Partagez
Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ?
##   Mer 30 Jan 2013 - 23:17

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alexander MacDowel
Alexander MacDowel
Etoile Terre Solaire
Messages : 432
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 25

La neige tombait toujours du ciel japonnais.. J'aime vraiment beaucoup la neige.. Mais là c'était un peu trop en si peu de jours.. Il neigeait toujours et je devais couver quelque chose.. J'étais donc sortit prendre l'air. Vous me direz : Sortir en étant hypothétiquement malade un jour d'hiver où il fait assez froid pour que de la neige tombe ? Et bien oui, accompagné d'un radiateur ambulant, c'est franchement mieux.. Comme vous l'aurez surement compris, j'avais embarqué Tomoyo dans ma balade. Elle non plus n'allait pas franchement super bien, signe ou pas, elle dégageais une forte chaleur.. J'avais quand à moi tendance à forcer les esprits des personnes aux alentours sans le vouloir, occasionnant des maux de têtes.. J'étais surement malade... Peut-être que cela anesthésiait un peu ma perception de mes pouvoirs.. ? Après tout, quand on a froid on sens plus ses doigts, peut-être que les maladies font cela à nos capacités.. ? Naïf moi.. ? Pas vraiment, j'essaie plutôt de me rassurer..

Tomoyo et moi étions donc de sortie. Surement à cause de nos visages exprimant le peu de joie de vivre que nous avions à cet instant précis, toutes les personnes changeaient de direction ou au minimum de trottoir. Nous étions encore dans l'Institut et donc entourés d'élèves aux "mêmes" pouvoirs que nous, mais pourtant, à nous deux arrivions à refroidir toutes les personnes présentes qu'elles soient gentilles ou aux intentions belliqueuses, personne ne venait nous déranger.
J'observais Tomoyo.. Depuis notre rencontre dans la salle d'entraînement avec les deux jeunes de l'Institut, nous nous étions rapprochés. Nous étions de parfait opposés et pourtant on s'entendait bien. On peut dire qu'ont s'équilibraient.. Son manque d'empathie déteignait des fois sur moi en sa présence et je rendait plus doux son caractère... "fort"... Ce qui ne l'empêchait pas de prévoir des plans assez louches en ma présence. Chose qu'elle fit à l'instant même.. N'étant focalisé que sur elle, afin d'éviter de faire du mal à d'autres personnes (Tomoyo étant plus forte d'esprit ou plus détraquée...), je ne perçut pas le petit groupe de personnes qu'elle visait.
Tandis que je me fit emporté par une fille presque en furie, j'observais le petit groupe qui n'était qu'un duo que je reconnu assez facilement.. Bito que j'avais déjà croisé dans les songes de Tomoyo et June avec qui j'avais déjà fait une mission.. Arrivés devant eux, les pensées de mon amie vinrent perturber mes propos..

- Bonjour.. Désolé si on est pas de très bonne humeur.. On est légèrement patraque.. Comment allez-vo-.... Bito t'a presque obligé pour t'embrasser dans les bois ?!

Les mots étaient partit tout seuls, moi qui croyait l'avoir dit mentalement.. Putin de maladie... C'est généralement dans ces cas là qu'on peut dire "oups", "bordel" ou "merde" pour les plus poétiques.. Intérieurement, j'affichais un sourire, c'est souvent dans ce genre de scène, qu'au cinéma, il y a la petite copine qui surgit de nul part.. Mais encore heureux nous n'étions pas dans un film.. Et de tout manière, j'aurais put la sentir... .... ..... Ne me dites pas que j'ai fais l'idiotie de dire un truc pareille sans vérifier mentalement si quelqu'un était là et rester concentré que sur une seule personne..
Si ? Oups... Bordel de merde...


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? Aalex11
##   Jeu 31 Jan 2013 - 0:00

Personnage ~
► Âge : 18 ans depuis le 10 janvier ! :D
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nana Ayako
Nana Ayako
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 641
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Singer. Sleep. Be with him. What else ? Oh... Shatter you.
Humeur : Electrique !

Ah la la... Quel jour enneigé ! Ca me rappelle quand j'allais en dessous de la tour Eiffel avec mon père quand je vivais encore en France... C'était tellement beau. La neige est une perfection en elle-même... Si blanche, si pure. C'était beau. Je m'en foutais de me répéter dans mes phrases. Car le plus important était d'exprimé ce qu'on voulait et ce qu'on aimait. Et Toc ! Dans ta face le philosophe ! Hum Hum... Je me calme. Quoi que nan... Aujourd'hui je ne pouvais pas me calmer. Je n'y arrivais pas. Aujourd'hui... j'étais d'une humeur tellement électrique que j'étais une vraie pile atomique ! J'étais beaucoup trop impulsive et je ne savais pas pourquoi. Je me sentais capable de défoncer la terre entière quoi ! Je ne comprenais pas trop ce qui m'arrivait mais je m'en fichais. Ma journée était bien comme elle l'était pour le moment. Je décidais de sortir afin d'y rejoindre Bito pour que l'on discute de l'entraînement que je devais lui donner... Après ce qui s'était passé... La maison hanté... l'infirmerie... la furie d'infirmière et tout... nous n'avions pas eu le temps d'en parler. Et dire que il y a un petit moment je venais d'avoir mes 17 ans... Je me sentais encore plus joyeuse. Certes je ne devais pas faire partie des plus grands mais c'était un an de plus ! Et puis mon anniversaire me fut souhaité que par Max et une autre amie... Je trouvais ça marrant. C'était toute en discrétion et j'avais trouvé ce ci fort intéressant. Nous nous étions donnés rendez-vous non loin des grilles et il m'avait prévenu qu'il serait en compagnie d'une amie. Je fus quelque peu méfiante mais j'avais quand même confiance en lui. Je fus obligée de passer devant la maison hanté et ma cicatrice dans ma paume de la main me démangea. J'en frissonnais presque. Que d'aventure... Je lâchais un long soupir repensant à tout ce qui m'était arrivée avec lui. On peut dire que c'était une rencontre du tonnerre entre deux éclairs ! HaHa... ! Ouais je sais c'est pas drôle mais honnêtement ce qui vous fait rire c'est les trucs les plus cons au monde ! Rien que quelqu'un qui se casse la gueule ça vous fait rire ! Donc pourquoi s'en inquiéter ? Honnêtement ? La logique humaine dès fois.... Quand on dit un truc drôle c'est pas drôle pour vous et quand c'est pas drôle et nulle vous rigolez ! Retrouvez votre manière du savoir vivre et on en reparle nan mais oh !
Hum... Brefons~
J'arrivais enfin au point de rendez vous et je fis la silhouette de Bito et de l'amie en question. Une jeune fille aux cheveux courts si je voyais bien... Plus je me rapprochais d'eux... plus les battements de mon cœur s’accélérait, je débordais tellement d'énergie que je n'étais pas sûre de pouvoir me contrôler niveau sentiment ou quoi que ce soit. Puis une fois en face d'eux, j'eus un large sourire aux lèvres.

- Bonjour, Bonjour tout le monde !

Je déposais mes lèvres sur la joue de Bito avant d'aller vers son amie et de lui tendre la main, gardant mon sourire. Elle avait l'air sympathique et très gentille. Je la regardais de mon regard doré et maquillé de noir, l'air joyeuse.

- Hey ! Salut moi c'est Nana ! Enchantée !

Elle se présenta à son tour sous le nom de June et nous nous serrâmes la main. Je me retenais de sautiller sur place encore une fois mais mes yeux pétillaient d'une énergie qui n'était pas habituel... N'y prêtant pas attention je m'étirais un bon coup, tandis que le vent soufflait fort dans ma chevelure doré et que la neige tombait sans arrêt... j'eus un léger frisson. J'avais un peu beaucoup froid... Ahem. Joignant mes mains je les frottais très fort marmonnant un "Putain je me les gèle...".

- Et si on marchait un peu ? Enfin je sais pas vous mais je sens qu'on va devenir des icebergs à nous seul si on reste debout dans le froid sans bouger...


Je me mis à côté de Bito, prenant sa main je la serrais dans la mienne sans demander son avis. Il était comme prit en sandwich entre elle et moi. C'était amusant. Puis nous avançâmes. Je sentais l'électricité qui circulait en moi et prête à être éparpillée dans une centrale nucléaire. Oh que oui ! Capable de tout péter je suis ! (Oui j'ai fait exprès de parler comme ça car... bah... j'avais envie ? Je vous zut tous !)
Puis soudain... je me stoppais net, lâchant la main de celui que j'aimais je me rendis compte que quelque chose manquait dans ma poche... Mon téléphone... et merde ! Où est-ce qu'il était ? Je posais mes mains un peu partout sur moi pour essayer de sentir mon téléphone mais... rien. Je fronçais un peu les sourcils avant de remarquer qu'il était juste à quelques centimètres de nous derrière. Je me retournais et me mettait à accroupir pour l'attraper. Raaah il y avait plein de neige dessus et un peu de terre ! Je restais un peu à terre pour l'essuyer ne faisant pas attention à mes compagnons lors d'un instant.

- Bonjour.. Désolé si on est pas de très bonne humeur.. On est légèrement patraque.. Comment allez-vo-.... Bito t'a presque obligé pour t'embrasser dans les bois ?!

Je me stoppais net de chez net encore une fois... Mettant mon téléphone dans ma poche je me relevais doucement et je sentis comme une colère en moi... Une colère tellement noire.. tellement forte... tellement inhabituelle... Je savais que ça allait se barrer en cacahuètes mais je ne pouvais pas contrôler ma colère... D'habitude mon self-contrôle était là pour me calmer un peu mais là je ne pouvais. Sa phrase résonna dans ma tête... Tel un taureau je voyais rouge... J'avais du mal à y croire mais pourtant... c'était ça. J'arrivais à toute vitesse face à coté de Bito avant de lui coller une grosse claque... Elle était d'une force... impressionnante... J'observais deux visages inconnus en face de moi... Un jeune homme et une jeune fille... Elle... Elle... Je serrais fort le poing, sentant ma colère grandir de plus en plus... Je sentais que ça n'allait pas en moi... Je me sentais trahie et... je n'en pouvais plus. C'était beaucoup trop pour moi. C'était insupportable. Jetant un regard bien plus que noir vers celui qui était concerné...

- Nan mais tu te fous de ma gueule toi ?! T-....Tu l'as embrassé ?!


Je sentais dans ma voix un ton inhabituel aussi... Mon impulsivité était plus forte que d'habitude. Oh que oui. Puis je me tournais vers Mademoiselle la concernée aussi. Je la regardais de haut en bas et je ressentais aussi une haine envers elle. Dans ma tête elle était coupable autant que lui. Je lui jetais un regard plein de colère à elle aussi

- Toi... Nan mais j'hallucine ! T'es pas gonflée de me piquer mon copain quoi ! Si tu te sens si seule t'as qu'à aller sur les sites de rencontres pour désespérer dans ton genre !


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? 238858Bioup
You decided to take my hand, you have no right to let go, because I would lose my way.
##   Jeu 31 Jan 2013 - 0:46

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

De la neige et encore de la neige, d’ordinaire j’aimais la neige. Elle me reposait, me calmait et me permettait de patiner en ayant l’esprit de noël, oui oui avec le chapeau et tout. Pourtant aujourd’hui, je l’a détestais. Elle m’énervait. Moi d’une humeur de chien ? Sans blague !

Mon réveil n’avait pas été des plus agréables. Quand je m’étais réveillée, j’avais eu la bonne surprise de constater que mes draps de lit était brûlé, je veux dire littéralement. Je savais que ma température corporelle était plus haute que la moyenne mais je n’avais jamais brûlé mes draps de lit, même quand je venais d’avoir mes pouvoirs ça ne m’était pas arrivé. Mais si ce n’était que cela, ça passait encore, et bien non, il fallait que tout ce que je touche tombe en cendre ou fonde instantanément, autant vous dire que pour manger ou boire c’était problématique.

Heureusement Alex m’avait proposé d’aller marcher, d’ailleurs il devait lui aussi être de mauvaise humeur vu sa sale tête. Il avait voulu me faire la bise et je m’étais reculé machinalement, après tout super accueil, une bise et la joue à moitié déformé à cause de la chaleur. Point positif d’être un volcan ambulant, je pouvais me permettre d’être en t-shirt. Nous étions donc de sortie, nous baladant légèrement sans forcément parler, après tout pour le moment être près d’Alex me donnait mal de tête suffisamment alors parler en plus de ça n’allait réellement pas être faisable. De plus, les personnes qu’on croisait dans la rue changeaient automatiquement de trottoir, aller savoir pourquoi. En fait, je le savais, ils avaient juste peur. Bon d’accord, il y avait de quoi avoir peur mais quand même, je ne torturais pas les personnes car je n’aimais pas leurs têtes, généralement il y avait une raison valable à ça.

Par exemple pour Bito, il l’avait cherché ! Il m’avait d’abord insulté puis et bien il m’avait embrassé sans mon autorisation juste pour voir ce que ça faisait et si cet idiot aimait sa nana. Je savais qu’Alex pouvait entendre tout ce que je pensais mais avoir des secrets pour un télépathe n’était pas des plus évident donc je faisais avec et puis avec le temps, c’était devenu un très bon ami en plus d’être mon calmant.

Regardant les gens en face de moi, quelle surprise que justement quand je pensais à Bito il se trouvait en face de moi avec cette salope de June par la même occasion, oh mon dieu je vais rayer deux personnes indésirable de Terrae, une pierre deux coups comme on dit !!

- Bonjour... Désolé si on n’est pas de très bonne humeur... On est légèrement patraque... Comment allez-vo-.... Bito t'a presque obligé pour t'embrasser dans les bois ?!

Tournant mon regard vers lui, je lui fis un regard noir. Super pour la discrétion ! Mais un sourire sadique prit place sur mon visage quand je vis une blonde assez petite et vraiment pas comparable à moi sortir de nulle part et vu sa tête contrariée j’en déduisis que c’était elle la fameuse copine. Ahah, il allait avoir un problème ce jeune Bito car je lui avais dit de ne plus jamais croiser ma route ou s’il le faisait de baisser les yeux chose qui ne faisait absolument pas.

- Nan mais tu te fous de ma gueule toi ?! T-....Tu l'as embrassé ?!

Observant la scène devant moi, j’émis un petit rire, voir la rage de cette fille et la tête de l’autre imbécile m’amusait. J’avais de plus en plus chaud mais je n’en avais rien à faire tellement que je trouvais cette situation marrante, généralement on ne voit ça que dans les films alors je félicitais Alex. Seulement, la colère de la blondasse ne s’arrêtait pas là.

- Toi... Nan mais j'hallucine ! T'es pas gonflée de me piquer mon copain quoi ! Si tu te sens si seule t'as qu'à aller sur les sites de rencontres pour désespérer dans ton genre !

Ne réagissant pas tout de suite, je me retournais vers elle avec un regard noir. A qui croyait-elle parler ? Je n’étais pas n’importe qui et ce n’était pas une fille de basse classe qui allait oser me dire ce genre de chose. Certaines personnes étaient à l’hôpital pour moins que ça. N’avait-elle rien entendu sur moi ? Me cherchait-elle ? M’approchant d’elle, je sentais que ma chaleur corporelle était encore plus chaude que quelques minutes auparavant, non mais que m’arrivait-il ? Je perdais tout contrôle mais en regardant cette fille et regardant Bito ma colère prenait le dessus, en y pensant il avait quand même choisis cette fille par rapport à moi, ou allait le monde !

M’approchant d’elle afin de n’être qu’à quelques centimètres d’elle ma main partit d’elle-même et claqua sur sa joue, ce qui provoqua chez elle, une réaction normale, elle cracha du sang. Me retournant doucement, je vis que le sang avait atterri sur le visage d’Alex, bref je m’occuperai de ça plus tard.

- Surveille tes paroles, ton petit-ami m’a embrassé, je n’ai rien demandé. Et puis, si tu n’arrives pas à satisfaire ton copain à tel point qu’il va voir ailleurs, tu devrais peut-être te remettre en question, mais quand on te voit cela se comprend. Alors non, je ne me sens pas seule, oh et petite précision il a touché mes seins aussi.

M’éloignant légèrement d’elle, je partis dans un fou rire incontrôlable, mais d’un rire sadique, j’aimais faire le mal, j’aimais faire souffrir et encore plus aujourd’hui.

- Quand à toi Idiot, je t’avais dit de baisser les yeux quand tu me reverrais, et June pas trop désespéré que Shizuru ait abandonné son jouet ?

Pourquoi les personnes que je désirais le moins voir étaient toutes présentes au même endroit. June, non mais franchement, cela faisait une éternité que je ne l’avais plus vue et là voilà, comme une fleur, avec ces deux idiots. Quelle journée pourrie. Me retournant vers Alex, je voulu l’approcher pour essuyer le sang de son visage mais dès que je voulus m’approcher mon mal de crâne repris de plus belle. Je vis des flash de ma vie d’avant et je n’aimais pas ça, non mais il se passait quoi aujourd’hui ? Sentant que je devenais dangereuse pour les autres en vue de ma chaleur, je m’éloignais légèrement du groupe afin de ne réduire personnes en cendre, quoi que, cela était tentant.

- Alex, mais il t’arrive quoi bordel ?!


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Ven 1 Fév 2013 - 21:06

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Akira Buichi
► Rencontres ♫♪ :
Bito Daisukenojo
Bito Daisukenojo
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 1634
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 29
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres. Oui, en plus d'avoir choper un espèce de gros rhume la veille, j'avais rendez-vous avec Nana. Heureusement pour moi l'infirmière m'avait dit que je n'étais pas contagieux et que j'allais pouvoir sortir librement, j'allais seulement devoir m'armer de plusieurs paquets de mouchoirs.

C'est donc après tout une série de test sur mon haleine, mon parfum et ce que j'allais porter, que je me décidais enfin à mettre le nez dehors.
La journée s'annonçait tranquille, ou pas, car a pêne le premier pas fait à l'extérieur je me retrouvai avec le pied dans une grosse merde de chien toute fraîche... Encore un de ces morphe qui avait prit une habitude animale après s'être transformé pour la première fois.
Bref, c'était le bon truc pour me mettre de mauvais poil, vu la longue demi heure que j'avais perdu à nettoyer cette chose putride.

Malgré mes râlement incessant de la journée, j'avais réussi à faire une nouvelle connaissance près des grilles de Terrae, elle se nommait June. C'est ici que j'avais donné le lieu de rendez-vous à Nana, en prenant bien sûr soin de lui préciser qu'il y aurait quelqu'un en plus.
Le temps passa tranquillement en attendant que mon amour ne se pointe, j'avais eu le temps de faire plus ample connaissance avec June.
Nana était enfin arrivée, elle avait un grand sourire, mais elle n'était pas dans son état normal, elle ne tenait pas sur place et ne semblait excitée, elle devait avoir l'envie folle de se défouler... Avec un peu de chance elle t'invitera ce soir dans sa chambre se dépenser Bito!
Un petit sourire pervers affiché sur mon visage que je dissimulais derrière un mouchoir pour m'essuyer le nez, je commençai alors à m'imaginer tout un tas de scénario possible...

Enfin ça c'était avant que je n’aperçois Tomoyo et son bouche trou qui ne se gêna pour déballer ma plus belle connerie devant ma petite amie.
Comme le proverbe le dit: « Nous sommes dans la merde mais ce n'est pas une raison pour la remuer. » Pourtant ils semblaient tous vouloir nous y enfoncer jusqu'au cou...
Complètement dépité, je regardai le brun pour lui faire comprendre qu'il aurait pu s'abstenir. Comme prévu, la main de Nana vint me gifler provoquant un claquement des plus majestueux. Surtout que quand il fait froid, ça fait deux fois plus mal....

Après m'avoir gifler, les choses ne firent qu'empirer, Nana commença hausser le ton sur Tomoyo qui ne se gêna pas pour répliquer et lui ouvrir la lèvre avec une belle baffe. C'est en voyant ce sang sortir de la bouche de Nana que je ne pu m'empêcher de me dresser face à la garce qui avait osé la gifler. Je serrais le poing et me retenais de le lui balancer sur la figure.

- Tu peux toujours te toucher pour baisse les yeux! Je pointai mon doigt sur la furie et la regardait d'un air menaçant. Et si je te revois lever la main sur Nana je te jure que a..ATCHOUM!

Ne pouvant retenir mon éternuement et n'ayant pas préparer de mouchoir pour recevoir la chose qui allait sortir de mon nez. J'éternuai en plein sur le visage de Tomoyo lui laissant une jolie matière verte et visqueuse sur le visage.

- Oh merde! Lâchais-je avant de me foutre machinalement d'elle.


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? CEgubsUdrVN_ppp
##   Sam 9 Fév 2013 - 11:18

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
June Shihoïn
Inactif
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

Il neige. Bon sang il neige quoi. C'est définitif je veux rester sous ma couette toute la journée, déjà que j'étais pas motivée pour me lever à la base mais là c'est foutu. Quoi que j'aimerais bien passer la journée avec Raven histoire de m'amuser avec lui. Dommage qu'il ait disparu, je commence à m'inquiéter un peu d'ailleurs. Je sais bien que venant de lui c'est pas étonnant mais je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter. Je sais que je lui ai promis de ne pas me mêler de ses affaires mais ça n'empêche pas que je tiens à lui.
Bon tant pis pour mon lit je sors, je préfère aller marcher ça me changera les idées au moins. Je m'habille rapidement et met mon manteau noir à bordure rouge par dessus avant de sortir. Je me sens d'humeur morose aujourd'hui, j'ai l'impression d'être coincée ici ces derniers temps et c'est particulièrement désagréable. Coincée dans mes souvenirs un peu quand je repense à Shizuru qui est partie comme une voleuse avec la moitié de mon coeur, coincée dans mon présent quand je me dit que Raven m'a volé ce qu'il en restait. Coincée ici parce que plus le temps passe plus j'ai envie de voir Papa et que je ne peux pas partir.
Je rumine près des grilles quand je rencontre Bito. J'aime bien ce mec, je le trouve sympathique, faut dire que j'ai souvent un bon feeling avec les tonnerres aussi. J'attend Nana avec lui pour passer le temps. Quand elle arrive je ne peux pas m'empêcher de sourire et lui rend son salut, elle est vraiment montée sur piles ma parole. Je sais pas ce qu'elle bu mais ça doit fort.
Je n'ai pas vraiment eu le temps m'habituer que j'ai vu arriver Alexander en compagnie d'une personne que j'aurais préféré ne jamais revoir, Tomoyo. Bon sang pour une fois que la journée s'annonçait bien il a fallu que je retombe sur elle. Et en plus la voila qui provoque Nana et Bito il manquait plus que ça.
Je fusille Alex du regard, on a pas idée de sortir une phrase pareille en présence de la petite amie du garçon en question. Etre malade lui réussit pas à celui-là vraiment, il suffit que je m'approche un peu trop de lui pour avoir mal au crâne. Quand on est pas bien au point de perdre le contrôle de ses pouvoirs on reste dans sa chambre.


-Vous voudriez pas commencer par vous calmer tous les trois ? Je sais que c'est pas à moi de dire ça mais vous taper dessus ne réglera rien.

Je prend une grande inspiration pour tenter de me calmer. Mais qu'est-ce qui me prend aujourd'hui ? J'ai les nerfs à fleur de peau et l'impression que je vais péter une durite. Je me tourne vers Tomoyo qui s'est approché d'Alex sans plus se préoccuper de nous.

-Et au fait mes affaires de coeur ne te concerne pas Tomoyo, ce que je t'avais dit la dernière fois reste encore valable aujourd'hui.

Je porte une main à mes temps en grimaçant. Je déteste la télépathie parfois. Je sais pas si c'est parce que Maman était télépathe mais j'ai l'impression d'y être un peu trop sensible et dans des situations comme ça je trouve que c'est vraiment pas cool.

[hrp ; désolée du retard mais Mme Flemme et M. J'aipasletemps sont en squattage permanent chez moi en ce moment --']


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? Sign_p11

Treasure Box ♥:
 
##   Jeu 14 Mar 2013 - 22:25

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alexander MacDowel
Alexander MacDowel
Etoile Terre Solaire
Messages : 432
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 25

Tandis que je me morfondais dans ma honte d'avoir lâcher ça comme ça sans vraiment le vouloir.. Je n'aperçut pas ce qu'il se tramait devant moi. Avec un petit sourire, vous savez le genre de sourire que quelqu'un a quand il veux se faire pardonner et qu'il est hyper gêné.. Vous voyez ? Non... baah moi oui, ça me suffit. Bref, je relevais la tête et, sans la moindre forme de procès, mon visage se retrouve aspergeant d'une substance vitale.

Rouge... Tout est rouge.. Mes joues, ma bouche, mes cheveux, mon manteau... Tout est rouge.. Mes pensées, mes larmes.. Tout ce qui m'entoure est rouge. Je relève mes yeux vers les personnes en face. Les fenêtres du métros sont barbouillées de sang. Assise sur la banquette, Tomoyo est immaculée de sang, tout le monde autour est en sang. En face d'elle se tiens l'Homme... Lui.... "Il" va recommencer.. J'étais impuissant la dernière fois mais je peut me défendre cette fois... Une rage circule en moi. Mes yeux se mettent à briller. Un flot de puissance incontrôlable se déverse en moi, expulsant tout ma rage hors de moi, je fais remonter tout les souvenirs horribles de chacun pour leur refaire vivre à eux aussi.
Je Le regarde s'approcher de Tomoyo. Cette fois-ci, je ne suis pas impuissant comme la dernière fois, je peut l'arrêter.. Et je vais l'arrêter. Sous l'effet de la rage, je me met à trembler, mes yeux brillent d'une lueur marron, après un cri de colère, je vrille mon regard vers l'Homme (Bito). Je traverse littéralement son esprit de part en part, faisant voler en éclats toutes ses défenses mentales et perçant son esprit à plusieurs reprise. Avec une rage sans limite, je m'évertue à le mettre à genoux par la torture mentale. D'un revers de main je viens balayer les autres personnes présentes hormis Tomoyo. Celles-ci se retrouvent entourée entourées de ronces impressionnantes. Mais quelque chose me perturbe. Mon amie semble comme immobilisée, emplie de stupeur. Automatiquement, je suppose qu'IL a dut lui faire quelque chose et je redouble d'effort pour matraquer son esprit. La puissance donnée est tellement énorme que les personnes autour perçoivent elles aussi les effluves de souffrance mentale qu'il subit.

[Navré de l'attente, j'ai eu une période creuse mais je m'y remet. Par contre, si ya des fautes dites le.. Ecrire ça en même temps d'être en convo avec bito et tomoyo qui raconte des conneries... C'est assez dur pour la concentration..]


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? Aalex11
##   Sam 16 Mar 2013 - 16:37

Personnage ~
► Âge : 18 ans depuis le 10 janvier ! :D
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nana Ayako
Nana Ayako
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 641
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Singer. Sleep. Be with him. What else ? Oh... Shatter you.
Humeur : Electrique !

Elle ne réagit pas lors d'un instant, puis avec un regard noir elle me donna une énorme claque, me faisant cracher du sang. Seulement c'est son compagnon qui se prit tout dans la figure. Elle commença à me parler froidement comme si j'étais une enfant ce qui me donna envie de lui enfoncer la tête dans un mur, bien profond. Elle se la jouait s-.... Du calme. Ca va aller... NAN ça va pas aller. DU TOUT. Je peux pas me calmer, mon électricité faisait bouillir mon sang dans mes veines.
Quand elle s'exclama, je jetais un oeil sur le dénommé "Alex" qui avait l'air pâle, froid, inerte, le regard vide. Etait-il en état de choc ? Je n'en avais aucune idée. Puis Bito arriva devant moi, commençant à menacer la fille en face de nous qui avait l'air d'être... bizarre. Cependant il éternua et toute sa... morve... atterrit sur le visage de celle-ci. Je ne pus m'empêcher de rigoler même si j'en voulais encore à Bito. D'ailleurs celui-ci partit se cacher derrière moi tel un enfant derrière sa mère. Je lâchais un long soupir avant d'essuyer le sang qui était resté au bord de mes lèvres. Puis June se rajouta dans la situation en expliquant que la violence ne servait strictement à rien. Elle était donc pacifiste ? Elle devait être une personne bien. Répondant calmement à l'autre fille, elle posa ses doigts sur ses tempes. Je fus prise d'une migraine énorme d'un coup, la douleur fut tellement forte que je fus obligée de poser mes mains sur mon front. Les battements de mon coeur étaient forts... très forts. Et soudainement des images arriva dans ma tête... Des images de ce jour là. Le jour où les policiers sont venus m'annoncer la mort de mon père, ce jour maudit. L'image du cadavre de mon père arriva aussitôt, son sang peignait le siège de sa voiture d'un rouge écarlate... Puis l'image de mon ex, celui-ci mort en scooter. Tout défilait dans ma tête, toutes ces images ignobles que j'avais enfouit, tout revenait à la surface, des images qui étaient peintes de sang. Des hurlements, des pleures, ça résonnait dans ma tête et je n'entendais plus rien d'extérieur. Et mon mal de tête était encore plus douloureux. Mes larmes coulèrent et je m'effondrais à genoux, mes mains tenant des poignées de cheveu et mes émotions qui s’emmêlaient...

- Nan... Papa... Kiyo... Maman
, soufflais-je d'une voix presque inaudible.

Je posais ma tête par terre, me transformant en une sorte de boule. L'électricité bouillonnait toujours plus et le contrôle qui... mais de quel contrôle je parle ? Je pouvais exploser à tout moment et je le savais. Je ne pouvais supporter ces images qui ne cessaient de défiler et qui ne partaient pas. Je voulais que tout s'arrête. Tout. J'étais venue à Terrae pour oublier tout ça, changer de vie. Oublier. C'était ce que je voulais. Et j'avais presque réussi. Cependant, il fallait que tout revienne à la surface en même temps aujourd'hui. Ca me rendait malade et je n'en pouvais plus de ces cris, des larmes que j'avais tant versé avec ma mère et même seule dans un coin. Marre de tout ce sang, de ces accidents, de ces morts, de ces pertes. Je ne voulais plus rien entendre, ni voir. Mon coeur me faisait mal, ma tête me faisait souffrir et mes yeux ne pouvaient stopper mes larmes. Je me sentais tellement mal... Pourquoi maintenant ? Pourquoi ici ? Qui faisait ça ? Était-ce moi ? Vraiment ? Aucune idée ! Par pitié, stopper ça. Je voulais hurler, au point que ma gorge se déchire mais aucun son ne voulait sortir. Comme un énorme noeud, tout ce que j'avais refoulé se regroupait petit à petit... Tristesse, colère, haine, dépression, alcool, drogue, cigarette, mort, sang, larme, cris, tout. Ca remontait encore et toujours et ces cadavres qui gisaient au sol dans mon esprit, sous mes yeux... Je ne voyais plus rien, ma vue s'était bouillé car les images dans ma tête cachaient tout comme un voile opaque.
Je n'étais plus qu'un être complètement paumée... Qu'est-ce que je devais faire ? Je commençais à avoir chaud en moi... Malgré cette douleur... Au secours.

- Arrêtez ça... Par pitié.


HRP : Je pense qu'on a tous eu quelques petits "soucis" (flemme, pas le temps, manque d'inspi etc...) niveau RP x) 'Fin après... y a les études et tout donc bon ><"
Mais c'est pas grave o/ Soyons tous positifs !


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? 238858Bioup
You decided to take my hand, you have no right to let go, because I would lose my way.
##   Jeu 21 Mar 2013 - 20:53

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Tu peux toujours te toucher pour baisse les yeux!. Et si je te revois lever la main sur Nana je te jure que a..ATCHOUM! Oh merde!

Non mais que venait-il de faire ? Il osait d’une part me défier et d’une part il m’avait recouverte de morve… PAUSE, QUOI ? M’évertuant à rester aussi calme que possible, je pris un mouchoir qui se trouvait dans mon sac et frottait mon visage.

Sauf qu’avant de pouvoir répondre quoi que ce soit, je fus prise de violent maux de tête et de flash-back que j’aurais préféré oublié. Victor, mon premier amour, le seul véritable, c’était à cause de lui que je vouais une haine sans nom aux hommes, le seul qui avait réussi à me briser et qui était finalement à l’hôpital, puis tous mes coups d’un soir, les mecs que j’avais manipulé et utilisé pour enfin les jeter après et puis tout s’enchaîna, ma mère, Tomoe, mon père. J’avais mal, le trou que je m’étais appliquée à boucher s’ouvrait de tous les côtés, me faisant tomber à genoux.

- Alex, arrête.

Je savais que c’était lui, je le sentais, je le voyais. Je ne le connaissais pas depuis longtemps et pourtant c’était devenu mon ami, quelqu’un sur qui je pouvais compter à tout moment, il me comprenait me calmait, il était mon complément. Posant mes yeux, sur la copine de Bito, je la trouvais elle aussi en mauvais état, ils étaient tous entouré de ronces, tous tenus éloignés de moi. Je regardais Bito, il avait l’air de souffrir aussi, mais je n’en avais pas fini avec lui loin de là.

- June, tu oublies à qui tu parles. Tu es toujours une moins que rien qui a perdu son maître pour la tenir hors de l’eau. Tu n’as plus personnes.

Je crevais de mal, mais je le sentais, ce démon en moi, il commençait à sortir, c’était plus fort qu’avant, plus malsain, plus meurtrier. Je n’étais plus maître de mes mots et de mes actes, j’étais spectatrice, je ne pouvais plus rien contrôler et pour la première fois depuis longtemps j’avais peur.

Sentant que la chaleur se répandait en moi, je fixais Bito, celui qui m’avait manqué de respect. Il allait payer, pour tout dire, ils allaient tous payer.

- Bito, sous ce serment je te contrôle.

Sentant tous les fils dans ma main, je le mis à genoux et je lui crachais dessus. Il ne valait pas mieux que ça, il avait trompé sa copine sans que j’y mette du mien. Il était pareil que tous les hommes que je connaissais, pareil que lui. C’était une pourriture. Enlevant mon contrôle sur lui, je sentis que je partais. Ça allait commencer, j’allais mourir, j’allais être dévasté par mon pouvoir, j’avais peur, d’ordinaire, je savais que je pouvais reprendre le contrôle à un moment donné mais là, je n’avais plus d’espoir, c’était fini. Ma température corporelle augmentait au fur et à mesure, le peu de retenue que j’avais partie en éclat laissant place à la colère et à la haine. Je voyais mes cheveux se lever tout seul et mes yeux me firent mal, j’aperçus mon reflet dans une vitre d’une voiture non loin de là et je pris peur, j’avais les yeux rouge, les traits déformé, j’étais un monstre. Regardant la voiture qui m’avait montré ce que j’étais devenue, je la fis explosée, me tournant vers mes compagnons, un sourire sadique pris place sur mon visage. Regardant les endroits où les ronces d’Alexander avaient percé, je mis ma main à terre afin de faire jaillir de la lave. Je nous entourais de flamme, aucun moyen de m’échapper, ils allaient tous mourir, absolument tous.

J’envoyais des boules de feu dans toutes les directions, j’avais chaud, trop chaud, j’étais moi aussi en feu, entourée de mon feu qui me brûlait terriblement, je voyais mes vêtements partir en poussière, mon feu me détruisait. Ce n’était pas possible, la douleur, j’avais mal. Tomoe, aide-moi. Un cri, quelqu’un crie, regardant mes camarades, je vis que eux aussi était mal en point, que se passait-il, nous étions destiné à mourir ? Mais personne ne criait, c’était moi. Uniquement moi.

- Tuez-moi…

Ce fût la phrase de trop, j’explosais, je faisais ressortir toute ma colère, le feu était partout, la fumée aussi, j’en fis une arme, ils respiraient tous le même air que moi, les cendres volaient et ils en ingéraient, je fis chauffer toutes ces particules au maximum.

- Et maintenant, vous allez faire quoi minables ?

Me positionnant devant Alex, je faisais rempart entre ces inconnus et mon ami le temps qu’il se reprenne. Personne ne touchait aux gens que j’aimais, de toute manière ils allaient souffrir… tous.

- Venez, dansez avec moi.


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Jeu 28 Mar 2013 - 13:04

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Akira Buichi
► Rencontres ♫♪ :
Bito Daisukenojo
Bito Daisukenojo
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 1634
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 29
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Alors que Nana et moi-même nous foutions sans gêne de Tomoyo et de son nouveau maquillage verdâtre, June vint aussi s'intégrer à la discutions. "Vous taper dessus ne réglera rien" disait-elle. J'étais du même avis... du moins pour l'instant.

Quand soudain le pote de la chaudasse de Tomoyo, se mit à péter un câble. Je ne savais pas ce qu'il lui prenait, mais ce gars semblait être devenu une personne complètement différente. C'est après avoir jeté un curieux regard à ce fou, que plusieurs image de mon passé refirent surface. Fermant les yeux et plaçant ma main contre mon front, j'assistais de nouveau à la scène qui avait causé le vide en moi. Tous ces salauds qui s'en prenaient à mon père et le sourire de cet homme. Ce jour là, j'étais complètement impuissant et je n'avais pas pu aider mon père. Si seulement j'avais été fort...

Putain... Lâchais-je en rouvrant légèrement les yeux.

Alors que j'entendis les autres qui demandaient que l'on arrête cette torture, je compris que je n'étais pas le seul à subir cela. L'auteur de ce châtiment était cet Alexander, qui continuait à me fixer d'un regard massacrant.
D'ailleurs celui-ci ne patienta pas plus longtemps avant s'attaquer de nouveau à mon esprit. Au fur et à mesure qu'il s'avançait vers moi, je sentais la douleur s'approfondir. C'était un peu comme si on vous plantait plusieurs fois un couteau dans le crâne et qu'on remuait la lame à l'intérieur.

Je n'en pouvais plus, je tombais à genoux devant lui, j'étais totalement à sa merci. Seulement quelque chose parvint à me donner la force de résister, il avait fait l'erreur de s'en prendre à ceux que j'aime en les entourant de ronces.
*Bito cela ne dois pas se reproduire une seconde fois, tu dois les protéger sinon tu les perdra comme, tu as perdu ton père...* Cette petite voix résonna dans la tête de Bito. C'est à ce moment là que le sceau se brisa.
Tandis qu'une couleur doré s'emparait de mes yeux, de l'électricité à la teinte rouge se formait autour de mon corps, créant des arcs électriques qui claquaient les uns après les autres. Je sentis une nouvelle force grandir en moi. Il fallait que j'en profite, maintenant! Que je remette les idées d'Alexander à leurs place... Et pour cela rien ne valait mieux qu'une bonne droite dans la gueule.

Sentant alors l'adrénaline monter en moi, je levai un genoux, m'appuyai sur ma jambe et envoyai un puissant uppercut sous la mâchoire de ce gars. Je pense n'avoir jamais frapper aussi fort de toute ma vie.
Emporté par la rancune, je n'avais pas envie d'en terminer là, je voulais frapper encore et encore. Malheureusement je ne pu pas enchaîner un second coup, car mon corps ne fût plus le mien. J'étais sous le contrôle de Tomoyo qui me remit tout de suite à genoux pour me cracher dessus.
Je ne savais pas ce qu'il se passait, mais nous commencions un par un à perdre le contrôle de nos pouvoirs, à laisser faire la rage scellé dans nos cœurs.
Cette rage était puissante et Tomoyo était bien placer pour nous le montrer avec son pouvoir destructeur. Voyant ses boules de feu arriver a toute allure, je voulu éloigner Nana et June pour qu'elles ne soient pas blesser. Le marionnettisme de la nudiste enflammée ayant cédé lorsqu'elle explosa je saisis l'occasion pour user de nouveau de cette force.
D'un revers de la main, je réussi à téléporter Nana et June hors de porté. Seulement je n'avais pas pensé à me sauver moi même.

Plusieurs explosions éparpillés sur le paysage, un instant au milieu de ce champ de bataille me suffit pour me retrouver avec une brûlure béante sur la cuisse. Enfin téléporter en dehors de cette fumée, auprès de mes amies, je m'écroulais à quatre pattes sur le sol et toussait en crachant du sang.
J'avais de plus en plus de mal à respirer, j'avais inhalé trop de fumée et je sentais mes poumons brûler de l'intérieur.


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? CEgubsUdrVN_ppp
##   Sam 27 Avr 2013 - 17:31

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
June Shihoïn
Inactif
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

[Vraiment désolée pour l'attente, je suis un gros boulet mais je de plus en plus de mal à Rp avec ce perso]

Je porte ma main à ma tête, prise d'un mal de crâne violent. Je vois des images défiler par flash, des scènes qui datent de plusieurs mois déjà mais qui me font toujours autant souffrir. Je vois mon père qui me gifle brusquement, le regard fou de douleur et de colère, je ressens l'absence, ce vide terrible qui m'a toujours marqué parce qu'elle n'était pas là et qu'elle ne le sera jamais.
Je ne réagis pas tout de suite aux attaques de Alex' et Tomoyo, trop perturbée par la douleur qui me vrille le front et par ces souvenirs qui m'ont enlevé toute envie de me battre.
Mais quand je reprend mes esprit Bito est à mes pieds en train de cracher du sang et les deux autres sont encore emprisonné dans le nuage de fumée que Tomoyo a créé en brûlant les arbres. La colère me submerge et mes yeux virent au gris argenté tandis que je sens le pouvoir affluer dans mes veines.


-CA SUFFIT MAINTENANT !!!

J'ai crié sans vraiment réaliser que j'utilise mon pouvoir de Sonore. Le vent souffle en rafale et disperse la fumée pour révéler une scène de cauchemar. Tomoyo est devant Alex, à moitié nue à cause des flammes et des explosions qui ont brûlé ses vêtements et lui ne semble pas en meilleur état.

-Vous allez vous calmer sinon c'est pas à l'hôpital que vous allez vous retrouver mais à la morgue.

Je sens une douleur aiguë dans ma gorge et je tousse. J'ai abusé de mon pouvoir, même en pétant mon câble comme je viens de le faire une utilisation aussi excessive de ma capacité de Sonore pour les calmer m'a arraché les cordes vocales où se trouve le noeud de mon pouvoir et la fumé et les cendres que j'ai inhalé n'ont pas arrangé le truc.
Je tombe à genoux en toussant, j'ai beaucoup de mal à respirer et des points noirs dansent devant mes yeux. Je prend une grande inspiration sifflante qui me met les larmes aux yeux tant me gorge est douloureuse. J'ai l'impression que je ne peux plus parler tant j'ai mal et ma voix est si basse qu'elle en devient inaudible.


-Je ne veux plus jamais que quelqu'un meurt à cause de moi.


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? Sign_p11

Treasure Box ♥:
 
##   Jeu 30 Mai 2013 - 11:53

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Akira Buichi
► Rencontres ♫♪ :
Bito Daisukenojo
Bito Daisukenojo
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 1634
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 29
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Spoiler:
 
L'uppercut qu'avait prit Alexander de la part de Bito n'eut pas l'effet désiré par celui-ci, au contraire il n'avait fait qu'amplifier sa rage. Faisant un ou deux pas en arrière après le choc, Alexander était un peu sonné, mais par la force de sa volonté il réussi à se reprendre.
Son esprit avide de vengeance, il ne tarda donc pas à reprendre sa torture mentale sur Bito. Comme si cela ne suffisait pas, lorsque Alexander leva le bras, d'énormes ronces aux épines tranchantes vinrent à sortir du sol, soulevant le bitume. Il comptait les faire s'abattre sur le jeune garçon, il ne restait plus qu'à leur en donner l'ordre.

Tandis que les garçons "jouaient" ensemble, regardons plutôt du coté des filles. Tomoyo était toujours nue, recouverte par son seul manteau de flammes. Elle laissa échapper un petit rire sadique en voyant l'état de ses trois opposants. Ils étaient si faible à ses yeux.
Tendant alors le bras, un grand serpent de feu prit forme derrière elle. A la voir, elle, son regard, son sourire... Elle avait envie de tuer. Lançant alors l'assaut de serpent infernal, l'espoir de lutter commençait à disparaître chez certains alors que chez d'autres il ne faisait que naître.
[A ton tour Nana]
##   Ven 31 Mai 2013 - 2:19

Personnage ~
► Âge : 18 ans depuis le 10 janvier ! :D
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Nana Ayako
Nana Ayako
Etoile Tonnerre Lunaire
Messages : 641
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 22
Emploi/loisirs : Singer. Sleep. Be with him. What else ? Oh... Shatter you.
Humeur : Electrique !

Tout se passa si vite autour de moi... Je ne savais que faire. J'entendais des hurlements partout, des explosions et mon coeur s'emballait. J'avais l'impression que face aux baffes mentales d'Alex mon cerveau allait explosé en milles morceaux. Encore pire que des lames qui vous transperce sans répits. Tout le monde pétait son câble dont Tomoyo qui était (là on peut le dire) d'humeur "massacrante". Ha... Ha... Ouais bon c'est pas le moment de faire des jeux de mots. Le chaos régnait en cette journée. Je le sentais depuis que je m'étais levée aujourd'hui. L'air me paraissait tellement lourd, les tensions étaient très tendues je trouvais. Et voilà que le cataclysme venait de commencer. Je continuais de me tordre sur moi-même. June hurla tellement fort que je sentais des tremblements dans le sol. Etait-elle d'Affinité Air ? J'en avais bien l'impression. Lors d'un instant les baffes furent moins fortes et je soulevais la tête... Voyant June les genoux à terre, Bito crachant du sang, Tomoyo enveloppée de ses flammes et Alex... Lui... Et son air... plutôt psychopathe je dirais.
Soudainement, le sang se mit à bouillonner d'une force dans mes veines, faisant monter l'adrénaline et les émotions... Je sentais quelque chose qui remontait en moi. Ca me paraissait si bizarre. J'essayais de me relever doucement et c'est alors que lorsque je vis la scène qui se déroulait sous mes yeux, cela fit tilt dans ma tête, je n'avais qu'une envie en tête, écrabouiller. Me venger. Détruire. The End.
Un large sourire apparut sur mes lèvres, les yeux pétillants d'une sombre lueur (logi-quoi ?). J'avançais d'un pas lent tel un zombie, passant à côté de Bito je me stoppais sortant froidement à son encontre :

- Toi. Je ne veux plus jamais te voir. Ni te parler.

Je voyais Tomoyo en face de moi, elle ressemblait tant à une furie... C'était amusant à voir. Et ce qui serait surtout amusant, ce serait de la battre. Peut-être pas à sang car ce serait bête de perdre un petit jouet comme cela. Je me sentais comme puissante, divine, si électrique. Les arcs m'entourèrent et mon corps me picotait de part en part, je m'en foutais des baffes mentales d'Alex. Je m'en fichais des ronces ou autres. Je me fichais de tout. Je voulais juste me battre. Cette pulsion que j'avais mit de côté pendant un long moment... Arrivant non loin de Tomoyo, mon sourire devint aussi grand que celui du chat de Alice au Pays des Merveilles.

- Tu veux danser ma belle ? No problemo.


Je me fichais des risques à prendre. Elle voulait danser ? O.K. On va danser. Un tango tellement endiablé qu'elle s'en souviendra longtemps. Traversant les flammes qu'elle nous envoyait, je courrais vers elle en la choppant par la taille, ses flammes me brulant la peau mais genre... 3è degrés et encore... je la téléportais avec moi dans les airs et ne sentant plus le contrôle en moi, je me sentais exploser de l'intérieur, nous commençâmes à retomber à toute vitesse et ma peau qui continuait de cramer... J'explosais. L'électricité s'échappa de moi, envoyant une énorme décharge dans le corps de Tomoyo, quelque chose venait de se briser en moi et la puissance que je venais d'utiliser... on aurait dit qu'elle n'était pas mienne, comme si c'était trop puissant pour moi encore. Comme si c'était quelque chose d'important. Envoyant un coup de pied dans le ventre de Tomoyo, cela m'écarta d'elle et toute l'énergie en moi disparu. Je m'écrasais contre le sol, plongeant dans l'inconscience, complètement cramée de partout. Ma peau blanchâtre si parfaite partie dans les tons rouges sang et violet voire bleu. Au moins... je l'avais fait même si... ce n'était pas vraiment moi.


HRP : Eh beh Bito o.o Bon en tout cas... moi... c'est fait, voilà =D ! A ton tour June >w< !


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? 238858Bioup
You decided to take my hand, you have no right to let go, because I would lose my way.
##   Ven 31 Mai 2013 - 11:53

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
June Shihoïn
Inactif
Messages : 792
Date d'inscription : 01/11/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Dessiner, jouer du piano, courir, toujours plus loin
Humeur : Tu veux savoir ? Ben cherche XP

[Ha heu ben merci Bito ><]

Je vois Nana qui se relève alors que Bito est encore en train de se battre avec Alex. Je me sens faible, impuissante malgré le pouvoir qui afflue dans mes veines. Je tousse encore, crachant un peu de sang. J'ai atrocement mal à la gorge et je sens que si j'insiste encore je vais finir muette mais tant pis, qu'importe mon état de santé je refuse qu'ils s’entre-tuent sans intervenir.
Je relève la tête et aperçois Nana qui attrape Tomoyo à la taille avant de se téléporter. Je jette des coups d'oeils inquiets autour de moi sans parvenir à la localiser quand j'entend une explosion au dessus de nous. Je regarde en l'air et les vois toutes les deux qui tombent avant de s'écraser au sol lourdement. De l'autre côté Alex s'apprêtais à faire s'abattre le sol sur Bito pour l'ensevelir. Tant pis pour ma voix, Nana et Tomoyo sont dans un sale état mais elles s'en sortiront. Si je ne fais rien c'est Bito qui va mourir. Je me concentre un instant, sentant une chaleur qui grandit dans ma gorge, brûlant mes cordes vocales mais je parviens tout de même à parler en utilisant mon pouvoir.


-Alex, arrête ça. Je t'en prie ne le tue pas. Personne ne mérite de mourir pour un souvenir, personne.

A peine ai-je fini ma phrase que je repars dans une quinte de toux qui me laisse à bout de souffle et proprement incapable de parler. Je crache encore un peu de sang et je peine à garder les yeux ouverts mais je ne peux pas tomber dans les pommes, pas maintenant. Alex a enfin cessé son attaque et je soupire de soulagement. Si quelqu'un ne nous ramasse pas dans la minute je crois bien qu'on est tous bons pour la morgue là.


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? Sign_p11

Treasure Box ♥:
 
##   Ven 31 Mai 2013 - 12:41

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alexander MacDowel
Alexander MacDowel
Etoile Terre Solaire
Messages : 432
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 25

Le coup de Bito finis de faire exploser toute la rage qui sommeillait en moi. Les images du métro avait disparues, mais mon esprit fulminait littéralement et se refusait de quitter cet état de colère extrême même si je pouvais désormais discerner parfaitement les personnes autour de moi. J'étais en colère, je ne supportais plus leurs pensées belliqueuses, je ne supportais pas qu'on puisse m'envoyer du sang au visage. Je ne TOLÉRAIS pas qu'on veuille faire du mal à qui que ce soit. Alors mon esprit se mettait en tête de tous les mettre en sécurité. En les tuant, ils ne pourraient plus se faire mal ni ne me faire mal. J'étais emprisonné par ma propre puissance, réduis à laisser libre court à ma fureur.

Ma main s'avança vers le jeune homme, les ronce vinrent l'enrouler afin de le déchiqueter lorsque, à la dernière seconde, une voix retentit dans mon esprit.

-CA SUFFIT MAINTENANT !!!

L'espace d'un instant, je reprit le dessus sur mon pouvoir et rabattit les ronces sur moi. En l'espace d'un instant, je fut projeté en arrière grièvement blessé au torse et finis par m'écraser contre un mur proche. N'étant pas encore tout à fait hors d'état de nuire, je parvint à discerner les pensées d'une personnes extérieure, celles-ci étaient à la fois terrifiées, en colère et sérieuses. Néanmoins, affaiblis, je ne put savoir qui c'était or mis qu'elle était assez puissante pour être au moins master.

Le hurlement de June avait réussit à me faire reprendre une partie du contrôle de mon corps et de ma puissance qui semblait cependant rechuter à nouveau. Immédiatement, je compris, il était arrivé la même chose à Sergueï avant qu'il ne devienne étoile.. C'était donc ça... Voilà la raison de ce mini cataclysme. Dans un dernier effort, je tâchai au mieux de faciliter notre accès par le master, je rompit tout contact avec Bito pour cesser les attaques mentales et tenta d'entraver les personnes présentes par des lianes ainsi qu'en diffusant une image de noir total dans leur esprit tout en leur murmurant mentalement.

*mental* - Calmez-vous.. Calmez vous tous.. Je .. suis désolé..

Le contact mental se rompit. J'étais beaucoup trop faible pour maintenir le flot de pensées et pour bouger mais encore assez fort pour ne pas m'évanouir. Ma tête tomba, mes yeux restèrent mis-clos et fixèrent les grosses plaies infligées par mes propres ronces. Si un air ne s'occupait pas rapidement moi.. J'allais au minimum avoir de vilaines cicatrices.. Mais cela m'importait peu. Une goutte d'eau tomba sur ma jambe, cherchant sa provenance sans pouvoir bouger mon corps, je compris que je m'étais mis à pleurer. Tout était de ma faute je songeai à partir comme je l'avais déjà fait.. La chaleur était retombée, Tomoyo avait surement du se calmer ou être tombée de fatigue.. Au moins.. pas de morts aujourd'hui.. Enfin je crois.. Devrais-je vérifier ? Je ne sais pas.. J'étais déjà beaucoup trop faible pour bouger... Autant garder des forces au cas ou il faudrait s'expliquer à Hideko...


Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ? Aalex11
##   Sam 1 Juin 2013 - 21:59

Personnage ~
► Âge : 32 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Aëlita Stones
Aëlita Stones
Avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 39
Emploi/loisirs : Humm.
Humeur : Vous tenez vraiment à ce que je réponde ?

Quoi!? Serait-ce déjà terminé?
Ils ne pouvaient pas s'arrêter, pas maintenant! Le spectacle commençait seulement à devenir intéressant. Moi qui voulais à les voir s’entre-tuer comme des animaux affamées, jusqu'à ce que l'un devienne repas de l'autre.

Furieuse de voir ces déchets qui n'avaient même pas terminé ce qu'ils avaient commencé, je décidais de me montrer pour y mettre mon grain de sel dans cette histoire. Levant alors ce manteau invisible qui me recouvrait, j'étais apparu au milieu de ce champ de bataille inachevé.
A mon apparition l'air n'était plus le même, il devenait à pêne respirable. L'humidité, l'atmosphère, la chaleur tout devenait lourd autour de moi et ils le ressentaient très bien. Lever à pêne le doigt allait devenir un effort insurmontable pour eux. Ils étaient comme paralysé.

- Regardez vous. Crachais-je en regardant de haut ces faibles créatures. Vous n'êtes que des larves pondu sur le bout de viande pourri qu'est Terrae !

Est-ce cela "la nouvelle génération" de Terrae? Ils sont si pathétiques, ils mériteraient que je les écrases comme de pauvres insectes...
M'avançant un peu plus, je remarquai que l'un d'entre eux résistait. Le jeune garçons bruns, le Tonnerre, il essayait de se relever malgré la pression que mon pouvoir exerçait sur lui.
Posant alors mon pied sur son dos, je le remis à sa place en l'écrasant contre le sol, face contre terre. Personne n'avait le droit de me résister. Personne!
Ce garçon était si impuissant face à moi et j'aimais cela. Etre supérieur était si jouissif!

- Comment? Tu voudrais savoir comment va ta petite amie? Demandais-je d'une voix douce et pourtant non rassurante.

Il n'avait encore rien dit, je l'avais tout simplement lu dans ses pensées. Me téléportant alors vers les deux filles évanouies, je les attrapaient toutes les deux par les cheveux, puis les tiraient vers le haut pour voir leurs visages.

- Laquelle est-ce? L'exhibitionniste ou la blonde suicidaire?

Après avoir jeté un sourire carnassier au jeune garçon, je lâchais sans aucune pitié les deux filles pour les laisser retomber lamentablement sur le sol. Pourquoi m'inquiéterais-je pour des déchets, il ne manquerait plus que ça. Je ne voulais pas leur bien, bien au contraire, je voulais les voir souffrir.
En parlant de souffrance l'un d'entre eux était blessé au niveau du torse. Un air de petite fille triste apparu sur mon visage, mais ce n'était qu'une mimique apaisante.

- C'est une vilaine blessure que voilà. Soufflais-je en m'approchant de lui. Je pourrais la guérir si facilement...

Penchant ma tête sur le coté, ma main vint se poser sur le torse du jeune garçon blessé. Une aura douce et chaude commença à s'échapper de ma main, comme si j'allais utiliser mon pouvoir pour le soigner.

- Cependant... je n'en ai pas envie!

Le masque tomba. Le petit air triste que j'avais pris laissa place à un grand sourire sadique. Mes ongles commencèrent à se transformer et prirent la forme de griffes acérées que je plantai sans hésitation dans sa blessure.
Le cri de douleur du garçon me fit rire, sa blessure saignait un peu plus. Le sang, ce rouge, c'était si jolie à voir. J'avais envie de le torturer un peu plus longtemps, mais des sentiments désespérés émanant de la demoiselle aux cheveux court m'attirèrent.
Elle se sentait faible, dépourvue de force, incapable de faire quoi que ce soit. Elle était obligée de subir ce triste spectacle.

- Qu'est ce que ça fait de sentir impuissante? Lui chuchotais-je après être apparu derrière elle.

Créant de l'eau dans ma main, je la fit prendre la forme d'une pointe, puis commença à la faire geler. Posant une main sur le front de la jeune fille au cheveux court je lui fit pencher de force la tête en arrière. Dressant le pic de glace, je lui dis ces derniers mots.

- Ta gorge te brûle, laisse moi arranger ça.

J'allais le faire, j'allais abattre ce pic de glace sur sa gorge, mais quelque chose venait par ici. Les chiens d'Hideko, les Masters, ils se dirigeaient vers nous. Ils avaient sûrement été attiré par l'explosion qu'avait causé la petite blonde. Tant pis, je ne les tuerais pas. Pas aujourd'hui.
Relâchant mon emprise sur la brune, je la laissai s'écrouler au sol et je disparu, emportant avec moi l'ambiance pesante que j'avais créé. Les Masters finirent enfin par arriver et emmenèrent les jeunes élèves à l'hôpital.

Nous nous reverrons, mais bientôt vous ne serez plus en sécurité ici.


I will destroy you.
##   
Contenu sponsorisé

 

Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Grilles.