Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
"Trois p'tits chats, trois vilains petits fripons ~"
Ven 8 Mar 2013 - 17:04
avatar
Masculin

Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!



"Trois p'tits chats, trois vilains petits frippons ~"
INTRODUCTION
______________________

Cette nuit là, Naoki prépara un paquetage rudimentaire pour quelques jours. Il prévoyait de prendre avec lui des vêtements, des couvertures, de la nourriture déshydratée, une trousse de toilette aussi petite qu'un gant de toilette, et bien sûr de l'argent qu'il avait économisé grâce à son job au restaurant. C'était la première fois qu'il quittait les murs de Terrae clandestinement.

Suite à sa rencontre avec une Téléporteuse devenue son amie, il avait eu une idée pour retrouver Noah. Elle lui avait promis d'essayer s'il lui apportait une photo de son meilleur ami. Or, la seule qu'il avait en possession était une photo datant de leur enfance. Cette photo se cachait quelque part dans sa chambre, dans son bureau ou alors dans une boîte sous une pile de livres, ses souvenirs étaient flous et la fatigue liée à son réveil nocturne ne l'aidait pas. Le jeune garçon avait fait une demande pour une permission de sortie avec un Master qui l'accompagnerait. Elle fut refusée car jugée dangereuse. En effet, les scientifiques s'activaient sur le territoire nippon, on ne connaissait pas leurs dernières avancées dans leurs recherches malheureusement. Qui sait de quoi ils étaient capables à présent ?! Alors Naoki avait réfléchi à une solution, il lui fallait absolument retrouver Noah, quoi qu'il en coûtait. S'échapper de Terrae n'était pas impossible. Il avait repéré un camion d'approvisionnement qui venait régulièrement au restaurant. Apparemment le chauffeur arrivait en fin de matinée et partait la nuit après une soirée arrosée au bar avec des collègues. Le seul à prendre la route avec un taux d'alcool suffisant pour transporter des passagers clandestins sans le remarquer. Des passagers, au pluriel, parce que Naoki ne pouvait pas partir seul. Il n'était qu'un simple initié ? Bien que sa maîtrise de l'air soit plus développée que celle de sa voix, il n'aurait pas pu tenir seul face à une poignée de blouses blanches. La semaine passée, il avait surpris une conversation à la salle commune. Ce n'était pas tant pour écouter aux portes mais par intérêt. Dans une discussion qui avait commencé par le sujet des mecs à Terrae, l'une d'elle avait enchaîné sur le désir d'une aventure dangereuse. Son enthousiasme et sa folie dans le conte de son rêve avait tellement marqué le jeune garçon qu'il pensa à elle comme partenaire de choix. Une Étoile, d'après son uniforme, qui n'avait pas froid aux yeux, que demander de plus ?! Karin Alamaba. Il l'avait contacté par mot indiquant un lieu de rendez-vous. À leur rencontre il l'avait informée de son projet et elle avait accepté avec le même enthousiasme que l'autre jour. La culpabilité d'entraîner une fille dans une situation risqué l'habitait. Cependant d'autres opportunités ne se présentaient pas à lui.

Sac sur l'épaule, Naoki rejoignit avec prudence et discrétion ledit camion. Trois heures enfermés là-dedans et ils allaient être aux alentours de Tokyo d'après ses sources, près d'une firme agroalimentaire. Puis ils feraient du stop pour monter le plus haut possible et trouverais un endroit où passer la nuit suivante. Quant à la suite, il préférait ne pas la planifier car les imprévus arrive toujours dans ces cas-là. Un écart du plan initial et l'improvisation devient complexe. Tout pouvait arriver... Le jeune garçon resta à proximité du camion sans se montrer sous l'éclairage urbain. La lune était dissimulée par les nuages rendant le ciel totalement noir, une légère brume tapissait les rues, des fêtards du dimanche attiraient l'attention et couvrait le moindre bruit. La chance était au rendez-vous, mais pas Karin. Naoki avait un peu d'avance, afin de régler des détails de dernière minute si besoin était. Le jeune garçon surveillait le bar, plus loin, d'où le chauffeur pouvait sortir à tout moment. Le chant des joyeux lurons empêchèrent à ses oreilles de percevoir des pas qui approchaient...

© Nao~

Voir le profil de l'utilisateur




Dernière édition par Naoki Fujiyama le Mer 17 Avr 2013 - 19:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ven 8 Mar 2013 - 20:05
avatar
Féminin

Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

Je vérifiais une dernière fois mon sac, m'assurant que je n'avais rien oublié d'important pour la suite des opérations. Des vêtements de rechanges, une couverture, une serviette, une trousse de toilette, ma carte d'identité et ma carte bleue... Non, tout était bien là. J'avais mis des habits chauds et confortables, et des chaussures avec lesquelle je pouvais marcher pendant des heures sans sentir une seule ampoule. Et j'étais très mignonne ! Souriant à mon image dans le miroir, je verrouillais la porte de ma chambre et partis vers le lieu de rendez-vous convenu par Naoki.
Oh, mais que je vous explique ! J'allais enfin sortir le nez de cet Institut librement. Il y quelques jours, quelqu'un avait déposé un mot devant la porte de ma chambre me donnant rendez-vous un peu plus tard. Intriguée par cette affaire (eh oui, je pensais que c'était peut-être un admirateur de plus ! Que j'aurais cruellement déçu en lui annonçant que j'étais déjà avec quelqu'un...), je m'y rendis et rencontrais un garçon qui n'avait pas froid aux yeux, et assez jeune. Il m'avait proposé de participer à une aventure des plus alléchantes. Une sorte de fugue... Pour aller récupérer je ne sais quoi, une photo ou quelque chose comme ça... J'avais accepté avec un plaisir évident, m'ennuyant de pied ferme ici. Quoi, j'ai 21 ans, et je suis coincée au milieu d'adolescents, et on m'impose les mêmes limites qu'eux ! Encore heureux que je puisse boire de temps en temps avec Haley, parce que je serais partie aussitôt sinon ! Quand même... Je suis trop grande pour rester aussi longtemps entourée de gamins braillards. Et j'ai enfin atteint le statut d'Etoile, alors avec cette force de Titan, ce n'était pas trois pauvres scientifiques trop maigres et n'ayant jamais embrassé une fille comme moi qui allaient me terrifier, non mais ! Ais-je déjà dit que j'étais un modèle de modestie en plus d'être très jolie ? Vous l'aviez deviné !

Naoki m'avait donné rendez-vous derrière le bar. Endroit que je connaissais assez bien, effectivement, j'eus donc du mal à éviter de me faire repérer par des amis japonais (ils ne tiennent pas bien l'alcool, mais qu'est-ce qu'ils sont drôles lorsqu'ils tentent de parler anglais !). Ayant tout de même réussi à me glisser sans attirer l'attention jusqu'à l'endroit indiqué, j'aperçus Naoki qui patientait dissimulé dans le noir. Il était bien mignon ce garçon, quoiqu'un peu jeune pour moi. En cas de problème je pourrais toujours le faire passer pour mon petit frère... heu, demi-frère. Je suis blonde comme les blés, il a des cheveux d'ébène. Marchant vers lui silencieusement, j'agitais la main dans sa direction et m'empressais de venir me cacher près de lui.

- Salut Nao ! Alors tout est prêt ? Je n'ai pas été trop longue ? -fis-je en chuchotant, sans parvenir pour autant à contenir mon excitation. - J'ai tellement hâte de sortir hors ces murs !

Il m'avait expliqué ce que nous allions faire à présent la dernière fois, aussi je savais que nous utiliserions ce camion comme mode de transport jusqu'à la prochaine halte. N'ayant jamais visité le Japon avant, j'avais pris une carte du pays au cas où. Mon dieu, qu'est-ce que c'est excitant ! J'adore découvrir de nouvelles choses et partir à l'aventure !

hrp : j'espère que cette réponse te conviens, si tu veux que je modifie quelque chose n'hésite pas à le dire !
Voir le profil de l'utilisateur





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 9 Mar 2013 - 1:45
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

Un pas après l'autre, de plus en plus vite. Je courrais. Courrais à en perdre haleine. Je me dirigeais droit sur le village, avec l'idée d'y passer quelques jours. Dans mon sac, de quoi tenir une petite semaine en cas de besoin. Je courrais toujours, faisant mentalement l'inventaire de ce que j'avais pris. "Tout y est", songeai-je, rassurée. Enfin le plus important c'était le dossier. Pas n'importe quel dossier, celui de mon frère. Il était donc à Terrae. Je m'en voulais de l'avoir "emprunté" à Hideko, mais la perspective de revoir mon frère annula presque entièrement ma contrariété. Un flot de pensées tumultueux bouillonait dans ma petite tête blonde, et j'avais décidé de sécher les cours quelques jours au calme afin de les mettre au clair. Je m'arrêtai finalement, à boût de souffle, fatiguée par la course. Après avoir repris tranquillement me respiration, je m'avançai lentement vers le village devant lequel je me tenais. Il n'était pas bien grand, mais de nombreuses boutiques s'accumulaient sur la grand rue.

Je me passais une main dans les cheveux, un fin sourire sur le visage. Ici, personne ne me trouverais, du moins pas tout de suite. Et au pire, il suffirait que je devienne quelques instants invisible. "Merci Akari! Grâce à toi, je sais mieux me servir de mes pouvoirs." Je me promis de la remercier plus tard, quand j'aurais le temps. Pour l'instant, la priorité était de manger. Car oui, mon estomac gargouillait fortement. Comme les trois quarts de ma journée. Il allait falloir me rationner. Bref. Je m'approchais de ce qui ressemblait fort à un bar, et où j'esperais trouver quelque chose à grignoter.

Quelques instants plus tard, presque rassasiée, je ressortis du bistrot, la mine joyeuse. Je le contournais, m'adossais au mur, avant d'ouvrir le fameux dossier. Mais avant que je n'ai commencé ma lecture, une voix féminine se voulant discrète lança:

-Salut Nao! Alors tout est prêt? Je n'ai pas été trop longue?J'ai tellement hâte de sortir hors ces murs!

Retenant ma respiration, j'écoutais. "Sortir de ces murs?!" Cela semblait fou. Mais cela semblait excitant, dangereux, et amusant. Parfaitement ce qu'il me fallait. Je jetais un coup d'oeil rapide. Une adulte blonde, celle qui venait de parler, était souriante. Quand à l'autre..."Mais c'est Naoki!" J'étais stupéfaite. Lui qui semblait si respectueux de l'ordre... Mais là n'était pas la question. Ils allaient sortir de l'Institut, et ÇA c'était intéréssant.

Je surgis alors du pan de mur derrière lequel j'étais cachée, et m'exclamais-pas trop fort pour ne pas attirer d'autres personnes:

-Vous partez hors de l'Institut? Je sais que ma présence n'est pas au programme mais... Vous ne croyez pas qu'une Invisible pourrait vous être utile?

Un sourire heureux apparaissait désormais sur mon visage radieux, tandis qu'au fond de mes yeux s'allumait une lueur d'excitation.

-Au fait, fis-je en m'adressant à la jeune femme, je suis Alicia.

[HRP: J'ai sûrement faut quelques petites fautes dûes à l'horaires où j'ai écris mon rp. Veuillez m'excusez. ^^ ]

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Dim 17 Mar 2013 - 16:39
avatar
Masculin

Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!



______________________

Alors que Naoki planifiait mentalement une solution à chaque problème qu'ils pouvaient envisager, une ombre recouvrit la sienne. Il sursauta au son de la voix.

- Salut Nao ! Alors tout est prêt ? Je n'ai pas été trop longue ? J'ai tellement hâte de sortir de ces murs !

Ce n'était que Karin, avec quelques minutes de retard. Même si sa voix se faisait basse, son enthousiasme était plus que décelable. Naoki lui fit signe d'approcher discrètement et de se coller au camion, tout comme lui. Il ignorait les origines de cette fille, ils se ressemblaient tous après tout, mais elle avait une véritable tignasse blonde qui était d'une certaine façon organisée. Son style vestimentaire se rapprochait d'une européenne, mais il doutait, et ses grands yeux bleus illuminaient son visage déjà clair. Sa peau était toutefois moins blanche que celle du garçon et ses joues étaient rosies pas le froid. Décidément Terrae comptait de jolies filles du monde entier.
Je n'eus pas le temps de répondre à Karin que Boucle d'or sautilla devant eux en chantonnant presque, doucement :

- Vous partez hors de l'institut ? Je sais que ma présence n'est pas au programme mais... Vous ne croyez pas qu'une Invisible pourrait vous être utile ?

Naoki se souvenait parfaitement d'Alicia. La blondinette aux airs de petite fille hyperactive et surtout imprévisible. Et elle avait découvert leur plan... Réfléchissant vite et bien, Naoki passa en revu plusieurs scénarios. Le premier fut de lui dire que ce n'était qu'un jeu, qu'ils n'allaient pas vraiment quitter l'Institut, mais Alicia voudrait tout de même participer et risquerait de découvrir la vérité. Le deuxième : il s'excusait de ne pas pouvoir l’emmener avec eux, mais elle était du genre enfant gâtée et aurait sans doute insisté ou alors boudé, pleuré ou frappé jusqu'à ce qu'il cède – risque de repérage maximal. Le dernier : accepter de la prendre en échange de son silence et lui donner une place dans le plan. De plus, la fillette n'avait pas tort en disant qu'une Invisible aurait été utile.

- Au fait, s'adressa-t-elle à Karin, je suis Alicia.

Naoki se tourna vers la concernée. Elle était sans doute arrivée à la même conclusion que lui. D'une voix assurée, histoire de signifier à Karin qu'il avait pris une décision, il fit une brève présentation, laissant de côté comment ils s'étaient rencontrés. Ils devaient déjà être dans le camion à cette heure. Il fit le tour et leva la porte en métal en tendant la main.

- On ne doit pas traîner ! Alicia, tu viens avec nous, nous t'expliquerons tout sur la route.

Il aida a monter les deux filles et s'installa à son tour sur une casse en bois après avoir refermé la porte. Il alluma sa lampe torche et la posa de façon a percevoir leur visage. Quelques secondes plus tard à peine, le chauffeur grimpa dans son camion et le démarra. Les secousses indiquèrent les virages qu'il prenait. Il s'arrêta à la frontière de Terrae, puis la franchit. Ils étaient sortis. Le garçon se rendit compte qu'il était tendu et que sa respiration était irrégulière. Les bruits de la villes le rassurèrent. Trois heures de route au mieux, selon le trafic. Le silence se brisa quand une des filles pris la parole, arrachant Naoki de son nuage.

© Nao~
Voir le profil de l'utilisateur




Dernière édition par Naoki Fujiyama le Mer 17 Avr 2013 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Dim 24 Mar 2013 - 15:39
avatar
Féminin

Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

Je sentis une présence nous observer juste avant qu’une petite fille aux boucles blondes n’entre dans mon champ de vision. Apparemment, j’ai encore du travail à faire avant de réussir à repérer à l’avance les gens qui s’approchent de moi. Je vais m’y mettre sérieusement, ça pourrait nous servir au cours de cette balade. Elle était si mignonne ! Avec sa petite frimousse malicieuse, elle ne pouvait sûrement pas être autre chose que Feu ou Tonnerre… On avait envie de la croquer ! Je la saluais d’un petit geste alors que Naoki nous présentaient mutuellement. Eh bien, ravie qu’elle fasse également partie de l’aventure ! L’invisibilité pourra sûrement nous être utile à un moment ou un autre de toute façon. Espérons seulement qu’elle n’est pas le même caractère… explosif qu’Akari en plus d’avoir les mêmes pouvoirs. Pas qu’Akari soit difficile à gérer, nooooon. Un tout petit peu imprévisible seulement. Mais il faut bien qu’elle égale son frère d’une manière ou d’une autre.
Bref, pour en revenir à ce qui se déroule maintenant : Naoki nous fit signe de monter rapidement dans le camion derrière lequel nous étions dissimulés.

- On ne doit pas traîner ! Alicia, tu viens avec nous, nous t'expliquerons tout sur la route.
- Et c’est parti ! Bienvenue dans l’équipe Alicia !

Galant, ce jeune homme pensais-je lorsqu’il nous aida à sauter dedans. Même si ce geste était assez superflu. Imaginez seulement : je sers un peu trop fort sa main, et on se retrouve avec un blessé à a peine cinq minutes de fugue. Super pour la suite des opérations, n’est-ce pas ? Enfin, aucun son extrêmement désagréable ne se fit entendre heureusement, je contrôlais ma force sans trop de problèmes. M’installant à même le sol, j’attendis patiemment que le chauffeur daigne revenir de sa beuverie pour finalement mettre le contact et nous emmener ailleurs. Le seul garçon du groupe alluma une lampe torche de manière à tous nous éclairer. Je souris malicieusement, pensant à toutes les histoires d’horreur racontées par Haley avec une lampe de torche éclairant ses grimaces de dessous. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas trop de chercher à sortir quelques jours de cet Institut. C’est bien mignon de protéger les élèves, mais à 21 ans je considère que je suis assez grande pour veiller sur moi toute seule, merci bien ! Et puis, 21 ans, ce n’est pas l’âge où on est majeur au Japon ? Raison de plus.
Finalement, le chauffeur arriva au moment où j’allais commencer à râler. Je sentis les secousses du démarrage et je me calais plus confortablement contre mon dossier, me préparant à patienter. La lumière de la torche me permit de voir que Naoki n’était pas très détendu. C’était amusant, qu’il soit stressé comme ça ! Bon, en même temps, il est plus jeune, peut-être que ça l’intimide de sortir ainsi alors que c’est interdit. Je lui fis un clin d’œil, heureuse de quitter ces murs tout simplement. Alicia semblait prendre son mal en patience aussi. Mais en tant que petite Feu, elle n’allait sûrement pas rester silencieuse bien longtemps. On en avait pour combien d’heures de route déjà ? Ah oui. Trois. Rah, trois heures dans un camion sans autre lumière que celle de la lampe de poche. Espérons qu’elle tienne d’ailleurs, je ne sais pas si j’apprécierai de finir dans le noir le voyage. Bah, au pire, on a Alicia !
Décidant de rompre le silence un peu envahissant, je finis par dire quelque chose de complètement banal et un peu bête. Mais bon. Pour une fois, je vais mettre ça sur le compte de ma couleur de cheveux :

- Alors, vous vous y plaisez à Terrae ?

hrp : Désolé pour le retard, j'ai était surchargée de boulot (oral TPE, interros avant les vacs, tout ça tout ça quoi...) Je suis désolée !
Voir le profil de l'utilisateur





Spoiler:
 


Dernière édition par Karin Alamaba le Dim 24 Mar 2013 - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Dim 24 Mar 2013 - 17:19
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

Naoki, sans doute agacé, me présenta à la jeune femme blonde, qui d'après ses dires, s'appellait Karin. Contrairement à Naoki, elle semblait calme et détendue, souriante même. Une étrange impression de force émanait de sa personne, à tel point que s'en était... Impressionant. Naoki me ramena à la réalité, en nous désignant le camion contre lequel il était adossé:

-On ne dois pas traîner! Alicia, tu viens avec nous, nous t'expliquerons tout sur la route!

Il semblait dire ça à contre coeur, et je crois qu'il me prenait un peu pour une peste, ce qui était faux, bien entendu. Mais son jugement m'importait peu, bien que je comptais m'en faire un ami. Quand à Karin, c'est d'un ton chantant qu'elle me lança:

-Et c'est parti! Bienvenue dans l'équipe Alicia!

Souriante, j'hochais la tête afin de la remercier, puis je les suivais dans le camion. Il y faisait noir comme dans un four, mais Naoki, alluma une lampe torche à hauteur de nos têtes. Karin semblait excitée, et Naoki, inquiet. Quand à moi, je faisais tout pour rester patiente. Chose dure, mais je me forçais à garder mon calme, car après tout, Naoki avait accepté de me prendre avec eux. Alors si je foirais tout... Bref, je me gardais bien de faire le moindre petit bruit.

Au bout d'un certain temps, la porte du camion claqua : le chauffeur était monté. A partir de ce moment là, il fallait faire extrèmement attention. "Le moindre faux pas, et c'était la chute." Nous restâmes silencieux ce qui me semblait une éternité, puis Karin, sans doute aussi impatiente et excitée que moi, brisa le silence de mort qui régnait:

-Alors, vous vous y plaisez à Terrae?

Sans élever la voix trop fort, je répondis, avec une certaine joie:

-Oui, Terrae est un endroit merveilleux!

La question avait reveillé tous les souvenirs, et toutes les personnes que j'avais rencontré ici. En effet, rien n'était désagréable à Terrae. Sauf bien sûr le fait qu'on ne puisse pas sortir de l'Institut. Naoki répondit à son tour, puis je décidais de poser moi aussi une question:

-Quelle est notre destination? Qu'allons nous faire là-bas?

Je sentais mon sang bouillir, et j'avais une envie irrepressible de me défouler. Mais il fallait patiemment attendre. Pff, si seulement un des deux autres avait été Téléporteur! Cela aurait été nettement plus simple. Mais je n'allais pas me plaindre. C'était la première fois depuis plusieurs mois que je sortais de l'Institut. Depuis que j'était arrivée. Et cela, n'était pas pour me déplaîre! De plus, l'Institut se trouvais à Tokyo et je n'y était pas allée une seule fois! Je comprenais que c'était dangereux, mais tout de même! Un sourire carnassier apparut sur mon visage : je pouvais enfin sortir.


[HRP: Prends tout ton temps! ;)
Désolée, je ne fais pas de réponses aussi bien que vous, excusez moi. ]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Sam 30 Mar 2013 - 23:06
avatar
Masculin

Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!



______________________

- Alors, vous vous y plaisez à Terrae ?

Finalement, une sieste n'aurait pas fait de mal au jeune garçon. Il se laissa aller contre une des parois métalliques du camion et glissa sur le sol. Sur le dos, il plia une jambe et croisa ses bras derrière la tête. Le sac à dos était collé contre son pied, le contact confirmait sa présence, cela le rassurait. Mais Alicia, fidèle à elle-même, l'empêcha de fermer l’œil.

- Oui, Terrae est un endroit merveilleux !

La blondinette sautilla presque à l'évocation de Terrae. Si elle aimait tant cet endroit, pourquoi voulait-elle le quitter ? Naoki avait une raison personnelle et il avait choisi Karin pour son goût du risque. En revanche, la frêle Alicia était le genre de fillette à rester dans les pattes de ses amis, là où le soleil rayonnait et où le danger se tenait loin. Du moins, Naoki essayait de se la représenter au milieu d'une horde de scientifique, il ne parvint à l'imaginer pleurer derrière Karin. Ils avaient en quelque sorte le devoir de la protéger puisqu'elle est la plus jeune.

Les filles le regardait silencieusement. Elles attendaient une réponse.

- C'est sympa comme endroit, lança-t-il honnêtement.

Alicia ne tenait plus en place, son corps bougeait tout seul. D'un instant à l'autre elle pouvait se mettre à sauter dans tous les sens. Elle masqua – mal d'ailleurs – son impatience en engageant un sujet de conversion.

- Quelle est notre destination ? Qu'allons-nous faire là-bas ?

Puisqu'il aurait apparemment du mal à se reposer, autant en profiter pour expliquer la suite des événements. Et le temps passerait plus vite. Il se redressa, fit face aux deux filles. Sa montre avait arrêté de fonctionner. Il allait prendre son téléphone portable et changea d'avis quant il se souvint de sa première rencontre avec Alicia. Si elle voyait qu'il s'en était procuré un, elle lui aurait demandé son numéro pour mieux le harceler et prévoir des sorties cinémas. Il tenait bien trop à sa vie paisible.

- Très bien, on va donc faire une petite mise au point. Le camion devrait s'arrêter à proximité d'une grande route, près d'une firme. Nous profiterons de cette route pour faire du stop. Nous voyagerons légalement donc. Nous irons vers le Nord et trouverons en endroit où manger et si possible où dormir. Si tout se passe bien, nous prendrons le train. J'ai des amis au bord de la mer, nous verrons si nous pourrions nous y arrêter. Ça peut paraître simple, se déplacer d'un point à un autre. Toutefois je vous demanderais d'être attentives à tout durant le voyage. Nous ne sommes pas à l'abri des scientifiques, ni des Masters de Terrae.

Prudence et discrétion, le secret d'une mission réussie.

- Des questions ?

© Nao~
Voir le profil de l'utilisateur




Dernière édition par Naoki Fujiyama le Mer 17 Avr 2013 - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sam 6 Avr 2013 - 9:14
avatar
Féminin

Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

La réaction de la jeune Alicia me fit rire. Elle adore Terrae, rien que ça ! Il faudra que je le dise à Haley, ça lui fera plaisir. Eh, c’est toujours agréable d’avoir d’aussi bons échos de l’endroit où on travaille, non ? En tout cas, débordante d’énergie et de bonne humeur, cette jeune fille ! Je craque complètement. Ce qui n’est pas vraiment le cas de Naoki, à en juger par le regard qu’il vient de lui lancer. Quelque chose me dit que leur rencontre ne lui a pas laissé un très bon souvenir… Rah, voilà, je meurs d’envie de savoir maintenant ! Alicia et moi reportions notre attention sur le seul homme du groupe, attendant sa réponse. En même temps, s’il a envie de partir… C’est que l’endroit ne lui convient pas tant que ça, non ?

- C'est sympa comme endroit.

Sobre, bref, concis. Autant pour moi. Naoki n’est pas particulièrement bavard, et moi je ferais mieux d’arrêter mes jugements hâtifs. Je vis Alicia quasiment sautiller sur place avant de lancer d’une voix vibrante d’excitation :

- Quelle est notre destination ? Qu'allons-nous faire là-bas ?

Ah oui, elle n’est pas au courant pour le moment. Bah, c’est à Naoki d’expliquer ! Et ça ne me fera pas de mal d’écouter encore une fois son explication, histoire que je ne fasse pas tout capoter à cause d’une bourde monumentale. Remarquant le coup d’œil de Naoki à sa montre, je jetais machinalement un regard sur mon portable : déjà 22h30… Le couvre-feu des plus jeunes avait dû être lancé. Mais normalement, personne ne devait s’être aperçu de notre disparition pour le moment. Et puis, étant majeur et vaccinée, je ne risquais pas grand-chose… A cette heure là j’aurais sûrement été au bar, moi. Bref, reconcentrons nous sur les explications du chef de l’expédition ! Pas bien compliqué… Le voyage se passera très bien. Les scientifiques ne devant pas être très nombreux à prendre les gens en auto-stop et les Masters étant soit en mission soit en cours… Il n’y aurait pas grand monde de dangereux sur la route.

- Des questions ?
- Hum… non. Il faut juste se mettre d’accord sur l’histoire qu’on racontera aux gentils conducteurs qui nous emmènerons. On ne peut pas arriver comme des fleurs en pleine nuit sans bonne raison, tu ne crois pas ?

Une femme seule accompagnée de deux adolescents, à presque minuit, ce n’est pas si banal que ça je vous assure. Il y en a plus d’un qui se poserait, et à juste tire, des questions quant à cette randonnée nocturne. Réfléchissant rapidement, je proposais :

- Peut-être pourrions nous dire que je suis votre tante, que j’ai abîmé ma voiture et que nous sommes attendus par votre famille ? Ah… Non, Alicia ne te ressemble vraiment pas et avec une voiture abîmée, on est bon pour la dépanneuse aimablement appelée par notre conducteur. Une autre idée ?

Hrp : Non, pas vraiment... Et sur mon portable c'est une vraie galère pour lire les paroles de Naoki... Désolée, mais je pense que ce serait mieux de changer de couleur ^^''
Voir le profil de l'utilisateur





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 6 Avr 2013 - 9:51
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

-C'est sympa comme endroit.

La douce voix de Naoki était à peine arrivée à mes oreilles. Je ne pouvais pas vraiment déceler une quelconque expression dans ses paroles, mais je supposa qu'elles furent vraies. Après tout, pourquoi nous mentirait-il? Il serait déjà parti de Terrae depuis longtemps sans accepter ses pouvoirs s'il n'appréciait pas l'Institut. Peu importe. Il reprit, et nous expliqua notre voyage. Nous sortirons de ce camion avant de faire du stop sur la route afin de se faire prendre en stop jusqu'à la ville voisine. Il faudra nous trouver un endroit pour dormir et manger, puis nous reprendrons le train. Il nous demanda également d'être très attentives.

Reprenant mon calme, décidée à lui obéir -après tout, j'avais fait irruption dans son expédition- je souriais légèrement en hochant la tête. Respirant posément, j'avais à présent la tête froide et les idées aux claires. Une question me vint à l'esprit, mais Naoki me précéda:

-Des questions?

Par surprise, je me laissais devancer par Karin, qui pensait devoir inventer une histoire pour paraître plausible. Elle n'avait pas tors. Nous allions débarquer de nulle part au milieu de la route, en pleine nuit. Alors autant préparer une anecdote sur le pourquoi du comment.

[color=orange]-Peut être pourrions nous dire que je suis votre tante, que j'ai abîmé ma voiture et que nous sommes attendus par votre famille? Ah...Non, Alicia ne te ressemble vraiment pas, et avec une voiture abîmée, on est bons pour la dépanneuse aimablement appelée par notre conducteur. Une autre idée?

Fronçant les sourcils, je réfléchissais à la situation. C'est vrai que Naoki ne me ressemblait pas du tout, mais on pouvait croire que Karin et moi sommes de la même famille.

-En effet, c'est embarassant. J'ai peut être une idée.Je fermais les yeux, cherchant la moindre parcelle d'idée.Y a t-il quelque chose d'interéssant à voir dans la campagne là où nous arriverons? Si oui, nous pouvons faire passer Karin et moi pour deux européennes egocentriques souhaitany visiter des lieux en pleine nuit, et sas voiture. Dans ce cas, on ferait passer Naoki pour notre guide. Ou alors pour notre chauffeur de taxi, mais il faudrait inventer quelque chose pour faire disparaître sois disant la voiture.

Une mine plus apaisée sur le visage, j'esquissais un sourire. Je ne trouvais pas très bonnes mes idées, et j'espèrais que Naoki en aurait une mieux.

-J'ai une question. Les traducteurs qu'on avait à Terrae marcheront ils encore dehors? Si non, nous devrions nous mettre d'accord sur la langue à adopter. Et même s'ils marcheront encore, nous ne devrions pas les utiliser en public. Personnellement, je parle Anglais et Français, et je peux à la limite me débrouilller en Italien. Je ne parle pas le Japonais, je passrais donc pour une européenne.

Oui, ça c'est évident que je passerais pour une européenne! Avec ces cheveux blonds bouclés, ces yeux bleus clairs, ce teint pâle et mes pomettes saillantes... Je ne peux que passer pour une européenne! Dans tous les cas, je ne paraîs absolument pas asiatique. Mais c'est le cas de Karin aussi. Seul Naoki semble Asiatique, ce qui est normal, vu qu'il est Japonais.

Attendant patiemment les réponses de Karin et de Naoki, je me laissais quelques instants bercer par les mouvements cahotiques et irréguliers du camion.


[HRP:Je suis du même avis que Karin ^^' Désolée, mais je pense que ce serait mieux de mettre une autre couleur ^^]
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 17 Avr 2013 - 20:41
avatar
Masculin

Messages : 193
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Serveur au restaurant du village - sinon j'aime faire la sieste quand le vent souffle
Humeur : Les nuits sont longues et j'aime ça!!!



______________________

Regardant tour à tour les filles, le garçon attendit une réponse quelconque. Et Karin fit remarquer la faiblesse de l'étape du stop.

- Hum… non. Il faut juste se mettre d’accord sur l’histoire qu’on racontera aux gentils conducteurs qui nous emmènerons. On ne peut pas arriver comme des fleurs en pleine nuit sans bonne raison, tu ne crois pas ?

Oui, il se rappelait s'être déjà posé la question. Il avait aussitôt oublié ce problème. Finalement, il se réjouit d'avoir pris quelqu'un avec lui dans ce voyage, ne serait-ce que pour avoir un deuxième avis et couvrir ses arrières. Karin semblait être un choix judicieux. Le « gentils conducteurs » l'interpella ; ils ne pouvaient pas prévoir qui les prendrait en stop. L'erreur à ne pas commettre dans un tel voyage à risque était de ne pas se préparer à toutes les éventualités, même les plus improbables.

- Peut-être pourrions nous dire que je suis votre tante, que j’ai abîmé ma voiture et que nous sommes attendus par votre famille ? Ah… Non, Alicia ne te ressemble vraiment pas et avec une voiture abîmée, on est bon pour la dépanneuse aimablement appelée par notre conducteur. Une autre idée ?

Il était plus qu'évident que cette histoire de famille ne fonctionnerait pas. Naoki était le seul asiatique, en revanche les deux filles étaient blondes et il ne fallait pas plus à des japonais pour les imaginer sœurs. Alicia arriva à la même conclusion que lui après y avoir laissé quelques neurones. Cela amusa le garçon de la voir avec un air sérieux pour une fois, d'habitude si enjoué. Il en était presque nostalgique... presque. Elle proposa une histoire de touristes européennes dont il aurait été le guide. Naoki se sentit obligé de juger cette histoire avec autant de sérieux, même si au fond il savait déjà qu'il y avait un problème. Avant de pouvoir répondre, enchaîna :

- J'ai une question. Les traducteurs qu'on avait à Terrae marcheront ils encore dehors? Si non, nous devrions nous mettre d'accord sur la langue à adopter. Et même s'ils marcheront encore, nous ne devrions pas les utiliser en public. Personnellement, je parle Anglais et Français, et je peux à la limite me débrouiller en Italien. Je ne parle pas le Japonais, je passerais donc pour une européenne.

Les puces, Naoki ne les avait jamais envisagés comme un obstacle.

- Les puces qu'on nous a implanté n'ont aucun lien avec Terrae, c'est juste une technologie inventée là-haut, rien de plus. Donc je ne crois pas que les effets disparaîtront. En mission nous nous comprenions encore. Et je ne pense pas me tromper en disant que nous avons déjà quitté Terrae depuis un moment...

Il examina leur expression un instant et poursuivit :

- En revanche je ne sais pas comment ceux qui ne portent pas de puce à l'extérieur nous comprendrons... Comme je suis le seul japonais je servirait d'intermédiaire au cas où. Nous découvrirons bien assez tôt la réponse à cette question.

Il tenta un sourire rassurant. En réalité la tension était présente dans tous ses membres. Était-il le seul à surveiller les portes arrières du camion de peur qu'elles s'ouvrent et les mettent à découvert ? Était-il le seul conscient de la crasse qui tapissait cette espace noir et clos dans lequel il se trouvait ? Le nombre de germes se développant sous leurs pieds fit tourner la tête du garçon, ce n'était qu'une supposition, les zéros étaient nombreux en tout cas !

- Pour en revenir au stop, je pense que vous devriez être sœurs et moi un ami d'enfance de l'une d'entre vous, voir des deux, peu importe. Nous serions partis pour la première fois en ville et nous avons raté le dernier train conduisant à Hokkaido, donc nous aurions pris un bus qui nous aurait amené jusqu'ici. Voilà pourquoi nous ferions du stop. Si la puce ne fonctionne pas dans les deux sens, vous les comprendrez mais eux non. Dans le doute je parlerais seul si c'est nécessaire et j'expliquerais que vous êtes parties du Japon jeunes et que vous êtes revenues en vacances dans votre pays d'enfance pour revoir votre ami. Qu'en pensez-vous ?

© Nao~
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Sam 4 Mai 2013 - 16:48
avatar
Féminin

Messages : 275
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Je cours après un homme
Humeur : Passablement déprimée... Et énervée

Hrp : excusez-moi pour ce retard, j'ai eu beaucoup de travail... Le bac arrive et ça se sent !


Les plus jeunes soulevaient des points intéressants. Je n’avais absolument pas pris en compte les traducteurs dans notre plan, considérant comme une évidence le fait que nous nous comprendrions même en dehors de l’enceinte de Terrae. Naoki était apparemment dans le même cas que moi. Finalement, heureusement que nous étions trois… Cela nous évitera d’oublier des détails importants pour la suite des événements. Je souris, prévoyant d’avance que nous allions bien nous amuser… Ah, j’ai bien fait d’accepter de sortir d’ici ! Par contre, l’organisateur de cette petite fugue ne semble pas bien sûr de lui. Il n’y a qu’à voir la façon dont il regarde vers les portes du camion, ou la manière dont il se tient. Crispé, ce jeune. Heureusement qu’Alicia est détendue elle !
D’une voix claire, je répondis :

- Moi ça me parait bien comme plan d’action. Et le fait que nous puissions comprendre le Japonais mais pas le parler pourrait se révéler être un avantage. Si l’un des conducteurs tentent de nous faire un sale coup, nous le verrons venir sans que lui ne se rende compte qu’il s’est trahit. De toute manière, je ne comprends rien quand ils parlent anglais.

M’apercevant en prononçant ces mots de ma boulette, je tentais de me rattraper immédiatement avec un petit sourire désolé. Réfléchit avant de parler Karin, c’est ce que ta mère te répète depuis que tu es née andouille !

- Pas que tu parle mal anglais, hein ! Non, en plus je ne peux pas savoir puisque je ne t’ai jamais entendu. Enfin, tu me comprends, n’est-ce pas ? C’est juste qu’avec votre accent…

Bon, d’accord, je m’enfonce. Je me tais. Les deux jeunes vont me prendre pour une idiote... Et ils n'auront pas forcément tort. Changeant de position, je commençais à m'ennuyer un peu dans cette antre noire. Vivement que Naoki donne le feu vert pour en sortir. Le noir ne me dérange pas, mais c'est le jeune homme qui a l'air d'en être presque malade. A moins que je ne me trompe de cause ? Bon, étant un homme, je doute qu'il apprécie que je lui fasse remarquer cette petite faiblesse. Jetant un coup d'oeil vers Alicia, je m'aperçus que celle-ci semblait sommeiller tant bien que mal, malgré les mouvements désagréables du camion. Je lui fis signe de venir vers moi pour qu'elle puisse se reposer plus confortablement. Nous allons beaucoup bouger ce soir, autant prendre des forces dans ce premier transport. On ne sait pas sur quoi nous pourrons tomber plus tard, et nous aurons besoin de toute notre énergie. Etant l'ainée du groupe, je m'en sentais un peu responsable. Et non, je vous arrête tout de suite, ce n'est pas dû à l'instinct de maternité, merci !

- Sinon, qu'allons nous chercher déjà ? Un souvenir, ais-je cru comprendre...
Voir le profil de l'utilisateur





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 28 Juin 2013 - 19:28
avatar
Féminin

Messages : 505
Date d'inscription : 24/10/2012
Emploi/loisirs : Délire de psycho-dalleuse ?
Humeur : Assoiffée de sang.

Naoki répondit simplement à ma question, calmement, ce qui m'étonna, car il semblait étrangement crispé. Je tentai un sourire rassurant, même si je doutais qu'une furie comme moi puisse en quoi que ce soit rassurer un jeune homme sérieux tel que Naoki.
Celui-ci, tout en nous énonçant sa théorie, lançait des regards apeurés à la seule issue possible, comme si elle allait s'ouvrir d'un moment à l'autre.
La jolie voix de Karin énonça :

Moi ça me parait bien comme plan d’action. Et le fait que nous puissions comprendre le Japonais mais pas le parler pourrait se révéler être un avantage. Si l’un des conducteurs tentent de nous faire un sale coup, nous le verrons venir sans que lui ne se rende compte qu’il s’est trahit. De toute manière, je ne comprends rien quand ils parlent anglais.

Elle grimaça aussitôt, comprenant un peu tard sa bévue. S'excusant, mais s'enfonçant un peu plus, elle embraiya.
Je pouffai derrière ma main, lançant des regards hilares à Naoki, toujours autant inquiet.

Dans un baillement, je me calai contre les généreuses formes de Karin, très confortables je dois dire, qui apaisèrent mes muscles tiraillés. Veillant à ne pas lui faire mal, je commençai à somnoler.
Tiré de mes rêveries par le doux timbre de la voix de Karin, j'écoutai distraitement :

- Sinon, qu'allons nous chercher déjà ? Un souvenir, ais-je cru comprendre...

Me redressant discrètement, ouvrant grand les yeux, soudain bien éveillée, j'attendai patiemment la réponse de Naoki, attentive, le fixant de mes iris bleus.

Hrp: désolée du retard et pour ce petit post, de plus je n'ai pas fait parler Alicia, j'espère que ça ne vous dérange pas, sinon, je changerai volontiers ce qui ne va pas!
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

 

"Trois p'tits chats, trois vilains petits fripons ~"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde. :: L'Asie.