Partagez
Que la créativité soit avec nous Blade !
##   Mer 15 Mai 2013 - 21:52

Personnage ~
► Âge : 16
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Midori Sumire
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : emmerder le monde
Humeur : cela dépend de vous

Aujourd’hui je m’étais levé de très bonne humeur, je m’étais enfin habitué à sentir l’énergie du sol et cela me rendais tout joyeux !

Je ne connaissais personne à Terrae du même élément que moi, et je n’avais franchement pas envie de demander la charité à la salle d’entrainement.

J’étais sûr que comme pour le pouvoir de télépathie j’allais pouvoir me débrouiller un peu tout seul, la lecture des pensées de Ruriha était assez chaotique mais pour une première fois j’en étais fier.

Après ma petite balade matinale je me dirigeais vers le champ de fleur, je me disais qu’ici au moins je serais loin des gens donc j’aurais peu de chance de blesser quelqu’un, l’espace est rempli de terre, une aubaine pour moi et les arbres ne m’y générai pas, j’avais hésité au début à aller dans la forêt mais la vision de me prendre un arbre me traversa l’esprit et me fit quitter cette idée pour un endroit plus sûr pour tout le monde ainsi que pour moi.

Une fois arrivé là-bas je pris mes aises, j’avais posé mon manteau, mon sac et accroupi sur le sol, je cherchais à capter l’énergie avec mes mains, jusque-là je sentais cette puissance du sol à travers mes pas, mais je n’avais pas encore cherché à le capter par les mains, je pris quelques minutes à me « connecter » avec le sol, maintenant que c’était fait, il fallait que je trouve la force en moi de modeler la terre, la directrice avait parler de faire le vide dans l’esprit pour se laisser envahir par l’énergie de la terre.

Au moment où je sentais que j’y étais presque, j’avais l’impression que j’allais bientôt réussir à marquer un L en relief dans la terre, c’était mon idée pour une première création, une femme apparut devant moi, au loin, j’avais du coup complétement perdu ma concentration, c’était malin, me mettre une femme devant le nez en pleine concentration, mais mince j’étais venu ici pour être tranquille !

« Bonjour, Bel… Jeune demoiselle, j’étais en essaie de création, je viens d’acquérir le pouvoir de la terre, vous m’avez un peu déconcentré mais je ne vous en veux pas, je m’appelle Midori, et vous ? »

J’étais casé et surtout amoureux maintenant, je ne pouvais plus me permettre de draguer d’autres femmes, alors il fallait que je me retienne de dire aux jeunes femmes inconnues qui se présentent devant moi qu’elles sont mignonnes, ah c’est dur la vie de couple quand même…


Mido-kun.

Que la créativité soit avec nous Blade ! 836754Midolou
##   Dim 19 Mai 2013 - 14:39

Personnage ~
► Âge : 15 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Blade Strenght
Messages : 128
Date d'inscription : 27/12/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Broyer des os, rencontrer des gens, me battre, parler avec mes amis...
Humeur : Je ne veux plus de ce monde où je en suis plus avec mes proches... Enfin, j'ai retrouvé une personne importante pour moi, alors je ne vais pas me plaindre !

J’avais pas envie de me lever ce matin. Franchement, j’étai bien dans mon lit, il faisait bien chaud et puis voilà. Mais voilà, fallait bien que je retourne m’entrainer un peu à maitriser mon pouvoir de Titan qui me parasitait quelques fois. Bah oui, c’est pas cool d’avoir péter plein de trucs dans sa chambre, et surtout de pas pouvoir prendre son frère dans ses bras parce que je lui ai déjà péter plein de trucs à cause de cette force.

Mais au moins ce pouvoir, si jamais je retourne au pays, elle me sera utile et je pourrais me vanter d’être plus forte que tous les amis de mon frère réunis. Mais encore fallait-il que je rentre chez moi, ce qui n’était pas encore gagné.

Aussi une des raisons pour lesquelles je ne voulais pas me lever, c’était affronter le miroir. Nan, je ne suis pas comme toutes ces filles qui complexent à cause quelques soi-disant kilos en trop. Nan, moi c’est parce que je m’attendais vraiment pas aux transformations physiques qu’une jeune fille doit subir. Ça ne m’intéresse pas d’avoir de la poitrine, d’être sexy ou des trucs du genre. Même si les vendeuses dans les magasins de vêtements n’arrêtent pas de me dire que je devrais mettre le peu de forme que j’ai en valeur.

Au final, je me levais mais ne prenais pas e temps de m’attarder sur le choix de mes vêtements. Un pantalon, un t-shirt et une veste au hasard, j’enfilais vite fait mes chaussures, et j’étais sur la route vers la nature.

Je marchais en direction du champ de fleur, je n’y étais allée que très rarement et pas des jours où il faisait beau. Là ça pouvait aller, le temps était pas trop mauvais, il faisait pas trop froid, et je n’allais pas faire ma chieuse pour si peu.

Mais j’étais aussi venue ici dans l’espoir d’être un peu pour respirer. Mais mon espoir s’estompa quand je vis un homme accroupi par terre. J’avais pensé un moment à rebrousser chemin, mais tant pis, j’y allais quand même. Il avait l’air concentré à faire je sais pas trop quoi. Du coup, comme j’avais eu un accès de curiosité, j’allais voir ce qu’il fabriquait. Mais apparemment je l’avai déconcentré, puisqu’il me dit :

« Bonjour, Bel… Jeune demoiselle, j’étais en essaie de création, je viens d’acquérir le pouvoir de la terre, vous m’avez un peu déconcentré mais je ne vous en veux pas, je m’appelle Midori, et vous ? »

Nan mais je rêve. Il allait me dire « belle demoiselle » ? Je le regardais d’un air légèrement méprisant en me disant que c’était un peu un abruti. Mais il m’avait sorti direct après que c’était un Terre. Cooln je comprenais mieux ce qu’il fichait. Puis il s’était présenté et m’avait bien sûr demandé mon prénom. Alors je lui répliquais :

« Moi c’est Blade, je suis Terre Titan, autant dire qu’un mot de travers et je te broie les os en les serrant juste un peu. »

Un air bien menaçant et puis voilà. Je regardais sur le sol en constatant qu’il n’y avait absolument rien ou presque, et que son pouvoir devait vraiment pas être développé. Alors je m’accroupis également à côté de lui, me concentrais et commençait à faire pousser un petit arbre. J’étais satisfaite de ce que je venais de faire et lui disais :

« T’essayais de faire quoi toi ? »


hebergeur d'image

Chef de la B.A.T - Brigade Anti-Timmy
Soyons forts contre cette menace.
Agissons pour que les âmes des CBistes disparus reposent en paix.
##   Lun 20 Mai 2013 - 13:19

Personnage ~
► Âge : 16
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Midori Sumire
Messages : 40
Date d'inscription : 16/03/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : emmerder le monde
Humeur : cela dépend de vous

« Moi c’est Blade, je suis Terre Titan, autant dire qu’un mot de travers et je te broie les os en les serrant juste un peu. »

Au moins c’est clair… J’étais donc devant une fille de mon âge je pense, son air menaçant me fit sourire, mais pas trop car j’avais entendu parler des pouvoirs de titan par Lou, c’était une des deux combattantes qui avait fait du mal à Léon, j’espérais que ce ne soit pas la fille que j’avais en face de moi, quoiqu’elle m’avait dit qu’elle avait la vingtaine…

Après s’être présentée Blade fit pousser un petit arbre entre nous, je ne sais pas si je devais prendre ça comme de la vantardise ou je juste un sous-entendu comme « je peux t’aider moi ! » allez savoir …

« T’essayais de faire quoi toi ? »

Ah merde, je ne m’attendais pas à cette question-là, je réfléchis quelques secondes pour chercher si je disais la vérité, d’avoir voulu créer un mouvement pour écrire dans le sol ou je ne sais pas... Faire pousser une fleur ? Ce n’est pas très masculin tout ça, je me déprime tout seul…
Après un léger soupir auto-moquerie je finis par lui dire mon réel essaie :

« J’essayais d’écrire un prénom dans la terre par des mouvements, j’avais commencé à faire un peu bouger la terre quand tu es arrivée. »


Mido-kun.

Que la créativité soit avec nous Blade ! 836754Midolou
##   
Contenu sponsorisé

 

Que la créativité soit avec nous Blade !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Champ de fleur.