Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Nouvelle connaissance nocturne !
Mar 2 Juil 2013 - 23:00
avatar
Invité

Premier jour arrivé à Terrae ou du moin le deuxième enfin je savais pas trop puis de toute façon je m'en moquais car j'avais enfin pu retrouver Akira et rien mais alors rien au monde ne pouvait me retirer mon bonheur car c'était la seul personne à qui je tenais et à qui on avait causé trop de tord, mais maintenant j'étais là pour elle et elle était là pour moi ainsi que'Olivia même si j'étais nettement mon proche d'elle je ferais des efforts pour améliorer nos lien. J'avais pas vraiment prêté attention à ce que les bâtiments pouvaient receler car de toute façon ma première direction était les toits enfin du moin si j'y arrivais car comme toute nouvelle personne fraîchement arrivée, je pouvais me perdre assez facilement.

Déambulant dans les couloirs je cherchais alors les indications qu'ils pouvaient y avoir à droite à gauche ou même au plafond tient tant qu'à faire. Je trouvais alors des panneaux pointant des escaliers où il y avait marqué * accédé au toit * soupirant d'avoir enfin pu trouver ce que je voulais, je montais lentement les escaliers prenant mon temps car de toute façon il faisait nuit et tout le monde ici devait sûrement dormir tranquillement sur leur deux oreilles mais au pire de toute façon je m'en fichait royalement.


Arrivé tout en haut je poussais alors la porte pour finalement trouver un coin de repos et je m'avançais vers les rambardes pour m'y accouder. Je pouvais enfin respirer plein poumon comme à l'époque, je voulais crier pour évacuer toute cette peine que j'avais ressentit pendant toute la durée où j'avais été seul mais si je faisais ça j'aurais causé un gros désordre et je me retins alors pour à la place chantonner en pensant à Akira et ces nuits que l'on passait sûr le toit de la maison. Plusieurs minutes c'étaient écoulées quand j'entendis une foulée de pas derrière moi, je me stoppais net et me retournais vivement tout en prenant mon couteaux suisse à pleine main et le pointais en direction de cette personne.

-Qui va là !Avais-je alors dis sûr un ton sec.
Revenir en haut Aller en bas

Mer 3 Juil 2013 - 17:26
avatar
Masculin

Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Au moment où la lune s'élevait dans le ciel, j'étais déjà sorti de ma chambre. J'en avais assez de rester allongé toute la journée. Je ne m'ennuyais pas toujours, la plupart du temps je m'entraîner dur pour satisfaire mes prochaines rencontres avec Ryu mais cela me laissait souvent bien faible et je n'avais alors pas d'autres choix que de me poser. De toute façon, j'y étais habitué. Passer mes journées à dormir, pour vivre la nuit, c'est assez anodin en ce qui me concerne. En revanche, cela me condamnait aussi à une certaine solitude. Dans un sens, je rencontrai beaucoup de gens la nuit dans cet institut, bien plus que je ne pensais pouvoir en rencontrer. Dans mon village, il n'y avais jamais personne... Mais ils n'avaient pas mon rythme quotidien. Au bout d'un court moment, la nuit les rattrapait et ils commençaient à avoir sommeil. Je me retrouvais donc seul à nouveau, même si pendant un court instant, j'avais pu bénéficier d'un peu de compagnie. Et malgré mes plaintes, c'était plus agréable que tout au monde.

Marchant au hasard dans l'institut, je m'arrêtai bien vite dans un couloir non exploré jusque là. Je me rendais compte qu'à force de sortir toutes les nuits, j'en avais négligé l'intérieur de l'institut. Pourtant, il apparaissait bien vite qu'il était aussi étendu qu'au dehors. Encore une fois, cela se vérifiait. Un panneau indiquait l'accès au toit. Un peu surpris qu'un tel lieu soit accessible, une certaine excitation me gagne lorsque j'entame mon ascension. De là-haut, on doit pouvoir contempler le ciel de façon incomparable. Certes, je le connaissais par coeur, mais peut-être que j'obtiendrai une nouvelle vue sur ce dernier depuis le toit. Je verrai surement les choses différents, et cela ne peut pas me faire de mal. Moi qui suis habitué à contempler le ciel d'en bas, voyons ce que ça donne avec un peu de hauteur.

J'arrivais doucement, sans brusquerie mais au bruit que j'entendis au sommet des escaliers, quelqu'un se trouvait déjà là. Quelqu'un qui n'avait pas vraiment envie que je vienne le déranger. Intrigué, je franchis le dernier palier lentement, pour voir d'où venait ce bruit. Ce que je vis me coupa un instant le souffle. Un jeune garçon, ou du moins il faisait jeune, tenait un couteau à la main, dirigé contre moi. ses intentions ne pouvaient être plus explicites. j'en déduisis rapidement le rapport avec la voix plutôt sèche de tout à l'heure. J'eus peur un instant, mais je me rengorgeai assez vite. Je n'étais pas une menace, il n'avait rien à craindre de moi.

-Ne t'en fais pas, je ne te veux absolument aucun mal, dis-je avec douceur pour tenter de le calmer.

Puis, puisqu'il avait demander qui j'étais dans un sens, même si ce n'était pas de la manière courante, je continuai en me présentant.

-Je m'appelle Matheo, je viens juste voir le ciel depuis le toit.

Je le cachai, mais j'étais toutefois loin d'être totalement rassuré. J'espérai du fond du coeur qu'il ne m'attaquerai pas. Et puis sinon... Je ne me laisserai pas faire! Je me défendrai, sinon Ryu serai mécontent...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 3 Juil 2013 - 18:15
avatar
Invité

La forme c'était avancée laissant alors place à un jeune homme blond assez fin et un plus petit que moi en taille il paraissait un peu pâle et assez faible vus la taille de ses membres et moi comme un idiot je pointais mon couteaux en direction d'une personne totalement inoffensif dans un institut où les gens avaient étés perdus comme moi. Je devais paraître assez ridicule à cause de ma réaction mais j'amais vraiment pas que l'on me surprenne de cette façon et c'était aussi un habitude car en pleine rue la ou j'étais on pouvait se faire attaquer par n'importe qui à n'importe quelle heure. Il avait alors dit d'une voix plutôt douce :

-Ne t'en fais pas, je ne te veux absolument aucun mal,et il avait continué sur le même ton en se présentant,-Je m'appelle Matheo, je viens juste voir le ciel depuis le toit.

Pendant se temps là j'avais replacé mon couteaux dans ma poche d'un aire totalement confus. Je l'avais limite agressé en plus j'avais du lui faire peur et le pire c'est qu'il c'était présenté sous ma menace au la galére et dire que je venais ici pour espérer avoir peut être de bonne relation avec des gens me voila bien avançais i je les tuais alors qu'ils venaient juste comme ça pour parler ou tout simplement admirer les choses. Je me grattais alors la tête comme si je me chauffais les neurones et disais alors calmement avec un peu de malaise du à mon geste pas très courtois :

-Euh...Aheum...je suis désolé de cette réaction...mais euh je suis pas encore habitué à ne pas me faire attaquer voix tu ! Vue que l'endroit d'où je viens était violent

J'avais alors marqué une pose pour aller me poser contre la balustrade tout en admirant la lune ne sachant que dire d'autre car les excuses n'étaient plus vraiment mon fort mais je tentais quand même de dire quelque chose qui tenait la route :

-Je voulais pas vraiment t'effrayer c'est juste une sale habitude que je dois perdre voila tout, soupirant je me tournais alors vers lui en souriant pour dissiper ce malaise et lui tendais une main,moi c'est Lucky Nakamura ! Pas très sociable mais je vais essayé de faire un effort !

Je lui serais alors la main doucement chose que je n'avais jamais pu faire depuis que je m'étais retrouvé à me pavaner seul dans les rues sans personne pour moi sans ami, sans famille et surtout sans ma sœur, mais en compagnie de drogué ou d'alcoolique compulsif et violent qu'il fallait à chaque fois soit retenir soit envoyer à l'hôpital pour qu'il ne cause pas plus de dégâts qu'il n'en avait déjà fait. je remarquais que le jeune homme avait les yeux bleus qui se mariaient bien aux couleurs de la nuit. J'espérais juste qu'il pouvait lire en moi la sincérité de mes paroles car je voulais vraiment pas être pris pour un tueur alors que j'avais enfin retrouvé Akira.
Revenir en haut Aller en bas

Mer 3 Juil 2013 - 18:48
avatar
Masculin

Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je le sentis me détailler mais ne fit aucune allusion quelconque. Non pas que ça me dérangeait, mais il avait encore une arme en main alors je n'osais pas trop dire quoique ce soit. Je me sentais à moitié rassuré car, durant sa rapide inspection, je pus voir qu'il calculait quel potentiel de menace je pouvais représenter. "Pas très élevé" pensais-je aussitôt.
Je ne sais pas si ce sont mes paroles ou s'il s'était calmé tout seul mais il abaissa finalement son arme. Je lâchai alors un petit soupir rassuré, heureux que ma vie ne prenne pas fin aussi tôt.

Il s'excusa alors de la manière la plus plate qu'il semblait pouvoir faire. Un sourire étira doucement mes lèvres. Je voyais bien qu'il était gêné par sa propre réaction et, alors que je parierais que ce n'est pas son fort au vu de ses balbutiements, il prenait la peine de s'excuser au moins, au lieu de m'accuser directement d'être... simplement apparu. Le voyant mal à l'aise, j'entrepris de dissiper son mal-être comme je pouvais.

-Ce n'est pas grave. Si tu viens de quartiers difficiles, je peux comprendre ta réaction, dis-je doucement pour l'apaiser.

Puis, voulant définitivement dissiper ce malaise, je me permis une petit boutade pour détendre un peu l'atmosphère.

-Mais comme tu vois, je ne suis pas réellement une menace, ajoutais-je en rigolant légèrement.

Alors qu'il se dirigeait vers la rambarde, il se tourna de nouveau vers moi pour s'excuser encore. Je secouai la tête de droite à gauche avec lenteur, pour lui faire comprendre que je ne lui ne voulais pas. Au moins, il n'y avais pas eu de blessés. Il se présenta enfin et me tendit la main, déjà plus décontracté à ce qu'il semblait. Son nom me tira un nouveau sourire, pas moqueur non, plutôt un sourire gentillet. Je trouvais son nom assez mignon, bien qu'il me fasse pensais, pour je ne sais quelle raison, à un grelot porte-bonheur dans ma tête.

-Enchanté Lucky, acquiesçais-je en lui serrant la main.

Son commentaire sur sa sociabilité me fit rire. Je secouai de nouveau la tête, décidé à le rassurer encore une fois. Sans manquer toutefois de le taquiner un peu.

-J'avoue que l'on a fait mieux pour une première impression, dis-je toujours en rigolant.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 3 Juil 2013 - 21:00
avatar
Invité

Forte heureusement il me comprenait ce qui était une chance pour moi puisque j'avais failli involontaire le comment dire l'abattre comme un gros idiot et je pense que j'aurais pu prier tout de suite car ça aurait été une mort subite pour moi aussi, mais stop le scénario macabre tout allait bien donc on pouvait se détendre paisiblement. Il était même en train de vouloir me détendre un peu plus en confirmant lui même qu'il n'était pas une menace potentielle mais pour moi même si il avait été dangereux je me serais quand même défendu jusqu'à la mort. Il avait aussi secoué la tête lentement pour me faire comprendre que ce n'était vraiment rien et qu'il ne m'en voulais pas le moin du monde. Et finalement il avait été enchanté de me rencontré tout en acceptant ma poignée de main laissant retombé la tentions qui restait pour pouvoir repartir de bon pied.

J'avais rit à ce qu'il m'avait dit car c'était sur, on accueil pas les gens avec un couteaux pointé en leur direction mais bon réflexe et j'avais hâte de pouvoir m'en débarrasser le plus vite possible comme ça je pourrais aller vers les gens avec un minimum de courtoisie, bon j'avoue que ça me passait un peu au dessus de la tête mais il fallait bien se faire des connaissances normal et non des drogués ou autre, et pour cela il fallait être un peu poli puis improviser par la suite mais bon je suppose qu'il y à une certaine demoiselle sans la cité qui m'y aidera je n'avais pas de soucie à me faire là dessus. Le lâchant alors pour retourner vers le bord et admirer le ciel je disais doucement : 


-La prochaine fois je ne me laisserais pas emporter promis et en plus je suis tellement content, j'ai enfin pu retrouver ma sœur donc je n'ai plus aucune raison d'être la brute inconsciente et insouciante face au danger car je pense que même si je suis l'ainée elle me tirerait surement les oreilles ! , reprenant mon souffle doucement quelque chose avait fait tilts dans ma tête et je rajoutais alors ,euh...ne lui répète pas comment j'ai réagis s'il te plait je tiens à la vie quand même !Avais-je dis en rigolant.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Juil 2013 - 10:44
avatar
Masculin

Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Roh décidément je n'arrivai pas à le rassurer, puisqu'il s'excusait encore. Enfin ce n'était vraiment des excuses, plutôt une constatation de sa part, alors je ne fis aucune réflexion sur le moment. Le masque d'agressivité que je l'avais vu arborer en entrant sembla se fendre et je pus voir à la place un visage tout ce qu'il y a de plus joyeux. Il souriait, évoquant sa soeur qu'il avait enfin retrouvé. Un léger pincement me prit au coeur lorsqu'il parla de sa soeur. J'étais heureux pour lui bien entendu, mais cela ne pouvait m'empêcher de penser que la mienne, je ne la retrouverai plus jamais. Il n'imaginait surement pas la chance qu'il avait.

-Les vieilles habitudes ont la vie dure parfois il parait, dis-je calmement pour le déculpabiliser.

Je faisais référence à son attitude belliqueuse bien sur. D'un pas léger, le visage levé vers les étoiles, je le rejoignis près de la rambarde , les mains posées dessus avec force, comme si j'avais peur de basculer.

-Je suis très content que tu es retrouvé ta soeur. Au moins tu ne seras pas seul ici, et puis tu as l'air si heureux en en parlant, dis-je avec un grand sourire.

Lorsqu'il me demanda de ne rien dire à sa soeur, mon rire se joignit au sien. Je secouai la tête tout en disant.

-Pas de soucis. A vrai dire, je ne sais même pas qui est ta soeur.

C'est vrai, il ne me l'avait pas dit. Et puis, Terrae était grand. Même si je connaissais du monde, la nuit, je ne pouvais pas rencontrer le tiers des étudiants de Terrae. Je tournai mon regard vers lui, une question trottant tout de même dans ma tête.

- Elle t'as surement expliqué pourquoi tu es là alors j'imagine..., demandais-je avec douceur, pour ne pas le brusquer ou le forcer.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 17 Juil 2013 - 11:43
avatar
Invité

J'arrivais à me calmer petit à petit et je le voyais qui était un peu embêté car je ne faisais que de m'excuser ou de me justifier et à la longue ça devait être pénible pour lui je pensais mais bon en même temps j'avais failli l'embrocher donc bon c'était pas top non plus de mon côté. Allez oublions cette histoire pour laisser place à une discussion totalement normal et détendu. Pour ce qui était des vieilles habitudes il avait touché dans le mille car il fallait vraiment que je les perde mais tout seul ça semblait impossible alors je répliquais doucement :

-Tu as clairement raison mais s'en débarasser tout seul c'est pas facile. Dis si je te le demandais tu m'y aiderais un peu ?Avais-je dis d'une voix gêné.

Atta stop j'étais en train de demander de l'aide moi, mais comment cela se faisait il n'était ce pas contre nature ? Ou du moin totalement opposé à ce que je suis ? Il y avait un problème quelque par la non ? Cela semblait totalement illogique pour moi alors que mes paroles avaient vraiment prit le dessus par rapport à ma façon d'être. Ce devait être un début de changement ou quelque chose comme ça mais si soudain.

-Pour ce qui est de ma sœur c'est sûr que je suis totalement heureux vu les épreuves qu'elle avait subit j'étais content de pouvoir lui parler de vive voix.

Changement de sujet fait mais ma question restait de toute façon dans sa tête quoique je fasse maintenant alors autant ne pas résister c'était mieux pour ma santé mental même sur le coup elle se dégradait sûrement d'un coup. Enfin bref je me reprenais peu à peu comme un grand garçon et l'écoutais sans dire un mot. il était à son tour accroché à la rambarde alors qu'il était d'accord pour ne rien dire sur mon comportement, ce qui m'évitait un allez gratuit à l'hôpital et me demandait ensuite si elle m'avait dit ce que je faisais là, à vrai dire pour moi c'était un peu différent que pour les autres et je lui répondais alors un peu confus :

-Oui effectivement je sais pourquoi je suis ici mais enfaite ma raison est un peu différente car j'avais subit ce gros vide juste parce qu'elle était partie sans rien dire. Mais maintenant que je l'ai retrouvé je n'ai plus à souffrir alors que je pense les autres personnes qui sont ici ont du subir un gros choc. C'est à peu prés ça non ?Lui avais-je demandé avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 18 Juil 2013 - 13:58
avatar
Masculin

Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Mes yeux dérivés le long des astres qui apparaissaient peu à peu dans le ciel. Ce dernier se trouvait tout à coup comme illuminé par des centaines de milliers de petites lanternes. Bien que je contemplai ce spectacle tous les jours, je continuai à le regarder. Plus de la façon dont je le faisais étant petit, mais avec encore une pointe de magie. Pourtant, ce ciel nocturne, aussi beau soit-il, je donnerai beaucoup pour le voir bleu, avec des nuages, accueillant le soleil.

Le fait que j'ai souligné la difficulté de se débarrasser des vieilles sembla faire quelque écho en lui. Je pouvais le comprendre. Je ne connaissais pas l'expérience des quartiers difficiles mais ma propre existence m'avait forcé à adopter certaines attitudes, que je jugeai à présent totalement inadapté. Il fallait évoluer, le milieu était important et jouait beaucoup. Arrivé dans cet institut, je n'aurai jamais cru que je pourrai rencontrer tant de monde, qui ne me considérerait finalement pas comme un monstre. Sa question me surpris sur le coup. Je l'avais mal cerné, il ne semblait pas être du genre à avoir besoin d'aide pour moi. Mais passé la surprise, un grand sourire apparut sur mes lèvres.

-Bien sur que je veux bien. Tu peux compter sur moi, jurais-je avec gentillesse.

Je comprenais ce qu'il m'expliquait pour sa soeur. Je comprenais surement plus qu'il ne l'imaginais. Si j'avais retrouvé ma soeur dans cet institut après tant de temps, je pense que je ressentirai la même chose que lui. Lorsqu'il m'expliqua son vide cependant, une perplexité polie prit place sur mon visage. A la manière dont il en parlait, il me donnait l'impression comme quoi c'était une sorte de tricheur avec son vide, parce qu'il l'avait comblé en arrivant ici. Tournant mon regard azur vers lui, un léger sourire flottant sur mes lèvres, je lui répondis calmement, prêt de nouveau à le rassurer.

-Tu n'as pas à te sentir bizarre pour ça. Au contraire. Tu es très chanceux, et c'est bien que tu es pu combler ton vide en arrivant ici, lui dis-je avec douceur.

Puis, étouffant un léger rire au passage, je rajoutais:

-Tu portes bien ton nom, dis-je avec un clin d'oeil amusé.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Ven 19 Juil 2013 - 23:16
avatar
Invité

La question que j'avais posé était juste stupide du moin c'est ce que je pensais car qui de toute façon dans ce monde voulait accepter une requête de la sorte je me le demandais et puis je pense qu'il avait du voir que ce n'était pas dans mes habitudes donc logiquement il allait refuser. J'étais totalement gêné à cause de ma sottise un jour elle me perdra pensai-je alors avant qu'il accepte soudainement. Cela me dépita un peut car j'étais pas habitué à que l'on me prenne au sérieux donc bon sur le coup j'avouerais que j'étais un peu perdu. Je ne savais que faire d'autre que de bafouiller quelques paroles qu'étaient celles-ci :

-Euh..bas merci alors..d'accepter une demande comme celle-là. Mais...euh si je dérange avec mes bizarreries dit le moi par contre.Avais-je rajouté en me frottant le cou gêné.

Quand à mon arrivé ici devait sûrement être du à une sorte de hasard peut être car quand j'y pense j'avais l'adresse qu'Olivia m'avait donnée non ? Ce gars avait peut être vue un truc en moi, genre quelque chose de spécial car comme j'avais dit mon vide était juste du au manque de présence de ma sœur donc j'avais triché peut être en quelques sortes non ? Je me posais tellement de question intérieur que j'en perdais presque la tête et du m'assoir sur l'un des bancs qu'il y avait sur ce toit.

Il m'avait alors quand à lui répondu avec douceur que au contraire j'étais totalement chanceux d'avoir pu combler ce vide. Cela me consolait largement car j'allais sûrement devenir timbré à force d'y penser. Il se mit à rire en disant que je portais bien mon nom, était-ce un signe ou un truc dans le genre. Puis je repensais à mes paroles ayant un déclic que je l'avais peut être blessé ou un truc dans le genre, je le regardais et lui disais alors :

-J'espère ne pas t'avoir blessé par contre hein...je ne maitrise pas vraiment mes mots car je suis tout le temps franc et manque de tact. Et euh...c'est peut être déplacé mais toi comment est tu arrivés ici ?
Revenir en haut Aller en bas

Mar 29 Oct 2013 - 9:39
avatar
Masculin

Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Hrp: Pardon pardon pardon pardon pardoooooon, j'avais aps vu ton message, il s'était perdu au milieu de la masse T.T Promis, je me pends après!

Mon visage se teinta de surprise alors qu'il bredouillait quelques paroles de... difficile à dire. Il semblait se rétracter par rapport à sa dernière demande et en même temps, me remercier encore. Franchement amusé, un grand sourire apparut sur mes lèvres et je lui tapotai légèrement l'épaule en signe d'amitié, surtout pour apaiser tous ces soucis qui semblait faire rage sous son crâne. Il semblait assez confus comme garçon, mais en même temps, je pouvais le comprendre. Sa situation n'était pas évidente.

- Arrête de me remercier, c'est tout à fait normal d'aider une personne qui en a besoin. Tu viens d'arriver, il te faut du temps!, affirmais-je avec force.

Je m'étonnai moi même de cette conviction qui animait ma voix. Ce n'était pas mon genre d'être aussi en temps normal. Mes contacts avec Ryu m'avaient décidément bien changé. Quoique je ne suis même pas sûr qu'il en reviendrait de me voir ainsi.
Renchérissant sur sa remarque, je pouffai légèrement sans me moquer pour autant.

-Tu es un peu étrange je te l'accorde, mais c'est plus en bien qu'autre chose. Moi je trouve ça amusant. Et touchant aussi dans un sens, dis-je avec un nouveau sourire sympathique.

De nouveau son attitude changea. Alors qu'il semblait se perdre à nouveau dans ses pensées, on aurait qu'une soudaine idée venait de faire irruption sous son crâne. J'étais penché par-dessus la balustrade, admirant les bas-fonds de terrae vu dans haut sous le ciel étoilé lorsqu'il me fit sursauter. Je l'écoutais avec un nouvel air surpris puis, soupirant légèrement, j'esquissai un nouveau sourire pour tenter à nouveau de le rassurer.

-Arrête de t'en faire ainsi, on ne va pas te crucifier pour ça. Tu n'es pas le seul à ne pas avoir de tact ou le bon choix de mot. Je connais beaucoup de gens comme ça, surtout les tonnerre, ajoutais-je en riant.

Puis, reprenant pour répondre définitivement à ses angoisses, je secouai la tête avec douceur.

-Et non, tu ne m'as absolument pas blessé. Je n'en est pas l'air sans doute, mais je ne suis pas aussi fragile que ça, dis-je avec un clin d'oeil taquin.

J'aurai peut-être dû préciser "plus" aussi fragile que ça. Mais ça, je le gardai pour moi.

Sa question sur les raisons de ma venue me ramena un an en arrière lors de mon arrivée. Je me perdis un moment dans les vagues du souvenir, revoyant tout ce qui faisait ma vie auparavant. Je penchai la tête vers le sol, sans réellement voir ce dernier et entreprit de lui raconter ma venue. Après tout, il m'avait bien dit ce qui lui était arrivé. Et, en y repensant, on avait quelques points en communs il semblerait.

- J'ai perdu ma soeur il y a un peu plus d'un an maintenant. Elle a eu un accident de voiture. C'est comme ça que je suis arrivé ici.

Je me tournai alors vers lui, le sourire de nouveau sur mes lèvres.

-Au final, on n'est pas si différent toi et moi. Tu as simplement eu la chance de retrouver la tienne ici. C'est pour ça que je suis heureux pour toi, lui dis-je avec sincérité.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Ven 8 Nov 2013 - 12:46
avatar
Invité

HRP : Pas grave va, je sais que ça arrive de temps à autre ^^

Dans ses dernières paroles, il me demandait d'arrêter de le remercier, pour pas changer vous me direz, mais je ne savais pas trop comment m'y prendre avec les gens et vue que je voulais prendre une nouvelle envole il fallait bien que je tente d'être le plus aimable possible. Dans un de mes soupirs, je le sentis me taper sur l'épaule et me tournant vers lui il souriait, j'étais surement trop stressé à cette instant mais bon, j'avais surtout besoin de me reprendre en main et un peut d'aide et de temps aussi comme il venait de me dire, ce n'était pas vraiment de refus même si cela ne faisait pas parti de mes habitudes.

D'ailleurs il avait affirmé tout ça avec une grande conviction ce qui donnait un bel impact en moi, car d'apparence fragile, un être peut très bien avoir une grande force caché en lui et ça je l'avais appris à mes dépends. Mais il ne se retenait pas pour autant sur ma remarque de rire un tout petit peu, et oui j'étais un étranger étrange et je comprenais  pourquoi il trouvait ça touchant et amusant mais bon le principal c'était ma fois de rire.


-Hum tu as raison, il faudrait d'abord que je me ressaisisse ce sera déjà un bon gros début, cette endroit m'a l'air tellement paisible ce sera parfais pour ça. Je me demande comment les dirigeant font pour gérer tout ce petit monde.

Et en plus de ça j'avais eu ma réponse à ma question, je ne l'avais pas blessé ouf je ne voulais pas vraiment m'attirer d'ennui dans les premiers jour après tout et puis comme il venait de renchérir et que ça concordait avec ma pensé, il n'était pas faible d'esprit, certes corporellement ce n'était pas trop ça et à cause de ce qu'il avait aussi mais après tout il faut de tout dans un monde.

-Héhé ne t'en fais pas, je ne suis pas du genre à critiqué MAIS face au ciel et à l'univers entiers nous sommes tous de tout petits être, spéciaux certes mais petits.

Face à ma question, je le vis avoir un long moment d'absence, tellement long d'ailleurs que ça tête se pencha vers le sol d'elle même alors qu'il regardait totalement ailleurs. Ne voulant pas interrompre le cour de ses pensés je l'observais simplement quand il me parla alors lui aussi de sa sœur e de son accident. Se tournant vers moi avec son sourire il rajouta que l'on se ressemblait un peu à pat que moi ma soeur était toujours vivante.

-Pas si différent que ça c'est certain mais, toi tu n'as plus la tienne. Ce monde ne tourne pas rond et ne tournera jamais rond ce qui est dommage !Avais-je dis en baillant un peu et fixant les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas

Sam 21 Déc 2013 - 11:08
avatar
Masculin

Messages : 588
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Bien qu'il semblait douté que je puisse être plus fort que je ne le laisse paraître, cela ne me vexa nullement, mais provoqua au contraire un nouveau sourire sur mon visage. Ce garçon était décidément bien étrange, mais plutôt amusant. Étrange d'ailleurs n'était pas le mot, même si je ne pensais à mal. Disons qu'il avait des habitudes de vie et de pensée qui faisait de lui un être méfiant par nature, comme son attitude lors de mon arrivée le montrait, et surement un peu perdu face à tout ce qu'il découvrait ici. Un nouveau monde, de nouveau gens, une soeur qu'il croyait avoir perdu... Il y avait de quoi perturbait un bon nombre de gens à la fois. On ne pouvait pas lui en vouloir de réagir ainsi.

Toutefois, lorsqu'il ouvrit de nouveau la bouche, je pus constater qu'il était prêt à faire de vrais efforts pour s'adapter, et ça, c'était le plus important. Sa remarque me fit gentiment rire d'ailleurs. Comment gérait-on cet endroit ? Dans un sens c'est un de bonne question.

-Cet endroit est géré par une directrice, elle s'appelle Hideko. C'est une femme... très impressionnante, dans le sens qu'elle mérite tout l'intérêt du monde. Elle est d'une incroyable gentillesse, lors de mon initiation elle a été d'une douceur exemplaire avec moi. je garde un très bon souvenir d'elle. Nul doute qu'elle est la mieux qualifié pour gérer cet endroit, achevais-je avec un grand sourire.

Malgré le fait que je lui avais assuré ne pas être vexé, il chercha tout de même une nouvelle combine pour se rattraper. Je soupirai légèrement, non sans garder mon sourire. Il était décidément très rigolo. Mais il parviendra à se défaire avec le temps de cette habitude de s'excuser à tout bout de champ. Après tout, j'étais pareil à une époque.

-Tu as raison. L'univers est vaste, et nous ne sommes pas grand chose face à lui. Mais je me plais à croire que même le plus insignifiant des vers de terre peut influencer ce monde à sa propre manière. Après tout, nous sommes tous unique, et cela nous rends déjà spécial dans un sens non ?, demandais-je avec douceur.

Du moins c'est ce que je pensais. De par ma maladie et les problèmes que j'encourrais, j'avais toujours eu tendance à me considérer comme un sous-humain, n'ayant pas les même capacités que les autres. Toutefois, cette philosophie ne m'avait jamais quittée. Même si elle pouvait semblait trop belle pour être vraie, elle m'aidait à tenir le coup, de bien des manières.

La mort de ma soeur sembla légèrement l'attrister, et sa remarque me fit de nouveau sourire. C'est vrai qu'il avait encore sa soeur, mais il l'avait perdu durant un temps, ou du moins, avait eu l'impression de la perdre pour la toujours. On savait tous les deux ce qu'on ressentait dans ce genre de cas. Nos souffrances se valaient.

-C'est vrai que la tienne est vivante, et tu dois en être vraiment heureux. Moi, j'ai fini par accepter que ma soeur ne reviendrai jamais. Donc dans un sens, même si je suis triste, je ne me morfonds pas. D'ailleurs, si je le faisais, elle serait extrêmement mécontente. Je la vois bien me donner un coup de pied aux fesses, imaginais-je avec douleur, rien qu'en pensant au coup qu'elle me mettrait.

Ma soeur avait toujours était un peu violente sur les bords...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Dim 29 Déc 2013 - 17:15
avatar
Invité

Moi ? Perdu ? Non du tout juste que je connaissais rien alors que je demandais quelques renseignements pour pouvoir me repérer et surtout pour savoir auprès de qui il fallait se plaindre si on ne voulait pas suivre encore les cours car comme Akira le sait je n'en suis pas friand du tout. Matheo me parla de la directrice et sa façon d'en parlait laissé penser qu'elle était parfaite, une femme parfaite ça existe ça ? Je me le demandais car après tout ce que j'avais pu voir seul ma sœur l'était pour moi. Bref je voulais du coup rencontrer cette femme, peut être qu'un jour j'irais la voir pour lui demander comment sortir si on en a envie pour aller dans des magasins spéciaux ou que sais-je d'autre, voir de la famille aussi.

De là où nous étions je contemplais le grand portail qui gardait ce lieux, pour le moment je me disais que rien de tout ça était fait pour moi mais bon peut être qu'avec le temps et à force je pourrais rencontrer de nouvelle personne dont Olivia d'ailleurs qui m'a guidée jusqu'ici. Ce lieu est vaste et il peut être parcouru par tout type de personne que celles-ci soient gentil ou méchante. Il me repris un peu sur ce que j'avais dit sur l'univers et le reste, dans un sens il avait raison chacun peut faire quelque chose aussi petit soit il et si il arrive à trouver de l'aide c'est encore mieux. 


-Tu as tout à fait raison et si on tombe quelqu'un nous relèvera toujours. Si on fait une erreur on sera toujours corrigé et si on demande de l'aide plein refuserons mais un personne exceptionnel nous aider. C'est surement cela l'amitié.

Lui avais-je répondu d'un ton très léger avant de me tourner vers lui un peu apaisé. Ma réaction l'avait encore fait sourire et c'était ce genre de sourire qui faisait que l'on pouvait continuer à avancer même dans l'ombre. Il me parla de ce qu'il ressentait pour sa sœur et quand il dit qu'elle lui botterait les fesses je ne pus m'empêcher de sourire car de mon côté ce serait absolument pareil. Tendis que l'aube se présentait petit à petit. 

-Ah oui je connais ça effectivement mais bon tant que tu t'en est remis c'est le mieux. Par contre ça fait un moment que l'on se parle et le soleil commence à se montrer va falloir que je te laisse je suppose pour les cours et tout le blabla...fait ch...oups ça m'embête !

Obligation scolaire le retour je n'en avais pas envie du tout. Mais bon que faire face à ça hein sachant que je me ferais engueuler par les supérieurs. Enfin bon le soleil se montrant nous allions dans la cage d'escalier à cause de sa maladie et descendant les escaliers le premier je lui fit un signe de la main en disant :

-Merci de m'avoir écouté. J'espère que l'on se reverra !Lui dis-je avant de disparaitre définitivement de sa vue.
Revenir en haut Aller en bas

 

Nouvelle connaissance nocturne !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut