Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Il n'y a pas que des bombes à Terrae!
#   Sam 2 Fév 2013 - 14:35
avatar
Invité

Le ciel était nuageux mais quelques rayons de soleil formaient des colonnes lumineuses. L'une d'elles passa sur le toit où je me trouvais. Je basculai ma tête en arrière et fermai les yeux, profitant de la chaleur du soleil. C'était agréable d'avoir un peu de soleil en hivers. Je me tenais à la barre qui bordait le toit et observais Terrae. Cet endroit était impressionnant de bien des façons.
J'étais arrivée la veille au soir. La personne à capuchon noire m'avait guidée jusqu'à ma chambre. J'ignorais comment j'allais m'y prendre pour ne pas me perdre. Les élèves étaient habitués à voir des nouveaux régulièrement et ils les accueillaient comme il se doit. Aucunes des filles qui s'étaient trouvées dans le dortoir m'avaient posée des questions sur ma vie avant que je ne vienne ici. De toute façon je ne leur aurais pas dévoilé mon passé aussi facilement. Je n'étais pas ce genre de fille qui raconte au premier venu sa vie, ses inquiétudes et ses peines. Non, je préférais sourire malgré tout. En revanche, les filles m'avaient fait de nombreux compliments sur mes cheveux, mes yeux, ma peau... Sur ce que j’appelais ''mon charme naturel''. Elles m'avaient également donnée quelques conseils pour ne pas avoir de surprise. Le système de rangs de Terrae était particulier, mais restait proche de celui des classes. Ma veste d'uniforme n'arborait qu'une étoile. Avec quatre étoiles, j'aurais certainement eu la classe. Mais il fallait que je développe mes pouvoirs pouvoir pour cela apparemment. Je vous avoue que je n'avais pas très bien compris cette histoire d'éléments et de pouvoirs. J'avais dormi comme un félin la première nuit. En me levant, j'étais passé par hasard dans la salle commune. Illumination: à ce moment précis je compris que mon destin était de vivre à Terrae. Parce que les plus beaux mecs de l'univers s'étaient donnés rendez-vous ici. J'avais remercié les dieux d'avoir choisi un tel dessein pour moi. Et si j'étais sur le toit à regarder le ciel et le paysage c'était parce que j'avais une journée pour me familiariser avec les lieux, et peut-être à cause des dieux, qui sait... Et quoi de mieux pour cela que d'avoir une vue d'ensemble sur Terrae toute entière.
Je me demandais ce que faisait mon frère à cet instant. Est-ce qu'il pensait à sa petite sœur? Il me manquait tellement.
Bon! Je traînais depuis trop longtemps sur le toit et le vent froid me dérangeait. Je tournai les talons et...


- Aaaaaaaaaaaaaaaaaaah!

J'eus la peur de ma vie! Je tombais.


Dernière édition par Reiko Mori le Sam 2 Fév 2013 - 21:48, édité 2 fois
#   Sam 2 Fév 2013 - 16:38
Messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2013

J'étais la, dans ma chambre, rentrant à peine de mon initiation j'avais bien envie de tester mes pouvoirs. J’étais donc passer faire un tour à la cafétéria en 5-7 histoire de ne pas perdre de temps, puis j’étais passer faire un coucou à Alicia avant d'aller en direction du toit ou j'espérais être tranquille.. Mais lorsque j'arrivais vers le toit, Nako n'avait pas l'air bien rassurer. Lorsque moi vieux perroquet fait ça, c'est qu'il y à quelque chose de suspect.. Après tout, j'ai reçu mes pouvoirs non ?
J'me rendis donc invisible. En allant voir ce qu'il se passe. Nako me voyant plus, était partis se poser sur le toit, ou il regardais l'individu fixement.

Suite à mon pouvoir activer, j'arrivais sur le toit. OUHA ! Mais c'est pas du tout flippant ce qu'il y à la ! une petite mannequine de dos, elle avait une tenue vestimentaire soigner, et des beau cheveux long, lisse et bien soignée. Pouhalala, j'avais envie de voir son visage. J'me suis donc rapprocher d'elle, tout en restant invisible, j'avais envie de lui faire peur. Mais je n'en eu pas le besoins.. Elle tomba sous mes yeux, par un coup de chance monumental, j'avais réussi à rattraper son poignet. Je la remontais, toute tremblante, Bon.. du coup j'étais plus invisible, je me mis à genoux à coté d'elle.
Me servant de ma veste comme oreiller que je lui glissait sous la tête, elle était encore tremblante.
Pouhalala ! Mais elle est stupide ! Elle aurait pu se tuer !

Je lui dis : " Et bien, il s'en ai fallu de peut. Imagine toi si j'avais pas été la ? Tu serais sans doute sous la texture d'une huître en bas, sur l'bitume.. *Clin d'oeil* Moi c'est Jack, et l'oiseau que tu vois la bas, sur le toit c'est Nako, Mon perroquet. Et toi ? Si t'est en état de me répondre.. parle moi donc un peu de toi ! "

Et bha.. c’était moins une.
#   Sam 2 Fév 2013 - 22:25
avatar
Invité

Des mains me rattrapèrent. Mes jambes pendaient dans le vide. Le paysage que j'avais admiré plus tôt devint une vision d'horreur, j'étais prise de vertiges. Puis je sentis mon corps s'élever doucement et on m'allongea sur le sol dur et froid du toit. Mon cœur s'affolait encore. On cala quelque chose derrière ma tête. J'étais maladroite depuis qu'Il était parti. Cette fois j'avais échappé à la mort.

- Et bien, il s'en ai fallu de peu. Imagine toi si j'avais pas été là? Tu serais sans doute sous la texture d'une huître en bas, sur l'bitume... Moi c'est Jack, et l'oiseau que tu vois là-bas, sur le toit c'est Nako, mon perroquet. Et toi?Si t'es en état de me répondre... parle moi donc un peu de toi!

Alors que je fixais mon sauveur, je perdis la connexion avec mon cerveau un instant. Je clignais des yeux plusieurs fois. Je ne rêvais pas... Une tête à effrayer un chat arborait une épaisse cicatrice s'étendant du haut du crâne et se prolongeant dans son cou, sinuant sur son visage... De quoi devais-je avoir le plus peur, la mort ou cette tête? Sans compter son physique particulier. Perché un peu plus loin, un perroquet me dévisageait de ses yeux perçant. Il battit de l'aile sans pour autant s'envoler. ''Moi aussi j'ai failli voler'' pensai-je. Aurais-je été un ange si j'avais péri?

- Je te suis humblement reconnaissante, mais je ne tiens pas à parler de moi, et encore moins à quelqu'un comme toi.

Avouez qu'il était louche ce gars. Comment être sûre que je pouvais lui faire confiance. En plus, comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas du genre à raconter ma vie à n'importe qui. Hors, il était n'importe qui. Un n'importe qui des plus affreux. L'image honorifique d'une ville qui regroupait les plus beaux mecs du monde s'effondra. En règle général quelqu'un de moche, je m'en fichais, mais il était vraiment horrible. Je me redressai, chancelante.

- Si tu crois qu'on va devenir amis parce que tu m'as aidée, tu te goures!

Je frottai mes vêtements et arrangeai rapidement mes cheveux. Et puis d'abord, que faisait-il dans un tel endroit? Je pris conscience que j'étais seule avec lui sur ce toit. Inquiétant, non? Néanmoins je n'arrivai pas à le voir comme une menace. Certes il donnait la chair de poule, mais ça s'arrêtait là.
#   Dim 3 Fév 2013 - 12:01
Messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2013

Il lui fallu un petit moment pour s'en remettre, mais une fois remise elle arriva enfin à répondre à ma question. Bon, comme toute les pouf coincé sans ouverture quelconque elle me fixait comme ci j'étais un montre.. NON ! C'est bon j'ai vécu ça pendant 4 ans, j'suis venu ici.. Appart l'autre creuvard au cheveux verts que j'avais empêcher de dormir, tous avait été cool.. Bref on verra bien.

Je te suis humblement reconnaissante, mais je ne tiens pas à parler de moi, et encore moins à quelqu'un comme toi.

Ha ! Ouai d'accord ! Et bah ma cocote, si j'avais sur que tu me prendrais comme ça..
A ce moment la, j'eu un regret. Si j'avais su que cette petite égocentrique me répondrais cela. Oui, à ce moment la, j'aurais préférer la voir aplatis, les yeux en arrière et baignant dans un bain de sang. Non, j'suis quelqu'un de cool, et pour une gamine comme ça, une crête punk, de nombreux piercings
et une cicatrice qui aurait bel et bien pu me coûter la vie.. Y'avais de quoi flipper, en fait, c'te fille m'avais ré-ouvert les yeux. Rappelle qui je suis. NON, je n'suis pas un monstre qui fais peur ! J'suis super gentil bordel ! Y'a même Alicia pour me trouver beau et sortir avec moi.

Elle repris : Si tu crois qu'on va devenir amis parce que tu m'as aidée, tu te goures!

Elle avait l'air étonner de me voir ici. Bon, c'est bon j'en ai marre. J'me suis assis, j'ai pris ma guitare et j'ai commencer à faire une improvisation, comme quand je veux passer le temps. En mode Louis Bertignac sans les paroles. Pendant ce temps la, je lui dis :

" Ecoute, je comprends tout à fait que je te fasse peur, que tu est mal ici sans moi. Réconforte toi et dit toi que celui dont dans le fond, tu à peur t'a sauver la vie. Pourquoi il t'a sauver la vie ? Parce-que t'est une gamin imprudente, non mais sérieusement, Que tu vienne sur le toit OK, mais POURQUOI tu viens si prés du bords. Donc voila, tu à une chance de malade que je sois passer la, mais bon, si tu préfère me juger sans même me connaitre. Retourne jouer à la poupée dans ton dortoir, si tu fais partis de ces coincé(e)s du cul qui jugent les gens par le physique. Tu ne m’intéresse pas. Après peut être que tu à réagis comme cela parce-que ta chute et mon visage t'ont mit dans tout tes états, je comprend. Donc j'vais te laisser une chance, on sait jamais ! T'est surement quelqu'un de sympa.. A toi de voir. "

Oui, elle m'avait remis en question, et je suis peut être quelqu'un de très gentil, câlin, ouvert et tout et tout. Mais vous connaissez pas Jack quand il s’énerve. Donc j’espère pour elle et pour moi qu'elle va se reprendre parce-que sinon..
Non, j'dois pas repartir comme avant, j'ai pas besoin d'une autre cicatrice. Même ci.. elle n'avait pas une tête à avoir un couteau ou autre.

Bon, Nako était venu me câliner comme pour me consoler, ce magnifique perroquet était vraiment mon meilleur ami, il était peut être même plus intelligente que la fille qui était en face de moi..
Bref, j'vais rester cool. Je vais attendre sa réponse.

HRP : " Si jamais tu connais pas Louis Bertignac :P http://www.youtube.com/watch?v=YS0QLi2aae0 "
#   Dim 3 Fév 2013 - 13:13
avatar
Invité

Il m'avait à peine écouté. Mon sauveur s'assit par terre et sortit une guitare d'un sac qu'il portait dans son dos. S'il était venu sur ce toit c'était pour jouer de la guitare...? Il entama quelques accords par-ci par-là et vint une mélodie. Sa musique ne ressemblait pas vraiment à ce que je connaissais. Ce devait être du rock européens, un peu guimauve, une musique qui ne vous donne envie de vivre... J'avais eu de nombreux partenaires musiciens qui m'avaient initié au rock et au métal, mais mes connaissances musicales étaient restreintes parce que je ne jouais d'aucun instrument. J'en avais fréquenté des punks!Un guitariste a certains talents non négligeables... Mon guitariste favori était incontestablement Miyavi. Je ne pense pas être la mieux placée pour parler de son jeu mais entendre sa musique réveillant toujours quelque chose en moi, même après l'avoir écouté des centaines de fois. Mon groupe de métal: Crossfaith. Je n'en savais pas beaucoup sur les groupes étrangers. Tout en grattant les cordes, il me dit:

- Écoute, je comprends tout à fait que je te fasse peur, que tu es mal ici sans moi. Réconforte-toi et dis-toi que celui dont dans le fond tu as peur t'as sauvé la vie. Pourquoi il t'as sauvé la vie? Parce que t'as une gamine imprudente. Non mais sérieusement, que tu viennes sur le toit OK, mais POURQUOI tu viens si près du bord?! Donc voilà, tu as une chance de malade que je sois passé là. Mais bon, si tu préfères me juger sans même me connaître, retournes jouer à la poupée dans ton dortoir, si tu fais parti des ces coincés du cul qui jugent les gens par le physique. Tu ne m'intéresses pas. Après peut-être que tu as réagi comme cela parce que ta chute et mon visage t'ont mis dans tous tes états, je comprends. Donc j'vais te laisser une chance, on sait jamais! T'es sûrement quelqu'un de sympa... À toi de voir.

Il osait me parler de juger alors qu'il me jugeait lui-même. ''Un gamine imprudente''. Il ne s'intéressait pas à moi, cela m'arrangeait. Le contraire n'était pas dans mes intentions. Et si je l'ennuyait, il aurait tout aussi bien pu me laisser m'écraser. Mais... Comment dire...? Son caractère m'intéressait. Je croisai les jambes et enfonçai mes mains dans les poches de ma veste pour me réchauffer – une jupe ne tenait pas vraiment chaud. Je le regardai jouer un moment, réfléchissant à ces derniers mots. ''Une chance''? … De devenir son ami? Je m'entendais bien avec les mecs, mais lorsque qu'on me donnait ''une chance'' cela voulait dire qu'il souhaitait me mettre dans son lit. Venant de mon sauveur, ces mots me semblèrent étranges, ils avaient une autre signification. Je vins me planter derrière lui et m'agenouiller, de telle sorte qu'il ne voyait pas et pouvait m'entendre clairement.

- Dis moi, avec combien de filles as-tu couché dans ta vie?

Il pouvait prendre de travers ma question. Je me demandais juste s'il avait une grande expérience des filles ou non. Parce que, pour m'avoir parlé de cette façon, il devait être insouciant que ses mots étaient équivoque, surtout avec moi. J'éprouvai de la sympathie dès que je l'envisageai de cette manière. J'essayai de deviner son âge. Sa cicatrice faussait ses traits et empêchait de déterminer son âge. Il portait deux étoiles sur sa veste. Un initié si je me souvenais bien. Cela ne m'aidait pas vraiment.


Spoiler:
 
#   Lun 4 Fév 2013 - 13:36
Messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2013

Ma musique avait l'air d'un peu l’intéresser mais.. Elle avait quelque chose en tête, oui elle m'avait vexer. Oui je lui en voulais, mais bon après tout, à son age.. On s'emporte vite pour pas grand chose, j'avais l'habitude avec les gamins qui traînaient avec moi quand j'étais dans mon squat..
Bref, elle se mit derrière moi, au pire.. qu'elle soit devant ou derrière moi, je m'en foutais. J'avais pas vraiment envie de m'attarder avec elle, et surtout si elle continuais sur ce jeu la. Elle se sentait supérieur ? Très bien, mais quand on viens d'échapper à la mort on n'offense pas notre sauveur.. du moins à ce que je sache.. Après voila, si elle ne connait pas le respect c'est son problème.

Elle me dit : " Dis moi, avec combien de filles as-tu couché dans ta vie? "

Q..quoi ?! Mais qu'est-ce que ça pouvais bien lui faire ?! Elle s'attendait pas à coucher avec moi quand même ?! Je mis mes doigts bout à bout et ferma les yeux.. j'faisais ça pour me calmer pour éviter de péter un câble, après un tout petit moment de réfection, je lui dis :

" Ecoute, je sais pas ce que t'attend de moi, je sais pas non plus pourquoi tu m'demande ça, mais après tout.. j'm'en fiche. J'ai couché avec une dizaine de filles, mais rien de bien sérieux. Tu vois, une fille qui avait envie de s'amuser et moi aussi je l'avoue, c'étais souvent dans des fêtes ou l'on avait pas toute notre tête donc écoute, j'le regrette pas trop, je l'avoue je me suis bien amuser.. Et toi, malgré que tu n'ai l'air de n'avoir que 14 ou 15 ans.. T'a déjà été au lit avec un homme ? Et puis.. j'préfère parler de choses dans le genre en face, donc écoute.. remet toi en face de moi s'il te plait. "

Qu'elle me réponde, ça m’intéresse.. Qu'elle se remette en face de moi, pourquoi pas.. Mais une chose est sur, j'me suis débrouiller pendant 4 ans comme un grand et j'm'en porte pas plus mal, la seule chose qu'il me manquait avant c'étais des ami(e)s, j'en ai et en plus de cela j'ai une copine.
Donc si elle me parlait encore mal, si jamais elle se prenait encore pour je sais pas qui et qu'elle me prenait encore de haut, je ne me prendrais pas la tête avec et j'irais rejoindre mon amour plus tôt que prévu, à elle de voir.
#   Lun 4 Fév 2013 - 15:31
avatar
Invité

Le son de la guitare s'interrompit. Il resta silencieux. Avais-je touché une corde sensible? Une certaine tension émanait de lui.

- Écoute, je sais pas ce que t'attends de moi, je sais pas non plus pourquoi tu me demandes ça, mais après tout... j'm'en fiche. J'ai couché avec une dizaine de filles, mais rien de bien sérieux. Tu vous, une qui avait envie de s'amuser et moi aussi je l'avoue, c'était souvent dans ces fêtes ou l'on avait pas toute sa tête donc écoute, j'le regrette pas trop, je l'avoue je me suis bien amusé...

Dire que j'avais juste posé cette question pour le taquiner. Notre grand dure à cure était-il susceptible? Et il se ventait d'avoir abusé de filles à moitié conscientes alors que lui-même était dans une état proche du leur. Laid comme il était, il valait mieux que les filles ne soient pas totalement conscientes... Après avoir vidé son sac – me donnant l'impression de le confesser au passage – il poursuivit:

- Et toi, malgré que tu aies l'air de n'avoir que 14 ou 15 ans... T'as déjà été au lit avec un homme? Et puis... j'préfère parler de choses dans le genre en face, donc écoute... remet toi en face de moi s'il-te-plaît.

Il parlait beaucoup dis donc! Fière d'avoir percé sa coquille et attiré son attention, je m'exécutai en faisant en sorte qu'il ne puisse pas voir sous ma jupe. Nous étions en hauteur et le vent soufflait assez pour que les volants de ma jupe s'envolent au moindre coup de vent, je ne voulait pas qu'une telle chose se produise. Quelque chose dans ses paroles me disait qu'il possédait un côté innocent. Il avait beau se cacher derrière sa cicatrice, sa crête et son aura glauque, son fond était tout autre. Mes grand-parents disaient souvent que je cernais rapidement les gens, que c'était un don des dieux.

- Mon expérience personnelle ne te regarde pas, et, pour être franche avec toi, je n'ai aucune idée du nombre d'hommes avec qui j'ai ''été au lit''.

C'était la pure vérité. J'avais arrêté de compter. Et depuis qu'Il était parti, le nombre n'avait plus d'importance. Je sortis des réglisses de ma poche et en proposai un à mon sauveur, ma façon de le remercier sans doute. S'il n'aimait pas tant pis pour lui. Comme mes cheveux volaient dans tous les sens à cause du vent, je les attachai afin de pouvoir manger tranquillement. Combien de pot de gèle avait utilisé Jack pour que sa crête tienne aussi bien?! Je remarquai ses piercings. L'un des punks avec qui j'avais eu une brève aventure en avait plein partout, que ce soit sur le visage ou sur le corps. C'était gênant aux lèvres et à la langue mais c'était intéressant tout de même.
Son perroquet me fixait toujours de ses grands yeux. J'essayais de l'ignorer.



Dernière édition par Reiko Mori le Mer 6 Fév 2013 - 15:33, édité 1 fois
#   Mer 6 Fév 2013 - 14:31
Messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2013

Elle avait l'air de se sentir supérieur, Oh mon dieu, ça va pas le faire. Elle me prenait pour quoi ? Un faible ? Un tendre coeur ? Grossière erreur.. Mais une fois que je suis énerver, oui, je m'emporte et je dis ce que j'ai à dire. Actuellement.. Heu, bah j'étais énerver..

Elle me dit qu'elle ne savait pas exactement le nombre de personnes avec qui elle avait coucher ? Ca veut dire quoi ça ? Beaucoup ?! Bon, j'en ai marre

Tout en gardant un minimum mon calme, je lui dis :

" Bon, écoute moi bien toi, avec ton grand air, du haut de tes 15 ans. Je sais pas pour qui tu te prends, ni pour qui tu me prends mais je vais te dire une chose. Toi et ta petite jupe, toi qui ressemble à toute les pouf de ton age, oui, j'ose avec mes 17 ans bientôt 18.. te dire cela. Tu vois ? Peut être que je ne suis pas bien plus grand que toi, mais j'ai appris des choses plutôt bien, et plutôt pratique dans la vie, comme par exemple le respect, parce que tu vois, encore une fois, je t'ai sauver la vie. OK tu m'a remercier vite fait mais tu vois, par la suite, appart me juger sur mon physique et regarder les parties de mon corps bizarrement, t'a rien fais d'autre.
Alors tu vois, je sais que je ne suis pas le plus beau du monde. Je suis sans doute un des moins beau ici, mais tu vois je suis ton contraire. Toi t'est peut être belle et attachante, mais tu vois, avec ce que tu viens de me dire. Bah au fond, t'est qu'une petite gamine qui s'fais fourrer par tout le monde, une putain ? J'vais rester polis mais c'est un peu prés cela.. tu te prend pour un avion et te met au dessus de moi, j'ai pas dis que tu devais te mettre en dessous, mais au même niveau c'est pas mal. Donc écoute, tu m'a montrer que je n'avais rien à foutre ici avec toi. J'm'en beurre la raie de toi, j'aurais du te laisser t'éclater au sol et cracher un mollard sur ta salle tronche agonisante.
"

Je me levais, caressais Nako, pris ma guitare, et partis.
Aucun regret, la prochaine fois j'm'attarderais pas sur les gens, ça me servira de leçon.
#   Mer 6 Fév 2013 - 16:00
avatar
Invité

Alors mon sauveur péta littéralement les plombs.

- Bon, écoute moi bien toi...

Derrière son apparence calme il bouillonnait, c'était palpable. Ce devait être un mec difficile à vivre, vraiment. Primo, il était laid, mais on ne pouvait pas lui en vouloir pour ce vulgaire détails. Secundo, en plus d'être laid il n'arrêtait pas de jacqueter. Je vous jure, une vraie usine à parole! Il avait beau dire que je me prenait une grande, c'était bien lui qui me faisait la morale en se la pétant. 17 ans? C'était pas encore mure à cet âge là faut dire. Je n'écoutais que d'une oreille distraite sa tirade. Le perroquet m'intriguait à me fixer comme ça! Aussi j'avais uniquement retenu la fin, le passage de l'avion.

- … tu te prends pour un avion et te mets au-dessus de moi, j'ai pas dis que tu devais te mettre en-dessous, mais au même niveau c'est pas mal.

Je n'avais pas écouté la suite. J'étais la seule à voir des allusions mal placées là-dedans?! C'est vrai que j'avais une préférence pour la domination, mais tout de même il y allait fort. ''Au même niveau'', et puis quoi encore?! Les mecs ne sont jamais satisfaits. On dit toujours des filles, mais écoutez-les parler entre eux! Si sa copine – s'il en avait – ne la satisfaisait pas je n'y pouvait rien. J'aurais mieux fait de me vider de mon sang en bas plutôt que de supporter ses sautes d'humeur.
Jack se leva subitement, énervé. Il pris son effrayant perroquet, jeta sa guitare par-dessus son épaule et franchit la porte qui menait à la cage d'escalier. Je me retrouvais à nouveau seule avec le vent. À quoi ça aurait servi de le retenir après tout. Je m'allongeai par terre et appréciai ce silence. En pivotant sur le côté je vis quelque chose à cinq mètres de moi. C'était sa veste avec laquelle il avait fait un oreiller. Il avait au moins une qualité, même s'il regrettait d'avoir sauvé quelqu'un ensuite. J'allai ramasser la veste et la repliai.


- Qu'est-ce que je faire de ça, moi?

Je l'aurais bien recroisé un de ces jours.



FIN (?)

#   Mer 6 Fév 2013 - 16:10
Messages : 59
Date d'inscription : 04/01/2013

HRP : Ouai fin, Ma veste.. éventuellement un autre RP
Pour juger Jack, qui en à 17 et qui est plutôt débrouillard et mature ( du moins tu peux le déduire si t'a lu mon histoire ) j'trouve que.. 15 ans.. voila quoi x) puis Jack aime pas les gens comme Reiko. Donc voila, ta petite ado' à fini un RP

Si tu fais ça avec tout le monde, elle va pas avoir beaucoup d'ami x)
Puis merde quoi !! 15 ans.. x) T'est pas la à dire " Ouai, j'me suis taper pleins de mecs.. bon, après voila " XD

J'ai lu qu'elle était adorable ? MDR, laisse moi rire..

En tout cas j'me serais bien amusé x)
 

Il n'y a pas que des bombes à Terrae!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut