Partagez
Eleonore, que dirais-tu de faire un détour par la salle des Masters ce soir ?
##   Dim 26 Mai 2013 - 16:04

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Je me passai une main dans les cheveux, les ébouriffant rapidement, tentant vainement de les remettre en place. Je m'étirai, étouffant un bâillement, et me tournai vers Daisuke qui me fixait avec ses petits yeux curieux et scintillants. Son sourire me toucha instantanément, m'atteignant au coeur, et je me relevai pour aller le prendre dans mes bras. Ah, cette sale petite bouille ! Il pouvait vraiment me faire craquer pour tout et n'importe quoi...
    Mon bébé se serra contre moi et joua avec mes cheveux tandis que je retournai m'asseoir à mon bureau pour terminer de lire le dossier de la jeune Eleonore, à qui je faisais normalement passer l'initiation ce soir. Je terminai le dossier au moment où Ryu entra dans mon bureau, après avoir toqué quelques coups doux, des fois que Daisuke dorme, j'imagine. A l'image de son père, Daisuke commença à sautiller sur mes genoux, et tendit les bras vers Ryu. Je ris légèrement, et le posai par terre, où il tenta de se mettre debout pour trottiner vers son père. Il avait vraiment bien grandi déjà... Je l'observai avec amour se ratatiner devant les pieds de mon Master Sonore préféré. Je ris doucement, et me levai de mon bureau pour aller ranger le dossier de la jeune Eleonore... Qui avait vécu une histoire bien dure, encore une. Cette idée me pinça le coeur, mais le rire de Daisuke me ramena bien vite à la réalité. Désormais dans les bras de Ryu, il se serrait contre lui, tout content. Il tourna la tête vers moi, et répéta plusieurs fois "Maman!" en se dandinant avant de reporter son attention sur Ryu. Une véritable pile électrique cet enfant !
    Je penchai la tête sur le côté, attendrie. Je posai mes yeux sur Ryu.

    -Je te le laisse pour ce soir. Je vais m'occuper de l'initiation d'Eleonore. Tu le gardes pour la nuit ?
    demandai-je dans un sourire.

    Oui, c'était sans doute idiot, de ne pas habiter ensemble, alors qu'on était si proche, alors que nous élevions le même enfant... Disons que d'une certaine façon, Ryu était... Comme mon frère. Ce n'était pas le véritable père biologique de Daisuke, après tout.
    Il me répondit que oui, puis déposa un baiser sur mon front, avant de me laisser partir en salle des Masters, m'assurant qu'il allait s'occuper de fermer le bureau derrière moi.
    J'arrivai alors en salle des Masters, je pris ma cape que j'enfilai, laissant encore ma capuche trôner dans mon dos, puis je me tournai vers le Master Sonore qui était présent ce soir. Sa voix résonna dans tout l'institut.

    -Eleonore Raviere est attendue en salle des Masters.


Eleonore, que dirais-tu de faire un détour par la salle des Masters ce soir ? 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Dim 26 Mai 2013 - 17:00
Anonymous
Invité

Cela faisait déjà un certain temps qu'elle était arrivée. Pour beaucoup, les marques du passé auraient encore été présentes. D'ailleurs elle-même se prenait parfois à retrouver ses habitudes françaises pendant un bref instant. Mais sa capacité à s'adapter dans toutes circonstances s'était encore montrée efficace et elle était désormais parfaitement intégrée à l'institut. A cela près que ses journées se résumaient souvent à des balades dans les alentours de l'établissement et à des dessins dans un de ses calepins. Cela pourrait se résoudre plus tard, cependant : elle n'était aucunement pressée. A vrai dire, ce qui avait réellement attiré l'attention de notre demoiselle, et ce avec un certain retard puisqu'elle avait déjà rencontré nombre de personnes avant de le découvrir, c'était les capacités incroyables que possédaient les pensionnaires de Terrae. Elle avait cru à une simple illusion d'optique la première fois, mais force était de constater que les critères de normalité classiques n'avaient pas leur place ici. Cela l'avait incitée à sortir des dortoirs un peu plus souvent et à se rendre dans les endroits les plus fréquentés. Elle ne savait combien de pouvoirs, exactement, pouvaient être représentés. Elle avait hésité à demander cela, un jour, à un jeune adolescent qui devait bien avoir cinq ans de moins qu'elle et les mains littéralement enflammées. Mais en découvrir plus par elle-même était bien plus intéressant : ainsi, elle s'était rendue compte que leur nombre n'était pas illimité en prenant quelques notes quotidiennes. On en retrouvait certains plus fréquemment que d'autres, mais toujours plus ou moins les mêmes. Cette magie, semblant sortir d'un univers fantastique, n'en restait pas moins intrigante.

Ce jour-là ne fit pas exception. Elle s'était levée assez tôt et s'était rendue directement dans la cafétéria. Comme si tous s'étaient enfin décidés à agir une fois qu'elle avait été mise au courant, deux fillettes s'amusaient avec quelques courants d'eau. Elles tentaient visiblement de former des animaux, ou du moins quelque chose leur ressemblant. L'une d'elle perdit le contrôle et se retrouva éclaboussée, éclatant alors d'un rire franc tandis que notre demoiselle se saisissait d'une tartine assez sobre, légèrement grillée. Son regard azur ne parvenait pas à trouver quelque chose de lassant dans l’exécution de leurs pouvoirs, comme si son intérêt était constamment renouvelé. Un peu comme la cuisine, en fait. Les possibilités n'y étaient pas infinies, mais avec un peu de créativité elles parvenaient presque à le devenir : cela, entre autres, constituait un de ses attraits à ses yeux. Et cela, elle le retrouvait de manière non exhaustive sur Terrae.

Le reste de la journée avait été parfaitement commun. Elle avait récupéré quelques livres inutiles à celles qui partageaient sa chambre, en d'autres langues. Anglais, Italien. Russe. Cette dernière langue était particulièrement peu simple à apprendre, d'où son intérêt. Même si une traduction était faite automatiquement depuis qu'elle était ici, bien pratique d'ailleurs, il n'y avait personne de réellement âgé et elle supposa donc qu'à partir d'un certain âge, tous étaient renvoyé dans leur pays d'origine. De ce fait, quelques connaissances supplémentaires, comblant son temps cruellement libre, ne seraient pas une mauvaise chose. Elle s'évertuait, en tailleur sur son lit, à comprendre ce que pouvait bien vouloir dire un mot particulièrement compliqué quand une voix se fit entendre, raisonnant étrangement à travers les murs :

-Eleonore Raviere est attendue en salle des Masters.

Elle s'arrêta de lire et son regard se teinta d'interrogation. Une de ses colocataires, visiblement très enthousiaste, commença à lui clâmer à quel point elle avait de la chance, lui proposant même son aide pour l'accompagner. Cela ne fut pas nécessaire : sa mémoire, efficace, avait déjà retenu le chemin vers les endroits les plus importants et celui-ci là lui avait été trop cité pour ne pas en faire partie. Reposant ce qu'elle avait en main sur sa couverture, plissant d'un mouvement bref son haut crème tout en se relevant, elle hésita à se saisir de son calepin, comme une habitude, mais le laissa finalement à sa place. Cela n'était certainement pas nécessaire là où elle se rendait. Finalement, elle se mit en route, le pas juste assez long pour ne pas trop faire patienter ceux qui l'avaient appelée.

Arrivée devant la grande porte, notre demoiselle ne perdit pas de temps en hésitations ou réflexions. Son naturel « vide » ne l’embarrassait pas de sentiments de peur ou d’appréhension. Son intérêt, en revanche, la poussait vers l'avant. Ainsi, elle toqua par deux fois avant de pousser tranquillement la porte. Elle se glissa à l'intérieur, la refermant presque silencieusement, et s’avança d'un pas dans la pièce, son visage se fendant d'un sourire délicat avant que sa voix, douce, ne s'élève.

« Vous m'avez demandée... ? »

[Bam, pavé ._.]
##   Lun 27 Mai 2013 - 12:04

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    HRP : Je vois ça ._. Je ne te promets pas de faire autant mais de fait, je vais tenter de faire quelque chose de correct quand même >O<

    Lorsque j'eus repéré l'énergie d'Eleonore qui se déplaçait avec sûreté dans l'institut, je fus amusée de constater qu'elle semblait avoir déjà retenu tous les coins et recoins de Terrae. Beaucoup se perdaient... Et surtout, beaucoup ne savaient jamais exactement où se trouvait la salle des Masters.
    Quelques instants plus tard, la jeune fille était déjà devant la porte. Elle était ponctuelle...
    Elle frappa deux coups francs, et poussa la porte, se glissant dans la salle en laissant la porte se refermer derrière elle. Je lui adressai un sourire doux, alors qu'elle prenait la parole.

    « Vous m'avez demandée... ? »

    Je hochai la tête, sans me départir de mon sourire. Elle avait l'air simple, une étudiante ordinaire. Elle ne portait pas l'uniforme, les cours étant finis pour la journée. Une tenue ordinaire, mais qui pourtant suffisait à dessiner les courbes de son corps. Ce n'était pas la fille la plus jolie que j'avais rencontré, mais en parallèle, je trouvais qu'elle avait un petit quelque chose, un détail qui la rendait unique.
    Ses cheveux châtains étaient relativement courts, et sous sa frange deux yeux bleus se détachaient de son visage et de sa peau claire. Ses traits me semblaient fins et ses lèvres étaient fines, étirées en un délicat sourire.
    A mon tour, mes lèvres se fendirent en un doux sourire, et je penchai lentement la tête sur le côté.
    J'hochai enfin la tête pour répondre à sa question.

    -Afin de passer l'initiation, oui. J'imagine que tu en as déjà entendu parler ?
    demandai-je dans un sourire.

    Je laissai un ange passer, silencieuse, attendant sa réponse. C'était une question que je commençais à poser trop souvent, et si parfois j'arrivais à ne pas la poser, la trouvant récurrente, il y avait certaines fois où elle sortait naturellement de ma bouche, et il était trop tard pour que je l'en empêche.
    Finalement, je souris, et repris la parole.

    -En outre, il s'agit de cet instant où tu vas recevoir tes pouvoirs. Tu as le droit de les refuser ou de les accepter, en sachant que si tu les refuses, nous te reconduirons là où nous sommes venus te chercher. En parallèle, si tu les acceptes... Je te demanderais de ne pas sortir de l'institut sans la compagnie d'un Master, car une fois les pouvoirs acquis, les scientifiques chercheront à t'étudier... Et à comprendre le nouveau fonctionnement de ton ADN.

    Je marquai une légère pause. J'avais probablement été trop directe dans mes propos. Je me pinçai la lèvre inférieure, et secouai discrètement la tête pour passer à autre chose.

    -Si tu as la moindre question, n'hésite pas, d'accord ?


Eleonore, que dirais-tu de faire un détour par la salle des Masters ce soir ? 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   Lun 27 Mai 2013 - 19:29
Anonymous
Invité

[T'as pas de bol, elle est curieuse de nature ! x) Par contre, je précise que considérant son diplôme équivalent à celui des lycées japonais et ayant bossé après l'avoir eu (avec un an d'avance, 'tention \o/), elle n'a pas vraiment assisté aux cours depuis son arrivée~ Enfin, elle va t'en parler elle-même :3]

Son regard rencontra presque immédiatement celui de la Directrice. Bien qu'à cet instant elle ne la considéra pas de par son grade, qu'elle ne pouvait que deviner d’ailleurs, mais comme la simple femme qui se tenait devant elle. En un battement de cils, elle prit la peine de détailler la personne qui l'avait appelée indirectement, puisque la voix ayant résonné était masculine. Une belle femme, pour sûr. Même dans l'intimité de la pièce on pouvait apercevoir les nombreux reflets parsemant ses cheveux, qui paraissaient d'une qualité peu commune. Quant à ses traits, fins, bien dessinés, ils ne faisaient que la mettre un peu plus en valeur et lui donnaient un air à la fois mature, respectable, et familier. Maternel, en un sens. C'est sur ce dernier point que sa réflexion s'attarda particulièrement, pendant à peine une seconde. Sans un mot, attendant la réponse de son interlocutrice, elle laissa couler un regard rapide autour d'elles. Tout restait discret, le véritable intérêt du rendez-vous se dévoilait donc bien entièrement dans la japonaise aux yeux étincelants. Et dans ce qu'elle avait à proposer. Gardant son sourire aux lèvres, discret tout de même, elle acquiesça légèrement en guise de première réponse à sa demande. Rares devaient être ceux qui n'étaient pas au courant. Ou alors ils fuyaient leurs dortoirs communs.

« En effet. Pas les détails de son déroulement, cependant. »

Elle se demande brièvement si cela était volontaire, pour garder un effet de surprise auprès des nouveaux arrivants, mais garda son interrogation pour elle-même. Reportant son attention sur ses dires, elle pencha presque imperceptiblement la tête en entendant parler des scientifiques, comme à chaque fois qu'elle butait sur quelque chose. Voilà qui expliquait les grilles imposantes à l'entrée, en tout cas, ainsi que l'affluence de tant de personne spéciales en un seul lieu. Quant à l'étude en elle-même... Elle se remémora ses cours de sciences et autres chimies, quelques temps plus tôt déjà. Rien ne pouvait en effet donner une explication à tout ce qu'il était possible de faire ici. Les moins bons des chercheurs voulaient probablement sauter sur l'occasion. Reproduire ces talents à l'infini serait à la fois incroyable... Et sûrement complètement destructeur. Profitant de sa dernière question, elle sortit de ses pensées et éleva à nouveau sa voix douce.

« Un peu oui. Disons deux, pour commencer. »

Elle sépara légèrement ses deux interrogations, pour plus de clarté.

« Tout d'abord, j'ai vu beaucoup de jeunes, ici. Je présume donc que les adultes moyens rentrent chez eux, plus tard. Pourquoi, en ce cas, ne pas laisser plus de liberté aux plus âgés de ceux qui vivent ici ? Puisque l'intérêt de ces scientifiques reste le même je présume... question de contrôle ? »

Et une pensée qu'elle s'était décidée à présenter. Notre demoiselle continua.

« Également... Si de par cet ADN, elle se retint, avec talent, d'exprimer sa propre curiosité sur le fonctionnement de leurs dons pour le coup, nous devons rester ici. Ceux qui ont déjà été diplômes à un équivalent japonais ont-ils possibilité de trouver une occupation différente ? »

Indirectement, cela était une demande vis à vis de sa propre situation. Elle n'avait aucune envie de reprendre des études qui se révélaient au final souvent trop simples, particulièrement dans un cadre lycéen. En revanche, une petite ville semblait faire partie du complexe, et certains commerces étaient prometteurs... Mais notre jeune femme garda cette pensée précise pour elle, attendant d'abord la réponse.

« Oh. Aussi. La possession de ces pouvoirs implique-elles d'autres conséquences ? Comme des devoirs, ou des aspects plus négatifs, parfois ? »

Elle savait que bien des être vivants possédant des modifications dans leur génome avaient en contrepartie des maux plus ou moins graves. Stérilité, parfois, ou encore simples douleurs passagères. Enfin, rares étaient ces modifications sur l'être humain seul, donc difficile d'en prévoir la résultante. Restait la partie des devoirs. Comme toujours, un grand pouvoir implique de grande responsabilités. Et dans le cas présent, l'expression n'était pas mieux adaptée. Ces questions avaient été dites avec un peu moins de vivacité que les deux premières, comme indiquant qu'il ne s'agissait que d'une simple curiosité. Car, en réalité, sa réponse était déjà toute trouvée. Pour une fois qu'elle exprimait son intrigue naturelle, autant se montrer honnête, cependant, et c'est sans détacher son regard posé de celui de la Directrice qu'elle lui avait répondu.
##   Mer 29 Mai 2013 - 23:06

Personnage ~
► Âge : 25 ans.
► Doubles-comptes ? : Mitsuki & Allen
► Rencontres ♫♪ :
Hideko Honda
Messages : 2660
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Emploi/loisirs : Heuu... Directrice à plein temps, à c'qui paraît.
Humeur : C'est vous qui voyez :3
http://terrae.forumpro.fr

    Deux questions donc... Je m'attendais à une de plus au moins. Mais visiblement je m'étais trompée. pourquoi trois et non deux ? Bonne question. C'était mon intuition. Et puis, en plus de ça, je m'attendais à trois questions, mais... relativement précises.

    Eleonore me semblait être une fille réfléchie, et... Intelligente, malgré tout.

    Je gardai le silence, attendant ces questions. La première me surprit légèrement. Je crois qu'avant tout, elle était observatrice... Je décidai d'écouter d'abord toutes ses questions pour y répondre.

    Sa deuxième question me fit légèrement sourire. Voilà donc la raison pour laquelle j'estimais qu'elle devait être un minimum intelligente... Parce qu'elle était déjà diplômée. Au moins un minimum. Ce qui n'était absolument pas le cas de tout le monde ici ! Au contraire, on ramenait parfois ici des personnes de 21 ans qui décidaient de reprendre leurs études, n'ayant pas eu l'occasion de le faire plus tôt. Bon, pour autant, ces personnes n'étaient pas bêtes, hein ! Je tiens à le préciser. Et puis, en contrepartie, beaucoup d'étudiants ici étaient... Jeunes. Et n'avaient pas eu l'occasion encore de finir le lycée, ou même d'y entrer.

    Je reportai mon attention sur la situation présente, m'apprêtant à répondre, lorsque mon ego fut ravi d'entendre une troisième question. Je le savais ! Je le savais ! Jamais deux sans trois... Je savais qu'elle allait poser 3 questions !

    Je souris. J'allais finalement répondre à sa dernière question en premier.

    -Les pouvoirs n'impliquent rien personnellement. Nous vous demandons simplement... De ne pas tout casser avec. Et, selon votre volontariat, de partir en mission lorsque cela est nécessaire pour aller aider d'autres enfants dans le besoin... Comme tu as pu l'être ou comme d'autres comme toi ici ont pu l'être.

    Je penchai ma tête sur le côté et marquai une légère pause.

    -Ensuite... Effectivement, si tu as déjà été diplômée, les cours ici ne te sont pas réellement utile, sauf si tu as vraiment envie de profiter des cours de sport, de musique ou ce genre de chose... Autrement, les cours de maths, de langue et j'en passe ne doivent en effet pas t'être réellement utile. C'est pourquoi, souvent dans l'année, nous proposons aux élèves de Terrae des petits boulots dans le village, afin qu'ils puissent récupérer un peu d'argent, ou encore pour qu'ils passent un peu de leur temps libre à faire quelque chose de réellement utile.


    Je lui adressai un clin d'oeil entendu.

    -Enfin...


    Je marquai déjà une pause, cherchant comment organiser ma réponse pour qu'elle soit claire et non pas hasardeuse, un peu brouillon, et difficile à comprendre. Car oui, souvent, très souvent même, j'étais compliquée à comprendre. En même temps, si je faisais tout le temps l'effort d'être compréhensible, ça se saurait !

    -Concernant le fait qu'il n'y ait pas de personne adulte véritablement à Terrae... Cela est notamment dû au fait que l'institut n'est pas ouverte non plus depuis... Vraiment longtemps. Les Masters qui sont ici ne sont pas là depuis plus de 5 ans, et la majorité est arrivé ici relativement jeune. De plus, lorsqu'un élève passe Master... Il y a quelque chose de nouveau, d'étrange, d'unique qui se produit... Et d'une certaine façon, on a l'impression que les Masters ne vieillissent plus, ou semblent le faire plus lentement, physiquement parlant surtout. Mais en même temps, nous faisons plus âgés... Enfin, là n'était pas réellement ta question, excuse-moi.


    Je laissai un ange passer. Quand je disais que j'arrivais facilement embrouiller les gens dans mes explications ! Je tourne toujours autour du pot sans véritablement en venir au vif du sujet !

    -Pour répondre véritablement à ta question... Nous laissons les Masters faire plus facilement ce qu'ils veulent ; ils sont capables de se défendre et de faire face aux scientifiques lorsqu'ils quittent l'institut. En revanche, un élève, même déjà âgé de la vingtaine, qui ne sait pas se servir de sa magie sera toujours en danger face aux scientifiques... C'est pourquoi nous ne laissons malheureusement pas autant de liberté que nous ne le souhaiterions.


Eleonore, que dirais-tu de faire un détour par la salle des Masters ce soir ? 385993Hidesignature
Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

Eleonore, que dirais-tu de faire un détour par la salle des Masters ce soir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle des Masters.