Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Journée haute tention en vue garre au courant !!
##   Lun 30 Sep 2013 - 20:53
Anonymous
Invité

Je voyais Akira qui était tout faible alors qu'au début ses yeux s'ouvraient à peine. Face à l'interpellation d'Olivia, elle avait run regard assez froid comme pour quand elle me regardait d'ailleurs, elle avait pas vraiment l'aire d'aimer mes paroles mais bon j'étais comme ça et je ne pouvais pas changer en fonction de la personne avec qui j'étais dans des jours différents. Elle avait tout de même fixée Olivia du regard pendant un petit moment avant de revenir à elle, je connaissais bien ce genre de situation en ce moment, c'était des sortes de flash back qui nous arrivait directement dans la tête qu'on le veuille ou non et qui était parfois joyeux et parfois dévastateur. En plus de tout ça elle était assez faible à mon gout mais bon elle était tout de même arrivée à se mettre à l'abri forte heureusement d'ailleurs car le climat était plus que tendu et se faisait très lourd. Une fois la demoiselle en sécurité je pouvais enfin essayer de décrypter mon adversaire tout en restant sur mes gardes.

Sauf que celle-ci, malgré toutes mes paroles que je lui disais ou que j'essayais au moins de lui faire comprendre, elle les rejetait sans vraiment m'écouter. Et pire que ça encore elle me provoquait presque tendis que je pouvais voir du sang couler de son doigt mais bon pour une fois elle avait bien cherchée aussi. N'empêche que ça ne la stoppait toujours pas dans son envie de combattre, au contraire elle en voulait toujours plus et ça haine avait l'aire de toujours augmenter avec le temps. Bien évidement elle avait formulée la plus belle réponse à laquelle je pouvais m'attendre dans une sort d'hurlement glaciale :


- Mensonges !

Aveuglée par la rage, elle pouvait ps vraiment formuler autre chose ce qui était bien dommage car là elle n'avait absolument aucune preuve de ce qu'elle avançait. Par contre la pluie qui commençait à tomber n'allait pas arranger les choses, certes ça se collait parfaitement à la situation mis le problème c'était qu'Olivia pouvait manipuler l'eau comme ce chère Akihiko que je surnommais aquaman pendant notre duel dans son élément. Heureusement j'avais retenu deux trois trucs comme ne pas utiliser mon pouvoir comme un bourrin, ne pas me laisser emprisonner par la glace qu'elle serait susceptible de former et essayer de la surprendre du mieux possible histoire de l'assommer comme pour Akira. Le seul gros soucie que j'avais finalement, c'était que je n'avais pas assez récupéré de mon dernier combat, je sentais ma faible énergie restante en moi alors qu'elle elle était à pleine puissance car bon la grêle ça allait, les sphères ok ça allait aussi, mais ce satané dragon ça allait pas du tout pour moi. 

Au vue de la situation, je savais que la grêle n'allait pas me poser de probléme car de toute façon j'avais juste à la bloquer grâce à un mur, mais pour ses sphères et dragon il fallait que je trouve une parade car vue la puissance déployé dans chacun ça n'allait pas être facile pour moi de m'en débarrasser d'un coup et si je n'y arrivais pas de cette façon, je donnais pas chère de ma peau pour le reste. C'était dur de me concentrer sur le reste à cause de la bestiole qui me tournait autour et en plus de ça son regard était identique à celui d'Olivia, je pouvais y voir une envie meurtrière comme si son âme l'avait quittée et qu'il restait plu qu'une machine vide dénuée de toute logique. Je soupirais longuement en sachant que mon temps pour trouver une parade adéquat arrivé finalement à son terme quand elle dit toujours aussi froidement :


- C'est fini.

Je préférais ne pas gaspiller ma salive pour lui répondre car comme on dit souvent : si on peut parler c'est que l'on peut encore forcer. Mais au moins j'avais aussi pu méditer un peu même si je me trouvais debout un sabre dans chaque main tendu vers le sol. Je voyais ses sphères arriver face à moi en même temps que la grêle devenait de plus en plus lourde sur moi, je créais d'abord un dôme pour la stopper quand aux sphères je donnais rapidement un coup horizontal pour les exploser. Il y en avait une qui avait explosée en projetant quelques piques de glaces sur ma carapace et ils se brisèrent d'un coup tendis que son autre sphère était montée dans le ciel avant de me retomber à vive allure sur moi brisant mon dôme d'un coup, je m'éloignais alors rapidement de la zone ou les grêlons tombé tendis que je faisais face au dragon quelques mètres plus loin. Fixant Olivia je la voyais le diriger parfaitement et il m'attaqua d'un coup sans que je puisse rien faire et il cassa ma carapace d'un coup tout en me faisant tituber, à peine je reprenais mes appuies qu'il revenait à la charge mais je frappais de mes deux sabres dans sa tête et son torse pour l'éliminer, sauf que comme les sphères il libéra des piques qui vinrent cette fois ci se planter dans mes bras car je m'en étais servis pour me protéger. 

Je les retirais net en durcissant ma peau avec mon pouvoir et je bouchais les plaies encore une fois grâce à celui-ci avant d'oublier la douleur pour fondre sur Olivia lançant un premier sabre en direction de son torse grâce à ma force de titan ce qui améliorait sa vitesse tendis que moi j'avais créé une sorte de troue sous ses pieds et que j'avais bondis en l'aire pour retomber sur elle avec mon poing en avant pour espérer l'avoir de cette manière car sinon au prochain coup j'allais être cuit à cause de mes réserves d'énergie qui c'étaient largement amoindrie à cause de sa combinaison d'attaque.
##   Sam 19 Oct 2013 - 21:37

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akira Nakamura
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

Ploc. ploc. ploc. Il commençait a pleuvoir. Et sous la petite averse qui commençait, la tension montait de plus en plus dans le champ de fleur. Derrière mon arbre, je pris soin de faire dépasser une partie minime de mon visage pour éviter de me le faire lacérer ou pire encore. Léon riposta en fonçant vers ma demie-sœur haineuse et dégomma sa 2e sphères de glace. Franchement, si il voulait la calmer ce n'était pas la meilleurs des idées. Déjà qu'elle avait la rage, le fait de voir ses sphères détruites ne fit qu'augmenter son envie de détruire le Terre Titan (Léon qu'elle prenait en plus pour son ... En notre père.) Pourtant je pensais qu'a son stade elle ne pouvais pas être plus en colère. Mais non, sa haine avait l'air d'augmenter en flèche au fil des secondes, c'était incroyable. Incroyable ... Et effrayant aussi. On sentait que quelque chose de passait, comme si elle préparait un truc pas très net, mais elle ne bougeais pas. Personnellement, je sentais très mal la suite des événements. La chose qu'elle préparait arriva a terme. Et d'un coup, un immense dragon d'eau et de glace sorti de derrière son dos. Comme par magie. Pendant que mon regard était obnubilé par la créature, Olivia avait créé 4 sphères de glaces, prête à les lancer sur Léon. Le dragon tournait autour de lui sans s'arrêter, les yeux fixés vers lui.

- C'est fini. 

Elle lança deux des 4 sphères. Le dragon, lui, n'attaqua pas, continuant toujours à tourner en rond autour de sa proie. Pour close le spectacle, elle transforma les gouttes de pluie qui s'abattais sur son adversaire en gros grêlons. Pourquoi je ne faisais rien pour arrêter que Olivia continue son massacre ? Et ben tout simplement parce que je n'avais aucune chance ... Plutôt mourir ... Ce qui serai le cas si j'intervenais. Léon ne disait rien mais sa concentration avait l'air d'être au maximum. Maintenant, c'était à lui d'attaquer. Surtout qu'il était dans une très mauvaise posture a ce moment là. Il se forma une carapace de terre puis créa un dôme de terre au dernier moment sur lequel tous les grêlons ricochèrent. Malgré sa fatigue, il réussi a faire exploser une des deux sphères grâce a sa force de Titan. Mais ce qui dû arriver arriva, une des deux sphères explosa littéralement en projetant les milliers de petites lames de glace sur lui. Par chance, sa carapace le sauva mais en pris pour son grade dans le même temps. L'autre sphère monta vers le ciel et retomba sur son dôme, le brisant ainsi. Le dragon était toujours là et attendait son tour. Il se jeta sur Léon et lui brisa sa carapace. Après un combat d'une rapidité effrayante avec la bête d'eau et de glace, il lui planta ses deux sabres dans le cou, ce qui le détruit immédiatement ... Et donna aussi pour effet de le faire exploser comme la deuxième sphère. Cette fois ci, il n'y échappa pas, ses bras furent atteints de plein fouet par les lames de glaces qui constituait le dragon. Il réussis a se soigner grâce a son pouvoir de terre, seulement il avait l'air faible, il ne pourrait surement pas tenir encore longtemps. Il fonça sur Olivia avec son sabre et le lança sur elle a pleine vitesse. Hein ?! Il veut la tuer ou quoi ?! En même temps, elle aussi ne s'était pas ménagée pour épargner ça vie mais ... Oh, ils n'allaient pas se combattre a mort ? Et moi qui ne pouvais rien faire, rien faire du tout. Raahh mais quel me*dier !!

Et ... Mais si je pouvais faire quelque chose ! Quelle baka je faisais, rien n'était aussi simple que ça. Oui, je pouvais faire quelque chose pour éviter que les deux finissent au cimetière avant la tombée de la nuit. J'attrapa en vitesse mon téléphone et appela les l’hôpital de Terrae. Parlant a voix basse, je leur indiqua le lieux et l'état des deux combattant. Désormais tout dépendait du temps qu'il mettrait à arriver sur place et le plus tôt sera le mieux. Vite, il fallait qu'il fasse vite !


Journée haute tention en vue garre au courant !! - Page 2 239393Akirasignaautomne2014

Chibi Aki ♥:
 

Journée haute tention en vue garre au courant !! - Page 2 3805190935
##   Mer 6 Nov 2013 - 20:49

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Olivia Rosenberg
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

Sous mes yeux haineux, j'observais l'imposteur se débattre dans tous les sens pour anéantir une à une mes attaques : mes sphères, les grêlons ... Il vint même a bout de mon dragon d'eau et de glace mais au prix de nombreuses blessures au niveau des bras pour mon plus grand plaisir. Je jubilais d'avance de l'impact qu'allait avoir mes attaques sur lui. Parce que j'avais désormais une multitude d'autres attaques en tête qui le ferait souffrir a mort. Oui, il allait souffrir comme il n'avait jamais souffert au part avant. Cette ordure ... Je le vis foncer vers moi, un sabre de terre à la main, a une vitesse assez poussée pour le coup. Moui, vient approche mon père. Cette fois, je décida de ne pas bouger, décider réduire ses attaques a 0 comme il l'avait fait pour les miennes. Je visualisa son arme de terre, rien n'était plus facile pour moi que de la détruire. Attend un peu. Je me concentrais sur son arme tandis que mon adversaire s’apprêtait à la lancer avec son pouvoir de Titan. Un sourire malicieux aux lèvres, j'introduis des dizaines d'échantillons d'eau. Une fois dans l'arme, ils s'y glissèrent et créèrent des dizaine de petits ruisseaux à l'intérieur cette élément, la terre. Mon adversaire lança le sabre de terre mais quand il m'atteint presque, ce dernier n'était plus que de la boue. La matière gluante s'écrasa a mes pieds. Maintenant, il fallait s'occuper de son propriétaire. Justement, il me fonçait dessus, le poing en avant. Juste avant qu'il m'atteigne, je me sentis tomber. Il avait fait un trou sous mes pied et maintenant j'étais en position de faiblesse par rapport a cette imposteur. Malheureusement pour lui, j'avais plus d'un tour dans mon sac. Raaahhh il allait regrettait ! Il était tellement bête ! Rien n'était aussi simple que Ça. La pluie se faisait moins forte mais elle avait trempée le sol, de plus la nuit commençait à tomber et l'humidité avec elle. Mon élément était partout autour de moi. Au moment où il sauta vers moi, je rassembla a une vitesse imbattable toute l'humidité qui recouvrait le sol et lui envoya avec toute ma puissance sur lui. Il se retrouva expulsé et retomba une dizaine de mètres plus loin. Qu'il regretterai une fois que j'aurai levé la main sur lui. Tout ce que je voulais c'était sa peau et rien d'autre. Et je l'aurais déchirée de part en part et pas autrement. Une vague n'aurait pas eu autant de puissance que toute l'eau que je venais de lui envoyer. Je me releva comme si ne rien n'était. Bien maintenant passons aux choses sérieuses.

Je fis quelque pas vers lui, restant a une distance raisonnable. C'est maintenant que sa fin commençait. La pluie repartie de plus belle, plus forte que jamais. Les gouttes d'eau qui tombaient était extraordinairement grosses. Pour commencer, je me mis en tête de préparer le terrain. Quoi de plus beau que de voir la personne que l'on déteste le plus au monde mourir dans un endroit façonné avec soin ? D'un mouvement qui me parut comme innée, je transforme des centaines de gouttes d'eau de pluie en grêlons et crée une espèce de gros nuage de grêlons juste au dessus de nos têtes. Ils tournent en rond et dans tous les sens, menaçant de tomber à tout moment si je relâchais mon pouvoir. Mais rien ne m'aurait fait lâcher. Les grêlons tout en tournant dans les airs, s'assemblèrent entre eux pour former des dizaines de piliers de 2 mètres chacun et d'une épaisseur hallucinante. Autant impressionnants qu'ils étaient, ils étaient restés en suspension au dessus de nos têtes. Soudain, je fis un geste vif de mes deux bras et les dizaines de piliers vinrent se planter en cercle tout autour de nous formant un fois tous immobilisés une immense arène dans le champ de fleurs même. Tous les mètres il y avait un pilier de glace, ce qui me permettait de m'assurer que personne ne pourrait rentrer ni sortir. Et ainsi personne ne pourrait non plus sauver ma victime. Je pensais qu'il avait eu le temps de se relever car même s'il était faible, j'étais sûre qu'il se battrait jusqu'au bout, jusqu'à la mort. Même sans l'avoir beaucoup connu, il était facile pour moi de deviner qu'il était tenace. Comme un tâche extrêmement difficile à effacer. Alors puisqu'il était debout, nous allions pouvoir continuer ... son massacre. Et cette fois, je n'y participerais pas de loin. Au contraire : je partais sur du corps à corps, le vrai combat. Mais tout d'abord, je devais commencer par l'attaquer de loin puis me rapprocher. Et quel était l'arme la plus efficace pour cela que des fouets, totalement fait en eau et contenant chacun des pics de glaces acérés comme des rasoirs, comme j'en avais créé dans mes sphères ? Cette idée fut des plus faciles a réaliser. Je fis en premier deux sphères qui ensuite s'allongèrent pour former deux magnifiques fouets. Je m'approcha de mon adversaire en faisant claquer l'un d'eux sur le sol détrempé. La pluie tombait tellement fort qu'on y voyait plus a partir de deux mètres mais mon désir de vengeance m'aurait permis de le trouver, Lui, n'importe où. L'un des deux fouets atteint violemment son bras droit, s'enroulant autour de lui comme un serpent. Au fur et a mesure que je m'avançais vers lui, je constatais avec une certaine fierté qu'il commençait a comprendre que la victoire ne lui reviendrai pas. De l'autre fouet, je lui infligea un coup plus puissant que le dernier sur les cotés. Je déversais toute ma rage en lui donnant des coups tantôt aux jambes, aux épaules, bras ou au niveau du buste. Au fur et à mesure que je m'approchais, je réduisais la longueur des fouets si bien qu'a la fin, je décida de les transformer en deux couteaux. Ses blessures n'avait l'air d'être que superficielles mais il perdrait assez de sang a cause d'elles d'ici quelques instants ... Je l'attaqua de face avec le couteau de ma main droite. A ma grande surprise, il m'arrêta en n’empoignant fortement le bras. Et, chose à laquelle je ne m'attendais pas, il me donna un coup phénoménal dans le ventre. Je ne recula même pas d'un centimètre. Quel imbécile, il essayait encore de se battre alors que tout était fini pour lui. Je le fis lâcher d'un coup de couteau violent à l'épaule. Après quoi je m'éjecta du combat et pris un peu de distance. Je pus pas voir s'il avait décider de se l'enlever ou s'il n'avait pas la force de le faire, de toute façon ça ne m’intéressais pas. Qu'il crève !

Je n'avais pas encore fini mon massacre. Car depuis tout à l'heure, une chose m'étais restée à l'esprit : mon échec cuisant avec mes deux sphères de pics glacés. J'avais prévu depuis ce moment là ma revanche. Elles étaient depuis que mon adversaire les avait détruites éclatées par terre, attendant leur vengeance. Elle n'attendait que mon signal pour se réveiller. Alors c'est ce que je fis. D'un geste des bras, je les rassembla puis les remodela sous une autre forme. Puis au moment où je leur ordonna de foncer sur le paternel, elles prirent une autre forme et entourèrent ma victime. A partir de ce moment, ce n'était plus moi qui agissait, mon désir de vengeance et surtout mes pouvoirs avait pris le dessus ... Et mon corps agissait tout seul. Tourbillonnant autour de lui, c'était comme une tornade d'eau imbriquée de millions de petits pics de glace acérés qui tournait autour de lui, s'en rapprochant dangereusement à chaque seconde. Puis le moment que j'attendais, la première pointe de glace lui trancha la peau. Et suivis par d'autres juste après, les plus gros arrivait à lui faire de grosse entailles tendis que d'autres rebondissait en dehors de la spirale mais ce dernier cas n'était que rare malheureusement pour lui. Je m'amusa encore de mon petit spectacle pendant un petit moment mais consciente qu'il fallait que je le laisse en vie pour réussir le coup fatal, je le laisse retomber soudainement. Cette façon de faire ... C'était un peu comme un chat qui s'amuse avec une souris. Il la mord, il joue avec mais fini toujours par s'en lasser et lui briser la nuque. C'est ce que je m'apprêtais à faire sur ma victime, ma proie.

Je créa rapidement une boule de glace que je fis exploser en la faisant passer de l'état solide à l'état liquide en une seconde. Elle forma une épaisse vapeur d'eau qui se désépaissisais pas. C'est là que j'utilisa pour la première fois depuis le début de ce duel mon pouvoir de Morphe. Je me transforma en léopard des neiges. La plus belle des bêtes de cette espèce là. Grande et toute en muscles, une fourrure a faire fantasmer n'importe quel chasseur de bêtes sauvages, douce, aux couleurs magnifiques, une longue queue épaisse, des tâches de léopard parfaites et distinctes, une tête de félins, aux petites oreilles faussement innocentes et aux crocs acérés et tranchants ... Il n'y avait que mes yeux qui n'avait pas changé de couleur. Ils étaient incroyablement bleu vif, une couleur bien peut naturelle pour être normale. Ma forme féline brisa ce qu'il restait du mur de vapeur vapeur d'eau. Et lui, ma victime, ma proie, mon martyr était là, attendant sa fin ... Quel jour mémorable cela serait dans l'histoire du monde, la terre serait débarrassée d'un être ignoble avant la tombée du jour ... Mais ... Mais est ce que je voulais vraiment faire ça ? Si si ! Tu le veux ! Tu le sais, il t'a trompé plus d'une fois c'est son destin ! Mais c'est mal ... C'est tout ce qu'il mérite ! Mon esprit ... Partagé en deux ... Si moi même je savais qu'il ne fallait pas tuer ... qui encourageait encore et toujours ce désir de vengeance sous ma forme de léopard ? Est ce que ce serait l'animal lui même ? Ou autrement dit ... mes pouvoirs ? Non. Non ! Il ne fallait pas le tuer, il y avait d'autre moyen de le punir ! Même s'il m'avait fait affreusement souffrir, c'était mon père, non ! Je ne pouvais pas le tuer ! Mais quelle ne fut pas mon horreur quand je me rendis compte que j'étais déjà en train de courir dans sa direction, le regard meurtrier d'un véritable félin fixant intensément ma victime. Je prenais de la vitesse très rapidement et j’atteins très vite ma cible. Les griffes de mes pattes de devant déchirèrent ses cuisses puis il me regarda d'un air de proie terrifiée. *Léon !*. Trop tard. Mes pensées n'avaient apparemment plus d'importance du tout. Et ma mâchoire de félin se referma sur son corps si frêle par rapport au mien, perçant sa peau et brisant ses os qui craquèrent un à un sous mes crocs.


Journée haute tention en vue garre au courant !! - Page 2 448347Olisignat2015
~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 
##   Mer 6 Nov 2013 - 23:20
Anonymous
Invité

Jetant un rapide coup d'œil vers Akira, je la vis qui était en train de téléphoner à quelqu'un, des secours pensais-je et elle faisait bien car ce combat allait finir en charpie. Je me battais, ou du moins je me débattais tel un fauve emmené en cage de force, je voulais qu'Olivia retrouve ses esprits mais à quel prix ? La blesser ? Non je n'en avais pas envie, mais pourtant je n'en avais pas le choix quand ce sabre se défis de mes mains pour tenter de percuter mon adversaire et de l'assommer si possible d'un coup sans que j'ai à la frapper derrière car frapper Akira m'avait bien suffit, mais frapper Olivia, ça me dégoutait à un point phénoménal. Mon arme allait l'atteindre, elle ne bougeait pas c'était parfait elle c'était surement résignée et avait abandonnée, sauf que mon * arme * se transforma en bouillit devant ses pieds. Elle avait dû y installer de l'eau dedans pour que ça puisse devenir cette matière et qu'elle obtienne cet effet là. Malheureusement avec ma vitesse j'étais déjà lancé pour lui donner un coup frontal, en plus de ça mon troue avait fait tombé la demoiselle en arrière, il n'y avait rien de mieux pour pouvoir l'assommer d'un coup. Bondissant encore et encore, prenant toujours plus d'élan sur mes jambes je m'approchais d'elle presque à la vitesse de l'éclair pour pouvoir l'atteindre, surtout que dans sa position elle ne pouvait normalement pas faire grand chose. Arrivant à son niveau, presque collé à elle mon poing face à son nez, je sentis une force me repousser d'un coup, comme si on m'avait tirait avec une artillerie en plein dans le ventre mais sans l'explosion qui allait avec. Volant sur plusieurs mètres, j'avais atterri au pied du seul arbre qui semblait se tenir dans les environs, j'avais une douleur atroce au ventre tendis que toutes mes tentatives avaient totalement échouées. Essayant de récupérer petit à petit, je me demandais vraiment comment j'allais me débarrasser de sa folie car après tout elle n'était plus du tout elle même, j'allais devoir y aller fort sauf que malheureusement je n'en avais plus la force, je sentais un peu d'énergie me parcourir mais pas assez pour finir ça, je devais la garder pour résister et la convaincre par la parole. Mais seulement je n'étais même plus capable de prononcer un seul mot, c'était de la peur mélangé à de la douleur et j'avais aussi mal pour elle, je devais survivre pour ne pas qu'elle se sente coupable de ma mort voila en quoi j'allais transformer cette douce énergie qui réchauffais mon cœur devenu froid comme la mort. Je la fixais d'un regard totalement différent, totalement vide de tout sentiment, il me restait seulement de la tristesse et un peu de courage ou de folie pour rester face à elle, mais c'était moi qu'elle voulait alors elle allait m'avoir, moi son festin ! Et puis la vengeance est un plat qui se mange froid, elle me prenait pour son père et elle m'avait presque gelée à force de m'attaquer.

Je la voyais s'avancer lentement vers moi, elle restait loin, loin de mon pouvoir normalement j'aurais pu l'atteindre à cette distance mais sans plus aucune force je ne pouvais rien faire du tout à par me hisser sur mes deux jambes pour me tenir face à ma tortionnaire sous une pluie violente qui faisait presque mal. Je la voyais qui bougeait enfin son bras pour créer un gros nuage de grêlon, je savais qu'il fallait faire quelques tortures mais la il y en avait qui était gros comme des balles de tennis, en plus de ça le nuag restait toujours en mouvement formant petit à petit des structures qui se transformèrent finalement en énorme pilier qui vinrent se planter dans terre mère avec fracas. Ils formaient rien de plus qu'un grande arène, peut être pensait elle que j'allais tenter de fuir ? Non cela sonnait plutôt comme l'acte final d'une pièce de théâtre * la belle se vengea de son ennemie juré * Joli non, mais la suite était surement moins jolie pour moi. Et cette fin allez peut être arriver plus tôt que prévu car mademoiselle tira de son chapeau deux grands fouets de glaces, formaient à partir des sphères qui étaient restés sur le terrain, parcourant au moins une distance de huit mètres de long, je me préparais mentalement à souffrir car je n'avais aucun autre choix et que je m'étais résilié à cette seule option que j'avais choisi volontairement. Et l'assaut commença d'abord car elle m'attrapa un bras grâce à l'un de ses fouets, elle arrivait à me sentir même dans cette grande brume, je sentais les épines s'enfoncer dans mon bras, la douleur était tenable cependant de l'autre fouet, je sentis les coups s'abattre sur moi, les lacérations ainsi que les aiguillent qui s'enfonçaient dans ma chair me faisaient souffrir plus que jamais, et pourtant de force je restais debout et je subissais toute cette douleur qui parcourrait mon corps entier, une fois en face de moi je la vis transformer ses fouets en lames. Je m'affaiblissais tellement, je ne pouvais plus faire grand chose maintenant mais quand je vis ce premier couteau me foncer dessus je trouvais la force de stopper son bras avant qu'elle m'atteigne le visage, et je renchérie d'un de mes plus grand coup restant dans son abdomen mais à ma grande surprise j'étais si faible qu'elle n'avait même pas bronché et qu'en plus de ça elle m'avait embroché soigneusement l'épaule avant que je la lâche et qu'elle s'éloigne e moi encore une fois. Si j'enlevais le couteau j'allais encore plus saigner donc autant le laisser, la douleur maintenant ne me faisait plus grand chose de toute façon.

Je me sentais comme shooté à la morphine, je ne ressentais plus la moindre douleur, ma vue se troublait et je devais surement tituber comme un dératé. La pauvre Akira qui observait tout ça ne pouvait rien faire, j'imaginais presque son état sans pour autant pouvoir le décrire, pour Livia ne se calmait pas, pourquoi faisait elle tous ça. Pour continuer ses deux sphères brisaient auparavant, venaient de se réveiller de leur longue torpeur pour me tourner autour à une très grande vitesse et pour finir elle se rapprochait lentement histoire de pouvoir m'entailler la peau déjà suffisamment meurtrie à mon gout, si on étaient en période d'halloween, j'aurais fais un jolie macchabée, mais là c'était autre chose. Posant finalement genou à terre, je ne pouvais plus résister du tout, j'attendais juste son coup final et de ce fait je pourrais embrasser la mort à jamais. Je ne pensais pas du tout que ça finirait de cette façon, je ne pensais pas que c'était celle qui m'avait interdit de me jeter dans le danger qui allait finalement me tuer, si j'avais su tout ça j'aurais peut être pu faire quelques chose mais maintenant il était trop tard. Alors j'avais juste à attendre là, sur mes deux genoux qu'elle me finisse car de toute façon à ce stade là je ne pouvais plus attendre grand chose de la vie.   

Olivia se cacha dans un écran de fumée qu'elle avait créé elle même avec une sphère d'eau. De mon côté je ne voyais plus rien, je voyais juste une ombre animal, était-ce elle ? C'était elle vraiment transformé en une sorte de félin ? Je ne tardais pas à le découvrir car elle me courait en plein dessus, en voyant la taille de ses crocs j'espérais seulement qu'elle serait clémente et qu'elle me décapiterait sur le champ pour ne pas me faire souffrir plus que ce que j'avais déjà subit. Sauf que le sort en avait décidé autrement, car ses crops se fermèrent sur mes côtes passants au travers de mes os mais en évitant les organes vitaux. Elle avait décidé de jouer avec la nourriture que j'étais, finalement je valais peut être quelque chose à ses yeux sauvages luisant presque dans toute la brume qui nous entourait, peut être étais-je assez bon à son gout, peut être voulait elle me cuire ? Tout cela n'avait plus d'importance pour moi car j'allais y passer au final. Je versais des larmes alors que je l'observais se transformer en humaine et tomber à côté de ce qu'il restait de moi. les larmes coulaient à flots sur mes joues alors que je portais mon seul bras et surement membre de mon corps valide à son visage et posait ma main sur sa joue rougie par mon sang qui s'amassait autour de moi et lui dit en pleurant et plongeant mes yeux rouge incandescent dans ses yeux bleus océan :


-Comment...Comment m'as tu fais subir tout ça, je souffre de partout, et je ne sens plus, j'ai des os broyaient je suis coupé plus ou moins profondément de partout. Je n'ai même pas pu te résonner pendant toute cette torture plus que glaciale et j'ai souffert tant corporellement que spirituellement ! Qui...qui es tu ? Je t'ai jamais connu comme ça...et qu'ai je fais pour mériter ce châtiment ? Aussi bien je vais mourir ici alors que je venais de retrouver Crystal...La vie...la vie m'avait finalement bel et bien abandonnée...Je suis juste un être maudit autant que je meurs alors ce sera plus simple pour tous !

Je me tus car ma voix et ma respiration me faisais défaut, sur ces derniers mots tout en toussant et rejetant du sang par le nez et la bouche, ma main tomba d'un coup en lui caressant la joue rapidement. Mes larmes ne cessaient jamais de s'échapper de mes yeux tendis que ma vue devenait vraiment instable car parfois je voyais bien et d'autre fois c'était un trou noir. Je sentis cependant mon corps se geler petit à petit, je me demandais si c'était la mort qui était en train de m'emporter ou si on était en train de me congeler sur place. Même si cela n'était plus très important, ça pouvait stopper mon sang de couler tendis que ma vue restait totalement flou, un sourire apparue sur mes lèvres alors que mes les larmes continuaient encore et toujours de couler, au travers de ma vue obscure je vis une autre forme, c'était Akira elle était près de moi elle aussi et je voulais essayer de la toucher mais mon malheureux bras ne voulait plus me répondre ma voix restait néanmoins encore audible et je dis dans un dernier souffle :

-Tu te rappel du bout de papier...après l'épisode de l'arène...bah finalement j'ai pas pu l'honorer...pardon. Si seulement ça c'était passé autrement...Tu m'avais manqué mais finir comme ça....désolé.
##   Mar 19 Nov 2013 - 9:50

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Akira Nakamura
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

Regarde ... ou regarde pas ? Pendant toute le début du combat, je resta partagée entre ces deux options. Si je continuais assister en spectateur a ce combat, je savais que je ne m'en remettrai peut être pas. Car c'était sûr qu'il le serrait, violent, ce combat. Mais si je restait adossée a mon arbre, contrainte a imaginer la scène avec uniquement le son en arrière plan, les cauchemars qui suivraient deviendraient encore plus inévitables. Qu'est ce que je pouvais faire alors ? Je voulais absolument regarder, je voulais savoir pourquoi ma demi-sœur réagissait comme ça et si mon sauveur du jour arriverai a la calmer. Allez c'était décidé j'allais regarder, et puis comme je l'avais les cauchemars seraient inévitables de toute façon.

Plus cet horrible combat avançais, plus la résistance de Léon avait l'air de baisser et la puissance d'Olivia augmenter en flèche. Ses yeux avait pris une couleur bleu vif qui la rendais irréellement. La rage qu'elle contenait en elle depuis tellement de temps se voyait presque sur son visage. Les traits tendus, son désir de faire souffrir jusqu'à la mort celui qu'elle avait en face d'elle était plus que présent. C'est moi ou ça allait finir en cacahuète tout ça ? Et bien, maintenant que je regardais de derrière mon arbre, je craignait encore plus l'issue de cet affrontement. C'en était sûr, ce combat finirais a l'hosto. Au mieux. Olivia relança ses attaques, encore plus puissante, plus précises. De toute ma vie, je n'avais jamais rien vu autant de violence concentrée en seulement quelques minutes. C'était indescriptible. Il y avait tellement de puissance dans ses attaques et puis cette utilisation de son pouvoir tellement précise que c'en était affolant. J'en étais sûre, seul un Master aurait été capable de faire ça. Pour une initiée c'était tout simplement impossible. Elle enchaînait ses attaques a une vitesse si effrayante que son adversaire, qui s'était désormais transformé en victime ne pus rien faire de plus que de les subir. Bien sûr, il essayait de se défendre mais il était tellement faible ... Il ne fallait pas oublier qu'il m'avait affronté avant de devoir essuyer les offensives de ma demi-sœur.  Et moi je ne pouvais rien faire parce que j'étais trop faible après mon duel. Je ne pouvais que regarder, enfonçant mes oncles dans l'écorce de l'arbre pour ne pas intervenir, en espérant que les urgences arrivent le plus tôt possible. Seulement, une chose me dérangeais dans les attaques d'Olivia. C'était que celle ci n'avait utilisé que son pouvoir d'eau depuis le début. Et le deuxième pouvoir ? Soudain, quand elle créa un épais brouillard qui la cacha, je crains le pire. Et je ne m'étais pas trompée. De derrière le brouillard sortit un gros félin, un léopard des neiges. Elle était morphe ! Oh non. Ne me dites pas qu'elle allait faire CA ! Malheureusement, c'était bien ça. Faisant rouler ses muscles de fauves sous son pelage, elle fonça a pleine vitesse vers sa victime et lui planta ses cros dans le buste. La suite fut beaucoup plus surprenante. Elle se re-transforma en humaine et s'écroula contre celui qui avait été son souffre douleur jusqu'à la fin. Elle avait l'air autant a bout de force que lui. J'accourue au chevet des deux combattants et plus particulièrement auprès de Léon, c'était lui la victime après tout. Au moment ou j'arriva, il disait déjà ses dernier mots.  


-Comment...Comment m'as tu fais subir tout ça, je souffre de partout, et je ne sens plus, j'ai des os broyaient je suis coupé plus ou moins profondément de partout. Je n'ai même pas pu te résonner pendant toute cette torture plus que glaciale et j'ai souffert tant corporellement que spirituellement ! Qui...qui es tu ? Je t'ai jamais connu comme ça...et qu'ai je fais pour mériter ce châtiment ? Aussi bien je vais mourir ici alors que je venais de retrouver Crystal...La vie...la vie m'avait finalement bel et bien abandonnée...Je suis juste un être maudit autant que je meurs alors ce sera plus simple pour tous !

Au non pas ça ... Il fallait qu'il tienne. Juste le temps que les urgence arrivent ...

-Tu te rappel du bout de papier...après l'épisode de l'arène...bah finalement j'ai pas pu l'honorer...pardon. Si seulement ça c'était passé autrement...Tu m'avais manqué mais finir comme ça....désolé.

Je ne comprenais rien mais ne chercha même pas a comprendre. Tout ce que je savais c'est qu'il allait mourir par sa faute a elle ... NON, non il fallait qu'il tienne ... Il le fallait ...


Journée haute tention en vue garre au courant !! - Page 2 239393Akirasignaautomne2014

Chibi Aki ♥:
 

Journée haute tention en vue garre au courant !! - Page 2 3805190935
##   Mer 27 Nov 2013 - 19:26

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Olivia Rosenberg
Messages : 639
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Chanter, utiliser mes pouvoirs, me retrouver dans des situation improbables et juste vivre avec le sourire !

Soudain, un craquement. Un craquement énorme qui ne pouvait venir que de moi, de mon intérieur. Bizarrement, ce n'était du ni a un os cassé, ni a quoique ce soit de physique. Cette chose n'était  pas des plus banales en réalité et encore moins ordinaire, mais ça ... je ne le savais pas encore. Tout ce que je savais c'est que quelque chose non-identifiable m'avait littéralement explosé en pleine poitrine et que ça avait surement un rapport avec les ... horreurs ... les immondices impardonnables que je venais de commettre ...  

Les crocs plantés dans une chair bel et bien humaine et qui était en plus celle de Léon, je sentais toute l'énergie que j'avais accumulée régresser à une vitesse incommensurable .... Déjà désespérée, je m'en voulait a mort ... Mais jamais Jamais j'aurais pu imaginer que les dégâts serait aussi grave. Je pensais, j'espérais ... Que les urgences allaient arriver et que dans quelque jours mon compagnon de l'arène serait remis sur pied. C'était possible, nous étions a Terrae après tout ! Ils ... Il y avait des guérisseurs qui pouvaient soigner n'importe quelle blessure ! Quelle naïveté ... Je parlais comme si je lui avait juste lancé un petit truc coupant dans la face et qu'il s'était juste un peu ouvert. Et j'aurais tellement aimé que ça soit le cas, que tout ça ne sois qu'un cauchemar au pire ou bien ... ou ... ou qu'il soit juste égratigné quoi ! Ah si seulement ça pouvait être ça ... Malheureusement, j'allais vite me rendre compte que ce n'était pas le cas. 

Derrière cette attitude désespérément naïve se cachait en vérité un ultime essai pour empêcher que toutes ces images de mort, de souffrance et de douleur absolue viennent se nicher dans ma tête pour toujours. Pourtant le pire n'était pas encore passé. Le pire se tenait juste a coté de moi, la peau déchirée de part en part et des entailles d'une profondeur horrifiantes sur tout son corps, baignant à l'agonie dans une marre de son propre sang. Le même sang que j'avais aussi dans la bouche suite à ma morsure sous ma forme de léopard. Ce sang que j'avais cherché a faire couler des veines de son propriétaire et dans lequel je baignais a présent ... C'était bel et bien moi qui avait fait ça.

Qu'est ce que j'avais fait ?...

Mais qu'est ce que j'avais fait ?!...

Qui était-je pour avoir pu faire ça ? Je n'avais rien vu d'aussi horrible. De toute ma vie. Un combat sanglant loin d'être égal qui se terminait dans un bain de sang. Seul un bête ou un monstre pouvait faire ça ... Finalement voilà ce que j'étais. Une bête assoiffée de sang qui n'avait pour objectif que de torturer ceux qui pensait être ses amis jusqu’à les voir agoniser, trempant dans leur propre sang jusqu’à ce que la mort les arrache a ce monde. Sans aucune énergie, je le regardait, les yeux emplis de larmes. Je tremblais de tous mes membres, horrifiée, incapable de faire ou même de dire quoi que ce soit a part ceci :

"Léon ..." 

C'était le seul mot que j'étais encore capable de prononcer. Le reste n'était plus rien a coté. Penchée au dessus de lui, mes larmes glissaient sur mes joues et coulaient dans la terre détrempé par la pluie qui s'était incroyablement calmée sans pour autant s'arrêter complètement. Toutes les minutes, un peu plus de sang s'échappait de ses blessure mais malgré ça, il réussit a lever sa main vers moi pour me toucher le visage, me laissant une marque ensanglantée sur la joue. Il planta ses yeux aussi rouges que sont sang dans mes yeux bleu, essayant de prendre la parole. Ses derniers mots ...

-Comment...Comment m'as tu fais subir tout ça, je souffre de partout, et je ne sens plus, j'ai des os broyés je suis coupé plus ou moins profondément de partout. Je n'ai même pas pu te résonner pendant toute cette torture plus que glaciale et j'ai souffert tant corporellement que spirituellement ! Qui...qui es tu ? Je t'ai jamais connu comme ça...et qu'ai je fais pour mériter ce châtiment ? Aussi bien je vais mourir ici alors que je venais de retrouver Crystal...La vie...la vie m'avait finalement bel et bien abandonnée...Je suis juste un être maudit autant que je meurs alors ce sera plus simple pour tous ! 

Il n'y avait pas de mots assez forts pour dire combien je m'en voulais et combien je me détestais a ce moment là. J'aurais voulu échanger ma vie contre la sienne si ça aurait pu le sauver. Chacun de ses mots était comme un coup de poignard dans ma poitrine. D'autant plus que tout ce qu'il me déballa là me permit de me rendre compte d'une autre chose : je ne le connaissais même pas en réalité. Que lui était-il arrivé pendant tout ce temps a Terrae pour qu'il soit autant désespéré ? Et même avant Terrae ? Qui était Crystal ? Un ancien amour retrouvé ? Sa sœur ? Ses deux dernière phrase achevèrent de me tuer intérieurement, aussi fort que le coup de grâce que je lui avais moi même infligé sous la forme d'un léopard. A qui la faute ? Il avait bien le droit de me tuer de cette manière. Tout était de MA faute, TOUT ! Et maintenant il allait mourir par MA FAUTE ! Il ne méritait pas ça ! Il n'avait rien fait pour ça !! S'il mourrait, je serais dans l'incapacité la plus totale de vivre avec sa mort sur sa conscience. Comment démentir le fait que je ne sois rien d'autre qu'un montre maintenant ? Pourquoi LA MORT ?! Pourquoi LUI ?!! A quatre pattes dans la boue, je ne pouvais que le regarder agoniser, le regard vide, n'ayant plus que mes larmes pour pleurer sa fin prochaine ... Alors que j'avais encore le gout de son sang dans ma bouche.

-Tu te rappel du bout de papier...après l'épisode de l'arène...bah finalement j'ai pas pu l'honorer...pardon. Si seulement ça c'était passé autrement...Tu m'avais manqué mais finir comme ça....désolé.

Non, pitié, s'il vous plait pas ça ... Il ne devait pas mourir ... Ce ne devait pas se passer comme ... A Terrae ... S'il mourrait ... Je savais que je ne pourrais que pleurer ce meurtre que j'avais commis. Tremblant toujours plus, je mis ma main dans la poche droite de ma veste et sorti un papier ... LE papier, ce papier donc il me parlait. Je ne l'avais jamais sortis de ma poche depuis ce jour et je l'avais presque oublié. C'est a ce moment là que je me rendis compte que la pluie avait cessé de tomber car aucune goutte ne vint se déposer sur la matière fine de la surface plane. Même le temps se calmait pour honorer sa mort ... C'était tout simplement horrible. Les joues trempées de larmes, je lui dit tout en tremblant, consciente que sa fin était toute proche maintenant. 

- Non Léon Non ... Tu n'a aucune raison de t'excuser ... Tout ... Tout est de ma faute ... C'est ... C'est moi qui suis désolée ... Affreusement ... désolée ... Pardonne moi ... pardonne moi ...

Me pouvant plus me retenir, je fond en larme et me met contre lui. Son corps a l'air presque froid, surement gelé par la pluie glacée et a cause de la nuit tombante. Je me sens tellement faible et en même temps tellement salie, pervertie par ce crime dont j'étais la seule responsable. Mais tellement accablée par le chagrin de le perdre que j'en oubliais la gravité de mon acte. Je pleurais a chaudes larmes, pleurant ma victime encore et encore ... 

Au loin, j'entendis enfin retentir la sirène des ambulances. Léon avait fermé les yeux ... Pitié ne me dites pas que ?... Non ce n'était pas trop tard, il avait encore une chance de ... de survivre. Je resta a pleurer tout contre lui, tandis que les urgences arrivaient dans le champ de fleur. Faible, sans plus aucunes forces et rongée par le chagrin autant que par la honte, je tomba quelques minutes plus tard dans l'inconscience, avec à la main le fameux papier.  


(FFFFFFFFFFFFFFFFFFIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN ♪)


Journée haute tention en vue garre au courant !! - Page 2 448347Olisignat2015
~ Si on cesse de rêver, on meurt ~
Spoiler:
 

Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Journée haute tention en vue garre au courant !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Champ de fleur.
Aller à la page : Précédent  1, 2