Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
[Abandonné] Un recommencement [PV Celia Ushiromiya]
##   Jeu 7 Fév 2013 - 23:45

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Quel magnifique coucher de soleil ! Étrange vision, alors qu'on vient de se réveiller... On devrait bientôt arriver maintenant. Enfin, je ne sais plus vraiment quelle heure il est. Entre le décalage horaire et les heures de vol, je suis un peu perdue.

"Mesdames et Messieurs, veuillez attacher vos ceintures, nous nous préparons à atterrir."

Eh bien voilà, il suffisait juste de demander.

Depuis qu'Il était venu me chercher, je me sentais légèrement apaisée. Je me souviendrai toujours la tête de ma mère lorsqu'elle a ouvert la porte et qu'elle l'a vu, mais ce qui me marquera surtout, ce sont ses pleures. Quoi de plus triste qu'une mère qui pleure ? Malgré tout ce que j'avais vécu et la rancœur que je pouvais avoir, j'ai pleuré aussi. Au final, elle n'y était pour rien, c'était la vie qui était ainsi. Et puis, nous nous sommes quittées, pour toujours, sans un mot, juste un regard, une excuse, un pardon...

Terrae... un nouveau départ, un nouvel endroit plein de promesse. Je dois dire que j'ai un peu peur. Mon dernier déménagement ne s'est pas passé comme je l'avais espérée et il a gâché plusieurs années de ma vie. Alors envisager un nouveau déplacement, dans un nouveau pays cette fois, c'est assez... déroutant. Pourtant, je me dis aussi que ça ne peut pas être pire que ce que j'ai déjà vécu; je n'ai rien à perdre, au contraire.

Après un atterrissage en douceur et une rapide traversée de Tokyo, nous sommes arrivés devant un portail derrière lequel s'élevait un grand bâtiment.

"C'est ici que je te laisse. Bon courage et bienvenue à Terrae !"

Mon guide m'abandonne ainsi devant la grille. Je ressens soudain cette appréhension que je connais si bien lorsque je me retrouve face à l'inconnu. Non, ne pas flancher maintenant, pas après tout ce chemin, je n'ai rien à perdre. Je redresse la tête et pousse le portail d'une main, tirant ma valise de l'autre. Terrae, me voici !

À présent il fait nuit et je suis bien contente d'être de ce côté du portail. Je me sens en sécurité. Par réflexe, je regarde ma montre : 10h. Ah oui, il va falloir changer ça. Après un rapide calcul, je l'avance jusqu'à 18h. Oui, là c'est mieux. Je sens que la journée de demain va être éprouvante. Un autre réflexe me fait lever la tête. Mes yeux parcourent la voûte céleste et je lance un regard attendri vers mes amies de toujours, Cassiopée, Céphée, la Petit Ours, la Grande Casserole,... Je ne compte plus les heures passées à les contempler dans toute leur splendeur.

Un soupire et je me décide à parcourir la distance qu'il me reste jusqu'à la porte du bâtiment. Une fois à l'intérieur, je pose ma valise près d'un mur et m'assied sur une chaise. D'une patience extrême, je me vois déjà passer la nuit ici. J'observe l'endroit, mais très vite mes pensées s'échappent et rejoignent un endroit dont je suis la seule à avoir les clefs.

« Le bateau vogue sur l'océan depuis plusieurs jours maintenant et aucun signe d'une terre à l'horizon. Mia, je ne voudrais pas être désagréable, mais nous commençons à manquer de vivre. Il est temps de faire demi-tour, je crois. » La jeune fille observe l'homme qui lui parle avec tant de délicatesse. « John, ait foi en moi. Je sais qu'elle est là, quelque part. Je sens qu'on se rapproche. Nous ne pouvons pas abandonner maintenant. Elle est là, la terre d'Atlantide... »

Je souris. Voilà un bon début de roman. Incipit dynamique, légende, une histoire d'amour potentielle, hum... de bons ingrédients pour une histoire. Je les vois déjà arriver sur la terre tant recherchée, tisser des liens d'amitié avec les autochtones, aimer, rêver et puis un jour, le départ, mais pas ensemble, ça serait trop simple sinon. Non, l'un des deux doit partir. L'homme, oui, lui devra retourner chez lui pour je ne sais quelle raison et là... un serpent de mer, le gardien du secret de l'Atlantide. Va-t-il survivre ? Et la fille, que va-t-elle faire ? Est-ce trop banal, trop cliché ? Sans doute, mais l'idée est à creuser...



merci Haley


Dernière édition par Selvi Sayanel le Ven 20 Fév 2015 - 23:13, édité 1 fois
##   Ven 8 Fév 2013 - 18:55

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Celia regarda les différents vernis posés sur sa table avec un sérieux effrayant. La question du jour était: "Que vais-je mettre?". C'était peut être bête, mais aujourd'hui, on lui avait demandé de recueillir une nouvelle pour la première fois depuis qu'elle était Étoile! Alors elle se devait être tout a fait présentable et jolie, alors qu'elle l'était naturellement. Elle opta finalement pour du rouge sang qui ferait ressortir ses beaux yeux de la même couleur. Elle enfila l'uniforme de Terrae qu'elle avait personnalisé (parce que c'était pas mignon). Elle se fit des couettes basses... et sortit! Il faisait nuit dehors, et le ciel était très beau a voir: il était étoilé! A Londres, a cause des lumières émises par la ville, il était impossible de voir un ciel aussi étoilé qu'au Japon. En Europe en général, en fait. La culture japonaise était très différente de la culture occidentale, et Celia l'avait bien remarquée. Elle faisait partie d'une des rares personnes à être européenne. D'ailleurs, la nouvelle, de quelle pays était-elle? Celia commença à jouer aux devinettes, sur la couleur des cheveux, des yeux... Ici, ils étaient pas tous normaux! La preuve: elle avait des cheveux blanc voir rose pale à la racine, et des cheveux roses virant vers le rouge aux pointes: quoi de plus normal? Qu'est-ce-que la normalité, d'abord?
Elle descendit rapidement les escaliers, traversa d'un pas rapide dans les couloirs, et finit par arriver dans le hall. Elle y trouva ce qu'elle devait: une jeune fille brune, assise sur une chaise avec sa valise contre le mur. Celia s'approcha d'elle, et dit, avec un sourire des plus rassurants:

- Salut! Je m'appelle Celia et je serais ton "guide" pour aujourd'hui! Et toi, comment t'appelles-tu?

HRp: Désolé il est pas aussi long que le tiens! ^^'



Watch out...:
 
##   Ven 8 Fév 2013 - 21:14

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Un bruit de pas me sort brusquement de ma rêverie. Ainsi je n'allais pas passer la nuit ici, un bon point, à moins que la personne qui se dirige vers moi ne soit pas au courant de ma venue ou n'ait pas de bonnes intentions. Je secoue la tête ; pas de préjugé, un nouveau départ, ça ne se passera pas comme la dernière fois. Courage...

Je relève la tête et aperçois une jeune fille qui s'approche de moi. Quel style... étrange... des cheveux roses coiffés en couette... pourquoi pas après tout. Sa tenue était assez sympa. Je me rends compte à cet instant que je vais sûrement devoir porter un uniforme. Je ne considère pas ça comme un mal, après tout, lorsqu'on est tous pareil, les moqueries fusent moins.

Lorsqu'elle me voit, elle s'approche. Je peux alors observer les détails de son visage et ce qui me choque vraiment, ce sont ses yeux... rouges et son teint pâle. La première idée stupide qui me vient à l'esprit est le mot « vampire ». Voilà ce que c'est de lire trop... Ma deuxième pensée se tourne vers le mot « albinos », oui, voilà une solution plus réaliste.

- Salut! Je m'appelle Celia et je serais ton "guide" pour aujourd'hui! Et toi, comment t'appelles-tu?

Je décide rapidement de mettre de côté toutes mes considérations. Cette fille a l'air sympa, pas d'animosité dans sa voix, un sourire sincère, du moins je l'espère. Bon, je ne vais pas tergiverser longtemps. J'essuie ma main moite contre mon pantalon et me lève avant de lui tendre la main.

"Bonjour, je suis enchantée de faire ta connaissance. Je m'appelle Selvi."

Je me force à respirer calmement, il faut que j'arrête de stresser pour rien.

[hrp : pas de soucis, tu vois que je ne fais pas beaucoup mieux ^^]



merci Haley
##   Sam 9 Fév 2013 - 22:48

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Celia fut assez surprise quand elle aperçut son interlocutrice essuyer sa main sur son pantalon. Peut-être était-elle moite ? Elle lui tendit la main, en lui disant :

- Bonjour, je suis enchantée de faire ta connaissance. Je m'appelle Selvi

Il ne fallait pas être devin pour remarquer que la jeune fille était stressée. Celia attrapa volontiers sa main, avec un sourire plutôt rassurant et surtout radieux :

- Tu as un très joli prénom ! Va falloir que je trouve un surnom !

On pouvait sentir sa joie de vivre à des kilomètres, surement. Elle avait cette aura rassurante, et chaleureuse. Elle s’avança vers la valise, et la prit. Elle fit signe à la nouvelle de la suivre. A vrai dire, la jeune Etoile était surexcitée à l’idée d’en savoir un peu plus sur cette nouvelle mystérieuse. A coup sur, elle n’était pas asiatique ! De plus, elle semblait assez réservée, ou timide. Peut-être serait-ce une Eau ? Elle ne pouvait conclure tant qu’elle ne l’aurait pas assez connu. Elles s’engagèrent dans un long couloir, où encore quelques étudiants passaient. Toujours un sourire affiché au visage, Celia entama la conversation :

- Dis-moi, tu viens de quel pays ? Tu as peut-être faim ? Tu veux manger quelque chose ?

Le but que s’était fixé Celia : en savoir un peu plus, et surtout devenir amie avec elle. Tout en attendant sa réponse, la jeune fille cherchait un surnom adéquat mignon.

HRP : Je n’ai pas encore fait mieux ! XD Je te promets qu’à la prochaine réponse, j’essaie d’écrire un pavé ! C’est une promesse ! è.é



Watch out...:
 
##   Dim 10 Fév 2013 - 17:04

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

- Tu as un très joli prénom ! Va falloir que je trouve un surnom !

Je retiens un soupire de soulagement. Elle m'a pris la main, elle trouve mon prénom joli, c'est bien ça, non ? Par contre, son histoire de surnom commence à me faire peur... Trop de mauvais souvenirs sans doute, non, cette fille, elle est rayonnante et... elle me fait penser à Jenny, sa joie de vivre, mais surtout son sourire, ce sourire rassurant et protecteur qui te murmure doucement : n'aie pas peur, je suis avec toi. Je souris à mon tour en repensant au passé.


"Hey, mais qu'est-ce que tu fais là, cachée au sous-sol, sous les escaliers ?"

"Fiche-moi la paix. J'ai envie d'être seule ! ... Non ! Attends ! Je... je me cache. S'il te plaît, ne le dis pas aux autres, ne leur dit pas où je suis."

"Mais, il ne faut pas pleurer. Viens, viens avec moi. Si tu restes avec moi, ils n'oseront pas te faire de mal. Je te protégerai, c'est promis. Tu peux avoir confiance en moi, d'accord ? Ne reste pas là, seule dans le noir, viens."

"Je... je... Tu es nouvelle toi, sinon tu ne me parlerais pas. Tu ne sais pas ce qu'ils font, tu..."

"Chut, écoute-moi. Je sais que tu as peur et que ce ne sera pas facile, mais à deux, rien ne pourra nous arrêter !"

"À deux ?"

"Oui, à deux, ensemble ! Viens avec moi, il ne t'arrivera rien de mal."



Je sors de mes pensées et me rends compte que Celia me regarde et m'attends. Elle a pris ma valise et semble vouloir me faire visiter les lieux. Je la rattrape sans attendre et sans hésiter.

La jeune fille m'emmène dans un long couloir qui ne me rassure pas. Ce qui est d'autant plus effrayant, ce sont les autres élèves que nous croisons, pas qu'ils soient terrifiant par leur aspect ou leur attitude, mais c'est simplement leur présence qui me fait peur. Sans m'en rendre compte, je me rapproche de Celia. Je pourrais lui prendre le bras ou la main pour me rassurer, mais je ne le fais pas. D'une part nous ne nous connaissons quasiment pas, donc ce serait déplacé et assez gamin comme comportement et puis, elle a l'air sympa, mais je ne sais pas si je peux vraiment lui faire confiance. Peut-être joue-t-elle un rôle et là elle est en train de me conduire dans un guet-apens. Mais qu'est-ce que je raconte, on n'est pas dans une de mes histoires farfelus. Il faut que je me calme. Personne ne s'est encore moqué de moi, personne ne m'a regardé de travers, les gens lorsqu'ils m'observent, me sourient simplement.

- Dis-moi, tu viens de quel pays ? Tu as peut-être faim ? Tu veux manger quelque chose ?

Je sors brutalement de mes pensées ce qui ne peut être que salutaire et je regarde mon guide. Elle a toujours ce sourire radieux et rassurant qui me calme instantanément. Je prends le temps de réfléchir à ses questions.

"Je... je suis Suisse, c'est un petit pays en Europe, entre la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Autriche... ... ... ... et toi ?"

Je marque une pause et repense à ses autres questions. Oui, j'ai faim, enfin un peu, mais est-ce vraiment polie de directement demander à manger à peine arrivée ? Je pourrais lui dire que ce n'est pas le cas, un petit mensonge, mais que je souhaiterais quand même voir où on peut se nourrir et comme ça je pourrais revenir plus tard. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?!

"Euuh... oui.. je... j'ai un peu faim... mais si on doit faire un détour et que ça te fait perdre du temps, c'est pas grave. Je ne suis pas affamée."

Je lui lance un sourire timide.

[hrp : Haha, ça marche ^^ Bon courage!]



merci Haley
##   Dim 10 Fév 2013 - 22:20

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Son interlocutrice prit le temps de répondre. Celia la laissa réfléchir. Elle n'aimait pas trop brusquer les personnes timides ou plutôt mal à l'aise. Généralement, ceux qui sont timide ou mal à l'aise sont ceux qui ont eu des problèmes avec les autres de leur âge : moqueries, et tout le blabla qui suit . Celia avait entendu parlé d'une pratique courante au Japon, qu'on appelait l' « Ijime ». C'était en gros la persécution des élèves. Jusqu'à maintenant, à Terrae, Celia n'avait pas vu ce genre de choses, et elle en était contente ! Elle ne l'aurait pas supporté, et aurait sûrement pêté son câble ! Peut-être que la nouvelle avait eu un passé avec un peu de persécutions dedans ? Celia faisait souvent des conclusions hâtives, mais n'était jamais très loin de la vérité. La jeune Novice finit par répondre.

"Je... je suis Suisse, c'est un petit pays en Europe, entre la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Autriche... ... ... ... et toi ?"

Celia la trouvait drôlement mignonne ! Elle adorait sa voix et des petits bégaiements qu'elle trouvait absolument craquants ! La Suisse, donc... De quelle côté était-elle ? Partie française, ou allemande ? Pourtant, son prénom ne sonnait ni français, ni allemand ! « Selvi »... c'était d'ailleurs la première fois qu'elle entendait ce prénom, après tout. Mais bon, même ! D'un côté, Celia McWind Ushiromiya ne sonnait pas très anglophone non plus, hein... Quoique, McWind, si ! Mais Celia Ushiromiya sonnait carrément japonais, en fait ! Mais on pouvait déduire grâce à son physique, souvent comparé à celui d'un vampire (vive les yeux rouges et la peau pâle yahoo!) d'ailleurs. L'hésitation apparente de son interlocutrice fit légèrement sourire l’Étoile. Elle devait sûrement être gênée à l'idée de lui avouer qu'elle avait faim. En tout cas, maintenant que Celia l'avait remarqué, même si Selvi le niait, elle l’emmènerait manger ! D'ailleurs, celle-ci finit par répondre :

"Euuh... oui.. je... j'ai un peu faim... mais si on doit faire un détour et que ça te fait perdre du temps, c'est pas grave. Je ne suis pas affamée."

Le sourire timide qu'elle lui adressa fit sourire également l'Etoile. Décidément, elle la trouvait vraiment trop choute ! Celia avait un petit faible pour tout ce qui était mignon, et ça valait autant pour les objets que pour les êtres vivants! Elle répliqua :

-La Suisse ? J'y suis déjà allé ! J'ai adoré voir les chutes du Rhin ! Tu habitais de quel côté ? Côté Allemand ou côté français ?

Puis, elle enchaîna :

-Aucun problème ! Il n'y aura personne à la cafet' à cette heure, je pense ! Donc on pourra manger sans limites!-fit-elle en lui adressant un clin d'oeil malicieux.

Celia tourna donc vers la gauche, au lieu de continuer tout droit, pour aller à la cafétéria de Terrae. Il était tard, donc elle doutait qu'il y ait du monde, mais aussi qu'il y ait du personnel ! Les gentilles cantinières devaient être en train de dormir à cette heure-ci. Celia restait surprise de voit autant d'élèves dans les couloirs. Ils devaient sûrement aller embêter leurs amis dans les autres chambres. Ils arboraient pourtant tous un sourire, à l'attention des deux jeunes filles. Pas un sourire pervers, ou presque hautain, mais un sourire sincère. Celia esperait que Selvi puisse ressentir cette ambiance assez chaleureuse de Terrae. Après tout, elle paraissait tout de même assez stressée, ce qui était tout à fait normal !
Elles arrivèrent enfin devant la cafétéria : elle était grande, et il y avait surtout beaucoup de tables ! Celia alluma la lumière : il n'y avait personne.

HRP: J'ai fais mieux qu'avant, mais c'est pas assez! xD En tout cas, j'adore ton personnage! *w* Il est trop choupi *3*



Watch out...:
 
##   Mar 12 Fév 2013 - 21:34

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Je me demande où Celia m'emmène. Je n'ai pas vraiment regardé le chemin qu'on a emprunté pour arriver là où nous sommes et je me dis que ce n'était pas la meilleure chose à faire. Bon, il faut dire que j'ai une sorte d'excuse, je crevais de trouille... enfin, j'ai un peu peur...

-La Suisse ? J'y suis déjà allé ! J'ai adoré voir les chutes du Rhin ! Tu habitais de quel côté ? Côté Allemand ou côté français ?

Sa question me surprend. Je parle français, ça ne se remarque pas ? Soudainement, je me souviens d'un détail : le micro-traducteur que j'ai dans l'oreille. Je m'étais peu intéressée à cet objet, mais je me rends à présent compte de sa valeur.

"Je viens de la partie francophone, nord-ouest pour être un peu plus précise. Et toi, tu ne m'as pas répondue. D'où est-ce que tu viens?"

Ma nouvelle découverte me rend curieuse. D'où peut bien venir mon guide ? Je la regarde un peu mieux. Son teint pâle me fait penser au nord de l'Europe et puis son visage d'une manière globale m'indique qu'elle n'est ni asiatique, ni africaine et qu'elle ne vient pas d'Amérique du Sud, pour le reste, je ne sais pas trop. Je n'ai pas non plus énormément voyagé. Soyons francs, je n'ai jamais voyagé avant aujourd'hui. La connaissance sur laquelle je me base me vient des rares étrangers que j'ai croisés dans mon enfance et de la TV, rien de très fiable.

-Aucun problème ! Il n'y aura personne à la cafet' à cette heure, je pense ! Donc on pourra manger sans limites!-fit-elle en lui adressant un clin d'oeil malicieux.

Personne ? Est-ce que c'est une manière de parler ou... est-ce qu'on sera réellement seule ? Là, je me dis que j'aurais mieux fait de me taire. Il ne manquerait plus que la cafétéria soit fermée et que pour satisfaire mon estomac vide, elle s'attire des ennuis... ou qu'elle m'attire des ennuis. Je n'ai pas besoin de ça, pas le premier jour, dans une nouvelle école de surcroît ! Bon allez, je me calme. Je ne sais pas ce qu'on trouvera là-bas, alors j'arrête de tout anticiper !

Sans m'en rendre compte j'ai un peu ralenti et je dois rattraper Celia qui a tourné à gauche. Je retiens cette information, du moins j'essaie. En chemin, nous croisons encore beaucoup d'élèves, mais je suis plus sereine qu'avant. Personne n'a été désagréable et les gens nous sourient constamment. C'est tellement agréable de se sentir normal et apprécié... enfin, je n'ai pas l'impression d'être jugée en permanence et c'est plaisant. À cet instant, je sens que je vais me plaire dans cette école.

Lorsque Celia s'arrête dans une grande salle avec des tables et des chaises, je comprends tout de suite que nous sommes arrivées et je constate avec effroi que nous sommes seules... totalement seules. Je regarde partout autour de moi, m'attendant à tout instant à voir surgir quelqu'un, un surveillant ou un prof, mais tout semble calme. Je m'avance et touche les tables du bout des doigts. Je ne suis encore jamais entrée dans une cafétéria. C'est un lieu que je redoutais et je m'arrangeais pour ne jamais avoir à le traverser.

Je m'arrête près d'une table choisie au hasard et m'assied. J'essaie de m'imaginer ce qu'auraient pu être mes pauses de midi entourée d'amis. J'entends des éclats de rire, je sens une chaleur m'envahir, peut-être vais-je connaître ça ici. Je secoue la tête. Il faut que j'arrête de rêver. Je n'ai rien d'exceptionnel. Ce n'est pas du jour au lendemain que des gens vont s'intéresser à moi. Je ne m'attends à rien, j'espère simplement qu'ils m'ignoreront, ce serait déjà bien.

Je me relève brusquement. Les grandes écoles, les foules, je m'en méfie. Celia a l'air sympa, mais nous ne sommes que les deux. Est-ce que demain, lorsqu'elle sera avec ses amis, elle agira toujours de la même manière ? Je tourne la tête dans sa direction et lui lance un regard triste.

Suis-je en train de rêver ?

[hrp : ahaha, merci, je suis contente que mon personnage te plaise ^^ Et pour la longueur, ne te fais pas de soucis ! Écris ce qui te vient à l'esprit, ne te focalise pas sur la longueur! Normalement, j'ai de la peine à écrire de rp de plus de 20 lignes, mais là, j'ai bridé mon envie de rp pendant trop longtemps lool !]



merci Haley
##   Mer 13 Fév 2013 - 22:20

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Celia qui observa la salle pendant quelques instants, fut surprise lorsqu’elle vit son interlocutrice s’arrêter près d’une table. Il y avait un problème ? Aux yeux de Celia, Selvi semblait soudainement si seule, si… nostalgique ? Et puis, son regard également… il semblait si triste que le cœur de Celia semblait se fendre doucement. Cette fille lui inspirait vraiment… de la tristesse également. Celia a toujours été une fille capable de ressentir les sentiments des autres à un certain de degré, ou de tout simplement les comprendre. Elle s’assit. Qu’avait-elle ? Celia ne cilla pas, et continua de la regarder. Elle ressentait tant de solitude… autour de cette fille. Tant de tristesse.
Selvi se releva brusquement, et fixa l’Etoile avec ce regard qui vous fend le cœur… du moins, fend le cœur de Celia.
Son cerveau réfléchissait. Quel était le problème ? Alors cette fille avait-elle été victime de persécution ? Où n’avait-elle tout simplement d’amies ? L’Etoile marcha à travers la salle, vers la nouvelle. Ses pas résonnaient, ce qui faisait d’ailleurs assez peur. Une fois qu’elle fut à la hauteur de son interlocutrice, elle lui tendit la main et lui adressa le sourire le plus rayonnant :

- Je t’ai enfin trouvé un surnom, Vivi’ ! Soyons amies !

Celia dégageait une aura de bienveillance, et chaleureuse. Elle n’était pas hypocrite, loin de là. Elle venait d’une famille aristocratique, donc par conséquent, elle savait ce qu’était l’hypocrisie. Elle savait l’être. Mais elle ne le faisait pas. De nature gentille et sociable, Celia détestait justement ce genre de personnes qui vous utilise et qui vous jette ! Elle leur vouait une haine qui ne disparaitra surement jamais. Elle aimait les vrais amis, ceux qui vous soutiennent quand vous affrontez quelque chose de dur, ceux qui marchent à vos côtés, ceux qui vous conseillent ! Pas ceux qui s’enfuient quand vous êtes dans la merde, et qui reviennent quand vous allez bien.
Elle en avait connu, des gens comme ça. Elles voulaient son argent, son statut social, son succès… comme une conne, elle les avait crus. Et n’avait pas écouté les conseils de ses aînés qui lui disaient : « Ces filles sont hypocrites. Lâche-les. » . Et le jour où ça s’était avéré vrai, Celia s’était prit une grosse baffe au sens figuré. Ne jamais faire confiance à personne, seulement à ceux qui le mérite.
Les hypothèses de Celia étaient celles-ci : soit elle n’avait pas eu d’amies dans son ancien établissement, soit elle avait été victime de persécution, et enfin, soit c’était les deux ! Le regard que lui lançait Selvi lui semblait pourtant presque clair : « M’abandonneras-tu ? » ou un truc dans le genre. En fait, c’était plutôt « Dois-je vraiment te faire confiance ? Me feras-tu du mal ? ». Après, c’était ce qu’elle pensait. Elle ajouta :

- Tu viens de la partie francophone ? J’y suis jamais allée, faudrait que j’aille y faire un tour ! Moi, je suis anglaise ! Et… ne t’inquiètes pas, je serais toujours là si tu as un problème. Tu peux me faire confiance !

Sa main était toujours tendue. Elle attendait sa réponse.

HRP : De rien ! ;D
Je crois que je vais t’auto-designer comme prof de RP ! è.é Oui, je vois ça ! xD Mais c’est plus simple à la première personne ! ;) J’ai toujours galéré à la troisième personne ! xD



Watch out...:
 
##   Jeu 14 Fév 2013 - 18:28

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Celia s'approche de moi d'un pas résolu. Avait-elle remarqué mon trouble ? Difficile à dire, je ne parviens pas à déchiffrer l'expression étrange de son visage. Elle semble être triste... jusqu'à ce qu'elle arrive à ma hauteur et qu'elle affiche un de ces sourires dont elle a le secret.

- Je t’ai enfin trouvé un surnom, Vivi’ ! Soyons amies !

Je la regarde étonnée. Après quelques secondes, j'ai envie de rire parce qu'on ne m'a encore jamais donné de surnom, mais je me retiens pour ne pas la vexer. Puis, je me calme intérieurement et observe mon guide. Elle a l'air tellement sincère, comment ne pas la croire ? Et ce qu'elle me propose, ce dont j'ai tant besoin, comment ne pas accepter ? Je mesure l'instant et la proposition à leur juste valeur. J'ai perdu, il y a quelque temps, la seule amie que j'ai jamais eue et voilà que la vie me sourit à nouveau. J'ai tellement de mal à y croire, tellement de peine à accepter ce qui me paraît presque impossible. En venant ici, à Terrae, j'espérais simplement fuir toute cette haine qui m'entourait. J'espérais un nouveau départ, c'est vrai, mais je ne m'attendais pas à me faire une amie à peine quelque heure après mon arrivée. C'est tellement... providentiel !

- Tu viens de la partie francophone ? J’y suis jamais allée, faudrait que j’aille y faire un tour ! Moi, je suis anglaise ! Et… ne t’inquiètes pas, je serais toujours là si tu as un problème. Tu peux me faire confiance !

Là, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Je sens les larmes qui se forment au bord de mes yeux. Je les ferme un instant, essayant de contenir ce flot d'émotion. Ces mots, les mots que Celia a prononcé, me vont droit au cœur. Rien d'autre n'aurait pu apaiser plus mon âme que ces quelques sons, si doux, si ... je suis tellement troublée, j'en perds mes mots.

Je prends une grande inspiration et, les yeux brillants, lui sers la main.

"Je... avec plaisir... merci, merci beaucoup."

Je l'attire vers moi et la serre dans mes bras, puis je me détourne pour qu'elle ne voie pas mes joues humides. Après les avoir essuyées discrètement, je me retourne à moitié vers mon guide.

"Tu... c'est par là qu'on trouve à manger?"

De la main, je lui désigne le fond de la salle. Mon rapide changement d'attitude va peut-être la troubler, mais je n'y peux rien, je suis comme ça, je n'aime pas étaler mes sentiments. C'est sans doute une forme de protection involontaire.

À présent, je souris. Je sens à nouveau cette chaleur dans mon cœur... j'ai une amie.

[hrp : Houla, carrément ! Quel honneur ^^
Oui, tu ne te facilites pas la tâche... je dirais que les deux ont leurs avantages et désavantages... C'est la première fois que j'écris à la 1ère personne pour faire un rp, j'ai découvert ça en faisant un travail pour l'école et j'avais envie d'approfondir !]



merci Haley
##   Jeu 14 Fév 2013 - 20:28

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Celia eut peur en voyant son interlocutrice fermer les yeux. Quelle connerie avait-elle encore fait ? La jeune fille était connue pour faire des gaffes, et elle espérait ne pas avoir blessé Selvi.
L’expression qu’elle lui avait offerte il y a quelques instants avait troublé Celia, mais la, en al voyant fermer les yeux, c’était vraiment confus. L’avait-elle vexé ? Avait-elle dit quelque chose de mal ? Oui, l’Etoile était en plein stress, qu’elle cachait toujours derrière son sourire. Elle essayait d’analyser la situation et ce qu’elle avait dit. Peut-être que Selvi essayait de calmer sa colère envers Celia ? La jeune fille attendit patiemment la réponse. Les yeux brillants de son interlocutrice la surprit légèrement. Elle avait… les larmes aux yeux ? Mais elle fut soulagée de voir celle-ci accepter sa poignée de main.

- Je... avec plaisir... merci, merci beaucoup.


Sa nouvelle amie l’attira vers elle avant de la serrer dans ses bras. Celia resta bouche bée, encore surprise. Elle avait l’habitude d’enlacer ses amies, mais Selvi l’avait fait d’une façon très… chaleureuse ? Très heureuse, peut-être ? Du moins, c’est ce que Celia pensait. Son amie se détourna rapidement, tentant de cacher quelque chose que Celia devina. Avait-elle autant souffert que ça ? Si c’était le cas, alors elle espérait pouvoir rendre cette fille heureuse, pouvoir la voir sourire d’un sourire rayonnant et sincère !

- Tu... c'est par là qu'on trouve à manger?

L’Etoile ne fit aucune remarque sur ce changement soudain de comportement. Elle aurait fait la même chose, surement. Selvi lui pointa du doigt le fond de la salle. Celia posa la valise contre un des murs, et commença à marcher en direction du fond de la salle. Les réserves s’y trouvaient surement. Celia vit une porte où il y avait écrit en grosse lettres noires : « STOCK ». Jackpot… Celia sourit en montrant toutes ses dents, surexcitée à l’idée de manger les réserves de Terrae :

- Le paradis est juste derrière cette porte ! On y va ? Je te laisse entrer en première !-fit-elle avec un clin d’œil.

HRP : Héhé~ T’as vu un peu ? 8D Moi c’est le contraire : je voulais approfondir mon style d’écriture à la 3ème personne ! ^^ Après tout dépend de ton personnage et de son caractère ! :)



Watch out...:
 
##   Sam 16 Fév 2013 - 12:14

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Celia part dans la direction que je lui ai indiquée et découvre avec satisfaction, semble-t-il, la réserve de nourriture de l'école.

- Le paradis est juste derrière cette porte ! On y va ? Je te laisse entrer en première !-fit-elle avec un clin d’œil.

Houla, que'est-ce que ça veut dire ce clin d'oeil ? Est-ce que c'est un piège ? Est-ce que... Non, il faut que j'arrête ma paranoïa ! Celia est mon amie et je lui fais confiance ! Alors direction le paradis !

Après ce rapide débat intérieur avec moi-même, je m'approche de la porte et l'ouvre prudemment. Et quelle surprise ! Derrière cette modeste porte ne se cachait pas une petite salle, mais un immense espace de stockage, enfin immense, tout est relatif comme disait l'autre.

Je m'avance pour contempler toutes les denrées entreposées ici. La grande question que je me pose maintenant c'est : qu'est-ce que j'ai envie de manger ? En effet, toute cette nourriture, c'est bien joli, mais il va falloir choisir, parce que tout avaler, ça je ne pourrai pas et je doute que Celia en soit capable. Je ris.

"Je ne sais pas pour toi, mais moi je ne lis pas le japonais..."

Je me retourne vers mon amie avec une boîte de conserve en main. Heureusement qu'il y a les images, parce qu'autrement, je ne serais pas capable de comprendre quoi que ce soit. Alors, qu'est-ce qu'il y a de bons par ici... hum... beaucoup de légumes, haricots, carottes, petits pois, céleris,..., toutes sortes de fruits aussi, poires, bananes, ananas, fraises, oranges,..., et des féculents, pommes de terre, pâtes, riz,..., poissons en tout genre, viandes,... il y a de tout, c'est vraiment génial ! Est-ce que je vais cuisiner quelque chose ou je fais ma flemmarde ?

En parcourant les étagères, je prends puis repose certains aliments, par simple curiosité, pour apprécier la diversité des mets qui sont à notre disposition. Après plusieurs minutes à flâner à travers les rayons j'arrête mon choix sur un plat simple, rapide (vue l'heure qu'il est, je pense que c'est nécessaire) et excellent, du moins à mon goût : des pâtes alle cinque Pi. Bon, d'accord, ce n'est pas très original et avec toutes les possibilités qui s'offrent à moi, c'est assez lamentable, mais j'ai une excuse ! En fait, je suis très mauvaise cuisinière... et les pâtes, c'est très facile à faire.

Soudain, une idée me traverse l'esprit, une inquiétude.

"Celia... euh... en fait, on peut cuisiner un peu ?"

Je regarde Celia avec espoir, parce que si la réponse est « non », alors je vais sûrement devoir me contenter d'un sandwich. Bon, ce n'est pas la mort et puis ce ne serait pas la première fois que j'en mangerais...

[hrp : oui et puis, je trouve que les descriptions sont plus faciles à la 3e personne, alors qu'exprimer les pensées des personnages est plus aisé à la 1ère personne, 'fin c'est peut-être personnel ^^]



merci Haley
##   Dim 17 Fév 2013 - 19:23

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Selvi s’approcha doucement de la porte, et fini par l’ouvrir. Celia ne lui tendait pas un piège, elle voulait juste que ce soit Selvi qui découvre toute la nourriture que contenait Terrae. Après tout, elle lui faisait visiter l’Institut en même temps, non ? Bon, d’accord, visiter le stock n’était pas la meilleure chose à voire à Terrae, mais c'était déjà ça non? Et puis, elle avait la chance de découvrir les mets variés de Terrae: on avait le droit à toute la gastronomie européenne, asiatique et même orientale! Ça allait du sachertorte jusqu'aux nems!
La salle était grande, ordonnée et propre. Celia s'y aventura immédiatement, à la recherche d'un truc bon à manger. Elle était friande des pâtisseries, donc forcément, elle était plutôt partie du côté sucrerie, tandis que son amie était dans la partie légumes. Alors que Celia essayait de lire les caractères japonais, elle fut surprise par le rire de la nouvelle. Elle se retourna:

- Je ne sais pas pour toi, mais moi je ne lis pas le japonais.
- Figure toi que moi non plus...

Elle était à Terrae depuis longtemps, mais avait énormément du mal avec cette langue dont l'écriture lui semblait être un cauchemar! Ce n'était pas qu'elle y arrivait pas, c'était juste qu'elle ne se donnait pas les moyens. Ça la faisait vraiment chier d'apprendre autant de caractères.
Celia avait dans les bras des baguettes, des gâteaux, des éclairs aux chocolats, des religieuses et même des paquets Haribos! Elle était bien décidée à dévorer tout ça, juste une fois. Après, pendant un mois, elle n'aurait que de la salade pour le déjeuner. Oui, elle fait très attention à sa ligne.

-Celia... euh... en fait, on peut cuisiner un peu ?

La jeune fille la fixa un moment. Cuisiner? Là, maintenant? En pleine nuit? Elle finit par éclater de rire. Elle mit du temps à s'arrêter, mais réussit à répondre:

- Quelle drôle d'idée! Mais ça peut être marrant!

Elle ajouta, sur un ton assez désolé:

- Par contre, je suis une très très trèèèès mauvaise cuisinière!

HRP: Non, je suis tout à fait d'accord avec toi! :D



Watch out...:
 
##   Mar 19 Fév 2013 - 20:28

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

- Quelle drôle d'idée! Mais ça peut être marrant!

Je souris en voyant Celia les bras chargés sucreries. C'est vrai qu'il est tard et qu'à cette heure-là normalement on ne mange pas une bonne assiettée de pâte, mais voilà si j'étais restée chez moi, je viendrai probablement de sortir de table ou alors on serait peut-être en milieu d'après-midi, bref je n'ai pas envie de calculer. Tout ce que je sais, c'est que j'ai faim ! Vraiment faim !

- Par contre, je suis une très très trèèèès mauvaise cuisinière!

Je ris ! Bon, ça ne va pas être simple, mais à deux, rien ne peut nous arrêter, à deux, on peut tout faire ! Je parcours rapidement les rayons, prenant ce qu'il nous faut puis reviens les bras chargés vers Celia.

"Tu sais quoi ? Moi non plus ! Mais ce n'est pas grave. On va faire quelque chose de simple ! Allez, viens avec moi ! J'espère que tu as faim!"

Dans ma voix, toute trace de peur ou de timidité a disparu. Je viens de passer le cap, je fais totalement confiance à Celia, trop peut-être, tant pis. Je m'ouvre totalement, elle est mon amie. Je m'expose trop, parce que si un jour elle me trahit, j'aurai mal, très mal, mais ce n'est pas le moment de penser à ça, surtout qu'un tel événement n'arrivera peut-être jamais ! Pour l'instant, je n'ai pas de limite, je vais tout partager... enfin presque... peut-être pas tout, pas tout de suite, il y a des plaies qui sont dures à fermer et je n'ai pas envie d'en parler, pas encore...

Bon, je m’égare ! À manger ! Je quitte le stock presque en courant tellement je suis impatiente et me dirige vers la cuisine qui est ouverte. Je dépose toute la nourriture sur un plan de travail et je retrousse mes manches. C'est parti !

Euh, oui... pas tout à fait. Comme je l'ai dit, je ne suis pas une cuisinière chevronnée, donc il va falloir que je me prépare un peu avant de commencer. Je fouille dans les armoires pour trouver le matériel dont j'ai besoin. Comme je n'ai pas de recette, je ne connais pas les quantités nécessaires, je vais donc y aller à l’œil et comme mon œil est très précis, c'est pas gagné... Une fois que j'ai rassemblé tout ce dont j'ai besoin, je me répète intérieurement les états de la préparation. Je m'imagine faire les gestes, je calcule le temps,... Bon, je ne vais pas y passer toute la nuit, quand faut y aller, faut y aller !

"Celia, si tu as envie de m'aider, tu pourrais couper le persil assez fin, je crois que c'est ce qu'il faut faire..."

De mon côté, je mets les pâtes sur le feu dans une casserole et dans une autre la crème. Lorsque la crème est assez chaude, j'ajoute du parmesan, le persil, du concentré de tomate et du poivre. Après avoir mélangé, je goûte. Eh bien oui, il faut que je goûte, comme je n'ai absolument aucune idée des proportions... Ce n'est pas mauvais. Je dirais que ça manque de fromage et de poivre. J'ajoute donc tout ça dans la casserole et j'attends. Je ne sais pas trop quoi, mais j'attends. Je regoûte, on est jamais trop prudent, ça me paraît bon.

"Je crois que c'est prêt ! À table!"

Je prends deux assiettes dans un buffet, ainsi que deux couteaux, deux fourchettes et une cuillère, pour Celia, je ne sais pas comment elle mange ses pâtes. Moi, je suis bien incapable d'utiliser une cuillère correctement, alors je choque un peu les Italiens et je coupe, désolée...

Après avoir servi, je m'assieds à une petite table présente dans la cuisine et j'attends Celia. Je ne lui ai pas demandé si elle avait faim, mais avec tout ce qu'elle avait dans ses bras tout à l'heure, je pense que son ventre n'est pas plein.

J'espère que ça va lui plaire...

[hrp : Désolée, j'ai pas mal avancé, mais j'avais faim :P]



merci Haley
##   Dim 24 Fév 2013 - 18:49

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Celia sourit en voyant son amie rire. Elle semblait plus confiante que tout à l’heure, et ça rassurait l’Etoile. Selvi parcouru rapidement les rayons, puis revint vers Celia les bras chargés :

- Tu sais quoi ? Moi non plus ! Mais ce n'est pas grave. On va faire quelque chose de simple ! Allez, viens avec moi ! J'espère que tu as faim!

La jeune étoile était rassurée de voir sa nouvelle amie plus sûre d’elle, moins timide, et surtout plus joyeuse ! Celia savait qu’elle et Selvi deviendront vraiment d’excellentes amies, et elle serait surement ravie d’aller faire des bêtises avec elle ! Les délires entre amis, ça reste gravé dans vos cœurs, même lorsque vous serez vieux, n’est-ce-pas ? Celia voulait créer des souvenirs avec cette jeune fille qui lui paraissait (et qui l’était d’ailleurs) très sympathique. Elle ne put s’empêcher d’étouffer un rire lorsqu’elle vit celle-ci limite courir pour aller cuisiner. Celia la suivit, et posa elle aussi sur un côté les desserts ! Miam, elles allaient se régaler !
L’Etoile regarda son amie faire : elle commença à fouiller dans les armoires pour prendre ce dont elle avait besoin. Elle semblait d’ailleurs surexcitée à l’idée de cuisiner ! Celia n’était pas très douée dans le domaine culinaire, comme sa sœur d’ailleurs. Elles avaient un jour essayé de faire un gâteau pour l’anniversaire de leur grand-frère, et ça s’était terminé en un truc absolument infect et à moitié cramé. Le pauvre Dan, ne voulant pas blesser ses sœurs, avait tout mangé (pour aller tout vomir dans les toilettes après). Mais pour les pâtes… En fait, Celia ne mangeait que très rarement des pâtes chez elle. Disons que la famille Ushiromiya aimait le raffinement de la nourriture, et qu’elle avait sous ses ordres pas mal de chefs cuisiniers… Donc bon, les pâtes elle en avait goûté quatre ou cinq fois seulement…

- Celia, si tu as envie de m'aider, tu pourrais couper le persil assez fin, je crois que c'est ce qu'il faut faire...

La concernée hocha la tête, et alla chercher le nécessaire. Elle le trouva après s’être cogné la tête contre une étagère. Elle se mit sur un plan de travail opposé à celui de Selvi, et commença à faire sa tâche. D’ailleurs, ce n’était pas la plus difficile. Celia et les armes blanches… enfin, ustensiles de cuisine dans ce contexte, c’était fusionnel. Elle se mit à couper le persil à une vitesse incroyable, sans se blesser. Comme quoi, les entraînements aux armes servaient aussi à la cuisine ! Elle donna le tout à son amie qui était à fond dans sa préparation. Celia, une fois rentrée en Angleterre, demanderait à son chef-cuisinier préféré de lui apprendre à faire des pâtes !

- Je crois que c'est prêt ! À table!

Alors que Celia était partie couper les baguettes en tranches, elle revint et fut assez surprise : ça sentait drôlement bon, vraiment ! Selvi l’attendait à une petite table. Tout avait été soigneusement posé, et ordonné.

- Ca sent bon ! Je suis sure que c’est délicieux !

Elle posa sur la table les tranches, et s’assit, excitée à l’idée de gouter les pâtes. C’est avec les joues rosies par l’excitation qu’elle dit presque en chantant :

- Bon Appétit !

Elle prit une fourchette, et après avoir soufflé sur les pates (qui était encore chaudes), en mangea une bouchée. Elle mit du temps à réagir, et c’est avec des étoiles dans les yeux qu’elle déclara :

- C’est troooooop bon ! En fait, tu m’as menti ! T’es vraiment une super bonne cuisinière ! Même le chef cuisiner de notre famille n’en a pas fait d’aussi bonnes !

HRP: Pas grave ! :D Moi aussi j’ai faim là ! xD



Watch out...:
 
##   Mer 27 Fév 2013 - 20:34

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 464
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Je vois Celia s'approcher avec des morceaux de pain dans les mains. Quelle bonne idée !

- Ca sent bon ! Je suis sure que c’est délicieux !

Je me sens rougir un peu. Je n'ai jamais cuisiné pour personne, enfin sauf pour moi-même bien sûr, mais ça ne compte pas vraiment. Du coup, j'espère vraiment que ce sera mangeable... autrement, il restera le pain pour calmer mon ventre grognon.

- Bon Appétit !

Je souris.

"Bon appétit !"

À présent, je regarde avec appréhension mon amie goûter au plat que j'ai préparé. Je suis des yeux chacun de ses gestes. Elle commence par souffler, ce doit être encore très chaud. Je m'impatiente presque tellement je stresse. Ça y est, elle a goûté ! Hum... elle ne réagit pas, ce n'est pas bon signe, je crois. Ou alors c'est simplement pour apprécier ? Je sens mes mains devenir moite. J'espère qu'elle ne va pas être malade à cause de moi. Je me pince les lèvres, car les secondes s'écoulent et soudain son attitude change.

- C’est troooooop bon ! En fait, tu m’as menti ! T’es vraiment une super bonne cuisinière ! Même le chef cuisiner de notre famille n’en a pas fait d’aussi bonnes !

Je ris par nervosité et pousse un soupir de soulagement. Elle aime !

"Tu me flattes un peu trop, tu sais, mais je suis contente que tu apprécies."

Je lui souris et goûte à mon tour. En effet, ce n'est pas mauvais, c'est même bon, un miracle ! Je me délecte de ce repas et finis la sauce avec le pain. Je crois que cela ne se fait pas en haute société. Il me semble avoir lu quelque chose là-dessus dans un magasine. J'espère que Celia n'en fait pas partie.

"Ça ne te dérange pas ?"

Je suis un peu mal à l'aise. J'espère vraiment ne pas l'avoir choquée. Il faut dire que ça fait longtemps que je n'ai pas mangé avec quelqu'un. À la maison, ma mère rentrait toujours tard, je ne la voyais donc pas et le matin, elle partait très tôt. À midi, je me trouvais à chaque fois un coin tranquille, à l'abri des regards et j'évitais la cafétéria comme la peste !

Je n'ai quitté cette vie que hier, mais, étrangement, j'ai l'impression que cela fait déjà plusieurs jours que je suis ici, à Terrae. Tout semble si différent ! Je ne me leurre cependant pas. Il y a beaucoup d'élèves et je ne vais sûrement pas faire l'unanimité, mais j'ai envie de croire, d'espérer que ma vie peut changer.

Je repense à Jenny et soudain mon humeur s'assombrit. Elle était mon amie, ma seule amie et elle est partie sans un bruit, sans rien me dire, rien...

Je regarde Celia.

"Promets-moi... promets-moi que si tu dois partir un jour, tu m'avertiras..."

La formulation était brutale, peut-être ne comprendrait-elle pas pourquoi je lui demande ça comme ça, maintenant, mais tant pis. J'ai besoin qu'elle me le promette. J'ai besoin d'une certitude, d'une base solide, d'une épaule sûre sur laquelle m'appuyer.

Je veux y croire...



merci Haley
##   
Contenu sponsorisé

 

[Abandonné] Un recommencement [PV Celia Ushiromiya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Entrée.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant