Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?
##   Lun 8 Avr 2013 - 14:49

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je serrai Daisuke contre moi, le berçant doucement, calmant ses pleurs.

    -Ca va aller mon trésor. Chuuuut. Chut. Ca va aller. Allez, arrête de pleurer.

    Un cauchemar, encore. Il n'arrêtait pas en ce moment. Et je n'en pouvais plus. Je ne supportais plus d'entendre ses pleurs, ses cris déchirants, s'élever dans la nuit noire. J'essuyai ses larmes de mon pouce et le regardai doucement, déposai un baiser sur sa joue.

    -Shhhh. Ca va mon chéri. Allez, fais-moi un joli sourire !

    Ses pleurs s'était lentement calmés, mais ce n'était pas encore ça. Je le repris contre moi, et tentai de terminer la lecture du dossier de la fille à initier ce soir en le berçant. Il allait falloir que je fasse quelque chose pour ses cauchemars. Je ne voulais plus le voir souffrir ainsi.
    Ses pleurs se tarirent lentement, jusqu'à ce que ça ne soit bientôt plus que des chougnements. Je le gardai sur moi, et lorsque je terminai le dossier, j'allai le ranger, gardant Daisuke dans mon autre bras. C'est qu'il commençait à peser lourd le petit garnement. Il n'était plus si petit, le bébé. Ryu ne tarda pas à arriver et je lui confiai Daisuke, lui racontant vite fait sa sieste et son cauchemar de cette après-midi. Je regardai l'heure sur ma montre. 22h... Il était un peu tard. Enfin bon, à cette heure-là, les jeunes ne dormaient plus maintenant !
    Je me rendis en salle des Masters, confiant Daisuke à son père. Je saluai tout le monde, et pris ma cape noire que j'enfilai rapidement, me tournant vers le Master Sonore qui m'accompagnait.

    -Katharina Taimal est attendue en salle des Masters.


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Lun 8 Avr 2013 - 21:20

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Je sursautais violemment en me redressant dans mon lit, aux aguets sans vraiment l'être - comme si seule ma tête était réveillée comme le témoigne mes yeux encore clos et dur à ouvrir. "Katharina Taima est attendue en salle des Masters". Complètement partagée entre fiction et réalité, je tanguais légèrement, les cheveux emmêlés et ébouriffés et l'expression légèrement contrariée. C'quoi c'bord*l ?... Soupirant lentement, le chahut présent dans le dortoir me tira un peu plus du coaltar dans lequel j'étais empêtrée et je parvins enfin à entrouvrir un œil, vite aveuglée par la lumière des ampoules présentes au dessus de ma tête. Bon, bon, bon... Me traînant - oui c'est vraiment le mot - à grande peine hors du lit, je titubais jusqu'aux douches communes, me cognant l'épaule au passage contre l'encadrement de la porte. Une fois devant les lavabos, je m'aspergeais le visage d'eau froide puis j'inspirais profondément et m'essuyais la figure avec le bas du haut de mon pyjama tranquillement.

Voilà, là chui fraîche et dispo ! Peignant négligemment mes cheveux en passant mes doigts dedans, je retournais dans le dortoir et ignorais royalement les quelques commentaires amusés de mes "camarades de chambres". Alors... Resituons les choses dans leurs contextes. Je suis dans une Ecole plutôt normale jusqu'ici - à part le mec l'autre jour qui faisait des choses un peu bizarres avec l'eau mais passons - donc je ne vois pas pourquoi je...

Ah !

Soudain lucide, je me souvins de ce que m'avait expliqué le mastarachaiplusquoi le jour de mon arrivée dans l'Ecole. Quand j'entends ça je dois y aller - j'ai même la salle d'indiquée, je vois pas comment mon subconscient m'aurait sortit un truc pareil même dans ses délires les plus lointains si y'avait pas un minimum de vrai. Accompagnant mes gestes d'un long soupir, je retirais mon bas de pyjama, pas pudique le moins du monde pour enfiler des sous-vêtements, un jean simple, un débardeur moulant et un pull à col rond à mailles larges. Des chaussettes et chaussures plus tard, élastique autour du poignet, je quittais le dortoir tout en me tressant les cheveux pour ne pas non plus avoir l'air de tomber de mon lit - même si c'était le cas. C'est bizarre quand même des horaires pareilles, je croyais que ça se passerait... Chai pas le matin ou dans l'aprem mais pas à... OK 22h15...

... C'est pas vraiment ma faute hein, c'est parce que je me remets lentement de mes horaires de travail à la mords moi l'noeuds et que donc je fais ma marmotte qui hiberne. Bref... Parcourant les couloirs en silence, plutôt discrète, j'allumais les lumières sur mon passage en finissant de tresser mes cheveux. Après avoir fixé mon travail à l'aide d'un élastique, je balançais ma tresse dans mon dos et je fouillais mes poches à la recherche de mon paquet de clopes. Oublié. Bah t'façon c'était pas trop le moment de fumer. Tournant, passant et repassant dans les couloirs, je bénis les indications d'étages présentes et je finis par trouver sans trop de mal la salle des... Masters ! Je vais bien finir par retenir ce mot... 'Fin j'espère.

Par contre... Maintenant je fais quoi ? Plantée devant la porte je coinçais une mèche plus courte derrière mon oreille pour la maintenir en place puis je frappais 2 coups secs contre la porte avant de pousser celle-ci, loin d'être intimidée mais plutôt prudente et un peu curieuse - autant qu'on pouvait l'être aussi réveillée que je l'étais. Me mettant une claque mentale pour me montrer au "meilleur" de ma forme, je m'avançais lentement dans la salle. Oulà pas de délire satanique hein ?! C'est quoi ces capuchons ! - les mêmes que le gars du taxi.

- ... Bonjour (?) tentais-je, presque interrogative.


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  887377hjgfyj
##   Jeu 11 Avr 2013 - 18:56

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    HRP : Ah, j'aime vraiment beaucoup ta manière d'écrire ! Par contre désolée, c'est une réponse courte que je te fais ><

    Ce n'est pas que le temps passa lentement... Mais il passa lentement. Généralement, les élèves arrivaient tout de même un peu plus vite. Elle dormait ou bien...? Tout de même, à cette heure... Il ne fallait pas me prendre pour une idiote. Pourtant, à force de chercher son énergie, je finis par la trouver, et je la sentis en train de se diriger vers la salle des Masters, sortant des dortoirs.
    La jeune fille arriva finalement en salle des Masters après avoir frappé deux coups francs à la porte. Les cheveux tressés, habillée d'un jean et d'un pull à col rond, la jeune amérindienne entra dans la pièce, l'air malgré tout un peu endormi. Enfin, pour le moins, elle avait de petits yeux. Elle nous salua alors, mais avec un air un peu interrogatif.

    -Bonjour, Katharina,
    répondis-je dans un sourire.

    Ses yeux, d'un vert émeraude, semblait curieux de la scène qui se présentait à elle, et je ne pus m'empêcher de sourire. Elle était belle, cette Katharina. Avec ses longs cheveux, bien qu'attachés, et ses yeux qui semblaient se détacher de son visage.
    Je reportai finalement mon attention sur la raison de sa présence ici.

    -Tu as été convoquée ce soir afin de passer l'initiation. Est-ce que tu en as déjà entendu parlé ? Est-ce que tu as des questions ?


    Je l'observai, suspicieuse, attendant sa réponse, me retenant d'anticiper. Généralement, j'enchaînai, j'expliquai en quoi consistait l'initiation, je prenais les devants et je déballai tout, sur les scientifiques et les pouvoirs... Mais disons qu'elle semblait un peu fatiguée, ou c'est en tout cas l'impression que j'avais. Et peut-être qu'autant d'informations d'un coup, comme ça, en plus de l'assommer, ça risquait de la perturber, ou de la pousser à me prendre pour une folle... Ce que je ne niais pas, mais il y avait des limites.
    ... Et encore. En réalité, je n'étais pas franchement folle.


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mer 1 Mai 2013 - 0:50

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

[Hrp : Merci, je pense la même chose de toi ! Pas de soucis c'est très bien ;) ]

Plus attentive à la salle que aux personnes qui s'y trouvaient durant les 4 premières secondes je reportais ensuite mon attention sur visiblement le maître des capuchons et j'eus le plaisir de découvrir que c'était une femme. Cheveux visiblement longs et couleur châtains, elle paraissait tout de même assez grande et ses yeux d'un bleus translucides brillaient à distance. Elle m'en imposa et je gardais le regarde rivé sur elle, à présent bien réveillée. Je sentis que j'avais envie de la respecter alors je ne m'en privais pas et je lui accordais un petit sourire dès qu'elle eut répondu à mon salut. Elle me rendit mon regard et j'attendis qu'elle reprenne la parole - je n'avais franchement rien à dire, j'étais paumée.

L'initiation ?... Je me creusais les méninges pour répondre quelque chose d'à peu près futé bien que ça ne soit pas dans mes cordes dans l'instant présent. Ne trouvant rien à sortir à propos de ce truc, je savais cependant que ça me concernait et que ça avait un rapport avec les "pouvoirs" qui m'avaient amené ici, rien de plus - mais c'est déjà pas mal, soyons optimiste ! Réprimant un bâillement, je clignais des yeux et je me redressais un peu :

- Vaguement, avouais-je non sans une petite grimace désolée.


Je suppose qu'on avait dû m'en parler mais comme j'avais plus cru à un malade échappé d'asile plus qu'à un type sérieux lorsque j'avais rencontré le mastir... - Mastar ? Master ! - je n'avais pas entièrement prêté attention à ce qui pour moi était de la folie pure. En gros j'étais larguée, paumée, à des kilomètres de savoir ce que j'étais censé maîtrisé - super ! Avec ma dégaine de crétine et mes capacités à 3% je me demandais pour quoi j'allais passé tout en me tâtant pour crier - c'est pas ma faute ! Je viens de me réveiller...

... Sauf que ça faisait pas franchement mieux... Au moins je cherche à soigner mon image, c'est plutôt rare, c'est qu'elle doit me plaire je suppose. Dépendante de son savoir je patientais, devinant qu'elle allait surement m'en apprendre un peu plus et combler mon ignorance absolument pas adéquate face à la directrice.





Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  887377hjgfyj
##   Mer 1 Mai 2013 - 18:09

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    L'espace d'un instant, attendant sa réponse, je me repris à me questionner sur l'affinité qu'elle pourrait avoir. J'avais encore du mal à déterminer son caractère, n'ayant échangé à vrai dit que... Quelques mots, à peine avec elle. Je pouvais bien me fier à son dossier et son histoire, mais ce n'était jamais pareil que si je la connaissais vraiment. Et puis, il m'était déjà arrivé à plusieurs reprises de penser à une certaine affinité en lisant un dossier et de me rendre compte que je m'étais trompée. Alors pourquoi pas ici aussi ? La seule chose dont j'étais sûre, c'est qu'elle n'était pas Eau. Après, pour les autres affinités... Elle venait de se réveiller par exemple, alors il me semblait logique qu'elle soit calme. Au moins relativement.
    Lorsque je lui demandai si elle avait déjà entendu parlé de l'initiation, et si elle avait des questions, j'eus pour seule réponse le fait qu'elle en avait apparemment vaguement entendu parlé, mais sans plus. Et elle n'avait visiblement pas de questions...
    Je hochai finalement la tête, et souris.

    -Bien.

    Je penchai la tête sur le côté, et poursuivis :

    -Pour faire simple... Lors de l'initiation, tu vas donc recevoir tes pouvoirs, qui correspondent à ton caractère. Suite à cela, je dois te prévenir que les scientifiques, qui sont toujours désireux de nouvelles découvertes et qui n'ont pas encore percer le mystère de nos pouvoirs, seront après toi, comme après tous les élèves de cet institut. C'est pourquoi je te demanderais de ne pas quitter cet endroit à moins d'être accompagnée d'un Master.

    Je marquai une légère pause, avant de reprendre.

    -Ceci dit... Sache que tu as le choix. Accepter ou refuser tes pouvoirs. Que décides-tu donc ? Nous ne te forçons à rien. C'est à toi de décider, à toi et à toi seule.


    Je lui souris.

    -Une dernière chose. Si tu les refuses, nous te reconduirons là où nous sommes venus te chercher, et ce sera comme si Terrae n'aura jamais existé pour toi.


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Mer 1 Mai 2013 - 20:30

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Quelque chose de plutôt maternelle se dégageait d'elle. Ca pouvait venir de son attention portée vers moi et de la douceur dans ses attitudes comme de son âge plus mûr que le miens - je suis pas en train de la traité de vieille non plus hein... De nouveau elle me sourit après avoir hocher la tête, prête donc à m'expliquer ce que j'avais loupé. Les oreilles grandes ouvertes, je coinçais à nouveau la mèche de cheveu réticente derrière une de mes oreilles justement, silencieuse.

A la manière d'un chat elle me regarda avec la tête penchée sur un côté et démarra son discours. Des scientifiques ? Alors tout le monde est au courant de cette Ecole et de ce qui s'y passe ? Au fur et à mesure je sentis les battements de mon coeur s'emballaient au point de devenir suffisamment bruyant pour que j'ai l'impression que toute la salle pouvait profité de mon rythme cardiaque affolé. Plus sortir sans être accompagnée ? Mais... Je n'aimais pas du tout la tournure des événements, je n'avais pas prévu ça en venant ici. Je songeais à une expérience du gouvernement - après tout il n'y avait que des jeunes ici et ce n'était peut-être pas un hasard, peut-être que ils faisaient des test sur nous et que nous ne le savions même pas - ça expliquerait même l'air bienveillant de cette bonne femme, on cherche à nous rassurer et on essaie de me faire gober que j'ai des "pouvoirs"...

... Mais n'importe quoi, à bien y penser c'est sur que c'est complètement ridicule, et moi qui suis tombée dans le panneau comme une débutante, j'arrive pas à y croire ! Brusquement méfiante, je croisais mes bras sur ma poitrine dans un langage corporel fermé puis je fronçais très légèrement les sourcils. Refuser, voilà l'option la plus raisonnable, afin de rentrer chez moi et de retrouver le "monde réel" sans délire de magie et du reste. Cependant... Quelque chose m'en empêche et c'est surement pour ça que je n'ai pas fait un scandale dès le premier jour pour quitter ce lieu et tout oublier.

"[...] et ce sera comme si Terrae n'aura jamais existé pour toi". Je restais immobile quelques secondes encore, totalement indécise. Qu'est ce que faisait les autres élèves habituellement ? Est ce que la direction a eu beaucoup de refus ? Qu'est ce qu'il va se passer si je reste ? Et pour combien de temps je serais censé vivre ici ? Pourquoi ils nous paient la nourriture, l'eau, l'électricité si il n'y a pas un but précis à tout ça ?... Je grinçais des dents :

- Je peux y réfléchir et vous donner la réponse plus tard ?... tentais-je comme échappatoire.

Je ne suis pas parano, tout le monde doit se poser ce genre de questions non ? C'est tout à fait normal, je dirais même plus, c'est humain de douter, surtout dans un cas pareil. Troublée, je fis en sorte que ça ne puisse pas se lire sur mon visage tandis que j'attendais une réponse, espérant avoir le temps d'y repenser et je sais pas, de repasser demain...




Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  887377hjgfyj
##   Sam 4 Mai 2013 - 9:13

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Un sentiment étrange s'empara de moi. Un sentiment que j'eus énormément de mal à identifier. Ce n'était pas le malaise face à une forme de refus, ou à la possibilité d'un refus face à sa réflexion. Non, c'était autre chose. C'était comme si je réalisais... Et bien comme si je réalisais à quel point Terrae et ce que je disais pouvaient être déstabilisant en réalité pour toutes les personnes qui arrivaient ici. Une question s'imposa logiquement à moi. Si c'était si étrange... Alors pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'ils acceptaient en général tous si rapidement ? A chaque fois, je croisais leur regard déterminé, comme s'ils étaient sûrs d'eux, comme si tout était décidé et qu'ils ne reviendraient pas en arrière. Mais n'était-ce pas fou d'accepter si vite ?

    Je me mis un instant à la place de Katharina. Et je me rendis compte que si ça ne m'était pas arrivé... Si je n'avais pas reçu des pouvoirs sans rien demandé, si je n'avais pas été 'choisie', j'aurais probablement refusé l'offre. J'aurais hésité un instant, de nature curieuse. J'aurais eu envie de savoir ce qu'étaient ces fameux "pouvoirs". Mais j'aurais fini par croire à une arnaque. Après tout, nous étions tous dans une pièce, disposés en cercle... Des capuchons noirs sur le dos... Et une seule et unique personne qui parlait : moi. N'était-ce pas déjà... Etrange ? Déplacé ? On ne voyait ça nulle part dans la vie ordinaire... Je sentis un frisson me parcourir, et je compris enfin le sentiment qui m'habitait.

    J'avais échoué. Lamentablement. Et je n'arrivais pas à encaisser le coup.

    Finalement, je forçai un sourire, qui semblât naturel. Je penchai légèrement la tête sur le côté, et répondis enfin à la jeune fille qui se trouvait face à moi.

    -Bien sûr que tu peux.

    Je marquai un pause, avalant assez difficilement ma salive.

    -Mais en même temps... Si tu as la moindre question, là, n'hésite pas à la poser. Toute interrogation, restée sans réponse, mérite d'être posée.


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Dim 5 Mai 2013 - 15:39

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre de sa part - si c'était vraiment une arnaque, je sais très bien que même avec beaucoup d'attention je n'arriverais pas à le remarquer dans son expression. En tout cas elle accepta ma demande et je songeais que je ne devais donc pas être la seule à vouloir un peu de temps pour réfléchir... Du moins c'était ce que j'en concluais.

C'est dans ma nature de prendre mon temps et de peser le pour et le contre avant toute décision mais peut-être que dans le cas présent ça n'avait pas lieu d'être ? Est ce qu'il serait plus judicieux de pour une fois sauter sans filet et voir ce qu'il arrivera après, sans se prendre la tête, en agissant avec ses sentiments ?...

Soudain, la réponse me sauta aux yeux. Ce qui me dérangeait dans tout ça et ce qui me freinait depuis le début c'était mon manque de liberté. J'avais quitté mes parents, ma maison, ma vie sans me retourner et bien que cela se soit fait après mûr réflexion, je sais très bien que ma décision était prise depuis le début... Seulement là ce n'était pas la même chose... Parce que je n'étais pas libre.

La directrice me tira de mes pensées en reprenant la parole et je remarquais soudain une chose. Elle était bien jeune. Cet institut était immense et surement compliqué à gérer et à sa tête serait une femme d'à peine trente ans ? Si je n'avais pas vu plus tôt à quel point elle était jeune c'était sans aucun doute à cause de ses traits fatigués - ça voudrait dire qu'elle serait vraiment la seule et unique gérante de l'établissement, même aidé par toutes ses personnes encapuchonnées ?

- Est ce qu'il y a un nombre réglementé de sortie par mois ? Qu'est ce que je suis censée faire ici et pour combien de temps ? Même si j'accepte maintenant... Est ce que je peux repartir quand je veux ? commençais-je en me forçant à m'arrêter.


J'avais tellement de question que je pouvais rester plantée debout pendant encore des heures si ça me permettait de tout savoir. Je sais que c'est ridicule et que je dois passer pour une malade mentale mais je crois que j'ai un besoin de tout contrôler sans quoi je... Je ne me sens pas en sécurité. Après tout, liberté c'est bien être le maître de notre propre vie et un maître doit tout savoir.


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  887377hjgfyj
##   Mar 7 Mai 2013 - 16:42

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Katharina sembla se plonger dans ses pensées, et je crus bien que ce fût moi qui la ramenât à la réalité quand je repris la parole pour lui répondre. Elle me regarda un instant, comme perturbée par quelque chose, puis, après mes dernières paroles, s'empressa de poser ses questions.

    - Est ce qu'il y a un nombre réglementé de sortie par mois ?


    Tout dépendait, malheureusement... Il fallait obtenir la permission. Si c'était uniquement pour aller retrouver un amoureux dans Tokyo... Ce n'était pas possible. Il fallait un certain motif - une grand-mère qui décède, un parent qui est gravement malade. A ce moment-là, une sortie exceptionnelle, accompagnée d'un Master, était accepté. Je me pinçai les lèvres. Une première réponse qu'elle n'allait pas aimer entendre.

    -Qu'est ce que je suis censée faire ici et pour combien de temps ?


    Et de nouveau, une question piège. Qu'est-ce qu'elle était censée faire ici ? Vivre. Tout bêtement. Rien n'était demandé aux élèves, si ce n'était aller aux cours, pour eux, si jamais Terrae était détruite, si jamais les pouvoirs s'en allaient et qu'ils étaient livré à eux même. Il y a eu une première Terrae, et dans cette première Terrae, lorsque leurs pouvoirs ont disparu, certaines personnes ont eu un mal fou à se réintégrer au monde ordinaire. Sans doute était-ce plus simple, en tout cas dans mon esprit, de continuer des études ici dans le cas où de nouveau les pouvoirs partiraient. Allait-ce être une autre réponse qu'elle n'aimerait pas ?

    -Même si j'accepte maintenant... Est ce que je peux repartir quand je veux ?

    Cette dernière question en revanche... Etait une réponse simple, concrète, et une réponse qui là allait lui plaire. "Oui". A condition d'effacer de sa mémoire tous les trucs importants qui pourraient compromettre Terrae. C'était une précaution autant nécessaire pour nous que pour elle, malheureusement. En quittant Terrae, les scientifiques, bien qu'elle n'aie plus de pouvoirs, voudraient se servir d'elle pour trouver des failles dans l'institut. Connaître l'intérieur des bâtiments, les personnes qui s'y trouvent. Et ils la séquestreraient. Parce qu'ils n'ont pas d'âme. D'une certaine façon, je ne devrais pas les appeler 'Scientifiques'. Parce qu'il existe des bons scientifiques. Qui ne courent pas après la science de cette façon. Mais eux sont tellement... Tss. Je ne trouvais pas les mots.
    Je revins à la réalité en posant mon regard sur Katharina. Je décidai de ne pas répondre directement à sa question.

    -Il y a... Je dirais bien 6 ans maintenant, j'ai reçu des pouvoirs. Je n'avais rien demandé. Ca m'est tombé dessus comme ça. C'est quelque chose qui arrive de génération en génération. Il y a une certaine ellipse, qui permet l'apparition de pouvoirs. La dernière génération a connu trois originelles. J'étais seule. Et j'étais perdue. Je me suis évanouie dans la rue, et je ne me suis réveillée que quelques mois plus tard. J'étais enfermée dans un endroit clos, attachée à un lit dans une pièce froide. Les scientifiques s'étaient occupés de moi... Il m'avait étudiée, comme un objet. Parce qu'en m'évanouissant, j'avais... En réalité je ne sais pas. Probablement créé un feu ou quelque chose. Quand je me suis réveillée je n'étais pas responsable de ce que je faisais. J'étais perdue, affolée, apeurée... Et j'étais en proie à quelque chose de nouveau, d'inconnu en moi : ces pouvoirs. J'ai réussi à m'échapper, alors que les scientifiques m'avait gardé volontairement dans le coma, simplement pour leurs recherches. Je me suis enfuie, et j'ai fini par arriver près d'un village que je ne connaissais pas, perdue dans une sorte de transe. Je me sentais seule et abandonnée. J'étais mal. J'avais tout laissé derrière moi. Je me sentais comme un monstre, avec ces pouvoirs que je n'avais jamais voulu. J'avais fait des choses horribles et je me sentais affreuse. Et puis il y a eu cette personne qui est venue et qui m'a aidée. Qui m'a soutenue. Qui m'a aidée à me relever. Elle m'a prouvée que je n'étais pas un monstre et que mes pouvoirs pouvaient servir au bien. Quand j'ai enfin réussi à me regarder dans la glace, beaucoup de temps s'était écoulée. Là, j'ai commencé à ressentir ces choses, ces voix, dans mon esprit. Ces voix, c'est l'Appel. C'est cette chose que les élèves, même toi, vous avez émis, sans vous en rendre compte, lorsque vous avez ressenti ce vide. Ce jour-là, je me suis dit que ces voix méritaient d'être entendues. Et j'ai décidé de créer Terrae, avec cette personne. Parce que personne ne mérite d'être triste, maltraité, abandonné... Et tout ce qui s'en suit.


    Je marquai une pause, me remettant douloureusement de mes souvenirs. Et encore, je lui avais caché les choses horribles que j'avais faite. Qui me hantaient. Qui me prouvaient encore parfois le matin que je demeurais un monstre. Ce laboratoire que j'avais fait sauter en m'en allant, et ce village qui avait brûlé à cause de moi, en entier, ces cris, ces pleurs, toutes ces choses que je n'avais pas arrêté alors que mon corps entier brûlait lui aussi, recouvert de flamme, me cachant dans le désespoir et dans l'abandon de moi-même. J'avais été affreuse. Et j'en étais consciente. Même si Ryu m'avait aidé à me relever...

    -Lorsqu'un élève arrive à Terrae, c'est tout d'abord parce qu'il a accepté de suivre le Master qui vient le chercher. Ensuite, nous tentons au mieux de lui faire oublier ce qui l'a rendu mal. Parce que parfois le monde est trop cruel et détruit les gens sans la moindre retenue. C'est très certainement une vision très idyllique que j'ai... Mais à Terrae, nous ne voulons pas de toi que tu fasses quelque chose de particulier. Nous voulons simplement t'aider à te reconstruire, et à combler ce vide en toi. Les pouvoirs ne sont qu'un leurre d'une certaine façon. Certes, nous les proposons, et les offrons, car le vide que chacun de vous a ressenti lui a apporté une prédisposition aux pouvoirs. Mais nous ne vous demandons rien en échange, si ce n'est être heureux.

    Je penchai légèrement la tête sur le côté, me pinçant les lèvres.

    -Quant aux sorties en dehors de l'institut. Ce n'est pas que je veuille vous emprisonner. Ou même encore que mon plus grand plaisir soit de vous faire souffrir. Ce que je souhaite, c'est vous protéger. Les scientifiques sont horribles, et d'autres Masters pourront te le témoigner. Ils n'hésiteraient pas à envoyer des tonnes de décharge sur un élève parce qu'il est Tonnerre, et tout ça simplement pour observer comment marchent ses pouvoirs. Ils pourraient faire brûler quelqu'un d'affinité Feu. Si je suis aussi prudente, c'est parce que je sais de quoi ils sont capables... Et je sais qu'ils sont prêt à tout. Pour répondre plus directement à ta question. Il n'y a pas de nombre de sortie réglementaire par mois. Les sorties sont interdites, sauf en cas de force majeure : un parent qui décède ou qui tombe gravement malade, etc. Dans ces cas-là, il faut me demander la permission, et avec mon accord, et l'accompagnement d'un Master, la sortie est autorisée. Cependant, je tiens aussi à préciser que de ce fait, considérant que les Masters, avec leur expérience, sont plus aptes à se défendre, ils peuvent sortir à leur guise.

    Que me restait-il à expliquer ? Ah, voilà.

    -Enfin, concernant le fait que tu puisses partir d'ici même après avoir accepté tes pouvoirs là. Et bien oui. Tu peux. Mais la seule chose que je suis à regret de t'annoncer, c'est que nous devrons, malheureusement, te retirer tes souvenirs qui pourraient compromettre la sécurité de l'institut ou ta propre sécurité. Parce que même sans pouvoir, en sachant que tu as vécu ici, les scientifiques pourraient t'enlever et chercher par tous les moyens à obtenir des informations sur cet endroit, quitte à lire dans ton esprit pour avoir un aperçu réel des lieux et ce qui s'en suit.


    Je laissai un ange passer. Parce que je ne savais pas quoi rajouter. Et aussi parce que je trouvais avoir parlé beaucoup, pour une fois. Encore plus que d'habitude...

    -J'espère que tu comprends pourquoi, malgré les apparences, nous sommes si... Stricts. En contrepartie, il y a à Terrae tout ce qu'il faut. Un village qui ressemble maintenant plus à une ville, des endroits où se détendre, une institut, de l'emploi, des études que l'on peut poursuivre...


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Jeu 9 Mai 2013 - 16:24

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Elle sembla hésité avant de me répondre ce qui n'était clairement pas bon signe. Je sentais que je n'allais pas apprécier... Alors que je m'attendais à ce qu'elle me refuse tout ce qui me paraissait essentiel, elle débuta un récit sur sa propre expérience et bien que je fus tout d'abord surprise je restais très attentive - je ne savais pas si elle faisait ça à tout le monde mais en tout cas j'étais curieuse de savoir ce qu'elle pouvait m'apprendre. Fière, je me reteins d'hausser un sourcil à la fin de son histoire. La vie n'est pas un conte de fées, c'est donc normal que parfois on souffre et je n'ai pas besoin d'aide pour aller mieux.

... Mais peut-être que d'autre oui. Cependant est ce que ça voulait dire que je ne suis pas faite pour cet endroit ? J'y étais bien oui mais c'était fait pour en même temps... En fait c'est plutôt que j'avais besoin de ma liberté, j'en crèverais si je devais restée enfermer ici tout le temps. Et vu la manière dont elle faisait traînée sa réponse à ce sujet, je craignais que ce soit ce qui m'attende si je décide de rester. Par contre, je me sentis c*nne quand elle dit que si nous étions ici c'est parce que nous avions accepté de suivre le maaa(?)ster(!) - c'était totalement vrai.

Exactement comme je m'y attendais elle m'annonça en douceur que aussi bien au niveau des sorties que du reste c'était plus ou moins niet. Super... Sauf que ses explications me calmèrent. Je ne savais pas si c'était exagéré ou pas mais j'avais dans l'idée que non, ce n'était que la pure vérité. Enfin, elle aborda un possible changement d'avis de ma part. Et ça ne me plut pas du tout. En fait, même si je décidais de partir maintenant, sans avoir choisi de prendre mes "pouvoirs" j'aurais quand même des chances de me faire enlever par ces scientifiques ?...

Je m'étais piégée en acceptant de venir ici, c'était clair maintenant. Sauf que ça voulait aussi dire que je n'avais aucune raisons de refuser, surtout en sachant ce qui m'attendait dehors - en gros maintenant que j'étais bouclé dans ce cercle valait mieux pour moi y rester...

Par contre, ça fit tilte et je redressais presque brusquement la tête lorsqu'elle parla d'études. Supérieures ? Ou elle voulait juste parler du lycée que je me retapais depuis que j'étais arrivée ?... Curieuse, je décidais d'en parler plus tard - elle sera disponible à un autre moment et puis... Avec ce que je m'apprête à dire j'aurais tout mon temps pour lui poser la question une autre fois... :

- Ok... J'accepte de passer l'initiation dis-je enfin.


Je passais lentement une mèche de cheveu derrière mon oreille - ça relevait plus du tic que de l'utilité à force - puis je me détendis. Trop tard, pas de retour en arrière et toute de manière c'était le cas depuis le début. Points positifs ?... J'en trouverai bien... Je me ferais une liste...


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  887377hjgfyj
##   Sam 11 Mai 2013 - 12:27

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    La décision était prise. Je ne pouvais pas revenir là-dessus. J'avais juste à écouter ses paroles, et à les appliquer. Mais malgré tout, j'avais cette sensation, cette impression qu'elle acceptait... Par défaut. Comme si elle n'avait pas le choix. Et ça n'était pas forcément ce que je voulais.

    Je hochai malgré tout la tête, et tentai un mince sourire, lui désignant le centre du cercle des Masters.

    -Veux-tu bien te placer au centre s'il te plaît ?
    lui demandai-je.

    Je me rendis compte, alors qu'elle se plaçait, que j'étais étrangement calme. Je me reculai, profitant de cet instant de paix en moi. Je rejoignis le cercle formé par les Masters, et remontai ma capuche sur ma tête. Je pris une inspiration lente, humant pleinement l'air. Puis, je fermai les yeux. Le corps de Katharina commença à s'élever dans les airs, alors qu'un courant d'air chaud venait de balayer l'ensemble de la salle. Mon esprit se connecta à celui de tous les Masters présents.

    Lorsque le corps de la jeune fille atteignit une hauteur de trois bons mètres, sa tête bascula en arrière et elle sombra dans l'inconscience. Une lumière dorée commença à s'échapper de son corps, comme un fluide. Ces rayons se dispersèrent dans la pièce, créant comme des courants de paillettes d'or, recouvrant les murs de sa luminosité, plongeant la salle dans la beauté réelle de la magie.

    Finalement, toute cette lumière revint se nicher à l'emplacement de son coeur. Katharina redescendit au sol, et lorsqu'elle fut correctement allongée sur le sol, je me détachai du cercle formé par les Masters, rompis tous les contacts, pour venir m'agenouiller à ses côtés, laissant ma capuche retomber dans mon dos.

    -Bienvenue à Terrae, Katharina. Te voici désormais Tonnerre Solaire, Sensitive... Sache faire bon usage de ta magie !


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Dim 12 Mai 2013 - 16:58

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Je la regardais quelques secondes à sa demande avant de m’exécuter après quelques coups d'oeil autour de moi. A peu près au centre d'après moi, je lui accordais un sourire rassurant - qu'elle croit pas que j'ai peur, ce n'est pas mon genre. A vrai dire je me méfiais un peu mais qu'importe, je verrais bien.

Euuuuuh... Elle est sure d'elle là ? Observant la population encapuchonnée je me demandais finalement si ce n'était pas une mauvaise idée - allez, pas de délires sataniques et je vous offre une glace... Ou autre chose songeais-je tandis que je sentais que...

... Je vole !!! Une étrange chaleur circulait dans la pièce et je me demandais à quelle sauce j'allais être mangé lorsque je perdis conscience brutalement mais sans douleur. Encore en suspension, je dus attendre d'être enfin au sol pour me réveiller. Un peu perdue je repris vite mes esprits. Ouvrant les yeux, je tombais sur la directrice et je la fixais un peu interrogative avant d'esquisser un sourire à sa remarque tout en me redressant :

- Merci... répondis-je en m'asseyant.


Tonnerre solaire ? Sensitive... C'est en rapport avec les sentiments mais qu'est ce que ça voulait dire exactement ça restait un mystère. J'attendis de savoir ce qui allait se passer ensuite tout en me levant - non parce que c'est bien gentil tout ça mais je vais pas m'enraciner ici... C'est un peu flippant tout ça quand même.

Mais ça reste mon avis. Connem*nt, j'observais mes mains comme si de la "magie" allait en jaillir - je dois passer pour une crétine fini... Charmant, tout à fait charmant. Je relevais le regard sur la grande Chef pour connaître la suive, attentive. Chui entière, pour le moment j'ai pas de raisons de regretter mon choix.


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  887377hjgfyj
##   Mar 14 Mai 2013 - 2:23

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Katharina émergea relativement vite. Elle souffla un merci en s'asseyant, puis un léger silence s'installa, alors qu'elle semblait plongée dans ses pensées. Elle se releva, et fixa ses yeux sur ses mains, ce qui me tira un léger sourire. Lorsqu'elle sembla comprendre que rien n'allait se passer comme ça -et encore, parfois, ça arrive, et c'est relativement flippant- elle posa son regard sur moi, attendant probablement de savoir comment allait se dérouler la suite. Je souris, doucement amusée.

    -Commençons par voir comment tu te débrouilles avec le Tonnerre.

    Une affinité que j'avais d'ailleurs souvent -trop souvent- tendance à associer à Aaron, et à sa fâcheuse manie de s'engueuler avec ses objets électriques. Et encore, je crois que dans l'histoire de Terrae, il n'est pas le premier à faire ça. Je crois qu'il y a des ratés partout... Après tout, il faut de tout pour faire un monde !
    Oh, allez, allez Hideko, ne soit pas si méchante.

    -Ferme les yeux et fais le vide en toi. Concentre-toi sur cette nouvelle chaleur qui brûle en toi. Une fois que tu l'auras perçue, tente de te l'approprier, de ne faire qu'un avec, joue avec cette énergie. Puis, lorsque tu la sentiras pleinement, amène-là dans ta main, puis extériorise-la, en tentant d'en faire une sphère...


    En même temps, je créai une sphère dans ma main.

    -... De cette taille environ. Pas plus gros qu'une balle de tennis. Je te laisse faire.


    Je refermai ma main sur ma sphère et la fis disparaître par la même occasion. Allez, Katharina, c'était à toi de jouer maintenant.


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Lun 20 Mai 2013 - 18:34

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

... Elle a pas peur ? Parce que je sais pas trop comment ça va se passer mais très sérieusement je préfère pas voir "comment je me débrouille avec le Tonnerre" maintenant. Je restais incertaine face à cette demande mais avant que je ne pose la question la suite arriva comme si c'était prévu et je me rendis compte que ça paraissait logique - elle va pas me laisser larguer, comme ça.

... Ah oui quand même. Je gardais les yeux rivés sur la sphère de feu qui dansait dans sa main. Impossible... Je rangeais ma fascination puis je soupirais discrètement. Suivant donc ses conseils après un regard méfiant dans sa direction, je fermais finalement les yeux. Et là pouf ! Surprise ! Pas de pouvoirs et une caméra cachée qui m'attendait, toute mignonne dans un coin en hauteur dans la pièce !

Me mordillant la lèvre je cessais vite tout en me concentrant pour euh... Faire le vide. Bon... Tu dois faire une sphère électrique je devrais y arriver non ? Au bout de longues secondes qui me parurent des heures de ridicule, je cessais d'attendre qu'on m'annonce la présence de caméra pour vraiment bien me concentrer...

... Et finalement ressentir cette chaleur. Ce n'était pas comme on aurait pu le penser, ça me paraissait... En fait c'était indescriptible. Cette chaleur me brûlait à cause de sa présence inhabituelle et en même temps elle comblait le froid du vide anciennement présent, c'était une chaleur douce et onctueuse, enveloppante et caressante et... Surtout pas envahissante. Je me servis immédiatement. J'imaginais comment serait la sphère, qu'elle sensation elle me procurerait et bim, elle apparut sur ma main sans crier gare.

- Pfm ?... fis-je, surprise en rouvrant les yeux.


Alors ça... J'aurais jamais cru que ça pourrait m'arriver, même en rêve puta*n ! La sphère disparue rapidement et je regardais Hideko avec une once de fierté et surtout de la curiosité - de quoi était-on capable à son niveau ?


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  887377hjgfyj
##   Dim 26 Mai 2013 - 15:23

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je baissai les yeux sur sa main, dans laquelle elle avait réussi à faire naître une jolie sphère. Un sourire naquit sur mes lèvres. Oui, tu y étais arrivé... Parce que tout était possible, à Terrae. Je me rappelai l'espace d'un instant son regard quand elle avait porté son regard sur la sphère qui était dans ma main, comme surprise, impressionnée... Comme si c'était impossible. J'observai maintenant la propre sphère qu'elle avait réussi à créer, et qui rayonnait dans sa main, brillant de mille feux, parfaite, totalement ronde, sans la moindre disproportion. Elle était magnifique... Et elle grésillait à loisir.

    - Pfm ?

    Cette... Pouvait-on appeler ça une onomatopée ? me fit sourire. Je regardai Katharina avec un léger regard amusé. Elle me semblait presque avoir encore du mal à y croire. Elle releva ses yeux pour les poser sur moi, un air légèrement fier mais également curieux scotché sur le visage. La sphère disparut de ses mains, après quelques secondes en star, brillant autant qu'une étoile. Je penchai la tête sur le côté.

    -Parfait.

    Je gardai mes yeux rivés sur elle, sans encore dire quelque chose d'autre. J'observai en silence, dans l'ombre, ses réactions et les expressions qui traversaient encore son visage face à sa première expérience avec la magie. Finalement, je revins à la réalité.

    -C'était excellent. Exactement ce que je t'ai demandé de faire. Si tu continues sur cette voie, avec quelques objectifs en plus, tu risques de devenir très forte, et ceci très rapidement...


    Je lui souris.

    -Passons maintenant à ton pouvoir de sensitive... Qu'en penses-tu ?


Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?  385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

Katharina, pourrais-tu passer nous voir, ce soir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle des Masters.
Aller à la page : 1, 2  Suivant