Partagez
Chut ... Je dors !
##   Ven 8 Mar 2013 - 15:16
Anonymous
Invité

Je suis arrivée depuis à peine quelques jours et me voilà déjà au bord d'un lac gigantesque et magnifique. Je me demande bien si je suis faites pour les cours ...

J'avance calmement, une brise fraîche souffle, mais je n'ai pas trop froid. Avant de sortir, j'ai enfilé un gilet très doux et cela me suffit. Je m'approche de l'eau et m'accroupis. Je tends une main que je laisse glisser dans le liquide froid. Ma position n'est pas très confortable, je finis par m’asseoir et essaie de chasser les fourmis que j'ai dans les jambes.

J'observe l'eau en murmurant les paroles d'une chanson sans trop m'en rendre compte. Je suis seule alors je ne fais pas particulièrement attention. Je ferme les yeux tout en continuant ma mélodie : - Viens mon ange ... Retracer le ciel ...

Le clapotis de l'eau me berce, je m'endormirais bien là. Je m'allonge sur le dos et pousse un doux soupir heureux. Finalement ce n'est pas si mal Terrae ... Mieux que mon ancienne ville ... De toutes façons ... Je ... Ne pourrais pas y ... Retourner ... Que m'arrive - t - il ... ? Je me sens ... Fatiguée ... Ce sont sans ... Doutes les émotions ... De ces derniers jours ...

Je murmure de plus en plus bas ma chanson : - De papillons ... De fleurs en fleurs ...

Je sens que je m'assoupis ... Par pitié, que personne ne me voit ... !
##   Ven 8 Mar 2013 - 16:59

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Jacques Duroy
Jacques Duroy
Etoile Feu Lunaire
Messages : 234
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Procrastiner, lambiner, être parfaitement improductif.
Humeur : lyrique, libertine et volage, telle est mon humeur

Ce jour là, en me levant, je me sentais d'humeur lyrique, de ces humeurs chevaleresques qui vous font faire la cour aux demoiselles, chanter à tue-tête des chansons sur l'amour et le désespoir romantique, bref une humeur pas très facile a vivre dans un milieu qui m'était inconnu comme Terrae. Je décidais donc de m'isoler du monde et de chercher un endroit qui me permettrait de laisser libre cours ma fantaisie. Je cherchais donc un coin relativement calme, de préférence vide de présence humaine. Un rapide tour à l'extérieur et je trouvais un lac, mais quel lac!!! Il aurait tiré plus de vers à Keats et à Lamartine que si ils avaient eu l'occasion de rencontrer Kate Moss ou Audrey Hepburn.

"Le cadre idéal pour remédier à ma pathologie" me disais-je

Mais, pour ma plus grande détresse, le lieu n'était pas sans vie, bien au contraire un jeune fille y dormais, paisiblement allongé sur le sol malgré le climat peu clément. Ses long cheveux blonds vaguement ondulés reposés sur l'herbe, et son visage enfantin était emprunt d'une profonde sérénité. Cela aurait été criminel de la dérangée, mais imprudent de la laisser ainsi. Je pris à l'intérieur de mon blouson mes cigarettes, mon briquet, mon carnet de notes et mon stylo puis la posais sur la jeune fille en guise de couverture. je m’asseyais un peu plus loin, allumais une sèche et commençais à gratter quelques ébauches de poèmes


Chut ... Je dors ! 684226JacquesDuroy
##   Dim 10 Mar 2013 - 13:17
Anonymous
Invité

Je sentais quelqu'un s'approcher de moi. La personne posa quelque chose sur moi, puis s'éloigna. Je gardais tout d'abord les yeux fermés, dans un demi sommeil, puis réussissait à me réveiller complètement et à soulever lentement les paupières. J'entendais du bruit, quelqu'un écrivait. Je jetais un œil sur le côté et voyait un jeune homme d'environ 19 ou 20 ans assis en train d'écrire. Il portait un petit bouc bien entretenu qui me fit froncer les sourcils : Je n'aimais pas beaucoup les boucs ...

Je me redressais et fut surprise en faisant tomber un briquet, des cigarettes, un bloc note et un stylo. Je me tournais vers l'homme et prenais la parole :

- Excusez moi ? C'est vous qui avez posé tout cela sur moi ?

J'attendais sa réponse calmement, essayant de chasser de mes yeux le regard fatigué que j'avais eu avant de m'endormir. Je dois avouer que ce garçon me faisait un peu peur. Il avait l'air sur de lui, et je n'aimais pas trop ça. Mais en même temps, ces derniers temps j'avais peur de tout le monde et je ne croyais plus en le genre humain ... Alors me fier en mon instinct à ce moment la aurait été une erreur je pense.
##   Jeu 21 Mar 2013 - 0:41

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Jacques Duroy
Jacques Duroy
Etoile Feu Lunaire
Messages : 234
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Procrastiner, lambiner, être parfaitement improductif.
Humeur : lyrique, libertine et volage, telle est mon humeur

Au bruit de mes affaires qui tombaient, je savais que la jeune fille se réveillait. Mais je demeurais imperturbable, je devais finir ce paragraphe. Je tiquais légèrement alors qu'elle me parlait et fis un geste agacé pour lui faire comprendre qu'elle devait se taire encore un peu........ J'avais finalement perdu la musique de ma phrase, ainsi que l'envie de la recommencer. Je lâchais un soupir bruyant, fermais mon carnet et me redressas en m'étirant un peu avant de répondre à la demoiselle.

" Devine, tu vois beaucoup d'idiots qui se ballade en T-shirt par ce temps exécrable? "

Je regardais la petite, me demandant qu'elle impression je lui faisais. Peur peut-être, rire ça allait venir, mais pour le moment je ne pouvais que supposer et rien affirmer. Je commençais donc par me comporter en adulte responsable.

" Je m'apprête à te sermonner, mais d'abord il est de bon ton que je me présente, Jacques Duroy nouvel habitant de Terrae. Passons à l'étape moins agréable pour toi. Considère toi comme chanceuse d'être tombé sur quelqu'un qui n'a pas de mauvaises intentions à l'égard de la gente féminine. Tu aurais fait quoi? Pas grand chose à mon avis. petit aparté, tu peux me passer mon paquet de cigarettes s'il te plait? Merci. Je reprend donc. Puis par ce temps infâme, à ne pas mettre une belle mère dehors, qu'elle le sois ou pas. belle hein,... tu m'as compris. Heureusement que ton humble serviteur est arrivait, apportant avec lui toute la bienséance du monde, et que ce même énergumène à pris soin de couvrir l'imprudente qui affrontait la rudesse hivernale."

Je pris quelques instants pour allumer et fumer un peu ma cigarette en regardant la jeune fille. Elle semblait encore ensommeillée et ma tirade ne devait pas l'aidé aussi allais-je la réveiller d'une manière qui m'étais propre.

" Enfin je dis ça mais peut-être que je monte ce discours juste pour te maitre en confiance et en abuser.... de ta confiance"

J'attendais la réaction en contenant un sourire, une bonne peur vaut mieux qu'un long discours.


Chut ... Je dors ! 684226JacquesDuroy
##   Dim 24 Mar 2013 - 12:49
Anonymous
Invité

Oups, j'avais quelque peu déranger ce jeune homme. Tant pis, c'était fait. Il lâcha un soupir bruyant, et je me dis soudain qu'il était bien impoli. Enfin, il me répondit :

" Devine, tu vois beaucoup d'idiots qui se ballade en T-shirt par ce temps exécrable? "

Je haussais les sourcils avec un regard un peu étonné. Pour qui se prenait il, ce garçon au bouc ridicule, pour me parler sur ce ton ? Il reprit la parole :

" Je m'apprête à te sermonner, mais d'abord il est de bon ton que je me présente, Jacques Duroy nouvel habitant de Terrae. Passons à l'étape moins agréable pour toi. Considère toi comme chanceuse d'être tombé sur quelqu'un qui n'a pas de mauvaises intentions à l'égard de la gente féminine. Tu aurais fait quoi? Pas grand chose à mon avis. petit aparté, tu peux me passer mon paquet de cigarettes s'il te plait? Merci. Je reprend donc. Puis par ce temps infâme, à ne pas mettre une belle mère dehors, qu'elle le sois ou pas. belle hein,... tu m'as compris. Heureusement que ton humble serviteur est arrivait, apportant avec lui toute la bienséance du monde, et que ce même énergumène à pris soin de couvrir l'imprudente qui affrontait la rudesse hivernale."

Le dénommé Jacques sortit et alluma une cigarette du paquet que je venais de lui tendre. Quand à moi, je passais une main dans mes cheveux légèrement décoiffés et frottais doucement mes yeux ensommeillés. Sa tirade m'avait laissé sans voix, et m'avais aussi un peu fait rire, je dois l'avouer ! Il parla encore un peu :

" Enfin je dis ça mais peut-être que je monte ce discours juste pour te maitre en confiance et en abuser.... de ta confiance"

Là, je dois avouer que j'ai hésité entre avoir peur et rire ... Mais un léger sourire vint se poser sur mon visage, et je répondis d'une voix posée et calme, comme à mon habitude :

- Enchantée Jacques Duroy. Moi c'est Alyzée Luck, nouvelle habitante aussi. Oui la fatigue m'a un peu emporté. Tu as fait un très beau discours, félicitations. Mais soyons logique, si tu avais voulu faire quoi que ce soit, tu en aurais profité bien avant. Une jeune fille toute frêle et fragile endormie ... C'est simple à attaquer ! Et tu n'aurais certainement pas pris le temps de me dire tout ça, ou alors tu es bien bavard. Bref, je ne pense pas que tu veuille me faire quoi que ce soit !

Je soutenais son regard sans le moindre problème. En vérité, je ne sais pas si avant de venir à Terrae j'aurais été si sûre de moi, mais maintenant j'y étais, et devenais un peu plus forte chaque jour.

##   Jeu 28 Mar 2013 - 17:45

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Jacques Duroy
Jacques Duroy
Etoile Feu Lunaire
Messages : 234
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Procrastiner, lambiner, être parfaitement improductif.
Humeur : lyrique, libertine et volage, telle est mon humeur

[HRP: Je viens de voir la faute monstrueuse que j'ai faite, je suis désolé... :'(]

Mince moi qui pensais pouvoir m'amuser un peu à ses dépends..... Bah c'est pas grave au moins elle n'est pas idiote. Ou alors je n'étais absolument pas crédible dans le rôle du méchant. Cette dernière pensée me fit rire.

Une fois calmé, je m'assis tranquillement sur le sol, poursuivant l'activité intensive que représenté la consommation de ma cigarette. et repris finalement la parole au bout d'une trentaine de secondes

" Et bien enchanté Alizée. Je te garantie pas de retenir ton prénom.... ça sera Aurore pour toi. Je dois m'excuser d'avoir été un peu rude et brusque mais il y a des choses que je ne supporte pas, la première étant d'être dérangé quand j'écris. Remarque la faute m'incombe, je savais bien que tu allais te réveiller à un moment ou à un autre. Enfin bref, désolé."

Aujourd'hui journée de la soumission à la gente féminine apparemment. Non, j'aurai agis comme ça peu importe la saison ou la demoiselle.

" enfin bref... Je sais que tu dois avoir de très bonnes raisons pour dormir ici mais je me permets une question. Tu sais qu'il y a des dortoirs, alors pourquoi ne pas y aller si tu est fatiguée?"

Je me doutais un peu de la réponse, après tout dormir dans la même pièce que d'autres personnes me paraissait incongru si l'on n'avait pas d'idées déplacées . L'objectif était surtout d'en apprendre plus sur elle. Un jour faudra que j'arrête d'être fourbe comme ça.


Chut ... Je dors ! 684226JacquesDuroy
##   Sam 30 Mar 2013 - 16:58
Anonymous
Invité

[ Hrp : C'est rien (: ]

Jacques laissa un petit moment de silence dont je profitais pour me réveiller un peu. Au bout de quelques secondes, il reprit la parole :

- Et bien enchanté Alizée. Je te garantie pas de retenir ton prénom.... ça sera Aurore pour toi. Je dois m'excuser d'avoir été un peu rude et brusque mais il y a des choses que je ne supporte pas, la première étant d'être dérangé quand j'écris. Remarque la faute m'incombe, je savais bien que tu allais te réveiller à un moment ou à un autre. Enfin bref, désolé.

Je le dévisageais et lui répondis d'un ton sec mais étrangement calme :

- En effet tu n'as qu'à toi même. Si tu ne voulais pas que je te dérange tu n'avais qu'à aller t’asseoir plus loin. Et je m'appelle Alyzée. Pas Aurore, pas Arielle, ni même Arlène. Je retiens ton prénom, alors tu retiens le mien.


Je soutenais fermement son regard. Il reprit la parole, ne répondant pas à ce que je lui avais dit. Du moins, pas tout de suite. Ce garçon était tellement étrange qu'il pouvait très bien me répondre avec quelques paragraphes de retard.

- Enfin bref... Je sais que tu dois avoir de très bonnes raisons pour dormir ici mais je me permets une question. Tu sais qu'il y a des dortoirs, alors pourquoi ne pas y aller si tu est fatiguée?

Je levais les yeux au ciel et répondais moins sèchement, mais toujours sans douceur :

- J'étais simplement venue me poser un peu ici, pas dans le but de dormir. J'étais simplement venue me vider la tête ...


Je ne regardais plus le garçon au bouc, j'avais les yeux perdus dans le lac. Je continuais :

- Je me suis assise au bord de l'eau et j'ai un peu chantonné. Je me suis allongée pour me détendre un peu, et je suppose que c'est la que je me suis endormie.

Je sens d'ailleurs que si je me rallongeais je me rendormirais sans aucun soucis ... Je me tourne à nouveau vers Jacques, attendant qu'il me réponde.
##   Sam 18 Jan 2014 - 16:51

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Jacques Duroy
Jacques Duroy
Etoile Feu Lunaire
Messages : 234
Date d'inscription : 24/02/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Procrastiner, lambiner, être parfaitement improductif.
Humeur : lyrique, libertine et volage, telle est mon humeur

Elle avait un sacré répondant la bougresse, le genre de demoiselle que j'aime, dommage qu'elle soit si jeune , je ne pouvais pas pratiquer mon art, sur elle, je ne tenais pas à finir en prison pour avoir fait du gringue à une enfant. Un jour il faudra également que je bride aussi certaines de mes pensés qui avait tendance à aller trop loin... Bah tant que je ne le disais pas à voix haute, je devrais être à peu près sauf non?

" Et bien si tu n'aimes pas le prénom de la Belle au bois dormant soit, va pour Alyzée mais tu freines vraiment mon lyrisme en m'empêchant ainsi de laisser libre cours à mon imagination, vile censeur."

Je finissais ma cigarette alors qu'elle cessait de soutenir mon regard pour lever les yeux au ciel, m'expliquant que la sieste n'était pas son objectif à la base, qu'elle avait besoin de se vider la tête. elle posait ensuite ses yeux marrons sur le lac et pour finalement me conter comment elle en était arrivée à s'endormir au bord du lac. Elle se tournais de nouveau dans ma direction.... Je crois que la ligne suivante de dialogue était pour moi.

" C'est vrai que l'endroit doit être agréable pour piquer un somme, je m'y tenterai un jour où je ne saurais pas quoi faire. Puis quand je vois quelle caractère tu as au réveil, je me ferai plus de soucis pour les impertinents qui viendront troubler ton sommeil que pour toi. Moi-même je ne me risquerai plus à le troubler à l'avenir, je ne veux pas finir en petit déjeuner."

Je lui souriais gentiment pour lui montrer que je ne faisais que la taquiner gentiment et pour lancer la suite de la conversation, me demandant avec curiosité où elle allait pouvoir nous mener.


Chut ... Je dors ! 684226JacquesDuroy
##   Mer 22 Jan 2014 - 18:29
Anonymous
Invité

J'ignorais Jacques lorsqu'il me dit que je le freinais dans son lyrisme. Ce n'était pas mon problème après tout. Il reprit la parole :

- C'est vrai que l'endroit doit être agréable pour piquer un somme, je m'y tenterai un jour où je ne saurais pas quoi faire. Puis quand je vois quelle caractère tu as au réveil, je me ferai plus de soucis pour les impertinents qui viendront troubler ton sommeil que pour toi. Moi-même je ne me risquerai plus à le troubler à l'avenir, je ne veux pas finir en petit déjeuner.

Il m'adressa un gentil sourire, auquel je ne répondis pas tout de suite. Je le dévisageais quelques instants puis soupirais et me calmais. Je lui répondis :

- Je ne mords pas tous les gens qui me réveillent.

J'eus un sourire en coin avant de reprendre :

- Et puis je voudrais t'y voir toi au réveil tient !

Je me levais, donnais quelques coups à mon pull froissé et à mon jean plein de terre avant de me rasseoir de façon à pouvoir parler à Jacques sans me dévisser la tête.

- Mais sinon oui l'endroit est agréable pour se reposer. Quand il n'y a personne pour venir troubler le repos justement.

Je lui adressais un franc sourire et attendais sa réponse.
##   
Contenu sponsorisé

 

Chut ... Je dors !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.