Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Enfin seul...a ba en faite non, t'es qui toi ?
##   Sam 10 Aoû 2013 - 18:02

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Camus J. Lorelleï
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

Je retenais ma colère du mieux que je pouvais. Comment pouvait-il oser me traiter d'espion ?! Je hais ce genre de personne ! Mes yeux avaient perdus toute trace amicale. Il ne restait que la rage et la haine. Pourtant, Lucky ne parut pas s'en rendre compte. Il s'approcha du bouleau que je venais de briser et le mit à l'eau. Curieux malgré la colère, je le regarde faire sans comprendre. Lorsqu'il se relève il me dit :

Cherche pas, tout ce qui est menace, colère, regard méchant glacial, preuve de force, haussement de ton etc... tout ça est franchement inutile avec moi car je resterais toujours de marbre, à par si bien évidement c'est ma sœur qui me fairait ça. Là à la limite j'aurais peur mais sinon le reste je m'en fous, quand à fracasser la nature, je ne vois pas vraiment qu'est ce que cet arbre t'avais fais mais bon passons. Au moin je sais que tu es pas un espion mais j'avais demandé car c'était bizarre que tu te sois enfui tout seul. Tu veux bien me raconter comment tu as fais pour sortir de leur satané complexe de mer--credi ?

Froid comme la pierre, je croisais les bras et me figeais dans cette position, ma peau très blanche et mes cheveux platine donnant l'impression que j'étais une véritable statue. Je répondis du bout des lèvres :

J'étais très maigre à cette époque. Je suis facilement passé par la seule fenêtre de ma cellule après avoir assommé le gars qui faisait le ménage. Et j'ai été assez rapide pour échapper aux recherches et aux chiens lancés à mes trousses.

Je pris mon thermos et vidais la fin de café dans ma tasse puis bus le liquide d'une traite. Je marmonnais ensuite :

Désolé pour l'arbre, j'ai du mal à me contrôler pour ce qui est de mon passé.

Je m'adossais au tronc d'un immense chêne et attendis de voir s'il m'en voulait ou pas.



Enfin seul...a ba en faite non, t'es qui toi ? - Page 2 Camus_10

Spoiler:
 

##   Dim 11 Aoû 2013 - 13:14
Anonymous
Invité

Je voyais que mes paroles l'avaient atteints un peu plus profondément que je le pensais, je ne voulais pas vraiment le blesser mais bon je le suspectais d'un truc louche il fallait bien que j'en ai le cœur net et franchement je n'étais pas du genre à tourner autour du pot comme un idiot. Certes j'étais direct mais au moins les gens à qui je m'adressais savaient comment j'étais et il savait aussi que mentir ne servirait à rien. Il se plaça maintenant en mode statut devant moi ce qui me fit légèrement sourire car on aurait dit une de ces personnes dans les rues qui faisaient ça tout en mettant un objet devant eux dans lequel on mettait des pièces, et il me conta alors son évasion :

J'étais très maigre à cette époque. Je suis facilement passé par la seule fenêtre de ma cellule après avoir assommé le gars qui faisait le ménage. Et j'ai été assez rapide pour échapper aux recherches et aux chiens lancés à mes trousses.

En même temps avec son physique il devait courir assez vite le bougre, quand à son poids maintenant il avait l'aire d'aller mieux puisqu'il était pratiquement parfait et je supposais que sa maigreur de l'époque devait être du encore une fois à c'est salle con de scientifique qui ne devait pas le traiter comme un être vivant et même pire qu'un animal ça je pouvais en être sûr.

-Je comprends mieux maintenant et en plus de ça ces sales enfoirés devaient même pas te donner à manger comme il fallait, ils devaient sûrement se croire tellement supérieur, d'ailleurs ils doivent toujours penser être les maitres du monde. J'aimerais tellement en éclater un là maintenant mais bon...

Malgré mon grand calme extérieur, à l'intérieur je bouillonnais, je fulminais comme un volcan qui ne voudrait qu'une seul chose, les emplafonner et ça devait très légèrement se ressentir dans ma voix alors qu'encore une fois quand je m'asseyais au sol c'était de manière calme puis relevant ma tête vers lui je voyais qu'il se resservait en café mais que cette fois il le but d'une traite sans en laisser une goute pour ensuite me dire :

Désolé pour l'arbre, j'ai du mal à me contrôler pour ce qui est de mon passé.

Je soupirais doucement car même si c'est quelque chose de cassable, la nature est belle mais se fait trop ravagé par l'homme ce qui est vraiment dommage. Il y avait juste en ce lieu que celle-ci se fondait parfaitement avec les bâtiments alentours ce qui était rare à voir de nos jours car elle se faisait de plus en plus raser pour créer des maisons, immeuble ou autre qui finissent ensuite en ruine et que l'on ne dégage même pas. Je lui dis alors en souriant :

-Il faut dire que j'ai du chercher la petite bête aussi et je suis désolé mais bon à la limite tu aurais du me cogner moi et je t'aurais arrêté car la nature souffre tellement à force que ça en devient presque écœurant !
##   Lun 26 Aoû 2013 - 11:11

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Camus J. Lorelleï
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

Lucky sembla s'énerver encore plus lorsque je lui contais mon évasion. Eh oui, mon vieux, j'ai pas eu la vie facile, moi non plus. Il lâcha d'un ton plutôt calme :

-Je comprends mieux maintenant et en plus de ça ces sales enfoirés devaient même pas te donner à manger comme il fallait, ils devaient sûrement se croire tellement supérieur, d'ailleurs ils doivent toujours penser être les maitres du monde. J'aimerais tellement en éclater un là maintenant mais bon...

Je rit un peu. Pour dire vrai, j'avais aussi envie d'en tabasser un ou deux sur le tas. Mais ceux qui me dégoûtaient le plus c'était bien les dirigeants de cet asile de fou ! Ils allaient goûter à ma colère et ils n'en ressortiraient pas vivant ! J'allais les détruire et les réduire en poussière ! Je croisait le regard de Lucky et je crus me voir reflété dans ces yeux bouillonnant de colère. La sympathie m'envahit pour ce gars aux émotions si fortes qu'elle me renvoyaient les miennes. Il soupira à mon excuse mais m'en présenta aussi en quelque sorte :

-Il faut dire que j'ai du chercher la petite bête aussi et je suis désolé mais bon à la limite tu aurais du me cogner moi et je t'aurais arrêté car la nature souffre tellement à force que ça en devient presque écœurant !

Je soupire et répondis gentiment :

J'aime pas frapper les gens... Je suis plutôt du genre pacifique. Mais il est vrai que la nature souffre aussi beaucoup. C'est dommage. On fait la paix ?

Je lui tendis la main, histoire qu'on close ce chapitre par une poignée de main sympathique.



Enfin seul...a ba en faite non, t'es qui toi ? - Page 2 Camus_10

Spoiler:
 

##   Lun 2 Sep 2013 - 18:54
Anonymous
Invité

Il avait rit à mes paroles comme si, enfaite non il avait rit à mes paroles car il devait certainement penser la même chose que moi voir en pire puisqu'il avait été un de leur prisonnier ou cobaye enfin captif de ces abrutis quoi. Mes yeux croisant les siens, je m'étais arrêté pour les déchiffrer et y voir la même flamme qui brûler dans les siens comme dans les miens, nous étions fais pour nous entendre, même si cela devait être de manière violente tant pis après tout la plupart des gens ont un ami avec qui être rival non ? Je me défaisais de son regard tendis que j'essayais de tailler le boulot avec des morceaux de pierre assez tranchante qui se trouvait sur le sol, je dus m'y reprendre plusieurs fois tendis que lui avait soupiré pour me dire sur un ton plus gentil :

J'aime pas frapper les gens... Je suis plutôt du genre pacifique. Mais il est vrai que la nature souffre aussi beaucoup. C'est dommage. On fait la paix ?

Je le regardais un peu choqué car il était totalement différent de tout à l'heure et en plus je le vis tendre son bras pour me serrer la main. Je lui faisais signe d'attendre quelques secondes car il fallait que je lave les miennes qui étaient pleines de terre, puis je revenais vers lui en les séchant sur mon jean et lui donner alors la poignée de main tout en disant avec un grand sourire nié ( no coment ) :

-Voui je veux bien faire la paix moi et puis bon je suis assez peu doué sur les mots que j'utilise en général donc il ne faut pas m'en vouloir pour ça d'accord ? Et pour ce qui est des scientifiques on pourra un jour faire quelques chose mais pour l'heure reposons nous ici dans cette institut histoire d'être au calme un petit moment !

Ça pour sur j'en avais bien besoin de ce calme, et puis qui allez nous blâmer de vouloir de la tranquillité après ce que l'on avait vécu tendis que certaine personne se tournait les pouces sans rien faire pour aider le monde. Enfin bref toujours était il que maintenant nous n'avions plus grand chose à faire ici et je lui demandais tout de même, car cela me revenais d'un coup :

-Au faite ça va pas inquiéter ton frère de ne pas te trouver dans l'institut ? Vu que tu m'en as parlé tout à l'heure de lui.
##   Mar 10 Sep 2013 - 18:30

Personnage ~
► Âge : 2O ans.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Camus J. Lorelleï
Messages : 182
Date d'inscription : 14/06/2013
Emploi/loisirs : Musique, et m'amuseeeeeer °^°
Humeur : Je père le feu !!! Eh, attendez... Ça fait pas mal ça ?

Il avait entreprit de tailler le tronc du bouleau avec des pierres tranchantes. Pas mal l'idée. Il eut l'air étonné par ma proposition. Il me fit signe d'attendre et alla laver ses mains au ruisseau. Je souris, surpris par son attention. Je me fichais pas mal qu'il ait les mains sales, personnellement. Mais bon. Passons. Après mon petite speech, il me dit :

Voui je veux bien faire la paix moi et puis bon je suis assez peu doué sur les mots que j'utilise en général donc il ne faut pas m'en vouloir pour ça d'accord ? Et pour ce qui est des scientifiques on pourra un jour faire quelques chose mais pour l'heure reposons nous ici dans cette institut histoire d'être au calme un petit moment !

Il affichait un sourire presque niait. Malgré ça ses paroles me touchèrent car elles sonnaient presque comme des excuses. Pour ce qui était des scientifiques, je hochais la tête, l'air déterminé. Il fallait faire quelque chose contre ces pauvres types ! Qu'ils payent pour toutes leurs atrocités.
Lucky me sortit de mes pensées meurtrières par quelques phrases simples :

Au faite ça va pas inquiéter ton frère de ne pas te trouver dans l'institut ? Vu que tu m'en as parlé tout à l'heure de lui.

Alors qu'il finissait sa dernière syllabe, j'entendis un son ténu mais audible bien reconnaissable : une mélodie jouée au saxophone. Je rangeais mes affaires rapidement et dit à Lucky :

Ah, c'est mon frère ! Il m'appelle pour que je rentre. Je te laisse et je te dis au plaisir de te revoir, Lucky !

Je le saluais de la main, sourire aux lèvres et quittais la forêt pour aller retrouver mon frère. On peut toujours éviter la bagarre, et c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.



Enfin seul...a ba en faite non, t'es qui toi ? - Page 2 Camus_10

Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

Enfin seul...a ba en faite non, t'es qui toi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : Précédent  1, 2