Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
/!\ -18 /!\ On apprend juste à se connaître o/[PV. Dante!]
#   Jeu 18 Juil 2013 - 5:34

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Sa légère hésitation me fait frémir et à cette instant je réalise une chose, je me sens vulnérable face à elle. Habituellement je hais cette sensation mais là... C'est très différent, c'est un peu comme si je m'offrais à elle. Je regrette de ne pas tout lui avoir raconté sur ce que j'avais fait, j'ai l'impression de lui devoir l’honnêteté mais en même temps je sais que je ne peux pas lui dire. Inconsciemment, je me mordille la lèvre inférieur.

Son étreinte, je ne peux simplement pas y résister. Je crois bien que ça confirme mon sentiment de faiblesse face à elle, mais y à pas à dérouiller un skinhead, je m'en fous complétement. la chaleur de son corps contre le mien, son souffle dans mon coup, j'en frissonne de plaisir, ces sensations pourtant banales me font frissonner de plaisir.

Je me dégage doucement de son étreinte et lui parsème le coup de baiser. Je ne sais pas quoi dire alors j'agis, ou plutôt je me laisse agir. Je passe mes bras autour de sa taille et la serre doucement contre moi.

Une seule envie, partager ce moment de tendresse avec elle. Je lui avais dit dans notre jardin "secret" que je l'aimais. Si à ce moment là il y avais eu une certaines légèreté, maintenant je comprend que ce n'est rien sauf la vérité, unique et cristalline.

Pourtant je ne m'ôte pas de l'esprit que mon passé risque de me coûter mon avenir avec elle. C'est avec une boule au ventre que je poursuis mes actes et quitte finalement son cou pour ses lèvres.


#   Jeu 18 Juil 2013 - 5:50
avatar
Invité

Mon cœur, ma tête et mon corps se trouvaient dans un total désaccord. Même si je n'avais pas pensé à autre chose qu'à une étreinte telle que celle là, même si au fond j'avais terriblement envie de me laisser totalement aller, ne pas réfléchir et couler doucement... Je n'y arrivais pas.

Ses baisers me firent sourire et soupirer de plaisir. Je me serrais doucement contre Dante, enfonçant un peu plus profondément ma tête dans le creux de son cou, humant son parfum avec plaisir... Mon cœur battait la chamade maintenant. Alors que mes membres me disaient de me laisser aller, mon cœur craignait quelque chose d'imperceptible.
J'ouvris les yeux, au moment où Dante m'embrassait. Je fronçais les sourcils avant de fermer les yeux pour profiter.
Avant l'ultime rappelle à l'ordre.
Celui de mon cerveau, des souvenirs.

Avec douceur je repoussais Dante, tout en posant un baiser sur sa joue. Je rougissais, gênée. Moi qui pensais mettre totalement débarrassée de ces mauvais jours. Je tremblais légèrement.
Je regardais quelques secondes Dante dans les yeux, craignant l'avoir blessé, embarrassé ou... Vexé avant de replonger dans ses bras, cette fois-ci, pour me rassurer.
Je devais être seule à comprendre ce que je faisais là... Mais peu importe. Je veux de l'aide, mais je ne veux pas le dire.

-Je t'aime, murmurais-je simplement.

#   Jeu 18 Juil 2013 - 6:24

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Elle soupire de plaisir sous mes baisers et se blottit d'avantage contre moi, ça n'a que conforté mon envie de l'embrasser, une tentation à laquelle je ne peux résister, comme si cela tenait de la survie.

Pourtant, elle me repousse doucement avec un simple baiser sur la joue. La boule que j'avais vient de se transformer en un poids sur mon estomac. Je ne comprend pas, je me sens blessé et son refus, aussi doux soit-il, me fait l'effet d'un échec.

Dans une tentative aussi vaine qu’inefficace, je détourne le visage pour cacher mon désarroi. Je pensais que c'était le bon moment, mais j'ai eu tord, peut-être que je n'ai tout simplement pas encore suffisamment de valeur à ses yeux.

Une truc ne va pas, un détail qui me dit "Non grand con, arrête d'être aussi nombriliste et regarde la attentivement". Elle tremble, c'est léger mais c'est là sous mes yeux. Elle avait apprécier les baisers dans le cou mais ma tentative l'a bloqué.

Je regarde maintenant ses yeux, nos regards se croisent et je plonge directement dans ses deux rubis sublimes. Je ne dis rien et cherche à comprendre.

Je fais le lien entre les différents événements lors de nos précédentes rencontre et remarque le dénominateur comment. Contact trop permissif avec le genre masculin et la voila qui panique. Remarque il y a une nette amélioration depuis la dernière fois. Reste à comprendre pourquoi...

Une foule de scénarii sont possibles, un père violent, maltraitance de la part d'homme en général, un v.....

Cette dernière hypothèse me serre le coeur et je serre un peu plus Kiko contre moi. Si je n'ai aucune idée concrète de ce qu'elle a vécu, la dernière expliquerai certaines choses, sa haine des hommes et sa fille. C'est donc la plus viable. Alors qu'elle me dit qu'elle m'aime, ce qui me fait sourire malgré moi, je lui répond:

" Moi aussi et c'est pour ça que je ne laisserai personne te faire le moindre mal. Et même si j'ai pas ce que je voulais, te tenir maintenant entre mes bras.... Bah c'est déjà pas mal. "


#   Jeu 18 Juil 2013 - 6:40
avatar
Invité

Je me sens mauvaise pendant un moment. J'ai l'impression d'exagérer et d'être profondément idiote.
Ça me fait mal à moi aussi. Du moins l'impression de l'avoir blessé et la confirmation que j'ai dans son regard me fait me mordre la langue. Je serre les dents, énervée contre moi-même.
C'est cette sensation bizarre... Cette idée de faire quelque chose de mal, que je devrais me laisser faire... Mais je ne peux pas. Du moins pas encore. Peut-être dans quelques secondes? Heures? Semaines...? Le plus tôt possible... J'espère...

Le fait qu'il me serre un peu plus dans ses bras m'apaise, me rassure, me fait le plus grand bien.

-Moi aussi et c'est pour ça que je ne laisserai personne te faire le moindre mal. Et même si j'ai pas ce que je voulais, te tenir maintenant entre mes bras.... Bah c'est déjà pas mal.

Je ne bouge pas et respire doucement. Je réfléchis. À ce qu'il a dit, à ce que je vais dire. À ce que je vais faire. J'ai les larmes aux yeux. Un peu par énervement, et un peu par bonheur.
Je me serre encore contre lui. Pendant une éternité avant de relever la tête et de prendre, pour la première l'initiative de l'embrasser.

Je tremble toujours. Mais... Je suis plus calme.
#   Jeu 18 Juil 2013 - 7:03

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Blottit l'un contre l'autre, Makiko et moi-même vivons ce genre d'instants privilégiés qui ne durent jamais assez longtemps.Alors qu'elle m'embrasse, j'aperçois un instant son visage, de petites perles aux bord des yeux, elle semble bouleversée par ce qui vient de se passer.

Son initiative, son baiser, agi comme un décharge de bien-être, d'abord un peu crispé je me laisse faire et profite simplement de ce qu'elle accepte de me donner. Elle me redonne aussi un peu de fougue et un idée me traverse l'esprit. Avec un sourire, je met fin à notre étreinte et me relève.

Je lui prend les mains et la redresse délicatement avant de lui dire toujours souriant:

" Je pense que je peux nous trouver une position plus confortable pour tout les deux."

J'entoure sa taille de mes bras et nous laisse tomber en arrière, sur le canapé. Voilà pourquoi je l'avais mis ici à l'origine.

Elle se retrouve allonger sur moi, malgré elle. Je pose mon front contre le sien après lui avoir déposé un autre baiser dans le cou. Je m'interdit tout autre initiative, si ça ne vient pas d'elle, Makiko pourrait de nouveau prendre peur.


#   Jeu 18 Juil 2013 - 7:24
avatar
Invité

Je note le sourire de Dante. Comme avec Hideko, il a quelques sourires assez... spéciaux apparemment. Dont celui-là. Je profite d'être relever pour passer rapidement la main sur mes yeux. Naïvement je souris.

-Je pense que je peux nous trouver une position plus confortable pour tout les deux.

Je n'ai aucune réaction jusqu'à ce que je me retrouve allongée sur lui. Je souris. Il n'aurait pas mieux fait. Je préfère cette position que celles où... il exerce tout son poids sur mes pauvres petits membres.

Le front posé contre le sien, je ferme un moment les yeux puis les rouvre en rigolant.

-C'est largement mieux comme ça, en effet.

Je rougis, pour la énième fois. Pour je ne sais quelle raison, mais je ne me sens pas trop... mal à l'aise. Du moins... Je me sens plus en sécurité.
Je le regarde un moment dans les yeux avant de l'embrasser à nouveau, avec plus de fougue cette fois.
#   Jeu 18 Juil 2013 - 8:41

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

La nouvelle position que nous venons prendre semble lui plaire et elle ne manque pas de le faire savoir. Elle rougie, une dernier élan de timidité avant de sceller la suite des événements par un baiser qui a été donné avec un entrain que je ne lui connais pas.

Conforté par l'élan de confiance en soi, ou en moi selon le point de vu, dont Kiko fait preuve je me permet donc quelques libertés. Alors que nos bouches refusent catégoriquement de se quitter, je dégrafe son soutien-gorge à travers le tissu de son haut. Mes mains, quant à elles, sont descendues plus ou moins volontairement dans le bas de sont dos. Rompant un instant le baiser, je parsème le chemin qui relie son cou à ses lèvres de baiser.

Notre étreinte se fait plus passionnée, nos embrassades plus langoureuses et nos caresses plus osées. Sans doute conforté par sa position dominante, la jeune femme se montre presque aussi entreprenante que moi.

Rapidement, ma chemise se retrouve à terre, bientôt rejointe par le haut de Makiko.

La chute de ces vêtements marque alors le début des hostilités lancées sous le signe de la passion et , au moins pour moi, d'un bonheur que n'ai jamais connu dans de tels proportions. C'est dans ce savant mélange de douceur et de passion irrépressible que nous apprenons à nous connaitre d'avantage.




Dernière édition par Dante Alighieri le Jeu 18 Juil 2013 - 19:08, édité 2 fois
#   Jeu 18 Juil 2013 - 9:30
avatar
Invité

[ Zone de censure volontaire (a) Veuillez apprécier la musique de fond qui vous mange vos unités sans râler <3]


Je venais de remarquer le tic affreux que j'avais avec mes cheveux. Les attacher et les rattacher à longueur de temps.
Peut-être étaient-ils trop longs...? Ou j'avais peut-être simplement envie de triturer quelque chose. Ça doit-être ça.
Ainsi j'avais attaché puis détaché 2 ou 3 fois, en cinq minutes, mes cheveux avant de simplement les ramener sur mon épaule gauche.
J'avais regardé l'heure quelques minutes plus tôt. Il me restais à peu près deux heures avant de devoir quitter Dante et d'aller chercher Aikô.
Je soupirais doucement.
L'eau qui coulait sur ma peau était chaude. Légèrement piquante, tout à fait comme j'aime.
Je profitais d'être sous l'eau pour fermer les yeux et vider un peu mon esprit. Profitant du bon souvenir du moment que je venais de passer.

Je séchais rapidement mes cheveux, enlevant le maximum d'eau et les laissais lâchés, tombant en cascade sur mes épaules.
Une fois prête, je sortie de la salle de bain, attirée par l'odeur si particulière d'un café. J'avançais vers la cuisine. Un sourire se dessina sur mes lèvres quand j’aperçus Dante. Torse nu... Et... Beau. Tout en lui était beau. Je le regardais préparer les tasses et le liquide brûlant, légèrement perdue dans le vague.
#   Jeu 18 Juil 2013 - 10:55

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Elle part vers la salle de bain vêtue moins que de rien, des vêtements, dont ma chemise, à la main. Seul sur le canapé je manque de m'endormir comme une loque... Une café pourrai être utile dans l'immédiat.

Je bois d'un coup le verre que j'avais laissé trainer sur la table avant d'enfiler caleçon et jeans. Direction la cuisine pour préparer le remontant.

J'ai un sourire béat vissé aux lèvres et je sifflote tranquillement alors que je sors mes tasses et entame la préparation de ma future injection de caféine. Je dispose quelques bricoles sur la table tel que le sucre et des biscuits secs histoire de combler le début de famine qui guette.

C'est à peu près à ce moment que j'entends le frôlement des pieds nus de Makiko sur le sol. Je me retourne, toujours souriant et reste un instant muet devant le spectacle.

En guise de vêtements, elle ne portait rien d'autre que ma chemise et une culotte légère. Le tout ne cache, pour ainsi dire, rien des charmes de la demoiselle. Ses épaules à nues à causes du haut trop large met en avant toutes sa beauté qui réside dans le combo fragilité/grande volonté. Quant à ses jambes découvertes, je me permet de les reluquer un instant et de constater une fois de plus ma chance avant de m'approcher d'elle et de l'embrasser encore une fois.

Une dizaine de seconde durant, je refuse de quitter ses lèvres. Mais comme toute bonne chose à une fin, je me retire finalement et lui dit:

" Le café est presque prêt mon ange. "

je retourne vers le comptoir où repose la cafetière et.... What the fuck??? Je viens vraiment de l'appeler "mon ange".

Je crois bien qu'elle me tiens en son pouvoir la belle demoiselle.


#   Jeu 18 Juil 2013 - 15:27
avatar
Invité

Je souris et rougis un peu sous le regard de Dante. Je n'ai pas l'habitude d'arborer ce genre de tenue. Pas que je sois gênée par ça, non plus vraiment maintenant en réalité. Juste que la sensation d'être dévisagée qui fait bizarre.

Mais je reste souriante, heureuse. Le baiser qu'il me donne me semble interminable, ce qui en réalité ne me dérangerais pas du tout. C'est pour me dire avec un ton... doux? Que le café est bientôt prêt qu'il quitte mes lèvres.
Le "mon ange" qu'il ajoute à la fin agrandit mon sourire qui est cette fois plutôt amusé.
"Mon ange". Il y a tellement de surnoms mignons à donner... Il a choisit celui que je préfère.

Il me laisse ensuite pour retourner préparer le café.
Quelques secondes plus tard je le rejoins, restant debout à ses côtés pour l'observer. Je ne vais pas me retirer le plaisir d'avoir le café entièrement préparé et servit par mon homme, mais en plus j'y rajoute le bonheur de le voir le faire.

Je reste donc à suivre chacun de ses mouvements, remontant de temps à autre -lentement- vers son visage pour contempler ses yeux.
#   Jeu 18 Juil 2013 - 21:19

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Sous mon regard presque inquisiteur, son teint prend une couleur pivoine qui lui va à ravir. Tout en elle me plait, il n'y a rien à jeter.

Alors que je travail à notre café, elle vient se placer à coté de moi et m'observe pendant que je m'affaire. C'est une sensation perturbante... ou alors c'est juste elle qui me fait cet effet. Faut dire que vu sa tenue, il est difficile pour moi de rester concentrer sur ma tâche.

Alors que le liquide sombre et odorant commence à couler, je pars à la recherche de cuillères. Qui n'a jamais mis les pieds chez moi ne comprendra pas ce que je vis à cet instant. J'ouvre le tiroir devant moi et ne trouve qu'une remarquable collection d'ouvre-bouteilles et de décapsuleur, le suivant est un arsenal à couteaux de cuisine émoussés dont je ne me suis presque jamais servi. Je fouille ensuite différents placard et découvre des ustensiles que je ne connais pas et dont l'usage m’échappai totalement. Quel merdier mes aïeux.

le café est prêt mais toujours pas ces maudites cuillères... Avec un soupir je lance à Makiko:

" Désolé, la cuisine est peut-être la pièce la moins utilisée de cette maison."

Je prend un instant pour réfléchir. Où est-ce que, dans un élan d'ivresse, j'aurai pu mettre mes cuillères... Forcément derrière le zinc. Je vais donc les chercher et... rien, pas une seule petite cuillère. par effet de honte, je rougis en me rappelant que Kiko devait encore me suivre du regard.

" Pas une cuillère dans toute la maison... Je suis victime d'un affreux complot.... ou complétement con. Sumimasen Kiko-Chi."


#   Jeu 18 Juil 2013 - 21:45
avatar
Invité

Accoudée au comptoir, le menton posé dans le creux de ma main je continu d'observer le petit manège de Dante. Un petit sourire en coin, même si je ne compris pas tout de suite le pourquoi de la chose.
Au bout de plusieurs minutes, après qu'il ai retourné diverses tiroirs, placards, se soit excusé que la cuisine ne soit pas très utilisée... Il finit par abandonner.

-Pas une cuillère dans toute la maison... Je suis victime d'un affreux complot.... ou complétement con. Sumimasen Kiko-Chi.

L'utilisation de l'excuse japonaise me fit plaisir. Je rigolais doucement et fis le tour de la cuisine des yeux. Il n'avait pas retourné tous les tiroirs en fait...

-Et celui-là?, fis-je en le pointant du doigt.

Je n'étais vraiment pas sûre qu'il y trouve les cuillères...

-Sinon on utilisera les couteaux... Je ne vois pas comment faire autrement...
Et tu penseras à acheter de nouveaux ustensiles.


Je lui fis un petit clin d’œil tout en arborant un sourire amusé.
#   Jeu 18 Juil 2013 - 22:11

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Elle rit quand je m'excuse et me pointe un tiroir du doigt avant de me dire que l'on pourrait utiliser des couteaux et de mettre sur ma liste de choses urgentes à faire l'achat de couvert. En guise de réponse, je me rapproche d'elle et la prend par la taille et lui murmure.

" Je promet rien, faut dire que j'ai l'esprit un peu occupé par une séductrice aux yeux écarlates. Je n'arrive pas à me la sortir de la tête."

Je me détache d'elle pour aller ouvrir le fameux tiroir qui s'avère être rempli de.... cuillères...

Je le ferme immédiatement et me détourne pour aller attraper des couteaux dans un élan très mature qui n'appartient qu'à moi. J'en profite pour remplir les deux tasses et en tend une à la demoiselle.

" Le café de mon ange est avancé. "

je lui tire une chaise par la même occasion tout en étouffant un bâillement. Le café est une nécessité.


#   Ven 19 Juil 2013 - 0:22
avatar
Invité

Il s'approche de moi et murmure à mon oreille. Je rigole et dépose un baiser sur sa joue, rapidement.
Une séductrice aux yeux écarlates ? C'était la première fois qu'on me disait ça. Du moins... Qu'on me complimentait sur mes iris vermeilles.
Je souris un peu bêtement. Contente de savoir que ça faisait partie d'un de mes atouts de charme...

Je le suivais du coin de l’œil. Il ouvrit le dit tiroir... Qu'il referma presque immédiatement. Un bruit de vaisselle se fit entendre, m'arrachant un sourire en coin, amusé.
Je ne notais pas.

Il prit des couteaux et me tendit une tasse -que je pris avec précautions, tant pour éviter de me brûler que pour ne pas la renverser.

-Le café de mon ange est avancé.

Il tira une chaise pour moi, ce pour quoi je le remerciais, suivit d'un petit sourire. Je pris ainsi place en face de lui et me mis à jouer un petit moment avec le couteau.

-Bon café!
#   Ven 19 Juil 2013 - 18:06

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Damned!!!Dans ma vie j'ai eu une quantité folle de baisers,de sourires et bien d'autres choses encore mais là...c'est différent. Limite si j'ai pas l'impression d'avoir une laisse et de kiffer ça. Je devrai peut-être retravailler l'image, c'est un peu tendancieux. N'empêche qu'elle me rend dingue, dans le bon sens. J'ai pas envie de faire de conneries, de mettre du whisky dans mon café. autre chose urgente à faire consulter un médecin... ou encore Hideko, parce que là c'est pas normal du tout.

Je m'assoie à mon tour en gardant le maudit tiroir, au cas où il déciderai de s'ouvrir tout seul et de révéler son contenu. Enfin c'est le but d'origine très rapidement, mon regard est attiré par Makiko. Dès que je me rend compte de ce tropisme forcé, je décide de boire une gorgée de café... brulant. Oh le con.

L’instinct de survie des hommes est bien pourri. Je m'explique. Donc je me brûle la bouche avec le café, par réflexe je retire la tasse du bord de mes lèvres alors qu'elle est encore penchée, résultat: chute de liquide sombre sur mon torse et seconde brulure. One shot, Two strike.


#   
Contenu sponsorisé

 

/!\ -18 /!\ On apprend juste à se connaître o/[PV. Dante!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Passons du temps tous ensemble !
 :: Maison de Dante.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant