Partagez | 
Tu veux un coup toi ?! [privé]
##   Dim 7 Avr 2013 - 0:59

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Huh ! Let me kiss you ! ... Puta*n qu'ça m'énerve. Les sourcils légèrement froncés, j'essayais de mon sortir de la tête cette chose tenace qui m'irritait profondément et commençait à sérieusement me donner de l'urticaire ; La chanson des "One direction". Je tiens à préciser que je ne me suis pas mise volontairement l'air et ces quatre paroles qui me reviennent en boucle dans la tête mais qu'une tout à fait charmante novice à eu l'excellente idée d'écouter absolument tous les jours la chanson en question avec un volume plus ou moins raisonnable dans le dortoir des filles. Les écouteurs me direz-vous. Eh bien... On va dire que le volume n'est pas raisonnable puisque malheureusement il est encore possible de se mettre de superbe humeur en entendant quand même la musique malgré les écouteurs.

Avec une expression fermée je terminais mon dernier tour de terrain, échauffement obligatoire exige. Ah parce que oui, comme si j'étais pas suffisamment en rogne j'ai l'occasion de retourner au lycée depuis 3 semaines maintenant - sauf que c'est pas du tout voulu, encore moins pour faire cours de sport ! Au moins aujourd'hui c'était Baseball - même si j'aurais préféré piscine. Prenant soin de faire mes étirements, je chauffais mes épaules et mes poignets ainsi que mon cou sachant que j'allais pas mal les utiliser. Une fois tout mon tralala terminé je resserrais l'élastique maintenant mes cheveux en une couette haute puis je plissais les yeux naturellement en observant un peu les autres, me disant déjà qui je ne voulais pas dans mon équipe - même si à tous les coups les pires allaient finir avec moi, avec la chance que j'ai en ce moment...


##   Dim 7 Avr 2013 - 18:58
avatar
Invité

Ah les cours, quelle activité bien lassante! Si j'avais su que j'allais reprendre mes études le jour où ce connard de Master m'avait tendu la main, je crois que je n'aurai jamais dis oui... En faite il me l'avait dit, mais vu l'état dans lequel j'étais ce jour là, j'avais accepté sa proposition sans y réfléchir. Il y avait certes certains avantages à être à Terrae, mais aussi beaucoup d'inconvénients. Comme par exemple, se retrouver dans un pays où les livres se lisent de droite à gauche.
Bref on s'en fout...


Appuyé sur la rampe froide et en acier qui entoure le terrain, je lâchai un bâillement des plus indiscret. Une partie de la classe, dont moi même, était en cours de sport. Nous étions à peu près une vingtaine et nous attendions sagement les instructions du professeur.
Pour le moment je me foutais complètement de ce qu'il pourrait nous dire, car de toute façon j'allais rester ici à attendre que ce cours à peine commencé prenne fin.

- Vivement la pause déjeuner... Marmonnais-je complètement dépité.

Toujours vautré dans mon coin, je regardai les quelques bouffons qui prenaient l'initiative de s'échauffer, tandis que d'autres racontaient leur vie. Le prof ne tarda pas à arriver et ce fut peu après avoir entendu ce qu'il disait, que ma motivation fit comme un bond.

- Le terrain ne glisse pas et le soleil est au rendez-vous. Dit-il avec un grand sourire. Que diriez vous d'un petit... Baseball?

What? Qu'avait-il dit!? BaseBall!
Motivé pour la première fois depuis que j'étais à Terrae, je me joignis aux autres élèves qui semblait intéressé par la proposition de Ryu notre professeur de sport. Lui qui avait l'habitude de nous faire courir pour qu'on passe notre temps à passer relais, c'était enfin décidé à nous faire faire un VRAI sport. Un sport d'Américain!
Nous présentant maintenant les accessoires, batte, gant, balle et tout le reste, il précisa qu'il était strictement interdit d'utiliser nos pouvoirs pendant ce cours. Car en plus de désavantager certains novices, les balles en feu, les plaques de verglas qui apparaissent soudainement sous vos pieds et tremblements de terres allaient mettre le chaos sur le terrain.

"Deux chefs d'équipes" avait dit le prof en me pointant moi et quelqu'un d'autres dans la foule. On devait choisir par tour de rôle un équipier. Il ajouta bien évidemment que le principal c'était de participer, de s'amuser et...
De toute façon on s'en branle car tout ce qu'on veut c'est gagner bordel!

Son discours enfin terminé, il nous laissa dans une certaine autonomie. Il gardait bien sûr un œil sur nous.
Nous avions donc le droit à un cours quasi parfait. Il aurait pu être parfait, si le prof n'avait pas laissé les filles participer à ce sport d'homme. Faire la majorette aurait été plus approprié pour elles.

- Bon, on va faire vite. Toi tu prends les meufs, les binoclars et...

Coupé en plein dans ma phrase, je fus pris par une petite toux. Tapotant alors avec mon poing mon thorax, je crachai par terre un truc immonde et visqueux sortit tout droit du fin fond de mes bronches. Si vous voulez une comparaison, ça ressemblait à une huitre...

Et les mecs tout secs. Moi je prend les autres. Affirmais-je sans lui laisser le choix.
##   Dim 7 Avr 2013 - 20:58

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Let me kiss you !! Ah bord*l ! Les bras croisés sur la poitrine, je fis le tour du petit monde qu'il y avait. Comme on était une vingtaine, le cour devrait se passer sans encombre - enfin je crois. Marchant un peu jusqu'à m'accouder contre les limites du terrain composées d'une rampe en acier, j'arrêtais mon regard sur une espèce de machine de guerre de deux mètres. Le mec en question n'avait pas franchement l'air commode et sérieusement sur de lui - espérons qu'il soit c*n, comme ça il sera plus inutile qu'autre chose sur le terrain.

Passant une main contre ma nuque, je rejetais la tête en arrière puis je soupirais. J'ferais bien une p'tite pause clope moi... Je ne redressais la tête que lorsque le prof qui nous avait déjà annoncé le sport du jour désigna les chefs d'équipe. Un type visiblement sportif de chaque côté par équité je suppose - dans les deux justement se trouvait le grand pas commode. Bon on va s'amuser... Sans m'approcher du tas qui s'était formé, je restais à distance, espérant réussir une évasion lorsque mes lèvres se déformèrent dans une petite grimace de dégoût en voyant cracher le gars gigantesque. Quelle finesse... Non sérieusement ça promet. Par contre... Je n'entendais pas ce qui se disait mais d'après la tête de l'autre chef d'équipe c'était pas forcément agréable.

Décidant que ça me concernait aussi, je m'avançais et compris rapidement ce qui se passait, d'après les dire de l'autre gars qui pourtant ne cherchait pas à contredire l'autre mec. Mais... Où sont passés tes co*illes bon sang ??!! Révoltée, je regardais d'un oeil mauvais le grand machin qui se croyait tout permit et sans frissons je m'approchais :

- Hey ! Tu vas pas commencer à faire ch*er, j'vois pas quelle gloire tu tireras de gagner la partie si t'es face à des "nuls" donc t'es gentil et tu fais des équipes équitables tu comprends ? balançais-je sans autre forme de procès, légèrement moqueuse.

Pas le moins du monde intimidée, je restais plantée en face de lui - je serais quand même bien dans la m*rde si il décide de m'en coller une... Mais au moins j'aurais pas filé la queue entre les jambes.


##   Mar 9 Avr 2013 - 20:58
avatar
Invité

Alors que j'étais sur le point d'obtenir ce que je voulais, c'est à dire une équipe parfaite avec laquelle j'obtiendrais une victoire écrasante. Une gonzesse à la langue bien pendue vint se plaindre de la dictature dans laquelle elle était victime.
Me tournant alors vers l'insoumise qui allait surement provoquer une rébellion contre moi, je lui lançait un air des plus contrarié pour tenter de l'intimider.
Spoiler:
 
- C'est quoi ton problème face de cratère? Dis-je en référence aux nombreuses tâches brunes sur son visage. On parle entre homme là, alors occupes toi de ton gros...

- Ouais c'est vrai, elle a raison! S'exclama soudainement élève dans la foule.

- C'est pas marrant si c'est pas équilibré! Ajouta un autre.

Le mouvement de rébellion tant attendu arriva, il suffisait qu'une seule personne joue les grandes gueules pour que les autres se révoltent avec. Je me mis à tous les regarder avec dégout, il n'avaient même pas le courage de me tenir tête au début. Je leur aurait bien mis quelques baffes, seulement je ne le pouvais pas, pas maintenant. Je devais me soumettre à leur révolution avant que tout cela finisse en baston générale. Et qui dit baston en plein cours de sport, dit plus jamais de baseball.

Ok ok...
Fis-je en soupirant désespérément. De toute façon j'ai pas besoin de ça pour vous foutre la misère.

Même si ce que je venais de dire était totalement vrai (Du moins pour moi), j’éprouvais une certaine rancune envers celle qui avait donné le courage aux autres de contesté. Une once de haine venait de naitre envers cette meuf aux yeux vert. Et je comptais le lui faire regretter à ma manière.
Me tournant alors vers le matériel mit à notre disposition, je m'avançais vers celui-ci en mettant un "accidentel" coup d'épaule à la fille à la grande gueule.

Enfin devant le matériel, je pris une batte de baseball et un gant. Puis je jetai la batte à l'autre chef d'équipe avant de pointer l'autre garce du doigt.

- Faites comme vous voulez pour les compositions des équipes tant que vous ne me mettez pas avec cette meuf.
##   Mer 1 Mai 2013 - 0:07

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Je haussais un sourcil après sa réponse pourrie. Puta*n y'a du niveau par ici, on peut pas dire que ça me surprenne mais j'en attendais j'admet un peu plus d'un type qui devait au moins avoir 23... Enfin plutôt 10 vu la profondeur de sa réflexion - comme si ça allait me faire quelque chose. Juste blasée je n'avais de toute façon pas l'intention de répondre lorsqu'un autre élève lui coupa la parole suivit d'un autre et je ne quittais pas ma grimace blasée - on peut dire qu'ils sont co*illus dans cette Ecole c'est formidable...

Il continua donc à s'enfoncer en rétorquant minablement que c'était d'accord puisque, il n'avait pas besoin d'une équipe parfaite pour ratatiner ses adversaires. Je ne sais pas si ça m'était spécialement destiné mais en tout cas j'étais ravie qu'il ne me porte pas dans son coeur puisque c'était totalement réciproque - sans le considérer comme un ennemi je savais d'avance que nous ne serions pas amis.

M'éloignant un peu, je croisais mes bras sur ma poitrine d'un air fermé. Le colosse marcha à ce moment dans ma direction et je cherchais pas à le défier en le fixant droit dans les yeux, sachant que c'était stupide de ma part mais je ne l'ignorais pas non plus, désireuse de ne pas avoir une attitude aussi puérile que la sienne. En me passant à côté du fait de sa masse son coup d'épaule ridicule me força à reculer d'un pas pour rétablir mon équilibre et je plissais les yeux.

Ok, là je rentre dans son jeu.

Révoltée qu'il ait osé s'en prendre à moi je portais machinalement une main à mon épaule légèrement douloureuse sur le moment et je remuais un peu cette dernière en fronçant les sourcils avant de partir vers le terrain, sur les nerfs malgré moi. Non mais pour qui il se prend ce sale analphabète puant de conn*rie à la gu*ule d'ahurie et aux manières de primate à l’ego surdimensionné ?!!

Pestant mentalement j'étouffais un ricanement tandis qu'il en rajoutait encore une couche en exigeant que je ne sois pas dans son équipe. Plutôt calme puisque toute façon il n'y avait pas matière à s'énerver je ne répondis même pas et me rangeais d'office dans les rangs de l'autre type, face à Brutus et à son air de pitbull enragé. Le prof ne semblait pas spécialement faire attention à nos petites manœuvres et s'occupait d'installer les bases tranquillement avant de revenir :


- Les équipes sont formées ? Bien ! Comme je vois que c'est plutôt équitable et que donc vous vous comportez bien je vous laisse décider quelle équipe démarre, l'autre ira se placer sur le terrain.


Il débuta ainsi des explications sur les règles du jeu - jeu prit visiblement très au sérieux par Brutus - et je n'écoutais que d'une oreille, connaissant déjà les principes pour y avoir jouer un bon nombre de fois.

- ... Voilà. Des gens doivent aller vers le fond du terrain pour récuperer au plus vite la balle donc que un ou deux se désignent. Essayez de mettre une personne à chaque bases et de placer un bon lanceur... Et sinon, le plus important, soyez sérieux mais AMUSEZ-VOUS !

Mordillant l'intérieur de ma joue j'attendis de savoir quelle équipe démarrée - je m'en fichais bien, j'avais de toute façon et un peu malgré moi l'intention de tout faire pour mettre la raclée à ce sale c*n de... De je sais même pas qui.


##   Ven 3 Mai 2013 - 17:02
avatar
Invité

Fourrant ma main dans un gant de Baseball, j'étais fin prêt à leur faire mordre la poussière... Surtout à cette arrogante aux multiples taches de rousseur.

L'impatience ne faisait pas partie de mes sentiments normalement, mais aujourd'hui c'était différant. J'étais pressé que ce match commence.
Même si j'en avais l'air, je n'écoutai pas une seule des explications du professeur. En même temps, il fallait vraiment être con pour ne pas connaitre les règles de ce sport. Bref, j'étais plutôt occupé à réfléchir de quels façons je pourrais provoquer quelques "accidents". Ce qui était sûr, c'était que certains allaient ressortir de ce cours avec quelques bleus.

Derrière le groupe d'élèves qui écoutaient attentivement leur professeur, je balayai lentement cette petite foule du regard pour chercher déjà ma victime. Je l'avais trouvé, cette bouffonne qui avait osé se révolter.
Passant discrètement derrière elle je fis donc semblant d'échauffer simplement mon épaule droite.
Mais au moment où les dernières paroles du professeur furent entendu, que ce ridicule "Amusez vous!" soit sorti de sa bouche et qu'il finisse par nous tourner le dos. Ce fut avec un grand mouvement du bras, de mon soit disant échauffement, que mon gant vint à mettre une "accidentelle" baffe derrière la tête de la brune.

- Oups! Lâchais-je juste après l'acte. Excuse moi ma sœur, je l'ai pas fait exprès.

Un grand sourire aux lèvres, l'expression de mon visage montrait bien que mon geste était totalement voulu. Cependant, le petit bruit qu'avait fait la baffe attira l'attention du professeur qui ne tarda pas à se retourner.
Camouflant alors rapidement mon sourire provocateur, je pris un faux air désolé.

- Fais un peu plus attention Bob. Dit-il. Les chefs d'équipe doivent montrer l'exemple à leurs camarades.

-Ne vous en faites pas Monsieur. Répondis-je sachant que c'était ce qu'il voulait entendre. Mais au fond je pensais:
Oh oui! T'inquiètes, je vais leur montrer comment on joue moi!

Le prof nous laissant enfin seul, l'autre chef d'équipe vint me voir pour pour que nous décidions de quelle équipe devait commencer. Prenant la batte qu'il avait entres les mains, je la tendis à la meuf aux yeux verts.

- Honneur aux perdants. Affirmais-je en frimant de plus belle.
##   Mer 8 Mai 2013 - 16:27

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

...

Je n'avais même pas besoin de regarder derrière moi pour savoir qui était responsable. Je repoussais les quelques mèches de ma couette s’étant coincées dans mes cils avant de me retourner, furieuse. Si il y a bien un truc dont j'ai horreur c'est qu'on me touche sans ma permission, ça m'hérisse - encore plus lorsque c'est pour me faire ch*er.

Admirant son sourire de sale c*nnard, je fronçais les sourcils, agressive et prête à rétorquer quelque chose dont il se souviendrait avant de me faire couper dans mon élan par le professeur qui visiblement avait assisté à la scène et connaissait son élève. Pas du tout satisfaite je bouillonnais silencieusement puis je m'approchais du colosse :

- Recommences ça et je t'émascule grognais-je, menaçante.


Je me doutais bien qu'il s'en foutrait comme de l'an quarante mais au moins il ne pourra pas dire ensuite que je ne l'avais pas prévenu. Sans lui laisser le temps d'en dire plus - je ne voyais pas ce qu'il y avait à rajouter - je m'éloignais légèrement, prête à jouer. Lorgnant d'un oeil peut convaincu je suivis des yeux le chef de mon équipe tandis qu'il partait papoter avec Brutus et je songeais qu'il allait vouloir commencer histoire d’amasser un maximum de point d'entrée de jeu.

Sauf que j'en haussais un sourcil lorsque Patapouf vint me tendre la batte et laissa donc "honneur aux perdants". Il était insupportable de prétention et de conn*rie, ça me donnait juste envie de l’assommer avec ma batte puis de me casser passer mes nerfs sur mon paquet de cigarettes. Personne dans ce puta*n de bled ne lui a jamais fracassé sa gu*ule d'abruti ?! C'est pas croyable !

Décidant de la jouer plus fine que lui je ne répondis pas, déjà suffisamment en colère conte moi-même d'avoir chercher à aboyer aussi fort que lui tout à l'heure - après tout qu'il fasse le malin si il veut, dans maximum 2 heures ce ne sera plus mon problème. J'attrapais donc la batte sans délicatesse, pas sur qu'il ne cherche pas encore à jouer avec mes nerfs.

La batte en main, je me plaçais et j'observais l'équipe d'en face se dispatchait sur le terrain, curieuse de savoir qui serait le lanceur. Brutus avait un gant tout à l'heure mais il pouvait très bien ne faire que 'mumuse avec et ne pas en avoir utilité finalement. Allez, que le jeu commence.


##   Mer 15 Mai 2013 - 14:10
avatar
Invité

A ma plus grande surprise, la future perdante ne répondit même pas à ma dernière provocation. Elle avait surement comprit que ses menaces ne faisaient que m'amuser d'autant plus.
Paisible, je regardais alors tous les autres élèves qui commençaient à se disperser sur le terrain. L'équipe adverse allait donc être la première à marquer des points, tandis que mon équipe devait éliminer chacun d'entre eux. Malheureusement je ne pouvais pas jouer le rôle de lanceur et de réceptionneur à la fois, il fallait donc que je fasse confiance à l'un des mec de mon équipe... Compter sur les autres, c'est tellement naze!
L'autre chef d'équipe, quant à lui, resta près de moi et m'adressa de nouveau la parole pour dire un de ces truc que sortent tous les bouffons en cours de sport.

-L'essentiel c'est de s'amuser! Bonne chance. Dit-il en me tendant sa main ouverte pour je la lui serre.

- Mouais... Répondis-je d'un air totalement dépité par tant de naïveté.

Non mais regardez-le avec sa mentalité de gamin! Le Baseball ça ne se joue pas pour s'amuser, mais pour gagner! De plus, la chance n'a rien à foutre là dedans, on gagne par son savoir faire!
Ignorant alors sa poignée de main amicale, je m'avançai sur le terrain avec la balle en main.

- Bon qui veut lancer les gars?

- Moi! Moi! Répondit une fille surexcité de mon équipe.

N'adressant même pas un regard à cette femme (faible), je répétai une fois de plus ma question en insistant bien sur les mots "les gars" cette fois-ci. L'excitée se mit alors à sautiller devant moi en criant haut et fort ses "MOI!", ce qui attira l'attention du professeur.
Elle peut fermer sa grande gueule celle-la?
Pour le moment, j'étais obligé de mettre mon sexisme de coté et de laisser cette Femelle lancer la balle... Pourquoi les femmes sont-elles autorisé à faire du sport? Elles devraient faire les majorettes, rien de plus!

- Ok, fais toi plaiz'. Soufflais-je désespérément en lui donnant la balle.

Prenant place à mon tour sur le terrain, je commençai déjà à croire que j'étais condamné à perdre ce match vu cette équipe de guignole.

Finalement tous prêt, le coup de sifflet se fit entendre et Miss surexcité n'attendit pas plus longtemps pour lancer la balle avec une agilité et une énergie débordante. J'étais complètement bluffé, elle avait levé sa jambe tel un un joueur professionnel et avait lancé la balle avec une force incomparable.
La balle alla tout droit dans le gant du receveur qui tomba sur le cul à l'instant où il la réceptionna...
Apparemment je n'étais pas le seul à être surpris par la force de cette meuf. Le silence prit place face à ce spectacle inattendu, mettant mon gant en face de mon visage je ne pu me retenir de rire en voyant la tête de face de cratère qui n'avait rien pu faire contre ce premier lancer.

Il restait encore deux lancés pour l'éliminer. Allait-elle réussir à placer un swing contre la furie que nous avions dans notre équipe?
##   Lun 24 Juin 2013 - 14:03

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Je suivis d'un oeil le geste amical proposé par mon chef d'équipe et aucune surprise ne me traversa lorsque Brutus n'esquissa pas la moindre réponse. C*n jusqu'au bout hein ? Ca le rendra encore plus ridicule lorsqu'il aura perdu.

La batte en main, je faisais distraitement tourner cette dernière entre mes mains avant de m'approcher de mon équipe et d'en regarder le "chef". Alors qui commence ? Finalement, un mec à l'air sur de lui décida de carrer les épaules en tendant la main avec un vrai sourire colgate :

- Vas y

Je ne compris pas trop son élan gentleman mais je lui accordais un léger sourire quoiqu'un peu forcé avant de me mettre en place donc. Je voulais voir un peu comment ça allait débuter et dans quelle optique se trouvait Brutus. Je sentais venir la tricherie à 100 kilomètres mais de toute manière je ne pourrais rien y faire. 


A ce sujet, je haussais un sourcil face à l'apparent sexisme dont faisait sans étonnement preuve Tas-de-muscles. Il céda et je m'appuyais d'une main sur la batte avant d'empoigner celle ci, plus ou moins attentive au jeu. Ca me faisait ch*er de devoir recommencer le lycée comme ça, alors que je n'en avais pas besoin - surtout d'un cour de sport, qui plus est du Baseball.

A peine le coup de sifflet eut-il retentit que l'hyperactive lança la balle avec une force qui laissa littéralement sur le cul le receveur. Non mais c'est pas vrai en plus elle sait bien lancer ! Laissant passer ma surprise, je me repris et je foudroyais d'un regard Brutus qui se marrait dans son gant. J'voudrais bien te voir à ma place cervelle de caillou.

Soufflant, je fixais la balle dès qu'elle fut renvoyer à la lanceuse qui après avoir gracieusement ré-effectuait son geste me renvoya un boulet de canon. Puta*n mais c'est pas vrai !!! Une nouvelle fois, j'avais cette fois chercher à frapper mais sans succès. Plus qu'un comme ça et je suis out. 

La balle fut renvoyée et je m'isolais mentalement pour ne pas penser à frapper fort - histoire de donner un avant goût à la tête de Brutus - mais plutôt de frapper bien. Il fallait au moins que je la touche, sinon je crois que même si je ne prenais pas spécialement à coeur cette partie, je me sentirais c*nne autrement.

Un nouvel envoie... Je touchais la balle et l'envoyait - un peu vers le bas mais qu'importe - à gauche avant de démarrer pour atteindre la première base à droite. Ayant bien couru, je soufflais deux secondes avant d'automatiquement jeter un oeil à notre ami le mollusque. Alors "Bob" d'après le prof, ca te fais ch*er j'espère.


##   Sam 21 Sep 2013 - 12:39
avatar
Invité

J'espérais de tout cœur que "face de cratères" se fasse éliminer dès le début de la partie. Elle aurait tellement eut l'air conne et avec en prime, une occasion de plus que je me foute de sa gueule. Néanmoins, elle réussit à renvoyer le dernier lancer de la furie et sans que je puisse l'en empêcher, elle avait réussi à sauver son gros cul en n'allant pas plus loin que la première balise... Bref, en plus d'avoir de la chance, c'était une tapette c'te meuf!

- Bien joué Katharina! S'exclama le prof de sport.

Mais quel lèche cul ce prof! Pensais-je en le regardant avec dégoût. Tu parles d'une autonomie, il se mêle tout le temps de ce qui se passe sur le terrain celui-la!
Laissant évacuer ma nervosité avec un long soupir, je m'avançai vers le milieu du terrain, mais ce n'était qu'une excuse pour passer à coté la dénommée Katharina et lui écraser "Accidentellement" le pied.

- Oh pardon très chère, je n'avais pas vu que votre pied était sur mon chemin. Dis-je en lui adressant un sourire mauvais. Quand on est grand on ne voit pas où on met les pieds.

L'emmerder m'amusait tellement que je voulais tout faire pour la pousser à participer à mon petit jeu. Et c'est pour cela que je lui donnait notre prochain point de rendez-vous pour le prochain coup qu'elle prendra.

- Regardes bien la quatrième balise la brunette. Fis-je en inclinant la tête sur le coté pour lui montrer la ligne d'arrivée qu'elle n'atteindra jamais. J'pari que tu arrivera jamais à l'atteindre. En tout cas, pas en un seul morceau.

Lâchant un petit rire sournois, je me stoppai rapidement en sentant que le prof s'approchait de nous. Il trouvait peut-être notre petit rassemblement suspect.

- Un problème les jeune? Demanda-t-il avec ce sourire toujours plus niais dessiné sur les lèvres.

- Non non monsieur. Répondis-je avec un faux sourire de 'good-boy' que j'avais si bien appris à simuler, puis j’enchaînai avec petite tape dans le dos de ma "partenaire de jeu préférée". Je lui donnais juste quelques conseils à Kath'.

- Oh je vois, c'est gentils de ta part.

Dès qu'il tourna le dos pour s'éloigner à nouveau, j'effaçai rapidement ce sourire de bouffon et me retournai vers ma futur victime.

- Bonne chance, "mon amie". Bwahahah!

Un nouveau coup de sifflet se fit entendre, se fut au tour du suivant de batter, mais celui-la ne fit pas long feu face à la fille déchaînée qui continuait de lancer des boulets des boulets de canons...

Pour le prochain ce fût un succès, il réussit à taper dans la balle au bout du second lancer. C'est alors qu'il commença à courir et la meuf aux tâches de rousseurs aussi. Un de mes partenaire réussi à rattraper la balle à temps, étant le plus près de la dernière balise, il me lança la balle que je réceptionnais sans problèmes.
Sauf que si simple cela pouvait-il paraître, je pouvais éliminer Katharina en allant à la dernière balise avant elle, mais c'était trop simple et il y avait une autre option pour éliminer un joueur au Baseball: Le toucher avec la balle.

Mais comme vous vous en doutez je n'allais pas simplement suivre les règles, mais plutôt tenter un vrai plaquage comme ceux qu'on voit dans les compétitions de Football US.

[Je te laisse choisir comment va se passer la suite. Et surtout, désolé du retard ><]
##   
Contenu sponsorisé

 

Tu veux un coup toi ?! [privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Espace vert.