Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Retrouvailles plus qu’inattendues
#   Lun 1 Juil 2013 - 13:24

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

Mon dieu, ce qu'il faisait chaud ! D'ailleurs vous avez bien vu, il fait tellement chaud que, moi, Akira Nakamura, celle qui n'a jamais cru en aucun dieu de toute sa vie, je me met a invoquer Dieu pour lui faire part de mon besoin de rafraîchissement et de frais. Et comme les forces divines sont toujours très lentes à intervenir, j'avais décidé de prendre les devants et de me trouver une espace où je pourrai trouver de la fraîcheur. Et ce n'étais pas gagné. Tout d'abord, j'avais arpenté tout le bâtiment mais sans succès. Ma chambre, situé au 3eme étage était un vrai sauna, la cafétéria au rez de chaussée ne valait pas mieux et même la salle de musique étaient à mourir de chaud. L'autre bâtiment était juste rempli de salles de classes et de quelques bureaux de l'administration. Je ne pouvais pas y rentrer parce que nous étions en vacances mais même si j'avais pu, je suis convaincue qu'il n'y aurait pas plus de climatisation que dans le bâtiment des élèves. Désespérée de trouver une endroit au frai, j'étais retournée manger à la cafétéria où j'avais retrouvé Gil. Je ne sais vraiment pas comment il a fait mais il a réussi a me faire retrouver le sourire, ce qui m'a redonner de l'espoir pour trouver un endroit à l'ombre. C'était le seul qui aurait pu me remotiver comme ça et une fois de plus il avait réussi à me booster. J'avais beaucoup de chance de l'avoir. J'aurai bien voulu passer l'après midi avec lui mais il avait pas mal de travail en ce moment avec des cours qu'il devait revoir. On s'était quitté vers les 14h de l'après midi et j'avais pris une direction que je n'avais jamais prise avant : celle des sous-sols. Dans le fond, l'idée n'étais pas mauvaise du tout. Sous-sols donc pas de soleil donc pas de chaleur. Et puis ce serait un bon moyen d'occuper mon après midi de découvrir un nouvel endroit. Je m’élança dans les escaliers. La luminosité était de moins en moins forte et la température de moins en moins assommante au fur et a mesure que je descendais. Ah que ça faisait du bien. Arrivée en bas des escaliers, je mis mon casque sur mes oreilles et continua a avancer tranquillement dans les sous sols en écoutant ma musique sans me douter de ce que cette après midi me réservait.

J'avançais toujours plus dans le noir quasi complet, l'esprit serein. Oui, l'obscurité ne m'avais jamais fait trop peur. Je ne comptais plus les bêtises que j'avais faites quand j'étais petite fille et la plus part de ces bêtises nécessitaient un certain courage pour une petite fille de 8/10 ans. ET surtout, pour les mener à bien, il ne faillait pas avoir peur du noir. Fredonnant le refrain de la chanson que j'écoutais, je ne faisais pas du tout attention a où j'allais. Bon je faisais juste attention a ne pas aller droit dans les murs mais sans plus. J'avançais a un bon rythme quand tout a coup, je percuta quelque chose de dur comme du béton mais de bien vivant :

- Aïeheu !! Mais vous pouvez pas faire attention ?!!

Je pense que c'était devenu un instinct pour moi de gueuler sur des inconnus. Je ne tapais pas mais je gueulais même avant de savoir qui était cette personne. Je pensais que c'était un inconnu bien sûr. A part que cette personne là n'était pas, mais alors pas du tout, un inconnu.



Chibi Aki ♥:
 



Dernière édition par Akira Nakamura le Jeu 1 Aoû 2013 - 17:43, édité 1 fois
#   Mer 3 Juil 2013 - 13:04
avatar
Invité

Je déambulais dans les rues en cherchant l'adresse qui m'avait été envoyé par Olivia mais dans l'état que j'étais je me demandais vraiment comment elle pensait que j'allais trouver cette institut nommé Terrae tout seul, et bien évidement la plupart des gens que je croisais soit il me fuyait car je me battais souvent et que j'étais sans pitié pour ceux qui me cherchaient et que j'en avais envoyé pas mal à l'hôpital tout comme j'y avais atterri quelques fois, soit il ne savait pas ou c'était et ne pouvait alors pas m'aider le moin du monde. Je me contentais juste d'essayer de suivre les panneaux car comme d'habitude j'étais à moitié bourré et que je voyais pas très claire et en plus de ça je devais me tenir au saleté de mur pour pouvoir faire semblant de marcher presque droit. Pour pas arranger les choses pendant que l'on y était bien évidement il faisait plus de quarante degrés sous un soleil de plomb sans une seul brise fraiche, heureusement je faisais tout ça pour la retrouver elle et personne d'autre car sinon si ça avait été pou une autre raison j'aurais déjà abandonné et aurais continué de me souler dans le bar du coin tout en me faisant un peu de monnaie dans les combats de rue.

Alors que je passais une énième ruelle une ombre était apparue et avait brisée ma bouteille d'alcool alors qu'elle était à moitié remplie, furieux je commençais à vouloir frappé mais je fus vite arrêté par cette personne qui était vêtue de noir et qui m'avait demandé en me plaquant contre le mur si je voulais de l'aide pour trouver mon chemin et bien évidement dans sa phrase il avait prononcé les nom * Terrae * et * Nakamura Akira * tout en me tendant une main. J'hésitais un moment car il avait l'aire d'être bien renseigné celui là, pesant le pour et le contre je pris sa main pour la lui serrer sentant au passage ma vision revenir mais ayant toujours un mal de crâne et l'entendant dire " voila tu n'es plus ivre mais pour te punir de ta violence je te laisse ton joli mal de tête, maintenant suis moi ".

J'avais alors obéit même si cela ne me ressemblait en rien après tout il avait sus toucher le point sensible, on marchait assez rapidement tendis que dans ma tête ça continué à tanguer, jusqu'au moment où il m'avait montré une sorte de tunnel avant de s'évaporer. Je supposais alors qu'il fallait que j'y aille et m'y engageait de ce pas. Bordel il faisait trop sombre la dedans et je me servais de mon portable qui éclairé pas plus loin que mes pied génial et en plus de tout ça quelque chose m'était rentrée dedans en criant :


- Aïeheu !! Mais vous pouvez pas faire attention ?!!

C'était quoi encore cette fille qui me soulait en me pétant les tympans et en plus de ça qu'est ce qu'elle faisait par ici, je croyais que c'était une entrée secrète ou que l'institut été souterraine ou un autre truc dans le genre. Je relevais alors un peu la lumière de mon téléphone pour pouvoir découvrir le visage de cette fille qui n'était nul autre que ma tendre soeur, j'avais enfin réussi à la retrouver, sans réfléchir une seconde de plus je l'avais alors prise dans mes bras :

-Akira je te retrouve enfin...désolé je voulais pas te faire mal...mais c'est ce gars bizarre qui m'a montrée ce chemin tout en me soignant de mon ivresse !

Je la serrais contre moi comme jamais sans pour autant l'écraser hein parce que oui j'étais peut être une brute mais je savais à peu près me contrôler. Je laissais des larmes tomber sur ses vêtements et reprenais alors la parole :

-tu sais que tu m'as manqué au plus haut point, sans toi je n'étais plus rien, j'en étais même réduis à boire et me battre dans les rues pour éviter de me faire submerger par mon chagrin, s'il te plait promet moi de ne plus me laisser seul de la sorte !
#   Dim 21 Juil 2013 - 14:08

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

J'avais gueulé sans trop réfléchir, je le savais bien. Mais que voulez vous, vraiment, il m'avait littéralement foncé dessus celui là. Et en plus, j'étais sure et certaine qu'il l'avait fait exprès juste pour m’emboucaner la vie. Tiens et pourquoi en plus ? Pour rien mes chers ! Gratos, free ! Roh mais même dans les sous-sols je ne peux pas être tranquille ? Mais bientôt ce ne sera plus des sous-sols mais une autoroute ! Sans oublier qu'au début, les sous-sols étaient censés être interdits d'accès aux élèves. Je ne dit pas que je préférerai ne pas avoir le droit de venir ici mais quand même, les masters pourraient restreindre le nombre d'élèves qui viennent dans les sous-sols. D'ailleurs je me demandais bien ce qu'il faisait là, celui qui m'était rentré dedans. J'essaya de l'identifier mais la lumière était tellement faible que j'arrivais tout juste à repérer son visage. Tout ce que je savais c'est qu'il était plus grand que moi, je pensais que ses cheveux étaient châtain clair ou blond mais rien n'était moins sûr. Il n'avait pas l'air de vouloir passer son chemin en tout cas ... Tout à coup, il prit son téléphone pour m’éclairer le visage en même temps que le sien.

- Lucky ? ...  

Mon cœur battait à la chamade dans ma poitrine. Ce ne pouvait pas être vraiment LUI ... Oh et pourtant.

-Akira je te retrouve enfin...désolé je voulais pas te faire mal...mais c'est ce gars bizarre qui m'a montrée ce chemin tout en me soignant de mon ivresse !

Tout en le dévisageant, un sourire de bonheur se formait sur mes lèvres et des larmes de joie de montaient aux yeux. Ces cheveux blonds en bataille, ces yeux jaunes qui lui ont valu son surnom de "kawaii", cette peau ni blanche ni bronzée, ce nez fin de bébé. C'était bien lui, mon Lucky, mon frère. En un quart de seconde, ma journée qui était bien partie pour être des plus banales s'était transformée en la plus belle journée de ma vie. Combien de fois j'avais rêvé que ce jour arrive et maintenant il était enfin là mon Lucky, j'étais enfin heureuse. Car depuis que j'avais été séparée de lui pour aller à Terrae, c'était comme si j'avais perdue une partie de moi, un quelque chose qui me manquait pour être heureuse. Et maintenant mon bonheur était enfin complet. Lucky avec moi à Terrae, c'est le paradis sur Terre que j'avais rêvé depuis qu'on avait été séparé et maintenant c'était devenu réalité. Il me serra contre lui de toutes ses formes avant même que j'ai eu le temps de lui sauter dessus. Je le serrai tellement fort contre moi que j'en avais mal au bras mais ça je m'en foutais complètement. L'important c'est que maintenant, nous allions pouvoir se voir tous les jours sans avoir nos parents sur le dos. J'allais pouvoir lui expliquer toute l'histoire de Terrae et tout ce que l'on m'avait expliqué quand j'étais arrivée. Et puis quand il aurait ses pouvoirs, on pourra même s’entraîner ensemble, ce serai incroyable. Je songea à tous les instants de bonheurs entre frère et sœur qu'on nous avait volé avant et qu'on pourrait vivre ici, ce serai super. Quel bonheur, mais quel bonheur !

-Tu sais que tu m'as manqué au plus haut point, sans toi je n'étais plus rien, j'en étais même réduis à boire et me battre dans les rues pour éviter de me faire submerger par mon chagrin, s'il te plait promet moi de ne plus me laisser seul de la sorte !

Je le serrai toujours plus tout contre moi comme s'il pouvait encore s'en aller. Moi aussi qu'il m'avait manqué, et en plus de ne plus le voir je n'avais plus de nouvelles de lui et s'en était insupportable au bout du compte. Je m'étais tellement inquiétée pour lui. Car en fait ça faisait presque un an que nous ne nous étions pas vu ...

- Oh moi aussi Lucky. Tu ne peux pas savoir comment c'était difficile sans toi. Tu verra  Terrae c'est un nouveau départ, tu y trouvera ta place toi aussi. Quand je pense que pendant que je me la coulais douce ici, toi tu galérais et ... Oh tu m'a tellement manqué kawaii.

Tout en reprenant ses anciens surnoms de quand on étaient enfant, je sentais que mes larmes me montaient aux yeux. C'était si horrible et si injuste, et moi je n'avais rien pu faire. Si seulement j'avais su j'aurais pu ... faire quelque chose au moins. Je ne serais pas resté ici à rien faire les bras croisés, tout ce que j'ai fait c'est m'inquiéter comme une folle pour lui. Je m'en voulais tellement. Je cala ma tête contre son torse et le serra plus encore contre moi. Une première larme glissa sur ma jour.

- Je m'en veux tellement ... Pardonne moi grand frère, c'est la plus grosse bêtise que j'ai jamais faite. Tu a toujours été là pour moi et moi ... Je n'ai rien pu faire pour t'aider quand tu avais le plus besoin de moi ...

Une deuxième larme coula puis une troisième. J'étais totalement partagée entre la joie, la honte et l'inquiétude. Je n'avais jamais ressenti ça au part avant. Je l'aimais tellement, c'était injuste ce qui lui était arrivé. Et tout était de ma faute. D'une voie de petite fille qui n'avait pas l'air d'être la mienne, je lui dit entre deux larmes :

- Je suis désolée Lucky, tellement désolée.  



Chibi Aki ♥:
 

#   Jeu 1 Aoû 2013 - 16:31
avatar
Invité

Quand elle me vit, elle fut totalement surprise de me retrouver ici à cette endroit, en même temps qui aurait pus savoir ou croire qu'une telle retravaille pouvait se faire dans un sous-sol, un lieu si sombre que l'on ne pouvait même pas voir le visage de l'autre sans lampe ou téléphone. Bien évidement j'avais toujours mon mal de tête mais c'était sur c'était elle je ne rêvais pas elle était en face de moi. ce doux visage que j'avais côtoyé pendant tellement d'année puis que j'avais perdu de vue un long moment, ainsi que son corps fin mais assez gros pour la taille qu'elle faisait, toujours ses jolies cheveux avec lesquels  j'allais enfin pouvoir rejouer pendant les heures perdues et bien évidement l'embêter ou lui remonter le moral quand quelques choses n'irait pas bien. En un ans elle n'avait absolument pas changé du tout et c'était tellement bien de pouvoir la retrouver.

- Lucky ? ...  

Oui c'était belle et bien moi Lucky Nakamura non pas pour vous servir mais au moin pour * servir * ma sœur quand il le faudra. à son tour elle me serait le plus fort possible mais quand bien même cela m'aurait fait mal de toute façon je ne voulais en aucun cas la lâcher car j'aurais l'impression de la perdre et de la voir s'enfuir sans que je puisse l'aider à faire quoi que ce soit. Cette fois ci je voulais la garder près de moi pour qu'elle m'annonce se qui ira pas un jour ou si elle voudra à nouveau s'enfuir de la sorte comme ça elle pourrait me prévenir sans que je me fasse autant de soucie pour elle. En plus de ça elle allait pouvoir tout m'apprendre sur ce lieu qui était encore un très gros mystère pour moi ( surtout en passant par les sous-sols saleté de type bizarre ). Je n'avais plus à m'inquiéter pour elle car elle n'avait aucune blessure apparente ou de marque bizarre sur le peu de bout de son corps que je pouvais voir.

- Oh moi aussi Lucky. Tu ne peux pas savoir comment c'était difficile sans toi. Tu verra  Terrae c'est un nouveau départ, tu y trouvera ta place toi aussi. Quand je pense que pendant que je me la coulais douce ici, toi tu galérais et ... Oh tu m'a tellement manqué kawaii.

Je le savais bien que je lui avais manqué mais tout ce qui comptait c'était qu'elle allait bien le reste je m'en fichais royalement du moment que personne ne l'avais fais souffrir. Et encore heureux qu'elle se la coulait douce comme elle m'avait dit, vu tout ce qu'elle avait put subir elle le méritait bien alors que moi ba certes c'était dur sans elle mais je suis encore là à la serrer contre moi. Ce surnom m'avait manqué aussi mais uniquement elle avait le droit de me le dire sinon je faisais un jolies bazar à la premiére personne qui oserait m'appeler par n'importe qu'elle synonyme du mot * mignon *. Je la sentais qui posais sa tête contre mon torse avec une petite larme qui coulait.

- Je m'en veux tellement ... Pardonne moi grand frère, c'est la plus grosse bêtise que j'ai jamais faite. Tu a toujours été là pour moi et moi ... Je n'ai rien pu faire pour t'aider quand tu avais le plus besoin de moi ...

Elle avait l'aire de recommencer à souffrir encore une fois pour moi alors que pourtant je le lui avais interdit quelques années auparavant car après tout c'était au grand frère de veiller sur sa sœur et pas l'inverse. En changeant de voix elle c'était alors excusé en demandant pardon ce qui me frustra bien évidement et je tentais alors de me ressaisir puis en lui relevant un peu la tête je l'embrassais sur son front et lui dit tendrement :

-Hey sœurette ne pleure pas voyons je suis là et ne partirais pas donc tout va bien rassure toi, ce qui m'a fais mal c'était juste d'être sans nouvelle de toi car tu étais parti avec un ou une étranger(e) et je m'imaginais les pires situations.

Je lâchais son visage pour la reprendre de mes deux bras en lui caressant le dos et la berçant à moitié tout en retenant mes larmes car après tout je devais rester fort pour qu'elle se calme à son tour.

-Allez va sèche moi tes douces larmes, certes ce fut une grosse bêtise et j'aurais voulu que tu m'en parle mais bon maintenant que le mal est fait et que l'on vient de le réparer tu peux être tranquille d'accord, en attendant j'ai deux questions : on t'a pas fait de mal ici au moin ? Et ou somme nous donc ? Je veux dire qu'elle est cette institut ?
#   Mar 13 Aoû 2013 - 23:38

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

Je le sentis se pencher et déposer un petit baisé sur mon front. Je souris. Et dire que je l'avais enfin retrouver, c'était bien lui. Lucky, le seul qui était autant capable d'être de toutes les délicatesses du monde avec moi que de faire preuve d'un manque de finesse et d'une violence énorme avec d'autres. Mais jamais sans raison pour la violence bien sûr. Il me dit d'une tendresse adorable :

-Hey sœurette ne pleure pas voyons je suis là et ne partirais pas donc tout va bien rassure toi, ce qui m'a fais mal c'était juste d'être sans nouvelle de toi car tu étais parti avec un ou une étranger(e) et je m'imaginais les pires situations.

Assurément, il s'était fait un soucis monstrueux. Je partais avec un parfait inconnu sans donner plus de nouvelles que ça pendant un an, ça avait du le rendre malade. Et, comme bien souvent dans ces situations là, l'imagination avait dût prendre le dessus. Comme je m'en voulais, vraiment, je ne m'en étais jamais autant voulu pour quelque chose d'autre. Mais maintenant qu'il était là, à Terre avec moi, j'aurais tout le temps de me rattraper.

- J'imagine bien. Oh je suis vraiment incorrigible. Je me rattraperais, je te le jure.

Soudain, il lâcha mon visage qu'il tenait toujours entre ses deux mains jusqu'à maintenant puis mit ses bras dans mon dos. Dans les bras de mon frère, l'avoir retrouvé et savoir qu'il va bien, que demander de plus ? Depuis que j'étais arrivée à Terrae, je n'avais jamais été aussi heureuse. Il en vient presque à me bercer comme quand on était gosse. Et honnêtement, même ça, ça m'avait manqué.

-Allez va sèche moi tes douces larmes, certes ce fut une grosse bêtise et j'aurais voulu que tu m'en parle mais bon maintenant que le mal est fait et que l'on vient de le réparer tu peux être tranquille d'accord, en attendant j'ai deux questions : on t'a pas fait de mal ici au moins ? Et ou somme nous donc ? Je veux dire qu'elle est cette institut ?

Je l'écouta avec attention tout en le câlinant. Puis vint ses deux questions. Est ce qu'on m'avait fait du mal ? A Terrae ? Là je ne savais pas si je devais lui mentir ou pas ... Bien sûr j'avais mes petits ennemis de routine et plus particulièrement Ryuko avec qui j'avais toujours quelques ennuis. Kyle était bien partis pour en devenir un mais finalement, il s'est trouvé que je m'entendais plutôt bien avec lui. Mais enfin, la vie, elle serait beaucoup moins drôle s'il n'y avait pas quelques personnes qu'on ne pouvais pas blairer. Et pour la deuxième question ... Ça allait être sacrément long à expliquer tout ça.

- Heu ... Qui m'aie fait du mal ? Noonn personne ... Enfin, je veux dire ... Tu me connais quoi. Disons qu'il y a certaines personnes avec qui je m'entend moins bien que d'autres. Et comme j'ai pas ma langue dans ma poche, il m'arrive parfois des petits ennuis quoi. Mais qu'est ce que tu veux, tu me connais après tout. Je peux être gentille comme être insupportable et quand je suis plutôt de la deuxième option, je ne me fais pas que des amis ici.

Qu'est ce que je peux être bavarde quand il est question de mes ennemis tiens. Je laissa planer un silence une ou deux seconde puis répondit à sa deuxième question.

- Alors pour ta deuxième question ... C'est hyper difficile à répondre. En fait il y a tellement de chose à t'expliquer que je ne sais même pas par quoi commencer.

Finalement, je décida de prendre la chose autrement. Je le serrai toujours près de moi et je lui demanda.

- Déjà, qu'est ce que tu sais sur Terrae ?



Chibi Aki ♥:
 

#   Dim 25 Aoû 2013 - 18:53
avatar
Invité

J'essayais de la réconforter ou plutôt de la calmer du mieux que je pouvais, mais après un an sans s'être vue c'était un peu dur de reprendre cette vieille habitude car j'avais un peu changé et j'étais devenu assez maladroit avec les mots que je pouvais parfois utiliser. Mais je préférais tout de même qu'elle n'y pense plus puisque de toute façon maintenant j'étais devant elle et que ni moi ni elle avions à s'en faire pour quoique ce soit, réunis nous étions libre d'enfin pouvoir penser positif sans se demander si l'autre c'est fait agresser, mal, interné à l'hôpital, bref la vie recommençait à nous sourire de nouveau et c'était le principal. Je soupirais un peu amusé quand elle m'avait dit qu'elle se rattraperait alors qu'il n'y en avait pas du tout besoin.

Elle avait ensuite écouté ma second tirade sans m'interrompre surement trop occupé par notre câlin tendis que je terminais mon petit dialogue avec deux questions, bien évidement les moins simple à répondre mais tant pis. Je la berçait presque tendrement posant mon nez dans ses cheveux pour sentir sa douce odeur que j'avais perdu depuis longtemps, sa douce peau que je n'avais pas pus effleurer, son souffle parcourant mon torse qui me manquait tant et l'avoir contre moi pour sentir son cœur battre la chamade tendis que je tentais vraiment de l'apaiser un peu. C'était pass en la grondant que j'arriverais à faire ça, et changer de sujet était la meilleur chose à faire et heureusement j'avais exécuté ça à merveille. 


Elle avait répondu un peu hésitante à ma premiére question mais bon il fallait que je m'assure qu'elle n'ait pas changé sinon ça aurait été bien triste. Et comme je le pensais la sœurette c'était faite des ennemies dans cet endroit qui paraissait pourtant très serein mais bon la connaissant les problèmes devaient venir des deux côtés. Tant qu'elle restait entière cela me convenait même si j'étais pas pour qu'on lui fasse du mal maintenant j'étais la pour elle le jour ou elle allait vraiment pas bien. Pour ma deuxième question elle me fit comprendre qu'elle était trop vague et me demandais toujours en me serrant ce que je savais sur le lieux.

_Euh ba je sais que ont peux étudier comme tout le monde vue la tête des bâtiments, il doit surement y avoir des chambres, cantine et autre, par contre ce que je comprends pas c'est...ce type en manteau noir qui est venue me chercher...tu connais mes réflexes et quand j'ai essayé de le frapper...comme un boulet, ba il l'avait évité sans broncher, et puis...

Je m'étais tus instantanément car cela me paraissait totalement improbable vu que en ce monde ça n'existe pas, nous sommes dans la réalité c'était totalement improbable que de tel chose pouvait être réelle. Je tentais de me ressaisir un peu en secouant la tête, ce qui fut su le moment une erreur puisque j'avais toujours un peu mal, puis voyant son regard interrogateur qui me fixait intensément, je soupirais en disant :

-Ce type a soigné mon gros mal de ventre du à l'alcool mais sans un seul médicament, juste en me touchant...Alors traite moi d'idiot si tu veux mais je te jure c'était comme une sorte de magie ! Tu crois que c'est possible ce genre de chose ? Et en plus de ça il m'avait trouvé sans difficulté apparente !

Je la lâchais pour me poser sur le mur qui se situé juste derrière moi en m'y adossant et en réflechissant à ce que je venais de dire. J'étais pas fou j'avais pu le sentir ce flux bizarre qui m'avait parcouru. J'attendais qu'elle ait une réaction à ce que je venais de dire pour voir si j'avais vraiment raison ou pas car cette histoire me perturbé totalement.
#   Ven 30 Aoû 2013 - 13:12

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

_Euh ba je sais que ont peux étudier comme tout le monde vue la tête des bâtiments, il doit surement y avoir des chambres, cantine et autre, par contre ce que je comprends pas c'est...ce type en manteau noir qui est venue me chercher...tu connais mes réflexes et quand j'ai essayé de le frapper...comme un boulet, ba il l'avait évité sans broncher, et puis...

Et ?... Ce qui lui était arrivé ensuite avait l'air de l'avoir époustouflé. Bien sûr, le type en manteau noir ne pouvais rien être d'autre qu'un master de Terrae. C'était l'évidence même. Il aurait évité un de ses coup et ... Mais, ça veut dire qu'il aurait osé frappé un inconnu qui ne lui avait rien fait ? Mon frère ? Mon Lucky ? Rah que j'étais bête ... Bien sûr qu'il avais essayé de le frapper ! En un an, mon doux et tendre grand frère était devenu le caïd le plus redouté de tous les quartiers alentours ! Quand il me l'a dit, je ne m'était pas tout de suite rendu compte à quel point sa vie était partie en live mais maintenant je me rend compte que c'était plus grave que je ne l'avais pensé ... Et tout ça rejetait encore plus la faute sur moi maintenant ... Car tout était de ma faute. J'attendais patiemment qu'il finisse sa tirade, toujours honteuse d'être responsable de son état malgré ma volonté d'aller de l'avant.

-Ce type a soigné mon gros mal de ventre du à l'alcool mais sans un seul médicament, juste en me touchant...Alors traite moi d'idiot si tu veux mais je te jure c'était comme une sorte de magie ! Tu crois que c'est possible ce genre de chose ? Et en plus de ça il m'avait trouvé sans difficulté apparente !

Je n'eu même pas le temps de comprendre ce que je faisais que je chuchota tout naturellement.

- Un Air Guérisseur ...

Ah bah bravo, maintenant il doit se demander si c'est pas moi qui est folle. Maintenant j'allais vraiment devoir TOUT lui dire. Je pris un air de dire *Oops, bêtise ..."

- Hum ... Désolée, tu dois encore plus te poser de questions maintenant ... 

Et désormais il restait à lui dire toute la vérité sur Terrae sans qu'il fasse un crise cardiaque. Mais vous me connaissez hein ... (comment ça vous me connaissez pas ?! Mais ... Bon, enfin bref.) En tout cas, ce n'est pas spécialement dans ma nature d'y aller "doucement" même avec des sujet comme celui là. Ça m'était tout bonnement impossible. Mon idée était de lui montrer tout simplement la réalité en face ... en utilisant mon pouvoir pour créer une boule d'électricité. Et puis si mon frérot était aussi solide qu'il y paraissait, il devrait pouvoir s'en sortir sans séjour à l'hôpital ou à l'infirmerie. Un seul geste serait plus explicatif que n'importe quel discours, je le savais bien. Bon oui c'est sûr qu'il faudrait que je lui explique les trucs important, le fait de lui prouver mes dires par le geste était juste une assurance pour moi qu'il me croirait et qu'il ne me prendrais pas pour une folle dingue. Soudain, il me lâcha pour aller s'adosser au mur des sous-sol. Ah s'il savait ce que je m’apprêtais à lui révéler ...


D'un air paisible, je le regarda pour voir s'il j'avais son attention puis, doucement, je fis naître une petite sphère d'électricité au creux de ma main, tourné vers le plafond. Au fil des secondes, je fis grandir la boule d'électricité jusqu'à ce qu'elle atteigne la taille d'un petit ballon de handball. Pour ne pas trop l'effrayer, je ne voulu pas la faire plus grande même si je savais que j'en étais capable. J'attendis un peu pour voir sa réaction puis je lui dis doucement. Il s'agissait de ne pas trop le choquer. 


- Non tu n'es pas idiot Lulu. Tout d'abord, Terre c'est un institut comme les autres, avec des profs, une cafèt', des salles de classes ... Voyant qu'il esquissais une grimace, je m'empressa de lui répondre. Et ne me regarde pas comme ça ! Oui tu va devoir devoir reprendre les cours, c'est obligatoire ici. Et du coup je sais ... oui, Terrae c'est un institut mais pas seulement. Il a un truc en ... plus. Sentant que le passage difficile que je redoutais approchais, je le regarda dans les yeux et continua ma tirade. Tous les élèves qui sont ici ont ressenti ce qu'on appelle un Vide. C'est comme un sentiment d'être vide, de manquer de quelque chose de vital en quelque sorte. Ça peut être déclenché par un choc psychologique, un traumatisme, la perte d'un être cher ou le fait d'en être éloigné ... 


J'appuya volontairement les derniers mots de ma tirade pour lui faire comprendre qu'il était concerné par ce style de Vide là, par mon absence a moi. 


- C'est grâce à ce vide que cette femme, qui fait partie des Master (c'est comme des profs, il on aussi pour devoir de protéger Terrae des dangers extérieurs), t'a retrouvé. Oui, le fameux pouvoir, j'y viens. Pour combler ton Vide, on va t'attribuer 2 pouvoir. La Master qui est venue te cherché est une Air Guérisseur, ça veut dire qu'elle contrôle l'Air et qu'elle a le pouvoir de guérir les gens. Le premier pouvoir, soit l'Air, la Terre, le Tonnerre, le Feu ou l'Eau, est déterminé grâce a ton caractère; par exemple moi je suis quasi-hyperactive, impulsive et rusée, je suis donc Tonnerre. Le deuxième pouvoir est déterminé suivant si tu tire ta force de la lune ou du soleil. Moi je suis lunaire et donc je suis ... Téléporteuse !


Sur ces mots, je fit disparaître instantanément la sphère d'électricité avant de me téléporter a quelques mètres d'où j'étais actuellement. Mais ayant oublié que les sous-sols était assez étroits, je me cogna la tête sur le mur en face de Lucky. Je m'assis par terre en me massant la tête. 


- Aïe ... Comme tu le vois, j'ai encore des progrès à faire de ce coté là. Dit moi si tu a d'autre question a propos de Terrae hein. 



Chibi Aki ♥:
 



Dernière édition par Akira Nakamura le Ven 20 Sep 2013 - 22:35, édité 1 fois
#   Ven 20 Sep 2013 - 21:59
avatar
Invité

Alors que je reprenne depuis le d"but : j'avais parlé de magie devant ma sœur alors que l'on venait juste de se retrouver, c'était pas comme si je sortais de l'hôpital psychiatrique ( quoique ) mais je pouvais bien évidement y atterrir, surtout que je savais pas trop si elle m'avait écoutée et si elle se retenait de rire profondément. Moi en tout cas j'étais presque sur de ce que j'avais pus ressentir à ce moment là, cette sort de vitalité qui voguait en moi, j'attendais juste sa réaction pour voir si je ne l'avais pas effrayé. Bine évidement je n'osais plus vraiment la regarder au cas où je me serais trompé, et dans un murmure elle avait alors dit :

- Un Air Guérisseur ...

Oh wait ! Et un tour dans le bocal qui me servait de tête, puis deux tours, et un troisième jusqu'au moins sept tours. Elle venait vraiment de dire un machin guérisseur ? Mais j'étais dans le réel là ou pas ? Et puis c'était suoi alors cette endroit bien planqué ? le repère des X-Men ou quoi ?? STOP...STOP...STOP ! Reprenant mon souffle je la dévisageais sans rien comprendre car après tout encore une fois je venais juste d'arriver ici donc rien ne pouvais être clair pour moi mais quand même, des pouvoirs...Bref les questions n'arrêtaient pas de tourner dans ma tête sans vouloir sortir de ma bouche pour autant tendis qu'Akira s'excusait un peu :

- Hum ... Désolée, tu dois encore plus te poser de questions maintenant ...

Euh..oui effectivement je m'en posais beaucoup et même des plus en plus bizarre d'ailleurs mais tout cela devait sûrement être normal, après tout c'était un monde comme un autre non ? * Non je crois pas non * Bah si quand même c'était au moins un coin civilisé donc bon il devait y avoir une hiérarchie et tout ce qui va avec ? * Mais ne me demande pas à moi, parle lui à elle * Oui c'était une réponse potable....SAUF QUE J'EN ÉTAIS INCAPABLE ! Doucement je recommençais à la fixer alors qu'elle affichait un sourire paisible sur son visage et que ses yeux me regardaient sereinement, je vis une chose naître au creux de sa main, sauf que cette chose dégagé de l'électricité. mon cœur se mettait à accélérer d'un coup et je devais prendre de grande bouffé d'air pour me calmer tendis qu'elle m'expliquait tout ce qu'il fallait sur cette endroit. J'en restais bouche baie mais néamoins je me rapprochais directement d'elle pour voir si elle avait pas de bobo à sa tête après s'être cogné

- Aïe ... Comme tu le vois, j'ai encore des progrès à faire de ce coté là. Dit moi si tu a d'autre question a propos de Terrae hein.

- Je...euh...choqué...toi...va bien ? Pas trop mal à la tête ?? Et je Comprends qu'un jour je pourrais faire comme alors d'après ce que tu m'as dit. Et je vos à peu près l'utilité des masters mais, JE VEUX PAS ALLER EN COURS !! Je déteste être enfermé sur une simple chaise à rien faire en plus de ça avec des gens qui peuvent me regarder bizarrement ou autre ! Enfin je sais pas si je vais tenir bien longtemps surtout qu mon caractère à quelque peu changé depuis le temps ou je t'ai pas vue désolé petite sœur. Et puis revoir les trucs barbant non merci pour moi, c'est vraiment obligé ? Avais-je demandé avec une tête d'enfant presque capricieux.
#   Sam 28 Déc 2013 - 23:39

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

Bon, mon discours n'avait pas l'air de l'avoir effrayé plus que ça. Allons, faut voir les choses du bon coté quand même : 1- Il n'était pas tombé dans les pommes. 2- Il ne m'avait pas traiter de folle complètement taré. 3- Il me croyait en plus, c'est quand même une bonne chose de trouve. Mais pas dit qu'il accepte tout aussi vite pour autant ...

- Je...euh...choqué...toi...va bien ? Pas trop mal à la tête ?? Et je Comprends qu'un jour je pourrais faire comme alors d'après ce que tu m'as dit. Et je vos à peu près l'utilité des masters mais, JE VEUX PAS ALLER EN COURS !! Je déteste être enfermé sur une simple chaise à rien faire en plus de ça avec des gens qui peuvent me regarder bizarrement ou autre ! Enfin je sais pas si je vais tenir bien longtemps surtout qu mon caractère à quelque peu changé depuis le temps ou je t'ai pas vue désolé petite sœur. Et puis revoir les trucs barbant non merci pour moi, c'est vraiment obligé ?

Tiens comme par hasard, je pensa, c'est pas comme si je ne m'en étais pas douté. Surtout que le grand amour *ironie* de Lucky pour les salles de classe ne datait pas d'hier. Quelle supplice ça allait autre au début pour lui de reprendre le cycle normal de l'enseignement. Mais tout ça, il s'y ferait bien comme je m'y étais fais moi. Et pourtant, je vous jure que moi aussi je n'ai jamais été fan des cours magistraux, enfin des cours tout court quoi. Je l'observe d'un regard taquin et je lui dis :

- Oh, tu verra, on s'y fait. Et puis, les masters c'est pas comme des professeurs normaux comme on a toujours connu. Eux, tout le monde sait qu'ils maîtrisent leurs pouvoirs comme personne d'autre. Ils sont admirés par les élèves pour ça. Et même parfois, quelques uns vont jusqu'à utiliser leurs pouvoirs pendant leurs cours pour les rendre plus intéressant, c'est vachement bien.

Je repensa directement avec un sourire au Master Feu Marionnettiste et professeur de maths qui avait utilisé son pouvoir de marionnettiste sur deux élèves de ma classe pour qu'elles arrêtent de bavarder. On s'était bien marré pendant ce cours d'ailleurs. Dommage qu'il ne l'ai pas refait depuis. Aussi je doutais que Mme Honda soit d'accord avec ce genre de pratiques de la part de ses Masters. Soudain, je reporta mon attention sur Lucky, percutée par une partie de sa phrase qui ne m'avais pourtant pas dérangé plus que ça jusque là. Je lui dis, pensive :

- Mais Lucky ... Dit moi, comment c'était là où tu es resté pendant tout l'année où je ne t'ai pas vu ? Pourquoi tu n'a jamais répondu a mes messages ? [/color]



Chibi Aki ♥:
 



Dernière édition par Akira Nakamura le Lun 13 Jan 2014 - 11:32, édité 1 fois
#   Dim 29 Déc 2013 - 17:47
avatar
Invité

Elle me parla de ce que les masters et tout les genres de profs aussi farfelu et bizarre ou je ne sais quoi d'autre pouvait faire pendant leur cour. Sauf que bon il restait toujours le même problème, je n'aimais, n'aime, et n'aimera jamais ces trucs là, quoi qu'il ce passe j'aime pas me retrouver dans un espace clos entouré de plein de personne que je ne connais même pas qui pourrait ruminer des chewing-gum ou tapoter leur crayon sur leur table et dieu sait quoi d'autre. NON NON NON je refusais ce traitement là car je pouvais travailler j'en avais l'age et la motivation mais je ne voulais absolument pas retourner en cour pour littéralement me faire chier HORS DE QUESTION ! Puis même rester assis sur une chaise à rien faire ce n'était pas pour moi du tout et en plus ça pouvait faire mal au dos. Alors non merci c'est pas pour moi du to-- mon regard croisa celui d'Akira un instant pour s'y figer.

-Ou...oui ma sœur adorée mais je déteste ça..mais je le ferais pour toi alors au moins je pourrais rester prêt de toi sans que je me fasse renvoyer ou autre. Par contre tu me connais si on m'embête bein je réagirais directement !

Peur de se faire tuer par sa sœur quatre-vingt-dix pour-cent. Et puis de toute façon au pire je n'aurais nul part ou aller alors autant rester ici au moins je savais que je pouvais veiller sur elle comme je le voulais et que si un jour elle avait un problème je pourrais lui venir en aide ou si je suis pas là à temps la venger et aussi me défouler tranquillement. à la suite de ça, elle me posa une très...mauvaise question. Je ne savais pas par quoi ni par où commencer. Mais je me devais de lui répondre et je le fis en prenant une grande respiration :

-Hum...je répondais pas car entre temps j'avais changer de téléphone à cause d'une petite altercation avec ce qui était un...yakuza. Le portable a pas survécu et le gars était parti à l'hsto mais par contre ses amis bein...m'avaient coursés dans toute la ville. Alors j'ai pas pu rentrer chez nos parents et de toute façon j'en avais pas envie. Alors je m'étais trouvé un job dans un bar et je logeais chez le propriétaire. J'ai vu de ces choses tu imagines même pas...violence, meurtre, viol, drogue, tout y passé. Moi même je suis aaccro à l'alcool. C'était pour oublier ma peine, sauf que souvent on me cherchait et j'en sortais pas indemne. Comment je suis arrivé ici ? Avec un nouveau téléphone et le papier que j'avais quand on avait prit le numéro d'Olivia. Voila tu sais tout.
#   Lun 13 Jan 2014 - 13:35

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

-Ou...oui ma sœur adorée mais je déteste ça..mais je le ferais pour toi alors au moins je pourrais rester prêt de toi sans que je me fasse renvoyer ou autre. Par contre tu me connais si on m'embête bein je réagirais directement !

Haha mon Lucky qui allait retourner en cours, qui l'aurait cru ? Après il avait pas trop le choix. Je le comprenais, moi aussi j'avais eu du mal a accepter cette règle là "Tous les élèves de l’instut, novices, initiés ou étoiles se doivent de suivre les cours correspondant à leur niveau d'étude." J'avais maudit cette règle pendant un bon moment aussi. Mais on n'avait pas le choix tout de façon, alors ... Moi j'avais préférer retourner en cours que de retrouver l'enfer de ma vie d'avant et je savais très bien que c'était pareil pour lui. Et si il allait en cours pour rester avec moi ... Bah je ne pourrais pas être plus contente moi ! Rester avec mon Lucky et a Terrae en plus, si c'était pas mieux que le paradis ça ! Il a juste sa dernière affirmation qui m'a à la limite choqué. Pourquoi est ce qu'il s'attendait toujours a ce qu'on l'embête et qu'il ai a se défendre ? Oui, on était a Terrae quand même, ce n'est pas ici qu'il courait un danger de mort tous les jours ... Encore une fois, je me demanda ce qu'il lui était arrivé pendant cette maudite année dans ces quartier pas très fréquentables ...

-Hum...je répondais pas car entre temps j'avais changer de téléphone à cause d'une petite altercation avec ce qui était un...yakuza. Le portable a pas survécu et le gars était parti à l'hsto mais par contre ses amis bein...m'avaient coursés dans toute la ville. Alors j'ai pas pu rentrer chez nos parents et de toute façon j'en avais pas envie. Alors je m'étais trouvé un job dans un bar et je logeais chez le propriétaire. J'ai vu de ces choses tu imagines même pas...violence, meurtre, viol, drogue, tout y passé. Moi même je suis aaccro à l'alcool. C'était pour oublier ma peine, sauf que souvent on me cherchait et j'en sortais pas indemne. Comment je suis arrivé ici ? Avec un nouveau téléphone et le papier que j'avais quand on avait prit le numéro d'Olivia. Voila tu sais tout.

J'écoutai, ma petite bouille espiègle tout d'un coup sérieuse et les sourcils froncés pendant tout son discours. Violence, meurtre, viol, drogue ... Yakuza ? Tout ça, c'était un autre monde pour moi. Et même pour lui. On avait toujours vécus dans un monde brillant plein de paillettes même si l'on avait déjà démasqué les cotés malsain de cette société. Je n'osais même pas imaginer son choc quand il est arrivé dans cet autre qui était vraiment l'opposé de celui où on avait grandis. Il avait dut tomber de haut ... Et il avait même fini par devenir alcoolique lui aussi. Je lui lança un regard grave, et tellement désolée. Je m'en voulais, c'est vrai ... Mais maintenant il était là, c'était le plus important. Encore bouleversée par sa description, je reviens vers lui et je le câline encore une fois. Ouip, je sais c'est pathétique mais on s'en fout ! Tout contre lui, je lui dit crispée et rageuse contre tous ces gens qui ont osé lui faire du mal.

- Merci de m'avoir dit tout, je ne sais même pas quoi en penser, je n'ai jamais rien connu d'autre que nos beaux quartiers de notre famille tu sais ... Ça a dut être horrible pour toi ... Mais maintenant c'est fini tout ça, il faut que tu t'en détache. Tu ne peux pas passer tout ton temps a remuer le passé derrière un verre d'alcool maintenant. Tu peux compter sur moi, je te détacherai de toutes les mauvaises habitudes que tu a pris là bas et je t'aiderai a refaire surface. Il faut que tu reprenne les cours et puis bientôt tu aura tes pouvoirs et une chambre rien qu'a toi. J'irai souvent te voir et ... Si quelque chose ne va pas, il faut que tu me le dise, je ne supporterai pas que tu me cache quelque chose maintenant que je peux te protéger et t'aider.

Je resta un long moment comme ça, à le câliner. Après, je pris sa grande main dans la mienne et je lui lança en le tirant un peu.

- Viens d'abord il faudrait sortir de ce souterrain, non ?



Chibi Aki ♥:
 

#   Sam 8 Fév 2014 - 23:59
avatar
Invité

Pfuh je savais bien que ça la faisait rire intérieurement et extérieurement d'ailleurs que je retourner en cours mais moi j'avais ça en horreur rester confiné à écrire nan je refuse, mais je le devais au moins pour elle. Je savais que j'allais fortement galérer avec tout ça mais que voulez-vous son amour compte plus que tout pour moi, je pourrais me plier en quatre pour elle ou au contraire la gronder si elle fait une bêtise mais dans l'ensemble jamais je lèverais la voix ou la main sur elle ça je ne peux le concevoir. Par contre ce souterrain il commençait à me déranger car on était trop à l'étroit et on pouvait même pas rêvasser dans les nuages ce qui était dommage.

Elle avait écouter toute mon histoire sans me déranger ou me couper en plein milieu. Parfois je voyais ses mimics soient choqué ou triste ou encore en colère pendant tout le long de mon récit. En même temps il y avait de quoi pour les autres mais moi vu que c'était des habitudes, ça ne me dérangeait pas plus que ça mais par contre je démarre au quart de tour suivant ce que l'on me dit mais ça personne ne le sait et c'est temps mieux mais si on m'embête par contre bah ça finira tout simplement mal. Je l'écoutais à mon tour durant son discours et à la fin lui rendit son câlin tendis qu'elle proposa de sortir tout en me prenant la main.


-Bof ne t'en fais pas du moment que tu es là tout ira bien, bon je ne te cache pas que je déclencherais des bagarres en me défendant mais que veux tu si on me cherche je répond c'est normal. Et sinon oui je te dirais si ça va pas mais c'est mon rôle de t'aider et de te protéger, et puis je fus dans une ville à la rue car je te cherchais alors bon c'est pas dans un endroit comme celui-ci surtout si il y à du confort et tout que je vais me perdre alors je te pris de te détendre et de bien vouloir sourire marchons ça ira mieux.

J'empruntais alors le chemin par lequel elle avait dû être passé en suivant la lumière qui se faisait de plus en plus luisante, montant des marches, on arrivait enfin dans une jolie cour verdoyante avec une fontaine et quelque banc par-ci par-là avec de nombreuse personne qui utilisait leur * pouvoir * chose qui me fascinait toujours autant d'ailleurs. Allant vers la fontaine je la lâchais pour monter tout en haut de celle-ci et dire avec émerveillement :

-Mon dieu que c'est grand et beau par ici, finalement j'ai vraiment bien fait de quitter cette vieille maison emplie de dictature pour arriver dans un endroit comme celui-là après pas mal de temps de galère.
#   Sam 3 Mai 2014 - 11:44

Personnage ~
► Âge : 16 ans (Et non je ne suis pas PETITE !!)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 207
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 19
Emploi/loisirs : En train de jouer avec le paratonnerre de l'institut
Humeur : Pétillante !

Après mon discours je le regardais dans les yeux. Il était survivant ... Crado, alcoolique, délabré, vide et désespéré mais vivant, c'était le principal. Bon je me doutais que ça n'allait pas être facile de lui faire reprendre une vie "normale" mais je le ferais, que ça prenne une semaine ou 3 ans. Je me l'étais juré. Je ne le laissa même pas répondre, vachement secouée, et je pris ça main. J'en avais marre de ce souterrain, je voulais sortir. Tout en marchant, Lucky réussi a placer une réponse quand nous commencions a marcher.

-Bof ne t'en fais pas du moment que tu es là tout ira bien, bon je ne te cache pas que je déclencherais des bagarres en me défendant mais que veux tu si on me cherche je répond c'est normal. Et sinon oui je te dirais si ça va pas mais c'est mon rôle de t'aider et de te protéger, et puis je fus dans une ville à la rue car je te cherchais alors bon c'est pas dans un endroit comme celui-ci surtout si il y à du confort et tout que je vais me perdre alors je te pris de te détendre et de bien vouloir sourire marchons ça ira mieux.

Hum ... Je me contentais de respirer profondément et lui répondit tout seulement :

- Tu m'a assez protégé jusque là et t'es assez sacrifié pour moi, avec tout ce que je te dois c'est un peu a moi de te protéger Onii-chan.

Attentiionn Akira a utilisé un surnom pour son grand frère. Oui bah c'est bon, ça faisais bien des années que j'avais pas utilisé ce surnom mais ... Il m'avait tellement manqué ... C'était juste un moyen de lui rappeler que malgré l'impression que je donnais d'avoir changé j'étais toujours sa petite sœur aimante ... Et oui il m'arrive d'être sensible parfois, Nanmého ! Oui c'est vrai qu'il m'avais manqué, beaucoup même. Finalement (et surement pas mal de temps après ma petite tirade) je me retourna vers lui et lui fit un sourire, le plus sincère des sourires. Quand je me retourna, POUF une grande lumière m'éclata aux yeux. On était arrivé au bout du souterrain ! Plus que deux trois marches a gravir et woilà, nous étions arrivé. Super ! On arriva en haut de ces marches et débouchions sur ... Le parc. Nous avions quand passé une bonne partie de l'après midi dans ce trou. A mon avis, il était bien 16h ou 17h déjà. Haha j'avais hâte de voir la réaction de Lucky !... Et effectivement, ça ne rata pas.

-Mon dieu que c'est grand et beau par ici, finalement j'ai vraiment bien fait de quitter cette vieille maison emplie de dictature pour arriver dans un endroit comme celui-là après pas mal de temps de galère.

Je l'avais quitté deux secondes des yeux hein. Et quand je le revis, il était ... Là haut debout SUR LA FONTAINE, et admirais les alentours comme un explorateur qui découvrait une nouvelle terre. Normal. Oui en fait sa réinsertion allait être plus compliqué que je le pensais. Mais qu'est ce qu'il lui ai passé par la tête mince, on monte pas sur les fontaines comme ça !

- Oui Lucky c'est magnifique mais ... DESCEND DE CETTE FONTAINE TOUT DE SUITE !!

Mais il n'avait même pas l'air de m'écouter d'une seule oreille. Roh mais qu'est ce qu'il faisait ? Est ce qu'on montait sur les fontaines comme ça dans les quartiers malfamés de Tokyo ? J'aimerais savoir ! On avait pas le temps de débattre sur ça de toute façon. Pour l'instant mon grand frère de 19 ans jouait aux explorateurs sur une fontaine et je devais le descendre de là illico avant qu'on le prenne pour un fou (Même si en temps normal je serais bien monté avec lui mais là je pouvais pas et je tenais pas forcément a atterrir dans le bureau de Mme Honda ... Brrrr). Bon je n'avais pas trop le choix. Je téléporta directement sur le sommet de la fontaine. J’atterris juste a coté, dans "l'étage" d'en dessous, je n'avais plus qu'a escalader et hop j'étais devant lui. Bon on redescend maintenant ! Je lui pris la main et le redescendit d'abord au niveau en dessous. Je n'avais pas envie de tomber, je fit bien attention a où je mettais les pied mais ... Une imbécile de mince de mousse était venue se trouver juste sous mon pied et je glissa comme une anguille jusqu'au dernier étage de la fontaine en entrainant Lucky avec moi. On atterit en bas dans un grand PLOUF et mes fesses amortirent la chute.

- Ouilleuh ça fais malheu ...

Arh horrible. Je porta ma main vers mon bassin. Pffff ça allait faire un jolie bleu ça. Merci qui ?... Je me retourna vers mon frère, le regard meurtrier, même si en vérité je voulais juste lui sauter dessus en jouant pour le punir de notre chute.

- Luckyyyyyyy baka, tu va me le payer ...

Soudain je l'éclaboussa d'une grosse flaque d'eau, joueuse. Oui je suis une gamine je sais. Je recoula rapidement pour repousser ses prochaines attaques et lui renvoya un autre éclaboussure en rigolant.

- Tiens prend ça !



Chibi Aki ♥:
 

 

Retrouvailles plus qu’inattendues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Sous-sol de l'école.