Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Maladresse, quand tu nous tiens. (Pv : Alicia)
Dim 3 Mar 2013 - 12:25
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je soupirai doucement, et rallumai la lampe torche de mon téléphone pour la pointer vers le magazine de robotique que j'étais en train de lire. Cela faisait plus d'un mois en réalité que j'étais penchée sur mon oeuvre. Je m'étais décidée à créer le meilleur des robots... Un robot dont je pourrais me servir pour communiquer avec Maman, et Papa. Un robot magique ? Et bien, nous étions à Terrae, tout était possible.
Le souci, c'était que je bloquais sur un détail et que j'avais beau enchaîner les magazines et revues de robotique, je ne trouvais jamais rien. La Terre entière semblait liguée contre moi !
Inlassablement, je tournai les pages, assise sur le toit de l'Institut, perdue dans la nuit noire, avec pour seule source de lumière mon téléphone, fixé sur la revue. Enfin, source de lumière... Ca s'éteignit une nouvelle fois, et agacée, je manquai de le jeter à terre... Avant de me souvenir que j'étais d'affinité Tonnerre. Ah ben il était bien temps d'y penser ! Je rangeai mon téléphone dans ma poche, et formai dans ma main une sphère électrique que j'envoyai d'un petit mouvement du poignet dans les airs, la laissant flotter à côté de moi, près de l'article que j'étais en train de déchiffrer. J'allais enfin mettre le point sur ce qui bloquait dans mon esprit et m'empêchait d'avancer, quand le magazine, sous un coup de vent, s'envola et s'éloigna. Prise de panique à l'idée de perdre ce trésor, je me levai d'un bond et tentai de le rattraper avant de le voir partir hors du toit. Sauf que bon. Je n'ai pas le sens de l'orientation, certes. Mais je peux aussi manquer d'adresse. Je manque même énormément d'adresse... Enfin, bizarrement, tout dépend pour quoi. Je suis tout de même assez douée avec certaines armes, ce qui pourrait paraître étrange. Mais dans un sens, heureusement ! Ca aurait été idiot que je me sois déjà plantée une dague dans la main, ou que je me sois déjà tiré sur le pied avec un pistolet... Même si bon, je l'admets, j'ai fait jou-jou une seule fois avec un pistolet et je n'y ai plus touché après. Enfin bref, la question n'est pas là !
Courant après mon magazine, je trébuchai et m'étalai de tout mon long... Glissant par la même occasion pour me retrouver en chute libre le long du bâtiment. Je pestai intérieurement, et tentai de tirer sur mes mains pour me remonter. Mon long soupir traduisit relativement bien ma lassitude. Je savais que j'aurais du dormir un peu la nuit dernière, au lieu de travailler sur mon projet, et je savais que je n'aurais pas dû me resservir ce soir, au dîner !
Eclairée par la seule lumière de la lune, j'abandonnai l'idée de me hisser seule sur le toit. Enfin... J'abandonnais cette idée... C'était moche. Parce que si personne ne passait par là, j'aurais bien l'air fine, à attendre toute la nuit... Je pense d'ailleurs que restée accrochée comme ça toute la nuit, ce sera pas possible pour moi...
J'appelai innocemment à l'aide. Il allait bien falloir que je me sorte de là, hein ! Et dire que mon magazine s'était fait la malle ! J'étais dégoûtée.

-Il y a quelqu'un ?
demandai-je en laissant ma voix traîner sur le "uuun".

C'est là que je vis mon magazine atterrir juste devant moi, sous mon nez, à quelques mètres devant moi, sur le toit. Je pestai. Ca, c'était vraiment injuste ! Dégoûtée, je gonflais les joues comme une gamine. Parce qu'en plus de ça, ben j'étais encore coincée, comme une idiote, avec tout mon corps qui pend dans le vide. Vous vous demanderez sans doute pourquoi je ne me suis pas touuuut simplement téléportée. Je pense que je n'y ai tout simplement pas pensé, à cet instant-là.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dim 3 Mar 2013 - 16:59
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

Un couloir sombre... Je marche, jusqu'à cette porte effrayante. Un cri horrible me parvient de l'autre côté, et indécise, j'entre. Une femme, par terre vient d'être égorgée. Ma mère. Son agresseur me regarde, lèche la lame de son couteau ensanglanté, et s'approche dangereusement de moi. Puis son visage change, et c'est mon père qui apparaît. Il m'aggripe, mais j'ai l'impression d'être irréelle. Un coup de eu. Il se prend la balle dans la tête, puis s'effondre. Celui qui a tiré s'avance. C'est mon frère. Un rire diabolique sort de sa gorge. "Personne d'autre que moi n'a le droit de te tuer". Puis tout bascule. La pièce, les cadavres, mon frère. Tout tombe dans un abysse sans fin. Y compris moi. Les paroles de mon frère résonnent dans ma tête comme un coup de fouet sur une peau tendre. Tout devient noir.


Je me redressai d'un coup, le coeur battant, et couverte de sueur. Il faisait nuit, et j'étais dans mon lit, à Terrae. C'était un cauchemar, rien qu'un cauchemar. Je fermais les yeux, tout en respirant lentement, afin de retrouver un pouls plus calme. Une fois calmée, je me lève: je n'arriverais pas à me rendormir. Je me dirigea vers la salle de bain, adjacente à ma chambre, et légèrement chancelante, je m'aggripais à la poignée de la porte. La bonne douche froide que je pris acheva de me calmer, et me fis le plus grand bien. Je m'habillais rapidement, je voulais sortir, j'avais besoin de prendre l'air. Je sortis dans les couloirs silencieux, marchant à pas de loup. Je cogitais intensément, ce cauchemar m'avait vraiment troublée. Ça faisait bien longtems que je n'en avait pas fait. Depuis que je suis ici, à vrai dire. Celui ci était vraiment macabre, et le fait qu'il relate la mort de mes parents, ne me le fera pas oublier de sitôt.

Je marchais toujours au hasard, quand j'arrivais près d'une échelle, menant sûrement dehors. Je montais, avant d'arriver sur le toit. La tête levée, j'admirais toute la beauté de la pleine lune dans la nuit noire. Une brise fraîche vint caresser mon visage, et je fermais les yeux, ressentant intensément toute la sauvagerie de l'air. Tout un coup un appel vient déchirer le silence nocturne. Mes yeux se rouvrirent d'un coup, et je fis un tour sur moi même pour apercevoir celui qui demandais de l'aide. Rien, personne. Je suis seule sur le toit. La voix, sans doute celle d'une femme rententit à nouveau. Cette fois ci, j'ai tendu l'oreille, et le son venait clairement du vide. Je m'approchais intriguée puis je me penchais légèrement. Une jeune femme, aux longs et magnifiques cheveux blancs, et aux beaux yeux violets, était là, juste en dessous de moi, ses mains accrochées sur la gouttière pour seul support. Mais ce n'était pas l'heure de la détailler. Je lui tendis la main, qu'elle saisit, puis l'aidais à remonter. Ce ne fut pas dur, en raison de sa faible masse corporelle, et d'ailleurs, elle n'est pas plus grande que moi, et même légèrement plus petite. Je lui souris, rassurée qu'elle soit saine et sauve.

-Ça va? T'as rien? Au fait, je suis Alicia. Enchantée de faire ta connaissance.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Lun 4 Mar 2013 - 18:02
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Et tu avais peur de ne pas faire assez long ? N'importe quoi toi ! :P

Alors que je commençai à désespérer, une fille arriva vers moi et m'aida à me hisser sur le rebord du toit sans un mot, comprenant certainement que le moment n'était pas bien choisi pour le genre de questions un peu bêtes telles que "Comment t'es arrivée là ?". Cette petite attention, pourtant à peine visible, me fit plaisir, et je fus bien contente d'être tirée d'affaire. J'eus presque envie de lui sauter dans les bras pour la remercier, mais une fois debout sur mes jambes, je me mis surtout à me frotter un peu partout pour évacuer le stress qui m'avait pris. Parce que oui, j'avais quand même stressé, malgré tout. Je relevai finalement la tête vers elle, découvrant un joli visage à la peau blanche, ce qui était, je l'avoue, accentué par la lune qui se reflétait sur sa figure. Elle avait de beaux yeux bleus, profonds, et des cheveux blonds, bouclés, qui tombaient sous ses épaules. Son visage avait des traits fins mais gardait une certaine forme enfantine, me confirmant qu'elle était plus jeune que moi... Même si elle était plus grande ! Ca, par contre, c'était pas cool ! Mais que voulez-vous, je suis une vraie japonaise, je ne suis pas très grande. Et encore, je suis tout de même plus grande que pas mal de japonaises ! Je m'attardai un instant sur ses pommettes, rosies par le froid, ce qui me tira un sourire. Je devais être blanche comme un linge, moi ! Avec cette peur bleue que je venais de me faire. Ah, mais d'ailleurs ! Alors qu'elle me demandait si ça allait et si je n'avais rien, je fonçais sur mon magazine qui était finalement retombé sur le toit. Je le serrai contre moi et me tournai vers elle. Elle allait probablement me prendre pour une folle. Après qu'elle m'ait sauvée, je l'avais dévisagée comme pas possible, et je venais de courir, toujours sans avoir dit un mot, pour récupérer quatre feuilles de papiers reliées par trois agrafes... Oui, j'étais barge. Ou alors, j'avais eu peur et du coup, je me demandais encore si je pouvais parler. Humm. J'avais appelé à l'aide. J'étais donc encore en mesure de parler. Donc la première option était la seule qui collait encore. Je me décidai donc finalement à lui répondre.

-Non, non, je n'ai rien, grâce à toi. Enfin, j'ai mal aux poignets, mes tendons ont dû en prendre un coup pendant que je restai pendue et qu'ils supportaient mon poids... Mais ça va. Merci beaucoup d'être venue m'aider !

Je lui adressai enfin mon premier sourire. Et bien, j'avais mis du temps ! D'habitude j'étais carrément plus réactive. Je m'inclinai légèrement, coutume japonaise, et me rappelai qu'elle s'était présentée.

-Ah ! Enchantée de te rencontrer Alicia. Moi c'est Mitsuki.

Je remarquai alors, sous un éclat de lune, les poches sous ses yeux, signe qu'elle n'avait pas beaucoup dormi ces derniers temps, ou encore qu'elle avait un sommeil agité. Je reconnaissais assez facilement ce genre de choses pour avoir rêvé pendant un mois de l'incendie de ma maison, qui avait, d'après la police, emporté mes parents et ceux d'Allen alors que nous étions en cours... J'étais ensuite arrivée à Terrae, et mes cauchemars s'étaient calmés. Mais je savais remarquer les gens qui en faisaient. Je n'étais pas observatrice, mais pour les choses que j'avais vécu, j'arrivais à le remarquer assez vite.
Je penchai alors la tête sur le côté, et je lui demandai d'une voix calme :

-Mal dormi ?


Un sourire vint accompagner ces deux mots. Je continuai à serrer mon magazine, mais je ne décollai pas mon regard de son visage, attendant sa réponse avec attention.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Ven 8 Mar 2013 - 2:52
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

[HRP: C'est la folie du premier rp... x)]

La jeune fille sembla nettement rassurée une fois que l'eu aidée à remonter sur le toit. Elle esquissa un pâle sourire, provoqué par je ne sais quoi. Au moment où je m'y attendais le moins, elle s'élança sur le toit, courant vers un point que je ne devinais pas encore. Intriguée et étonnée par cette tournure des évènements, je me retournais, fixant attentivement l'adolescente. J'apercevais à présent sa "destination": une vague forme blanche un peu plus loin, un objet risquant à tout moment de s'envoler avec ce vent glacial. Une fois qu'elle l'eut attrapé, elle le sera contre elle, avant de revenir d'une démarche plus tranquille vers moi. À mesure qu'elle se rapprochait, je détaillais ce qu'elle serrait contre elle, de plus en plus distinctement. Je le pris d'abord pour une feuille, puis m'aperçus que c'était un magazine. Un magazine de quoi, je ne le savais pas, les inscriptions étant en japonais. Et puis c'était ses affaires, j'avais déjà été assez curieuse comme ça. Mon regard se dirigea sur son visage serein, qui affichait à présent un sourire des plus tendres:

-Non, non, je n'ai rien grâce à toi. Enfin, j'ai mal aux poignets, mes tendons ont dû en prendre un coup pendant que je restai pendue et qu'ils supportaient mon poids... Mais ça va. Merci beaucoup d'être venue m'aider.

Je parus sans doute légèrement gênée qu'elle me remercia de la sorte, car je trouvais ce geste spontané et normal:

-Non, sincèrement c'est rien, c'est normal.Par contre je ne crois pas avoir de comprimé contre la douleur, malheureusement.

Elle esquissa un sourire avant de se présenter à la japonaise- je fis de même, recopiant attentivement ces gestes que je ne connaîssais pas, et s'exprima calmement:

-Ah! Enchantée de te rencontrer Alicia. Moi c'est Mitsuki.

Mitsuki... Quel magnifique prénom allant à merveille avec sa mignonne tête d'ange! Je réfléxionnais sur le pourquoi du comment se trouvais-t-elle là, alors qu'elle semblait me scruter. Elle fit pivoter légèrement sa tête, accentuabt son air innocent et malgré tout sa beauté fatale (o/):

-Mal dormi?

Dans le mille! Enfin, je suppose que mes cernes étaient bien visibles, et qu'avec un peu d'attention on remarquait mon manque de sommeil. (Que j'aurais dû cacher.) Son visage toujours aussi rayonnant attendait patiemment ma réponse, que je donnais quelques instants après:

-Eh oui... Un cauchemar. Cela faisait bien longtemps que je n'en avait pas fait, et je dort moins bie. ces derniers temps. Un passé douloureux qui me hante... Je souriais mélancoliquement, bien que le fait d'en parler ne me gênait absolument pas. Mais bon... Que peut-on y faire?

Marquant un pause, je pris un ton plus joyeux, ne m'attardant pas sur mes pensées dramatiques:

-Et toi... Sans vouloir être indiscrète, que fais-tu ici?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Sam 30 Mar 2013 - 18:47
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Excuse-moiiiii pour le retard !

Je ne pus m'empêcher de sourire avec douceur quand elle s'excusa de ne pas avoir de comprimé pour la douleur. Je fis non de la tête, accompagnant cela d'un geste de la main, histoire de lui faire comprendre que ce n'était pas grave. Après tout, c'était de ma faute aussi, si je n'étais pas douée. Enfin, maintenant, c'était clair que je n'allais pas refaire la même bêtise ! C'était donc aussi pour ça que je continuai à serrer contre moi mon magasine de robotique, histoire d'être sûre qu'il ne s'envole pas à nouveau.
J'en profitai pour renchérir, et constatant ses cernes, je lui demandai si elle avait du mal à dormir.

-Eh oui... Un cauchemar. Cela faisait bien longtemps que je n'en avait pas fait, et je dort moins bien. ces derniers temps. Un passé douloureux qui me hante...Mais bon... Que peut-on y faire?

Un léger sourire mélancolique avait étiré ses lèvres à cet instant. Je ne pouvais m'empêcher de la comprendre. C'était pareil pour moi, les nuits où j'avais rêvé, tant de fois de suite, de la maison d'Allen qui brûlait, emportant nos parents au passage. Je m'étais réveillée en sueur ces fois-là, et impossible de me rendormir, j'avais si peur de revoir ces horreurs !

-Et toi... Sans vouloir être indiscrète, que fais-tu ici?
-Ah !

Je souris, amusée. C'était une bien longue histoire. Mais autant abréger, et ne lui dire que le plus intéressant, histoire de ne pas l’assommer d'histoires, qui, sans doute, ne l'intéressaient pas.

-Je travaille depuis un moment sur un projet de robotique. Comme je préfère travailler la nuit, j'étais venue lire ce magazine ici, tranquille, sur le toit. J'aime bien être à l'air, ça m'empêche d'avoir le cerveau qui surchauffe !
ris-je.

Je dévoilai alors mon magasine, histoire de prouver mes dires.

-C'est après ça que je courrai quand j'ai glissé du toit. J'ai voulu le rattraper alors qu'il s'envolait et je n'ai pas fait attention, résultat... Et bien le résultat, tu le connais !
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Ven 12 Avr 2013 - 21:08
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

Mitsuki fit gentiement un geste négatif pour me faire comprendre que ce n'étais pas grave. Enfin quand même, si j'étais intervenue plus tôt, j'aurais sans doute pu lui dispenser cette forte douleur. Je grimaçais légèrement, rageant interieurement de ne pouvoir lui être utile. Bien que Mitsuki souriait, je pouvois sentir la douleur sur son visage, et percevoir la moindre parcelle de ses souffrances.

Elle enchaîna sur un autre sujet et me demanda pourquoi je me trouvais ici.
Après que j'eus répondu, elle répondit également à mes interrogations avec un petit rire jovial. Elle travaillait sur un projet de robotique qui semblait lui tenir à coeur, et était venue profiter du calme ambiant et de la nuit fraîche pour se concentrer tranquillement.

Je devais sans doute la déranger, et j'avais mis sa nuit de travail en l'air. Mais peut-être aurait-elle besoin d'un coup de main, et dans ce cas pourrai-je l'aider? On verra bien.

-C'est après ça que je courrai quand j'ai glissé du toit. J'ai voulu le rattraper alors qu'il s'envolait et je n'ai pas fait attention, résultat...Et bien le résultat, tu le connais!

Voilà donc comment elle s'était retrouvée accrochée à la goutière. Une petite inatention, et elle avait glissé. Mais elle s'était également raccrochée. Sûrement de peu, mais assez pour échapper à la mort certaine à laquelle elle aurait eu droit si elle avait chutée. La vie humaine est bien fragile. Il est tellement facile de tuer. Le corps humain n'est que tendre chaire, presque comme une envoppe de papier. A l'intérieur de cette enveloppe, une lettre; l'âme, qu'il est si facile de déstabiliser, de briser. Ça vaut pour moi aussi. Ça vaut pour tous les êtres humains.

Mais cessons de dramatiser; je dois avoir pris une mine pensive, laissant Mitsuki seule dans le monde "réel".

Affichant un sourire compréhensif à la jeune femme, je déclarais avec douceur:

-Tu veux peut être que je m'en aille? Ça te permettrait de finir ton projet. A moins que tu n'ai besoin d'aide, que tu veuilles le laisser un peu de côté, ou que j'aille te chercher un médicament.

Toujours le sourire aux lèvres, je regardais attentivement le magazine de mécanique que Mitsuki me tendait.

[HRP: Excuse moi également ^^'
Prends tout le temps qu'il te faut, t'as sans doute beaucoup de travail et de préocupations :)]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Ven 10 Mai 2013 - 13:07
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

J'eus le temps un instant de me perdre dans mes pensées, alors que je venais d'expliquer à Alicia ce que je faisais ici. Ce projet de robotique... J'y tenais, vraiment. C'était ma façon à moi de me rapprocher de Maman. J'allais enfin pouvoir réparer ces deux petits robots qu'elle m'avait offert alors que je n'étais encore qu'une petite fille à peine âgée de 2 ans. Il ne m'avait pas fallu grand chose pour les casser, malheureusement... A mes 6 ans, alors que je rentrais de l'école blessée et énervée par tous mes propos méchants que les enfants m'avaient envoyé à la figure, ces deux robots étaient venus me voir dans ma chambre, pour tenter de me réconforter, et cédant à la colère, je les avais tous les deux envoyer valser. Maman, furieuse, m'avait dit qu'elle ne les réparerait pas car c'était de ma faute s'ils étaient cassés. Du coup, et bien... Maintenant, c'était enfin à moi d'agir et de les réparer.
Sauf que... Haha. Un souvenir s'imposa à moi. Je ne les avais pas pris avec moi. Il était encore à la maison... Dans la banlieue de Tokyo. Une chance que je n'habite pas loin d'ici.

-Tu veux peut être que je m'en aille? Ça te permettrait de finir ton projet. A moins que tu n'ai besoin d'aide, que tu veuilles le laisser un peu de côté, ou que j'aille te chercher un médicament.


Alicia m'adressait un sourire. Je revins à la réalité sur ses paroles. Je fis non de la tête pour répondre à sa première question directe.

-Non, non, reste ! Je ne peux rien faire pour l'instant de toute façon. Il faut que j'attende le jour pour travailler, et surtout, il faut que j'ai la matière. Pour l'instant, j'étudiais juste, et j'ai trouvé ce qu'il me manquait, alors je suis contente.

Je lui adressai un sourire à mon tour. Ca me faisait du bien de faire une nouvelle rencontre. Ca faisait longtemps !

-Et toi sinon, tu as des passions ?
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Sam 31 Aoû 2013 - 10:58
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

Un instant absente, ses yeux violets dans le vague, Mitsuki semblait chargée de souvenirs.

-Non, non, reste ! Je je peux rien faire pour l'instant de toute façon. Il faut que j'attende le jour pour travailler, et surtout, il faut que j'ai la matière. Pour l'instant, j'étudiais juste, et j'ai trouvé ce qu'il me manquait alors je suis contente.


Elle reprit, plus posée et souriante :

-Et toi sinon, tu as des passions ?

De nouveau passionnée -non pas que je ne l'étais lorsqu'elle parlait de son projet de robotique, mais juste que je parlais de quelque chose qui me tenait vraiment à coeur- je m'exclamai :

-Oh oui ! J'adore la musique et le sport. Et puis, je sais que c'est bête de dire ça, mais depuis que je suis à Terrae, j'aime beaucoup me laisser aller et découvrir des lieux, ainsi que les personnes, leurs pouvoirs. Bien sûr on ne peut pas vraiment parler de passion. Et toi, hormis ton projet ?


La regardant attentivement, je la détaillai plus clairement sous le clair de lune momentané. Sa silhouette fine, gracieuse, était recouverte de vêtements simples, mais jolis. Elle était de petite taille, contrairement à ses cheveux d'une longueur extraordinaire. Tout comme leur couleur, que je percevais mieux maintenant. Leur finesse, leur souplesse, les rendaient voletant au gré du vent, malgré la coiffure qui les retenait.
Ses yeux, pleins de vie malgré leur couleur sombre, étaient étrangement attirants, peut-être à cause de leur jolie couleur.
Ses traits fins, et sa peau pâle les mettaient en évidence. De quelle origine était-elle ? Pas vraiment évident à savoir au premier coup d'oeil.


Elle avait quelque chose d'enchanteur. Très mignonne, et plus petite que moi, elle devait sans doute être plus vieille.
Tandis que le clarté me dévoilait sa beauté, je la regardais avec attention, admirative de sa jolie apparence.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Sam 28 Sep 2013 - 11:09
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

J'observai la jeune fille un instant, constatant avec un sourire qu'elle avait malgré tout certaines "passions" en commun avec moi. Enfin... En tout cas, j'avais adoré rencontrer des nouvelles personnes, à Terrae, découvrir leur affinité, leur passé... Mais petit à peitt, ça s'était estompé, certainement lorsque j'avais voulu absolument retrouver la trace de Papa et Maman... J'avais un peu perdu contact avec le monde. Mais bon, ça restait quelque chose que j'adorais ! Un peu... Oui, un peu comme le sport ! Peut être que robotique et sportive, ça ne le fait pas. Mais avec des parents comme j'en ai eu, si je n'aimais pas faire un jogging régulièrement, je ne serais vraiment pas normale ! Vu l'entraînement intensif que j'ai subi pendant des années... Je secouai la tête, chassant mes parents de mon esprit, et je posai mon regard sur Alicia.

C'était une fille très jolie, à l'apparence qui semblait douce. Sa peau était claire, une peau de blonde. Ses cheveux semblaient doux et soyeux, et prenez moi pour une folle, mais j'avais envie de les sentir. Oui, bon, ça va, hein ! C'est que j'étais persuadée qu'ils sentaient les shampooings et tous les bidules qu'on utilise sous la douche, et j'aime bien cette odeur... Bref ! Ses yeux étaient grands, mais leur couleur me restait encore assez difficile à deviner, dans l'obscurité de la nuit. En tout cas, selon moi, elle avait un bien beau visage, et j'aurais pu être largement jalouse de cet éclat de vie qui brillait et qui semblait s'échapper de tous les pores de sa peau.

-J'aime beaucoup le sport aussi ! J'étais du genre à toujours courir partout quand j'étais gamine... Maintenant, j'ai plus ou moins gardé ça : je cours presque tous les jours ! J'adore ça... mais j'imagine aussi que c'est une façon de calmer mon hyperactivité... Je ne suis pas Tonnerre pour rien !
ris-je.

Je lui adressai un joli sourire, et repris, enjouée :

-Tu as fait beaucoup de sport toi ?
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 14 Nov 2013 - 10:51
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

Waw. Elle aussi elle aime le sport ! Cooooool !
C'est vrai qu'à bien y regarder, on devine de fins muscles sous sa peau.

-Oui, j'ai fait pas mal de sports. Du self défense, de l'escalade, de la natation. Et puis tout ce qui est course, abdos... C'est vraiment quelque chose qui me permet de garder la tête froide et de pas.. Me laisser aller.
Et toi ? T'as des préférences ?


Un petit air glacé souffla. Brr. 'C'est pas qu'on se pèle, mais un peu quand même !', songeai-je.
La nuit était froide, la lune quelque peu voilée. Le printemps n'était pas tout à fait là, mais déjà les journées se faisaient douces.
Mais à cette heure-ci, vêtue comme je l'étais, je sentais le vent m'engourdir le corps. Peut être qu'il était temps de proposer un lieu de discutions.. PLus adapté, à Mitsuki ?


-Dis ! Il fait pas très chaud ici, ça te dirait qu'on trouve un endroit plus confortable ?


HRP : Panne de RP depuis quelques temps, j'essaie de m'y remettre. Mon post n'est pas très long, mais j'ai essayé d'y mettre un nouveau tournant. Je dois changer quelque chose .
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Sam 16 Nov 2013 - 11:17
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Ca marche, il n'y a pas de souci ! :) Je comprends très bien, ça m'est déjà arrivé.

Je souris en l'écoutant me faire une liste de tous les sports qu'elle avait pu faire. Et bien ! Ca faisait beaucoup ! Je l'enviais presque. Presque. Parce que par exemple, la natation, je sais que ça ne m'aurait jamais plus. Et encore plus maintenant ! Tout le monde sait que l'électricité et l'eau, ça ne fait pas bon ménage, et étant d'affinité Tonnerre... vous me comprendrez. J'ai pas encore envie de me tuer.
Sinon, en réalité, je pouvais dire avoir plus ou moins explorer certains des sports qu'elle avait fait. Mais en bien moins approfondi qu'elle, je pense. Aussi, quand elle me renvoya la question, je fus un peu désorientée. Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir lui répondre ? Que mes parents me faisaient faire des entraînements depuis que j'étais gamine pour que je sois capable de me défendre ? Que j'avais acquis grâce à eux une agilité hors norme ? Hm. Ca va encore. Je n'étais pas un extra-terrestre... Je les remerciais de ne pas m'avoir fait travailler ma force ! Sinon, j'aurais eu des bras affreux, gonflés comme des massues, et des cuisses aussi dures que du béton. Et franchement, ce n'était pas mon trip. Bon, le désavantage, c'est qu'à partir du moment où on parvenait à me toucher, c'en était fini de moi, du coup.
Finalement, je partis tellement loin dans la discussion qu'Alicia reprit la parole avant que je n'eus le temps de lui répondre. Je m'en pinçai les lèvres, m'en voulant déjà, et m'empressai cette fois-ci de répondre, commençant par un hochement de tête.

-Oui, oui, d'accord, pas de souci ! Je te suis.

Je ponctuai ma phrase d'un sourire doux, et la suivis alors que nous rentrions dans le bâtiment, n'oubliant pas d'emmener mes magazines qui avaient failli me coûter la vie. J'entrepris finalement de répondre à sa question :

-J'ai fait un peu d'escalade aussi, et j'ai surtout appris à être très endurante au niveau de la course, du parcours de longue distance. Et puis, disons que je suis plus agile que musclée, dira-t-on !
souris-je avec un petit air gêné. Je n'ai jamais trop pratiqué de sport en club. Je faisais des petites activités comme ça, dont l'escalade et la course. Parfois du saut de haie, aussi.

Je glissai mes mains dans mes poches.

-Tu veux qu'on aille à un endroit précis ?
m'enquis-je.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

 

Maladresse, quand tu nous tiens. (Pv : Alicia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut