Partagez | 
J'ai le don de me faire remarquer conn*ment... [privé]
##   Sam 11 Mai 2013 - 16:17

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

Par-fait. Manquant d'oxygène, je fus contrainte de quitter le calme des profondeurs de la piscine pour atteindre la surface. Une fois le visage hors de l'eau, j'inspirais profondément, les yeux encore clos avant de les ouvrir sur... Une marre de sang. Affolée, je poussais des cris aigu en voulant atteindre l'échelle pour sortir de ce liquide rouge et gluant, me débattant tant bien que mal.

Des larmes me montèrent sans que je puisse les arrêter et je les laissais couler à flots sur mes joues pendant que je désespérais de quitter le sang dans lequel je baignais. Il y avait tout juste suffisamment de lumière pour que je puisse me repérer et pas un bruit venait troubler le chaos que je vivais hormis les remouds dans l'eau créés par mes battements de bras et de jambes paniqués.

Horrifiée, je portais mes mains à ma tête en me hurlant que ce n'était pas possible lorsque j'aperçus quelque chose qui flottait lentement dans ma direction. C'était couleur chair et ça semblait arrondi... c'était... Un dos... Un nouveau hurlement jaillit de ma poitrine tandis que je reculais aussi vite que possible, aussi loin de ce cadavre que je le pouvais... Cependant... Je pouvais voir son visage... C'était le siens... Et c'est moi qui l'avait tué.

- hk !!! fis-je en me redressant brutalement.


Le souffle court et le coeur battant la chamade, je collais vivement une main sur le haut de ma tête, l'expression déformée par la peur. Ok calme toi... Me retournant dans l'eau, je posais mes bras sur le rebord contre lequel j'étais appuyée jusqu'ici et je cachais mon visage contre ma peau en essayant de respirer plus doucement - j'espère que j'ai pas fais de bruits... Genre crier pour de vrai.

Décidant que ce n'était pas le moment de penser à ça - surtout que c'était fait - je me laissais bercer par l'eau câlinant mon dos et je tentais de me détendre autant que possible après un énième cauchemar. Il faudrait que je fasse quelque chose... En parler à un spécialiste ça pourrait servir ?... Je déliiiiiiire.


##   Mer 15 Mai 2013 - 21:33

Personnage ~
► Âge : 21 ans, vous y croyez vous ?
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Emmerder les autres c'est bien non?
Humeur : Peux-tu voir la tristesse sans fond qui me broie le coeur ?

Connaissez-vous cette lassitude ? Cette sensation qui vous envahit de temps en temps, qui passe s’éloigne… Moi je la connais, trop bien même. Mais au fil du temps, ce sentiment s’est métamorphosé en tristesse, puis en une solitude qui m’enveloppe maintenant comme une chape de plomb, tel un fardeau bien trop lourd et insupportable. La solitude est un trou sans fond, un puis dont on ne sort pas à moins de le vouloir vraiment.
Ce sentiment je l’ai connu à partir de ce jour funeste, le jour où elle est morte. Vous ne pouvez pas imaginer la douleur que c’est de perdre sa moitié, de voir sa sœur jumelle mourir. Une part de moi est morte avec elle dans cette ruelle. Elle ne le méritait pas, elle ne devait pas mourir, pas comme ça. Et plus jamais je n’ai été la même, comment aurais-je pu ?
J’ai plongé dans ce gouffre qu’étais la solitude et quelques mois plus tard je m’y suis enlisée jusqu’à la taille avec la mort de Damian, enfin mort… Il a disparu, mais au fond n’est-ce pas la même chose ? J’ai perdu l’espoir de le revoir il y a bien longtemps, trop longtemps.
J’ai sombré dans ces ténèbres innommables quand Aaron a disparu à son tour. J’étais détruite et son départ m’a anéantie.

Voilà à quoi je pense, alors que je sens la pluie s’infiltrer dans mes vêtements, qui deviennent transparents.
Je hais la pluie.
Elle me rend maussade, me donne froid, me donne de mauvaises pensées, me rend triste. Merde, je pleure.
Je suis assise sur un banc, dans une petite rue du village de Terrae, et tandis que les larmes ruissèlent sur mon visage, je les laisse couler. A quoi bon les empêcher de tomber, ça ne fera que quelques gouttes d’eau en plus, de toute façon je suis déjà trempée.
Si je suis venue ici, c’est pour me reconstruire, pour retrouver mon frère, pouvoir passer à autre chose, laisser cicatriser les blessures béantes de mon cœur. Mais voilà, maintenant je suis à Terrae, j’ai retrouvé mon frère, et je me vois dans l’incapacité d’aller de l’avant. Je n’y arrive pas, n’y arrive plus. Ils sont là, plus présents que jamais et leur absence, malgré cette apparente présence, me déchire.
Durant un instant je suis tentée d’aller trouver Aaron, de m’effondrer dans ses bras, mais je me ravise. De toute façon à cette heure-ci il est en cours.

J’avise alors le grand bâtiment qui se trouve en face de moi, la piscine. Mouillée, pour mouillée… Je rentre à l’intérieur, m’achète un maillot, me change et vais directement dans l’eau. Peut-être nager m’aidera-t-il à me changer les idées. Sait-on jamais…
Je vois alors une autre fille, allongée sur le dos, en étoile, il n’y a personne d’autre. Je décide d’ignorer la fille, elle ne m’intéresse pas.

Je m’apprêtais à entrer dans l’eau, quand je vis la jeune fille, elle devait avoir à peu près le même âge que moi, se mettre à paniquer. Son visage dépeignait une expression de peur intense et sa respiration était saccadée. Je reconnaissais là certains signes d’une crise d’angoisse puis elle redevint calme et se remit à flotter.
Putain, mais elle est trop bizarre celle-là ! Une seconde elle est tellement calme qu’on dirait qu’elle dort et la seconde d’après elle fait une crise d’angoisse ? Quoique dans le genre je suis pas mal non plus…
Je m’approche alors d’elle, honnêtement je sais même pas pourquoi je fais ça mais il faut croire que je me sens d’humeur généreuse… Ou alors est-ce peut-être parce que je me doute fortement de ce qu’elle peut voir, étant passée par là, bien que je ne la connaisse pas le moins du monde.


-Euh tu vas bien ? Je t’es entendue crier et t’agiter…


[Hrp : Sorry c'est pas très joyeux ><]



Spoiler:
 
##   Lun 24 Juin 2013 - 14:28

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

[HRP : Chuiiiiiiiiiii trooooooooooooop désolééééééééééée pour le retard !!! Et t'inquiète c'était pas joyeux de base...]


Je sursautais en entendant une voix et je retournais vivement. Me détendant lentement, je fondis sur place comme soulagée. Je déraaaaaaaille, déraaaaaaaaaaaaille, déraaaaaaaaahaaaaaaaahaaaaaaaaaaaaaaille. Offrant une grimace à la jeune fille qui me faisait face, je ne savais pas trop quoi lui répondre... Crier et m'agiter quand même... C'te honte. Je me raclais la gorge, la bouche trop sèche pour parler puis je tentais un sourire/grimace penaud(e) :

- Désolée, je ne... M'en étais pas rendu compte dis-je finalement, faute d'avoir quelque chose de correct à répondre.

Eh bah heureusement que en plus de faire ch*er les gens - en dormant tout de même - tu le fais pas exprès. Parce que vraiment... Je m'enfonçais un peu plus dans l'eau, dissimulant ainsi les cicatrices de mon accident de voiture. Un ange passa et je n'avais même pas envie de meubler le blanc, encore un peu entre deux mondes.

Avisant la piscine, je constatais que nous étions seule - ce qui n'était pas étonnant vu qu'il pleuvait des cordes dehors et que seule une dé-séchait comme moi n'en avait pas pris assez dans la gu*ule pour en plus venir faire trempette. A ce sujet, j'avais presque envie de lui demander si elle aussi, elle se sentait pas encore suffisamment imbibée pour être venue ici mais ça faisait pas très... Social..., alors je la fermais encore un peu.

- Je vais bien... finis-je par lâcher, comme si je venais de me souvenir de la question.

... Je vais passer pour une folle... Ou bien pour quelqu'un qui vient de se réveiller - d'un cauchemar en plus de ça. Je soupirais lourdement, peu soucieuse qu'elle le prenne mal puis je regardais mes mains avec lesquelles je commençais à aplatir la surface de l'eau en effectuant des va et viens avec mes paumes vers le bas. 

Bon... Au bout de quelques secondes je relevais les deux billes vertes qui me servaient d'yeux pour l'observer histoire de deviner à quel point je lui fais peur et si elle compte partir ou faire sa vie sans se préoccuper de l'illuminer - soit moi - qui se baigne avec elle ou... Ou autre chose quoi :

- Je suis Katharina... tentais-je genre je fais un effort.

Le sourire aimable par contre c'est pas en option, on verra ça quand on sera plus intime ma belle.


##   Sam 19 Oct 2013 - 17:04

Personnage ~
► Âge : 21 ans, vous y croyez vous ?
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 25
Emploi/loisirs : Emmerder les autres c'est bien non?
Humeur : Peux-tu voir la tristesse sans fond qui me broie le coeur ?

- Désolée, je ne... M'en étais pas rendu compte.

Je haussais un sourcil, dubitative. Comment ne pouvez-t-on ne pas se rendre compte que l'on était en train de faire un crise d'angoisse ? Très bonne question. Je la vis s'enfoncer un peu plus dans l'eau, semblant un peu gênée. Paniquée ? Peut-être, mais qui ne le serrais pas ?
Je l'observais un peu plus en détail, enfin j'observais les parties visibles qui ici se résumaient à son visage. Il était assez fin, mais ce que je remarquais tout de suite furent ses deux orbes d'un vert étonnant qui mangeait son visage. Il s'en dégageait un étrange magnétisme.


- Je vais bien... fit-elle abruptement.

Je hochais la tête, ne cherchant pas à en savoir plus, bien qu'il me paraissait évident que ce n'était pas le cas.
J'aurais voulu lui demander ce qu'elle faisait toute seule dans cette piscine mais je retins mes mots. C'était un peu idiot de lui poser cette question alors que je me trouvais dans le même cas de figure qu'elle.
Les mouvements concentriques qu'elle effectuait à la surface de l'eau provoquaient de petites ondes que je suivais du regard. Ils étaient semblables aux remous de ma vie, semblables à mes malheurs, mes peines. Plutôt étrange comme comparaison...


- Je suis Katharina...

Durant un instant je fus troublée par son regard, parce qu'il me rappelait le mien. Je pouvais y lire un peu de panique, de la souffrance et aussi cette étincelle de défit si particulière.

- Cassidy Williams, répondis-je simplement.

Et maintenant, que devions nous faire ? Rester là à nous fixer comme des idiotes ? Sortir de l'eau ? Repartir chacune de notre côté ? Je me le demandais. Mais je n'allait pas rester planter là à rien faire.

- Il semblerais que je ne sois pas la seule à venir à la piscine un jour de pluie...

Oui c'est une phrase débile et alors ? Je savais pas quoi dire et puis de toute façon je me moque d'avoir l'air d'une conne !

[Hrp : Je suis tellement désolééééééééééééééé >< Je suis inexcusable pour cet énorme retard...]



Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

J'ai le don de me faire remarquer conn*ment... [privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Loisirs. :: Piscine.