Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Entraienement matinal... [terminé]
#   Dim 14 Juil 2013 - 15:12

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1860
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Son arrivée s’était décidément bien déroulée, elle avait découvert la quasi intégralité des lieux. Quasi en effet. Certains lieux étaient dits inaccessibles. Ou plutôt interdits. C’était ces lieux qui intéressaient le plus Henrietta, bien entendu.

Cependant il fallait toujours des excuses en béton pour se trouver là où on ne devait pas… Ou alors s’absenter en plein milieu de la nuit. Elle avait confiance en sa capacité à quitter le dortoir en pleine nuit  sans se faire prendre, elle savait être plus silencieuse qu’un courent d’air. Pourtant si quelqu’un se rendait compte de son absence, elle aurait du mal à l’expliquer. De toute manière, une nouvelle ne doit pas se faire remarquer. Ses excursions nocturnes ne commenceraient pas avant… Deux, voire trois mois.

Comme souvent elle se leva à l’aube et sortit sur la pointe des pieds. Le bruit de la porte trahit sa présence. C’était sciemment calculé, quelqu’un ouvrit les yeux, elle s’excusa en inclinant presque silencieusement la tête et désigna ses vêtements de sports indiquant avec des gestes qu’elle sortait s’entrainer.

En passant devant le placard du concierge, elle se saisit d’un balai et d’une pelle. Couverture parfaite. Elle prit les escaliers en colimaçon qui menait au toit de l’établissement. Point stratégique pour savoir si elle avait tout visité, et découvrir d’éventuelles ailes secrètes. Pourtant elle ne s’attarda pas sur le paysage. Un bref regard lui avait suffi pour enregistrer les moindres détails. Elle posa la pelle dans un coins et entreprit de nettoyer un carré de trente mètres sur trente.

Celui lui servit d’échauffement. A peine eut-elle fini de balayé elle posa ses lunettes sur un parapet, s’élança et… Flexion des genoux saut. Elle sautait dans tous les sens dans un silence relatif, elle s’entrainait. Roue. Rondade. Sauts. Entre chats. Homme droit. Elle débordait d’énergie. Elle entendit quelqu’un ouvrir la porte, et… Tomba de surprise. Elle jouait une fille timide. Une fille se cachant pour pratiquer le sport qu’elle aimait pour ne pas se mettre en valeur.


« AÏE. »





Dernière édition par Ipiu Raspberry le Dim 4 Aoû 2013 - 16:27, édité 1 fois
#   Lun 15 Juil 2013 - 21:59
avatar
Invité

(j'aime tellement ton persos que je te fais des louenge)Love 


Après mon aventure bizarre avec Michigan Carter qui ce fais passer pour le directeur de TERRAE,franchement ses blague sont un peu même beaucoup pourris,bref je décida d'aller me promener sur le toit de l'institue sur lequel j'arriva par je ne sais qu'elle magie.
Je vue une personnage habiller en une sorte de femme de ménage bizarre puis elle tombat,Ha oui elle faisais du sport....Dans la nuit?
_Aie!!!
Bah voilà elle a mal je vais comme même voir si elle va bien.
Sa va madam!euh je voulait dire mademoiselle?!
Comme elle étaitBELLE!!!!Une vrai beauté cette jeune fille de je dirai 14 ans .
Elle me dit son prénom.
Ha..euh moi c'est Nogaro Dreamer et vous êtes magnifiqueJe m'enballe.....

Elle est tellement jolie que je ne trouva pas mes mots pour le montrer a qu'elle point elle étaie belle. Ses yeux rose...OUAHH!!!
Elle bien foutue et super bien fringué(et voilà que je parle comme une racail)
#   Mer 17 Juil 2013 - 11:45

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1860
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

La chute n’est pas si rude qu’elle le parait. Elle a des réflexes la gamine, elle sait tomber sans se faite mal. Elle fléchit son dos, courbe sa jambe, amorti  discrètement. Le gros boum, n’est que simulation. Elle se relève en se frottant les côtes.

« Ca va madame ? euh… Je voulais dire mademoiselle. »


Un sourire amusé nait sur les lèvres d’Ipiu. Madame ? Est-il sérieux ? Enfin. Il a l’air un peu inquiet elle se dépêche de lui répondre
.

« T’inquiète, je suis encore entière. »

Elle s’étire pour montrer ses dires. Elle est vraiment en un seul morceau même si ses mouvements semblent manquer un peu de souplesse. Henrietta connait les limites d’Ipiu.  Elle connait aussi ses points forts. La petite brune timorée réveille l’instinct de protection de nombreuses personnes. Elle cligne des yeux. Elle est myope comme une taupe. Elle ne voit pas la personne qui lui parle. De toute manière le protocole dans ce genre de situation c'est de se présenter. Elle tend sa main vers ce qui pour elle n'est qu'une ombre aux contours flous.

« J’m’appelle Ipiu.
- Ha… euh moi c'est Nogaro Dreamer et vous êtes magnifique. Je m'emballe... »

Les  yeux violets de la gamine s’écarquillent. HEIN ? D’accord elle n’a pas ses lunettes mais tout de même ! Ses longues tresses et sa tenue de sport n’en font pas une personne magnifique. Banale à la limite, magnifique certainement pas. Elle rougit méchamment. Elle se lève sans un mot. Elle part à la recherche de ses lunettes qu’elle trouve à tâtons. Elle semble profiter de ce temps pour réfléchir.

Elle ne sait pas trop où se mettre dans ce style de situation. La franchise sera le meilleur chemin.


« Désolée Nogaro mais ça me mets vraiment mal à l’aise. Tu dis toujours ça aux filles que tu rencontres ? »


#   Mer 17 Juil 2013 - 17:40
avatar
Invité

(tu pourait être aussi sympas que l'ai ton persos?!HEIN!


« Désolée Nogaro mais ça me mets vraiment mal à l’aise. Tu dis toujours ça aux filles que tu rencontres ? »
...Alors là je passe pour un gros drageur de pemiere alors que moi tout timide et souvent tête en l'air je lui fais des compliment comme j'en avait jamais fait.
Non pas souvent même jamais et je suis désolée si ça te m'est mal a l'aise mais je trouve vraiment très jolie.
Je lui cela avec un grand sourire trés sympatique(fier de moi)
C'est vrai que ta tenue pour pas te fair remarqué n'est pas super mais ton visage resemble a quelqu'un que j'ai l'impréssion de connaitre.
Je m'emballe et je ne sais rien d'elle.
Je ne sais pas grand chose de toi alors est ce que tu pourait me parler de toit s'il te plaie?
#   Jeu 18 Juil 2013 - 0:42

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1860
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Lorsque la gamine comprend qu’il est sincère elle n’en rougit que de plus belle. C’est bête, triste aussi, mais ça lui rappelle sa rencontre avec Julien. Elle repousse loin dans les méandres de sa pensée son amour perdu. Le passé ne doit pas ressurgir. Jamais. Elle rit pour masquer sa gêne face au compliment.

« Désolée, je te fais passer pour un coureur de jupons. »


Faute avouée est à moitié pardonnée. Elle imagine deux hypothèses. Soit le gamin est vraiment sincère, et dans ce cas-là cette histoire tournera mal, soit il se moque d’elle, et dans ce cas-là ça peut toujours être drôle. Sans doute drôle. Pourtant elle semble déconcertée par sa question. Il la connait ? Merde. C’est possible après tout, mais cela lui semble bizarre. Elle devrait se souvenir de lui… Une ancienne mission peut-être ? Non. Elle devrait s’en souvenir. Sans doute se trompait-il.

« Je ne sais pas, ton visage ne me dit rien… Mais après tout j’ai rencontré tellement de gens dans ma vie… Je suis française, je suis née à Tourcoin, j’ai grandi à Roncq, jusqu’à mes treize ans. Mes parents sont morts et comme aucune famille ne s’est manifestée, avant d’arriver ici j’errais de maison d’accueils en maison d’accueils dans le Nord Pas de Calais. »



#   Sam 20 Juil 2013 - 21:04
avatar
Invité

STOP!!!Elle me fais passer pour un putain de drageur alors je lui dirai que non,NON quoi je la trouve belle,je lui,ok,c'était une erreur j'arrête.
Je ne sais pas, ton visage ne me dit rien… Mais après tout j’ai rencontré tellement de gens dans ma vie… Je suis française, je suis née à Tourcoin, j’ai grandi à Roncq, jusqu’à mes treize ans. Mes parents sont morts et comme aucune famille ne s’est manifestée, avant d’arriver ici j’errais de maison d’accueils en maison d’accueils dans le Nord Pas de Calais.
Sérieur elle vient de France,trtop classe enfin une qui est de mon pays.
Trop bien,enfin une qui vient de france,ha oui je t'ai pas dis mais je viens de Nogaro un village qui est surtout connue pour son grand circuit de voiture et pour la géo,c'est près de Toulouse.
Et en faite ,je ne suis pas un coureur de jupons et c'est juste que ton visage était sympa et...jolie...
BREF!
Nogaro,calme toi et arrête ton délire.
En faite que fout tu sur le toit de l'institue a une heur pareil.Je sais pas pourquoi mais je vient de remarquer que je n'avait pas dormis depuis l'aéropore pour venir a TERRAE et..!Merde je m'endort...euh non allez debout elle te parle enfin elle répond a t'a question...hein, quoi?..
BAM!!!
..........................
..........................
Nogaro c'était endormis net ou plutôt tomber dans les pomme depuis que son père est mort il a d'u prendre tellement de décision dur que il a mal,très mal a la tête et puis voilâ.
#   Dim 21 Juil 2013 - 7:30

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1860
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Ah ? Il vient de France ? La jeune fille était très peu territoriale et apprendre qu’elle se tenait en compagnie d’un compatriote n’y changeait rien. Elle s’était toujours sentie citoyenne du monde, peut-être avait-elle simplement trop peur de la violence qu’il s’était développée en certaines périodes au nom de l’amour de son pays…

En tous les cas, le village de Nogaro lui était inconnu bien qu’ayant vécu quelques semaines à Toulouse dans le cadre d’une mission… Elle supposa que comme bien souvent, les gens résumaient leur situation géographique à la grande ville majeure se situant non loin…. Surtout qu’elle avait avoué un grand crime, elle était du nord pas du sud… Tout uun chacun connait la rivalité entre ces deux pôles de la France.

Le gamin lui faisant face commence à montrer des signes de fatigue avancée… Quelque part ça la rassure sur son discourt presque incohérent, ou du moins incompréhensible pour la jeune fille ne se trouvant pas particulièrement jolie. Enfin, il lui posait une question sur les raisons de la présence en ce lieu… La politesse la força à répondre.


« J’ai un peu honte de m’entrainer devant les autres. »


S’entrainer à quoi ? Elle n’eut pas le temps de le dire que déjà le garçon perdait connaissance. Trop de fatigue accumulée sans doute. En tous les cas il tombait dans sa direction, elle écarta ses jambes, assurant ainsi ses appuis au sol et reçu le jeune homme sur l’épaule. Elle le retint de ses bras alors qu’elle fléchissait les genoux et accompagna le gamin au sol dans un mouvement d’épaules.

N’a-t-on pas idée de s’endormir sur un toit comme ça ? Ca peut être fichtrement dangereux… Enfin, plus de peur que de mal, il tombait juste de fatigue, il n’y avait aucun réel comas. Elle soupira, ouf ! Elle partit chercher son gilet qu’elle avait posé non loin des instruments de ménage qu’elle avait emprunté. Ellle le plia soigneusement et revint en faire un oreiller au garçon. Il faisait encore frais cependant, elle prit la lourde décision de l’abandonner pour retourner dans sa chambre chercher, un autre gilet, sa couverture pour la belle au bois dormant, et un livre pour passer le temps. Lorsqu’elle revint quelques minutes plus tard il dormait encore. Elle le couvrit et s’adossa à un mur pour lire. Elle le réveillerait dans une heure environ pour lui indiquer un meilleur endroit ou dormir et avoir le temps de prendre une douche avant d’aller en cours.



#   Dim 21 Juil 2013 - 20:41
avatar
Invité

Je me reveilla près de la fille au yeux rose qui me fit signe en souriant et m"expliqua que je suis tomber dans les vapes pendant qu'elle me repondé.
Je suis désolée de mettre endormis ici a ce moment et merci beaucoup pour cet oreiller aprovisée.
En fait il est quelle heur là?

Je lui dit cela en baillant,quelle impolitesse de ma par,en plus je pense qu'elle vient d'une famille de riche vue qu"elle vient du nord.
Non je déconne ça c'était mon pére qui n'aimait pas le nord alors qu'en plus je suis dans une clinique vers le puit du dome.Cela ma étonné quand j'ai vue que je suis née la bas alors que mon tuteur légal *tousse* vit vers Toulouse.
#   Dim 21 Juil 2013 - 23:28

Personnage ~
► Âge : 26 ans (sans doute)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1860
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 23
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Le livre qu’elle lit est plutôt intéressant, en même temps elle ne choisit jamais de livres inintéressants… Pourtant là on va dire que c’était limite… Très limite. D’habitude elle ne lisait que des romans, pourtant cette fois son choix c’était porté sur un recueil de poèmes. Le nom de l’auteur était déjà une invitation au rêve. Prévert. Une magie certaine imprègne ses mots, la gamine se laisse porter dans un train, un sous-marin, un bateau aux grés des mots de l’auteur prodige.

Nogaro se réveille. Elle lui explique qu’il serait préférable de dormir la nuit. S’il a des courbatures elle déclare non coupable. Enfin, bien entendu elle le formule un peu plus gentiment et avec un peu plus d’humour. Enfin Ipiu, quoi. Il lui demande l’heure alors qu’elle replie la couverture et le gilet.


« L’heure d’aller en cours… Presque 9h. Désolée Nogaro, je dois te laisser… J’ai besoin d’une douche avant que la cloche ne sonne… On se recroisera en cours ? Si tu as un souci je pourrais t’aider, je suis pas ici depuis longtemps, mais moi je sais où sont les dortoirs. »

Elle lui glisse un sourire et un clin d’œil pour lui montrer qu’elle plaisante, puis elle s’élance dans les escaliers. Elle risque d’être en retard.


[HRP : désolée je vais essayer de finir tous mes RP, j’ai vu là une porte de sortie logique. Ca te va ?]


 

Entraienement matinal... [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut