Partagez
Whean leaves have fallen and skies turn to grey... [PV. Eleonore]
##   Lun 20 Mai - 21:23
Anonymous
Invité

Je souris à Aikô. Elle gazouillait doucement sur sa serviette. Oui, encore une fois nous étions toutes deux sorties entre mère et fille dans un endroit des plus paisible de Terrae. Le champ de fleur. J'avais opté pour le coin le plus emplis de lycoris. Malgré le fait que cette fleur soit liée étroitement à la mort, je ne pouvais m'empêcher de l'apprécier énormément et de penser que l'endroit où elles poussaient été le plus tranquille de tout le champ. Mon imagination m'avait même poussée à créer toutes sortes de scénarios étranges à propos de cela...

Il était tôt, 11h et j'avais l'intention de pique-niquer là, ainsi que travailler à mes cours. Depuis que j'étais arrivée j'avais repris les études et m'y penchais sérieusement. Ce n'était pas simple, pas agréable mais je devais le faire. Ne serais-ce que pour mon bien-être personnel quand j'aurais mes diplômes en poche.
Je fermais cependant le cahier et le posais à côté de moi afin de prendre le bébé dans mes bras. Je m'allongeais sur la natte posée à terre et fis de même avec Aikô, excepté qu'elle, était posée sur mon ventre. Je jouais avec ses cheveux noirs ébènes qui bouclaient doucement sur son crâne. Qu'elle grandissait vite.

La demoiselle finit par s'endormir sur mon ventre. Un bras sous la tête, j'observais les nuages. Air Solaire. J'avais déjà tenté d'utiliser mon pouvoir de guérisseuse et il m'avait semblé que je le maîtrisais assez bien contrairement au vent. Cet élément m'échappait totalement pour l'instant. Il me fascinait encore plus.
##   Mar 21 Mai - 0:00
Anonymous
Invité

C'est avec une certaine satisfaction qu'elle s'était levée à une heure plutôt raisonnable, ce matin-là. Elle avait passé une bonne partie de sa matinée à griffonner sur ses anciens carnets, corrigeant d'éventuelles idées devenues obsolètes. Ceux-ci restaient assez bien tenus, propres. Refermant l'un d'eux d'un mouvement, son imagination réclamant une légère pause, elle resta tout d'abord allongée sans un bruit avant de se relever, assez vivement. Quoi de mieux pour trouver des idées que d'aller observer ce qu'elle pouvait trouver dans les alentours ? Notamment à un endroit, repéré la veille, de loin seulement. Les couleurs avaient attiré son attention. Toutes les couleurs semblaient être présentes dans cet endroit. Un champ. Un grand champ, empli de fleurs. Et une pâtissière savait que dans les fleurs, on trouvait une quantité d'inspiration assez étonnante. Malheureusement, l'heure tardive avait reporté son aventure vers cet endroit, et, ce jour là, cela lui paraissait une très bonne idée.

Notre demoiselle arriva rapidement là où elle avait voulu aller. Et tout était bien plus impressionnant qu'elle ne l'avait pensé. La personne qui s'occupait de ce jardin devait posséder un talent incroyable : elle se demanda, sur le coup, s'il produisait également des produits culinaires. Enfin, là n'était pas la question. Son regard parcourut l'étendue florale présente et s'arrêta sur un endroit teinté de rouge. Le rouge. Elle n'en mettait presque jamais, pourtant il s'agissait de sa couleur préférée, de loin. Elle ne put en détacher ses yeux et se mit, lentement, en route. Ses pas étaient lents, évitant le plus possible d'écraser la nature environnante. Concentrée sur la beauté des lieux, l'appréciant, elle n’aperçut pas de suite la femme et son enfant.

Elle s'arrêta complètement en voyant la silhouette du bambin. Sans, tout d'abord, faire attention à la mère. Un enfant, si jeune... Si petit... Ici aussi il y en avait ? Combien ? Leurs parents étaient-ils ici tous les deux ? Seulement l'un d'eux ? Les questions se bousculèrent dans son esprit, très rapidement, avant qu'elle ne fasse le vide à nouveau. Son regard se déplaça un peu, et s'arrêta sur le visage de la mère. Si jeune... Elle paraissait emplie de douceur. Étrangement, cela l'aida à s’apaiser. Elle s'assit sur le sol, lentement, se faisant une place non loin d'elles, au milieu des lycoris. S'arrêtant à nouveau sur l'enfant, elle glisse un léger :

« Bonjour... je peux m'installer ici ? »

Polie, posée, mais encore un peu déconcentrée elle se reprit peu à peu, l'émotion étrange et indescriptible ressentie en voyant la petite se dissipant lentement, laissant place à son calme habituel, autant intérieur qu'extérieur, et certain vu l'endroit où elles se trouvaient toutes les trois.
##   Ven 7 Juin - 15:44
Anonymous
Invité

Je sursautais presque quand j'entendis la voix s'élever à côté de moi. Douce, féminine, jeune... Ce genre de voix qui vont avec quelqu'un d'agréable. Ne pouvant me relever, je tournais la tête dans l direction du son et vis une jeune fille. Jeune et jolie. Elle était assise non loin de nous et nous observait...
Je souris gentiment et répondis avec calme et amabilité:

-Bien entendu. Tu ne nous dérange pas.

Elle me semblait un peu perdue... Comme si quelque chose la troublait mais cette idée se dissipa peu à peu dans mon esprit. Il m'avait semblé un instant qu'elle avait été gênée.
J'avais l'habitude qu'on nous observe étrangement Aikô et moi... En effet il était très rare de voir une élève avec son enfant ici. Avant moi, la seule dans le cas était Hidekosi je me souviens des choses que j'ai appris ici.

Je laissais la demoiselle s'installer à son aise, souriant toujours en sentant son regard poser sur l'enfant et moi. Je me remis à fixer le ciel.

-Moi c'est Makiko au fait... Et elle..., fis-je en passant doucement la main dans les cheveux de la demoiselle sur mon ventre, c'est Aikô.

Je souriais encore plus tendrement en voyant la petite créature bouger sur mon ventre, cherchant à être encore plus confortablement posée.
##   
Contenu sponsorisé

 

Whean leaves have fallen and skies turn to grey... [PV. Eleonore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Champ de fleur.