Partagez
Le Matin d'une triste nuit. ( Aïsu <3 )
##   Sam 13 Avr 2013 - 12:43
Anonymous
Invité

Quoi de mieux pour se reposer d'une nuit mouvementé qu'un champs de fleurs immense et parfumé. Il est encore que 9h mais je n'ai pas pu dormir. Je ne pouvais pas. Si j'aurais pu, ce ne serait pas humain. Se remettre de deux pertes ? Bon... l'un des deux, je dirais presque que c'est super mais l'autre... N'ai-je pas eu déjà assez de pertes ? J'ai encore son visage dans ma tête, sa façon d'être, même si cela fait maintenant plus d'un an que je ne l'ai pas vu. Je m'en suis éloigné... Est-ce de ma faute si j'ai voulu un peu de tranquillité ? J'aimerai pouvoir dire que c'est la faute de quelqu'un mais malheureusement ce n'est la faute de personne. C'est arrivé comme ça. Est-ce que j'aurais dû être près d'elle plus souvent ? Je suis maintenant orpheline, plus de père, plus de mère, plus de beau-père... Et après ce coup de fil annoncer par la police qu'es-ce qu'il me reste ? Tout l'héritage. Quel héritage ? Rien que de belles robes soyeuses, des bijoux, des serviteurs, de grandes villa, un palais, une grande boîte géré autrefois par mon beau-père... j'échangerai bien tout ça contre ma mère. Qu'es-ce que j'en est à faire de tout ça ?

Je soupire, regardant les nuages fin de ce doux matin. L'herbe est bien verte de santé et toutes les couleurs des pétales de fleurs décorant ainsi ce champs parfumé de millions de plantes toutes plus belles les unes que les autres. Ce paysage si doux apaise mon cœur encore fragile. Adossé contre un arbre, ce sentent mieux qu'hier, ce remettant doucement de cette tragédie.

Soudain, un garçon se met devant-moi. Je ne vit pas son visage car les rayons du soleil m'éblouie. Je ne voit que le blanc d'une chemise et un jean bleu foncé qui a été raccommoder en bermuda. Le petit me regarde, j'en suis presque sur. Je pense qu'il sourit. Comment est son sourire ? Je ne sais pas. Il me tend la main pour que je l'a prenne, ce que je fait. Puis après m'avoir relevé il disparu. Je regarde autour de moi, je ne vit personne. C'était donc une illusion ? Je l'ai pourtant sentit me relevé, sa main était douce. Je ne pense pas que quelqu'un soit capable de faire des illusions ici.

Je regarde vers l'entré du champs de fleur et je vis quelqu'un. Cette personne que je pense être un homme aux cheveux long et gris se tiens droit comme un I, sa chevelure empêche que l'on voit ses yeux. Il est habillé tout en noir. On dirai qu'il va à un enterrement avec de tel habits lugubre. Par rapport à moi et mon beau kimono descendant jusqu'en bas des genoux, un peu moulant, violet et noir, décoration à la japonaise... rien à voir avec lui. Je ne sais pas vraiment s'il me regarde, il est plutôt loin. Est-ce encore une illusion ou bien cette homme est réel ?
##   Sam 13 Avr 2013 - 17:17
Anonymous
Invité

La nuit fut reposante....mais malheureusement dénuée de pensées, de rêves, aucun sujet à cogiter et à tourner et retourner dans ma caboche. J'aurai aimé pour le moins, avoir une belle vision hydillique se déhanchant avec grâce pour bercer mon sommeil. Mais non, rien...tant pis ! Aujourd'hui, dimanche, la boutique de cercueils est fermée et aucun enterrement prévu. J'ai beau être assidu dans mon travail, les jours d'inactivité sont reposants parfois. J'ai besoin de trouver quelque chose de beau pour me changer les idées. Aussi, je décide pour une fois de refaire mes quelques tresses avant qu'elles ne deviennent trop emmêlées et de défaire les magnifiques nœuds bien accrochés dans ma tignasse. Avalant un troisième café bien corsé pour me mettre d'aplomb, je me mets en route pour le champ de fleurs. Le paysage est encore plus beau que je ne l'avais espéré. Les premières couleurs du printemps donnent un aspect féerique à cet endroit où le soleil a décidé de ne pas être trop agressif. Je me tiens droit dans l'entrée, observant l'horizon, perdu dans mes pensées. Mais quelque chose m'interpelle alors. Une jeune femme aux traits fins et aux yeux scintillants comme des perles précieuses me fixe depuis un petit moment. Je souris rêveusement et m'approche en prenant mon temps. Un point noir dans un champ de couleurs. Plus j'arrive près d'elle, plus sa beauté est éclatante. Elle porte un kimono qui laisse chastement distinguer ses formes, mais je suis absorbé par ses yeux. Ils sont maculés,cristallins, purs, d'une innocence bouleversante et pourtant....elle a l'air si triste....
Je cueille délicatement une tulipe, avance jusque devant elle et fait une révérence distinguée en enlevant mon haut de forme. Je lui tends la tulipe en la transperçant du regard et, au bout de quelques silencieux instants je lui adresse enfin la parole.

-Bonjour belle demoiselle, je me présente, Aïsurendo Shitsu chi. Et...vous êtes ?

Esquissant un sourire doux et presque rassurant (beaucoup de pensées de diverses sortes se bousculent à présent dans mon esprit), j'ouvre délicatement sa mais et y dépose la fleur.

-Vous avez l'air bien atterrée ....Quelque chose vous tourmente ? Est-ce qu'un illustre inconnu tel que moi pourrait vous rendre le sourire d'une quelconque façon ?
##   Dim 14 Avr 2013 - 15:26
Anonymous
Invité

L'homme aux long cheveux s'approche doucement en ma direction, je pense qu'il m'a vu le fixer longuement. Il vient peu à eu vers moi, marchant entre les fleurs. Son allure est si distingué que l'on dirai que les fleurs le laisse traversé et venir à moi. Il sourit, se présentant en se courbant devant-moi avec à la main une tulipe qu'il me remet ensuite. Son sourire presque rassurant et sa façon me parler est peu commune, je ne croise pas souvent ces genres de personnes.

-Vous avez l'air bien atterrée ....Quelque chose vous tourmente ? Est-ce qu'un illustre inconnu tel que moi pourrait vous rendre le sourire d'une quelconque façon ?

N'étant plus habitué à c'est tournures de phrases depuis bien un an environ, je pris un très court instant avant de lui répondre. C'est cheveux sont bien lisse et soyeux, même s'il sont gris, cela ne fait pourtant pas vieux. D'autant plus que même si avec ses mèches rebelles couvrant son visage, on voit bien qu'il est un jeune homme, avec de beaux yeux vert, un sourire attendrissant et un tient pâle parfait. Aïsurendo Shitsu Chi est un belle homme avec un look sortant de l'ordinaire.

- Heum... Je suis Kaori Tsuki, enchanté. Dis-je en souriant à mon tour, un beau sourire pour accompagné le sien. J'ai appris hier une mauvaise nouvelle alors pour me changer un peu les esprits je passe la mâtiné ici. D'une certaine façon, c'est bien de se sentir libre.

Je le regarde dans les yeux. Rien dans se que j'avais dis ne sentait l'hésitation. Le petit vents frais du matin fait voler délicatement nos cheveux long, nos jambes jonchant les fleurs qui elles aussi se mette à danser comme nos cheveux. Ce vent délicat caressant nos joues, ce même vent qui sèche mes yeux encore humide.
##   Mer 17 Avr 2013 - 19:55
Anonymous
Invité

Elle me répond sans hésiter.

- Heum... Je suis Kaori Tsuki, enchantée. J'ai appris hier une mauvaise nouvelle alors pour me changer un peu les esprits je passe la mâtiné ici. D'une certaine façon, c'est bien de se sentir libre.

Elle accompagne ses dires d'un chaleureux sourire qui atteindrait le cœur d'un barbare sans soucis.
Je ne suis pas un barbare alors rendez-vous compte !
Elle a tout...d'une prêtresse à vrai dire... Je réponds, un peu vaguement.

-Un nom bien mélodieux qu'est le votre....Kaori...Oui j'aime bien, sans exagération, et puis c'est assez peu commun...Du moins je n' ai encore jamais rencontré quiconque s'appelant ainsi... Vous vous changez les esprits? Tant mieux...

Je l'observe quelques instants en restant silencieux Mais je vois bien que son sourire n'est pas tout à fait sincère, et puis, ses yeux sont encore humides. Elle doit avoir beaucoup de chagrin. Je réfléchis quelques instants à une façon de la réconforter, ou juste de l'intéresser. Scrutant l'étendue de fleurs colorées et m'appuyant sur son discours, je pars sans vraiment le vouloir dans une tirade pleine d'espoir, clamant ces mots qui déferlent telle une cascade de poésie.
Me rapprochant d'elle sans aucune animosité avec une vois envoûtante mais dépourvue de perversité malgré tout.
Ma finesse m'étonnerait presque parfois ! Je passe ma main délicatement le long de sa joue en la regardant droit dans les yeux. Un sourire d'une douceur infinie reflète tout ce à quoi je pense en ce moment même.

- Sentir le vent dans nos cheveux
Voir la splendeur du bleu des cieux
Redonner joie à l'oiseau malheureux
Balayer la poussière et raviver le feu
Est-ce que le bonheur renaît lorsque nous sommes deux ?
Ou sont-ce là des rîmes qui sonnent creux ?
Essuyez donc vos yeux devenus brumeux
Ornez encore votre visage d'un sourire radieux !
Je suis à vos côtés et n'ai d'yeux que pour vos traits somptueux
Qui, une fois apaisée, seraient tellement délicieux


Je la transperce de mon regard émeraude en lui soutenant toujours le menton avec douceur puis baisse la tête et la lâche avant de faire un pas en arrière par politesse. Je souris en voyant que cela ne l'a pas trop laissée de glace. J'esquisse un "fffft" à peine audible en plissant les yeux derrière mes cheveux. Pensant très fort : Yes ! Objectif atteint !
Puis je relève la tête, voulant tenter autre chose.

-Je ne suis pas expert en chagrins mais, je trouve que la danse est un très bon remontant...Du moins cela fonctionne sur ma personne... Alors, qu'en dîtes-vous ? Lui tendant la main en me penchant vers elle. M'accorderiez-vous...Cette danse fleurie ?
##   Mer 17 Avr 2013 - 20:18
Anonymous
Invité

Mon nom est si mélodieux que ça ? Hum... c'est gentil de sa part d'essayer de me réconforté. Il a l'air d'un gentil jeune homme et pleine d'attention. Et... Malgré sa grande cicatrice peu voyante avec ses cheveux cachant son visage, il reste n’hésite pas à la montré pour autant. Il est assez mystérieux Aïsurendo... hum ? Aïsurendo comment déjà ? Je lui redemanderai. Soudain, il s'approche de moi puis me caresse la joue en me récitant un sublime poème. Il l'a inventé, comme ça. Je l'inspire autant que ça ? Apparemment oui... Et moi, rouge tomate sur tout le visage, pas habitué du tout de ce genre de... réconfort. Il me regarde, ses yeux plongés dans les miens.
Pendant un cour instant j'ai cru que j'allais tombé dans ses bras qui ont l'air tellement réconfortantes. Il fini son poème si romantique puis s'écarte de toi en souriant.

- Heum... M-merci...

Je rougis encore et afin de bien me mettre encore plus en gêne, il me propose une dance au milieu des fleurs que j'accepte avec un petit "oui" tout en posant ma main dans la sienne. On commence donc à danser, tout les deux, dans ce paysage coloré. Il me regarde toujours autant dans les yeux, tout comme moi.
Ah ! Je viens de me souvenir de son nom. Aïsurendo Shitsu Chi il me semble. Son nom, je l'ai déjà entendu quelque part, mais où ? Hum... se n'est pas le nom de notre chère directrice, ni celui d'un prof, j'en suis sûr ! Mais où ai-je bien pu avoir déjà entendu ce nom quelque part ?
Et cet aspect rassurant, j'ai déjà ressenti ça quelque part. Ce n'est pas rassurant comme une mère protégeant son enfant, plutôt... hum... c'est surement autre-chose... Aïsu' me fait penser un peu à Luna. Son salut quand il s'est approché de moi, la façon de mettre des distances... toutes ses petites allures sont semblable à celle de Luna. Luna... LUNA SHITSU CHI ! C'est donc ça ! Luna a un frère, pourtant je ne pense pas qu'elle m'en est parler. Je... Je danse avec le frère de ma nouvelle amie qui m'apprend à me battre au Katana... J'espère qu'elle ne va pas m'en vouloir... Je devrais peut-être lui dire à Aïsu' que j'ai déjà rencontré sa soeur ?!... Je ne sais pas, puisque Luna est nouvelle ici peut-être qu'ils ne se sont pas encore vu... Je vais réunir une famille, je trouve ça magnifique. Oui, je suis sur qu'ils seront content de se retrouver tout les deux !

- Heum... Monsieur Shitsu chi c'est bien ça ? J'ai heum... je pense que j'ai rencontré votre soeur... Luna. Je... Je ne sais pas si vous aviez eu l'occasion d'aller la voir n'est-ce pas ? Je lui fais un grand sourire pour cacher mes bafouillement.
##   Sam 27 Avr 2013 - 22:08
Anonymous
Invité

Elle me remercie pour mon poème, mais son sourire vaut tous les mercis du monde. Elle a accepté de danser avec moi,ici, maintenant, et nous sommes donc mais dans la main en train de valser au rythme du vent. Ses paumettes rougies par la timidité la rendent tout simplement adorable, j'ai presque envie de lui croquer la joue...Elle semble pensive même si je la retiens par ma présence et ma carrure. J'espère qu'elle n'essaie pas de fuir cet instant parce que je l'inquiète. Mais non, elle semble clairement perdue dans une indescriptible rêverie. Puis elle a soudain comme une lueur d'éclaircissement dans les yeux et me dit:

- Heum... Monsieur Shitsu chi c'est bien ça ? J'ai heum... je pense que j'ai rencontré votre soeur... Luna. Je... Je ne sais pas si vous aviez eu l'occasion d'aller la voir n'est-ce pas ?

Ma...ma sœur ??? Elle a rencontré ma sœur ? J'ai une sœur ? Bon, je me doutais que j'avais de la famille quelque part mais ici ! C'est génial ! Je parie qu'elle me ressemble un peu, elle est sûrement très douce et pleine de finesse ! Elle s'emballe lorsqu'un garçon lui parle gentiment et ne se laisse pas marcher sur les pieds ! Elle doit briller d'ingéniosité et être calme,patiente et gentille comme une femme moderne et classe ! Bah oui, ma sœur est forcément la fille idéale ! Je rigole tout seul en pensant à ça. Je peux espérer qu'elle soit gentille mais pas parfaite non plus ! Pourquoi faut-il toujours que j'idéalise ce que je ne connais pas...C'est facile de ma part et un peu décevant ! Je me ressaisis. Il faut que je demande plus amples informations pour pouvoir me fixer un avis d'abord !

-Oui,c'est bien Shitsu chi...Luna...J'ignorait jusqu'à son existence...Merci de me l'avoir dit ! Merci de tout cœur ! Vous, vous savez où elle est ? Vous la connaissez bien ? Comment est-elle ? Elle me ressemble ? Vous croyez qu'elle m'appréciera ?

J'ai du mal à canaliser mon excitation. Cette déclaration vient d'éveiller mon intérêt au plus au point . Non pas que je délaisse la jolie prêtresse mais elle a aussi l'air de vouloir nous présenter alors pourquoi ne pas saisir cette occasion ? Qui sait, peut-être que partir à la recherche de ma famille pourra nous rapprocher . Et puis, j'ai comme l'impression que je suis en train de gagner une amie. A vrai dire, une belle amitié m'intéresse plus qu'une brève aventure, et peut-être qu'en laissant le temps aux événements, je pourrais assembler amour et amitié...
##   Sam 29 Juin 2013 - 21:45
Anonymous
Invité

Dès l'annoncer de sa sœur, il me fait un regard que je ne suis pas près d'oublié. Incompréhension, blocage, étonnement, réalisation puis enfin une sorte de joie... tant d'expression du visage successif que j'ai peu deviner ce qu'il pense à l'instant même alors qu'il y a deux minutes je ne savais pas trop quoi penser de lui. Il est si mystérieux... mais malgré son épaisse chevelure je peux voir un aire de soulagement comme si, il se dit " Ouf... je ne suis enfin plus seul ". Ce regard... j'ai envie d'en pleurer, sa vie n'a pas eu être drôle... Soudain, une grande excitation suivit de questions qui vient rompre ce court silence.

- Hum... Attendez pas trop vite s'il vous plait, je répondrai à toutes vos questions, après tout c'est bien normal. Je lui sourit gentiment puis dégage les mèches de ses cheveux, doucement pour voir son visage un peu mieux. Je vois alors sa cicatrice puis au lieu de faire un visage dégoûté comme ferai la plupart des gens, je frôle avec douceur sa joue puis le tire par la manche. Venez, je vais vous l'a présenté ! A cet heure-si elle doit s'entraîner dans l'arène, vous savez, Luna aime beaucoup se battre, elle veut être forte et elle l'est bien assez à mon goût ! Je marche en direction de l'arène, sans trop d'empressement. Je n'arrête pas de sourire, je suis si contente de réunir deux membre de la famille et surtout que se soit pour Luna. Elle a beaucoup de chance d'avoir un grand frère !

Nous marchons alors, lui racontant la rencontre entre sa sœur et moi. Je lui dit que sa sœur et très gentille et très mignonne mais c'est une grande fille, elle n'est pas majeur mais on dirai vraiment pas. Je lui raconte aussi quelle m'apprend à me servir d'un takana et qu'elle est très doué. J'espère qu'ils vont bien s’entendre, se serai dommage sinon ! Et puis, lui aussi il est gentil, je suis sûr qu'il sera un super grand-frère et lui et Luna seront très complices et se feront pleins de câlins. En plus, son frère aussi à l'aire doué pour se battre, ils pourront ainsi échangé des techniques ! En tout qu'à je ferai mon maximum pour qu'ils s'entendent à merveille.
On arrive à l'arène, je vois Luna au-loin, elle à l'aire de ne trouver personne avec qui s'entraîner, pourquoi ils l'à fuit tous ? J'accélère le pas en criant : " Luna ! " Quand elle me vit elle cours vers moi avec une drôle de tête.

- J'espère que vous vous entendrez bien, c'est elle ! Dis-je à Aisu' avant qu'elle arrive. Elle nous rejoint puis je lui sourit gaiement avant de commencer.

- Bonjour Luna, ça va ? J'aimerai te présenté quelqu'un. Je me pousse un peu sur le côté pour qu'elle voit bien son grand-frère, puis lui lâche la manche. Luna, ce que je vais dire n'est pas tout une plaisanterie, loins de là, tu te trouve en face de ton grand-frère. Ce n'est pas merveilleux ?




##   Mar 16 Juil 2013 - 13:12
Anonymous
Invité

Ma réflexion semble intéresser la jeune femme. Elle repousse mes cheveux et me sourit. Pourquoi me regarde t-elle ainsi ? J'ai envie de baisser la tête, presque par automatisme, mais son regard me transperce. Je n'ose dire mot.Elle frôle ma joue avec douceur.Ses doigts ne me brûlent pas la peau, mais son contact est électrique. Cette fille est...Spéciale...
Elle s'emballe soudain et me tire part la manche. Je la suis sans faire d'histoires.

-Venez, je vais vous la présenter ! À cet heure-si elle doit s'entraîner dans l'arène, vous savez, Luna aime beaucoup se battre, elle veut être forte et elle l'est bien assez à mon goût !

Hum...Ainsi ma très chère sœur aime se battre. Intéressant. De toute façon si elle est à Terrae j'en déduis que sa vie n'a pas été vraiment toute rose. Mais ne t'inquiète pas ma petite, grand-frère arrive pour te réconforter !
Vu comme me la décrit Kaori, ma Lulu doit être adorable! La brunette est toute emballée et je dois avouer que c'est plutôt chou...hu hu...
Nous arrivons enfin à l'arène et ma compagne accélère le pas sitôt qu'elle aperçoit une jeune femme plutôt grande ,aux yeux et cheveux très clairs et qui a l'air un peu perdue.
Kaori se tourne vers moi rapidement.

-J'espère que vous vous entendrez bien, c'est elle !

Elle l'appelle et celle-ci ne tarde pas à venir, me dévisageant avec dédain et souriant radieusement à Kaori qui se pousse de côté et me présente. Elle est plutôt bien rodée ! Ce doit être de famille.Elle a les traits fins et une poitrine avantageuse.Je la détaille un moment. Luna écarquille les yeux et ne dit mot. Je lui souris et avance d'un pas. Elle ne bouge pas, perplexe. Je me lance.

-Bonjour Luna, je suis si heureux de te voir. Je suis Aïsurendo Shitsu chi. Ton frère.... Je suis un master feu et aussi le croque-mort de Terrae. C'est étonnant que je n'ai entendu parler de toi auparavant, désolé de ne pas être venu te chercher. Sois assurée que je l'aurais fait si on m'avait prévenu de ton arrivée.

Elle reste toujours très raide, presque effrayée. Nous ignorions tout deux l'existence de l'autre mais elle est jeune. Quelque part je comprends sa réaction. Je l'enlace avec douceur sans trop hésiter. C'est ma sœur après tout !
##   Mar 22 Oct 2013 - 17:22
Anonymous
Invité

Bon, la journée commence plutôt bien, pas de gros nuages gris,  aucun master en vue pour m'empêcher de courir sur les toits, tester mes armes dans l'arène ou botter le cul à des ennemis volontaires à coups de sabre, un kunai entre les dents. C'est donc la tête emplie de musique et ma boîte à bandages sous le bras que je me suis mise en route. Les heures passent, toutes mes actions semblent faciles, trop faciles, comme si ce n'était qu'un rêve. Les événements s’enchaînent à un rythme effréné. Trois jours que je ne bois que de l'eau et du café frappé, ce doit être pour ça... Tout de même, je ne suis pas peu fière d'avoir tenu si longtemps face à la bouteille, au point d'avoir retrouvé un semblant de clarté d'esprit. Après avoir couru partout pendant quelques petites heures, je me pose contre un mur et visse mon casque sur mes oreilles, me réfugiant dans une bulle de rêves et de mélodies. Mais une apparition familière me tire bien vite de mes songes. C'est bien ma très chère Kaori que j'aperçois là-bas ! Mais...Qui est ce type avec elle ? Il est plutôt grand. Se donne un petit air lugubre avec ses habits noirs trop grands pour lui . J'ignore s'il connaît l'existence du peigne ou des ciseaux mais je n'arrive même pas à distinguer ses yeux... Elle le tire par la main avec insistance et se dirige droit sur moi. Une fois à distance respectable, elle se tourne vers lui et lui raconte je ne sais quoi en me montrant d'un geste bref. Elle...elle m'appelle ? Naaan, je suis obligée de venir ? Bon...Mais c'est bien pour te faire plaisir Kaori... Je les rejoins sans trop me presser. Je n'aime pas du tout cette façon qu'il a de me scruter avec insistance derrière sa touffe sombre que je me ferais une joie de couper d'un coup de kunai.  Kaori me lâche d'emblée que c'est mon frère et se pousse de côté assez solennellement, y croyant à moitié, j'aime de moins en moins ça.... Mais je n'ai pas le temps de l'ouvrir cette fois...
Il sourit et avance, puis prend la parole.

-Bonjour Luna, je suis si heureux de te voir. Je suis Aïsurendo Shitsu chi. Ton frère.... Je suis un master feu et aussi le croque-mort de Terrae. C'est étonnant que je n'ai entendu parler de toi auparavant, désolé de ne pas être venu te chercher. Sois assurée que je l'aurais fait si on m'avait prévenu de ton arrivée.

Tous mes souvenirs me reviennent en pleine face et la plaie se rouvre instantanément, plus vive que jamais.
Manquant de m'étouffer sur le coup, je me contente de rester paralysée sur place, persuadée que je vais très bientôt me réveiller ou que mon amie a un sens de l'humour très poussé, aux limites du raisonnable. Si c'était ça j'applaudirais son culot mais je crains de trouver de la franchise dans les yeux de mon interlocuteur. Le pire, c'est qu'il est si tranquille, un sourire naissant sur son visage de revenant. Et je n'utilise pas le terme revenant au hasard ! Il est master, donc ici depuis un bon moment en plus ! Aucun mot ne me vient, seulement le goût amer de cette tristesse dont je me passerai bien volontiers. Mais, que fait-il ? Il....me fait un câlin ?! Eh oh ! Ce n'est pas en arrivant comme ça et prétendant être mon frère qu'on se met mes bonnes intentions dans la poche ! Je le repousse vivement, en colère contre lui et contre moi-même, contre l'incompréhension, contre le trouble qui s'est de nouveau installé dans mon esprit en si peu de temps. Me tournant vers Kaori, je lui lance un regard presque implorant, ce regard que j’espérais ne jamais lui faire. Ma voix déraille, trahissant tous les tremblements qui parcourent mon corps.

-C'est...C'est impossible Kaori ! Je n'ai pas de frère ! Ma famille, ils sont tous....Non il ne reste personne ! Cet homme est seulement un imposteur qui veut vendre une illusion de plus à une andouille dépressive qui essaie de remonter la pente malgré un équilibre mental presque inexistant !!

Oh et puis je n'y tiens plus, les larmes montent et le souffle manque. Je me contente de cacher ma tête dans les paumes de mes mains tremblantes, de fermer les yeux , comme toujours....
Le seul combat que j'ai à mener est celui auquel je suis la moins préparée. Celui qui m'oppose, plus qu'à mon passé, à mon esprit ..
##   Sam 9 Nov 2013 - 17:10
Anonymous
Invité

Je lui présente sans plus tarder ton frère mais sa réaction n'ai pas tellement celle que j'attendais... Pour la première fois je vois Luna qui ne retient pas ses sentiments. Elle trésaille, s'étouffe à moitié et pleure. Je ne m'attendais pas du tout à cette réaction là ! Elle me dit qu'Aïsu' est un imposteur... le pauvre c'est dure d'entendre ça. Il ne savait pas du tout que Luna est ici et encore moins qu'il avait une sœur. C'est si triste... si dramatique... Faut réparer ça !

- Mais... Luna... mais non voyons... C'est moi qui lui a dit quand il m'a annoncer son nom de famille... le même que le tien, ce n'est pas une coïncidence ! Allons... vous vous ressemblez, vous avez les même yeux et je vois que vous tout les deux si malheureux... Apprenez à vous connaitre, posez-vous des questions, comme ça on verra bien si vous êtes frère et sœur. Mais je suis sûr que oui !

Je regarde Luna et Aïsu', chacun leur tour en souriant, essayant de les lier tout les deux, d'en faire une vrai famille même si petite qu'elle est ! Que deux personnes... Oui, mais deux au moins on partage son chagrin non ? Moi je suis toute seul avec une hordes de mauvais garçons et de serviteur attendant mes ordres... Je préférerais être à leur place même si je ne connais pas toute l'histoire. Être seule c'est pire que tout. J'aimerais tant pourvoir partager mes sentiments avec quelqu'un de la famille mais il n'en n'est rien. J'espère que ces deux-là s'entendront mieux... Je suis sûr qu'ils s'entendrait bien, ils savent se battre, être généreux... Ils ont tout les deux un bon fond.

- Et si on allait tous manger un morceau pour fêter ces retrouvailles, s'il vous plait ..?

J'essaie s'insister au maximum tout en les regardant tout les deux. Il faut que je viennes aussi au cas où ils se battraient car ils ne sont pas au même niveau malgré que Luna doit être certainement capable de se défendre. En plus, je ne pense pas que son grand-frère riposterait car il a l'ère d'être quelqu'un de très posé. J'aimerai les apaiser mais seul eux peuvent le faire, mais ils y arriveront s'ils sont un poil curieux l'un de l'autre, j'en suis persuadée. J'attends à présent, avec la plus grande impatience, leur réponses, j'espère que sa marchera...
##   
Contenu sponsorisé

 

Le Matin d'une triste nuit. ( Aïsu <3 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Champ de fleur.