des fleurs et des arbres, il n’y avait rien, absolument rien d’utile.
Regardant ce mur se rapprocher de moi, j’envoyais des lames de feu afin d’essayer de le briser mais rien à faire, ce mur mangeait mes attaques, il fallait que j’essaye quelque chose, cela semblait fou et je n’aurais plus de force après mais, je ne pouvais pas me laisser faire comme ça, j’essayais moi aussi de créer un mur, bon soyons honnête cela ressemblerait sans doute plus à une mini porte mais je ne pouvais pas me résoudre à esquiver cette attaque.

Je me concentrais légèrement et imaginait la porte pour la créer à l’identique, une fois cela fait, je l’envoyais contre le mur de ma redoutable adversaire, et couru vers cette fournaise, après tout, si j’avais une chance de passer à travers autant la saisir de suite ! Sentant que je commençais à avoir chaud, je fis augmenter ma température corporelle et attendit l’ouverture tant espérer. Voyant le mur et ma « porte » entrer en collision, je remarquais une légère ouverture, et pour être honnête ne me demander pas comment j’ai réussis à passer dans ce trou mais j’y étais parvenue, mais pas sans dommage, mes vêtements étaient brûlés et certaines parties de mon corps aussi.

- Pour répondre à ta question, disons que la piscine a été entièrement détruite , toute l'eau s'est évaporée en cinq secondes chrono, les vitres ont fondues, enfin bref. Ouais. Il faut dire que j'avais des pulsions meurtrières ce jour-là...

- Ara, j’ai peut-être été trop audacieuse sur ce coup. A t’entendre, devenir étoile est pénible, limite douloureux, je ne comprends pas…

Je ne craignais pas la douleur, loin de là, mais pourquoi la douleur devait être présente partout où on allait ?

- En même temps, tu as des pulsions meurtrières tous les jours non ?

Oui j’avais fait de l’humour, j’étais à moitié cramée, le champ de fleurs et bien,… paix à son âme et je faisais de l’humour de bas étage, hum manque de sommeil, oui on va dire ça.


Retrouvailles périlleuse ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   
Contenu sponsorisé

 

Retrouvailles périlleuse ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Champ de fleur.
Aller à la page : 1, 2  Suivant