Partagez
Le problème avec les lunatiques, c'est que parfois leurs humeurs empire! (liiiiiiibre)
##   Mar 4 Juin 2013 - 9:54

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ambre Takumi
Messages : 121
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : flemmarde ou emmerdeuse professionnel... a voir
Humeur : Muahaha, vous ne le saurez jamais

Contrariée, j'étais contrariée. Je sortais de cours et cette compétition entre chaque membre de descendre un autres m'avait mis de très mauvaise humeur. Encore, j'étais de bonne humeur en arrivant en cours mais il à fallut que j'arrive au moment ou une bande de c*** rabaissé et pire encore humilié un garçon innocent, qui n'avait rien fait. Certes, ce n'étais pas moi mais ça m'a quand même touché, mes mauvais souvenir son remonté en moi ainsi que mon côté sadique et éffrayant. De plus, pendant le cour, plusieurs petite chose sont venu me faire chier comme par exemple mon stylo qui tombe, mon crayon qui pète, le prof qui me fait une remarque... Toutes ses petites chose qui font vriller, voir carrément péter un câble. Vous connaissez ça vous? Toutes ces petites emmerde qui vienne vous pourrir votre journée?

Je marchais donc à toute allure dans la direction de.... De....Bonne question. J'étais tellement énervée que je me suis retrouvée dans la forêt. Je continuais marcher jusqu'à tomber sur un petit coin sympathique. Un rayon de soleil illuminé se coin et un tronc d'arbre s'était échoué. Je m'assis donc dessus.

Ces enfoirés m'ont rappelé mon enfance et ça me rendais hors de moi. Au point que des larmes commençais à couler sans que je m'en rende compte. Ces larmes n'était pas celle de la tristesse, mais au contraire elle représentais ma colère. Et oui, quand je suis en colère, VRAIMENT en colère, il m'arrive de pleurer.
Comment peut-on être aussi c*** sérieusement, aller faire chier un gars qui te foutais la paix et l'humilier en publique comme ça. Et ces en*****, pourquoi au lieu de réagir et de l'aider, le regarder et pire encore, en rigolait ou rajoutés des couches.
Et lui aussi. Ce p'tit c** pourquoi il s'est laissé faire hein? Pourquoi il n'a rien dit. C'est qui est du casser la gueule à l'un d'entre eux pour qu'il se calme.
Voilà un bonne exemple du pourquoi je peux me saquer les gens. Ce sont tous de gros c*** et surtout de gros e******!!

Je continuais à râler et à m'en prendre aux gens quand un bruit me surpris. Ce bruit venait de derrière moi et plus précisément de derrière l'arbre qui s'y trouvé.


Ambre  vent Le problème avec les lunatiques, c'est que parfois leurs humeurs empire! (liiiiiiibre) Ambre_17
##   Mer 5 Juin 2013 - 0:03

Personnage ~
► Âge : 15 Ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alice Darling
Messages : 129
Date d'inscription : 06/01/2013
Emploi/loisirs : Songer à loisir.
Humeur : Neutre.

« Alice elle a de quoi se faire plein d'amis »


Ah ça elle l'avait entendu. Mais c'était avant. Avant que tout ne se brouille, avant que tous ne se perdent dans l'aventure. Avant que..Avant que l'ombre ? Non. Mauvaise référence. La chaleur avait disparu et la Banshee était revenue. Pas moyen de savoir où elle était passée, mais ça lui avait donné du poil de la bête. Une balnéo pour les esprits qui ne peuvent pas aller au paradis ? Une nouvelle preuve que de toute façon rien n'est juste dans ce bas monde. Surtout pas les répartitions, et encore moins les récompenses. -J'ai envie d'aller à la mer. Tu ne voudrais pas bronzer un peu ? Blonde comme tu es, tu devrais songer aux Uv..Et peut être même aux implants. Tu n'auras plus à lire après, si tant est que tu fasses plus d'un mètre quatre vingt. Pour le moment, c'est pas gagné hein? T...- Ca pouvait durer des heures. Les avantages de cette chaleur c'est qu'elle permettait de faire mute un peu de temps en temps. Un gain considérable. Alice n'avait pas envie de la mer. Elle préférait le vert.
Un petit carnet dans sa poche de veste. Une veste large. Noire. Sur une petite robe bleue. Il ne faisait pas si froid de toute façon à cette époque. Et puis de toute façon, le froid le plus douloureux était celui qu'on vit de l'intérieur. Et à celui la, elle était imperméable. Détachée. On ne peut plus lucide sur tout ce qui se passait, et se passerait. Le passé était un peu moins clair. Les miracles de la pensée. Les secrets du cerveau. Elle irait se promener dans la nature, dernier vestige de tranquilité. Pour une raison obscure, c'était le seul endroit où elle se sentait un peu mieux...Ah ..-parce que bon, c'est pas avec un teint de cadavre que tu trouveras quelqu'un, c'est pas une vie une vie solitaire. Ca s'appelle vie aussi, mais c'est pas une vie pour autant, tu vois?-je vois.. Un peut trop peut être. Elle savait surtout qu'elle n'avait besoin de personne.

-La mer c'est pas par là!- Justement. Mute. Ca ne durerait pas bien longtemps, mais ça masquerait le gros de la tempête. Ses pas l'amenèrent rapidement. Ils savaient bien où elle voulait aller. Et se souvenaient de comment. Merveilleux. Une chose de parfaitement huilée. Promenade. Les bois n'étaient pas bien grands mais il y avait juste assez pour se perdre en sûreté. Le point le plus agréable certainement. Mais son errance ne serait pas éternelle. Cet arbre qu'elle avait choisi pour cachette ne la masquerait pas bien longtemps de cette autre tempête qui faisait rage de l'autre côté. Sauf que voilà. La nature, ça craque quand tu marche dessus. Trahie par un gros escargot qui avait trouvé la mort dans sa fuite. Si elle n'avait pas été aussi impassible, elle aurait écarquillé les yeux bien trop fort. Mais non. Elle continua son chemin dans l'autre sens. Peut être y échapperait elle. Alice n'avait pas vu les larmes. A moins qu'elle ait préféré les oublier ?
##   Mer 5 Juin 2013 - 11:22

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ambre Takumi
Messages : 121
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : flemmarde ou emmerdeuse professionnel... a voir
Humeur : Muahaha, vous ne le saurez jamais

Je m'essuyais les larmes qui coulés avant de me jeter sur l'arbre suspect. Je regardais derrière avec mon regard de tueuse à gage avant d'apercevoir une autre fille, peut-être un peu plus jeune qui tentait de prendre la fuite. Je la regardait et fini par comprendre qu'elle n'était pas dans ma classe (évidemment si elle est plus jeune). Je voulais en savoir plus sur cette personne et plus important encore, est ce qu'elle les à vus, ces larmes?

"Attend!!!!" criais-je

J'étais toujours en colère et ma voix tremblée. Je ne sais pas si je lui es fait peur mais en tout cas ma voix était terrifiante et avais raisonnée dans toute la forêt.
Seulement, la jeune ne s'arrêta pas. Je continuais donc à crier avec ma voix tremblante.

"Qui es-tu?!!!"

Cette fois, ma voix tremblée à la fois de colère mais aussi de tristesse voir de peur.
Encore une fois, je retrouvais mon passé. Les gens qui me fuyaient et me tourner le dos que se soit pour éviter que je leurs face honte ou par peur. J'ai toujours étais seul et ceux malgré les deux facette de mon enfance. Au début, ça ne me dérangeais pas d'être seul, au contraire je préférais ça mais depuis que je suis venu à Terrae, je me suis adoucie, vraiment adoucie au point de ne plus vouloir être seul. A cause de ça, le souvenir de mon enfance solitaire me ramené mes larmes au yeux. Je ne comprenais pas se qui m'arrivais. Je sais une chose, j'avais peur. Peur de retrouver cette solitude et de me retrouver seul comme avant. C'est pourquoi je voulais que cette inconnue ne parte pas et surtout ne me fuit pas comme on l'à toujours fait. Encore une fois, je me comprenais vraiment pas. Tout à l'heure j'étais énervée contre les gens au point de les fuir, et maintenant je suis toujours énervée contre les gens mais je ne veux pas être seul.

La jeune fille s'arrêta et ne se retourna pas. Je restais sans rien dire, en fait, je ne savais pas quoi dire, j'étais perdue.


Ambre  vent Le problème avec les lunatiques, c'est que parfois leurs humeurs empire! (liiiiiiibre) Ambre_17
##   Mer 5 Juin 2013 - 21:25

Personnage ~
► Âge : 15 Ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alice Darling
Messages : 129
Date d'inscription : 06/01/2013
Emploi/loisirs : Songer à loisir.
Humeur : Neutre.

« Alice est partie en voyage
La tête dans les nuages
Elle s´en va vers une autre étoile
Elle s´en va de là, royale
Alice n´est plus là
Alice dans la lune, le lundi elle fuit »

Elle ne le savait pas encore, mais Ambre avait de la chance. Une chance inouïe. Si Alice ne parlait plus, elle savait écrire. Et surtout, elle était mue par cette force surprenante dès que sa mère lui ordonnait quelque chose. A peine les mots sortis, elle s'empressait de trouver un moyen d'aller contre sa volonté. Tant qu'elle ne s'en rendait pas compte, elle pouvait continuer à agir comme ça. Une fois qu'elle aurait compris qu'il fallait lui demander le contraire de ce qu'elle voulait pour l'y amener, ce serait terminé. Les règles devraient être changées. Encore une fois. Mais qu'à cela ne tienne. Plus ça change, plus ça a de chances de devenir plus juste. Et puis, le karma jouait contre elle depuis le début. Est ce que la mort d'un escargot rendrait tout ça pire encore ? Non. Peu probable. Ca ne pourrait pas être pire.

Elle tombait mal. Souvent. Pour ne pas dire tout le temps d'ailleurs. C'était un peu sa spécialité. Mettre le nez là ou il ne fallait pas sans pouvoir se défendre puisqu'elle ne pouvait ni parler, ni hurler ni..Enfin. Rien du tout. C'était la situation la plus désagréable qui soit. Et puis. Son pouvoir. Parlons en de son pouvoir. Elle s'était renseignée et elle ne pourrait pas faire grand chose. Modeler l'air ne lui servirait à rien dans ces situations, et elle ne pourrait influencer personne puisqu'elle ne parlait pas. Elle avait aimé les challenge. Elle était servie au centuple. S'il y avait quelqu'un à blâmer, pensez bien qu'elle aurait trouvé assez de voix pour lui faire comprendre de quoi il en retournait. Etouffé sous une masse d'air. Voila. De l'air concentré dans ses narines et devant sa bouche, jusqu'à l'asphyxie...Mais non, pour le moment il ne restait que la fuite.

On lui avait hurlé d'attendre. C'était une très mauvaise idée. Si elle lui en voulait, énervée comme elle l'était, c'était téméraire plus que courageux. Elle aurait pu lui décocher une droite ? Passer sa colère sur la pauvre alice qui n'aurait rien pu faire. Elle aurait pu...faire tellement de choses, qu'elle n'avait absolument pas envie de supporter gratuitement. Donc, elle ne s'était pas arrêtée. Elle ne courrait pas. Quelle idée. Alice ne courrait plus depuis...Depuis ce jour fatal. Elle n'allait pas le faire comme ça, à capella. La voix tremblait. Elle était mal tombée. Très mal. Tant pis pour la forêt.

Au second éclat de voix, la Banshee fit connaître son avis. -Tu veux savoir ce que j'en pense?- non?- Tu devrais la laisser en plan. Ces filles la c'est un nid à problème. Puis si elle se cache pour pleurer c'est bien qu'elle a quelque chose à se reprocher. Toutes les m- MUTE. Voila. C'était décidé. Ses pieds avaient compris. Elle s'arrêta. Un instant elle resta comme ça. Dos au problème. Réfléchissant au moyen le plus sur d'aborder la situation. Expliquer qui elle était ? Ce serait plutôt difficile. Elle ne le savait même pas. Alice se retourna donc lentement. Impassible elle regarda son interlocutrice. Elle ouvrit la bouche. C'était très bête. Elle savait très bien que rien ne sortirait.

« ... »

Et finalement. Elle attendit un peu plus. Si vraiment il y avait besoin, elle sortirait son carnet. Elle savait écrire.
##   Sam 8 Juin 2013 - 16:32

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Ambre Takumi
Messages : 121
Date d'inscription : 11/04/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : flemmarde ou emmerdeuse professionnel... a voir
Humeur : Muahaha, vous ne le saurez jamais

La jeune fille se retourna lentement et ouvrit la bouche. Pendant un instant, je croyais qu'elle allait me parler mais aucun son ne sortie de sa bouche. Peut-être l'ai-je effrayée? Ça ne m'étonnerais pas, vu comment je m'étais acharnée sur elle, ça ne m'étonnerais vraiment pas. Je remarquais dans la poche de sa veste un carnet. A quoi pouvait-il bien lui servir. Un journal intime? Peu importe, le problème n'est pas là. Je commençais à me calmer et rester bouche bée un moment. Je venais d'agresser une fille qui venait peut-être se confesser à son journal intime pendant que je pétais un câble. Je séchais donc mes larmes et commençais à tenter de la réconforter. Je lui sortie mon sourire le plus apaisant que je possédais et lui dit.

"Désolée...Je ne voulais pas t’effrayer, c'est que tu m'as surprise."

J’espérais sincèrement que ça allée. Faut croire que je monte vite sur mes grand chevaux et que si quelqu'un à le malheur de se trouver sur mon chemin à se moment là, il s'en prend plein la gueule. Je vis que la jeune fille ne réagissait pas. Je pris donc la peine de me présenter histoire de combler un peu l'ambiance gênée et confuse qui régné.

"Je m'appelle Ambre, je suis air lunaire....Et toi, comment tu t'appelle?"

Je la regardais plus attentivement. Elle était plus jeune que moi, peut-être avait-elle autour des quinze ans. J'attendais sa réponse espérant qu'elle ne me prenne pas pour une folle ou mieux encore, qu'elle n'est pas peur de moi.


Ambre  vent Le problème avec les lunatiques, c'est que parfois leurs humeurs empire! (liiiiiiibre) Ambre_17
##   Lun 26 Aoû 2013 - 23:14

Personnage ~
► Âge : 15 Ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Alice Darling
Messages : 129
Date d'inscription : 06/01/2013
Emploi/loisirs : Songer à loisir.
Humeur : Neutre.

« Alice elle ne juge personne si hâtivement »

Voila. La situation était bloquée par son incapacité à produire un son volontaire. Encore une fois elle était le nœud du problème. Les cordes vocales fonctionnaient à merveille. Tout était parfaitement mis en place. Tout était parfait. La volonté ne manquait pas qui plus est. Non. Rien. Tout était parfait. Mais non. Tout simplement non. -Allez, pars ça ne sert à rien. Tu espères quoi..- Chut. Tant que j'espère, tu ne peux rien faire. Alice ne bougeait plus. Le vent seul faisait trembler ses cheveux. Elle ne bronchait même pas lorsque les plus petits essayaient de prendre possession de ses yeux.

La demoiselle en face était jolie. Et elle semblait bien intentionnée. Peut être un peu soupe au lait. Passant d'une émotion à une autre avec une vitesse déconcertante. C'était un danger potentiel. Le feu sous la glace sous l'eau sous l'air. Un peu trop de mélanges pour une seule personne. Mais étrangement, sous l’appréhension il y avait encore et toujours cette curiosité. Elle avait peut être beaucoup à lui apprendre. Elle s'était calmée. Alice aussi. Elle avait repris lentement vie au fur et à mesure que son interlocutrice s'excusait. -Elle ment..Allez, rentre, on va trouver de quoi s'occuper- Elle ne prit même pas la peine de répondre. Elle observait cette jolie demoiselle qui ne savait pas tenir ses émotions.

Finalement, c'était l'heure des présentations. Un doute prit possession de son esprit. Que faire. Comme d'habitude ? Prendre la fuite ? -oui. Fuis. FUIS JE TE DIS- Non. Voila. Donc pas la fuite. Sans sourire plus, sans faire de mouvement inutile, elle se saisit d'une main de son carnet, et d'un stylo de l'autre. Puisqu'elle était loin, elle prit le temps d'écrire en grosses lettres sur ce carnet qu'elle retourna pour présenter  horizontalement.  -Ne fais pas ça..Alice..Stop !- héhé.  Tu ne peux pas m'arrêter.

Le problème avec les lunatiques, c'est que parfois leurs humeurs empire! (liiiiiiibre) 1326082312dgKp7L20

Elle n'avait pas bougé. Rien de superficiel. Juste de quoi agir. Aucun mouvement parasite. Tout était robotique. Minutieux. Calculé.
##   
Contenu sponsorisé

 

Le problème avec les lunatiques, c'est que parfois leurs humeurs empire! (liiiiiiibre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.