anipassion.com

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥]
##   Mer 19 Juin 2013 - 20:07

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Je laisse échapper un nouveau soupir, assis sur mon lit, alors que mes yeux turquin courent tout autour de moi. Le dortoir des novices (ceux des mâles, bien évidemment ; je ne squatte pas celui de ces demoiselles) est à nouveau un joyeux foutoir et je commence presque à désespérer. Presque. J'ai décidé d'essayer d'ignorer les hurlements, les oreillers qui volent et les chaussettes qui puent.
Autant vous dire que, depuis que j'ai emménagé (à savoir quelques jours), je me suis très fortement retenu d'avoir une discussion avec Hideko à propos de l'hygiène carrément déplorable de ses élèves. Il faut quelqu'un derrière eux pour leur dire d'aller se laver et se brosser les dents, c'est abusé, sérieusement ! Allez, restons concentré.
Je baisse les yeux sur mon Super Mario Bros deluxe et désespère encore plus. En plus ces boulets sont tellement abrutis qu'ils connaissent pas la game-boy color, je les plains ! Oui, je me trimballe encore ma vieille GBC violette et je vous chut. Y a des jeux encore trop cool dessus ! Genre pokémon... Non, j'ai pas honte d'y jouer à mon âge. Enfin un peu. Disons surtout que je m'emmerde pas mal, surtout, et que ça occupe. Sinon j'ai aussi la PSP dans le sac, mais on va éviter de comparer les deux consoles, surtout quand on sait qu'y a une bonne dizaine d'années entre l'apparition de l'une et de l'autre...
Bref.
Je sors des dortoirs pour éviter d'avoir envie de me tresser une corde. J'ai mal à la gorge à force de leur hurler dessus, j'ai plus de force. Je tire un peu sur le col de ma chemise histoire de la décoller un peu de mon corps, parce que je commence à avoir très chaud là. Y a pas idée d'enchaîner entre orage/pluie et soleil/chaleur écrasante... Arg.
J'essaie de me repérer de mon mieux, retrouve difficilement la salle commune. J'ai pas un sens de l'orientation tout à fait optimal, mais bon, je suppose que si j'ai réussi à retrouver la salle, c'est déjà pas mal. Y a pas grand monde, donc je m'assoies sans les déranger sur un fauteuil, dans un coin de la pièce, et continue à jouer tranquillement.
Ahhh, le calme. Ça fait du bien.
Parfois, je lève les yeux de mon jeu, regarde les personnes autour de moi. La plupart est en train de lire, les autres écrivent, écoutent de la musique ; y en a même un qui est en train de dormir. Je les comprends, avec la chaleur qu'il fait, ils doivent pas avoir envie de sortir – à moins de faire un saut à la piscine ou au lac.
Ouais, parce qu'en plus d'y avoir un lac en plein milieu de l'institut, y a aussi une piscine.
C'est vraiment abusé. Y a rien qui est normal ici. Même les gens sont bizarres ! La preuve, la personne la plus proche de moi, là, elle a les cheveux... bleu-vert, genre algue. Bon, on va pas se mentir, elle a un beau visage, mais c'est pas le sujet ! On parlait des cheveux. Des blancs, des bleus, des oranges, des violets... Non mais vraiment, on voit de ces trucs.
Et genre moi, je suis brun. Normal.
Peut-être trop normal ? Bon, après, ce qui fait mon charme, c'est probablement le fait que j'arrive à rester sobre. Enfin généralement...
Je baisse à nouveau les yeux vers ma console et étouffe un couinement étranglé quand je vois que l'écran s'est éteint. Quoi ?! J'ai déjà plus de piles ?! Non mais je vais piquer une crise de nerfs !
Je me lève, un peu boudeur, en me souvenant que... j'ai pas emmené de piles avec moi. Forcément, je vais pas me trimballer avec la masse de batterie dans le sac, ce serait débile... Ou peut-être pas finalement. Je me passe une main dans les cheveux, me tourne vers la nana que j'ai reluqué tout à l'heure (à cause de ses cheveux, parce que ça étayait ma théorie !) et m'approche d'elle avec un léger sourire à demi-gêné assez craquant. Eh, c'est mon sourire naturel, j'y peux rien.
Salut, désolé de te déranger. Je suis pas là depuis longtemps et j'ai pas eu le temps de tout visiter. Tu penses qu'on peut acheter des piles au village ?
En même temps, je vais pas aller lui demander « Eh, salut ! T'as des piles ? »



Parle en #b7273d.
##   Ven 21 Juin 2013 - 14:00

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


Je devais être la depuis un bon mois, voire plus. Je ne comptais plus les jours. Ils finissaient par tous se ressembler. Quand je ne passais pas ma journée à l'infirmerie parce que j'avais encore foiré mon utilisation du feu, je la passais à rêvasser dans la ville ou en salle commune. C'en devenait barbant. 
Puis, quand on sait que la majorité des personnes que l'on connait ont une activité fétiche, ou bien, une aisance que l'on ne possède pas, avec leurs pouvoirs, on se vexe... Parce que, forcément, quand on arrive à bien s'en servir, on a envie de les tester. Moi, je ne faisais que des erreurs, je ne contrôlais pas bien mes pouvoirs, je ne les maîtrisais pas. Et ça ne me donnais pas envie de les travailler. Donc, je finissais par m'ennuyer, par laisser le hasard décider de ce que je ferais aujourd'hui.
Ajoutons à cela, la chaleur était insoutenable de ces derniers jours. J'avais bien pensé à piquer une tête dans le lac ou la piscine... Avant de me rendre compte que pour y arriver, je devais sortir sous ce soleil assommant. Je crois que tout le monde en souffrait. Certains avaient le courage d'y aller, d'autres passaient la journée sous la douche ou dans leur lit. Moi, je me dirigeais vers la salle commune, que j'espérais calme et fraîche. 
Dans les couloirs, je ne rencontrais que deux ou trois élèves. Et lorsque j'entrais dans cette fameuse salle, je fus agréablement surprise de n'y voir que peu de monde et de sentir l'air frais caresser mon visage. 
Certains buvaient un verre, d'autres discutaient, il me semble qu'il y en avait même un qui dormait. J'aimais cette salle, parce qu'on y faisait de belles rencontres, qu'on s'amusait et qu'on découvrait des choses auxquelles on ne s'attendait pas.
Je pris un café en entrant et repérais un coin plutôt vide. Je m'y dirigeais, lentement pour ne pas renverser mon précieux requinquant, et m'asseyais sur un haut tabouret. Je n'atteignais même pas la barre centrale de ce fameux tabouret. C'est à peine si j'avais réussi à grimper dessus sans tomber. Une fois posée, j'observais les alentours, les personnes présentes... Il y avait de tout. C'était joyeux.
Je sortis mon mp3 de mon sac et un bon gros livre. "Troisième Humanité." Le titre m'intriguait. Bizarrement, je me sentais visée. L'Homme était la Deuxième Humanité. Serions-nous cette Troisième Humanité ? C'était une idée plutôt plaisante.
Après une bonne demi-heure, je lâchais mes écouteurs, la musique me privant du plaisir d'entendre le bruit de fond de cette salle. Je crus entendre les sons singuliers d'une console. Quelqu'un en avait emmené une ? Je tournais la tête, il y avait bel et bien une personne avec une superbe GBC violette entre les mains. Je voulus me lever et aller le regarder jouer, mais je me retins et retournais à ma lecture. Dieu que j'avais envie de jouer moi aussi maintenant. Ça manquait cruellement de consoles dans cet institut. 
Je l'observais, de temps à autre. Il avait de courts cheveux bruns, soignés, qui voletaient légèrement dans le courant d'air de la salle. Il était habillé sobrement, ce qui était rare à Terrae et le faisait sortir du lot. Il était vrai qu'on voyait peu de monde se balader en chemise et pantalon sombre. C'était rare. 
Je m'apprêtais à ranger mes affaires et aller faire un tour en ville lorsqu'il se leva et m'adressa la parole. Il arborait un petit sourire et je pus remarquer la couleur de ses yeux. Ils étaient bleu, pas un simple bleu terne auquel on pourrait penser, ces yeux étaient lumineux.
- Ah. Bonjour, je m'apprêtais à sortir dans le village, tu ne me déranges absolument pas. Et pour te répondre, je suppose qu'ils doivent en vendre dans les petites boutiques. 
Il me semblait en avoir aperçu dans une supérette quand j'étais allée à la patinoire. Même si ça fait un sacré bout de temps, je suppose qu'il doit encore y en avoir.
- Si tu veux, on peut faire un petit bout de route jusqu'à ce que tu ais ce qu'il te faut.
Je passais mon sac autour de mes épaules et jetais mon verre dans une poubelle pas loin, en attendant qu'il me réponde.


Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Sam 22 Juin 2013 - 21:37

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

La jeune femme que je venais d'interpeller termine de ranger ses affaires, puis laisse ses yeux m'examiner avec une tranquillité qui, loin de me déstabiliser, me met d'excellente humeur. Je la laisse faire, toujours souriant, sans la presser. J'attends simplement ma réponse, et après, je la laisse. Je vais pas m'imposer, non plus, surtout qu'on se connaît pas... Quoi qu'après, si je parle à personne, c'est clair que je pourrais connaître personne.
- Ah. Bonjour, je m'apprêtais à sortir dans le village, tu ne me déranges absolument pas. Et pour te répondre, je suppose qu'ils doivent en vendre dans les petites boutiques. 
Ah, elle a dû comprendre que je voulais qu'elle m'accompagne... Bon, si ça lui fait plaisir, je vais pas dire non à une si charmante compagnie ! Sa voix est douce, a des accents un peu blasés par moments, et de près ses yeux ont des reflets très clair couleur amande. Je la détaille un instant – elle doit avoir dans les vingt-cinq ans, environ, mais vu qu'elle est plutôt petite j'ai un doute. Enfin, par rapport à moi, elle est petite... Sinon je suppose qu'elle est de taille moyenne. (En même temps, je suis un géant... Pour un japonais, c'est rare !)
- Si tu veux, on peut faire un petit bout de route jusqu'à ce que tu ais ce qu'il te faut.
J'ai rien dit, je me suis fait des films. N'empêche qu'elle le propose quand même, c'est sympa ! Y avait combien de pourcentage de chance que je me fasse envoyer paître, déjà ? Ahhh, les femmes... Créatures de rêve incompréhensibles par bien des égards.
Merci, c'est sympa. J'osais pas te le demander, je lui souris avec amabilité. J'ai encore un peu de mal à me repérer dans l'institut.
Bon, c'est un mensonge mais ce qu'elle ignore ne peut lui faire de mal.
Au fait, moi c'est Misao, je me présente en hochant légèrement la tête – petit raccourci pour ne pas avoir à s'incliner. Et toi, tu t'appelles comment ?
Je l'observe mettre son sac sur son dos et retins un léger sourire de plus. Elle respire le naturel, cette fille, ça fait du bien quand on voit certaines pimbêches ici. Bon, après, y a de tout partout, il faut pas croire ; mais j'ai remarqué que la plupart des gens ici sont soit tarés, soit à moitié dépressifs. Parfois c'est carrément les deux. Suffit de voir l'autre subalterne à Hideko, l'autre abruti là, pour comprendre qu'il existe aussi la catégorie « débile complet. » Le genre bordélique et bruyant, tout ce que je déteste.
Je la suis et nous sortons de la salle en direction du village.
Je me demande, tu es là depuis longtemps ?
Autant commencer à faire connaissance directement. Puis bon, ce serait débile de lui demander si ses cheveux c'est une couleur naturelle ou pas... C'est comme pour les piles, quoi. En plus de passer pour un abruti congénital, j'aurais l'air d'un gros lourd.

En parlant de pile – et surtout de console – je suis obligé de me trimbaler ma GBC en main parce que j'ai pas envie de déformer les poches de mon pantalon... Faut le faire, quand même.



Parle en #b7273d.
##   Sam 22 Juin 2013 - 22:33

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


La salle commençait doucement à se remplir. Phénomène tout à fait normal. Dans quelques minutes, il serait impossible de respirer, la concentration de personnes serait trop importante pour ça. 
– Merci, c'est sympa. J'osais pas te le demander. J'ai encore un peu de mal à me repérer dans l'institut.
Il souriait encore. Comme s'il était figé... Il me rappelait quelqu'un. Pourquoi n'arrivais-je pas à me souvenir ? Un sourire figé, des yeux bleu ciel... Qui donc ? 
– Au fait, moi c'est Misao. Et toi, tu t'appelles comment ?
Ah zut. Tu sais que ton nom m'aurait franchement aidé dans ma recherche petit malin ? Enfin... Plutôt grand en réalité, maintenant que je suis debout face à lui... C'est pas humain d'être aussi grand ! Il a ingurgité quoi pour faire cette taille ? C'est dingue que des gens puissent être haut à ce point. J'ai l'air toute petite à côté de ça moi. Je fais à peu près la taille moyenne quoi ! 
- Ça sonne bien Misao. Moi, c'est Roxanne.
Tu ne donnes pas ton nom, je ne donne pas le mien. Un rendu pour un donné. Enfin, je crois que c'est ça... Je me retenais férocement de lui dire qu'il me rappelait quelqu'un. Ce serait moins cool qu'il me donne tout de suite la réponse. Je voulais le surprendre ! Ça pouvait être drôle en fait. Je mènerais ma petite investigation durant notre petite balade.
– Je me demande, tu es là depuis longtemps ?
Heu... J'étais censée répondre quoi ? "Oh bah, j'en sais trop rien, j'ai pas de calendrier, je suis fauchée et je compte pas les jours en faisant des bâtons sur les murs de ma chambre."... Je savais que j'aurais du noter mon arrivée sur un carnet où je-ne-sais-quoi. Ah quelle idiote je fais moi maintenant. C'est malin...
- Un mois. Peut-être deux. Je ne te fais pas l'offense de te poser la question, n'est-ce pas ?
Il devait être là depuis à peine quelques jours. Ça se voyait à la façon qu'il avait de dévisager tout le monde.... Moi aussi tiens, sûrement mes cheveux. Les étrangetés de Terrae le touchaient encore et attisaient sa curiosité. Au bout de quelques semaines, c'était sans intérêt et plus personne ne faisait attention à la couleur de l'un, ou aux vêtements d'une autre.
Je me faufilais dans la masse de personnes qui entrait dans la salle et attendit Misao, adossée contre le mur face à la porte, immense soit dit en passant. Grand, mince, brun, yeux bleu ciel, souriant. Bordel, qui me rappelait-il donc ? Je saisis l’arête de mon nez entre mon pouce et mon index pour me concentrer. Je suis sure d'avoir déjà vu quelqu'un de ce genre à Terrae. Une personne plutôt agaçante si vous voulez mon avis. Allez, un petit effort. 
- Tu préfères te balader avec ta console jusqu'à avoir les fameuses piles, ou tu préfères allez la déposer dans... les dortoirs je suppose ? ris-je doucement.
Ah les dortoirs... Royaume du bordel et des chaussettes volantes. Être dans celui des filles n'épargnait pas ces misères. La seule différence ? Les conversations ne tournaient pas autour des filles mais des garçons. Oh et... Elles ne comparaient pas leur entrejambe mais leur poitrine. Souvenirs accablants et dont je préfère ne pas me rappeler. Heureusement qu'on obtient une chambre après l'initiation. Je crois que je n'aurais pas survécu deux minutes de plus dans cet enfer.
- Ah ! Attends, j'ai oublié un truc si je ne veux pas fondre.
Je faisais un petit demi-tour et me dirigeais vers le bar. Faites qu'il y en ait encore... Dieu soit loué, il en restait ! J'attrapais une bouteille d'eau fraîche que je fourrais rapidement dans mon sac et rejoignit Misao. 
- Allez. En route. Profitons de la fraîcheur des couloirs avant de mourir sous le soleil du petit village qui nous attend.
Je m'étirais légèrement en l'observant d'un œil... peu discret. Concentre-toi Roxanne. Une personne agaçante qui ne cesse de sourire. Je sais que j'y suis presque. Mémoire de poisson rouge ouais... 
Allez, on y va. Je commençais à marcher tout doucement, profitant du mieux que je le pouvais l'air frais qui circulait dans les couloirs.


Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Mer 26 Juin 2013 - 14:07

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Une fois de plus, je subis son examen sans rien dire, amusé. Je sens que ça va souvent faire ça, ces prochains temps... Je vous dis pas le nombre de fois où j'aurais droit à un « Attends, t'es le frère de la directrice ?! » à partir de maintenant... C'est triste, parce que moi, ben j'ai rien demandé. Dire que je voulais retrouver ma sœur, la bonne blague ! Je sens surtout que ça va m'attirer pas mal d'emmerdes. Parce que oui, comme tous les chefs d'entreprise/directeurs de chais pas quoi, bah y en a toujours qui sont pas contents. Vivement que j'ai ces fameux pouvoirs, que je puisse les empêcher de s'approcher... Pas envie de me faire carboniser parce qu'un malade a décidé de se venger d'Hideko !
D'ailleurs, en parlant de pouvoirs, je me demande ceux que j'aurais... On m'a dit que c'est en fonction du caractère, mais j'avoue que je vois pas trop, pour le moment.

- Ça sonne bien Misao. Moi, c'est Roxanne.

Je reporte mon attention sur la jeune femme, Roxanne apparemment, et laisse échapper :

– Enchanté, Roxanne. J'aime beaucoup ce prénom ; c'est Européen ou quelque chose comme ça, non ?

J’enchaîne immédiatement en lui demandant depuis combien de temps elle est là, et elle semble légèrement gênée de la question. Point sensible ? J'aurais peut-être pas dû demander, après tout.

- Un mois. Peut-être deux. Je ne te fais pas l'offense de te poser la question, n'est-ce pas ?

Ah, c'est surtout qu'elle sait pas, en fait. Je lâche un petit rire.

– En même temps je suis arrivé... y a trois jours, si je compte bien. C'est pas très intéressant.

Si elle me dit « Bah pourquoi tu me le dis, alors ? » j'aurais qu'à lui rétorquer qu'il faut bien faire la discussion un peu...
Je la suis à travers la foule de personnes qui vient tout juste de débarquer ; c'est hallucinant ! Y avait pas autant de monde avant ! Bordel, on arrive à peine à se faire un chemin, et j'ai pas très envie de la perdre de vue. Autant je sais où est le village, autant je préfère être sûr de pas me paumer sur le chemin...
Finalement, je parviens à la rejoindre et me passe une main dans les cheveux.

- Tu préfères te balader avec ta console jusqu'à avoir les fameuses piles, ou tu préfères allez la déposer dans... les dortoirs je suppose ? 

Je fais une petite moue semi-vexée, avant de reprendre mon adorable sourire de gosse de cinq ans.

– J'avoue que je préférerais la déposer, mais vu qu'y a que des psychopathes dans les dortoirs... J'ai un peur pour elle. Déjà que ma batte a failli passer par la fenêtre hier...
- Ah ! Attends, j'ai oublié un truc si je ne veux pas fondre.

Je la regarde faire demi-tour et revenir avec une bouteille d'eau. Ah, c'était pas complètement stupide...

- Allez. En route. Profitons de la fraîcheur des couloirs avant de mourir sous le soleil du petit village qui nous attend.

Je lui souris avant de hocher la tête et d'entamer notre petit périple, retenant un rire lorsque je constatai qu'elle ne me lâchait pas des yeux. Pas très discrète, mais on va rien dire ; la beauté, c'est gratuit ! Héhé. -bam-
Lorsque nous passons devant les dortoirs, je l'interpelle :

– Je reviens tout de suite.

J'entre à pas de loup dans la pièce... et évite un oreiller en faisant un bond sur le côté.

– Ahah, déjà de retour ?
– Sale gosse, je grommelle entre mes dents, alors que je range ma précieuse console dans mon sac, sous mon lit.

Lit d'ailleurs facilement reconnaissable : c'est le seul où rien ne traîne dans un rayon de deux mètres et qui est parfaitement fait. Je lisse rapidement les couvertures dans un geste automatique, avant de faire demi-tour.

– Évitez de tout péter, quand même...
– C'est ça, l'vieux !
– Suis pas vieux...

Sur ce, je referme la porte, l'air complètement désespéré.

– Ils sont... enfin y a pas de mots pour ça. Éloignons-nous rapidement.

Je fais un petit sourire à Roxanne, alors que nous reprenons notre route.

– Rah, pas envie de sortir. Il fait trop chaud...



Parle en #b7273d.
##   Lun 1 Juil 2013 - 15:33

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


Je souriais. Un deuxième Huo. Son prénom à lui, Misao, faisait plus penser au Japon qu'à la Chine. Après, allez savoir, il peut aussi très bien être américain et avoir des parents asiatiques. Tout est possible aujourd'hui. Regardez-moi. J'ai grandit avec ma tante en croyant qu'elle était ma mère. Tout est possible. Le monde est fou. Nous sommes tous dingues.

- Exact. Et moi je suis Française, pour être plus précise. J’espère que tes trois premiers jours ont été calmes.

Les miens avaient été plutôt mouvementés. La toute première rencontre avec Niallan en arrivant. Celle avec Cal le lendemain midi. Celle de Huo, le soir-même. C'est maintenant que je me rends compte, que ce sont presque mes seules rencontres. Finalement, je ne connais presque personne. Il doit y avoir une centaine de personne ici, et je n'en connais même pas dix. C'est malheureux.

Nous étions arrivé au niveau des dortoirs masculins, j'avais complètement oublié qu'il allait y déposer sa console. Je sursautais donc quand il me prévint qu'il revenait de suite. Je me posais donc face aux dortoirs, contre le mur.

- Quelle idiote.

Je tentais d'écouter ce qui se passait, malgré le bruit immonde provenant des couloirs de cette zone. Je souriais à l'entente lointaine du "C'est ça l'vieux !" lancé par un gamin. Oh mon dieu, pauvre Misao. J'avais eu de la chance par rapport à lui, avec ma taille, les filles, même plus jeunes, ne m'avaient pas ennuyé. Il faut dire qu'avec ma couleur de cheveux, elles s'étaient tenues plutôt éloignées...

– Ils sont... enfin y a pas de mots pour ça. Éloignons-nous rapidement.

Je rigolais légèrement, imaginer un homme d'une vingtaine d'années... Ou plus ? Dormir avec des adolescents en pleine puberté... Quel carnage.

- Je suis tout à fait d'accord. Dépêchons-nous avant que l'un deux ne viennent voir comment se porte "le vieux".

Il souriait, pourtant, là, ça ne me dérangeait pas, ce n'était pas agaçant. Même si son visage m'en rappelait un autre, beaucoup plus agaçant, enfin, un peu plus seulement maintenant que j'y pense.

J'en vais presque oublié la chaleur écrasante à l’extérieur, ce n'est que lorsque la porte s'ouvrit et que j'entendis la plainte de Misao que je me rendis compte du changement.

- Mon dieu. Y a pas d'air. Je peux pas respirer.

Je fis une petite mimique théâtrale pour lui montrer mon désespoir. Nous n'allions pas survivre dans un enfer comme celui-ci. Je sortis rapidement ma bouteille et la lui tendis. On ne sait jamais, il pouvait aussi ne pas supporter de boire après quelqu'un. Et ça m'ennuierait qu'il meurt de soif dehors, alors que moi je pourrais boire.

- Tiens. Au cas où. Je te laisse boire en premier. Ça ne me dérange pas de boire après toi.

Mon sourire qui se voulait endurant, s'écrasa rapidement lorsque je lâchais la porte derrière Misao. Mon dieu, la chaleur est étouffante. Le soleil est tellement haut que ça en devient presque fou. Comment peut-il rester là-haut aussi longtemps ? C'était inhumain... Quoi que le soleil... C'est pas humain.

J'arrivais rapidement à la hauteur de Misao, tentant d'ignorer les regards braqués sur nous. Oui, nous étions dehors. Oui, il faisait chaud. Non, nous ne voulions pas mourir. J'accompagnais seulement Misao jusqu'à ce qu'il ait ses piles. Après ça, je trouverais sûrement quelque chose à faire qui ne me force pas à rester en plein soleil. Je l'espère.

- Tiens regarde, on arrive près du village. On devrait sûrement y trouver ton bonheur, dis-je en souriant.


Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Mer 10 Juil 2013 - 19:59

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

J'esquisse un sourire en l'entendant me dire qu'elle venait de France, et me laisse rêver un peu. Ahh, la France, ça doit être un beau pays... Un peu loin, cela dit. C'est dommage, j'ai pas eu l'occasion de beaucoup voyager, vu que j'étais à fond à la recherche de ma sœur...
Je sais pas vraiment si on peut appeler ça calme. J'ai retrouvé ma p'tite sœur que j'avais pas vue depuis six ans, et j'ai appris entre autre qu'elle avait refait sa vie ici. Si c'est pas malheureux, je soupire plus pour moi-même qu'autre chose. Dire que je la cherchais partout, pendant ce temps...
Ouais, je l'ai un peu mauvaise quand même, mais ça je lui dirais jamais à la p'tite Hide-chan. Pas la peine de l'inquiéter pour ça, elle va encore s'en vouloir à mort et je vais encore me prendre une baffe. Parce que visiblement, quand elle s'en veut et qu'elle est en tort, elle me frappe, maintenant. C'est nouveau, tiens...
Je me dépêche de déposer ma précieuse console et reviens vers ensuite vers Roxanne, plus désespéré que jamais.
- Je suis tout à fait d'accord. Dépêchons-nous avant que l'un deux ne viennent voir comment se porte "le vieux".
Eh, je le suis pas. J'ai vingt-sept ans, mais je suis pas vieux pour autant, je soupire une fois de plus, plus blasé que vexé.
En même temps, la moyenne d'âge ici tourne autour des dix-sept ans, soit... dix ans de moins que moi. Y a pas intérêt à ce que j'aille en cours, sérieux. Surtout que les profs sont tous plus jeunes que moi, ça le fait pas...
Nous sortons du bâtiment et immédiatement nous sommes écrasés par la chaleur. Arg. Je meurs.
Je retiens un rire face à sa mimique exagérée.
J'aurais pas mieux dit.
Vivement qu'on arrive au village, j'en peux déjà plus alors qu'on vient seulement de sortir... C'est pas possible, y a un dérèglement climatique juste au dessus de Terrae ou quoi ?
Je la regarde chercher dans son sac d'un air curieux, avant de lâcher un « Ohhh » appréciateur lorsqu'elle sort la bouteille précédemment prise. Je savais que c'était une bonne idée.
- Tiens. Au cas où. Je te laisse boire en premier. Ça ne me dérange pas de boire après toi.
Je t'aime. Merci. T'es un ange descendu du ciel, avoue ! je m'exclame avec un sourire ravi digne d'un gosse de trois ans.
Ouais, je confirme, moi ça m'aurait dérangé. Les germes... Ça se transmet par là. Entre autre... J'attrape donc la bouteille comme si c'était un trésor précieux et prends deux gorgées qui me font un bien fou avant de la lui tendre.
Merci beaucoup, je souris doucement.
Je lève paresseusement les yeux et tombe en effet sur le village, de plus en plus proche.
Ohh, cool ! J'espère qu'ils en ont... Sinon j'aurais qu'à aller voir 'deko-chan, elle doit sûrement en avoir. Et ça me fera une bonne raison pour l'emmerder...
Non je suis pas chiant, elle le mérite simplement...



Parle en #b7273d.
##   Jeu 11 Juil 2013 - 18:32

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


Sa petite soeur. J'avais donc raison. Il ressemblait bien à quelqu'un que j'avais vu. Mais malgré cet indice. Je n'arrivais toujorus pas à mettre la main sur l'identité de cette soeur. Quoi que... Ne me dites pas que c'est elle ? Sérieusement ! Je n'y aurais même pas pensé. Pourtant, ça se voit, et c'est relativement plausible.

Une fois sa console déposée, je tique. Il a dit combien là ? Vingt-sept ans, c'est bien ça ? Enfin quelqu'un de plus vieux ! Je commençais à croire qu'il n'y avait que des petits jeunots encore ancré dans l'adolescence. Je retrouve espoir en l'avenir dans cet institut.

Alors qu'on franchit la porte et nous faisons assomer par la chaleur, Misao a un léger rire. Mes mimiques font toujours rire. Ce doit être un de mes seuls points positifs au boulot. J'ai bien dit UN des seuls, il y en a d'autres voyons. Je suis aps si horrible que ça. Juste un peu... Stricte sur les bords ? Oui d'accord. Pas que sur les bords...

– Je t'aime. Merci. T'es un ange descendu du ciel, avoue !

Je sursaute et une légère rougeur, mais très légère, n'exagérons rien, apparaît sur mes joues. C'est quoi cette réaction digne d'un gosse ? Il m'arrache presque la bouteille des mains sous ma surprise et en boit quelques gorgées avant de me la rendre. Je me retiens difficilement de rire et avale une petite gorgée d'eau, toujorus fraîche dieu soit loué.

– Ohh, cool ! J'espère qu'ils en ont... Sinon j'aurais qu'à aller voir 'deko-chan, elle doit sûrement en avoir. Et ça me fera une bonne raison pour l'emmerder...

J'avais bien entendu là ? "'deko-chan"... Alors c'était ça ! J'avais raison ! Sa fameuse petite soeur, celle au sourire plus qu'agaçant... C'est Hideko ! C'est ça ! Ah, j'aurais du m'en rendre compte plus tôt, ce sourire, raaaah. Nous continuions d'avancer et quelques pas plus loin, je ne pus empêcher une petite pensée franchir le bout de mes lèvres.

- Alors c'était Hideko... Ce sourire agaçant...

Je sursaute en me rendant compte de ce que je viens de dire et me retourne face à Misao. Oh non. Là, c'est pire qu'une gaffe. Qu'est-ce que j'ai fais... Et je me rattrape comment moi ? J'ai même pas le temps d'y penser que je reprends rapidement. Trop rapidement si vous voulez mon avis. Je vais m'enfoncer plus qu'autres choses. Ce sera encore pire...

- Ah heu. J'ai pensé tout haut c'est ça ? Je ne voulais pas dire que tu avais un sourire agaçant hein. C'est juste que... Ta sœur en avait un plutôt... Agaçant oui, quand je l'ai vu. Huh. Désolée ! fis-je avec une nouvelle petite mimique de désespoir.

Allez. Forcément, il fallait que je fasse une bourde et gâche touuuute cette journée qui s'annonçait agréable pourtant. Ah je vous jure... Roxanne... Tu ne changeras jamais. Bonté divine. Pour quoi est-ce que je vais passer maintenant ?

Je baisse légèrement la tête, plutôt ennuyée. Je ne savais pas comment rattrapé mes bêtises, et il ne voudrait sûrement pas se balader plus longtemps en ma compagnie. Allez. Dis "Adieu" à la seule personne plus âgée de Terrae qui aurait pu te faire passer de superbes moments. Retourne donc avec tes amis du jardin d'enfants...


Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Jeu 11 Juil 2013 - 20:17

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Ah... Bon, elle a l'air un peu choquée par mon âge. Ouais, bon, désolée d'être vieux, hein, mais je te jure que c'est pas de ma faute ! J'ai essayé de ralentir le temps, mais ça a jamais marché, je comprends pas pourquoi... Y a quelqu'un, là-haut, qui veut me rendre sénile, je le sais. Je suis sûr que c'est Hideko qui l'a payé pour ! Rahlala.
Lorsqu'elle me tend sa bouteille et que je la remercie comme le Messie, elle arbore un petit rougissement qui me tire un sourire en coin. Ohh, c'est mignon. C'est moi qui lui fait cet effet ? D'ailleurs, je me demande... Elle a quel âge, elle ? Tiens, ça va me poursuivre jusqu'à ce que je sache, maintenant. Je lui demanderai plus tard.
Finalement, je m'étire un peu en lui disant qu'au pire, j'aurais qu'à aller emmerder ma sœur, et je tilte en l'entendant murmurer.

- Alors c'était Hideko... Ce sourire agaçant...

Je lève un sourcil, perplexe. Euh what ? Quel rapport avec Hideko ? Ahhhh si, non, d'accord, j'ai compris ! Elle a dû comprendre que je parlais d'elle. 'fin en même temps, des « deko-chan » doit pas y en avoir des masses...
Roxanne semble penser qu'elle a dit une grosse connerie, puisqu'elle se reprend à la vitesse de l'éclair :

- Ah heu. J'ai pensé tout haut c'est ça ? Je ne voulais pas dire que tu avais un sourire agaçant hein. C'est juste que... Ta sœur en avait un plutôt... Agaçant oui, quand je l'ai vu. Huh. Désolée !

J'éclate doucement de rire devant sa mine dépitée et lui passe gentiment une main dans les cheveux pour les ébouriffer.

– T'inquiète, j'avais compris, de toute manière je suis parfait, ça pouvait pas être de moi que tu parlais, je me moque gentiment en lui faisant un clin d'oeil pour lui faire comprendre que je plaisante. Je suis content de voir que je suis pas le seul à penser comme ça !

Pour m'expliquer, je continue avec une moue faussement exagérée.

– C'est vrai, y a pas que son sourire qui est agaçant, quoi. Elle est carrément chiante ! Elle m'a foutu une baffe quand je suis allé la voir, t'imagine ? je râle, en m'énervant peu à peu tout seul, comme un bel abruti. Après six ans à lui courir après, elle me fout une claque quand je la retrouve et moi je suis censé m'en contenter, sourire et lui dire que je suis heureux qu'elle ait réussi à avoir une petite famille parfaite.

Un goût amer s'insinue dans ma bouche, et je me rends seulement compte que je fronce les sourcils, agacé rien qu'à ce souvenir. Mes lèvres se sont aussi pincées, et mon cœur accéléré ; j'essaie de reprendre mon calme, pourtant, et de lui sourire, pour lui faire croire à une tentative loupée de détendre l'atmosphère. Je sais que je l'ai plombée, mais j'ai le cœur lourd et j'ai besoin d'en parler, même si c'est par énigme et qu'elle a rien à voir avec ça. Je crois que j'aurais encore un peu de mal à m'en remettre, pour le moment.
Je pensais pas que je l'avais si mal pris, finalement...
Un léger rire m'échappe, alors que je reprends un visage lisse, souriant, parfait en tout point. Cette apparence que je me force à avoir depuis que ma sœur s'en est allée.

– Donc, oui, elle est très chiante. Et c'est moi l'aîné, hein, je précise en hochant la tête, comme pour me convaincre de mes mots. Oh, d'ailleurs, tant qu'on y est, tu as quel âge toi ? J'ai oublié de te demander tout à l'heure.

Oui, je suis le roi en matière de changement de sujet, je l'avais jamais précisé ?



Parle en #b7273d.
##   Jeu 11 Juil 2013 - 21:26

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


Misao éclata tout bonnement de rire. Alors que moi j'étais gênée comme pas possible. Mais c'est quoi ça ? Pas la peine de se moquer. Je sais que j'ai fait une connerie mais quand mê-Ah ! Mais... Mes cheveux ! J'écarquille les yeux, le visage toujours penché en avant, et cache mon rougissement. Le même que celui de tout à l'heure. Ah ah. Sauf que là, ça se voit encore plus. C'est pas drôle...

– T'inquiète, j'avais compris, de toute manière je suis parfait, ça pouvait pas être de moi que tu parlais. Je suis content de voir que je suis pas le seul à penser comme ça !

Je relève la tête et me détends légèrement. Il me fait un petit clin d'oeil qui me tire un petit sourire et j'hoche la tête en écoutant le reste.

– C'est vrai, y a pas que son sourire qui est agaçant, quoi. Elle est carrément chiante ! Elle m'a foutu une baffe quand je suis allé la voir, t'imagine ? Après six ans à lui courir après, elle me fout une claque quand je la retrouve et moi je suis censé m'en contenter, sourire et lui dire que je suis heureux qu'elle ait réussi à avoir une petite famille parfaite.

Il s'est énervé petit à petit. Remarque, je pense que je l'aurais aussi très mal pris si on m'avait fait un coup comme ça. Allez donc comprendre les femmes. Même moi qui en suis une, je ne comprends jamais ce qu'elles font. Il fronçait les sourcils et ses lèvres étaient pincées. Il était visiblement encore sous le choc de la fameuse nouvelle. Pourtant, il me surprit légèrement et se mettant à rire et en retrouvant son visage détendu et souriant.

– Donc, oui, elle est très chiante. Et c'est moi l'aîné, hein. Oh, d'ailleurs, tant qu'on y est, tu as quel âge toi ? J'ai oublié de te demander tout à l'heure.

Je ris légèrement. Hideko chiante ? Pire que ça même. Je sens qu'on devrait bien s'entendre, au moins sur ce point là.

- Je n'ai que 23 ans. Tu vois, tu restes le plus grand.

Nous étions arrivé face à un magasin lorsque j'avais lancé ma conneire qui s'était transformé en superbe réplique. Et nous n'étions pas encore entré. Je poussais donc la porte avec un soupir de soulagement en sentant l'air frais de la climatisation innonder mon visage.

Je laissais Misao entrer et je me tournais face au vendeur, que je saluais d'un geste. Ah tiens. Ce ne serait pas des piles là ? Super. Pile au bon endroit. J'avais plus qu'à le dire à... Mais il est où Misao ? Ah non. C'était pas le moment de le perdre. Bordel... Mais qu'est-ce que j'ai fais pour qu'il m'arrive tout ça.

- Misao ? J'aimerais bien jouer à cache-cache moi aussi vois-tu. Mais tu ne cherchais pas des piles ? dis-je légèrement anxieuse.

Je détestais me retrouver seule dans une boutique. Qui sait ce qui peut vous arriver.


Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Dim 14 Juil 2013 - 21:16

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Une fois de plus, je remarque une rougeur s'insinuer sur ses joues, cette constatation me fait sourire. Elle est vraiment mignonne, et je dis ça en connaissance de cause. J'en ai souvent vues, des femmes qui se la pétaient, qui me collaient au train en jouant de leurs charmes artificiels. Elle, calme, souriante, mignonne et naturelle. Ça change, et ça fait beaucoup de bien. Terrae est une bouffée d'air frais, c'est génial. J'adore rencontrer les gens d'ici, si différents, avec des caractères dissemblables, des passés divergents. C'est chouette à découvrir... ça occupe, on dira.
- Je n'ai que 23 ans. Tu vois, tu restes le plus grand.
Mon visage prend à nouveau des traits enfantins, et je ris doucement. Je suis sûr d'avoir l'air d'un gosse de trois ans, là, mais j'en ai rien à faire.
– Ooohhh, cool ! Ah mais non. J'aime pas être le plus vieux... Bon, je t'avoue que tu fais un peu plus jeune, même si on voit que t'as la vingtaine au moins, je ris doucement. Au moins, tu seras bien conservée plus tard, pas comme l'autre vieille !
Oui, je parle d'Hideko.
Finalement, nous arrivons en vue du magasin et pénétrons à l'intérieur ; la climatisation, poussée à fond, me fait un bien fou. Vu la tête de Roxanne, elle aussi semble parfaitement heureuse à présent. Je tourne la tête, suivant le sens du vent, et me dirigeant vers sa source. Bon, c'est pas vraiment du vent, mais on m'a compris... La clim... La clim ? Ahhhh, la clim ! Elle est accrochée au mur du fond, c'est PAR-FAIT !
Je me plante devant, un sourire conquis aux lèvres, alors que mes mèches sombres flottent doucement autour de mon visage. Bon, je vais attraper la crève comme ça, mais c'est pas grave. Tiens, j'ai l'impression d'avoir oublié quelque chose ?
- Misao ? J'aimerais bien jouer à cache-cache moi aussi vois-tu. Mais tu ne cherchais pas des piles ?
Ah, oui... Je la vois avancer dans ma direction, un peu anxieuse, et l'appelle doucement.
– 'suis là, Roxy. Woops, pardon. Je peux t'appeller Roxy ? Roxanne c'est un peu long.
Puis c'est mignon Roxy ! Ça me fait penser à Rox et Rouky, en mélangeant les deux noms... Oui, ça n'a rien à voir.
– Désolé. J'ai trouvé une oasis dans le désert, je soupire d'aise.
Je me tourne vers elle, lui offre un nouveau sourire made in Honda corporation.
– Je vais les chercher tout de suite. Tu les aurais vues, tant qu'à faire ?
Puis, dans un geste un peu maladroit, je me frotte la nuque, gêné, mais toujours souriant. Je viens de réaliser un truc...
– Pardon, j'abuse un peu de ta gentillesse depuis tout à l'heure. Si jamais je t'embête, dis-le moi.



Parle en #b7273d.
##   Lun 15 Juil 2013 - 12:57

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


"Je t'avoue que tu fais un peu plus jeune". Merci Misao. Je savais que j'étais petite, pas la peine d'en rajouter, j'avais déjà bien assez de mal à me faire entendre par les petites jeunes de 15 ans qui sont plus grandes que moi. C'était pathétique.

Nous étions entré dans la petite supérette, à l’intérieur de laquelle j'avais très rapidement trouvé les fameuses piles. Mais... Misao avait disparu. Je ne le voyais plus, ni à côté, ni derrière moi. Bordel. Il va être où maintenant ? Alala. Je détestais me retrouver seule dans une boutique, aussi petite soit-elle.

– 'suis là, Roxy. Woops, pardon. Je peux t’appeler Roxy ? Roxanne c'est un peu long.

Je sursautais légèrement et me décalais vers la gauche, d'où je voyais le fond de la boutique. Ah. D'accord. La clim. Je l'entendis soupirer d'aise devant son "oasis" et je souriais. Ses cheveux voletaient légèrement avec l'air frais de la clim, c'était plutôt joli à voir.

Puis, je tiquais légèrement et m'avançais vers lui. "Roxy... ne critique pas mes cheveux non plus !". Ce magnifique souvenir d'un emmerdeur de première nommé Zacharia, me revint en tête. Arg.

- Roxy hein ? Pourquoi pas.

Il se retourna face à moi, toujours souriant. Le petit côté agaçant venant d'Hideko avait disparu et le sien était plutôt agréable, il était doux. Je me pris à sourire moi aussi.

– Je vais les chercher tout de suite. Tu les aurais vues, tant qu'à faire ?

Prise au dépourvue, je tentais de me concentrer pour lui expliquer correctement leur place. Je laissais rapidement tomber et m'apprêtais à me retourner pour lui montrer le chemin. Mais il reprit la parole, en se frottant légèrement la nuque, avant même que je puisse lui répondre.

– Pardon, j'abuse un peu de ta gentillesse depuis tout à l'heure. Si jamais je t'embête, dis-le moi.

Je suis surprise et je relève instinctivement les mains devant moi, avec un petit sourire embarrassé. Il ne m'embêtait pas, sa compagnie était plutôt agréable même. Comment je pouvais dire ça pour que ça ne paraisse pas trop étrange ?

- Ah non non ! Tu ne m'embêtes pas du tout, dis-je en souriant. J'aurais même tendance à dire que ta compagnie est plutôt agréable. Enfin, je préfère la tienne à celle de ces pseudo-hommes en rébellion de 17 ou 18 ans. Même si je paraît aussi âgée qu'eux.

Je riais doucement, légèrement gênée. Je tortillais mes doigts. Je ne savais même plus si je rougissais ou non. Je me retournais rapidement et commençais à avancer vers l'avant de la boutique. On était là pour chercher des piles pour sa console après tout.

- Tu viens Misa ? Enfin, Misao, désolée, ris-je doucement. Je les ai vus près de la caisse. Sur une des têtes de gondoles. Tu devrais trouver celles qu'il te faut non ?

Je me retournais légèrement et le regardais en souriant, petite vengeance pour le surnom, quoi que Misa lui allait bien, même si ça faisait légèrement féminin pour le coup.


Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Lun 15 Juil 2013 - 13:52

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Roxy sursaute légèrement, avant de se tourner vers moi. Ah, c'est bon, elle m'a vu. Ça me rappelle quand on était plus petit, avec Hideko ; on faisait des courses avec maman, et on s'amusait à disparaître entre les rayons. Elle devenait folle, la pauvre...
Je reste un instant planté devant le climatiseur, sûr et certain d'attraper la crève dès le lendemain. Mais tant pis. Je meurs teeellement de chaud, vous pouvez pas comprendre ! On dirait qu'on est dans un sauna.
- Roxy hein ? Pourquoi pas.
Je tourne la tête vers elle, tout sourire, heureux qu'elle me remballe pas à cause du surnom. J'aime bien en donner aux gens que j'apprécie, parce que c'est personnalisé, même si pas forcément super original. Je me tourne ensuite vers elle, et l'interroge au sujet de notre présence ici, puis continue en m'excusant de ma lourdeur. Parce que oui, je suis un peu lourd depuis que je l'ai agressée en salle commune... Franchement, y a pas à dire, je suis bien tombé. Si ça avait été qui que ce soit d'autre, je suis sûr que je me serais gentiment fait remballer. Ou au pire, on m'aurait dit d'aller au village et basta. Rahlala.
Elle semble un peu gênée, ne sachant trop comment s'exprimer.
- Ah non non ! Tu ne m'embêtes pas du tout. J'aurais même tendance à dire que ta compagnie est plutôt agréable. Enfin, je préfère la tienne à celle de ces pseudo-hommes en rébellion de 17 ou 18 ans. Même si je paraît aussi âgée qu'eux.
Je penche la tête sur le côté en observant ses doigts s'entortiller. Woah, je crois que je la fais mourir d'embarras là. Je continue, ou je continue pas ? Peut-être qu'elle va me frapper si je le fais... Non, elle oserait pas ? Boarf, de toute manière je suis plus grand qu'elle. Puis c'est mignon ! Et ça me fait super plaisir de l'entendre dire ça.
Un nouveau sourire se glisse sur mes lèvres, moins imposant, un peu amusé et en même temps un peu attendri. Un sourire plus adulte.
– Ah oui ? Merci, dans ce cas.
Eh, je suis sincère. Je dis jamais quelque chose que je ne pense pas, sauf me concernant et pour ne pas inquiéter les gens. Mais ça, c'est différent.
Elle se retourne, semblant chercher lesdites piles, avant de me lancer :
- Tu viens Misa ? Enfin, Misao, désolée. Je les ai vus près de la caisse. Sur une des têtes de gondoles. Tu devrais trouver celles qu'il te faut non ?
Je m'apprête à la suivre, avant de capter le surnom. Ah ouais, c'est une vengeance c'est ça ?
Un sourire machiavélique de gosse de trois ans orne à présent mes lèvres, alors que je me glisse dans son sillage. Je la rattrape en quelques enjambées, et glisse doucement mes mains sur ses côtes, mon torse presque collé à son dos. Je susurre, à quelques millimètres de son oreille, la frôlant légèrement sans pour autant la toucher :
– Merci beaucoup pour l'aide, mais je ne peux hélas pas te laisser m'appeler comme ça. Je ne suis pas une fille, ma belle.
Puis, je me mets à la chatouiller en retenant un léger rire. Nyark. Ça, c'est ce que j'appelle une vengeance, Roxy !
Au bout d'un petit moment de torture, je la laisse s'en aller, offrant un magnifique sourire au vendeur qui avait l'air de me prendre pour un taré. T'inquiète, va, c'est de famille ! Va te plaindre chez la directrice.
Puis, mine de rien, je m'enfuis vers les caisses, lui faisant un petit clin d'œil, et achète plusieurs lots de piles, pour tenir le coup quelques temps sans avoir besoin de revenir toutes les cinq minutes. Je paie rapidement, sifflotant doucement, avant de revenir vers la jeune femme, grand sourire aux lèvres.
– Ça va, tu t'en es remise ? je lâche en prenant un air angélique.
Je vais me faire frapper.



Parle en #b7273d.
##   Lun 15 Juil 2013 - 15:03

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Roxanne Tessier
Roxanne Tessier
Etoile Feu Solaire
Messages : 307
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 23
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


J'étais embarrassée par ce que je venais de lui dire. Il pencha sa tête sur le côté et sourit à nouveau. Pas le même sourire enfantin que je voyais depuis le début. Non, un sourire plus doux, plus posé, charmant. Il paraissait même un peu attendri, ce sourire lui va à ravir, il est magnifique. Peut-être le plus beau sourire qu'on pourrait offrir à quelqu'un, j'étais contente.

– Ah oui ? Merci, dans ce cas.

Je souris, puis me retournai pour partir à la recherche de ces fameuses piles. Seulement, Misao fit un truc auquel je ne m'attendais pas. Et j'écarquillais les yeux de surprise en me rendant compte de la position de ses mains... De sa position tout court ! Il les avait posées sur mes côtes, se collant contre mon dos et sa bouche à quelques millimètres de mon oreille.

La seule pensée qui me venait à l'esprit avant même de l'écouter ? C'est agréable, son torse est doux et ses mains sont fines. Et à peine cette pensée avait traversé mon esprit que je rougissais, pas qu'un peu, j'étais rouge écrevisse. Je crus même que cela s'amplifierait en lorsqu'il me parla, ses lèvres frôlant à peine le lobe de mon oreille. Un frisson parcouru mon corps et mon cœur s'emballa. Mais il foutait quoi là ?

– Merci beaucoup pour l'aide, mais je ne peux hélas pas te laisser m'appeler comme ça. Je ne suis pas une fille, ma belle.

Tout ça pour le surnom ? Je n'eus pas le temps de calmer mes joues en feu avant qu'il ne me chatouille. J'éclatais rapidement de rire, les chatouilles étaient un de mes points faibles, je ne résistais jamais. Lorsqu'il me libéra, l'incident précédent était oublié, ne restait que le moment d'euphorie passé. Le vendeur nous fixait avec un regard plutôt mécontent. Bah quoi ?  Nous n'avions même plus le droit de nous détendre et de nous amuser.

Je le regarde acheter un paquet monstrueux de piles. Je sentais venir les journées passées à jouer. Au moins, il ne s'ennuierait pas.

– Ça va, tu t'en es remise ?

Ce sourire, c'était exactement le même qu'Hideko. Ce sourire agaçant que je ne supportais décidément pas. Je me vexai rapidement et attrapai la poignée de la porte. Il fallait que je sorte rapidement pour que la chaleur fasse office d'excuse quant à la rougeur qui venait de s'insinuer sur mes joues, en repensant à ce qu'il avait fait en rayon, et ce à quoi il faisait allusion.

- Tiens regarde comme je suis généreuse. Je te laisse aimablement poser ta tonne de piles dans mon pauvre sac, ris-je doucement en lui tirant légèrement la langue.

Quel changement de sujet ! Je m'aimais.


Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥] IEfwWlgpjpz_Roxanne-2019-signa
Vit en #3399cc
##   Lun 15 Juil 2013 - 17:29

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

La jeune femme rougit subitement alors que je lui joue mon petit tour. J'avoue, c'est méchant, surtout que je lui ai pas parlé pour la draguer, à la base. Même si elle est mignonne, c'est une des premières personnes que je rencontre à Terrae, j'ai pas envie de tout foutre en l'air directement. Surtout qu'elle a l'air sympa, et des filles comme ça, pas superficielles je veux dire, t'en trouve pas partout... Résultat : je ne la drague pas (enfin... un petit peu quand même, on va dire que je la taquine) !

Je suis surtout ravi de constater qu'elle est vraiment très chatouilleuse. Je note ça dans un coin de mon esprit, ça peut toujours servir. Perso, les chatouilles ne me font strictement rien, j'ai jamais compris pourquoi. Bon, des fois, je fais semblant de rire pour que les autres se sentent pas désespérés, mais non, vraiment, ça ne me fait rien. J'aime juste pas trop qu'on me touche – j'ai tendance à avoir envie de donner des claques aux personnes qui me tripotent trop sans mon accord. Oui, même les jolies filles...

Mais je ne frappe pas les filles, hein.

Je reviens après avoir acheté mon paquet de piles, que je galère à garder dans mes bras.

- Tiens regarde comme je suis généreuse. Je te laisse aimablement poser ta tonne de piles dans mon pauvre sac !

Nouveau rire, de concert avec elle. Roxanne n'a pas répondu à ma question et j'avoue que ça m'amuse pas mal. Bon, éviter de retourner sur ce terrain glissant, ça risque de pas lui plaire.

– Oh, merci beaucoup, miss. Pour récompenser votre générosité, laissez-moi vous offrir une glace, je la taquine en lui faisant un clin d'oeil.

Je m'empresse de ranger les piles, et culpabilise un peu quant au fait que son sac devait être beaucoup plus lourd à présent. Je lui tends le bras, à la manière des aristocrates d'il y a quelques siècles en arrière, tête haute, surjouant légèrement pour lui faire comprendre que, non, c'était pas une technique de drague complètement pourrie. Bon, un peu, mais là c'est vraiment pour rire ! Je vous assure !

– D'ailleurs, tu veux que je le porte, ou tes petits bras musclés pourront s'en accommoder ?

Nouveau sourire enfantin, pas vraiment moqueur. Je suis un gentleman, moi !
  



Parle en #b7273d.
##   
Contenu sponsorisé

 

Tentative d'occupation... Pas la même qu'avec les nazis, hein ! [Pv. Roxanne ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle commune.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant