Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
C'est ça, le bonheur [Pv. Huo ♥]
##   Mer 19 Juin 2013 - 15:35

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Dernièrement, le temps est lourd. L'air est trop chaud pour moi – je déteste vraiment ça, les été caniculaires. Je préfère les printemps doux et tièdes, avec ses brise sans rudesse et son lot de couleurs. C'est apaisant. Enfant, j'allais accompagne ma mère près d'un petit ruisseau, et nous faisions des piques-niques à cette période de l'année ; et si, comme aujourd'hui, il faisait beaucoup trop chaud pour pouvoir sortir, nous restions à la maison, et je jouais du violon pour elle.
Rien qu'en effleurant mon étui, je sens la douceur de ces souvenirs m'envahir.
Je n'ai pas envie de m'aventurer dehors, aujourd'hui ; et puis, ça fait longtemps que je n'ai pas joué. J'ai besoin d'un peu de pratique si je ne veux pas perdre ça – bien que je doute de pouvoir oublier un jour comment tenir un violon ; j'en joue depuis plus longtemps que je n'ai appris à me servir d'un katana, pour dire. Développe tes dons artistiques, ma chérie ! Tu as beaucoup de talent pour la musique, mon ange. Tu deviendras une grande violoniste.
Ah. Peut-être. J'essaierai ; je ferai de mon mieux. Promis maman, je ferai toujours de mon mieux. Pour toi.
Je ne sais pas si ça suffit. Est-ce que je dois aussi le faire pour moi ?
Je secoue doucement la tête pour chasser les petites voix mutines de mon esprit. Il ne faut pas y faire attention ; elles sont mauvaises et malhonnêtes. Elles n'apportent que la tristesse avec elles.
En revêtant une robe blanche qui se prête tout à fait à la chaleur des derniers jours et un sourire aimable, je sors de ma chambre, les doigts enroulés autour de la poignée de l'étui. Je salue quelques connaissances, prends des nouvelles d'autres, et me dirige ensuite jusqu'au couloir des salles de cours. Presque avec automatisme, je me dirige vers la salle de musique et constate avec grand soulagement qu'il n'y a strictement personne aux alentours. C'est parfait. Je n'ai pas vraiment envie que quelqu'un m'écoute.
Je sors mon instrument, me mets en place au milieu de la salle, près du piano. Je fais quelques essais, tente de reprendre la main tant bien que mal. J'ai quelques difficultés au départ, mais bientôt une mélodie bien distincte se fait entendre, et je la laisse résonner avec force tout autour de moi. Elle emplit doucement mon cœur, et je ne sais toujours pas déterminer avec précision ce que je ressens, au juste.
Ce n'est ni de la joie, ni de la tristesse. Ce n'est pas non plus de la détermination, ni de la peur. Je ne sais pas.
La musique se fait mélancolique et pourtant je ne peux que me sentir sereine.
C'est ça, le bonheur.


Spoiler:
 



Je vole en #F54759
##   Mer 19 Juin 2013 - 19:14

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1323
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Il fait trop chaud, vraiment trop chaud. Tellement chaud que je suis tenté de me balader torse nu. Mais bon si je le faisais on m'arrêterais pour attentat à la pudeur alors je garde juste ma chemise ouverte, c'est tout aussi rafraîchissant et comme ça on me regarde encore plus. Oui j'aime bien qu'on me regarde, et depuis que j'ai ma coupe courte - merci princesse - j'ai quand même beaucoup moins chaud.
Enfin maintenant j'ai la tenue universelle, jean, t-shirt à col en v et sandales même si le dernier élément est enfilé contraint et forcé par la chaleur. En tout cas pas question de rester dehors, au moins les bâtiments sont plus frais même sans climatisation.
Ce matin je me suis réveillé seul dans une chambre qui n'était pas la mienne et je ne me souviens même pas comment j'y suis arrivé. Je crois que j'ai un peu bu hier soir mais après... Impossible de me souvenir, bah au moins j'étais habillé donc j'ai rien du faire de bizarre mais je me demande bien à qui était cette chambre. Surement à personne vu qu'elle était vide.
Je suis retourné dans ma chambre et depuis je me ballade dans les couloirs, n'ayant rien d'intéressant à faire ou à photographier. Je suis vers les salles de cours quand j'entend le son d'un violon. C'est vrai qu'il y a une salle de musique ici. Je me dirige tranquillement vers l'endroit d'où viens le son et m'arrête devant une porte entrouverte que j'ouvre un peu plus largement pour mieux entendre.
Je suis surpris de voir Aoi ici mais je me contente de l'observer en souriant. Elle est très jolie dans sa robe blanche en train de jouer et cette mélodie... Elle est mélancolique, nostalgique mais pas triste, belle tout simplement. Alors qu'elle s'arrête j me surprend à vouloir qu'elle continue. J'ai les yeux brillants et le coeur serré. Je veux plus, c'est juste tellement beau. Je m'aperçois qu'elle m'a remarqué mais je n'en ai que faire.


-Continue, s'il-te-plait c'est tellement beau.


##   Mer 19 Juin 2013 - 21:40

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

J'arrive environ à la moitié du morceau lorsque j'entends la porte grincer légèrement, et je fais presque immédiatement volte-face, coupée dans mon élan. Mes yeux rencontrent deux orbes colbat que je n'aurais jamais cru revoir un jour – et que, je suppose, je n'aurais pas souhaité revoir non plus. Huo est dans l'entre-baillement de la porte, et ne prend même pas la peine de cacher sa présence. Je reste quelques secondes à le fixer, la main tenant mon archet retombant mollement le long de mon corps. Il me regarde d'une manière... assez perturbante.
-Continue, s'il-te-plait c'est tellement beau.
Je frissonne avec force, ne sais pas trop quoi répondre. Il semble réellement touché par ma musique, et même si j'en suis surprise, je n'arrive pas non plus à en être agacée. Son visage et ses yeux qui ne se détournent plus, si perçants, me tirent un léger rougissement. Il n'est pas comme la dernière fois, moqueur et agaçant ; et je crois que c'est encore plus énervant. C'est comme ses derniers mots, après notre combat, avant qu'il ne parte ; trop doux, trop... c'est trop étrange, j'arrive pas à m'y faire. Je ne suis pas rancunière, et j'ai aucune raison de l'envoyer bouler – je suppose. Simplement... Simplement voilà.
Je détourne les yeux, profondément gênée, et recommence à jouer en essayant de ne pas me focaliser sur lui et sa présence dans la salle. Je reprends le morceau depuis le début, referme les yeux, calme ma respiration. L'archet glisse sur les cordes avec lenteur et langueur. Je n'ai pas osé lui répondre, de peur de briser cet instant de calme et de douceur.
J'aurais tout le temps de me molester après pour avoir été (encore) trop gentille. Généralement, je le regrette.
Lorsque le morceau se termine, je relaisse tomber mon bras sur mon flanc, et me détourne. À chaque fois que je joue, j'ai l'impression d'être hors du temps, et cette fois ne fait pas exception. J'ai presque honte de m'être délibérément laissée aller à mes émotions devant lui – pour la deuxième fois, en plus.
J'aime pas ce qu'il voit de moi. J'aime pas ce que je suis face à lui. Tellement pathétique.
Je n'ai pas l'habitude d'avoir un public, en temps normal, je murmure au bout d'un temps, l'estomac retourné.
Surtout pas un public comme lui. Mais je n'arrive définitivement pas à être en colère – il avait l'air tellement sincère, tout à l'heure... Comment lui en vouloir ?



Je vole en #F54759
##   Mer 26 Juin 2013 - 15:43

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1323
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Elle semble surprise de me voir, mais curieusement pas agacée alors que je m'attendais à la voir se mettre en colère. Il faut dire que je l'aurais un peu mérité après l'avoir cherché comme je l'ai fait la dernière fois.
Elle se détourne et recommence à jouer son morceau depuis le début. Je ne sais pas jouer de musique mais j'ai beaucoup de respect  pour ceux qui le font. Ce n'est pas un hasard si j'ai décidé de faire de la photo, l'art et l'esthétique sont des choses qui me touchent profondément quel que soient leurs formes. Bon je sais bien que quand ça touche aux filles ça joue aussi mais j'y peut rien si je suis un dragueur c'est dans ma nature.


– Je n'ai pas l'habitude d'avoir un public, en temps normal.
-Tu joue très bien pourtant princesse.


Je souris doucement, détaillant un peu mieux la pièce, avant d'aller m'asseoir sur le tabouret du piano, la fixant sans discrétion. Je n'avais pas fait attention avant mais elle est très jolie en fait, pas le genre beauté fatale mais plutôt discrète ce qui en fait est beaucoup plus frappant parce qu'on ne s'en rend compte que lorsqu'on est sous le charme.

-J'avais pas remarqué la dernière fois mais en fait tu es super mignonne princesse, surtout avec cette robe.

Je lui décoche un clin d'oeil amusé. La question étant de savoir si je vais la faire rougir ou si elle va encore s'énerver. J'ai peut-être l'air d'un beau parleur mais je ne suis pas quelqu'un d'hypocrite, je pense toujours ce que je dis.


##   Mar 9 Juil 2013 - 14:14

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je lui tourne presque le dos à présent, trop gênée pour le regarder en face. Le silence qui accompagne la fin de mon morceau me rend étrangement mal à l'aise. Stupide, stupide Aoi. C'est quoi cette réaction complètement idiote ? Je croyais avoir réussi à me débarrasser un tant soi peu de cette maudite timidité. Surtout avec les types comme lui, parce que je déteste perdre la face.
-Tu joue très bien pourtant princesse.
Je sursaute et rougis un peu en tournant la tête vers lui. C'est un crétin, un abruti. Pourquoi il m'appelle encore comme ça ? Pour se moquer, encore ? Pourtant, son sourire me laisse penser le contraire, encore une fois. Il m'observe tout en s'installant, sans la moindre pudeur. J'aime pas le regard qu'il a, à la fois concupiscent et doux. Pour lui, j'ai l'impression de n'être qu'un animal curieux mis à sa portée, et moi j'ai juste envie de me cacher dans un trou pour lui échapper.
Il va finir par me rendre complètement folle, si c'est pas déjà fait.
-J'avais pas remarqué la dernière fois mais en fait tu es super mignonne princesse, surtout avec cette robe.
Qu'est-ce que je disais ? Il le fait exprès, cet imbécile. Il sait que ça me gêne – même si ça me fait plaisir. Un peu. Juste un peu, hein... Je vais pas sauter de joie parce qu'on me mate comme ça. Disons que c'est valorisant, en temps normal. Enfin, sauf avec lui, allez savoir pourquoi. Sûrement parce que je considère les personnes qui font des compliments comme ça, à tout bout de champs, comme hypocrites, ou quelque chose dans le style.
Je soupire doucement, hausse les épaules en décidant de jouer la carte de l'indifférence. Ne pas réagir.
Merci.
Je serre un instant mon instrument contre moi, perdue dans mes pensées. Devrais-je le ranger et m'en aller ? Ce serait sûrement le mieux à faire.
Qu'est-ce que tu fais là, Huo ? je demande finalement. Tu me stalke pas, j'espère ?
J'avais dit ça avec un mélange de sérieux et d'amusement taquin, alors que je me dirigeais vers le piano sur lequel j'avais déposé l'étui de mon violon, passant inéluctablement à côté de lui, mais sans lui accorder le moindre regard. Je compte pas lui faire comprendre qu'il me trouble, ce serait invivable après.
Si je le regarde, j'ai perdu la partie.



Je vole en #F54759
##   Sam 20 Juil 2013 - 18:46

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1323
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Mes compliments semblent la troubler et elle rougit un peu. Elle est encore plus jolie quand elle est gênée même si d'une manière elle semble perplexe. Bah la connaissant elle doit se dire que c'est hypocrite de ma part ou un truc comme ça. Ça m'attriste un peu de me dire qu'elle me prend pour un beau parleur.
Je suis un peu comme ça c'est vrai mais je n'ai jamais cherché à séduire des personnes en couple. Je trompais mes copines oui, mais j'ai jamais incité quelqu'un à tromper non plus. Un salaud peut-être, mais honnête et je n'ai jamais dit "je t'aime" si je ne le pensais pas.


– Qu'est-ce que tu fais là, Huo ? Tu me stalke pas, j'espère ?
-Pas du tout, j'ai entendu du bruit et je suis entré.


Je ris doucement et esquisse un sourire amusé. Elle joue l'indifférente, comme si mes mots ne lui importaient pas mais c'est la preuve du contraire. Si vraiment elle n'en avait rien à faire elle n'éviterait pas mon regard. D'un côté je trouve ça dommage qu'elle me considère comme ça mais en même temps ça ne rend le fait de la taquiner que plus intéressant.
Si elle veut m'éviter parce qu'elle n'aime pas l'intérêt que je lui porte je n'en ai que plus envie de la chercher. Elle ne m'aime pas ? Très bien, dans ce cas je vais tout faire pour que ce soit le contraire. Je me passe une main sur l'arrière du crâne pour m'ébouriffer les cheveux et lui décoche un sourire charmeur.


-Mais si j'avais su que tu jouais du violon aussi bien je serais venu t'écouter avant.

Je fais un clin d'oeil en souriant en coin. Ça m'amuserait bien d'arriver à la faire rougir tiens, je suis sur qu'elle serait encore plus mignonne comme ça.


##   Dim 21 Juil 2013 - 17:59

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Ne pas le regarder. Ne surtout pas le regarder. Franchement, j'ai pas envie qu'il voit à quel point mes joues sont rouges. Quoique mes oreilles me trahissent probablement... Arg. Je déteste ça. Je le déteste aussi, tiens. Ne pas le regarder...

-Pas du tout, j'ai entendu du bruit et je suis entré.

Je me tourne subitement vers lui pour le dévisager, une mine à demi outrée sur le visage. Merci de qualifier ma musique de bruit, je dirais rien ! S'pèce de malotru. La prochaine fois que je te regarderai te battre, je te dirais que tu ressembles à un pingouin sous ecstasy qui gigote dans tous les sens, tiens, on verra l'effet que ça te fait !

Un soupir m'échappe et je retourne à mon occupation, à savoir ranger mon violon dans son étui avec la plus infinie des précautions. J'ai pas réellement envie qu'il soit abîmé, donc j'en prends le plus grand soin. Puis, on dirait pas comme ça, mais c'est fragile comme instrument.

-Mais si j'avais su que tu jouais du violon aussi bien je serais venu t'écouter avant.

Je me stoppe alors, mon archet en main, et les joues brûlantes. Oh. Ça, c'est vraiment pas du jeu.

Une fois de plus, je me tourne vers lui, étire un léger sourire moqueur.

– Oh, merci. Il paraît que je joues comme je me bats. Je me demande si c'est vrai...

Façon détournée de lui rappeler sa défaite de la dernière fois, et ce qui l'attend s'il se risque à m'énerver à nouveau. Même si je me vois mal essayer de lui couper la gorge avec mon archet.
Je baisse les yeux vers lui. Quoi que... Je pourrais tenter. Mais ça l'abîmerait, ce serait dommage.

– D'ailleurs, je me pose la question : tu as une vie si peu active pour vouloir m'entendre jouer ou c'est encore un moyen de plus pour m'importuner ?

Oui, je sais, je redeviens méchante pour rien. Mais j'y peux rien, je déteste son sourire charmeur, là ; il s'imagine quoi ? Que je vais le laisser me draguer ouvertement en faisant comme s'il n'avait pas été le premier depuis deux décennies à réussir à me faire sortir de mes gonds ?

Ce qui m'énerve autant en lui ? Je sais pas. Tout, peut-être ?



Je vole en #F54759
##   Jeu 25 Juil 2013 - 20:07

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1323
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Elle rougit, enfin je le suppose puisqu'elle me tourne le dos en rangeant son instrument dans son étui. C'est presque adorable en fait, même si je crois que je l'agace un peu beaucoup. Tiens qu'est-ce que je disais, elle est rouge comme une pivoine. Enfin peut-être un peu de colère vu son air choqué mais le compliment... Ho mon Dieu elle est tellement mignonne quand elle fait cette tête.

– Oh, merci. Il paraît que je joues comme je me bats. Je me demande si c'est vrai...

Je toussote avant de pousse un petit grognement de dépit. Merci de me rappeller que je me suis fait battre à plate couture. Et puis voila c'était pas équitable, moi aussi quand je serais Etoile je pourrais faire des techniques qui déchirent comme sa super tornade là.

– D'ailleurs, je me pose la question : tu as une vie si peu active pour vouloir m'entendre jouer ou c'est encore un moyen de plus pour m'importuner ?

Je sourit en coin. Rhoo, ce qu'elle est méchante. Pour un peu je serais vexé si c'était pas vrai. J'avoue que je me fais un peu chier ces derniers temps même si l'emmerder ne fais pas parti de mes passe-temps non plus.

-C'était bas ça Princesse. En plus je le pensais, tu joue bien, et je dis pas ça pour te gêner ou quoi que ce soit. J'aime beaucoup tout ce qui touche à l'art et ta musique m'a vraiment touché.

Elle aussi, elle est une oeuvre d'art à sa manière. Une belle guerrière qui cache un sacré caractère derrière sa douceur apparente. Elle est jolie, droite, vive, agile. Comme une fée qui guérit les blessures du coeur. Elle me fait un peu penser à un ange.

-Tu n'as jamais songé à en faire ton métier ? Je suis sur que tu aurais du succès comme soliste d'orchestre.


##   Jeu 25 Juil 2013 - 22:21

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Pourquoi j'ai l'impression de ne pas être crédible quand je le vois me regarder comme ça ? Je détourne le regard pour fuir le sien. Ses yeux me transpercent à nouveau, et j'ai l'impression d'être complètement mise à nu. C'est vraiment horrible comme sensation. Pourquoi il peut lire aussi bien en moi ? Pff...

Finalement, j'esquisse un sourire à à demi amusé, mais cette fois-ci sans méchanceté. J'y vais peut-être un peu fort, je crois. M'excuser, peut-être ? Non... ? Non. Je crois que c'est une mauvaise idée. J'ai pas envie de perdre encore plus la face devant lui.

-C'était bas ça Princesse. En plus je le pensais, tu joue bien, et je dis pas ça pour te gêner ou quoi que ce soit. J'aime beaucoup tout ce qui touche à l'art et ta musique m'a vraiment touché.

Je détourne à nouveau les yeux, les joues rouges. Ahh. Mais quel crétin. Je suis sûre qu'il le fait exprès pour que je le déteste encore plus, c'est pas possible autrement. Je grommelle un petit « Désolée » inaudible. Cette fois, son compliment me fait réellement plaisir ; c'est vrai, c'est normal. Ma musique, c'est ce qui me définit. Je crois que me dire qu'on est touché par ma musique, c'est le plus beau compliment qu'on puisse me faire. « Tu joues bien »... Non. C'est tellement plus que ça.

-Tu n'as jamais songé à en faire ton métier ? Je suis sur que tu aurais du succès comme soliste d'orchestre.

Je relève les yeux vers lui, et mon visage prend une expression infiniment plus douce.

– J'en rêverais.

Ce serait tellement magnifique. Jouer pour autant de gens... Leur faire passer mes émotions, tout le reste. Être écoutée, simplement.

J'atterris subitement, reprends un air à demi embêté.

– Mais je n'y suis pas encore, n'exagère rien. Et puis... ce n'est peut-être pas un métier duquel on peut vivre de nos jours.

Je penche la tête sur le côté puis lui souris doucement, toute rancune envolée.

– Tu ne joues pas d'un instrument, toi, je suppose ?



Je vole en #F54759
##   Mer 14 Aoû 2013 - 1:44

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1323
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

[HRP : Pour me faire pardonner du retard Ca leur va bien je trouve]

Elle est gênée, touchée par mon compliment comme je le suis lorsque je la vois rougir. J'aime savoir que je fais de l'effet à quelqu'un c'est quelque chose d'un peu pervers. Elle semble se débattre contre son envie de me remercier et ça me tire un sourire amusé. Elle s'est convaincu qu'elle me détestait et je lui montre que le contraire est aussi possible. Ça la perturbe et quand je lui demande si elle voudrait être soliste il n'y a pas d'hésitation dans sa voix, juste une douceur infinie dans son sourire et un rêve dans ses yeux.

– Mais je n'y suis pas encore, n'exagère rien. Et puis... ce n'est peut-être pas un métier duquel on peut vivre de nos jours.
-Détrompe toi Princesse, il y a des gens qui font ça et ils gagnent très bien leur vie.


J'ai interviewé une flûtiste d'orchestre une fois. Une fille prometteuse avec un regard pétillant et un sourire magnifique... Et un joli coup de rein aussi mais ça n'a rien à voir.

– Tu ne joues pas d'un instrument, toi, je suppose ?
-Non, en revanche j'adore écouter les autres jouer. Mon meilleur ami jouait de la guitare et je pouvais passer des heures à le regarder gratter.


Il me manque un peu mon petit Jun, ça fait tellement longtemps qu'on ne s'est pas vu ni parlé. J'espère qu'il va bien, je devrais l’appeler un de ces jours pour voir ce qu'il devient.

-Comment tu as commencé à jouer ?


##   Lun 19 Aoû 2013 - 17:47

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Je n'aime pas cette manière qu'il a de me regarder. Au fond de moi, il y a ce besoin de le voir comme un être exécrable, la même personne à qui j'ai filé une correction, un beau jour d'été, alors que je m'entraînais. Mais de l'autre, il agit tout à fait... normalement. Et ça me perturbe. Ça me perturbe, parce que c'est un mec, parce qu'il est trop proche, parce qu'il à cette lueur dans le regard qui me donne envie de prendre mes jambes à mon cou.
Une vieille frayeur, qui rappelle tant de choses... De mauvais souvenirs, déchirants. Les pleurs et la tristesse infinie...
Je secoue la tête, plus pour reprendre mes esprits que pour le contredire.

– Peu importe. J'ai un autre projet en tête, je souris.

Je fixe mes mains un instant. Si je pouvais devenir plus forte... Je pourrais peut-être sauver des vies. Leur apporter la joie, et faire évacuer la souffrance. Physique, du moins. Mais peut-être qu'un jour je réussirai aussi à trouver un baume pour le cœur... Pour que plus personne à Terrae n'éprouve ce vide tiraillant.
Mes yeux se plantent dans les siens, doux, interrogateurs. Lui aussi le ressent ce Vide, pas vrai ?
Il me parle de son meilleur ami, et j'esquisse un sourire triste.

– Le mien aussi jouait de la guitare, je murmure, perdue quelques instants dans le passé. Mais ça fait tellement longtemps...

Je tente de me concentrer sur son autre question, un peu à l'ouest, et ne lâche qu'un soupir :

– Maman.

Un frisson me parcourt, et je perds mon regard vers les fenêtres, d'où passe une vive lumière. Je suis à peine consciente de ce que je dis, ni du fait que pour lui, ce devait être un immense charabia.

– Elle m'a proposé, parce qu'elle ne pouvait pas. Le violon était un cadeau de mon père.

Avant qu'il ne parte. Elle n'a jamais osé le toucher, depuis.
Un jour, j'irai en France. J'étudierai la médecine là-bas. Et je retrouverai mon père.
Je tente un sourire, qui sonne beaucoup trop triste soudainement.

– Maman ne voulait pas que je devienne une brute. Et elle disait que c'était bon pour la sensibilité. Je crois que ma bipolarité vient de là, je ris doucement, sans joie. Puis, j'adorais la voir sourire, quand elle m'écoutait jouer. Ça m'a donné envie de continuer. De la rendre fière. Heureuse. De chasser la tristesse et la solitude.

De lui rendre tout ce qu'elle m'avait offert. Un petit rien en échange de sa vie sacrifiée.
On a pas idée de ce qu'une mère peut ressentir, quand elle est seule et n'a que dix-sept ans.
Je retombe sur terre, me mords la lèvre.

– Bref. Peu importe. Tu faisais quoi, avant ?

Mon visage redevient lisse et j'agite la main devant moi, comme pour effacer ces mots douloureux que je n'aurais jamais dû prononcer devant lui. Pourtant, une perle de tristesse subsiste au coin de mon œil, oubliée, vestige de cette mélancolie qui m'étreint encore le cœur.



Je vole en #F54759
##   Mar 27 Aoû 2013 - 15:08

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1323
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Elle semble troublée par la façon dont je la regarde et je réalise soudain que je ne devrais pas me comporter avec elle comme je le fais avec les autres filles que je rencontre. Parce qu'elle est bien plus jeune que moi, parce que je ne sais rien de ce qu'elle a vécu et que si ça se trouve elle a peur des hommes comme moi.

– Le mien aussi jouait de la guitare. Mais ça fait tellement longtemps...

Au passé bien sur, le Vide ne serait pas là sinon. Je m'en veux d'avoir parlé de ça tout à coup, je me dis que je n'ai pas envie de la voir avec ce sourire triste qui sonne comme une façade, qui est là pour dire que tout va bien. Alors que non, tout ne va pas bien surtout quand elle me parle de ses parents et que quelque part je la comprend un peu.
J'ai envie de la prendre dans mes bras pour la consoler, de chasser sa tristesse qui me renvoie à la mienne. Profonde, enracinée dans mon coeur. Personne ne devrait mourir avant d'avoir pu vivre entièrement sa vie.


– Bref. Peu importe. Tu faisais quoi, avant ?
-Avant Terrae tu veux dire ? J'étais photographe pour un journal d'Hong Kong. Pas le genre célèbre ni même connu mais bon j'adorais ce que je faisais. Je suis passionné de photo, j'aime énormément tout ce qui touche à l'art et à l'esthétique. Et avant ça... Je préfère oublier.


J'esquisse un sourire doux, nostalgique. Je ne veux pas vraiment oublier, pas tout. Il y avait du bon dans cette période de ma vie, de la chaleur et de l'amitié. Je regrette juste d'avoir dû risquer ma vie et sacrifié mon honneur et mon humanité pour pouvoir connaitre ça.

-Tu es japonaise je crois, tu habitais où au Japon avant ?


##   Dim 1 Sep 2013 - 21:46

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

J'incline la tête sur le côté, de quelques degrés à peine ; je le fixe longuement, perplexe. Son regard se fait doux, réconfortant, mais il ne fait pourtant pas la moindre remarque et je lui en suis reconnaissante. Lui aussi a ressenti ce Vide, pas vrai ? Peut-être qu'il a perdu quelqu'un qu'il aimait ? C'est souvent le cas... À cette pensée, je me mords l'intérieur de la joue. Ne pas continuer à déprimer, ça va pas le faire. Mais vraiment pas. Déjà tout à l'heure, c'était pas très malin...
Je l'écoute parler, laissant un léger sourire étirer mes lèvres.

– Tu as vraiment l'air d'aimer ça, je murmure, un peu attendrie, en retenant un rire. J'espère que tu me montreras.

Avant de rougir stupidement. (Encore.) Mais il en parle d'une telle manière... Ça me rappelle Maman, quand elle parlait de ses romans. Il a la même lueur dans les yeux. Peut-être que je l'ai mal jugé, finalement...

-Tu es japonaise je crois, tu habitais où au Japon avant ?

Je hausse les épaules d'un air faussement désabusé, sentant mon ventre se tordre douloureusement.

– Près d'Osaka. Dans une ville un peu plus reculée dans les terres.

Honnêtement, s'il y a quelque chose que je rattache à cette ville, c'est bien le désespoir et la peur de sortir de chez moi. J'arrive toujours pas à croire certains des trucs que j'ai vécu là-bas.
Je réprime difficilement un frisson en pinçant les lèvres, le visage pâle. Ah. Ce type. Faut pas y penser. Surtout pas. J'ai réussi à me déprimer toute seule avant, mais je vais pas réussir à me faire peur alors qu'il se passe rien, non plus, hein ? Ah. Ahah. Visiblement si. Ça faisait un moment pourtant... Tellement longtemps... Pourquoi maintenant ? Pourquoi je repense à ça maintenant, bon sang ?
Mes yeux se relèvent d'eux-même vers Huo, que je fixe un instant d'un air inquiet. Ma respiration s'est légèrement accélérée. Il faut que je sorte d'ici, ou je vais faire une crise de panique. Je la sens monter et me prendre aux tripes. D'un seul coup.
Ça n'arrivait plus...

– P-par contre. Désolée. Je dois y aller. Un truc à... faire, je tente d'articuler, serrant le poing pour retenir un léger tremblement. J'ai jamais été une bonne menteuse.

Un semblant de sourire crispé se glisse sur mes lèvres, alors que je referme d'un coup sec l'étui de mon instrument.

– Ravie de t'avoir revu. Bonne soirée.

Je lui fais un petit signe de la main, attrape mon étui et me dirige vers la porte, prise d'un léger vertige. D'accord. Il ne doit rien comprendre et me prendre pour une sale folle névrosée mais j'ai besoin d'air, là.
S'il ne lui ressemblait pas tant, aussi...



Je vole en #F54759
##   Sam 7 Sep 2013 - 22:03

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Huo Zhang
Master Feu Lunaire
Messages : 1323
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Elle semble aller bien mais quand je lui demande d'où elle vient elle pâlit brusquement et semble mal. Comme si le fait d'y repenser lui rappelait de mauvais souvenirs. Elle devient nerveuse, fébrile, très mal à l'aise alors qu'elle commençait à se détendre enfin et je ne comprend pas pourquoi.

– P-par contre. Désolée. Je dois y aller. Un truc à... faire.

Tout dans son attitude, sa voix et sa posture crie au mensonge. Elle veut sortir, s'éloigner de moi qui lui rappelle surement de très mauvais souvenirs. Elle panique et referme bruyamment son étui à violon. Je ne veux pas qu'elle s'enfuit, pourquoi ça changerais quelque chose ? Je ne sais pas. Maintenant que je l'ai vu sourire sincèrement j'ai envie de faire en sorte qu'elle recommence, pas qu'elle se mette à réagir comme une fillette paniquée. Je ne veux pas voir cette expression de terreur pure sur son visage comme je l'ai vu sur celui de tant de filles
Elle veut sortir et, presque par réflexe, je la rattrape par son bras libre pour qu'elle se tourne. Je veux juste qu'elle me regarde, qu'elle me fasse un signe. Je n'ai pas envie que ce soit de ma faute, pas encore.


-Eh tu es sure d'aller bien ? Tu fais une tête bizarre. Tu veux que je t'accompagne dehors ? On dirait que tu vas t'effondrer.


##   Dim 8 Sep 2013 - 20:14

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Aoi Amazaki
Master Air Solaire
Messages : 1343
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

J'ignore totalement le regard d'Huo, qui semble chercher le mien avec un air de totale incompréhension alors que je me tourne vers la porte en vacillant. Mon cœur tambourine contre ma poitrine avec force, et je sens, je sais que si j'arrive à sortir maintenant, j'arriverai à endiguer la panique.
Pourtant, une main agrippe mon bras pour m'obliger à faire demi tour. Mon ventre se tord douloureusement, à tel point que je suis prise de nausées. Mon cœur s'arrête de battre quelques instants, et je manque presque de tourner de l’œil pour de bon sous l'afflux d'images qui s'impriment sur ma rétine. Le lycée, l'infirmerie, ce gars, lui, Lui. Cette foutue ordure. Les humiliations, les coups, et ça. Puis eux. Et la Mort.

– Lâche-moi !

J'ai à peine entendu ce qu'il m'a dit, mes oreilles bourdonnent. Et, dans le même mouvement, ma voix est légèrement amplifiée par le cristal de Sonore que je porte au cou, qui a réagi en même temps que mon pouvoir d'Air. Une bourrasque suffisante pour l'éloigner de quelques pas, peut-être même plus, je sais pas. J'ai pas fait attention, et je m'en veux presque immédiatement. J'espère qu'il s'est pas blessé contre le piano.
Je pose un regard paniqué sur le Feu, ma lèvre inférieure légèrement tremblante sous le coup de l'émotion ; la peur, la culpabilité, ce besoin irrépressible de fondre en larmes, soudainement, comme ça, pour rien. Pour évacuer. Et éviter de sauter par la fenêtre surtout.
Mes paupières s'abaissent, et je réprime un tremblement en faisant un pas en arrière. Je suis horrible. Je suis juste horrible. Terriblement égoïste. J'ai envie de me recroqueviller dans un coin de la pièce, et de ne plus jamais me relever. Rester mourir là. Ne plus blesser les autres. À cause de moi... Toujours. C'est toujours comme ça. Qu'est-ce que je peux faire pour changer ça ? Lui aussi, finira par me haïr ou par mourir ? C'est toujours ça. Ils sont tous comme ça. Comme Lui. Ou comme Kei.
Je rouvre les yeux, les plonge dans un océan mystérieux et incompréhensible. Les miens sont perdus, un peu humides, douloureux. Ma voix se bloque dans ma gorge alors mon dos heurte soudainement le mur, juste à côté de la porte. Je sursaute légèrement, réalisant que j'avais continué de reculer avec lenteur sans m'en rendre compte.
Comme pour mettre le plus de distance possible entre lui et moi.
Faites qu'il ne soit pas comme ça. Dites moi qu'il n'est pas une ordure. Je vous en supplie.
Je resserre ma prise sur mon étui, comme pour être sûre de ne pas le faire tomber.

– Je-- vais bien, je murmure sans conviction, tentant à nouveau un sourire qui ne doit ressembler qu'à une petite grimace.



Je vole en #F54759
##   
Contenu sponsorisé

 

C'est ça, le bonheur [Pv. Huo ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salles de cours. :: Salle de Musique.
Aller à la page : 1, 2  Suivant