Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Quand des membres des deux familles les plus sadiques du monde se rencontrent... [PV Dan]
Mer 29 Mai 2013 - 13:12
avatar
Féminin

Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !

Il était précisément cinq heure et quatre minutes du matin et le soleil n'était pas encore levé. La nuit était donc encore fraîche et l'Institut de Terrae était particulièrement calme. Aucun étudiant n'osait sortir à une heure pareil. Aucun... Hormis la petite Road Arakan. Cette dernière ne savait pas du tout si elle avait le droit de sortir de sa chambre à une heure pareille, mais si le règlement des lieux précisait un couvre-feu pour les élèves, il ne précisait pas une heure pour se lever. De toutes façons la plus part des étudiants étaient des adolescents et quand ils n'était pas de grand flemmards, les Terraens avaient trop à faire pendant leurs journée pour songer à dépenser leur énergie inutilement la nuit. Bon d'accord il devait bien y avoir quelques rebelles qui sortaient après le couvre-feu, mais quoi servaient les règles s'il n'y avait personne pour les transgresser ?

Dans tous les cas, Road n'était pas réveillée ce matin pour commettre des entorses au règlement, mais pour profiter de ce calme et dépenser son surplus d'énergie dont elle était toujours envahit en faisant un jogging dans l'Institut. Depuis son arrivée ici, la petite c'était imposer ce 'rituel' que de courir le matin avant que le soleil ne se lève. Ainsi elle ne perdait pas l'endurance qu'elle avait acquise grâce à son enseignement d'Assassin. D'ailleurs elle continuait aussi de travailler ses réflexes ainsi que sa manipulation des armes sans oublier la dissimulation. Certes, la petite ne gardait pas forcément un très bon souvenir de ses anciennes leçons, mais elle avait toujours fait de son mieux pour faire honneur à sa famille alors même si elle n'aimait pas beaucoup ces derniers, elle gardait une certaine fierté à être une Arakan. De toutes façons vu le tatouage qu'elle avait sur le front, il lui était impossible de renier ses origines.

La petite avait bien conscience qu'en entretenant autant ses capacités d'assassin, elle en effrayait beaucoup et c'était pire depuis qu'elle avait laisser son acolyte, Allen à deux doigts de la mort. Maintenant, lorsqu'elle se promenait dans l'Institut, Road voyait certaines personnes s'écarter de son chemin, chuchoter à son propos ou lui accorder des regards tristes plein de compassion. Mais jamais elle n'avait reçu d'insulte directe ! A croire que les étudiants de Terrae n'était pas bête au point de juger une personne juste pour une de ses actions... Même si blessé quelqu'un juste sur un coup de tête était un peu spécial, surtout lorsqu'il s'agissait de son meilleur ami. enfin, Road était habituer, il fallait croire qu'elle ne faisait du mal qu'aux personnes auxquelles elle tenait le plus. Elle en avait d'ailleurs conclu qu'il serait mieux qu'elle ne se fasse plus aucun ami pour éviter de nouveaux accidents... Seulement c'était impossible pour Road de ne plus parler avec personne comme il lui était impossible de rester immobile plus d'une heure. A moins qu'elle ne soit séquestré dans une pièce vide et attachée fermement avec des chaînes. Mais là encore... La petite prendrait ça comme un défi et finirait pas réussir à sortir... De toutes façons avec sa téléportation, il était très difficile de l'enfermer très longtemps.

Traversant une bonne partie de l'institut, Road ne ralentit pas le rythme, malgré les drôles de bruits qu'elle avait entendu derrière elle. Feindre l'ignorance était un entraînement également pour l'étoilisée. Ah ! Parce que oui ! Maintenant Road était étoilisée ! Depuis à peine une semaine, certes, mais elle avait connu quelques difficultés suite à ça. Non pas avec d'autres personnes, ni avec ces objets électriques avec qui elle entretenait une bonne relation maintenant, mais avec ses propres émotions. Combat assez compliqué il fallait dire aussi que savoir Allen à l'hôpital par sa faute n'avait pas laisser la petite indifférente. Elle c'était remise en question plusieurs fois durant ces jours. Mais maintenant elle était sûre d'elle. Elle savait qu'elle devait s'entraîner et devenir rapidement Master pour pouvoir aider Hideko. Cette cause était assez noble d'un sens et la petite se félicitait d'un tel projet d'avenir, seulement elle ne savait pas se qu'elle ferait avec sa famille. Ces derniers avaient essayer de la contacter une fois, par lettre, mais à cette époque la petite était encore trop fragile émotionnellement parlant et avait brûlé la lettre. Peut-être que si aujourd'hui ses parents lui écrivaient elle pourrait trouver une solution moins radicale. A cette seule pensée, Road s'étonna elle-même, depuis quand voulait-elle rester en bon terme avec sa famille et éviter tous problèmes avec eux ? Sûrement depuis peu de temps mais... Elle avait gagner en maturité depuis qu'elle était à Terrae, elle ne pouvait pas le nier !

Soudainement, la petite modifia sa trajectoire, se permit un sprint sur la dernière ligne droite et rentra dans le bâtiment en face d'elle pour en monter les escalier à toutes vitesse et se poser sur le toit de l'institut. Elle observa pendant un instant le ciel étoilé. Le soleil prendrait encore quelques minutes, voir une heure pour se lever. Road sortit donc sa dague qui ne la quittait jamais et commença à la faire tourner entre ses mains. Assise, les jambes dans le vides, si un personne arrivait, il pourrait hurler de peur en voyant une petit assise, prête à tomber qui en plus jouait à lancer et rattraper une dague qui ressemblait à tout sauf un jouet !
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/



Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 30 Mai 2013 - 21:40
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Dan finit de signer le dernier papier de la troisième pile que son père avait envoyé. Bien qu’il soit à Terrae, il était contraint d’aider son père avec la paperasse, et certaines affaires. Après tout, être héritier d’un grand groupe financier influent n’était pas de tout repos. Beaucoup pensaient que Dan Ushiromiya était chanceux comme tout, riche, beau, il pouvait avoir tout ce qu’il voulait. Mais ils ne savaient pas que l’argent ne faisait pas forcément le bonheur, et tout le boulot qu’il avait à faire. Dan relut une dernière fois la feuille qu’il venait de signer. C’était une autorisation pour aller négocier un prix pour une entreprise, et en faire une des filiales du groupe. Dan rangea la feuille dans la pile, et posa cette-dernière dans un coin de sa chambre, où déjà cinq autres piles étaient soigneusement rangées.
Il était allé demander à la directrice une autorisation de sortie de Terrae avec son cousin pour aller régler quelques affaires familiales. Au début, ce n’était pas forcément la joie chez Hideko, mais elle finit par accepter. Dan n’était pas un élève qui la faisait chier comme sa petite-sœur, mais ce n’était pas pour autant qu’on pouvait le qualifier de sage. C’est juste qu’en venant ici, il s’était laissé entraîner par cette ambiance calme, sans problèmes, et amicale. Au final, il s’était affaibli, comme le lui avait dit son grand-père dans sa dernière lettre. Quelque part, Dan savait que son grand-père le mettait au défi, car il connaissait son petit-fils : seul le challenge pouvait le faire changer. Mais, il redoutait tout de même ses paroles, car cet homme était dangereux. Quand il disait quelque chose, il le faisait. Et Dan n’avait pas particulièrement envie qu’il touche à son héritage.
Bien qu’il paraissait calme et social, Dan ne l’était pas. Il était une personne qui avait un masque pour mieux attaquer. « J’embrasse mon rival, mais c’est pour (mieux) l’étouffer. », une citation de Racine, était la parfaite description de Dan Ushiromiya. Et peut-être même celle de la famille Ushiromiya. Il n’était pas n’importe quel héritier, il n'était pas un fils à papa, c’était quelqu’un d’indépendant, qui possédait un égo un peu surdimensionné, mais également très vif d’esprit et intelligent. C’était pourquoi on le craignait, et on le craint toujours. Akari, celle qui est très dure à impressionner et à faire peur, même elle, elle le craignait et avait pour lui un profond respect. Son caractère de Dom Juan n’était qu’une façade, il jouait par plaisir. La haine envers un amour perdu ? Peut-être, mais le temps avait réussi à tout cicatriser. Donc, oui, maintenant, ce n’était que pour le plaisir. Les femmes… toutes des trompeuses.
Il finit ses piles très tard la nuit. Mais bizarrement, il n’arrivait pas à dormir. Peut-être parce qu’il venait de recevoir quelque chose qu’il attendait depuis pas mal de temps. Des tonfas d’acier. Il aimait beaucoup ces armes, simples à manipuler, et pas banales du tout ! A Terrae, on ne voyait que des couteaux, des sabres, des aiguilles… les seules qui avaient une faux étaient Celia et Akari, et encore, elles ne l’utilisaient qu’en cas d’urgence. Il déballa une énième fois ces bijoux, et les admira. Vraiment, c’était très joli. Il avait demandé de le faire au meilleur fabriquant, et le prix valait la qualité ! Après les avoir admiré, Dan regarda sa montre qui affichait 23.00h, et eut la merveilleuse idée d’aller se coucher.
Il se réveilla néanmoins à cinq heures, dérangé par des bruits douteux venant de la chambre d’à côté. Il avait horreur qu’on le réveille, et encore plus quand c’était pour de telles conneries. Il s’étira, et donna un grand coup de pied dans le mur, qui trembla. Il eût l’impression qu’il allait s’effondrer, mais non, il tenu le coup. Heureusement qu’il n’était pas titan. Il n’oublia pas d’ajouter un très gracieux :

- Vos gueules !


Une fois réveillé, Dan n’arrivait pas à dormir. Il se décida donc de se lever, de prendre une douche bien froide, et de s’habiller. Il prit une chemise noire, et un jean noir aussi. Et bien entendu, il n’allait pas sortir en mocassin, mais en basket signé Adidas. Il savait que les chemises le rendait encore plus séduisant qu’il ne l’était déjà, et son instinct lui disait qu’aujourd’hui il en avait besoin. Il allait sortir de la chambre, quand quelque chose attira son attention. Ah… oui, ses tonfas. Pourquoi ne pas les essayer ? Il les prit avec lui, les introduisant dans sa ceinture. Ca faisait genre pistolet. Mais comme ils étaient entièrement noir, et qu’il faisait sombre, on ne les voyait pas.
Il erra sans destination, avant d’avoir une petite idée. Le toit de Terrae était devenu un endroit très… « branché » en ce moment. Et jamais il n’avait mis les pieds là-bas. Et c’est avec curiosité qu’il s’y dirigea. A son grand malheur, une… fille, plutôt petite, genre gamine pour lui, était assise et jouait avec sa dague. Il ne fit pas de bruit, puisque il avait envie d’observer le lever de soleil en paix. Et il n’aimait pas les gamines. Surtout celles qui trainaient avec des armes à cinq heures du mat’. Bon, lui n’était pas mieux mais même. Ses yeux s’éclairèrent d’admiration en voyant le soleil se lever. Quel spectacle magnifique. Une douce brise vint caresser son visage. Il avait déjà vu un lever de soleil plusieurs fois, mais il se sentait toujours aussi bien, et était encore et toujours émerveillé. Une fois le petit spectacle terminé, il prit enfin la parole. Non, il n’aimait pas trop taper la discute avec des gamines… mais sa nature curieuse prit le dessus.

- Qu’est-ce-qu’ une enfant vient faire ici, à cette heure ?

La voir assise ainsi ne lui faisait pas peur. Après tout, qu'elle tombe ou pas n'était pas son problème. De toute façon, elle se mettait en danger toute seule, donc bon... Dan égoïste, cruel et méchant? Nooon....
Voir le profil de l'utilisateur




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 27 Juin 2013 - 23:28
avatar
Féminin

Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !

[désoulé du retard >< ]

Toujours assise à regarde l'horizon, Road entendit la porte qui menait vers le toit claquer. Quelqu'un venait d'arrivé ici, elle sentait même sa présence, mais à quoi bon ce retourner, il finirai bien par partir. Il se passa donc un long moment de silence où le soleil reprenait petit à petit ces droits sur le ciel. La petite admira le spectacle sans bouger. Le lever du soleil avait beau être une chose banale qui se reproduisait tout les jours, c'était juste magnifique et Road ne pouvait pas s'empêcher d'être captivée par les premier rayons du soleil à chaque début de journée.

- Qu’est-ce-qu’ une enfant vient faire ici, à cette heure ? 

Se retournant immédiatement Road observa un instant son interlocuteur étonnée. Elle ne pensait pas qu'il viendrait lui parler et elle n'aimait pas trop non plus cette question. Elle se leva en rangeant sa dague sous sa jupe et leva la tête pour planter son regard dans celui du jeune homme.

- Parce qu'il y a une heure à partir de laquelle les "enfants" sont sensé être réveillé ?

Ces préjugés sur les jeunes énervait Road au plus haut point. Certes, elle était une enfant et voulait bien l'avouer, d'ailleurs elle n'avait pas envie de grandir pour autant. Mais elle n'aimait pas qu'on lui fasse des reproches de ce genre, comme si tout les enfants étaient les mêmes. Comme si ils étaient tous des petits imbéciles qui devaient ce couché à 20h30 et se réveillé à 9h tout les matin et pleurer tous leur mère à chaque fois qu'ils devaient aller à l'école. Non mais vraiment. C'était qui ces clichés ? De toutes façons Road ne savait même pas ce qu'on pouvait désigné par un enfant "normal". Celui qui avait une famille aimante qui s'occupait bien de lui ? La petite n'avait aucune idée de ce que c'était que d'être soutenu par sa famille dans chaque projet qu'elle faisait. C'était à peine si elle comprenait le sens des mots compassion et amour en venant ici.

L'étoile soupira longuement, ce jeune homme ne savait sûrement pas qu'il s'adressait à une enfant qui n'avait plus grand chose d'enfantin en elle. Enfin si, elle gardait cet esprit joueur qui embêtait tant les plus âgés et cette petite taille ainsi que l'agilité qui allait avec.

- M'enfin, si je suis là à une heure pareille c'est parce que c'est plus agréable je trouve de courir le matin quand personne n'est réveillé pour ensuite admirer le lever du soleil.

Finissant sa phrase avec un petit sourire moqueur, Road ne lâcha pas son interlocuteur des yeux et reprit :

- Et qu'est ce qu'un jeune homme de ton âge fait ici à une heure pareille ?

Et oui, si ce garçons pensait sérieusement que l'étoile le laisserait sagement posé des questions sans qu'elle obtienne rien en retour, c'était raté ! Et si ce n'était pas courant pour une petite fille de se lever aussi tôt pour sortir et venir sur le toit, il en était de même pour un jeune homme aussi beau qui devait avoir d'autre chose à faire que de regarder le lever du soleil. Peut-être n'arrivait-il pas à dormir ?
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/



Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 14 Juil 2013 - 20:16
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

La réaction que sa question suscita chez la dîte « gamine » le fit sourire. Vous savez ce sourire très moqueur, mais assez hautain aussi. Lorsqu’il la vit ranger sa dague sous sa jupe, il ne comprit pas toute de suite. Ce n’était pas forcément (selon lui) le meilleur endroit pour ranger ses armes. Surtout pour une fille en jupe. Il la regardait en mode « wtf », un peu surpris quand même. Il ne cilla pas lorsque son interlocutrice planta son regard dans le sien.

- Parce qu'il y a une heure à partir de laquelle les "enfants" sont sensés être réveillé ?

Oui, c’était évident. Tous les matins, pour aller à l’école, les bambins devaient se lever à au moins 7.30h. Et bien entendu, il fallait se coucher bien tôt pour être en forme en classe. Ces horaires lui rappelaient son enfance très stricte et encadrée par sa famille. En tant qu’Héritier, il avait sur ses épaules un grand fardeau qui s’appelait « responsabilité et espoir ». Dès son plus jeune âge, ses aînés l’avaient… formaté. Oui, c’est ça, c’était bien le mot, « formaté ». De toute façon, il savait qu’ils étaient tous formatés dans ce monde. Même à Terrae.
Il aurait bien voulu, lui, grandir comme un enfant normal. Aller au parc jouer avec ses copains, se salir en faisant des matchs de foot, perdre, fêter son anniversaire entre potes, avoir des faiblesses à l’école pour essayer de s’améliorer… être libre. Oui, c’était ça. Un enfant est libre, l’esprit d’un enfant n’a pas besoin de réfléchir, il ne pense qu’au présent, et ne se soucie pas du futur. Il aurait bien voulu avoir cette vie là, une vie ordinaire. Une vie comme tout le monde. Sans avoir à se cacher du public, pouvoir faire des erreurs… et il savait qu’il n’était pas le seul à y penser dans sa famille.

- M'enfin, si je suis là à une heure pareille c'est parce que c'est plus agréable je trouve de courir le matin quand personne n'est réveillé pour ensuite admirer le lever du soleil.

Elle n’avait pas tort, tiens. Il hocha la tête, un petit sourire aux lèvres. Parfois, la solitude était de bien meilleure compagnie qu’une personne.

- Et qu'est ce qu'un jeune homme de ton âge fait ici à une heure pareille ?


Il s’y attendait. Rien qu’en voyant son expression, ses yeux qui n’ont pas la candeur qu’ils devraient avoir, il avait su que cette « gamine » n’en était pas forcément une. Sans oublier la dague sous sa jupe. Il avait compris qu’elle n’était pas une enfant naïve, mais plutôt une jeune fille plutôt mature pour son âge, et qui semble avoir du caractère. Il plongea dans son regard, toujours un petit sourire amusé aux lèvres :

- Il paraît que les enfants doivent se réveiller au moins à 7.30h pour se préparer à aller à l'école... Je ne vois pas ce que tu veux dire par « de ton âge ». Figure-toi que je n’ai que dix-huit ans.


Puis, il continua :

- Je n’arrivais pas à dormir, et plutôt que d’écouter les bruits étranges de la chambre d’à côté, je me suis dit que voir un lever de soleil serait plus agréable.


D’ailleurs, tout à l’heure, il irait en toucher quelques mots. Surtout à la fille qui hurlait presque comme une dinde… Aucune élégance. En tant que jeune homme poli et galant, il demanda avec un petit sourire séduisant :

- Puis-je connaître le prénom de la jolie demoiselle en face de moi ?
Voir le profil de l'utilisateur




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 22 Aoû 2013 - 17:07
avatar
Féminin

Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !

[désolé pour le retard >< (mon dieu ! J'ai marqué esxactement la même chose au début de mon post précédent et j'en ai même pas fait exprès O.O)]

Debout, face à son interlocuteur, la différence de taille entre Road et le jeune homme se voyait bien. Pourtant cela n'effrayait pas la petite qui avait fini par avoir l'habitude de sa taille réduite et de toutes façons elle n'avait que quatorze ans donc elle pouvait encore grandir. Il se passa donc un court moment pendant lequel les deux étrangers s'observèrent avant que le jeune homme ne reprenne :

- Il paraît que les enfants doivent se réveiller au moins à 7.30h pour se préparer à aller à l'école... Je ne vois pas ce que tu veux dire par « de ton âge ». Figure-toi que je n’ai que dix-huit ans.

Road au un sifflement admiratif. Alors comme ça les enfants normaux ne se levaient pas en même temps que le soleil, mais plus tard pour ensuite aller à l'école... Intéressant. L'étoile savait bien qu'elle n'avait pas été élevée normalement, mais elle trouvait ça bizarre de se lever à une heure pareille. Chez elle, il y avait toujours eu un domestique pour la réveillé dès l'aube quand ce n'était pas son grand-frère qui venait pour aller observer le lever du soleil avec sa sœur. Le jeune homme reprit alors la parole, faisant ainsi redescendre la petite sur terre :

- Je n’arrivais pas à dormir, et plutôt que d’écouter les bruits étranges de la chambre d’à côté, je me suis dit que voir un lever de soleil serait plus agréable.

Un petit sourire s'afficha sur le visage de Road. C'est vrai qu'avoir une chambre à soit était pratique, mais certains n'avaient pas la chance d'avoir des voisins très discrets. Même si la notion de "bruits étranges de la chambre d'à côté" échappait totalement à Road, la petite devait bien se douter que du côté des Feux comme du côté des Tonnerres, il devait souvent y avoir des étudiants qui faisaient beaucoup de bruit pour rien. Le jeune homme sourit alors à la petite avant de lui demander :

- Puis-je connaître le prénom de la jolie demoiselle en face de moi ?

Faisant mine de réfléchir, le sourire qui répondit à celui charmeur de son interlocuteur était malicieux. Road avait beau avouer que l'étudiant en face d'elle était très beau, elle n'avait pas grand chose à faire du charme que pouvait bien exercer les hommes de son entourage. Après tout, elle n'avait que quatorze ans. Mais quelque chose intriguait la petite chez son interlocuteur. Ce dernier semblait la comprendre. Enfin son regard ressemblai au sien. Elle répondit alors.

- Ca dépend ce que je gagne à te donner mon prénom. Et qui me dit que j'aurais le droit au tien en échange ? Je doute être le genre de personne à qui tu adresses la paroles en temps normal. Et même si je te dit mon prénom qu'en feras-tu ? Serais-tu fier de me connaître ? Et si je te dit que je me nomme Tsubaki Tanaka ? Tu me croirais ?

La petite marqua une pause dans ses propos et elle s'étira un instant pour faire craquer ses articulation avant de reprendre :

- Sérieusement, je trouve qu'un prénom ne sert pas à grand chose... Mais je n'ai pas envie non plus qu'on m'appelle n'importe comment alors... Je m'appelle Road.

Le visage de la petite devint très sérieux lorsqu'elle finit sa phrase, mais elle se mit soudainement à rire et reprit alors :

- Et j' t'avoue bien que je m'en fiche en faites de se que tu peux bien faire ici... J'imagine que toi non plus tu ne te considère pas comme une personne normale de toutes façons !

Road soupira alors longuement au final, elle rencontrait certes quelqu'un qui semblait très intéressant, mais cela ne l'aiderai pas temps que ça à progresser rapidement... Et elle fit par de sa préoccupation à son interlocuteur :

- J'ai comme l'impression que ce ne sera pas encore aujourd'hui que je pourrais tenter de maîtriser mes nouvelles capacités... M'enfin cela importe peu... J'ai tout mon temps devant moi... Quoique... ... C'est quoi ton nom d'ailleurs ?

L'étoiles savait parfaitement qu'elle passait un peu de coq à l'âne en parlant ainsi, mais c'était une habitude dont elle avait du mal à se défaire et puis... Si son interlocuteur ne comprenait il suffisait de demander !
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/



Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 12 Fév 2014 - 19:29
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

La petite devant Dan était bien différente des autres. Son regard semblait avoir perdu toute sa candeur.

- Ca dépend ce que je gagne à te donner mon prénom. Et qui me dit que j'aurais le droit au tien en échange ? Je doute être le genre de personne à qui tu adresses la paroles en temps normal. Et même si je te dit mon prénom qu'en feras-tu ? Serais-tu fier de me connaître ? Et si je te dit que je me nomme Tsubaki Tanaka ? Tu me croirais ?

Elle amusait le blond. Malgré son âge, elle semblait ne pas avoir peur de voir un inconnu l'accoster, et plutôt sûre d’elle. Elle piquait la curiosité du blond, de par son caractère assez franc et son âge. Elle n’était pas « normale ». D’ailleurs, la dague le confirmait. Et elle semblait assez piplette aussi. Il la laissa continuer, un sourire aux lèvres.

- Sérieusement, je trouve qu'un prénom ne sert pas à grand chose... Mais je n'ai pas envie non plus qu'on m'appelle n'importe comment alors... Je m'appelle Road.

En soit, elle n’avait pas si tort que ça. Mais si tu n’avais pas de prénom, ça serait quand même assez dur de t’envoyer des lettres par exemples. Un célébrité, on l’appelle par son prénom. Si elle n’en avait pas un, on la décrirait ? Brun aux yeux clairs pour Leonardo Di Caprio… beaucoup de gens répondent à ce physique. Mais il ne l’interrompit pas. « Road », c’était un nom tout du moins étrange. Elle s’appeler route, rue, en fait. Mais c’était original. Elle le surprit un peu à rire aux éclats, d’un coup, sans prévenir.

- Et j' t'avoue bien que je m'en fiche en faites de se que tu peux bien faire ici... J'imagine que toi non plus tu ne te considère pas comme une personne normale de toutes façons !

Alors ça, pour le coup, c’était vrai. Dan se considérait comme un Dieu, une personne au-dessus de tout le monde.

- J'ai comme l'impression que ce ne sera pas encore aujourd'hui que je pourrais tenter de maîtriser mes nouvelles capacités... M'enfin cela importe peu... J'ai tout mon temps devant moi... Quoique... ... C'est quoi ton nom d'ailleurs ?

En plus d’être assez piplette, elle se perdait dans ses sujets de conversation. Bon, elle n’avait que quatorze ans, mais il fallait l’écouter attentivement pour ne pas la perdre. Il répliqua, avec un léger sourire sadique aux lèvres :

- Si tu n’avais pas de prénoms, pour te décrire, je t'aurais appelé « la gamine aux yeux dorés qui parle beaucoup » d'où l'utilité d'un prénom, il ria légèrement avant d’ajouter-, ravi de te rencontrer, Road. Prénom assez original quand même. Je suis Dan. Tu connais peut être ma famille, je suis de la famille Ushiromiya qui est anglaise, d’ailleurs.

Oui, la famille Ushiromiya, qui avait son propre groupe financier, avait à la fois une influence sur l’économie, la politique, et sur les mafias. De ce fait, ils étaient aussi liés aux familles de tueurs à gages, à qui ils demandaient de liquider telle ou telle personne pour avoir les mains propres. Il continua, se penchant légérement vers son interlocutrice :

- Alors, Road, vu qu’on se fait chier tous les deux, ça te dit un petit entraînement ?


Non, Dan aimait utiliser le temps à bon escient. Perdre du temps, c'était perdre de l'argent. Enfin, dans le contexte de Terrae, perdre du temps, c'était plutôt prendre trop de temps avant la masterisation?

HRP : J’ai un monstrueux retard, je suis désolée ! J’étais sure d’y avoir répondu pourtant mais apparemment nan XO Désolée T__T
Voir le profil de l'utilisateur




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 3 Mar 2014 - 15:20
avatar
Féminin

Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !

- Si tu n’avais pas de prénoms, pour te décrire, je t'aurais appelé « la gamine aux yeux dorés qui parle beaucoup » d'où l'utilité d'un prénom, il ria légèrement avant d’ajouter-, ravi de te rencontrer, Road. Prénom assez original quand même. Je suis Dan. Tu connais peut être ma famille, je suis de la famille Ushiromiya qui est anglaise, d’ailleurs.


Finalement Road ne regrettait pas de lui avoir donner son prénom. Ce faire apeller "Gamine" ne lui plaisait pas énormément. Certes, elle ne disait pas qu'elle devait être considéré comme une adulte, mais elle ne se voyait pas comme une gamine non plus. En entendant le nom de Ushiromiya, l'étoile fut un peu surprise. En effet, elle connaissait cette famille, enfin elle connaissait leur nom, elle l'avait souvent entendu dans le Manoir Arakan. Vu son âge, à moins qu'il n'ai un grand frère, Dan était sûrement l'héritier de la famille et même si Road n'était pas l'héritière des Arakan, il serait tous de même préférable pour elle qu'elle s'entende bien avec ce jeune homme.

- Alors, Road, vu qu’on se fait chier tous les deux, ça te dit un petit entraînement ?  

Adressant un grand sourire à son interlocuteur, comment Road pouvait refuser une ofre pareille ? Elle était Etoilisée depuis peu et si elle n'attendait qu'une chose c'était bien un entraînement ! Certes, elle avait tout de même de bonnes bases grâce à Akihiko, le petit eau qui l'avait aider à maîtriser son élément après son initiation. Seulement maintenant qu'elle était étoile, Road pouvait sentir, que ses limites n'étaient plus les mêmes et elle avait également remarquer que c'était encore plus galère pour allumer une lumière maintenant. Pourquoi les objet électriques se montraient de plus en plus capricieux avec elle ?

- Un entraînement ?! Mais avec plaisir ! Ca nous évitera de perdre notre temps à ne rien faire !

Road était une jeune fille toujours pleine d'énergie, c'était le cas de le dire et constater qu'elle perdait son temps était une sensation qu'elle détestait. Road était bien placée pour savoir que le temps de chaque être était compter et qu'il pouvait prendre fin à n'importe quel moment. Alors quitte à vivre autant en profiter et ne pas attendre la mort à rien faire.

Cependant la Tonnerre trouvait la proposition amusante, elle allait se faire entraîner par l'homme qui sera sans doute un de ses meilleurs clients plus tard. Bien que Road n'aimait pas vraiment sa famille, elle se voyait difficilement faire autre chose dans la vie que de suivre le chemin qu'on luiavait tracé et de toutes façons avec le tatouage qu'elle avait sur le front, il lui était impossible de fuir. Puis, il fallait qu'elle reste avec sa famille car si chez les Ushiromiya il y avait un héritier, il y en avait un aussi chez les Arakan, mais cela pouvait changer très vite. La preuve, Road avait bien tuer le premier héritier, alors les suivants pouvaient également mourir à tous moment.

- Alors ? On commence par quoi Mister Ushiromiya ?

La question de Road était un peu simple, mais cette dernière ne savait pas réellement à quel genre d'entraînement Dan pouvait bien penser. Elle trouvait cette notions un peu trop globale, en plsu elle ne savait même pas quel élément il était ni quel rang. Enfin si il proposait un entraînement il était sûrement déjà étoilisé ce qui ne serait pas étonnant vu son âge et son rang. Bien que Road ai déjà rencontrer des hommes bien plus vieux qui n'étaient que novice...

HRP : T'inquiètes pas ! Je pense que question retard j'ai pas le droit de te faire des reproches, je suis pas mieux >< !
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/



Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 11 Mar 2014 - 21:24
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Dan n'eut pas besoin de la réponse de son interlocutrice pour comprendre la réponse. Son sourire qui allait jusqu'aux dents était déjà assez représentatif. Au moins, ça l'arrangeait. Il n'avait pas devant lui une petite gamine peureuse. Il sourit encore une fois. Au moins, il n'allait pas s'ennuyer.
L’héritier de la famille Ushiromiya avait un comportement assez différent que ses sœurs pendant les combats. Généralement, et notamment Akari, elles avaient tendances à s’exciter et à détruire tout sur leur passage. D’autant plus que le feu est réellement destructeur. Mais Dan était plutôt effrayant : calme, réfléchi, avec un sang-froid hors du commun.

- Un entraînement ?! Mais avec plaisir ! Ca nous évitera de perdre notre temps à ne rien faire !

La soleil se leva doucement, éclairant les deux jeunes personnes, et particulièrement le visage de Road que Dan arrivait à bien distinguer maintenant. Oui, parce-qu'il faisait plutôt sombre avant.  Et les tatouages sur le front de la demoiselle l’intriguèrent. Il connaissait cette forme. Oui, il les connaissait parfaitement. Il réfléchit un instant. Peut être que c’était un imposteur. Mais d’un côté, qui voudrait se faire passer pour eux ? Surtout à Terrae, en fait.

- Alors ? On commence par quoi Mister Ushiromiya ?

Dan répliqua, s’approchant d’elle et posant doucement son index sur le front de la demoiselle :

- Tu t’appelles Road… Road Akaran, non ? La famille tueuse à gage, très réputée d’ailleurs. Ce tatouage, c’est leur marque. Ou du moins, la marque de ta famille. Donc, j’en déduis que tu es aussi celle qui a tué ton grand-frère, ex-héritier.


Il enleva son doigt, et un petit rictus éclaira son visage :

- Et bien, je n’ai pas à faire à n’importe quelle gamine, on dirait. La fille d’une famille très compétente et efficace dans son domaine, j’ai de la chance. J’espère que tu vaut la renommée de la famille Akaran.-fit l’héritier avec un petit clin d’œil.


Il n’avait pas du tout l’intention de la vexer. La famille Ushiromiya avait un contrat avec la famille Akaran. Le chef des Ushiromiya s’entendait d’ailleurs très bien avec son homologue Akaran. Dan recula à au moins dix mètres de la petite Akaran, et déclara, des flammes apparaissant autour de lui (ça ne servait à rien de cacher son élément, elle allait le découvrir tôt ou tard) :

- Galant comme je suis, je te laisse lancer la première attaque, miss Akaran. –déclara l’Héritier sur un ton provocateur.


HRP : C'est très court, désolé! >< S'il faut que je change quelque chose, dis le moi. ;)
Voir le profil de l'utilisateur




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 28 Juin 2014 - 19:51
avatar
Féminin

Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !

Road avait volontairement omis de donner son nom à son interlocuteur. Elle n'avait pas très envie qu'il la reconnaisse, même si son physique et le tatouage sur son front aidait très peu dans cette entreprise, elle gardait tout de même espoir que le Ushiromiya ne remarque rien. Pourtant il lui prouva immédiatemment le contraire en lui posant un doigt sur son front tout en disant :

- Tu t’appelles Road… Road Akaran, non ? La famille tueuse à gage, très réputée d’ailleurs. Ce tatouage, c’est leur marque. Ou du moins, la marque de ta famille. Donc, j’en déduis que tu es aussi celle qui a tué ton grand-frère, ex-héritier.

La petite était impressionnée que Dan en sache autant sur sa famille. Ou plutôt sur elle-même. Le fait qu'il sache que la famille Arakan soit une famille de tueur à gage n'était pas très étonnant, surtout si il était bien l'héritier des Ushiromiya. Ainsi, il avait du apprendre à reconnaître les assassins de cette famille lorsqu'il les voyait. Ce qui étonnait le plus Road c'était qu'il sache et qu'il en déduise aussi rapidement que c'était elle qui avait tué l'héritier de sa propre famille. La petite savait bien qu'il y avait beaucoup de rumeur qui couraient son compte. Parce que oui, même à Terrae on aimait bien jaser sur les autres. Seulement démêler le vrai du faux n'était pas évident.

Finalement, Dan enleva son doigt du front de la Tonnerre et cette dernière préféra ne pas s'interroger davantage sur la source de ses informations. Vu qu'il faisait partie d'une grande famille ayant déjà eut des affaire avec les Arakans, elle ne risquait pas grand chose. Certes, les parents de la petite n'étaient pas des monstres à ce point, ils ne tuerait pas la jeune fille parce qu'elle à révélé des secrets de famille à n'importe qui. Mais il risquait de l'enfermé de nouveau dans le manoir Arakan et de tuer la personne qui avait entendu le secret. Il fallait donc croire que, pour le moment, la petite n'avait pas fait trop de bêtises.

- Et bien, je n’ai pas à faire à n’importe quelle gamine, on dirait. La fille d’une famille très compétente et efficace dans son domaine, j’ai de la chance. J’espère que tu vaut la renommée de la famille Akaran.

Alors que le jeune homme lui adressai un clin d'oeil, Road lui répondit par un sourire malicieux. Elle était assez sensible à la flatterie, elle devait bien l'avouer. Surtout que c'était assez rare. En général, les gens préféraient s'en tenir au fait qu'elle n'était qu'une gamine, sans plus. Mais elle s'amusait beaucoup à leur prouver le contraire et aujourd'hui, elle s'amuserait sans doute davantage à prouver sa valeur auprès d'un véritable adversaire.

Sans cesser de sourire, la petite regarda Dan reculer de plusieurs pas. Le combat allait vraiment être intéressant et son sang d'assassin bouillonnait d'impatience. Road avait beau sans cesse tenter de renier sa famille en les insultant de tout les noms, elle ne pouvait pas changer le fait qu'elle était belle et bien une Arakan et c'était dans des moments comme celui-ci qu'elle était fière de descendre d'une grande famille de tueurs à gage et d'en avoir reçu l'entraînement. Oubliant totalement le prix qu'elle avait du payer pour en arriver là.

- Galant comme je suis, je te laisse lancer la première attaque, miss Akaran.

Observant avec attention les quelques flammes qui apparurent autour de son adversaire, Road était encore plus contente d'affronter un feu. A Terrae, il était bien connu que la plupart des étudiants les plus difficiles à battre étaient des Feux ou des Tonnerres à cause de leur caractère explosif. Les politesses était donc finit. Renonçant à utiliser son arme, Road décida d'user de ses pouvoirs. En temps normal, c'était une chose qu'elle évitait, enfin surtout depuis son étoilisation car elle ne connaissait pas ses nouvelles limites. Ainsi, si au bout d'un an elle avait appris à bien maîtriser son élément et surtout à savoir "doser" en quelque sorte ce dernier comme lui avait appris Akihiko, aujourd'hui, son pouvoir était plus grand, tous les dosages étaient différents. C'était un peu comme si lorsqu'elle était initié elle avait tous les ingrédients pour faire un gâteau pour quatre personne et que maintenant on lui donnait plus d'ingrédient en lui demandant de faire le même gâteau qu'avant mais pour huit personnes.

Enfin, n'attendant pas plus longtemps, Road jugea inutile de prévenir son opposant qu'elle acceptait sa proposition. Après tout, c'était lui qui lui avait offert de frapper la première. Même si elle savait très bien que c'était une manière de prévoir le coup et de répliquer rapidement, elle comptait bien faire tourner cela à son avantage. Road invoqua alors son élément comme elle avait l'habitude de faire lorsqu'elle n'était qu'initié, mais pas une seule étincelle ne vînt à ses mains. Intriguée par cette absence de réaction, elle tenta de ne rien laisser parraître sur son visage et finit pas comprendre qu'à présent, si elle voulait invoquer son élément, il faudrait qu'elle y aille un peu plus fort.

Ainsi, après quelques minutes de silence, la petite réussi à faire apparaître son élément. Des centaines de petites étincelles commencèrent alors à claquer sans interruption entre ses doigts. Le sourire que Road avait perdu pendant son temps de réflexion refit surface. Sans plus attendre, elle se rua sur son adversaire. Armant son poing droit, elle tenta de faire croire à Dan qu'elle prévoyait de tenter de lui casser au moins une côte avec ce coup étincellant. Seulement une demi-seconde avant le moment où elle aurait du porter son attaque, elle fondit sur le côté gauche du jeune homme pour lui assener un violent coup de pied dans le bas du dos.

Si la petite atteignit sa cible, elle retira rapidement sa jambe en grimaçant. Son coup était des plus parfait, malheureusement, elle avait oublié de prendre en compte l'anormalité de son adversaire. Ainsi sa jambe affichait une affreuse brûlure qu'elle observa un moment en grimaçant. Elle avait bien envie de hurler que c'était de la triche d'agir ainsi, mais ce n'était pas très digne d'une tueuse à gage.

[HRP : Ne t'inquiètes pas, ton rp était génial tout de même =3 ! Et je m'excuse pour l'énorme retard que j'ai pris à te répondre ><]
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/



Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mer 13 Aoû 2014 - 13:04
avatar
Messages : 236
Date d'inscription : 22/06/2011
Emploi/loisirs : #Stock Exchange
Humeur : #Furieux

Dan observait avec attention son adversaire, aussi jeune soit-elle. Elle avait reçu l'entraînement d'un assassin, ce qui signifiait qu'elle était beaucoup plus résistante et agile que la plupart des gens à Terrae. C'était connu aussi que les tueurs étaient rapides, d'autant plus que Road était téléporteuse. Apparemment, elle ne voulait pas utiliser son arme. Pour l'instant du moins. Il la sentit faire quelque chose, et tous les sens du blond étaient à l'alerte. Sauf que rien ne vint. Il arqua un sourcil, perplexe. Elle n'arrivait pas à invoquer son élément? A en juger par l'énergie qui se dégageait d'elle, elle était fraîchement etoilisé. Après une deuxième tentative réussie, la demoiselle attaqua de front. Ce qui étonna un peu le blond: les assassins n'attaquent pas directement de front. Il resta sceptique, prêt à encaisser son coup.  Quand elle disparut de son champ de vision, un sourire amusé vint se dessiner sur ses lèvres. C'est bien ce qu'il se disait: elle était pas assez suicidaire et bête pour l'attaquer de front. Il renforça son bouclier dans son dos, sans pour autant augmenter la température. Calciner le pied de son adversaire des le début? Bah non, voyons ! Il préférait attendre un peu. Néanmoins, il admira le coup de pied de la miss, qui était... Sans défauts. D'un côté, c'est une Akaran... Il n'allait pas mentir en disant qu'il ne l'avait pas vu venir, toutefois, il n'avait pas réagit assez vite pour l'éviter totalement. Au moins, il avait anticipé un minimum pour ne pas se retrouver en fauteuil roulant. Mais ça faisait quand même un mal de chien. Heureusement qu'elle n'était pas Titan. Voyant la grimace de la demoiselle, Dan se dit que ce n'était peut être pas fair-play. Mais les assassins ne l'étaient pas non plus! Il profita de ce petit moment d'inattention pour contre attaquer: il arriva devant elle avec une rapidité surprenante. Son bouclier de flamme se déplaça dans sa jambe droite.
C'est les mains dans les poches qu'il fit un semblant de vouloir donner un coup de pied vers l'épaule de la Tonnerre, avant de viser avec son poing les côtes de son adversaire. Mais c'était une feinte aussi. Quelques fractions de seconde avant, son sourire s'agrandit et il recula rapidement, pour faire exploser les boules qui se trouvaient autour de la jeune Akaran. Il adorait faire diversion, d'autant plus que les flammes attiraient facilement l'attention. Pour éviter qu'elle s'échappe, il prit possession de son corps, la forçant a s'immobiliser pour quelques millièmes de secondes, et donc de la ralentir, de façon à ce qu'elle ne se rende pas compte qu'il ait utilisé son don de marionnettiste.
Le blond avait quand même prit soin de ne pas non plus la désintégrer: les boules explosives avaient été placées de façon à ce que seul la chaleur et le souffle l'atteigne, et non pas les flammes. Le souffle des explosions était assez puissant pour l’éjecter. La chaleur avait surement dû lui créer quelques petites plaies bénignes, mais rien de grave pour une tueuse à gage. Dan se rendit compte à quel point un Feu pouvait facilement tuer son adversaire s'il ne faisait pas attention. Une boule explosive trop près de Road, et il aurait peut-être pu lui faire perdre un membre, voire plus. Dan, rangea les mains une fois de plus dans les poches, et sur un ton assez déçu, déclara:

- Miss Akaran, est-ce tout ce que tu sais faire? Ou tu penses que je ne mérite pas ton attention?


Un sourire provocateur et sadique à la fois, digne d'un Ushiromiya apparût sur ses lèvres:

- Attaque moi avec tout ce que t'as!



HRP: Désolé pour ce retard également! ><' On est quittes xD Si quelque chose ne va pas, n'hésite pas à m'en faire part pour que je change ;)
Voir le profil de l'utilisateur




« Wanna see my awesome slice of hell?  »

Is it too late...?:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 23 Aoû 2014 - 21:05
avatar
Féminin

Messages : 1078
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 20
Emploi/loisirs : Ordinateur; Piano et lecture sont les mots clés !

Cela ne plaisait pas des masses à Road le fait que Dan n'ai pas tirer ne serait-ce qu'une petite moue après sa première attaque. Après tout, elle se battait comme un assassin : il fallait que le travail soit fait rapidement et proprement. Seulement quelque chose lui disait qu'en finir rapidement avec ce combat ne serait pas une chose aisée. Si la petite se savait rapidement, Dan n'avait pas esquissé un seul mouvement lorsqu'elle l'avait attaqué. Il savait donc parfaitmeent qu'il n'avait rien à craindre et devait avoir un très bon contrôle de ses émotions et ses réflexes.

L'héritier Ushiromiya passa alors à l'action. Ce préparant au pire, Road le vit approcher les mains dans les poches pourtenter un coup de pied vers son épaule. Mais qui gardait les mains dans les poches durant un combat ? Et la petite avait raison, c'était louche. A peine avait-elle commencer à esquiver le coup de pied que Dan sembla changer d'avis pour lui envoyer son poing dans ses côtes. A cet instant Road bénit sa souplesse et sa petite taille, elle réussit à sa reculer juste attend pour ne pas se prend le coup, mais malheureusement tomba dans un énième piège de son adversaire. Des boules de feu ? Sérieusement ? La Tonnerre trouvait que ce n'était pas très fair-play comme combat. Bon d'accord, les assassins n'étaient jamais fair-play en combat, mais là tout de même...

Comme toute personne sensée, la jeune Arakan avait bien conscience qu'elle finirait pas se faire brûler, elle ne resta donc pas immobile un quart de seconde de plus, il fallait qu'elle s'éloigne de ses boules de feu aux plus vite. Malheureusement, le corps de la demoiselle ne répondit pas immédiatemment à ses pensées. Elle avait la très bizarre sensation d'être prisionnière de quelques chose. Mais cete sensation s'évanouit très vite et elle retrouva pleine possession de son corps... Trop tard... Les boules de feux explosèrent les unes après les autres. Road sentit alors leur souffle chaud contre sa peau et grimaça de nouveau en sentant quelques petite brûlûres. Mais en soit rien de bien grave. Apparemment Dan avait bien calculer son coup pour ne pas trop abîmer son adversaire.

- Miss Akaran, est-ce tout ce que tu sais faire? Ou tu penses que je ne mérite pas ton attention?

Si le Feu affichait un sourire purement provocateur, Road lui lançait un regard mauvais. Elle n'aimait pas se sentir inférieur et elle n'aimait pas non plus se faire piéger. Ni qu'on la sous-estime d'ailleurs. Elle n'avait attaqué qu'une fois ! A quoi il s'attendait ?

- Attaque moi avec tout ce que t'as!

Maintenant qu'elle était énervée, Road n'avait plus aucun mal à faire pétiller quelques étincelles entre ses doigts. Il voulait qu'elle donne tous ce qu'elle a hein ? La Tonnerre espérait sincèrement qu'il allait regretter ses paroles. Allons, aucun homme n'est invincible. Tout le monde meurt tôt ou tard. C'était bien le premier précepte que l'on avait mis dans le crâne de Road dès son plus jeune âge.

- Personne ne mérite mon attention... Et j'en mérite encore moins.

En même temps, quel assassin va souhaiter attirer l'attention de sa cible ? Sérieusement ? Les assassins de ne sont pas des kamikazes. D'où la différence de nom d'ailleurs. Sur ses belles pensées, Road reparti à l'assaut. Elle devait réussir à prendre Dan par surprise, c'était la clef de la réussite pour une demoiselle de son gabari. Sa première attaque avait été trop prévisible, elle allait devoir s emontrer plus subtile. Si Road maîtrisait mieux sa téléportation, elle aurait put en jouer pour diparaître et réapparaitre sans arrêt, jusqu'à forcer Dan à tenter de prévoir ses coups et PAF frapper. Seulement son pouvoir été trop aléatoire pour qu'elle puisse l'utiliser aussi rapidement. Mais vu la distance de téléportation, Road n'aurait sans doute aucun mal à se téléporter à où elle le souhaitait au bon moment. Il suffisait de rester concentrer.

Cette fois-ci, il n'était plus question de feinter, assez rigolé. Road savait que Dan utilisait son élément pour se protéger, mais cela ne l'empêcha pas de tenter une attaque directe avec le tranchant de la main vers la gorge de son adversaire. Si ce dernier faisait attention à ne pas trop abîmer Road, elle s'en fichait totalement et savait bien qu'il n'aurait pas trop de mal à esquiper ou parrer le coup. Seulement elle en profita pour enchaîner directement en lançant son coude en direction du plexus solaire de Dan. Aussi en profita-t-elle pour entourer sa main d'une multitude d'étincelles électriques avant de la plaquer contre l'héritier. Road ne savait pas vraiment que effet cela aurait sur son adversaire si il prenait le coup, elle ne savait pas très bien dosé sont pouvoir et comptait surtout sur la chance pour que cela lui donne une décharge assez concéquante mais pas trop non plus.

Cette fois-ci, la petite était bien décidée à ne pas se faire prendre dans les coups de Dan. Elle se résolu donc à se téléporter dans le dos du blond pour lui asséner un dernier coup. La petite se concentra sur sa destination assez rapidement et disparut. Ooh... Mais elle n'était pas du tout dans le dos de Dan à présent ! Elle était à quelques mètre de là, suspendue à au bord d'une fenêtre. Oui, au début elle était en chute libre, mais par réflexe c'était accroché à la première chsoe venue. Ok... Ce n'était pas super... Fermant les yeux Road pris un peu plus de temps à penser à sa prochaine destination, en espérant ne pas se retrouver trop loin.

Ainsi, la Tonnerre réussit son coup et arriva derrière Dan, mais derrière et aussi au dessus de lui. Elle n'avait pas forcément prévu ce détail, mais s'y fit rapidement. Dans sa chute, elle tira sa dague avant de se rattraper sur les épaules de Dan pour lui plaquer sa lame sur sa gorge. Elle hésita un instant à jouer avec la qualité conductrice de l'acier pour envelloper sa lame d'électricité, mais elle y renonça de peur que le contrôle sur son élément ne lui échappe.
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/



Merci Shizuru pour ce kit ^^ !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

 

Quand des membres des deux familles les plus sadiques du monde se rencontrent... [PV Dan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut