Partagez
Alone, alooone... (Katharina ♥)
##   Jeu 9 Mai 2013 - 19:16

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3180
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Je suis blasé. Ouaiiip.
Je veux bien croire que mes élèves soient complètement incultes et stupides, mais à ce point-là, c'est complètement navrant, vous savez ? J'ai envie de manger leurs copies et de m'étouffer avec, tiens. Comme ça ils comprendront que c'est de leur faute, et ils vont déprimer, peut-être se suicider ET je pourrais enfin jubiler. Bon, je serais mort, mais entre-temps, Tomoe aura trouvé mes plans pour créer ma machine à ressusciter les morts et... Non ? Comment ça, « non » ? C'est pas parce qu'elle est une femme de lettres qu'on doit la considérer comme idiote, au contaire ! Bon, par contre, pour ce qui est de construire la machine c'est vrai que je doute qu'elle en soit capable...
Tomoe, je remets ma vie entre tes mains. Ne me déçois pas !
Kof kof. Je crois que c'est ma tarte à la fraise qui m'est montée au cerveau – le sucre, très mauvais pour moi, je raconte dix fois plus de merde qu'à l'accoutumée. Non mais si, je vous assure. Bon, par contre, je vais pas vous mentir ; elle est super bonne. Ça me rappelle le bon vieux temps, avec Cassy, Ana et Dam, quand on allait dans une petite pâtisserie pour en manger une, après les cours. Ouais, sauf que là, je suis alooone. Mais genre complètement ! Je me sens désespéré. Le pire, c'est de voir tous ces petits couples se bécoter autour de moi.
Parce que oui, vous voulez que je vous dise quoi ? Il fait beau, donc les gens normaux sortent – et vu que je suis parfaitement normal, je sors aussi, CQFD. Sauf que vous voyez, je dois être le seul débile à être sorti tout seul. Du coup, je suis aussi le seul pauvre crétin à être assis tout seul à une table en buvant un café et en corrigeant des copies, alors que tous les autres sont en couple, se font des mamours et mangent leur pâtisserie. Alone, alooone... Tiens, je pourrais créer une chanson là-dessus.
Mais le pire du pire, à la base, c'est que j'avais juste mon café, pas la pâtisserie ni rien – en gros la vendeuse me regardait en mode « Mais Aaron, t'es vraiment chiant, tu le sais, ça ? » ou un truc s'en approchant, et a essayé de me foutre dehors à coups de pied à l'arrière-train. Du coup, quand j'ai vu qu'il restait qu'une part de tarte, bah je l'ai prise. Ça m'a bien fait marrer quand j'ai vu les gens me regarder en mode « Une part de tarte ! Volons la lui ! », du coup j'ai pu défendre mon territoire à coups de jus.
Bah quoi ? Juste retour des choses ! Ils le méritaient de toute manière. J'aime pas les gens trop heureux, niarf.
… Faut vraiment que je me trouve une copine... Enfin ouais, non, très mauvaise idée. La dernière en date me harcèle toujours – même si j'avoue que je l'aime encore b-- Oubliez ça. Vu ?
Je me mets à gratter avec plus de force sur les copies, barrant, rayant et corrigeant les fautes. Non mais à certains, il doit leur manquer des neurones, c'est pas possible ! Je savais faire ça à douze ans ! … Enfin peut-être que venant d'une personne qui s'entraînait avec des manuels de prépa en maths c'est pas très judicieux de le préciser. Boarf. Au moins, j'ai une vraie qualité, c'est déjà ça. Bref, je disais ? Ouiii ! Mes élèves sont débiles.
Par contre, je commence à avoir de plus en plus de mal à me concentrer, y a trop de bruit – en même temps, ça commence à être vraiment bondé... Plus personne trouve de place.
Je reporte mon regard sur mes feuilles, avant de les empoigner et de les balancer derrière moi, comme j'avais souvent l'habitude de le faire à la maison.

– Rahhhh, mais ils m'emmerdent ces bandes de na--... zes...

Ahah. Ahah. Oh les jolies feuilles volantes... Tiens, je crois que j'ai assommé quelqu'un avec...
Je regarde derrière moi et adresse un sourire mi-blasé, mi-désolé à la jeune fille qui vient visiblement de se prendre mon paquet de copies dans la figure. Et tout le monde me fixe, ahah. Comme d'hab', quoi !

– Ah, merci, t'as retrouvé mes feuilles ! Elles avaient envie de faire un petit tour, désolé, je m'excuse en ramassant la majorité des copies qui était tombée au sol.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 


Dernière édition par Aaron Williams le Dim 26 Mai 2013 - 23:17, édité 1 fois
##   Jeu 9 Mai 2013 - 21:14

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

... Aaaaaaah mais c'est pour ça ! Particulièrement lente aujourd'hui je manquais me coller une claque sur le front face à ma bêtise. Ouais... J'ai mis mon T-shirt à l'envers... Oh et rigole pas hein, je sais très bien que ça t'est déjà arrivé à toi aussi ! A vrai dire, ce genre d'étourderies n'étaient absolument pas communes dans mon quotidien mais y'a un début à tout comme on dit et puis c'est pas non plus la fin du monde.

Confortablement installée sur un banc je relâchais le col de mon haut léger dentelé sur les manches trois quarts et je me retins de faire un doigt d'honneur au mec qui passait par là et me regardait de travers. Oui, j'ai le droit de mater à l'intérieur de mes vêtements oui, je vois d'ailleurs pas ce qu'il y a d'étonnant là dedans... Soupirant un filet de fumée je grimaçais à cause de l'irritation provoquée par l'étiquette - exactement, sans ça je ne me serais pas rendue compte qu'il était à l'envers.

Il faisait plutôt beau aujourd'hui et même bon, raison pour laquelle je fumais étalée sur un banc d'extérieur dans le village/ville de l'Ecole - et aussi parce que j'ai franchement rien de mieux à faire... Malheureusement. Fumant de nouveau comme pour me consoler, je jetais mon mégot avec précautions à cause de l'épisode de la dernière fois puis je me levais, décidée à remettre mon T-shirt à l'endroit - ce s'rai pas du luxe...

Et pour ça quoi de mieux qu'une pâtisserie ? Esquissant un faible sourire à cette pensée j'entrais dans la petite boutique et je ne pus me retenir de saliver face à l'odeur sucrée ambiante - et peut-être aussi parce que ça semblait être la tendance vu tout ses couples qui se léchait goulûment la poire. Fronçant le nez devant tant de miel - et surement par jalousie parce que je n'avais pas attrapé de beau mâle dans mes filets depuis belle lurette - je fonçais tout droit vers les toilettes - ce serai plus sympa de demander la permission à la gérante mais peu importe, j'achèterai sans aucun doute un truc en sortant donc ça compenserai l'utilisation des chiottes !

Sans attendre donc, j'entrais dans les toilettes et je m'enfermais dans une cabine avant de retourner mon haut et de soupirer de soulagement en effleurant ma fourchette sternale - y'a du vocabulaire hein ! - toute rouge - je suis sensible. Après un rapide coup d'oeil à mon reflet je repassais dans la boutique et je fis quelques secondes la queue pour m'acheter une part de gâteau à la vanille avec une couche de nougatine, ravie d'avance avant de...

... Mais c'est quoi son problème à celui là ??!!! Je rouvris les yeux, ces derniers s'étant fermés par réflexe pour regarder l'audacieux avec un air assassin qui s'affaiblit rapidement - c'est que du papier, y'a pas de quoi mordre... Puis il est plutôt pas mal... Chchchchcht. Essayant de ne pas l’agresser - sans compter qu'il avait l'air un minimum désolé - je le suivis du regard tandis qu'il se baissait pour ramasser ses feuilles et après un soupir appuyé je me mis accroupie à sa hauteur pour l'aider - oui je me sens généreuse aujourd'hui, ça peut arriver !

- La prochaine fois que tes feuilles auront envie de "faire un petit tour", j'aimerais bien que tu me prévienne avant, histoire de me laisser le temps de partir m’abriter souris-je en rassemblant les feuilles que j'avais récupérées.

J'ai donné une fois je compte pas me prendre un paquet de... Copies de maths (?!) en pleine gu*ule tous les jours... Par contre... C'est des copies de maths ?? Un peu surprise je lus rapidement pour confirmer - même si ça se voyait comme le nez au milieu de la figure - et je relevais les yeux sur le brun comme pour vérifier si il avait une tête de prof de maths... Bah pas tellement hein...


Alone, alooone... (Katharina ♥) 887377hjgfyj


Dernière édition par Katharina Taima le Jeu 9 Mai 2013 - 23:42, édité 1 fois
##   Jeu 9 Mai 2013 - 23:41

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3180
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Tout en ramassant mes copies, j'évite de trop me concentrer sur ces yeux verts qui me fusillent littéralement du regard. Euh, oups ? J'y peux rien, j'ai l'habitude de corriger tout ça chez moi, et je les balance assez souvent, ça me calme ! Et ça explique l'état parfois déplorable dans lequel les devoirs finissent par être rendus. J'y peux rien s'ils sont stupides, et qu'ils me tapent sur les nerfs. Sérieusement, vous en connaissez beaucoup des élèves qui écrivent, comme réponse à « Trouver x » : Il est ici → x ?! Parce que oui, moi, j'en connais visiblement beaucoup, des gens qui se trouvent drôles ! D'accord, ça fait rire, une fois, deux fois, mais au bout d'un moment, je commence à manquer de répartie. Les profs de langues, eux, ils peuvent s'amuser au moins ! Genre Tomoe, elle pourrait carrément écrire « Très bon contenu. L'anglais, en revanche... » sauf qu'elle est trop gentille, donc elle le fait pas !
Oui, c'était la minute inutile d'Aa. W. Merci de votre attention.
Je relève les yeux vers la jeune fille lorsque je remarque qu'elle s'est finalement baissée pour m'aider à les ramasser. Woah, je suis estomaqué. Il existe donc des gens altruistes à Terrae ? Vraiment ? C'est possible ? J'hallucine complètement je crois ; mais bon, je vais pas m'en plaindre, pour une fois que je me reçois pas un sucrier sur la tempe...
En plus elle est mignonne ! Un peu jeune pour moi, mais mignonne. Pour la peine, je lui fais mon sourire le plus sexy, va. (Et dieu seul sait à quel point mon sourire le plus sexy EST sexy.) Aaron, mode beau gosse activé : ON. Si Emmy me voit, je me prends une poêle dans les dents, et je me fais séquestrer pendant les trois prochains mois. C'est dangereux vous croyez ?

- La prochaine fois que tes feuilles auront envie de "faire un petit tour", j'aimerais bien que tu me prévienne avant, histoire de me laisser le temps de partir m’abriter.
– Vraiment désolé, je lâche, toujours en souriant.

Je rassemble les feuilles en les tapotant sur le sol, et intercepte son regard dubitatif. Je ne peux m'empêcher de laisser échapper un rire clair en devinant le cours de ses pensées.

– Ça t'étonne ? Je crois que je fais cet effet-là à tout le monde. Oui, je suis bien prof de maths si c'est ce que tu te demandes – même si on dirait pas trop, je sais.

Je me relève et lui tend la main, en parfait petit gentleman que je suis. Ahh, c'est un truc de malade, je suis directement de meilleure humeur, là ! J'ai trouvé quelqu'un à emm-- avec qui discuter pour les deux prochaines heures, minimum ! Tant pis pour les corrections, hein, ce sera pas la première fois que je leur rendrais leurs feuilles un mois en retard. Faut qu'ils en aient l'habitude les cocos ! Comme ça, quand ils feront face aux autres qui les corrigent en une semaine max, bah ils se diront : « Waaah, ils sont cool en fait ! Pas comme l'autre ! » Vous voyez un peu le sacrifice que je fais ?

– Merci pour l'aide. Je t'aurais bien offert un petit quelque chose pour te remercier – et me faire pardonner – mais tu as l'air de déjà t'être ravitaillée. (Je désigne son gâteau.) En revanche, si tu veux t'asseoir, y a encore de la place à ma table, mais je te force pas.

Je jette d'ailleurs un regard à ladite table, et je soupire presque en voyant le bordel – mes lunettes enlevées à la hâte, mon portable qui clignote encore pour un rien, le reste des feuilles, mes stylos rouges quasiment tous vides et, bien entendu, ma part de tarte entamée et mon café. M'enfin c'est ça ou aller dehors, vu qu'y a lééééégèrement plus de place libre.

– Enfin là, y a pas encore de place, mais je peux en faire.

Woah, Aaron, quelle répartie. Ça se voit que ça fait longtemps que tu es pas parti en chasse, toi... Quel loubard.
Je marque un temps d'arrêt, avant de me tourner vers elle, avec "sourire colgate, le retour" :

– Au fait, je t'ai pas demandé ton nom, désolé. Moi c'est Aaron, Aaron Williams.

Et ça rime avec toblerone, pas avec macaron ! (Je me comprends...)



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Ven 10 Mai 2013 - 0:21

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

C'est moi où ça l'étonne que je l'aide ?... Tout en méditant sur la question je terminais de tasser le petit paquets de copies que j'avais pu ramasser puis je redressais la tête pour tomber nez à nez avec un des sourires les plus craquant qu'il m'ai été donné de voir - je crois que je suis en manque, mon Dieu je me fais honte qu'est ce que c'est que cette jeunesse ! Lui rendant un sourire en coin charmeur, à ses excuses cependant je haussais légèrement un sourcil, pas forcément aimable :

- Ca arrive souvent ? voulus-je quand même savoir puisque ça n'avait pas l'air de le choquer plus que ça.


Un peu surprise par contre qu'il se mette ensuite à rire, je l'observais en silence avant de comprendre le pourquoi du comment et de hausser une épaule. Ce qui m'étonnait le plus là dedans c'est qu'il me paraissait bien jeune - ou plutôt que ça voudrait dire qu'il n'avait pas les 20 ans que je lui accordais au départ... Oups.

Passant à autre chose, je louchais sur sa main quelques secondes indécise puis je décidais de la prendre avec un petit "merci" et de me relever sans finalement vraiment m'en servir - j'fais d'la lèche au cas où je me retrouve en cours avec lui ! Non en fait c'est pas vrai...

Tout en tenant la boîte contenant ma part de gâteau contre moi je souris légèrement puis je pesais le pour et le contre à sa proposition tout en avisant d'un oeil moqueur sa table encombrée - il fait un peu désordre le prof de maths quand même, entre le vol de feuilles et la table en bord*l c'est pas très sérieux tout ça.

M'enfin y'avait pas de place libre ailleurs et puisque c'était proposé si gentiment ça me ferait pas de mal d'avoir un peu de compagnie - même si ça me refroidissait un peu que ça soit un prof, allez savoir pourquoi... Surtout que c'était franchement pas mon genre de faire des manières suivant la profession des gens. En fait c'est plus que je le vois un peu comme la directrice genre "pas touche, il t'est supérieur !"...

Breeef. Tirant d'une main la chaise en face de sienne, je redressais la tête quand il se présenta et un nouveau sourire en coin apparu sur mes lèvres charnues tandis que je replaçais une mèche de cheveu derrière mon oreille lentement :

- Mh enchantée - enfin je crois. Je suis Katharina - et t'as pas besoin de connaître mon nom (!) répondis-je sans lâcher mon sourire.


Il était carrément surprenant quand même, ça me dépassait presque - et pourtant il avait rien d'extraordinaire aux premiers abords... Le détaillant rapidement, j'appréciais sa simplicité vestimentaire - pour un prof vaut mieux en attendant - et je remarquais rapidement les quelques reflets rougeâtre de ses iris avant de détourner les yeux pour rester discrète - n'empêche, je me sens presque intimidée, c'est louche...

- Ca fait longtemps que t'es à Terrae ? questionnais-je, histoire de faire la conversation.


Alone, alooone... (Katharina ♥) 887377hjgfyj
##   Ven 10 Mai 2013 - 19:11

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3180
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Ohhh le joli sourire que voilà. Comme quoi, j'arrive encore à produire suffisamment de phéromones pour 'séduire' ces donzelles, c'est rassurant ! Je croyais que mon don naturel avait fini par disparaître, depuis le temps. Héhé. Héhé. Je serais presque fier de moi, là, si je venais pas de manquer d'assommer une pauvre initiée... Eh, en plus, j'avais pas fait gaffe, mais elle est Tonnerre, c'est cool !

- Ca arrive souvent ? 

Ah. Pourquoi il faut forcément qu'on pose la question qui fâche ? Je veux dire, je veux bien être gentil et tout, et même lui dédicacer sa prochaine copie de maths, mais là, faut pas me pousser à me ridiculiser encore plus ! Déjà que je le fais plutôt bien tout seul, si on m'aide en plus de ça, je sais pas ce que ça va donner au final. Un truc bizarre, flippant, avec la moitié de Terrae qui sera privé de courant, très certainement ! Et moi, direction l'hôpital ou la morgue, en fonction de l'humeur de notre cher Hide-hime.
Ahhh, Hide-hime. Elle nous en veut pour notre petite escapade – mais quand je dis qu'elle nous en veut, c'est violent. C'est pas qu'elle fasse la gueule, vous voyez, parce qu'elle fait de toute manière toujours la gueule. Noooon ! Elle, elle boude. Ça doit être ça, son don spécial, je crois : faire la gamine. Hier soir, j'étais parti faire des courses de dernière minutes parce qu'il me manquait des pâtes, et genre elle est arrivée en mode furie et s'est plantée devant moi dans la file, en mode « Oh ! Je suis désolée ! Je ne t'avais pas vu. »
Bref. La plus grande déconvenue de ma vie. Faudra quand même que j'aille lui expliquer que je pouvais pas laisser Gaetano et Emmy partir seuls pour récupérer les gosses. Cette histoire commence à me saouler assez violemment, je crois.
Je reporte mon attention sur la... personne en face de moi, qui venait tout juste de me prendre la main. Ah bah elle a pas eu besoin de mon aide, au final. D'ailleurs, je peux savoir pourquoi elle me fixe avec cette tête ? C'est bon, être prof, c'est un métier comme un autre, hein ! Même si elle doit sûrement se demander pourquoi quelqu'un d'aussi maaaagnifique que moi fait ce métier ingrat, bah, je peux directement dire que c'est parce que j'ai pas le choix. Hideko m'a forcé. J'ai jamais voulu donner des cours à des êtres ignares !

– De temps à autres, mais généralement c'est chez moi donc personne risque de se faire tuer avec. À sortie exceptionnelle, situation exceptionnelle !

En la voyant s'asseoir, mon sourire revient en force. Eh, j'y crois pas, elle a accepté en plus ! Généralement je me fais remballer comme un malpropre ! C'est que tout n'est pas perdu, finalement, hehe. Je rassemble mes affaires pour lui laisser un peu de place, et lit avec amusement la remarque laissée sur l'une des feuilles que je venais de ramasser (« Avec le Q.I. ambiant de cette classe, on pourrait faire plateau de fruits de mer à volonté... ») J'aime être méchant. Ils le méritent tous, de toute manière, ces neuneus !

- Mh enchantée. Je suis Katharina.
– De même.

Je la laisse me détailler avec un sourire. J'aimerais bien savoir ce qu'elle pense, là, quand même... Ça pourrait être marrant. Pourtant, bien vite, je me perds dans ses yeux. Woah. Les siens étaient quasiment de la même couleur... Ça me ramène tellement loin en arrière. Avant Terrae. Avant que tout ne parte en couilles.
J'aime ses yeux, ils me rendent serein. Mon sourire a sûrement dû se rétrécir – sans pour autant perdre de force. Un sourire calme, apaisé. Étrange. Sans faire attention, je glisse le bout de mes doigts le long de la petite cicatrice sur mon arcade sourcilière, souvenir de mon combat avec Kana.

- Ca fait longtemps que t'es à Terrae ?

J'atterris brusquement sur terre suite à sa question, et avale une gorgée de café pour reprendre contenance. Ok, donc les flash back, on évite, tu vas passer pour encore plus bizarre que tu ne l'es ! Si c'est possible...

– Ouais, plutôt quand même. Cinq ou six ans, je sais plus bien... Quelque chose du style. Toi, t'es arrivée il y a peu, pas vrai ? J'espère que tu t'y plais en tout cas.

Genre peut-être un mois, un mois et demi, moins ? Je sais pas, je suis pas devin non plus !
Je reprends ma cuillère en main en attendant qu'elle me réponde, et prends une nouvelle bouchée de ma tarte.

– Rahh, y a pas à dire, elles sont carrément excellentes, je soupire avec plaisir.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 


Dernière édition par Aaron Williams le Sam 11 Mai 2013 - 14:58, édité 1 fois
##   Sam 11 Mai 2013 - 14:28

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

[Hrp : d'solée c'est de ma faute mais j'ai changé elle est sensitive, voilà !]

J'esquissais un sourire à sa réponse puis je le dévisageais - sorties exceptionnelles hein ? Monsieur est un associable ou bien il a trop peur d'assassiner quelqu'un avec ses sautes d'humeur - ouais je prend le vol de papier pour une saute d'humeur, j'ose croire que c'est pas fréquent... M'enfin chacun ses éclats.

Ayant détourner les yeux seulement quelques secondes, je levais le regard sur la cicatrice qu'il tripotait puis je repassais à ses yeux en me demandant quel âge il pouvait avoir - je m'en moquais plus ou moins, parce que ce n'était pas vital, mais ça me turlupinait quand même un peu. Songeuse, je changeais de sujet histoire d'alimenter le dialogue.

Sa réponse me laissa pourtant sans voix et j'entrouvris légèrement les lèvres - ça on peut dire que je m'y attendais encore moins que de recevoir un paquet de copies dans la tronche. Cinq ans ??! Voir six ? Je préférais ne pas y penser. Sans le vouloir, une petite grimace déforma mes traits tandis que j'admirais la table Ô combien intéressante.

- Et... commençais-je avant de trouver que ma question faisait naïve.

Je le fixais comme si il était bizarre puis je pris le temps d'appuyer ma joue contre ma main sans le lâcher du regard :

- Pourquoi si longtemps, je veux dire... Pourquoi tu es encore là ? reformulais-je.


Ca faisait crétin quand même mais c'était déjà mieux que "mais c'est pas trop ch*ant ?". Mais le problème c'est que ça paraissait plutôt intime comme question et je savais pas trop si il y répondrait - j'ai pas besoin des détails, qu'il se rassure juste une petite raison valable... Je haussais une épaule quant à la suite :

- Oui, ça fait 2 mois précisais-je.


C'est passé un peu trop vite...

- Moui, tout est fait pour qu'on s'y plaise, éludais-je, ne lui donnant ainsi pas vraiment mon avis.

Faut dire que je sais même pas si je me plais ici ou non, je suis trop focalisée sur ma privation de liberté et mes délires paranos d'expériences - Hideko cause à propos de scientifiques, si ça se trouve on est bien des cobayes. Tirée de mes pensées obscures - et profondément ridicules/débiles - Aaron me rappela ma part de gâteau que je dés-emballais puisque finalement je consommais sur place - ça sent bon j'ai faim...

... Un peu primitif tout ça... Hum. Piochant une petite cuillère en plastique dans un pot sur la table, je coupais tranquillement un morceau du gâteau que je portais à mes lèvres avant de sourire en coin avec un soupir satisfait - trop bon. Soufflant conn*ment sur une mèche de cheveu rebelle - euh... Après avoir mâché et avalé hein... - je finis par lever une main pour coincer la mèche de cheveu en question derrière mon oreille avant de relever les yeux sur Aaron :

- T'es payé ? voulus-je savoir.


Oulà va-t-il comprendre ?... Boh, quand même !


Alone, alooone... (Katharina ♥) 887377hjgfyj
##   Dim 12 Mai 2013 - 15:03

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3180
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

HRP : Désolée pour la longueur, je me suis visiblement sentie inspirée >.>


Ah. Bon, il me semble que je l'ai sacrément traumatisée, là. Quoi, c'est le fait que je sois encore sain d'esprit (hum hum) après autant de temps passé dans cet asile qui l'étonne ? C'est sûr que quand on voit les tarés qu'il y a ici, on peut se demander comment j'ai bien pu faire : eh bien je suis resté na-tu-rel. Tout simplement. Du coup, j'ai pu m'adapter, et voilà le résultat ! Je suis resté une des personnes les plus normales de l'institut.
Pourquoi tout le monde a l'air sceptique quand je dis ce genre de trucs ?

- Et...

Elle marque une pause, hésitante. M'oui ?

- Pourquoi si longtemps, je veux dire... Pourquoi tu es encore là ? 

Ah, ça c'est de la question qui tue ! On me l'avait encore jamais faite... Je serais presque tenté de dire que j'en sais rien du tout, mais bon, je pense que mademoiselle ne se contentera pas d'une telle réponse, hein !
Tout en prenant une autre bouchée, je me mets à réfléchir – rare, très rare.

– Je sais pas, je me sens bien ici. Terrae est apaisante, et vu que j'avais de toute manière nulle part ailleurs où aller...

Je marque une longue pause, mal à l'aise, conscient que je n'aurais pas dû lâcher ça comme ça. En fait, si, j'aurais pu retourner vivre chez moi, avec Cassy. Et j'y ai pensé de nombreuses fois. En particulier après mon enlèvement, et après ma Masterisation. J'avais besoin de revoir ma sœur, de la serrer dans mes bras, de lui dire que j'étais désolé de l'avoir lâchement abandonnée. Même si ça n'efface pas ce que j'ai fait. Mais je suis jamais parti ; parce que Terrae, au fond, c'est le seul endroit où je me sens vraiment vivant. Je veux dire, maintenant, c'est le seul endroit. Avant, il y avait l'appart' ; et là, ça, si je pouvais y retourner sans avoir envie de pleurnicher comme un gosse, j'y retournerais sans attendre.
Il faut que j'y retourne bientôt, de toute manière. Ça me donnera une occasion d'aller voir la tombe de maman, Ana et Dam. Je suis jamais allé me recueillir sur celle qu'on lui a faite, à lui, d'ailleurs...
Le retour de Cassidy me retourne beaucoup trop la tête, je repense de plus en plus souvent à la raison de ma présence ici.
Je relève les yeux vers Katharina, lui offre un petit sourire. Tiens, je me demande si elle a réussi à identifier mon trouble avec ses pouvoirs.

– C'est ici que je vis, maintenant. J'ai pas de raison de vouloir partir – je suppose. De toute manière, je suis pas si vieux, si je voulais refaire ma vie ailleurs maintenant, je pourrais certainement. Faudrait juste que j'en ai la détermination et l'envie, je pense.

J'enchaîne en lui demandant quand elle était arrivée, et me réponds que c'était il y a deux mois. Deux mois, et ça a pas encore eu le temps de passer me faire un p'tit coucou en cours de maths ? Non mais je rêve ! Je vais finir par bouder : tout le monde me zappe !

- Moui, tout est fait pour qu'on s'y plaise.
– C'est pas complètement faux... je lâche avec un petit rire.

En même temps, Hideko se donne du mal. Mais bon, on va pas entrer dans le sujet.
Je reprends une gorgée de café, et manque de m'étouffer avec lorsqu'elle lance d'un seul coup :

- T'es payé ?

J'ai presque envie de me tordre de rire, mais je toussote en le réprimant.

– Ouais, et même carrément mal, si c'est ce que tu voulais savoir ! On joue aux larbins pour Hide-hime, et au final, on est sous-payés. J'ai déjà essayé de me plaindre et de créer un syndicat, mais personne a voulu me suivre. Cette folle a essayé de me cramer les cheveux, pour la peine. T'y crois, toi ? Et la liberté d'expression ?

Je pousse un soupir à fendre l'âme, et me penche un peu sur le côté. Bon, depuis avant, y a un portable qui arrête pas de sonner à une table adjacente, ça commence à me saouler. Soit tu l'éteins, soit tu décroches, mon gars. Ou au pire, y a cette merveille technologique qui s'appelle « mode silencieux. » Et vu que t'es pas Master Tonnerre, je doute que ton portable prenne vie comme le mien pour te pourrir la vie, donc t'as aucune excuses... Tiens, ça me rappelle que j'ai jeté ma lampe de bureau, je sais pas si je vous l'avais dit. La nouvelle est un peu plus docile, mais j'ai peur que mon réveil essaie de me corrompre pendant que je suis pas là...

– De toute manière, j'ai jamais voulu devenir prof, je reprends en me remettant droit, tout en tentant d'ignorer la sonnerie répétitive à côté de nous. Hideko m'a chopé après que je sois devenu Master, en mode : bon, toi, rends-toi utile et fais cours aux gosses ! Ahah, tu parles, c'est juste un prétexte pour pouvoir me réquisitionner pour faire la compta à sa place... J'ai pas une tête de secrétaire, je suis désolé.

Un nouveau soupir m'échappe, et je m'interromps finalement.

– Bon, il commence à m'emmerder lui.

Je pointe discrètement mon index dans la direction dudit portable, qui explose joliment dans une gerbe de d'étincelles et de fumée. Ah, voilà, ça fait du bien, même si je crois y être allé un peeeeeetit peu trop fort. Bon, par contre, le gars semble ne pas avoir tout compris, et heureusement. En plus c'est un Titan... J'espère que personne m'a vu, sinon je suis mort.
Je toussote pour reprendre contenance, et lance un sourire innocent à Katharina.

– Nous disions donc ?



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Lun 20 Mai 2013 - 18:08

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

[HRP : ... Et c'est réciproque...]

Hum. Je vis à sa tête que ma question non seulement en fait ne rentrait pas dans les normes mais que en plus elle nécessitait un minimum de réflexion. Au moins sa réponse pourra peut-être m'aider. Ce qu'il dit ensuite me parût évident. Il restait parce que c'était bien - et toujours autant sur le long terme - et - surtout - parce qu'il n'avait nul part où aller...

En attendant... J'avais jeté un gros blanc bien collant, le genre de moment où ce n'est même pas que tu n'ai rien à dire, c'est plutôt, voir carrément, que tu sais que ce n'est pas le moment de parler parce que tu préfère laisser l'autre réfléchir encore quelques secondes. Je ne m'interrogeais donc pas sur ce que pouvait bien penser Aaron, déjà parce que logiquement ça doit être en rapport avec son passé et le fait qu'il n'avait pas d'autres endroits où vivre et ensuite parce que je m'en fichais.

... Sauf qu'on va pas laisser tout ça s'éterniser hein ! Je captais le regard du brun nostalgique et je répondis à son sourire par le même, quoiqu'un peu plus large et impatient. Il rajouta donc ce qu'il avait à dire et clôtura le sujet de cette façon, me laissant pensive mais réceptive du message que je croyais avoir compris - affaire classée, de toute manière je n'en voulais pas plus.

Un sourire en coin étira mes lèvres lorsqu'il lâcha un léger rire en confirmant mon affirmation. C'était pas plus qu'il trouve ça presque amusant lui aussi à moins que je me trompe et que sa réaction n'ait rien de particulier. Je pris un nouveau morceau de gâteau tout en attendant sa réponse.

Euh... Je crois que son comportement plus que immédiat devrait me mettre la puce à l'oreille. Du tact Katharina, du T.A.C.T... Ou de l'intelligence, au choix - les deux pourraient être utiles. Le pauvre reprit ses esprits rapidement et je lui adressais une grimace penaude - navrée, vraiment.

... Je ne m'attendais pas à ce qu'il parte dans un discours enflammée sur ses droits bafoués et Hide-hime dont je cherchais encore la signification qui visiblement devait être une personne voir même... Héhé bingo Hidéko ! Bref, je remis les pièces en place avant de hausser un sourcil. Ils n'ont donc aucune formations ? Il éclaira ma lanterne en m'expliquant que le rôle de professeurs était attribué aux masters - j'ai retenuuu !

Il repartit dans ses effusions de revendications tout en me faisant rire - une tête de secrétaire hein ? On peut dire que j'ai vu des secrétaires plus féminines, fardées et ch*antes que lui. Comme il n'attendait surement pas un avis de ma part et que de toute manière à part confirmer je ne me sentais pas très philosophique sur le sujet, je gardais le silence juste assez longtemps pour qu'il bougonne et...

Soudain, je reconnus clairement une explosion et je me retournais avec des yeux ronds comme des soucoupes, complètement choquée. Il... Il a fait explosé le portable ?!! Avisant les restes cramoisie de se dernier ainsi que... La tronche décomposée de son proprio, je refis face à Aaron - parce que j'ai franchement l'air truffe - pour le fixer avec les sourcils légèrement froncés et des yeux toujours aussi écarquillés.

Je tombais sur son sourire innocent et je me détendis un peu bien que je n'avais jamais assisté à ce genre de situation - surtout... 'Fin je sais pas il lui avait fait quoi ce portable ?! Je tiltais que au moment où il avait commencé à râler et avant qu'il ne tende l'index le portable sonnait - et depuis tellement longtemps que ça ressemblait plus à une musique d'ambiance pour moi qu'à un bruit agaçant.

Reprenant contenance lentement, un sourire apparut sur mes lèvres charnues à sa "question-du-mec-qui-veut-avoir-l'air-discret" et je fis mine de réfléchir quelques secondes avant de le regarder à nouveau :

- Mh du fait que tu n'avais pas une tête de secrétaire m'amusais-je, sachant que c'était vraiment pas le cas maintenant.

A vrai dire, je le prenais plus pour une super héro ou un machin radioactif qu'autre chose à présent mais je supposais encore que je m'y ferais, comme au reste, avec du temps et de la pratique. Par contre... Je peux pas m'en empêcher. Je me penchais légèrement en avant :

- Comment t'as fait ça ?!... chuchotais-je, comme sous le choc.


Est ce que en tant que tonnerre j'en suis capable aussi ? Est ce que ça avait un rapport avec le tonnerre au moins ? - Surement mais rien n'était sur, je ne savais pas quel pouvoir était relié à quoi, si ça se trouve y'en a qui contrôle les explosifs je sais pas, je commence à croire à tout ça et je crois que je suis mal renseignée.


Alone, alooone... (Katharina ♥) 887377hjgfyj
##   Lun 27 Mai 2013 - 19:38

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3180
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Ahah, je crois que je l'ai gênée. C'est pas forcément hilarant, mais ressentir une pointe de désarroi me plaque toujours un léger sourire sur le visage, du coup les trois-quarts du temps, bah les gens pensent que je me fous de leur gueule alors que c'est pas du tout le cas. Je sais être sensible, compréhensif et gentil quand je le veux, merci bien ! Bon ça arrive pas forcément souvent, mais soit.
Ce qui me fait rire, c'est ensuite son impatience à passer à autre chose. Ouais, je comprends, c'est gênant, t'as pas envie de savoir et c'est très bien comme ça – la plupart des gens ici sont trop curieux pour mon propre bien. Quoi que, certaines personnes sont assez intelligentes pour comprendre que si on est là, c'est pas pour rien. Le Vide, tout ça, vous savez ? Bah pareil. Nous, Masters, sommes aussi passés par là.
Sa tête, par contre, quand je répondais à sa super question concernant notre salaire (mais franchement, on est sous-payés, Hideko a pas fini de m'entendre !), est assez drôle aussi, et celle qu'elle fait lorsque j'explose le téléphone est carrément hilarante. Parfois, je rêve d'être télépathe, je vous l'ai déjà dit ? Non ? Si ? Siiii, je suis sûr que je l'ai déjà dit ! D'ailleurs, j'y pense pas toujours, mais à tous les pauvres télépathes qui se retrouvent coincés avec mes pensées dans leur étroit cervelet, je suis navré. Paix à leur âme. Où j'en étais ? Ah, oui, le téléphone. Bah, au moins, il a arrêté de sonner, c'est déjà un bon point !

- Mh du fait que tu n'avais pas une tête de secrétaire.
– Ah, ouais, voilà. Non, j'ai pas une tête de secrétaire. C'est pas parce que j'arrive à te résoudre des équations à plusieurs inconnues que je dois être nommé chef comptable ! Si elle pouvait apprendre à utiliser sa calculatrice, ça m'arrangerait sincèrement, je soupire d'un air faussement tragique.

En fait, elle, c'est juste par flemme qu'elle le fait pas. Du coup, elle me le refile. Sauf que je m'enfuis généralement très loin d'elle, quand je sens qu'il est temps de faire les factures ! Du coup, bah, c'est Keitaro qui prend. Et il prend cher. Je suis pas sûr que son cerveau réussisse à comprendre tous les bienfaits que peuvent apporter les maths. S'il veut, il peut toujours s'incruster à mes cours, je pourrais me venger de toutes les fois où il s'est incrusté dans ma tête en lui refilant la migraine ! Oui, j'aime foutre des migraines aux télépathes. C'est pas ma faute, c'est tellement drôle. Suffit de voir Anthony... Le pauvre, il part en dépression à chaque fois qu'il a le malheur de ne plus réussir à se décoller de mes pensées...
Je la vois ensuite se pencher vers moi, semblant très intéressée. Ahah, j'ai attiré son attention, je suis trop fort ! Enfin en même temps... heurm.

- Comment t'as fait ça ?!...

Un petit sourire en coin naît sur mes lèvres.

– J'ai fait court-circuiter l'appareil, je lui réponds à voix basse pour pas attirer l'attention. Du coup, bah... 'fin voilà quoi ! Tu y arriveras aussi avec un peu d'entraînement, mais c'est pas pour tout de suite vu que t'as été initiée depuis pas trop longtemps, à ce que j'en vois.

Ouais, je passe pour un mec trop mystérieux, genre « Je sais tout de toi ! » C'est trop fun de pouvoir faire ça.

– Après, les Feu peuvent créer des explosions directement, peu importe où et quand, mais il faut qu'ils aient atteint le stade de Master. Ça a plein de petits avantages, mais aussi plein d'inconvénients, je grimace.

Je finis ma tarte avec un petit regard déçu. Quoi, déjà ?
Une moue boudeuse s'installe sur mon visage, et je hausse les épaules avant de continuer, bon pédagogue.

– Quand on est Master Tonnerre, on attribue sans le vouloir une charge électro-magnétique à tous les objets fonctionnant à l'électricité aux alentours... Du coup, ils ont tendance à bouger un peu.

Je toussote. Ne pas lui parler de l'épisode de la lampe tueuse, ça le ferait mal.

– Quoi qu'il en soit, certains arrivent mieux que d'autre à contenir cette énergie en eux, mais moi j'y arrive pas du tout. Paraît que c'est parce que je suis un gros boulet, je finis en lâchant un petit rire.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Lun 24 Juin 2013 - 16:27

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Je le fixais pendant quelques secondes avant de finalement me mettre à rire, comme si juste avant j'avais vérifié qu'il soit sérieux. Et il l'étais plus que personne. Très amusée, je hochais la tête en prenant un air convaincu quoiqu'un peu moqueur - gentiment moqueur. Si je me permettais de me fo*tre de lui c'est parce que je pensais qu'il ne le prendrait pas mal.

Cependant, rien avec lui ne me semblait assuré... Je finis par le regarder à nouveau avant d'effectuer une petite moue avec ma bouche, quasiment inconsciemment, histoire d'annoncer mon avis sur le sujet qui était au combien subjectif et inutile :

- Peut-être que c'est une technique de drague conclus-je.

Tout le monde sait se servir d'une calculatrice. Bien entendu je plaisantais, je ne savais même pas pourquoi Hideko l'avait nommé prof ou comptable ou ministre ou je ne sais quoi parce que je me doutais qu'elle avait ses raisons - il faut avouer qu'elle gère bien cet établissement.

Bref ! A ma question, je jaugeais le petit sourire en coin énigmatique qui apparut sur ses lèvres et je songeais que ça présageait une réponse inattendue. Et en effet je souris avec les yeux tandis que les coins de ma bouche remontaient lentement :

- Oh, je ne peux donc pas comprendre, ton niveau est trop élevé pour moi soupirais-je, jouant faussement la compréhension.

Mon ironie se transforma cependant en sérieux. Je plaisantais mais j'étais quand même naïve sur le sujet parce que je ne le maîtrisais pas très bien - pas du tout même. Je posais ma joue contre le creux de ma main tout en le regardant :

- Je suppose que je devrais le savoir mais quand est ce que je serais master ? questionnais-je.

Les Feu pouvaient faire des trucs intéressants... Je me demande comment se partagent les "pouvoirs". Est ce que c'est Hideko qui décide ?... Je repensais à mon initiation et je savais que à part une lumière doré et le comble de mon vide ainsi que bien sur l'apparition de mes "pouvoirs", rien d'extra ne s'était produit.

Je souris à sa remarque. J'ai pas très envie de me sentir comme un aimant entouré de métaux version électrique mais de toute façon ça semblait inévitable - même si son expression ne me rassurait pas trop :

- Bouger ? relevais-je, curieuse.

Il me rappela mon gâteau dont je coupais une grosse bouchée, pensive. Le sucre enthousiasma mes papilles et je continuais de grignoter tout en écoutant la suite et en admirant sa moue boudeuse, légèrement amusée avant de me mettre à rire une fois la bouche vide. La manière dont il venait de sortir être comparer à un " gros boulet" était mythique. 

Surtout que pour un boulet, il était quand même pas trop craignos. Compatissante et désireuse de lui faire goûter, je coupais un bout de la part de gâteau vanille avec une couche de nougatine sur le dessus et je poussais mon assiette vers lui en faisant attention à ses copies :

- Ca explique surement que le portable ait malencontreusement explosé commentais-je à voix basse avant de mettre ma cuillère côté creux contre la langue dans ma bouche.

Je l'observais puis je baissais les yeux sur le gâteau :

- Goûte proposais-je après avoir sortit la cuillère d'entre mes dents.

Je terminais ensuite la part de gâteau puis je jetais un oeil à l'extérieur avant de reposer mes Deux yeux - j'ai récupéré celui qui avait sauté dehors le coquin - sur Aaron :

- Tu fumes ? 

... Ca tombe encore comme un cheveu sur la soupe, j'ai le don...


Alone, alooone... (Katharina ♥) 887377hjgfyj
##   Mer 10 Juil 2013 - 15:45

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3180
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

En la voyant étirer un sourire, et même lâcher un rire, je me cale plus confortablement sur ma chaise, presque satisfait. J'avoue, j'aime bien faire le débile, ça détend un peu. Puis au moins, ça fait rire les autres, donc autant en profiter ! Les gens sont bien trop tristes pour leur propre bien, ici, faut bien que quelqu'un les aide à plus penser à ce qui va pas, eh.
Je suis le Messie, en fait ! (D'ailleurs, si ça se trouve, Jésus-Christ était le premier Terraen, et sa Greffe lui permettait de changer l'eau en vin ?!)
- Peut-être que c'est une technique de drague.
À cet instant, j'avoue que je dois tirer une tête très bizarre. À mi-chemin entre le « WTF » et le « Ahah la bonne blague ! »
Non mais non, Hideko c'est--
Je tousse un peu. « Hideko c'est un peu ma mère ! » Je vais pas lui sortir ça non plus ? Ça ferait un peu bizarre, surtout vu comme j'en ai parlé avant. Puis de toute manière, ça, je le garde pour moi et personne d'autre.
Hideko c'est une amie et ma supérieure, je la vois pas du tout de cette manière-là, et elle non plus, je continue avec un petit sourire amusé.
De toute manière, Hideko est raide dingue de son Ryu, donc ce serait fort peu probable, même en gardant le côté maître-esclave de notre relation. (Bah ouais, c'est à peu près ça quoi...)
Nous continuons ensuite sur ma super performance (hum hum, une Étoile aurait fait la même chose) et sa réaction me tire un léger rire, une fois de plus. Je l'aime bien cette fille, elle a le même genre d'humour que moi... En un peu plus blasé, je suppose ? Boarf, de toute manière je suis unique.
- Je suppose que je devrais le savoir mais quand est ce que je serais master ?
Oh, c'est pas pour tout de suite. L'une de mes élèves va passer Master bientôt... Et ça fait deux ans et demi qu'elle est là, je lui réponds en lui faisant un clin d’œil. Après, ça dépend des gens et j'ai un peu retardé ma décision à cause de petits... soucis.
Je me perds un instant dans mes pensées. Ouais, c'est clair qu'entre son dédoublement de personnalité et ma fugue avec Emmy et Gaetano, j'avais pas trop eu le temps d'y repenser. Ce qui me fait penser que j'ai toujours pas réglé le premier problème, toujours aussi épineux... J'espère ne pas faire d'erreur. Arg.
Mais t'inquiète pas, ton heure viendra aussi, je reprends finalement, tout sourire. Il faut juste se laisser le temps. Rome ne s'est pas construite en un jour, comme on dit !
J'ignore son intervention lorsqu'elle me demande des précisions sur le fait que des objets inanimés puissent bouger. Pas envie de passer pour un taré...
- Ca explique surement que le portable ait malencontreusement explosé, semble-t-elle murmurer, perdue dans ses pensées.
De quoi ?
Oula, j'ai pas tout suivi moi.
Je l'observe ensuite glisser son assiette vers moi et me proposer de goûter. Mes yeux s'illuminent soudainement d'étoiles.
C'est vrai ? Je peux ? Merci !
Hum, non, je ne suis pas un gamin. J'attrape ma cuillère avec un sourire enfantin et prend un petit bout du gâteau.
Ahh, c'est bon, je lâche avec un soupir conquis. T'es un ange, c'est ça ?
Quoi que, moi j'ai déjà mon ange gardien personnel, ça me suffit.
- Tu fumes ? 
Je la fixe un instant en inclinant la tête de quelques degrés, avant de sortir mon paquet de clopes avec un sourire. Moi, au moins, quand je change de sujet, c'est par association d'idées...
Ouaip. Si tu veux, je t'en passe une dès que t'as fini et on sort. Sauf si ma compagnie te dérange, je me moque doucement. Perso, j'en ai marre de mes copies.
Elles me font de l’œil en plus...




HRP : Désolée, je trouve ce post tout pourri >< J'espère que ça te convient quand même... Love ♥



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Lun 22 Juil 2013 - 15:13

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

 ... Ok c'était pas une technique de drague. Je souris, amusé qu'il me sorte ça de la tête aussi facilement. Je m'en doutais... Ou du moins je pensais que c'était peu plausible que Hideko le drague de cette manière surtout. Je hochais donc la tête, signe que j'avais compris. 

Je levais légèrement les sourcils. Il faut deux ans ? Je suppose que c'est logique mais bizarrement je ne m'attendais pas à cette réponse. De toute manière, j'avais beaucoup de mal à projeter dans le futur ici donc on verra bien. Je lui rendis ensuite son sourire. Je ne suis pressée de toute manière. 

Je ne sus pas si c'était fait exprès mais il ne répondit pas quand à ma demande de précisions sur les objets qui bougent. Ca devait être inexplicable... Je n'insistais pas, consciente que je découvrirais certaines choses par moi même.

Levant les yeux lorsqu'il releva mon chuchotement, je souris légèrement. En tant que boulet il n'aurait pas pu aussi bien faire "exploser" ce portable si ? Je me raclais la gorge une fois avant de le regarder pour me faire comprendre :

- Si tu étais un boulet, je doute que tu ai pu faire ce tu as fait avec l’électricité fis-je, espérant ne pas avoir l'air trop stupide.

Mes réflexions ne sont pas toujours d'une profondeur bluffantes, navrée. Je ris à sa réaction alors que je lui proposais un morceau de ma part de gâteau. Je ne pensais pas que ça le mettrait autant en joie - tant mieux.

Il goûta et sembla apprécié. Je ris ensuite, très amusée. Un Ange ? On me le dit souvent. Je me contentais de lui répondre par un clin d'oeil mystérieux, joueuse. 

Evidemment, ma question ne sembla pas avoir de sens même si pourtant ça me paraissait logique - j'avais envie de fumer donc je lui proposais en quelque sorte de m'accompagner. Oui il faut me comprendre, oui mais une fois que le mécanisme est maîtrisé, je ne suis pas si compliquée !

Visiblement un peu surpris, il me sortit un paquet de cigarettes et me le montra avec un sourire que je lui rendis sans peine. Il m'en proposa une mais je déclinais l'offre en sortant moi même mon paquet avec un sourire de plus en plus amusé. 

- Si ta compagnie me dérangeait, ça fait bien longtemps que je ne serai plus là affirmais-je tranquillement.

On peut dire que je suis quelqu'un de plutôt direct.

- Tu m'étonnes marmonnais-je ensuite au sujet des copies.

La patience n'est pas une qualité chez moi... Et l'impatience est bien un de mes défauts. Puisque j'avais terminé ma part de gâteau, j'avisais son bazar, lui laissant ainsi le temps de ranger. Sauf si il laissait tout comme ça...


Alone, alooone... (Katharina ♥) 887377hjgfyj
##   Jeu 25 Juil 2013 - 16:13

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3180
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Je la vois me répondre, les yeux plantés dans les yeux, et j'avoue que ses paroles me laissent interdit quelques secondes. Mon regard se détourne par automatisme, gêné, mais en même temps un peu fier. Il n'est jamais rare qu'on me fixe avant de me demander si j'ai pas obtenu mon titre de Master dans une pochette surprise – et franchement, qu'une fille comme elle, que je viens tout juste de rencontrer, me sorte ça de cette manière, je crois que c'est ce qu'on peut qualifier de miracle. Même mes collègues ne réfléchissent pas autant, et me casent immédiatement dans la catégorie des boulets stupides et incapables d'utiliser leurs pouvoirs correctement. Alors même que je suis au même niveau qu'eux, ma prestance habituelle (kof kof kof) tend plutôt à me faire voir comme la plus nulle des sous-merdes.

Ce doit être la magie des yeux verts.

Je ne réponds pas vraiment, puisque je suis attiré par le bout de gâteau qu'elle m'a proposé de prendre. Les papilles en alerte, j'arbore à nouveau un large sourire conquis. C'est ça, le bonheur !
Lorsqu'elle me demande si je fume, je sors mon paquet pour lui en proposer une, mais elle sort elle-même son propre paquet ; ah, bon, j'ai dû passer pour un boulet. Mais un boulet gentleman, 'tention !

- Si ta compagnie me dérangeait, ça fait bien longtemps que je ne serai plus là.

– Ohhw. Merci beaucoup, je la remercie avec un petit sourire, avant de lui faire un clin d'œil.

Je commence à ranger mes copies en les rassemblant de mon mieux, lâchant un petit « oups » en voyant une tâche de jus de fraise sur l'une d'entre elle. Boarf, tant pis, je l'aime pas celui-là de toute manière !

Une fois fait, je me lève en prenant mes affaires sous le bras, un petit sourire au coin des lèvres.

– On y va ?

Je sors de la pâtisserie en vérifiant qu'elle me suivait, avant d'allumer une clope une fois dehors. Ahh, ça fait du bien. Avisant l'heure sur mon propre portable, je lâche un long soupir. Arf, j'ai promis à Hideko de lui ramener une pile de dossiers d'ici pas longtemps... Faudrait penser à y aller.

– Tu m'excuseras par contre, après ça je vais devoir te laisser. J'ai encore trois tonnes de trucs à faire, j'avais pas vu l'heure.

Une fois terminée, je balance ma clope par-terre pour l'éteindre en l'écrasant, avant de lui faire un léger signe de la main en m'éloignant.

– Allez, passe une bonne journée Kathy ! Et merci pour la compagnie ! Si tu as besoin d'aide dans la maîtrise de tes pouvoirs de sensitive, appelle-moi. J'en suis un aussi, je pourrais p'tetre t'aider. Au plaisir !~

Sur ce, je la laisse seule et retourne chez moi pour aller distribuer mes dossiers... Eh ! Mais je suis prof de maths, moi, pas facteur !


HRP : Désolée, j'ai préféré couper là, j'ai vraiment trop de RP et je m'en sors plus >< Si ça te convient pas je peux encore modifier, y a pas de souci. Je t'aimeeee ma Kathy ♥



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Ven 9 Aoû 2013 - 14:32

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Katharina Taima
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 26
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

HRP : J'en ai trop aussi, chui débordée donc y'a pas de soucis, ce fut un plaisir ♥ Han c'est réciproque !


Il resta silencieux mais je crus déceler dans son regard avant qu'il ne détourne les yeux que j'avais vu juste. En même temps il faudrait être aveugle... Et je peux assurer que ce portable a bien explosé sans qu'il semble levé le petit doigt ou même que ça l'ai fatigué plus que ça, contrairement à moi. C'est ça, le niveau supérieur.

Je lui rendis son sourire lorsqu'il me remercia, ponctué d'un clin d'oeil. Il n'y a pas de quoi, on est sur de pouvoir compter sur ma franchise en toute circonstance - ça doit être une des seules choses stables chez moi... Et encore, je suis capable de ne pas dire totalement ce que je pense si je cherche à être vraiment gentille. Mais je suis tout le temps gentille meuhihuhu.

Restant assise le temps qu'il ramasse tout son bordel, je reculais ma chaise pour lui laisser de la place tout en admirant son travail tâché... Ce qui ne sembla pas plus le perturber que ça - pire, on pourrait presque croire qu'il en serait content. Un prof de maths pareil, c'est vraiment la première fois que j'en croise un... Dommage, ça m'aurait peut-être rendue plus attentive au lycée.

Je confirmais d'un hochement de tête et je me levais, mains dans les poches de ma doudoune sans manche quand il parla d'y aller. Ca fait deux fois que je me fais taper sur les doigts à propos de l'uniforme mais je n'avais pas encore eu le droit à une quelconque remarque de sa part donc j'en conclus que ce n'était pas si grave... Et que je n'étais pas la première à n'en avoir rien à foutre.

Un fois dehors, je m'allumais une cigarette, nos briquets résonnant en coeur et je soupirais d'aise autant que pour évacuer la fumée. Il s'excusa de devoir partir et je haussais une épaule, plus compréhensive que je m'en foutiste. On aurait tout le temps de se revoir, si le coeur lui en disait. 

- Ok y'a pas de problème répondis-je simplement.

Je terminais ma cigarette à peu près en même temps que lui chose qui était rare - j'avais l'habitude de finir avant tout le monde, fumant très vite. Il annonça à ce moment son départ et je souris en coin avant que mon expression ne se teinte d'une légère surprise. 

Kathy. C'est le surnom que me donnait ma mère... Cela sonna tendrement en moi et plus profondément que je l'aurais cru. Bizarrement - pour lui - mon sourire devint plus... Doux et j'acquiesçais d'un petit mouvement de tête. C'est vrai que ce serai pas mal de lui demander un peu d'aide :

- Merci, bonne journée à toi aussi, à une prochaine ! lançais-je en partant de l'autre côté.

Mains au chaud dans mes poches, je me promenais un peu avant de finalement reprendre le chemin de l'institut. C'est fou, on se croirait vraiment dans un village... Beau boulot. Je repérais deux ou trois magasins susceptibles de m'intéresser plus tard puis je partis me mettre à l'abri de la pluie fine qui commença à tomber.


Alone, alooone... (Katharina ♥) 887377hjgfyj
##   
Contenu sponsorisé

 

Alone, alooone... (Katharina ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques.