Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
[Abandonné] Un recommencement [PV Celia Ushiromiya]
##   Mar 5 Mar - 12:09

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

L'interlocutrice de l'Etoile rit nerveusement avant de pousser un soupir de soulagement, devant lequel Celia sourit.

- Tu me flattes un peu trop, tu sais, mais je suis contente que tu apprécies.

Celia était sérieuse! Jamais elle n'en avait goûté d'aussi bonnes! D'un côté, c'était peut être normal puisque les pâtes ne se cuisinaient pas trop chez elle... Toute contente, Celia mangea très soigneusement ses pates, en utilisant le couteau et la fourchette. C'était ce qu'on lui avait appris, et elle n'a jamais été capable de manger un plat avec seulement une fourchette.

- Ça ne te dérange pas ?

Celia leva la tête, et aperçut son amie finir son repas en imbibant son pain de la sauce restante. Un très mauvais souvenir lui revint en tête. Cinq ans auparavant, elle avait fait la même chose et s'était faite sévèrement réprimandée par son grand-père. La vie de riches, ou plutôt ceux des aristocrates était très dure. Il fallait se plier aux règles de bienséance, dans les manières et la façon de parler. Une seule erreur pouvait ruiner toute votre réputation, mais également celle de votre famille. Sa grande-sœur avait inculqué toutes ces règles a Celia, de façon a ce qu'elle puisse s'en sortir dans les situations les plus critiques. Car oui, les personnes riches se mordent entre eux: après tout c'est une compétition. Et vos rivaux ne manque pas une seule occasion de faire tomber votre famille, ciblant les enfants. Celia soupira en repensant a tout cela, et répliqua a son amie, toujours avec un sourire:

- Ne t'inquiètes pas, ça ne me gêne pas! Je vais faire comme toi, histoire de profiter de l'absence de ma famille pour transgresser les règles de bienséance, haha! ~

Et c'est ce qu'elle fit. C'était vraiment exquis: elle ne comprenait pas pourquoi c'était interdit.

- Promets-moi... promets-moi que si tu dois partir un jour, tu m'avertiras...

Une fois de plus, Celia releva la tête, inquiète au sujet de son amie. Qu'est-ce-qui avait bien pû se passer dans le passé de cette fille? Celia reposa ses couverts sur l'assiette en forme de croix (ah l'éducation, ça ne s'oublie pas!) et plongea son regard dans celui de son amie.

- Pourquoi devrais-je partir sans t'avertir? Tu es mon amie non? Regarde mes yeux. Est-ce-que j'ai l'air de mentir? Je te le promets.

Elle hésita un instant avant de demander:

- Quel est... la raison de ton vide? Est-ce-que... c'est lié a tes amis? Pardon si c'est indiscret, tu n'es pas obligée de le le dire...



Watch out...:
 
##   Ven 8 Mar - 15:56

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Celia pose délicatement ses servies avant de me répondre.

- Pourquoi devrais-je partir sans t'avertir? Tu es mon amie non? Regarde mes yeux. Est-ce-que j'ai l'air de mentir? Je te le promets.

J'ose un sourire. Non, elle ne me ment pas. Je sais qu'elle est sincère, que nous sommes amies et que ce n'est pas prêt de changer. Le problème, c'est que Jenny aussi semblait sincère... et, d'une certaine manière, elle m'a trahie.

- Quel est... la raison de ton vide? Est-ce-que... c'est lié a tes amis? Pardon si c'est indiscret, tu n'es pas obligée de le le dire...

Je ne peux réprimer une grimace. Je ne sais pas si je veux lui en parler, si je peux exprimer ce que je ressens, cette douleur. Je fixe mon assiette vide et revisite mes souvenirs. Que dire ? Quoi cacher ? Comment faire pour ne plus souffrir, pour oublier ou simplement, peut-être, pour pardonner ? Parler me ferait certainement du bien, sortir une fois cette rancœur, l'exprimer, la chasser de mon esprit... surtout à Celia, mon amie, ma seule et nouvelle amie.

Je prends une grande inspiration et mes mains commencent à trembler.

- Je... quand j'étais petite, tout allait bien. C'est vrai, j'avais des amis, mes parents étaient heureux et moi aussi j'étais heureuse.

Penser à cette époque me faisait encore plus mal que d'évoquer mes mauvais souvenirs. C'est cette sensation de perte qui me ronge. J'ai connu le bonheur, je l'ai touché des doigts et avant même que j'en prenne conscience, il s'est envolé, il m'a échappé. J'étais jeune, je n'ai pas su profiter de ces merveilleux instants. Quel gâchis !

Je me rends compte que Celia attend la suite.

- Et puis... on a déménagé en ville...

Rien que de prononcer ce mot, ça me donne des frissons. Pourtant, quand j'y pense, je suis actuellement en ville, puisque Terrae est à Tokyo, mais ça m'a l'air tellement différent ! Quel phénomène étrange, il va falloir que je revienne là-dessus plus tard. Que je comprenne ce qui change, pourquoi je ne ressens pas la même chose.

- Je suis... timide... et à l'école, un garçon m'a choisie comme souffre-douleur parce que je parlais peu. Il devait me trouver bizarre.

Je ne peux retenir un petit rire nerveux. Comme ce doit être pénible pour Celia, ce discours décousu, toujours interrompu. Je suis désolée, mais c'est tellement difficile, je n'arrive pas à exprimer mes pensées fluidement. Tout arrive au compte-goutte.

Courage, vas-y, crache le morceau ! Ça te fera du bien !

Un soupire.

- Tout le monde m'évitait ou m'insultait, se moquait de moi, car il avait beaucoup d'influence. Il était populaire... J'étais seule... et puis...

Ma voix déraille et mes yeux se brouillent légèrement. Non ! Je ne vais pas pleurer, pas maintenant !

Une inspiration.

- Jenny est arrivée. Tu me fais un peu penser à elle d'ailleurs. Cette joie de vivre, ce sourire rassurant... elle m'a prise sous son aile. Elle se fichait des autres et elle était très belle et intelligente, personne ne voulait se moquer d'elle ou devenir son ennemi, alors ils m'ont laissée tranquille.

Je souris. Je me souviens de la chaleur que j'ai ressentie à ce moment-là, lorsqu'elle m'a tendu la main. Cela semble si lointain, si flou...

- Un jour, elle a disparu. Elle est partie sans rien me dire. On m'a dit qu'elle avait déménagé...

Douleur, confusion, j'ai mal à la tête. C'est impressionnant l'effet que ça me fait. J'en suis malade, littéralement !

- Tu dois trouver ça futile. Après tout c'était juste une fille...

Une pause.

- Mais c'était la seule personne qui était gentille avec moi, qui se souciait de ce que je pouvais ressentir. Elle m'écoutait et me soutenait.

Je me rappelle, sous l'escalier...

- Je n'étais plus seule



merci Haley
##   Mar 12 Mar - 18:18

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Celia resta perplexe devant la grimace que tira son amie. Apparemment, ça ne l'enchantait pas trop d'en parler. Dans ce cas, la jeune Etoile ne la forcerait pas à parler. Elle n'était pas de ce genre là. Vivi' avait le regard vide, et fixait silencieusement son assiette. Le blanc qui s'en suivit devint pesant et désagréable pour la petite Celia qui cherchait quoi dire pour éviter de mettre mal à l'aise Selvi.
L'Etoile se sentit encore plus coupable lorsqu'elle vit son interlocutrice prendre une profonde inspiration, et en plus de ça, voir ses mains trembler. "Oups, qu'est-ce-que j'ai fait...?" était ce qui lui passait par la tête. Son cerveau était en ébullition, pour essayer de trouver une phrase de transition.

- Je... quand j'étais petite, tout allait bien. C'est vrai, j'avais des amis, mes parents étaient heureux et moi aussi j'étais heureuse.

L'entendre dire qu'elle avait connu le "bonheur" rassura la jeune fille. A vrai dire, on l'a tous vécu au moins une fois, n'est-ce-pas? Mais elle savait qu'elle était mal placée pour dire ça. Après tout, elle avait eu la chance d'être d'une famille richissime et aimante, ce que beaucoup lui ont envié. Son passé, par rapport à certains ne valait absolument rien.

- Et puis... on a déménagé en ville...

Le déménagement était ce qu'avait toujours redouté Celia. Elle n'aimait pas changer brutalement d'une ville, voire d'un pays à un autre. Heureusement, elle était très ouverte et créait des liens facilement avec les gens, donc elle n'en a pas réellement souffert. Et puis, son frère et ses sœurs ont toujours été là, à ses côtés.

- Je suis... timide... et à l'école, un garçon m'a choisie comme souffre-douleur parce que je parlais peu. Il devait me trouver bizarre.

Bizarre? Celia ne la trouvait pas bizarre, juste timide. Et c'était mignon en plus. Mais l’Étoile avait raison: elle avait émis l’hypothèse d'une éventuelle persécution qui résultait de cette tristesse qu'elle avait lu dans le regard de son interlocutrice. Celia détestait la persécution, et la ségrégation. Le rire nerveux de son amie inquiéta la jeune fille. Elle voulait lui dire d'arrêter si elle ne voulait pas en parler, mais elle la devança en soupirant et en disant:

- Tout le monde m'évitait ou m'insultait, se moquait de moi, car il avait beaucoup d'influence. Il était populaire... J'étais seule... et puis...

Les mecs populaires adoraient faire ce genre de choses. Celia avait affronté le même problème dans son établissement en Angleterre. Alors que ce pauvre imbécile embêtait une fille vraiment très timide, Celia lui avait foutu un verre de café chaud dans la face, en le traitant de tous les noms possibles. Oui, Celia, une fois énervée, devient très... différente. Bref, le garçon a voulu se venger en la frappant, mais la jeune fille lui avait fait mordre la poussière. Comment? Les Ushiromiya initient leurs enfants aux arts martiaux dès leur plus jeune âge... et Celia leur était reconnaissant! Sans cette éducation, peut-être qu'elle aurait mordu la poussière à la place de cet imbécile. Les yeux de son amie se brouillaient. Celia ne chercha pas à l'arrêter. Il fallait qu'elle lâche le morceau, si elle voulait être délivrée de ce... fardeau?

- Jenny est arrivée. Tu me fais un peu penser à elle d'ailleurs. Cette joie de vivre, ce sourire rassurant... elle m'a prise sous son aile. Elle se fichait des autres et elle était très belle et intelligente, personne ne voulait se moquer d'elle ou devenir son ennemi, alors ils m'ont laissée tranquille.

Celia continua à écouter, intéressée. Est-ce-que cette « Jenny » était la cause de toute cette tristesse dans le regard de Selvi ?

- Un jour, elle a disparu. Elle est partie sans rien me dire. On m'a dit qu'elle avait déménagé...

Voilà pourquoi Selvia avait du mal à lui faire confiance. Partie sans rien dire… c’était tout de même étrange, selon Celia. Elle commençait déjà à chercher les raisons de cet acte. Elle se mit à la place de Jenny, qui apparemment lui ressemblait, et réfléchit.

- Tu dois trouver ça futile. Après tout c'était juste une fille...

Celia fit un non de la tête.

- Mais c'était la seule personne qui était gentille avec moi, qui se souciait de ce que je pouvais ressentir. Elle m'écoutait et me soutenait.


Celia se sentait tellement coupable de se sentir si entourée, et protégée. Elle se rendait compte que ce que sa sœur Akari lui avait dit était vrai : « Il y en a qui souffre beaucoup plus que toi. Tu ne te rends pas compte de la chance que tu as, Celia ! ». Elle ne l’avait jamais cru. Mais en ce moment même… elle se sentait si coupable et bête.

- Je n'étais plus seule.

Soudain, une idée naquit dans la tête de la jeune Etoile.

- Peut-être que Jenny… n’avait pas le courage de te dire au revoir ? Elle avait peut-être peur de ta réaction, que tu pense qu’elle t’abandonne… Je suis sûre… qu’elle ne voulait pas te faire mal !



Watch out...:
 
##   Jeu 21 Mar - 13:20

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

- Peut-être que Jenny… n’avait pas le courage de te dire au revoir ? Elle avait peut-être peur de ta réaction, que tu pense qu’elle t’abandonne… Je suis sûre… qu’elle ne voulait pas te faire mal !

La voix de Celia me fait sursauter. À raconter mon histoire, j'en ai presque oublié sa présence. J'étais totalement perdue dans mes pensées, dans mes souvenirs.

Je prends le temps de réfléchir à ce que mon amie vient de me dire. Pas eu le courage de me dire au revoir ? Peur de ma réaction ?

Une chose dont je suis persuadée, et j'ai besoin de croire ça, c'est que Jenny n'a pas voulu me faire du mal. Mais pour le reste, tout est flou... Elle me connaissait, elle devait savoir que partir sans rien me dire me ferait plus mal que n'importe quoi d'autre, même de venir me dire qu'elle devait me quitter, peu importe la raison. J'aurais eu besoin de savoir... pour ne pas me sentir abandonnée.

Il est vrai, j'en suis sûre, que j'aurais réagi violemment au premier abord, soit en m'énervant, soit en pleurant, mais ensuite j'aurais réfléchi, j'aurais compris et j'aurais accepté...

J'ai pensé à toutes ces choses lorsque Jenny est partie. Je me suis retournée cent fois dans ma tête toutes les possibilités, les raisons de son départ, les fautes que j'ai peut-être, sûrement, commises... tout... je crois que j'ai pensé à tout... tout imaginé... tout inventé...

Je soupire.

- Peut-être... mais elle a fait le pire choix possible...

C'est vrai, de toutes les possibilités d'agir qui s'offraient à elle, Jenny a choisi la pire, la plus douloureuse...

Je crois... je crois que je lui en veux... vraiment... beaucoup... Parfois, je me suis demandée s'il lui était arrivé quelque chose de grave, mais aujourd'hui, je n'ai plus de compassion... je ne peux plus essayer de comprendre son geste. Elle ne l'a sûrement pas fait exprès, mais je... je ne peux pas... lui pardonner...

Je ferme les yeux. Je l'ai dit, c'est fait... j'en prends enfin conscience.

- Je ne peux pas lui pardonner...

Un simple murmure, pour rendre la chose plus vraie, plus réelle.

[hrp: désolée pour le retard, je viens de passer 2 semaines de folie xD]



merci Haley
##   Dim 31 Mar - 20:43

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

La nouvelle amie de Celia réfléchissait. Mais elle aussi. Elle essayait de trouver d'autres issues. Elle se mit à la place de Jenny. Une fille plutôt appréciée et qui avait apparemment une influence sur les autres. Elle se met à protéger une fille persécutée qu'elle apprécie énormément. Et, un bon bout de temps plus tard, ses parents lui annoncent qu'ils vont déménager. Que ferait-elle? Il y a plusieurs choix: un, elle ne veut pas blesser son amie donc décide de partir sans rien dire. Deux, elle se fiche de son amie, et cherche à s'en débarrasser. Deux hypothèses possibles. Mais vu comment Selvi décrivait la jeune fille, l'Etoile penchait plus pour la première option. Le soupir de son interlocutrice tira la jeune fille de ses pensées.

- Peut-être... mais elle a fait le pire choix possible...

Ca, Celia ne pouvait le contredire. Car elle aussi se serait sentie blessée et anéantie si une amie proche lui faisait ça. Elle n'osait même pas imaginer. Mais Selvi avait résisté. Malgré toutes ces persécutions, cet abandon, cette fille avait résisté. Quelque part, ces deux là se ressemblaient. Elles cachaient leur tristesse derrière un petit sourire...

- Je ne peux pas lui pardonner...

Celia sourit doucement, avant de poser sa main sur la tête de son amie:

- Ne dis pas ça. Tout le monde a le droit à une seconde chance, tu ne penses pas? Je sais qu'elle t'a blessée... mais au fond de toi, tu espères la revoir et lui dire combien elle t'a manquée, non? Au final... tu lui en veux, mais tu veux aussi la pardonner, non?

HRP: A mon tour de m'excuser: désolée! >< Je révise mes épreuves anticipées! T__T



Watch out...:
 
##   Jeu 4 Avr - 17:16

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Lorsque Celia posa sa main sur ma tête, je ferme les yeux. Ce contact m'apaise, me calme. Je ne suis plus seule pour affronter mes démons.

- Ne dis pas ça. Tout le monde a le droit à une seconde chance, tu ne penses pas? Je sais qu'elle t'a blessée... mais au fond de toi, tu espères la revoir et lui dire combien elle t'a manquée, non? Au final... tu lui en veux, mais tu veux aussi la pardonner, non?

Je regarde mon amie tristement. Ce qu'elle dit est tout à fait logique. Je dirais même que cela va de soi. Du moins, c'est ce qui devrait se passer normalement.

Oui, tout le monde a droit à une seconde chance. J'ai pardonné à ma mère son absence, alors pourquoi pas Jenny ? Je ne sais pas... mais je sens... que quelque chose s'est brisée.
Un jour, sûrement, je pourrai lui pardonner. Oui, un jour je pourrai, mais pas aujourd'hui, pas maintenant. Ça fait encore trop mal...

J'essaie d'imaginer ce que je ferais si elle passait la porte à l'instant. Je la vois, grand sourire, s'avancer vers moi, une main tendue. Mon cœur se serre. Je perçois beaucoup de tristesse, des reproches, un mur... Cette fille a perdu ma confiance, voilà le problème !

Quand bien même je voudrais lui pardonner, les mots seraient vides de sens, alors à quoi bon ? Je ne suis pas quelqu'un d'hypocrite et je refuse de laisser croire à quelqu'un quelque chose qui n'est pas.

- Tu as raison et tords à la fois.

Je me laisse un temps pour réfléchir, trouver les mots qui exprimeront ce que je souhaite réellement communiquer.

- Il est vrai que j'aimerais lui pardonner, mais ce que je ressens ne peut être combattu avec des mots. Je lui en veux et dire le contraire n'y changerait rien.

J'hésite à ajouter la suite. Je n'aimerais pas que Celia prenne ces mots comme une menace ou un avertissement. C'est simplement un fait que j'aimerais exprimer.

- Elle... elle a perdu ma confiance et... j'ai peur que... ça soit définitif...

Voilà le vrai nœud du problème. La pardonner ? Oui, je pense qu'un jour, j'y arriverai. Lui refaire confiance ? Non, ça, je pense que c'est au-dessus de mes forces...

[hrp : arf, bon courage :S]



merci Haley
##   Jeu 4 Avr - 21:03

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Le regard triste que lui offrait son amie fit serrer le cœur de la petite Celia. Elle était très gaie et joyeuse, mais était également de nature très (peut être trop) sensible. Apparemment, son essai pour consoler la jeune fille ne marchait pas réellement. Cette Jenny était surement importante pour Selvi. Mais à quoi bon s’attacher au passé ? Car après tout, on ne peut retourner en arrière, alors autant regarder devant soi. Elle pensait peut-être ça, mais elle ne le faisait pas. Celia s’attachait trop au passé, surement à cause de certains événements, et n’importe qui aurait dit que c’était normal. Mais… pour Celia, ça ne l’était pas.

- Tu as raison et tords à la fois.

Celia comprenait parfaitement ce qu’elle voulait dire. Car en effet, lorsqu’elle se mettait à la place de son amie, elle aurait réagi de la même manière. Peut-être qu’elle aurait même été violente. Car Celia était très impulsive dans ce genre de situation. Imaginer une amie proche partir sans rien dire, qu’est-ce-que c’était blessant ! Le seul moyen de pardonner sincèrement, c’était de laisser faire le temps.

- Il est vrai que j'aimerais lui pardonner, mais ce que je ressens ne peut être combattu avec des mots. Je lui en veux et dire le contraire n'y changerait rien.

En fait, elle n’avait plus aucune confiance en Jenny. Or, dans une amitié, la confiance était reine. Si elle n’était pas là, alors ce lien n’avait pas lieu d’être. Celia avait beaucoup (trop ?) d’amis, sa capacité à créer des liens avec les autres était vraiment impressionnante. Mais, il y avait « ami » et « ami », n’est-ce-pas ? Le vrai, et le faux. Celui qui est toujours la et celui qui part dès que vous avez des problèmes. L’Etoile avait connu ça. Des gens qui se liaient d’amitié avec elle pour son argent, pour son rang d’aristocrate, mais pas pour ce qu’elle était, elle.

- Il est vrai que j'aimerais lui pardonner, mais ce que je ressens ne peut être combattu avec des mots. Je lui en veux et dire le contraire n'y changerait rien.

Celia pouvait comprendre. Elle ne dit rien, la laissant continuer.


- Elle... elle a perdu ma confiance et... j'ai peur que... ça soit définitif...

Elle enleva sa main de la tête de son amie, avant de lui sourire et de dire :

- Ma grande-sœur m’a toujours dit… de ne jamais donner ma confiance, mais de la prêter. Alors si tu veux survivre dans ce monde… ne fais confiance à personne. Car au final, tu seras blessée comme tu l’es aujourd’hui.

Et comme Celia l'avait été.

HRP : Merci! X__X Et encore, c'est pas fini! 3 DS la semaine prochaine! T____T Merci pour ta patience :3



Watch out...:
 
##   Sam 6 Avr - 19:41

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

- Ma grande-sœur m’a toujours dit… de ne jamais donner ma confiance, mais de la prêter. Alors si tu veux survivre dans ce monde… ne fais confiance à personne. Car au final, tu seras blessée comme tu l’es aujourd’hui.

Cette idée me frappe de plein fouet. Ne plus jamais faire confiance à quelqu'un ? C'est vrai que les rares personnes à qui j'ai vraiment fait confiance m'ont toutes déçue : mon père, ma mère, Jenny,... Mais est-ce que pour autant on doit se fermer au monde ? Je trouve tout cela très ... amer... parce qu'en y réfléchissant, j'ai eu des moments de joie avec ces personnes. Ne plus faire confiance à personne, c'est bannir ces moments de joie de ma vie pour toujours. J'ai l'impression que ça revient à dire : ne plus aimer pour ne pas souffrir, ne plus vivre simplement, puisque la vie est souffrance.

Je souris en repensant à un cours de philosophie que j'ai suivi. Le prof nous parlait du stoïcisme : Ne prête attention qu'à ce que tu maîtrises, n'attache-toi qu'à ce qui dépend de toi, c'est-à-dire toi-même. L'exemple qui m'avait marqué était l'histoire d'un homme, stoïcien, à qui on apprenait la mort de son fils et l'homme restait indifférent, car la vie et la mort ne dépendait pas de lui, de sa volonté, mais du destin, de la fatalité.

Non, je ne veux pas être comme lui. Tant pis si je dois souffrir, je veux croire en l'Humanité, je veux croire qu'on peut faire confiance aux gens sans qu'à chaque fois ils nous trahissent. Bon, je ne vais pas changer radicalement et faire confiance et m'attacher à tout le monde, mais avec un peu de temps et de discernement, j'espère parvenir à limiter la casse et à choisir les bonnes personnes.

Je soupire. Pourquoi le monde est-il si compliqué, pourquoi la vie est-elle si dure ?

- Non. J'aime la solitude, c'est vrai, mais je ne suis pas une solitaire. Je refuse de me laisser dicter ma conduite par la peur... La souffrance fait partie de la vie, elle nous aide à nous construire. Je refuse de céder les quelques instants de joie que j'ai pu voler par-ci par-là...

Je marque une pause, car je viens de prendre une résolution.

- Je suis blessée profondément, j'en ai conscience, mais je crois que je suis sur le chemin de la guérison. Parler avec toi m'a fait comprendre certaines choses et, ça ne va pas être facile, mais je veux... je vais me relever.

Non, ça ne va vraiment pas être facile, mais je peux y arriver. Avec Celia pour m'aider, rien n'est impossible.

[hrp : Ahah, dis donc, tu m'as donné du fil à retordre. Voilà 2 jours que je recommence mes brouillons pour te pondre un truc cohérent xD
J'espère que ça ira, parce qu'à partir de demain et ce jusqu'à vendredi, je n'aurai plus beaucoup de temps :S]



merci Haley
##   Mar 9 Avr - 19:23

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

Ce que l'Etoile venait de dire n'était pas forcément quelque chose qui remontait le moral. Généralement, on la connaît très (voire trop) optimiste, et très têtue. Mais aujourd'hui, elle venait de prendre un avis assez... pessimiste, voire réaliste. Car en effet, ceux qui sont pessimistes sont très souvent réalistes.
Elle ne put s'empêcher d'esquisser un petit sourire triste en voyant son amie soupirer. Décidément... elle était bien partie pour la consoler...

- Non. J'aime la solitude, c'est vrai, mais je ne suis pas une solitaire. Je refuse de me laisser dicter ma conduite par la peur... La souffrance fait partie de la vie, elle nous aide à nous construire. Je refuse de céder les quelques instants de joie que j'ai pu voler par-ci par-là...

Quelques instants de joie qui finissent par faire mal à chaque fois qu'on s'en souvient? Et qui a dit de se laisser dicter par la peur. Non, bien au contraire. On prend juste des précautions, un peu d'anticipation. Il est vrai qu'un jour ou l'autre, on finira par donner sa confiance à quelqu'un à qui on avait au préalable prêté. Mais après surement une longue durée.

- Je suis blessée profondément, j'en ai conscience, mais je crois que je suis sur le chemin de la guérison. Parler avec toi m'a fait comprendre certaines choses et, ça ne va pas être facile, mais je veux... je vais me relever.

Celia hocha la tête, mais cette fois avec un sourire satisfait au visage. Elle n'aimait pas abandonner ,elle était connue pour être une personne très têtue qui va toujours jusqu'au bout, quoiqu'il arrive.

- "La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber,mais de se relever à chaque chute." Car ceux qui se relèvent sont bien plus courageux et forts que ceux qui ne sont jamais tombés!

HRP: Ca a valu la peine de prendre deux jours alors! :D J'adore ta réponse! >w< On part dans un débat philosophique! x3 (si on peut appeler ça un débat... :p)




Watch out...:
 
##   Ven 12 Avr - 18:38

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

La question qui me vient à l'esprit c'est : comment arriver à se relever ? Parce que je l'ai dit et je le pense vraiment : je veux avancer... mais je ne sais pas trop comment m'y prendre. Je ne vais pas faire confiance aux gens tout de suite, j'ai trop souffert, ça va être dur, dur de réapprendre à faire confiance.

Je regarde Celia. Je le lui ai dit, je lui fais confiance... mais est-ce qu'au fond de moi c'est vraiment le cas ? Est-ce que j'ai réellement réussi à bannir tout doute, tout soupçon à son égard ? Après tout, je ne la connais que depuis quelques heures.

Quelques heures qui ont changé mon existence... depuis que je suis à Terrae, quelques heures de... joie ? Oui, je crois que c'est ça. C'est impressionnant la vitesse à laquelle on s'attache à ce qui nous fait du bien, c'est impressionnant et dangereux.

Je ne sais plus trop quoi penser. Je veux avancer, je l'ai dit, pensé et repensé, mais la peur est toujours là, elle me freine, me bloque, m'aveugle.

- "La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber,mais de se relever à chaque chute." Car ceux qui se relèvent sont bien plus courageux et forts que ceux qui ne sont jamais tombés!

Je souris à Celia. Le courage, voilà une notion qui ne m'est pas vraiment familière. Jenny était courageuse, moi je me cachais, enfin je me cache toujours, pour échapper aux autres. Est-ce que c'est faire preuve de lâcheté ? Ou bien le courage, c'est d'être allé à l'école malgré les brimades, d'avoir continué à vivre malgré la douleur ? Oui, je suis quelqu'un de courageux et il faut que je m'en convainque. Je suis courageuse et je vais me relever.

- C'est beau ce que tu dis...

Je me lève, prends les assiettes, les couteaux et fourchettes et m'approche de l'évier pour les laver. J'ai besoin de réfléchir à tout ça. Il y a tellement de choses nouvelles, de sentiments nouveaux qui m'assaillissent. Comprendre... comprendre ce qui m'arrive, cette chance nouvelle qui m'est donnée, je dois la saisir !

Si j'ai à nouveau droit au bonheur, je ne vais pas laisser filer ma chance. Cette fois, je vais savourer chaque instant, chaque parcelle de joie. Ne rien lâcher !

[hrp : haha, merci ^^
par contre je ne savais pas trop quoi répondre pour le coup, donc j'ai mis un peu de mouvements xD]



merci Haley
##   Sam 11 Mai - 13:17

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

- C'est beau ce que tu dis...

Beau? Peut-être. Mais Celia trouvait cette citation particulièrement... vraie. On la connaissait pour être très têtue, obstinée, voire... persévérante. C’était en fait à la fois un défaut, et une qualité chez elle. Dès qu'elle avait une idée en tête, elle l'achevait, coûte que coûte. Elle n'aimait pas les gens trop défaitistes, voire pessimistes. On lui reproche d'ailleurs souvent qu'elle est optimiste. Mais au final, est-ce-vraiment un défaut? Si cela lui permettait d'avancer...
La jeune fille s'étira, et aida son amie à ranger et laver le tout. Heureusement que personne n'était passé par là, elle n'imaginait que trop bien la tête de la directrice en les voyant faire cuire et manger des pâtes à une heure aussi tardive. Elle rit légèrement à cette pensée.
Une fois le tout fait, et après avoir parfaitement rangé la salle, comme quand elles étaient arrivées, elle proposa à sa nouvelle amie:

- On continue notre petite visite?

Elle devait peut-être lui demander si elle voulait voir quelque chose en particulier. Il y avait tellement d'endroits à Terrae, la forêt, le champ de fleurs, la maison hantée, l'arène, le toit! Et en plus, il y en avait qu'elle n'avait même pas encore visité! Il fallait absolument qu'un de ces jours, elle y aille faire un tour, et peut-être avec Selvi! Elle sourit:

- As-tu un endroit en particulier que tu veuilles visiter avant d'aller dans les dortoirs?


HRP:
Désolé, c'est court! TxT



Watch out...:
 
##   Ven 17 Mai - 16:13

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

- On continue notre petite visite?

A présent, la salle était rangée. Plus aucune trace de notre passage et c'est sans doute mieux ainsi ! Je souris. J'avoue que je m'attendais pas à passer une partie de la nuit dans la cafétéria à manger avec une nouvelle amie.

J'observe Celia. Oui, j'aimerais tellement passer encore du temps avec elle et continuer la visite des lieux semble être une bonne excuse.

- As-tu un endroit en particulier que tu veuilles visiter avant d'aller dans les dortoirs?

Je réfléchis un instant. Soyons pragmatiques. De quoi aurais-je vraiment besoin dans l'immédiat. Les dortoirs, mais ça, elle a dit qu'elle me les montrerait, donc passons. La cafétéria, c'est fait. Les salles de cours... oui, ça c'est une bonne idée. Pour le reste, je ne vois pas trop. En même temps, ça m'a l'air tellement grand... je me demande tout ce que renferme cette école.

- Hum... tu pourrais me montrer où sont les salles de classe ? Parce que je me connais, je vais encore me perdre.

Je marque une bref pause.

- Et puis... euuh... enfin... ça m'a l'air très grand par ici... il y a quoi exactement dans cette école ? Combien y a-t-il d'étudiants?

J'espère que je ne l'embête pas avec mes questions. Soudain, une idée me percute.

- En fait... tu n'es pas fatiguée ? Parce que si c'est le cas, on arrête-là !

Je rougis. Pourquoi n'y ai-je pas pensé avant ! Ok, je ne suis pas fatiguée à cause du décalage horaire, mais elle... c'est hyper tard en plus. Je suis vraiment bête...

[hrp : pas de soucis ^^
Si jamais, j'ai des examens en juin... je crois savoir que toi aussi, tu as des examens, donc si tu veux faire une pause, il n'y a pas de problèmes pour moi !]



merci Haley
##   Dim 14 Juil - 20:29

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

- Hum... tu pourrais me montrer où sont les salles de classe ? Parce que je me connais, je vais encore me perdre.

Celia rit légèrement à sa dernière phrase. Malheureusement (ou heureusement pour certain), Terrae était vraiment grand, et il était facile de s'y perdre. Sans oublier le village de Terrae. Celia, elle-même, doutait de connaître Terrae dans ses moindres recoins. Il y avait tellement d'endroits qu'elle avait encore à explorer. Elle hocha la tête en guise de réponse.

- Et puis... euuh... enfin... ça m'a l'air très grand par ici... il y a quoi exactement dans cette école ? Combien y a-t-il d'étudiants?

Très bonne question, mais Celia ne savait pas. Chaque jour il y avait des nouveaux, donc elle n'avait pas de chiffres exacts. Mais elle était sure que ça dépassait au moins les milles.

- En fait... tu n'es pas fatiguée ? Parce que si c'est le cas, on arrête-là !


Celia sourit en voyant son amie s'inquiéter pour elle. Ce qu'elle était adorable!

- Ne t'inquiètes pas pour moi, je pète toujours la forme!-hurla-t-elle presque en montrant son pouce levé avec un clin d'oeil et un sourire colgate blancheur.


Elle était vraiment une fille rayonnante, et son sourire était vraiment très (voire trop) contagieux. Elle prit donc la valise de Selvi, et commença à sortir de la caféteria:

- Et c'est parti! Terrae est vraiment grand, chaque jour il y a des nouveaux comme toi... Je pense qu'on est au moins mille. Terrae est une école comme une autre, mais sa particularité c'est qu'elle regroupe des personnes ayant des pouvoirs spécifiques...

HRP : En retard, désolé! ;___; C'est très court, je m'excuse! ><
Sinon, ton examen s'est bien passé? ;3



Watch out...:
 
##   Lun 29 Juil - 22:34

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

- Ne t'inquiètes pas pour moi, je pète toujours la forme!

Je sursaute ! C'est que Celia a presque crié sa réponse, j'espère qu'elle n'a pas réveillé toute l'école. Je ris.

Je suis mon amie qui sort de la cafét avec ma valise. Elle est tellement sympa ! J'espère que je ne l'exploite pas trop, parce que... je pourrais la prendre moi-même... ma valise.

- Et c'est parti! Terrae est vraiment grand, chaque jour il y a des nouveaux comme toi... Je pense qu'on est au moins mille. Terrae est une école comme une autre, mais sa particularité c'est qu'elle regroupe des personnes ayant des pouvoirs spécifiques...

Mille ?!? Wouaou, eh bien, ça me changera de mon ancienne école où on était à peine trois cents... Je réfléchis un instant à sa dernière phrase : « des personnes ayant des pouvoirs spécifiques » ? Je la regarde un instant, cherchant à comprendre. C'est le mot « pouvoir » qui résonne à mon oreille. Elle n'a pas parlé de capacités, mais bien de pouvoirs. Je revois les superhéros de bandes dessinées et je souris. Qu'est-ce que je suis bête.

Malgré la conversation, j'essaie, cette fois, de regarder par où on passe. C'est important quand même, parce que si je me perds, je n'aurai aucune excuse !

Hum... ça m'intrigue tout de même...

- Euh... Celia ? Qu'est-ce que tu entends par « pouvoirs » ? Est-ce qu'on est dans une école de surdoués ? Des gens qui ont une super mémoire par exemple ? Je ne me souviens plus du nom exact, mais je sais que certaines personnes retiennent tout ce qu'elles lisent. C'est ce genre de capacité que tu appelles « pouvoir » ?

Je marque une pause.

- Il doit y avoir une erreur... je ne suis pas mauvaise à l'école, j'ai des notes raisonnables... mais je ne suis de loin pas une surdouée...

Je repense à l'homme qui est venu me chercher. Que m'a-t-il dit ? Pas grand-chose... Terrae était un endroit fait pour moi. Oui, d'accord, mais pourquoi ? Je n'ai rien d'exceptionnel, rien de particuliers... enfin si... j'étais seule, vraiment seule, lorsqu'il est arrivé. Mais... est-ce que je suis dans un centre pour dépressif ? C'est peut-être pour ça que maman pleurait ! Non... Celia n'a pas l'air dépressive... râaaa... j'y comprends plus rien.

Mon humeur s'est assombrie. Je crois que je réfléchis trop.


[hrp : Oui oui, mes exams se sont globalement bien passés ! Je suis contente ^^
Et toi ?]



merci Haley
##   Sam 5 Oct - 20:39

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 320
Date d'inscription : 18/02/2011
Emploi/loisirs : Danser &&' chanter! :)
Humeur : #Electric #Happy #Dance

- Euh... Celia ? Qu'est-ce que tu entends par « pouvoirs » ? Est-ce qu'on est dans une école de surdoués ? Des gens qui ont une super mémoire par exemple ? Je ne me souviens plus du nom exact, mais je sais que certaines personnes retiennent tout ce qu'elles lisent. C'est ce genre de capacité que tu appelles « pouvoir » ?

Celia tilta. C'est vrai qu'elle était nouvelle, et du coup, elle ne savait pas trop ce qu'était réellement Terrae. Un Institut pour des gens aux capacités hors du commun.

- Il doit y avoir une erreur... je ne suis pas mauvaise à l'école, j'ai des notes raisonnables... mais je ne suis de loin pas une surdouée...

La jeune étoile rit légèrement. C'était vraiment drôle, de voir son amie s’inquiéter autant. Ou plutôt,... mignon! Voilà, c'était le mot parfait! Elle se souvint alors de son premier jour à Terrae, où elle n'avait absolument rien compris sur les pouvoirs. Elle s'était demandée si elle n'était pas dans un manga, ou dans Harry Potter ou même dans un rêve. Puis son initiation était passé, et elle découvrit qu'elle pouvait maîtriser la foudre. Ca l'avait un peu surprise au début, puisque Dan et Akari était Feu. Mais au final, c'était pas plus mal. Elle aimait ce sentiment que l'on ressent quand votre pouvoir se met en exécution. Le plus drôle avait surement été s'entraîner pour la téléportation. Elle avait fait pas mal de rencontres grâce à ça.


- Et bien... je ne dirais pas surdoués, je dirais plutôt des personnes ayant en eux quelque chose que tout le monde n'a pas!


Elle marqua une pause. Il fallait amener la chose doucement, afin de ne pas la brusquer.

- Tu es venue ici parce-que quelqu'un t'as parlé de cet endroit, non? Et bien... cette personne a ressentit ton Appel. Provoqué par ton sentiment de vide. Tous ceux qui sont ici ont traversés de dures périodes, et viennent du monde entier! Mais comme on est au Japon, on trouve pas mal de japonais!

Elle lui adressa un sourire, afin de la rassurer.

- Et, dans quelques semaines, tu vas passer ton "Initiation". Rassures toi, on est pas dans une secte. C'est juste que tu vas découvrir tes pouvoirs. Air, Terre, Feu, Eau ou Foudre. Généralement, on sait tout de suite quel élève sera Eau et quel élève sera Feu. Les Eau sont plutôt timides, alors que les Feu sont très arrogants et surs d'eux! On peut dire que ton élément définit ta personnalité, ou plutôt l'inverse en fait. Tu me suis jusque là?

HRP: J'espère que ma réponse n'est pas trop courte pour toi! ><'
Ca va, je suis plutot contente. Mais ce n'est pas fini, les gros coeff' sont en Juin... vive le bac! ;w;



Watch out...:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

[Abandonné] Un recommencement [PV Celia Ushiromiya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Entrée.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant