Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Le Lac ou la mare aux grenouilles !
##   Mer 19 Juin 2013 - 14:32

Personnage ~
► Âge : 17 cerises
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sixtine Szpadime
Sixtine Szpadime
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Le Lac. Pays du Seigneur des Chevaux.
Nan, c'est pas ça, on n'est pas dans le Seigneur des Anneaux, calmons-nous. C'est plus : Le Lac. Pays de l'Eau !
Non, sans déconner Sixtine. Tu as trouvé ça toute seule ? Bravo. Tu gagne 100 pts. de vie.
 
Mon Dieu ce que je me déprime moi-même, parfois.
 
La grande étendue d'eau claire qui s'offre à moi me permet de garder mon calme contre mon cerveau surbooké. Les derniers jours ne furent pas facile. Bien sur l'infirmière m'avait lâchée dès le lendemain de mon arrivée dans son antre, et j'avais pu retrouver mon dortoir. Mais je ne me sentais pas bien. Comme si un échec cuisant me restait en travers de la gorge. Et il se nomme self-control ! J'avais perdu mon calme avec le nouveau. Mon calme si légendaire avec les étrangers avait été rompu et je HAÏSSAIS ce fait absurde et incroyable.
Regardant les courbes de l'eau, je posais mon cahier sur l'herbe à côté de moi, laissant mes histoires glauques - oui vous avez bien entendu - de côté. J'enlevais mes ballerines et trempais la pointe de mes doigts de pieds pour enfin les y mettre complètement !
Alors que je me demandais vaguement ce qui pouvait vivre dans cet écosystème, je me mis à marcher deux bon mètres vers le centre - encore loin - du lac, ne craignant encore rien pour mon short orange bien vif ! Seul moyen pour qu'on me remarque au cas où, on ne sait jamais. Merci Madame Timidité !
J'attache mes long cheveux en un chignon bâclé. Personne dans les alentours, je pouvais bien me laisser aller ! Je frôle l'eau de mes mains. Elle est fraîche, mais bonne. J'aurais pu ramener mon maillot, mais après l'expérience de la piscine, l'apnée ne me faisait plus très envie ...
Mes pieds rencontrèrent de petits cailloux, puis, une texture lisse les effleura. Mes yeux se posèrent sur un truc. Un animal. Vert. Petit. Surement mignon pour la population extérieur à mon existence. Communément appelé grenouille. GRENOUILLLE ! Un monstre. KYYYYA !
Je me mets à sauter dans tout les sens tentant en vain de tuer le monstre du Loch Ness qui, non content de se faire écrabouiller, avait rameuté sa famille ! Monstre ! Horrible ! Fin du moooonde.
Je me stoppais et me mis carrément à geindre ...
 
- S'il vous plait, sorté moi de là ! Y'a des mooooonstres !
 
Oui, j'ai peur des grenouilles. Oui ! Et je hais en avoir dans mon assiette aussi, OK ?!
Pitié sauvez-moi ... Avoir peur de grenouilles, nan mais sérieusement ? Quoi ! Quoi, tu as un problème avec mes phobies peut-être ? Olalala, mais olalala, mais pendez-moi ...
De loin, je pu apercevoir une ombre sortant des arbres. Oh mon Dieu, pitié faite que ce ne soit pas Michigan ! Histoire qu'il ne trouve pas l'idée de me noyer tentante !
Et si c'est un meurtrier ? A Terrae ? Tu crois vraiment que y'a un psychopathe dans cet endroit ! Mais il n'y a que ça ici ...
Bouhouhouhoou monde cruel ! Pourquoi diable je dois toujours me retrouver dans ce genre de situations embarrassantes, en plus j'ai peur des ... des ... Rien que de le dire ça m'hérisse le poile !
 
-A l'aide ! Hurlai-je en balançant mes bras.
##   Jeu 20 Juin 2013 - 17:12
Anonymous
Invité

Le lac et son écosystème fleurissant par une belle journée d'été les majestueux arbres qui s'y tenais étaient tellement magnifiques comme toujours , avec quelques nids d'oiseaux dans leur branche qui se mélangeait entre elle, il y avait aussi quelque trou pour les écureuils qui devaient vivre par dizaines dans les environs suivis de quelque lézard et d'autres animaux et insectes, bref la faune était bien développé tout comme la flore depuis la dernière fois que je m'étais battu contre aquaman son nom c'était quoi déjà...A, Akihiko Eiji, j'avais beaux me dire que c'était un combat les images que j'avais gardé en tête me faisaient toujours affreusement rire quand même. Je me promenais paisiblement toujours suivis par les animaux, sérieux j'étais si gentil et inoffensif que ça ou quoi, bon au moin je pouvais les toucher et les soigner si besoins en était donc je pouvais me rassurer avec ce point positif même si parfois j'aimerais bien être un peu plus méchant pour certaine chose ou...personne. Bref je suis comme je suis et ça servirait à rien d'essayer de changer car c'était comme ça que je pouvais mieux aider mes amis. le long du chemin alors que je marchais totalement au hasard songeur j'avais alors entendu une voix de fille résonner de partout : 

- S'il vous plait, sorté moi de là ! Y'a des mooooonstres ! 

Des monstres ici à Terrae, la bonne blag...quoique j'en connaissais bien un mais il devait être loin, partie pour de bon, cela ne se pouvait ce n'était quand même pas elle, elle n'était quand même pas revenue s'en prendre à quelqu'un je m'étais alors mis à courir dans la direction de la voix. * Faites que ce ne soit pas ce que je pense par pitié * J'hésitais quand même à y aller, mais si je n'aidais pas une une autre personne et en plus une demoiselle je devrais me pendre dans la seconde qui suivrait. Après ce petit moment de débilité pur j'avais alors accéléré le pas * au pire c'est moi qui meurt cette fois * Arrivés prés de l'étendu d'eaux j'avais repéré une fille immobile au milieu du lac * mais elle est ou l'autre que ce passe t'il bon sang * Et j'avais alors entendu la fille hurler en me voyant :

-A l'aide !

Je m'étais alors avancé le plus vite possible prés d'elle dans l'eau, complétement habillé vive les vêtements trempés, avant de constater qu'il n'y avait personne d'autre qu'elle et des...des grenouilles non de dieux tous se vacarme pour des grenouilles et ba dis donc, bon peut être qu'une raison se cachait derrière tout ça, mais quel idiot j'avais fait de croire qu'elle avait été revenue si vite pour recommencer ses atrocités. J'avais alors pu me calmer et en voyant la situation plutôt drôle hein je vais pas vous le cacher, j'avais décidé de porter la fille jusqu'à la rive pour ensuite m'assoir complétement crevé et lui dire : 

-Voila tu es sauvé des grenouilles, alors que fait tu donc ici toute seul ? Moi je me présente je suis Léon Valentine, et j'ai du traversé tout plein de buisson et de ronce pour te secourir ! Lui avais-je dis d'un aire un peu bête. 
##   Jeu 20 Juin 2013 - 18:13

Personnage ~
► Âge : 17 cerises
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sixtine Szpadime
Sixtine Szpadime
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

L'ombre se rapprocha en courant alors qu'un trucs passa entre mes jambes. Oh mon Dieu un poisson maritime ! Je vais mourir.
Maritime ... Un poisson ... Bravo, qu'elle belle déduction Sixtine. Chuuuut, faut pas qu'il me voit ! Ah ! Y'a une grenouille qui m'a mordu.
Complètement paniqué, je vis l'ombre devenir un corps et ce corps devenir un homme. Je vais vraiment me faire tuer. Je m'immobilise totalement et attends mon heure arrivé. Le bruit de l'eau me parvint et en ouvrant les yeux, je me retrouvé en face d'un homme qui tendait entre le rire et l'hallucination, voir l'exaspération.
Oh moins, ce n'était pas Michigan.
Puis il fit une chose complètement et irrémédiablement malade : il me porta.
Non, je mens pas ok ?! On se calme les gens ! Ouai bah calme toi moi-même. Mais ca veut rien dire ta phrase ...
Bref, je me fis porter. Si ca avait été dans d'autres circonstances, j'aurais profité, voir même rêvé au prince charmant. Mais là, y'avait des grenouilles et des poissons en jeux donc comprenez-moi ...
Il me posa sur le bords et s'assit complètement crevé. Suis-je lourde à ce point là ? Il respira un bon coup, tandis que je m'asseyais à côté de lui, mais pas trop près non plus. Ses vêtements mouillés donné un côté un peu ... Heu ... Enfin ...
Et merde, Miss Timidité revient ... ! Shit, shit, shit. 
 
-Voila tu es sauvé des grenouilles, alors que fait tu donc ici toute seul ? Moi je me présente je suis Léon Valentine, et j'ai du traversé tout plein de buisson et de ronce pour te secourir !
 
Oh mon Dieu, comment je fais, comment je fais ? Je reprends mon sac et je me barre en courant peut-être. Mais je peux pas, mon sac avec mes histoires sont de son côté. En plus il est assit sur la lanière, impossible à attraper ! Mais tu vas pas t'enfuir alors qu'il t'as sauvée des monstres et que - STOP ! On se calme.
Je pris une très grande inspiration et relâchée mes cheveux. En mode détente, dé-ten-te !
 
-Merci ... Pour les grenouilles ... et les poissons.
 
Je vous le confirme, la honte ne tue pas. Du moins pas encore, parce que là c'est limite si j'arrive à respirer. Je ramène mes genoux contre moi et pose ma tête dessus.
 
-Je voulais écrire ... Et puis après j'ai mise mes pieds dans l'eau. Les ... les trucs ils sont arrivés en masse. Et ils m'ont mordues !
 
Je regarde mes petits pieds touts mignons. Non, je ne me glorifie pas ! Mon pied droit à effectivement une petite blessure. Surement un cailloux mais je préféré mettre ca sur le compte de ces sales ... Malades mentaux d'amphibiens maritimes !
Mais bon sang Sixtine ! Ils vont pas être terriens si ils VIVENT dans l'eau ! Abrutie de fille ... 
J'osée à peine regarder vers lui, puis me levée en vitesse pour me mettre devant lui et me baisse. Le truc japonais là, signe de respects, de remerciement et j'en passe. Sauf que y'a un problème.
L'eau devant lui est toute mouillée. Et moi je suis une grosse maladroite qui est trop proche du bords. Alors quand je relève d'un coup, mon poids va en arrière, je glisse et ... Et tombe dans l'eau.
Toute mouillée. Horreur. J'adore l'eau, mais je HAIS les trucs qui vivent dedans. Je veux mourir !
 
-Je m'appelle Sixtine. Oui, comme la chapelle ...

C'est très classe comme présentation, à moitié en crachant de l'eau. Nan, sérieux, moi j'adore. On voit toute suite à qui on a à faire ! Stupide crétine de débile de [...] ! Bref, y'en a marre de tomber dans la flotte !
##   Jeu 20 Juin 2013 - 19:28
Anonymous
Invité

Alors que je me reposais un peu de cette folle course passé à me faire arracher la peaux par des branches et des ronces et des buissons et autres plante bien piquante qui font bien mal quand vous êtes assez pressé et qui en plus de ça vous gênes dans votre hélant, j'admirais mes habits qui étaient presque , je dis bien presque en lambeaux hein parce que bon les manches qui tiennes juste par un fil tout comme l'avant et l'arrière du t-shirt et que le jean et pas mal déchiré malgré que ce soit résistant eu dite moi si je me trompe mais je pouvais sûrement m'en débarrasser quand je serais rentré. Mes long cheveux que j'avais comme d'habitude bien coiffé après avoir passé plus d'un quart d'heure dessus étaient complétement remplie de toile d'araignée, de feuille et de quelques épines par ci par là. Mon visage lui était un peu griffé à plusieurs endroit dont juste en dessous de mon œil gauche génial et vu que j'étais en t-shirt ba mes bras avaient ramassé plus que tout le reste de mon corps. Soupirant de ce petit carnage que j'avais subit '' pour la bonne cause dira t-on '' j'essayais de respirer plus calmement pour reprendre mon souffle comme je le pouvais. Au bout de quelques instant je l'entendais dire :

-Merci ... Pour les grenouilles ... et les poissons.

Que pouvais-je bien lui dire moi, c'est pas que la situation était assez étrange surtout avec les idées que j'avais eu mais je m'attendais juste à bien pire alors que à côté de ça ba j'ai juste du affronter un armé de poisson et de grenouille tout gentil et tout mignon qui plus est. * Léon réfléchit tu devrais bien arriver à trouver un truc toi qui est intelligent et qui te sort souvent de ce genre de situation * * cerveaux la ferme et réfléchit * Moi schyzo non pas du tout pourquoi ? Pendant que je réfléchissait elle avait continuait :

-Je voulais écrire ... Et puis après j'ai mise mes pieds dans l'eau. Les ... les trucs ils sont arrivés en masse. Et ils m'ont mordues !

-Hum...Allons bon je peux  comprendre que tu en ai peur pour X raison mais, tu sais ils ne peuvent pas te faire du mal, ce sont des bêtes inoffensif qui cherche plus à fuir qu'autre chose ! Et si ils viennent à ta rencontre c'est qu'ils t'aiment bien ! Lui avais-je alors répondu.

Ces pauvres bêtes attaquer un humain hum la blague, en tout cas elle en avait vraiment peur heureusement pour elle ils ne pouvaient pas trop 'éloigner de l'eau car ce serait sûrement la fin du monde pour cette fille. Plongé dans mes réflexions elle c'était levé en vitesse tout en se posant devant moi et en s'inclinant pour s'excuser...mais elle est dingue elle avait pas besoin de faire ça elle, surtout qu'en se relevant j'avais pas eu le temps de la rattraper qu'elle était tombée à la renverse dans l'eau :

-Je m'appelle Sixtine. Oui, comme la chapelle ...

La voila qui était toute trempé maintenant et en plus elle avait bu un peu d'eau, heureusement pour elle aucun têtard faisait parti de ses quelques gorgés. En me levant pour m'étirer je l'avais alors RE portais une deuxiéme fois pour la RE assoir sûr la rive avant de créer une sorte de petit mur pour qu'a l'avenir elle de retombe pas dedans.

-Sixtine c'est pas mal comme prénom moi j'aime bien, dis moi qu'est ce qu tu écris ? des histoires ? des poèmes ? des chanson ? Lui avais-je demandais tout en lui donnant une serviette pour qu'elle puisse se sécher.
##   Jeu 20 Juin 2013 - 21:00

Personnage ~
► Âge : 17 cerises
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sixtine Szpadime
Sixtine Szpadime
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Bien sur, Léon, en grand gentleman, c'était relevé. Pour encore me porter, alors que j'aurai pus marcher. Même si je préfère nettement qu'il me porte, moins de chance de tomber sur un animal maritime potentiellement agressif !
Parce qu'il a beau me dire qu'ils m'aime bien, moi je le sais ! Ils attendent qu'une chose, c'est que Léon s'en aille pour me réattaquer ...
Sixtine. Tu deviens paranoïaque là !
Mais je t'emmerde moi-même ! Sache que je suis sainte d'esprit ... Même que c'est Dieu qui l'a dit ! [Ayez pitié pendez-moi].
Il me reposa sur l'herbe et je vis de plus près les dégâts de son sauvetage ... Promis, dès que je peux je lui rachète des vêtements ! Il se retourna et construit un petit muret. THE ULTIMATE BUG IN MY LIFE !
 
Un ange passe. Un ange avec sa femme passe. Une famille d'anges passe. Une guerre entre anges & démons éclate. Les démons gagnent. Une famille de démon passe.
 
Oh mon DIEU ! Il a construit un mur ! Un sorcier ! Hérétique ! Pire qu'un prof de maths ou qu'une grenouille, qu'un ... qu'un SANDWICHS ! [Ceci est une autre histoire]. Bref ! Reprenons-nous.
Bien sur, j'avais entendus parlée de ... CA ! Mais comme j'ai une grande tendance à m'isoler, bah j'avais jamais vue personne le faire. Donc dans ma tête ca à fait tilt : Léon est un initier ! Un aîné ! Oh j'ai un aîné-sauveur !
Plus communément appelé A.S.
 
-Sixtine c'est pas mal comme prénom moi j'aime bien, dis moi qu'est ce qu tu écris ? des histoires ? des poèmes ? des chanson ? 
 
J'ai dus faire des yeux ronds comme des billes, parce que j'avais complètement zappée son existence pendant qu'il construisait son chef-d'œuvre. Je pris la serviette et séchée mes long cheveux. Avec mes yeux vert clair, c'était ma deuxième grande fierté. Quelle fierté !
Quand à l'histoire des mes histoires [Remarquez le jeu de mots], est-ce que c'est une bonne idée de lui en parler. Après tout, ces textes étaient une sorte de défouloir morbide ... Ca fait pas un peu malade mentale ? Bah !
 
-Merci ... Pour la serviette. J'écris principalement des nouvelles. Dès que je fais une rencontre ou qu'un évènement se produit ... Disons que je remets les choses dans ...Dans un ... Heu ...
 
Vas chié sale timidité ... En plus je deviens vulgaire. J'en ais marre de pas savoir parler.
 
-Dans un autre contexte ! Voilà !
 
Le voilà n'était pas forcément nécessaire, mais j'ai besoin de me motiver. C'est classe quand tu te parle toute seule, mais quand tu as vraiment un interlocuteur et bin c'est tout de suite moins simple !
Bon, faut dire que je susi toujours in love sur son mur de pierre ! 
##   Jeu 20 Juin 2013 - 22:22
Anonymous
Invité

Alors que j'érigeais mon joli muret tout beau et assez grnad pour qu'elle ne puisse point retomber dans l'eau une troisième fois et aussi pour que les grenouilles ne puissent pas monter sur elle pour la câliner, '' manger pour elle '', Je la voyais me regarder avec une tête de...de...euh...est ce que sa tête pouvait au moin être descriptible cela m'arrangerais bien merci. Non sérieusement elle avait une tête genre '' Mais c'est un monstre ce gars '' Pourtant ce genre de chose pouvait presque être assez courant à Terrae, rien que dans l'arène je crois que la pauvre petite serait sûrement tétanisée à la vue des combats qui s'y passaient. J'avais beau lui faire des signes rien y faisait, des grimaces encore rien, lui parler TOUJOURS RIEN BORDEL !! Elle avait finalement réagis au bout de plusieurs minutes en prenant la serviette pour se sécher ses longs cheveux brun qui ondulaient joliment le long de son dos, et ses yeux verts clair était tellement magnifique que l'on pouvait s'y plongeait sans en ressortir. Tout en se séchant elle avait alors répondu à ma question toujours aussi..timidement je crois :

-Merci ... Pour la serviette. J'écris principalement des nouvelles. Dès que je fais une rencontre ou qu'un évènement se produit ... Disons que je remets les choses dans ...Dans un ... Heu ..

Elle c'était arrêté un instant pour sûrement réfléchir à comment me dire ce qu'elle écrivait précisément avant de rajouter : 

-Dans un autre contexte ! Voilà !

Bon le voilà n'était pas nécessairement utile mais cela prouvait tout de même qu'elle était assez timide avec les gens, surtout ceux qui comme moi apparaissent de nul part, bon j'avais une excuse hein, c'était pour l'aider hein. Quand à ce qu'elle écrivait, cela m'intriguait fort beaucoup, mettre des rencontres ou événements qu'elle vie dans un autre contexte pas mal comme idée et je lui demandais alors : 

-Hum tu les mets dans un autres contexte d'accord, mais pourrais tu m'expliquer dans quel genre c'est ?

La voyant qui regardait mon mur , je décidais alors de me poser devant elle et de m'assoir DEVANT elle en rajoutant :

-T'en fais pas ici tu verra plein de truc comme ça et je peux en faire presque autant que tu veux.
##   Jeu 20 Juin 2013 - 23:37

Personnage ~
► Âge : 17 cerises
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sixtine Szpadime
Sixtine Szpadime
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

-Hum tu les mets dans un autres contexte d'accord, mais pourrais tu m'expliquer dans quel genre c'est ?

Oh.Mon.Dieu. Un inconnu s'intéresse à moi. Enfin à mes histoires, mais ca revint à moi donc pas grave ! Mais il risque de me regarder genre "Tu es un monstre j'aurai dus te laissé mourir !".
Mais comprenais moi : je dois extériorisée mes sentiments, en plus de mes souvenirs inconnus et invisible !

-Disons que c'est ... Glauque, gore, il doit toujours y avoir un mort. Parce que c'est ce qui arrive toujours : on est trahit et quelqu'un de cher nous est enlevé. Tu vois ?

Depuis la mort de maman, je ne crois et ne lis plus de belles histoires d'amour ou autre trucs joyeux. Quand j'ai sus la vérité : autant vous dire que j'ai plus eu confiance en qui que ce soit !  
Je me remis à fixer son mur, oui, j'avais tellement peut confiance que je ne sortais pas des dortoirs. Je sais que ca existe. Même si je trouve ca fou : mais ca fait un choc.
Je croisé son regard. Oups. Je l'avais ignoré sans faire exprès. Il s'était posté devant moi. C'est presque gênant.
Wow Sixtine, c'est bon, il ne va pas te violé ! Ah oui. Désolé.

-T'en fais pas ici tu verra plein de truc comme ça et je peux en faire presque autant que tu veux.

Et en plus il est trop gentils. C'est quelqu'un de bien, donc je ne le traiterai plus jamais de pervers, d'hérétique ou autres qualificatifs péjoratifs ! Je me penchais vers lui comme si j'étais prêtes à lui révélé un secret. Ce qui était vrai à demi du moins.

-Si tu fais un cailloux. Moi je te montre une histoire, et je créerai notre rencontre. Parce qu'elle est très importante !

C'est claire. Premier garçon qui m'adresse la parole sans me frapper. C'est un exploit ! Michigan prends exemple sur Léon. Ah mais ce n'est pas possible, t'es un bipolaire ... Bref !
J'allais cherché mon sac à quatre pattes puisqu'il n'était pas très loin. Oui, j'ai gardé des gestes de petits enfants. Je sais.
 La psy à dis que ca passerai. Quand j'avais 12 ans. Faut dire que l'orphelinat mis à emmenée qu'une seule fois. Ca coûte trop cher. Déjà qu'on n'avait pas de quoi manger. Je sortis un de mes derniers cahiers et attendais patiemment sa réponse. 

  

-
##   Ven 21 Juin 2013 - 20:51
Anonymous
Invité

-Disons que c'est ... Glauque, gore, il doit toujours y avoir un mort. Parce que c'est ce qui arrive toujours : on est trahit et quelqu'un de cher nous est enlevé. Tu vois ?

D'accord donc cette fille aimait bien écrire des choses presque complétement moche, bof c'était une idée comme une autre et il fallait bien de tout pour combler se monde et puis qui n'avait jamais pensé à de telle chose sûrement personne, même dieux - non je crois pas en lui c'est juste une référence - nous à peut être créé nous petits être vivant avec d'innombrable défaut les plus stupide les uns que les autres genre : nous possédons tous des cerveaux avec des capacités de destruction massives...Euh ou du moin de pouvoir créer ce genre de chose puisque des bombes sont tout le temps fabriquées. Et puis de toute façon tout e monde avait besoin d'un défouloir genre moi bein maintenant je pouvais éclater mes propres mur si j'étais énervé ou anxieux ou stressé, je lui avais alors répondu : 

-Tu sais tu écris bien ce que tu veux tant que après ça peut te faire sentir mieux, bon j'avoue que le glauque c'est pas la meilleur façon mais au moin tu peux te venger des gens sans qu'ils ne voient rien hihi ! Lui avais-je dis avec un clin d'œil . 

Alors que ma curiosité prenait de plus en plus d'ampleur pour ses histoires qui devaient être ma foie fortes intéressantes et drôle, elle m'avait fait une proposition qui avait fais naitre un sourire sur mes lèvres à la place de ce vieux visage essoufflé de vieux : 

 -Si tu fais un cailloux. Moi je te montre une histoire, et je créerai notre rencontre. Parce qu'elle est très importante !

Tient donc la fille complétement effrayé par ce que je savais faire avait changée et maintenant elle en voulait encore plus, hum je réfléchissais alors à quoi faire pour sortir le grand jeu sans pour autant qu'elle ait peur. Hum compliqué tous ça * Mais réfléchit bon sang espèce d'idiot t'es pas le dernier des crétins quand même *  Au moi ça va tais toi et aide moi à trouver... Bingo * J'avais alors détruit le mur que j'avais fais pour ensuite créer une plaque de terre sur l'eau et avais porté Six comme une princesse pour nous installer sur cette plaque, ensuite j'avais fais progresser cette plaque dans le ciel pour nous élever et arrivé à auteur des arbres j'avais créé des escaliers aux quatre coin de la plaque et qui allaient jusqu'à la rive. Je la regardais alors avec un grand sourire :

-Votre commande de caillou est bien arrivé à destination gente demoiselle, si vous voulez redescendre veuillez bien le préciser à votre chevalier qui n'est autre que moi ! 


Oups j'avais oublié un truc mais quoi, je m'étais alors mit à regarder autour de moi de partout AU SHIT, j'avais descendu les escalier en courant un peu pour allez récupérer ses affaires et les mienne en même temps, c'est pas que j'avais peur que l'on nous les embarques mais...presque. Je revenus alors au pas de course pour finalement m'assoir à ses côtés.
##   Ven 21 Juin 2013 - 21:50

Personnage ~
► Âge : 17 cerises
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sixtine Szpadime
Sixtine Szpadime
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Léon commença à réfléchir pour lui-même. Toujours devant moi, les yeux dans la vague. Puis il y eu THE étincelle dans son regard. Je ne sais pas à quoi il pense, mais ca doit être très important. Mais je ne lui demandé qu'un cailloux !
Je fixe son muret en me disant que ca ne doit pas être très difficile après ca. Quand il explosa tout bonnement. Sur le coup, je crus à une attaque et sursauté violement.
Je regardé ébahi mon interlocuteur, maintenant debout, concentré sur une "plaque" de terre au-dessus du lac. Sans que je ne comprennes ce qui se passait, Léon me reporta - mais il adore ca ou quoi ?- en mode princesse sur la plaque, qui d'un coup ... se mit à volé.
WOW MY SATAN !
Je vole sur un tapis -de terre- VOLANT ! Il est où le problème. Je m'agrippe comme une malade à ses lambeaux de T-Shirt. J'avais demandé un cailloux, pas une tentative de suicide. Lorsque je rouvris les yeux, la plaque se trouvée en hauteur, au milieu du lac avec à ses bords des marches qui nous ramenés à la rive.
Je descends de ses bras - dommage ... La ferme !- hallucinée, en complète admiration, en ... en ... Je sais pas ! C'est trop beau !
Beau ... SHIT ! Je l'ai pensée. Donc je l'ai dis. D'accords. Léon, je tenterai de ne pas te faire mourir dans le remake de notre rencontre.
Parce que je trouve ca ... beau !
Raaaaah c'est trop excitant de trouver ca beau ! Sixtine. C'est un mot. Une syllabe, une consonne et trois voyelles alors t'es gentille, tu arrête d'être ~
La ferme moi ! C'est trop beau. On a compris. Mais c'est trop beau !
 
-Votre commande de caillou est bien arrivé à destination gente demoiselle, si vous voulez redescendre veuillez bien le préciser à votre chevalier qui n'est autre que moi ! 

On a pas les mêmes valeurs pour le mot "cailloux" mais ce n'est absolument pas un problème. J'adore.
Je le vis tourner la tête dans tout les sens, un peu perturbé. Il partie en courant ma laissant seule. Naaaaaaaan par pas ! Je veux pas être seule au-dessus des grenouilles ! Gloups ! Grenouilles ...
Il revint avec nos affaires et j'affichée un magnifique sourire en récupérant mon sac. Il me regarda, s'asseyant à mes côtés, attendant une réaction quelconque.
 
-Chevalier Léon, vous êtes élus ... Oh mais fuck c'est trop géniale !
 
Je me mis debout en montrant son chef-d'œuvre grâce à mes bras.
Imaginé juste ma figure à ce moment là. De grands yeux avec des étoiles scintillantes dedans, un sourire - tu pourras jamais faire plus beau sourire qu'à cet instant- et je vous parle pas de mon corps. Je cours tout autours de mon tapis volant, les bras dans le vent - comprenez "en l'air"- regardant de tout côtés pour enfin me retourner vers mon chevalier !
Voilà, je me suis laissée allée. En publique. Super.
Miss Timidité me percute en pleine face en moins de 15 secondes.
 
-Heu ... C'est ... Magnifique ! Je commence à triturer mes doigts. Je, je vais te montrer un truc.
 
Je commence à chercher dans notre tas d'affaires pour en ressortir un cahier vert - oui, J'AIME le vert et ALORS ?- pour lui passer. Bon, moi je ne peux pas faire des trucs de Dieux, magiciens, génies ou autres ... Mais j'ai un sens de l'humour spéciale et je le répertorie dans mes cahiers verts, les bleues servants à mon défouloirs quotidiens. Et ce cahier, c'est ma première impression de Terrae.
Alors entre les " Le portail, c'est un signe qui trompe pas : tu viens d'arriver chez les fous et j'essaye pas de le cacher !" , " C'est cool les douches au dortoirs, y'a encore des gars qui savent pas de quel sexe ils sont ...", " Qu'est-ce qui est le plus choquant : les gens qui se parlent tout seuls ou ceux qui tente de vous tuer ? Personnellement je cherche encore !". Sans oublier mes rencontres avec les gens comme Michigan " Il me regarda avec l'air de pensé à un truc du genre : Tu veux être mon ami ? Et toi, tu veux que je t'éclate la gueule sur la grille ?" et j'en passe.
Parce que, au vue de ce BEAU tapis volant, j'ai pas du tout envie de parler de morts. Pour une fois !
##   Sam 22 Juin 2013 - 11:13
Anonymous
Invité

Elle avait l'aire d'être comment dire émerveillé ou enjoué ou stupéfaite enfin bref je ne pourrais même pas décrire comment elle était tellement que c'était indescriptible, en tout cas j'avais réussi et elle y avait pris gout. J'aimais bien faire plaisir aux gens de cette façon car c'était simple et en plus ça m'aidait à développer mon esprit pour la création genre si il y avait des concours et ba je pourrais '' atta atta ce serait pas de la triche d'utiliser les pouvoirs pour ça '' '' Euh sais pas faudrait demander à Hideko pour ça '' '' Mouais moi je suis persuadé que ce serait de la triche '' ro ça va chut hein on verra ça plus tard !! ''
En lui rapportant ses affaires elle avait enfin réussi à faire un jolie sourire et non un truc presque factice qui servait à cacher les pensés ou sentiments. Non à la place c'était un sourire de contentitude - Oui j'ai dit contentitude et alors : c'est adopté la fait d'être content et le montrer par tout les moyens- et j'en était plus que ravis. En continuant dans sa lancé de Contenti--- bon d'accord JOIE elle m'avait alors dit :

-Chevalier Léon, vous êtes élus ... Oh mais fuck c'est trop géniale !

Moi génial, à force que l'on me le dise je commençais franchement à le croire même si j'avais encore quelque doute une voix dans ma tête me disais souvent '' Gros crétin arrête de douter de toi un peu !! '' Même si j'y pouvais pas grand j'essayais quand même de m'écouter et en de rares occasions bizarrement ça marchait. Et puis si j'étais pas si * génial * comme elle dit sûrement personne ne me parlerait ou à moin que je sois une attraction touristique et que ce soit une grande blague collectif pour me faire déprimer derrière ( mode parano activé veuillez insérer délire ici : ou bien ou foutage de gueule à l'échelle de millier de personne ou ou....SHUT THE FUCKING UP ).
Donc reprenons calmement hein, elle était méga contente moi aussi tout allait bien dans le meilleur des mondes. En plus elle c'était levée avec en montrant tout mon bazar de ses bras doux et fins puis après ça elle c'était mise à courir bon la connaissant ou du moin par rapport à ce que j'avais vu je restais sur mes gardes au cas ou la princesse tomberais, oui car le chevalier doit surveiller sa princesse forcément hein mais je ne vous l'apprends sûrement pas. Au bout d'un moment alors que sa timidité fut revenue elle m'avait dit : 

-Heu ... C'est ... Magnifique ! Je, je vais te montrer un truc. Avait-elle dit en faisans je ne sais quoi avec ses jolies petits doigts.

Elle avait alors farfouillé dans nos affaires en faisant voler quelques trucs gênant pour finalement sortir de tous ce patacaisse - Je vous embête poliment avec mes mots - Un cahier vert tient elle devait vraiment aimer cette couleur donc du coup au moin je sais que je pourrais lui trouver genre un bijoux vert un jour. En lisant ses écris une choses m'avait interpelé celle-ci : Sa rencontre avec ce Michigan. Alors je lui demandais tout en continuant de lire et de me marrer hein car c'était quand même drôle :

-Jeune princesse qui est donc ce Michigan et que c'était il donc passé avec lui ? Non pas que je sois curieux mais cela à susciter mon attention ! Non pas que j'aime pas ceux qui s'en prennent au femme mais presque ! 

Oui j'ai dit princesse mince hein tout le monde à le droit de se prendre à certain jeu ou du moin d'être poli hein ! En attendant qu'elle me réponde je feuilletais ses écrits qui étaient tous fort sympathique à lire j'avais alors rajouté :

-Si ce Michigan vous importune faite le moi savoir sinon j'aime bien tout ce qui est écrit c'est drôle et ça donne une vision différente de ce que l'on voit tout les jours ! Avais-je dis en lui redonnant son cahier. Et t'en fais pas bientôt toi aussi tu pourra faire des trucs magique !
##   Sam 22 Juin 2013 - 13:35

Personnage ~
► Âge : 17 cerises
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sixtine Szpadime
Sixtine Szpadime
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Il prit mon cahier et commença à le lire. J'eu peur qu'il trouvasse [ Comment j'ai fais pour placer un temps pareil dans ma phrase !] mes écrits trop ... Bizarre ? Ouai, ca doit être le mot qui décrit le mieux mes activités littéraires !
Mais faut croire que je ne suis pas mauvaise, puisqu'il sourit. Un beau sourire d'ailleurs ! Sixtine, la ferme. Où ca une ferme ? Oh bon sang ... Je suis O+ !
Il se mit à rire, puis, il stoppa un peu sur Michigan.

-Jeune princesse qui est donc ce Michigan et que c'était il donc passé avec lui ? Non pas que je sois curieux mais cela à susciter mon attention ! Non pas que j'aime pas ceux qui s'en prennent au femme mais presque ! 

Alors, choix n°1 : je lui dis la vérité. Choix n°2 : je lui mens. Choix n°3 : je fais comme si je n'avais rien entendus et je continue à regarder le Lac !
Verdict : Avoue. Avoue. Avoue. Avoue. Avoue. Avoue.

-Si ce Michigan vous importune faite le moi savoir sinon j'aime bien tout ce qui est écrit c'est drôle et ça donne une vision différente de ce que l'on voit tout les jours ! Il me redonna mon cahier que je range assez vite. Et t'en fais pas bientôt toi aussi tu pourra faire des trucs magique !


Est-ce que Michigan m'a importuné ? Est-ce qu'il s'en est pris à moi ?
Bonnes questions. Techniquement parlant, c'est moi qui l'ai importuné. Et c'est moi qui s'en ais prise à lui !
Oh monde CRUEL ! C'est moi qui suis en TORDS ! Je suis un putain de MONSTRE ... Aïe. La vérité fait toujours mal ... Un jour je lui donnerai un gâteau au cyanure.

-La vérité, c'est que c'est moi la fautif avec BipoBino ... Il faisait marche arrière, il n'entrait pas à Terrae, alors je lui est criée de revenir. Et il est revenu : en m'insultant, moi et l'institut.

Je grimace à se souvenir plus que douloureux. A ce moment là, il était vraiment comme mon père. Les mêmes mots tranchants, la même honte de tomber sur une fille pareille ...

-Il m'a ... Enfin ... J'ai pétée un plombs ! J'ai pris sa valise, je l'ai ramenée devant les dortoirs, je suis revenue au portail et, et ... Je l'ai secoué ... plus communément dit ... frappé.

Aaaaaaah ! C'est dis, c'est passé. J'ose  même plus regarder Léon.
Michigan m'avait vraiment mise en rogne, je veux dire, il m'a rappelée trop de choses.

-Alors il m'en a retourné une, mais version Hulk. Comme ma tête avait déjà était secouée la veille, elle a pas tenue et j'ai finis à l'infirmerie.

Où je ne remettrai plus jamais les pieds. Je fis une deuxième grimace. Cette chose - infirmière pour les non-initiés- nous avait abandonnée Isis et moi pour aller je ne sais où ! Surement avec le concierge. Vraiment une incapable ! En plus, je me suis barrée avec Isis et elle a rien vue. Ouuuh la délinquante, elle a pas obéit ! Mais j'allais mieux, c'est pas en restant avec une incompétente que j'allais guérir. 

-Je l'ai quand même suivis jusqu'au bout, il m'a bien menacée de me tuer, mais j'en avais presque rien à faire. Temps qu'il reste à Terrae, moi ca me va. On vient pas là pour les vacances. On vient ici parce qu'on a un problème ...

Je ramenée mes jambes contre moi, replacée une mèche derrière mon oreille qui continue encore et toujours de tomber. Je repense aux " pouvoirs magiques", à tout ce qu'on pourrait accomplir avec ce don, alors qu'au lieu de ca on reste caché. De toute manière je me cache moi-même en moi - bizarre ? Non, pas du tout !- et ca me convenais  absolument pas. Mais quand on a pas de courage !

-Mais au fond, je lui en veut pas. C'était ma faute et il devait pas être dans son bon jour non plus. Il était vraiment mauvais dans ses mots et moi j'arrivée pas à en mettre une correctement ... Ma ... Première marque de violence.

Vraiment, vraiment mal à l'aise. Pourquoi je lui est avouée ! Maintenant je passe pour la méchante alors qu'il a dit des mots vraiment méchants ! Oh pauvre petite chose : elle veut un bonbon ?
Si même moi je me dénigre ...
Pour briser le silence devenue lourd par mon insatiable imagination, je me levée et me mis près d'un des quatre coins de mon si merveilleux tapis. Comme il n'y avait pas de marches à cet endroit, je me dis qu'on pouvait voir l'eau. Je me penche en avant, histoire de voir le Lac d'eau clair. Vraiment beau !

-Dis Léon ... Tu crois qu'on peux sauter ?

Celle-là c'est la meilleure ...
Je lui adressée un magnifique sourire, parce qu'il m'avait écouté et qu'il n'avait pas encore ouvert la bouche, bien trop dans ses pensées. Je lui fis un geste de la main, comme pour le ramené à moi ! Après tout, c'était mon chevalier ! Ma mèche revint sur ma joue, je ne tentais même plus de la remettre en place. Si ca continue, je vais me couper les cheveux !
Pendez-la pour moi s'il vous plait ...
##   Sam 22 Juin 2013 - 15:36
Anonymous
Invité

Chose 1: J'airais peut être mieux fais de ne rien demander à la belle mais maintenant que le mal était il était impossible de revenir en arrière, foutu moi pourquoi ais-je souvent tendance à poser les questions qu'il ne faut pas merde, si les gens gardes des trucs pour eux c'est sûrement qu'ils le veulent abrutit de moi va espèce d'incapable, d'ignare de STOPEU !!! Heum enfaite j'avais bien fais de le lui demander au moin elle pouvait se confier. 
Chose 2: Maintenant que je lui avais demandé ceci, il fallait que je l'écoute attentivement dans ses paroles et ne pas la couper pour n'importe quelle raison que ce soit, sinon j'allais paraitre pour un truc impoli et complétement indécent devant elle.
Et pour finir chose 3: Attendre qu'elle ait totalement finit son discours pour ensuite pouvoir peser le pour et le contre avec elle MÊME SI C'EST DÉJÀ PRÉS CALCULÉ DANS NOTRE TÊTE !!
Maintenant que tous ça était dis je pouvais enfin l'écouter sereinement.

                    ***  A FIU MOMENT LATER *** 

Elle avait donc tout fini,  entre ses multiples grimaces ou signes qui montraient qu'elle était agacée et d'autres qui montraient qu'elle était triste parfois ou en colère d'autres fois - Oui je les ais vu hein vous parlez à Léon là, le pro pour remonter le moral et aider - suivie de toute la tentions qu'il y avait dans ses paroles et pour finir c'était ajouté à tout ce mélange déjà explosive une voix un peu triste et douloureuse qui sortait de la bouche de cette fille qui pourtant était si heureuse il y avait quelque minute. Elle c'était finalement relevé pour me dire avec un grand sourire :

-Dis Léon ... Tu crois qu'on peux sauter ?

Que fallait-il que je réponde à tous ce qu'elle m'avait dit, compliqué tout ça dis donc mais bon je savais déjà ce que je pensais et vu comme je suis j'avais vite trouver quoi faire. Je m'étais alors levé à mon tour quand son signe m'avait sorti de mes réflexions je l'avais pris dans mes bras pour la câliner et lui dire :

-Princesse voyons, d'une il aurait pas du vous parlez comme ça car vous vouliez l'aider et lui avait été tout bonnement impoli et ingras, même pendant un mauvais jour on fait pas ça,  de deux c'est normal que cela vous ais mis en colère car il avait pas à insulter tout le monde comme un idiot et la baffe que vous lui avez mis ou du moin le coup était tout à fait légitime et il aurait jamais dû vous le rendre plus fort, donc VOUS ALLEZ ME FAIRE LE PLAISIR DE NE PAS VOUS SENTIR COUPABLE OU MONSTRUEUSE !!

Moi aussi j'avais fais mon joli speach mais tout d'un coup sans interruption dans ma voix et en étant le plus doux possible tout en lui grattouillant et caressant ses cheveux. Après un petit moment pour réspirer je m'étais remis à la porter toujours - like a princesse - en lui disant après avoir enfin respiré comme il fallait :   

-Princesse vous n'allez quand même pas sauté dans l'eau, je vous rappel que dedans il y à des poissons et des grenouilles et je crois me rappeler que vous n'aimez pas ça n'est ce pas ? Lui avais-je dis avec un sourire tendre.


J'allais quand même pas la laisser faire alors qu'elle avait peur de tout ce qu'il se trouvait en dessous de nous et je m'étais alors rassis avec elle dans mes bras au milieux de ma plaque en lui caressant toujours ses cheveux.
##   Sam 22 Juin 2013 - 19:34

Personnage ~
► Âge : 17 cerises
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sixtine Szpadime
Sixtine Szpadime
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Il se leva prestement et arriva à ma hauteur. J'allais lui parler, quand il fit THE truc choquant de toute ma vie. Une chose qu'on appelle "câlin". Je sais pas pourquoi, mais une boule me monta à la gorge, comme une vielle sensation oublié depuis des millénaires.
Le dernier câlin que j'ai reçu, c'était le soir où ma mère est "partie". Même quand mon père m'a repris, il était comme ... Froid ! Et je vous parle pas de l'orphelinat.
Oui, ca faisait une éternité qu'on ne m'avais pas fait de câlin !

-Princesse voyons, d'une il aurait pas du vous parlez comme ça car vous vouliez l'aider et lui avait été tout bonnement impoli et ingras, même pendant un mauvais jour on fait pas ça,  de deux c'est normal que cela vous ais mis en colère car il avait pas à insulter tout le monde comme un idiot et la baffe que vous lui avez mis ou du moin le coup était tout à fait légitime et il aurait jamais dû vous le rendre plus fort, donc VOUS ALLEZ ME FAIRE LE PLAISIR DE NE PAS VOUS SENTIR COUPABLE OU MONSTRUEUSE !!

Ses mots me vinrent droit au cœur. Ses gentilles petites gratouilles aussi. Je serais un chat, je ronronnerai ! Surtout la dernière phrase très ... Explicite !
Tandis que je profite de ce moment de tendresse, monsieur casse le mythe, pour retourner au conte de fée. Me reprenant - oui vous avez tous devinez- en mode princesse. Si il n'arrête pas, je vais y prendre goût ! Tout en me ramenant prestement vers le milieu de mon BEAU tapis il me dit ces mots forts intéressants :

-Princesse vous n'allez quand même pas sauté dans l'eau, je vous rappel que dedans il y à des poissons et des grenouilles et je crois me rappeler que vous n'aimez pas ça n'est ce pas ?

Il me fit un magnifique sourire, ce qui m'empêcha de lui arracher la gorge. Non, je rigole, JAMAIS je ne toucherai à mon chevalier ! Il s'assit et m'emprisonna de ses bras pour me refaire des câlins. Franchement, je voudrais pouvoir mettre sur STOP ma vie entière pour profiter à fond ...
Sauf que Sir Léon m'avais rappelée mon objectif premier. Le saut de tapis !

-Sir Léon, je suis sur et certaine de ne rien craindre avec vous voyons. Dite plutôt que c'est parce que vous ne voulez pas mouiller vos beau et long cheveux !

Je rigole gentiment en lui attrapant une long mèche ébène. C'est vrai qu'ils sont beau ses cheveux !  Je lui attrape les mains et joue avec d'un air plus que enfantin. Ca c'est ma botte secret avec les gens. Qui ne marche jamais parce que je me retrouve toujours entourée de brutes épaisses !

-Je vous les brosserai si vous voulez. Je marque une pause en tournant mon visage pour être face au sien. A moins que mon Sir est peur ...

Je lui tire la langue, lui sourie. Tout aurait pus être magnifique, sauf que ma fichue mèche me retraversa le visage. Je souffle pour l'enlever mais rien n'y fait !
Shit ! Je peux même pas voir l'expression de Léon et je suis pas assez intelligente pour utiliser mes mains qui jouent toujours avec les siennes.
Plus gaminement bête, il n'y a pas !
##   Sam 22 Juin 2013 - 21:22
Anonymous
Invité

Alors que je lui faisais un de mes plus beaux sourire que je pouvais tout en la câlinant assis sur ce morceaux de terre bon pas très confortable mais tant pi ce n'était que moi qui était assis sur le sol puisqu'elle elle était sur moi. 
Alors que je la berçais doucement toujours assis " foutu terre qui fait mal aux fesses " " ro tait toi c'est pour la bonne cause on réconforte la demoiselle...euh enfin je crois " Elle m'avait alors dit :

-Sir Léon, je suis sur et certaine de ne rien craindre avec vous voyons. Dite plutôt que c'est parce que vous ne voulez pas mouiller vos beau et long cheveux !

A ça c'est sûr elle n'avait rien à craindre avec moi et puis au pire je pouvais éloigner les animaux avec mon pouvoir si besoin en était donc non vraiment aucune crainte à avoir, en ce qui concernait mes cheveux non je n'avais absolument pas peur de les mouiller au contraire j'aimais bien le faire car au moi ils restaient lisses et brillant bon un peu moin mais...MINCE HEIN ! Et elle rigolait gentiment tout en prenant une de mes mèches en l'admirant puis ensuite au bout d'un moment elle jouait avec mes mains comme une enfant qui jouait avec son doudou et rajoutait:

-Je vous les brosserai si vous voulez. Elle c'était interrompue momentanément pour tourner sa tête face à moi " Mais qui pouvait dire non à une fille avec de si beaux yeux " et elle repris , A moins que mon Sir est peur ...

La fin elle me l'avait dit en tirant la langue et en souriant avant qu'une mèche s'installe confortablement devant ses cheveux, elle avait bien tentée d'y souffler dessus mais rien n'y faisait. Je lui avais alors lâché les mains pour lui remettre sa mèche et le re re re porter toujours de la même façon avant de répondre :  

-Sachez que j'avais juste peur pour vous ou du moin pour votre santé mais si vous dites que tout vas bien alors...Je m'étais rapproché du bord de la plaque, Allez au bout de trois je saute !

Tout en réfléchissant ou sauter je veillais à ce qu'elle allait bien et surtout à ce qu'elle ne me lâche pas car je voulais pas vraiment qu'elle se blesse et moi dans mon élan je m'étais alors mis à compter : 

-Vous êtes prête , 1...2...3 go !! 

J'avais alors sauté en la serrant un peu avant de la lacher au dernier moment pour que l'on ne s'écrase pas l'un l'autre et il y avait un gros - PPPPLLLLLLLOOUUUUFFFF - qui avait résonné dans tout l'endroit avant que je ne remonte à la surface de l'eau. Je me tenais prés au cas ou il allait falloir la secourir de noyade ou d'attaque grenouille.  Car moi Sir Léon " YA mais j'avais jamais remarqué mais ça va trop bien ensemble ça ou ou Sir Valentine yeah la classe...BREFEUH " donc car moi Sir Léon j'étais prés à tout pour secourir la princesse.
##   Sam 22 Juin 2013 - 21:56

Personnage ~
► Âge : 17 cerises
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Sixtine Szpadime
Sixtine Szpadime
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Il replaça ma mèche de cheveux rebelle et se leva, moi toujours dans ses bras. Je ne connais ce Sir n'y d'Eve, ni d'Adam mais en moins d'une heure, il a du me porter une dizaine de fois en mode princesse. Ce que je ne suis absolument pas d'ailleurs !

-Sachez que j'avais juste peur pour vous ou du moins pour votre santé mais si vous dites que tout vas bien alors...

Sur ce je le vis se rapprocher trop dangereusement du bord. Non, il ne va pas oser ? Oh que si ! Moi intérieur sauve moi ! Non jamais, ca va être trop drôle. Absolument pas !
Tu voulais sauter non ? Oui, mais pas à l'aveugle comme ca !

- Allez au bout de trois je saute !

Mais il est SERIEUX ?

-Vous êtes prête , 1 ...

Oh mon Dieu !

-2 ...

Oh le Satan !

-Trois GO !


Oh Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !
Ce Sir avait sauté d'un coup ! Pendant que je sens l'air passer entre-nous, je me colle encore plus à lui en criant. Cris qui se perdis dans le PLOUF qui suivis ma chute loin de Léon qui m'avait littéralement jeté au dernier moment.
L'eau me fis frissonner tandis que mon corps, par la vitesse de la chute descendis profondément dans les profondeurs plutôt clair du Lac.
J'ouvris les yeux, en apnée sous l'eau. Je vous avez dis que j'adore l'apnée ? Ah oui, quand le gros a tenté de me noyer suis-je bête.
Bref, je prenais le temps de regarder tout autour de moi quand je tombe nez à nez avec une petite chose. Toute horrible. Avec de grands yeux globuleux. Une peau verte / marron vraiment l'aide. Et un regard qui me dis clairement : "Tu as tuée ma sœur sale bipède ! Ton heure est venue !"
Ni une ni deux, je nage à vitesse de jaguar jusqu'à la surface, reprends mon aire en 3 secondes top chronos et hurle à la mort.
Je vois Léon et je ne perds pas une minute pour nager jusqu'à lui et m'agripper en lui dictant ma façon de penser :

-UNE GRENOUILLE A VOULUS ME TUER JE LE JURE !

Vous étiez là ! Vous êtes témoin, elle a voulus me tuer ! Je commence à "nager" maladroitement jusqu'au bords, qui à l'air de ne pas vouloir s'approcher. C'est normale, je suis toujours accrochée à Léon qui lui, n'a pas encore bougé. 

-Ne me dites pas que vous m'aviez prévenue ! Je n'ai absolument pas peur.

A ces mots, Dieu dû sentir mon mensonge et m'envoya une chose verte et sa famille qui tournés tout près de nous comme voulant absolument nous toucher ! Les traitresse, elles n'attendent même plus que mon Sir est les yeux tournés pour me narguer !
Je me resserre un peu plus contre lui et lui en montre une que l'on nommera Georgette pour la bonne cause :

-Regardez ! Vous me croyez maintenant ? Regardez comment elles m'attaquent ! Je veux pas mourir ! Couinai-je en tapant sur l'eau croyant vainement les faire fuir.
##   
Contenu sponsorisé

 

Le Lac ou la mare aux grenouilles !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant