Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Premier diner en amoureux !
Dim 14 Juil 2013 - 21:13
avatar
Invité

Alors que je l'avais rattrapais et demandais si elle avait tout elle me confirma que oui et m'embrassa. Nous pouvions alors sortir de la chambre que je fermais alors à clef la prenant par la main vérifiant si moi aussi j'avais rien oublié d'important dans la chambre au cas ou nous ayons un problème quelconque même le plus petit. Nous marchions dans les couloirs alors que deux trois personnes nous regardaient * Bein quoi vous avez jamais vu un couple de votre vie ou quoi * bon d'accord on venait sortir de ma chambre ou plus précisément du côté des chambres pour initié donc forcement cela pouvait paraitre suspect mais bon.

Le temps passé alors que je nous faisais nous promener main dans la main à travers l'institut regardant les paysages qui étaient toujours aussi jolis que quand j'étais arrivé pour la première fois. Je regardais Six et l'embrassais en douce pour la surprendre alors qu'elle avait l'aire de se demander ou est ce que l'on allait. Regardant l'heure je pris alors la direction du restaurant lentement car on avait un peu le temps et lui avait demandé sur le chemein:


-Dis au faite la dérniere fois je ne t'avais pas demandé, comment te sens tu ici ? C'était la première question que j'aurais du te poser au lac mais bon me plonger dans tes yeux me l'avait complétement fait oublier.

Nous arrivions enfin au restaurant et à l'accueil je leur avais donné les information que je leur avais déjà dis par téléphone, il les vérifiait et nous menais à une table comme convenue prés d'une fenêtre puis on nous amenait une carafe d'eau et les menus. Je la regardais alors tout en disant avec un grand sourire : 

-Surprise de ce midi ma princesse, je t'en devais deux je crois , ba maintenant il en restera pluqu'un et tu choisis ce que tu veux c'est moi qui régale, moi en l'occurrence je vais prendre jambon grillé avec charriot et en dessert une glace à la noix de coco et toi ?

Lui avais-je demandais tendis que le serveur avait prit le temps de noter ce que j'avais demandé. Elle était sûrement en train de chercher un peu surprise par cette invitation surprise * au la logique de fou * merci merci je sais.
Revenir en haut Aller en bas

Dim 14 Juil 2013 - 22:19
avatar
Féminin

Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Nous sortîmes de sa chambre. Sous les regards des autres. Je sens que va y avoir du commérage. J'aime pas le commérage. C'est un truc de vielles harpies.
Léon n'avait pas l'air de s'en rendre compte ou du moins, n'y faisait guère attention. Nous partîmes nous promené toujours mains liées.
L'institut est en faite, plus grand que je ne le croyais. Bon, bien sur, j'ai vus le Lac, la piscine et j'en passe ! Mais quand même. Bref, mon but ultime, c'est de savoir où il m'emmène quand même. Ma robe volette légèrement. La brise fais du bien avec le soleil qu'il y a ! Je réfléchis, mais je ne vois vraiment pas ...
L'ombre transparait devant mes yeux et les lèvres de Léon vinrent voler les miennes. Charmant. Maieeuuuuh ! Il profite que je ne sois pas concentrée !
Nous continuâmes tranquillement notre route vers une rue "marchande" de Terrae ... Ca existe ?! Mon Dieu !

-Dis au faite la dernière fois je ne t'avais pas demandé, comment te sens tu ici ? C'était la première question que j'aurais du te poser au lac mais bon me plonger dans tes yeux me l'avait complétement fait oublier.

-C'est vrai qu'il s'en est passé des choses ! Dis-je en riant. Je me sens plutôt bien, mais j'ai encore du mal à communiquer avec le monde ... J'ai rencontrée des gens bien tu sais, toi y compris !

Après cette courte déclaration, nous entrâmes dans un petit restaurant, tout mignon à croquer. Je n'y crus pas sur le coup, mais quand j'entendis un type échangé des infos avec Léon ... Bah j'ai dus réaliser : il m'emmène au restaurant ce con ! Enfin non, c'est très "Wouah!", mais je suis surprise ! Oui, on a remarqué que quand tu es surprise, tu dis ou tu fais du n'importe quoi.
Complètement surprise, je me dis que cette robe était une TRES bonne idée. Nous nous assîmes à une table, près d'une fenêtre ce qui est très agréable. Prenant conscience qu'on me passe un menu, je lève des yeux écarquillés vers mon ... Petit-ami ? Bah faut bien le dire un jour. Oui c'est ca.

-Surprise de ce midi ma princesse, je t'en devais deux je crois , bah maintenant il en restera plus qu'une et tu choisis ce que tu veux c'est moi qui régale. Moi en l'occurrence je vais prendre jambon grillé avec charriot et en dessert une glace à la noix de coco et toi ?

HEIN ? Que passa ? Ah ! Le menu, oui, le menu. Alors, alors ... Bon, étant donnée que j'ai faim, mais que je n'ai pas déjeunée : un truc léger c'est bien.
Une " salade niçoise ", mais c'est le bonheur ! Dire que je croyais qu'il n'y avait que des truc made in Japan ici !

-Heu oui ... Une salade niçoise et ... Hum ... Une tarte au citron, meringuée la tarte, vous pouvez ?

-Oui mademoiselle !

-Alors meringuée s'il vous plait. Merci.

Il repart avec les menu, l'air satisfait. Je me retourne vers Léon, un sourire timide aux lèvres. Pas franchement l'habitude des surprises moi !

-Ca pour une surprise ... C'en est une belle ! C'est très gentils, merci ! Dis-moi, juste une précision comme ca hein ! Parce qu'on a pas eu beaucoup le temps de parler depuis une semaine -pour pas dire du tout- mais, tu as quel âge ? Tu viens d'où, du moins de ce que tu t'en rappelle !

Je ris, vraiment. On est  pas commun comme couple lui et moi. On est vraiment sur du sentiment, parce qu'on ne connait presque rien de l'autre !

-La base quoi ! Dis-je en tirant la langue.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Juil 2013 - 12:33
avatar
Invité

Quand on était assis je repensais à ce qu'elle avait dit par rapport au rencontre et effectivement il y avait plein de gens formidable ici et puis je pense que vue que chacun à subit plus ou moin la même douleur c'était plus simple pour s'entre aider entre nous en laissant de côté les différents. Moi aussi j'avais rencontré tout un tas de gens bien dont elle et je n'en revenais toujours presque pas que nous étions ensemble. D'ailleurs à propos de ça il y en a une autre qui allait être totalement surprise quand je le lui dirais, et ça me rend encore plus heureux car elle sera toute contente.

Pendant que je réfléchissais elle avait commencée à regarder le menu ses yeux suivaient chaque ligne de celui-ci de haut en bas puis ils recommençaient cette action au moin deux fois avant qu'elle se décide alors en demandant :

-Heu oui ... Une salade niçoise et ... Hum ... Une tarte au citron, meringuée la tarte, vous pouvez ?

-Oui mademoiselle !

-Alors meringuée s'il vous plait. Merci.


Notre choix à tout deux étant fais le serveur était alors repartie en prenant les menus qui ne nous servaient plus à rien pour les ranger sur le présentoirs. quand à la décoration de ce restaurant j'avais eu le temps de la regarder et elle faisait plus penser à ce que l'on pourrait voir dans tous les pays du monde plutôt qu'a quelque chose de typiquement japonais et cela m'étonnait un peu car nous étions quand même dans Tokyo mais bon comme on m'a déjà dit : il en faut pour tout les gouts. Je la regardais alors et elle avait arborée un petit sourire pour ensuite dire aussi timidement :

-Ca pour une surprise ... C'en est une belle ! C'est très gentils, merci ! Dis-moi, juste une précision comme ca hein ! Parce qu'on a pas eu beaucoup le temps de parler depuis une semaine -pour pas dire du tout- mais, tu as quel âge ? Tu viens d'où, du moins de ce que tu t'en rappelle !

Effectivement nous avions totalement oublié de parler de ça et notre relation était basée sur de pur sentiment et rien d'autre ce qui était plutôt pas mal puisque on pouvait pas avoir de préjugé débile sur l'un ou sur l'autre, même si en disant toute ces informations nous n'en n'aurons pas de toute façon. Elle demandait la base sauf que la base était chez moi qu'il n'y en avait pas vraiment et comment je pourrais le lui expliquer, je me creusais les méninges tout en regardant le plafond cherchant sûrement une illumination divine qui ne venait pas. Résigné je la regardais alors dans les yeux et commençais mon discours :

-Bon je vais commencer pour mon âge puisque je m'en souviens facilement, j'ai 19 ans depuis quelques mois maintenant, ensuite d'où je viens ça c'est une très bonne question,je me frottais le cou un peu gêné,A par une sorte de boite métallique dans laquelle j'étais enfermé quand ma sœur m'avait retrouvée qui était à l'intérieur d'une usine toute moche et flipante mais bon je suis vivant et elle aussi c'est le principal !

J'avais baissé les yeux en soupirant un peu à cause de ma passoire de mémoire qui me faisait toujours autant défaut et moi qui d'habitude restait calme, cela devait être l'une des choses qui m'énervait le plus facilement. Mais bon il fallait resté calme surtout que le serveur nous avait apporté nos entrés. En attendant qu'elle commence à manger je lui demandais alors à mon tour :

-Et toi donc d'où viens tu ? Et quel âge as tu ? Car je connais juste la rancœur que tu as pour ton père mais c'est tout, pour t'aider j'aimerais en savoir d'avantage princesse !

J'entamais à mon tour mon entrée qui était franchement pas mauvaise.

Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Juil 2013 - 13:22
avatar
Féminin

Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Il regarda le plafond, perdu dans ses souvenirs. Et c'est là que je me maudis intérieurement : les souvenirs ? Il en a pas ! Zut.
J'attends tout de même, je ne veux pas l'interrompre. Puis il finit par me regarder dans les yeux. Je lui offre un sourire gênée. Je n'aurai peut-être pas dus !

-Bon je vais commencer pour mon âge puisque je m'en souviens facilement, j'ai 19 ans depuis quelques mois maintenant, ensuite d'où je viens ça c'est une très bonne question

Il passe sa main dans son coup. Là voilà ma gaffe, et elle est belle ! Zut de zut !

-A par une sorte de boite métallique dans laquelle j'étais enfermé quand ma sœur m'avait retrouvée qui était à l'intérieur d'une usine toute moche et flippante mais bon je suis vivant et elle aussi c'est le principal !

-Oui, tu t'en souviendras un jour !

Une boite métallique ? Qu'est-ce qu'il foutait dans une boite métallique ! Faut vraiment que je réussisse à attraper sa sœur un jour. C'est trop bizarre pour être normale ! Léon baissa les yeux en soupirant. Ca doit vraiment être l'angoisse ... Je vois nos entrées arriver et comme je n'ai pas eu le droit au petit déj', je commence à manger.

-Et toi donc d'où viens tu ? Et quel âge as tu ? Car je connais juste la rancœur que tu as pour ton père mais c'est tout, pour t'aider j'aimerais en savoir d'avantage princesse !

Pendant qu'il commençe à manger, je prends le temps de formuler ca dans ma tête. Après une bouchée, je dis alors en regardant autour de moi.

-J'ai eu 17 ans, le jour où le Master est venu me chercher. Je suis polonaise, j'ai vécue entre chez mes parents à Varsovie et l'orphelinat d'un bas quartier de je ne sais quelle ville. Mais je suis née à Rome !

Je ris, vraiment, ma mère avait des idées bizarres mais tellement drôle ! Je bois un peu d'eau. Le souvenir de l'orphelinat ne m'enchante pas. Pas du tout ! J'ai haïe et je hais toujours cet endroit. Pourtant j'aimerai tellement aidée là-bas !

-J'ai un petit demi-frère aussi : Arthur ! Quand est-ce que tu es arrivé ici ?

Pendant qu'il finit de manger, je regarde les personnes autour de moi en souriant, lorsque j'aperçois un camarade de classe. Je reste un peu plus longtemps sur lui que les autres et reviens à Léon ensuite. J'attends sa réponse un grand sourire aux lèvres, les deux coudes sur la table, mon menton posé sur mes mains.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Juil 2013 - 16:08
avatar
Invité

Je voulais vraiment arriver à me souvenir de tout temps les bon moments que les mauvais, j'en avais rien à faire du moment que je réunissais enfin tout ma mémoire entière. Sans celle ci j'avais l'impression d'être une personne presque inexistante dont la vie lui avait été arrachée et que ça ne servait pas à grand chose qu'il soit sur terre. Tant de pensé négative se bousculait dans ma tête tendis qu'elle m'encourageait en disant :

-Oui, tu t'en souviendras un jour !

J'espérais de tout cœur qu'elle aurait raison car je ne pouvais pas rester tel une boîte vide cela pouvait me causer beaucoup de souffrance et de tord, mais je devais pour le moment m'y faire et traîner se fardeaux dans mon quotidien. Alors que je mangeais elle avait prit un peu de temps pour formuler sa réponse à ma question qui arriva quelques minutes après :

-J'ai eu 17 ans, le jour où le Master est venu me chercher. Je suis polonaise, j'ai vécue entre chez mes parents à Varsovie et l'orphelinat d'un bas quartier de je ne sais quelle ville. Mais je suis née à Rome !

Elle c'était mise à éclater de rire je ne sais pas trop pour quelle raison. Moi j'ai jamais pu aimer les orphelinats car on ne pouvait jamais savoir comment était les enfants ou même les personnes qui s'occupaient d'eux. Quand a Rome un jour j'aimerais bine y aller rien que pour y voir son majestueux colisèe. Tendis que je finissais mon entrée elle rajoutais à ce qu'elle avait dit auparavant :  

-J'ai un petit demi-frère aussi : Arthur ! Quand est-ce que tu es arrivé ici ?

Tient ça par contre c'était plutôt inattendu car je ne me souviens pas de l'avoir vu avec elle une seul fois, alors je m'empressais de lui demander tout en répondant à sa question :

-Je suis ici depuis janvier plus précisément depuis le jour de mon anniversaire, je me rappel encore l'acceuil que j'avais eu alors que je me méfiais des gens et que j'étais plutôt timide et craintif. Quand on y pense c'était un peu bête de ma part d'avoir ce comportement mais bon vue la façon dont j'avais vécu. Et toi donc combien de temps cela fait il que tu es ici ? et au sujet de ton demi-frère pour quoi il n'est pas avec toi ?  
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Juil 2013 - 16:56
avatar
Féminin

Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Léon ne prit pas son temps et répondit directement. Je le comprends, ca au moins, il s'en souviens !

-Je suis ici depuis janvier plus précisément depuis le jour de mon anniversaire, je me rappel encore l'accueil que j'avais eu alors que je me méfiais des gens et que j'étais plutôt timide et craintif. Quand on y pense c'était un peu bête de ma part d'avoir ce comportement mais bon vue la façon dont j'avais vécu. Et toi donc combien de temps cela fait il que tu es ici ? et au sujet de ton demi-frère pour quoi il n'est pas avec toi ?

Ma fourchette retombe dans mon assiette. Je ne l'ai pas fais exprès. Ca m'a surprise. Encore heureux, les gens ne s'intéressent pas à nous. Du moins je crois. J'essaye de reprendre une expression plus normale et détendus. Je détourne tout de même les yeux. Je sourie comme je le peux, replace correctement ma fourchette et ose recroisé son regard.

-Ca dois faire deux mois que je suis ici ! C'est très plaisant. Bien qu'il y est eu les mauvaises rencontres ... Y'en as eu des bonnes, comme Isis, Aria ou même Kana ! En faite, je n'ai fais la connaissance que de très peu d'homme ici.

J'hausse les épaules en souriant. Un serveur passe devant nous et emporte nos assiettes. J'avais même pas remarquée qu'elles étaient vides. Je regarde le type et lui sourie en le remerciant. Il ne doit pas être beaucoup plus vieux que nous. La vingtaine tout au plus. Il me rends mon sourire et s'en va. Je me rends enfin compte que j'ai esquivée la question de Léon. Arthur.

-Arthur vit avec sa mère ... J'ai fuguée et je suis partie en Italie. J'ai volée l'argent de mon père, de toute manière il n'en a plus l'utilité là où il est ...

Je fais une micro pose et le regarde, je ne dirais pas intensément, mais je le regarde d'une autre manière que d'habitude. Je me rends compte, que l'on mange au restaurant, que l'on dort ensemble et que l'on se confit. Oui, je le vois différemment.

-J'avais 10 ans. Quand ma mère est morte. J'ai vécue 2 ans chez une tante folle et psychotique. Ensuite on m'a placé dans un orphelinat loin de Varsovie. Là-bas c'est plus " Marche ou crève !" qu'autre chose. Je m'en suis sortie seule, sans amis. A 16 ans, mon père daigne enfin se souvenir de mon existence ! Je retourne avec lui, sa nouvelle femme et leur fils de 4 ans. Deux semaines avant mes 17 ans, j'apprends que c'est mon propre père qui a tué ma mère. Pour moi, la confiance envers une quelconque personne, c'est finis !

Voilà, c'est dis. C'est fait. C'est déballé. Ca fait un bien fou ! Je respire doucement et lui sourie. J'attrape sa main et glisse mes doigts entre les siens. Je penche la tête sur le côté et dis plus doucement :

-Jusqu'à toi du moins !

Je vois nos commandes suivantes arrivées et me sépare à contre cœur de Léon. Le serveur arrive, pose les assiettes. Je lui sourie toujours. En faite, je suppose que je sourie à tout le monde. Je me retourne vers mon gentleman personnelle et remarque qu'il tique un peu ... Y'a un problème ? Bref. Si il veut, il m'en parlera !

- Alors, dis-moi, tu as fais quoi de cette semaine sans moi à sauver ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Juil 2013 - 21:44
avatar
Invité

Je crois que ce que je lui avais dis l'avait un peu atteint et vue sa réaction sûrement en mal car ça fourchette lui avait échappée des mains pour atterrir dans son assiette causant un bruit assez sourd mais pas assez violemment pour que les gens se retournent et encore heureux car je n'aimais pas vraiment que l'on m'observe en train de faire ma vie tranquillement. Que je m'en voulais de l'avoir un peu déprimé j'aurais pas du poser cette question mais le mal était fait maintenant et j'attendais alors qu'elle me réponde alors qu'elle essayait de se détendre tout en souriant et reposant sa fourchette pour finalement me regarder et me dire :

-Ca dois faire deux mois que je suis ici ! C'est très plaisant. Bien qu'il y est eu les mauvaises rencontres ... Y'en as eu des bonnes, comme Isis, Aria ou même Kana ! En faite, je n'ai fais la connaissance que de très peu d'homme ici.

Elle avait haussé les épaules toujours en souriant tendis que le serveur était venu vérifier que nous avions fini notre entrée et rémoin de nos assiette vide il les avait alors repris tout en souriant à ma compagne et en plus il avait l'aire d'avoir mon age mais de toute façon c'est ma mienne à moi puis c'est tout donc il avait pas a espérer quoique ce soit ! Mais plus important elle ne m'avait pas encore parlé de ce Arthur qui m'intriguait assez bien, quand elle y répondait alors je l'écoutais attentivement :

-Arthur vit avec sa mère ... J'ai fuguée et je suis partie en Italie. J'ai volée l'argent de mon père, de toute manière il n'en a plus l'utilité là où il est ...

Je comprenais un tout petit peu mieux pourquoi elle était comme ça et bien évidement c'était ma faute à moi Léon Valentine je voulais rattraper le coup mais n'y pouvais rien. Je m'en mordais presque les doigts alors qu'elle me regardait d'un regard qui en disait un peu plus long sur la façon dont elle devait me trouver à présent mais toujours était il que c'était ma faute quand à son histoire elle était triste à en pleurer d'ailleurs à ause de tout ceci j'avais pu sentir une larme perler sur ma joue. Son père cet homme était une personne affreuse comment avait il osé faire ça, je serais mon poing de toute mes forces voir plus car mon pouvoir me faisait défaut et échappais un petit peut à mon contrôle.  

Je tentais alors de me calmer et de le calmer car il avait l'air d'être libre quand je sentis des doigts s'insérer dans mon autre main. Cela m'aider à me calmer fortement pour laisser place à un peu de tristesse et bien évidement je cachais ma main qui c'était mise à saigner. Quand elle me rassura de ses paroles en disant que grâce à moi elle pourrait à nouveaux avoir confiance en quelqu'un. Le serveur revenais avec nos plats chaud dans les mains alors que nous étions bien installé mais il fallu nous séparer quand il posa les assiettes tout en adressant un autre sourire à ma princesse du genre * t'es mignonne toi je te veux bien comme copine * mais elle elle ne pouvait sûrement pas le remarquer puisqu'elle n'avait jamais eu de relation.

J'avais du avoir un tique bizarre à ce moment là car elle me regardait d'un aire assez interrogative. J'essayais tant bien que mal de refouler tout mes sentiments néfaste qui avait naquis juste pour laisser place à la joie quand elle me demandait alors :


- Alors, dis-moi, tu as fais quoi de cette semaine sans moi à sauver ?

J'entamais le plats me demandant bien par ou j'allais commencer car il c'était passé quand même quelques truc assez différents et plus bordélique les uns que les autres. J'ouvrais alors la bouche pour commencer mon discours :

-Bon comme tu le sais je me suis battue avec Hideko la directrice sans en sortir indemne, ensuite j'ai révisé deux trois cours pour me préparer pour la rentrée.J'avais marqué une petite pose en prenant sa main à mon tour et continuer ensuite,J'ai fais quelque nouveaux dessins et puis j'ai parlé à des amis ! Au faite comment tu as connu Kana toi ? Cette fille est juste extra ordinaire soit dit en passant. Mais euh..euh..t'en fais pas hein car je t'aime toi et personne d'autre. Et pour ce qui est du serveur évite de trop le regarder sinon il va croire qu'il te plait car au vue de ses gestes et démarches il cherche une petite amie.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Juil 2013 - 22:15
avatar
Féminin

Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Je le vis passer une main sous la table. Je ne m'en formalise pas de trop, ou peut-être que si ? Bref, je lui pose donc ma question, qui a l'air de ramener un peu de bonheur et de candeur à table. Je ne me pardonnerai pas si je venais à gâcher sa surprise pour des histoires d'en temps !

-Bon comme tu le sais je me suis battue avec Hideko la directrice sans en sortir indemne, ensuite j'ai révisé deux trois cours pour me préparer pour la rentrée.

Oui, je le sais ca. Je raffermis ma prise sur mon couteau. Non, non, je ne veux pas le lui planter dans l'œil, c'est juste que cette histoire me retourne l'estomac. Léon s'était clairement jeté dans la gueule du loup, par pur instinct de rage. Il attrapa ma main côté fourchette, que j'avais posé avant. Contacte qui me plus et qui étrangement, me détendis. Tant mieux !

-J'ai fais quelque nouveaux dessins et puis j'ai parlé à des amis ! Au faite comment tu as connu Kana toi ? Cette fille est juste extra ordinaire soit dit en passant. Mais euh..euh..t'en fais pas hein car je t'aime toi et personne d'autre.

Bien sur que je ne m'en fais pas, je suis très heureuse que l'on est Kana en commun d'ailleurs ! J'allais lui répondre, après avoir bus. Mais au moment où je me mets à boire, il enchaine avec ... ca ?

-Et pour ce qui est du serveur évite de trop le regarder sinon il va croire qu'il te plait car au vue de ses gestes et démarches il cherche une petite amie.

Je m'étouffe avec mon eau. Tante de ne rien recracher. Avale. Reprends mon souffle. Croise le regard de mon petit-ami. Eclate de rire !
C'est tellement improbable qu'il me faut deux minutes pour me calmer. Je retourne plongée dans ses yeux, encore quelques tressaillement au niveau des joues.

-J'ai rencontrer Kana à la piscine ! Elle m'a sauvée d'une bande de gars à la recherche de personne à noyer ...

Je ne peux continué à le regarder et mets ma main devant ma bouche. J'enchaine directement, la voix tremblante de micro rires. J'ai bien envie de l'embrasser, histoire qu'il sache. Sauf qu'hier, j'ai lus une BD qui s'appelle les blondes ... Et y'en a une, en faisant en sorte d'embrasser son mari par dessus la table, qui se crame les cheveux. Je sais bien, qu'il n'y a : ni bougie, ni chandelles, mais je ne vais pas prendre le risque !

-Mais Léon, il m'intéresse pas le serveur ! Et ... heu ... Oh désolé je sais pas pourquoi mais ~

Je ne pus finir ma phrase, mais rires reprirent. Je vois bien que mon pauvre ami me regarde en ce demandant ce que j'ai. Je me calme, respire à grandes goulées d'air, expire et lui sourie. Voiiiiilà. C'est finis.

-Je suis désolé, ce n'est pas drôle. Dis-je en faisant une moue de gamine passablement mignonne. Et toi, Kana, tu l'as connus comment ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Lun 15 Juil 2013 - 23:39
avatar
Invité

Oups j'aurais peut être du éviter de reparler de ma bêtise avec Hideko car je l'avais remarqué serrez un  couteaux un peu plus fort, mais je voulais pas mourir maintenant moi. Forte heureusement par mes gestes et mes paroles j'avais réussi à la détendre, sûrement par hasard mais au moin j'avais évité de me faire tuer dans l'immédiat et avais reporté mon éxécution à plus tard ce qui était pas plus mal. Quand je lui avais parlé du serveur elle avait bu de l'eau en même temps sauf que bien évidement elle c'était mise à rire et bien évidement c'était donc étouffé sans rien recracher ce qui était un miracle car même moi j'aurais pas pu éviter, et pour finir elle c'était mise à rire en recroisant mon regard. Elle c'était tout de même reprise pour me parler de notre ami que l'on avait en commun :

-J'ai rencontrer Kana à la piscine ! Elle m'a sauvée d'une bande de gars à la recherche de personne à noyer ...

Tient donc des gars avaient essayés de la noyer hein bon ba si on les recroise un jour je pourrais m'amuser un petit peu, même si je pense que Kana à du les remettre à leur place assez rapidement. Alors que je pensais à ça elle elle se contentait d'étouffer ses rires qui sortaient mais à faible dose, que lui arrivait elle pour qu'elle rigole autant. Elle avait essayé de se reprendre une deuxième fois mais avait quand même dit sur un ton presque moqueur :

-Mais Léon, il m'intéresse pas le serveur ! Et ... heu ... Oh désolé je sais pas pourquoi mais ~

Elle riait encore et encore à tel point que ça en devenait un peu gênant et agaçant mais bon il fallait bien qu'elle puisse se défouler un peu vu le précédent sujet. Je la voyais respirer à fond et finalement se stopper de rire complétement. Il était pas trop tôt parce que bon le plat allait refroidir, et elle me demanda avant d'entamer avec une tête de petite fille :

-Je suis désolé, ce n'est pas drôle. Et toi, Kana, tu l'as connus comment ?

Je finissais d'abord mon plat pour la laisser commencer le sien et je répondais alors :

-Alors moi pour Kana c'est simple c'est la premiére personne qui était venue me parler alors que je venais d'arriver et que j'étais totalement dans la lune encore un peu perdu à cause de tous les événements qui c'étaient produis. Et du coup elle m'avait guidée à travers toute l'institut qui au début apparaissait comme un grand labyrinth plein de déséspoir pour moi.

Je la regardais déguster son plat assez rapidement et une fois son assiette fini et qu'elle avait relevé la tête je m'étais alors penché pour l'embrasser avant de me rassoir et de garder sa main dans la mienne.

-Ce restaurant te convient princesse ? Il reste encore les desserts mais voudra tu autres choses après ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas

Mar 16 Juil 2013 - 1:15
avatar
Féminin

Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Il prit tout son temps pour me répondre le vilain ! Il finit son assiette, ce qui me permit de moi-même taper dans la mienne. A trop le regarder, j'en oublie de manger. C'est pas une sorte de tentative de meurtre ca ?!

-Alors moi pour Kana c'est simple c'est la première personne qui était venue me parler alors que je venais d'arriver et que j'étais totalement dans la lune encore un peu perdu à cause de tous les événements qui c'étaient produis. Et du coup elle m'avait guidée à travers toute l'institut qui au début apparaissait comme un grand labyrinthe plein de désespoir pour moi.

J'analyse ses paroles. Kana est donc la première personne à l'avoir vue. Toute dans mes réflexion je mange assez vite, finissant rapidement mon assiette ! Je percute que j'ai finis et suis même choquée par mon manque de ... de comment dire ? De concentration !
Je relève la tête pour savoir où en est Léon. A peine je lève le menton que je le sens m'embrasser. A table. Au restaurant. En publique. De l'inédit quoi ! Comment exprimer mon état ? C'est simple. Je me plains de mon manque de concentration. Bah maintenant je n'en ais plus ! C'est de sa faute aussi. Je regarde nos mains, toujours l'une dans l'autre. Dire que j'ai faillis lui crever un œil ... Tu ne l'aurai jamais fais ! Certes, et maintenant je me dis que je l'aurai regrettai beaucoup beaucoup !

-Ce restaurant te convient princesse ? Il reste encore les desserts mais voudra tu autres choses après ou pas ?

Je retourne dans ses yeux. De quoi il parle ? Ah oui, le dessert. Et le restaurant. Oulà ! Va falloir que je me reprenne moi ...

-Heu ... Le restaurant c'est très bien ! Plus ? Plus, plus, non pas plus ... Merci !

Capacité de réflexion : 0.
Capacité d'élocution : 1.
On est pas dans la merde ! Je vois nettement le serveur revenir vers nous. Je vais pour lâcher la main à Léon mais me souviens de ses paroles. C'est un petit sourire aux lèvres, que je le regarde dans les yeux. Que lui. Tandis que l'autre nous débarrasse. Partis. On pourra pas dire que j'ai pas fais d'efforts ! Bien que y'en a pas eu besoin de beaucoup.
J'étire mes jambes sous la table, je regarde le ciel à travers la vitre. Il fait beau aujourd'hui !

-On ira se promener après ? Dis-je en souriant !

Pour pas changer ! Nan mais toi chut ...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mar 16 Juil 2013 - 21:56
avatar
Invité

Alors que je lui parlais, je la voyais dévorer son assiette comme si elle n'avait rien mangée depuis environs une semaine. Je la regardais tendrement et pendant mon baisé je pensais au gens autour avant de me dire de toute façon que l'on avait le droit de s'embrasser même si cela pouvais paraitre impolie ou quelques choses d'autre ba il fallait bien rentabiliser cette semaine ou l'on ne c'était pas vue. Je pense que j'avais du un peu la perturber car elle regardais tout autour de nous au cas ou quelqu'un nous regardait mais forte heureusement tout le monde s'en fichait royalement. Pour moi de toute façon rien ne comptait sur le moment à par elle et moi donc je n'avais rien à me reprocher et personne pouvait contester se fait tendis qu'elle prenait alors la parole totalement perdu :

-Heu ... Le restaurant c'est très bien ! Plus ? Plus, plus, non pas plus ... Merci !

Nos desserts arrivaient à ce moment là tendis que le serveur nous avais entendu et qu'il avait juste fait un rapide allez retour pour nous apporter la note avant de disparaitre en cuisine. Alors que j'allais commencer à manger ma glace elle elle regardait par la fenêtre et je fis de même remarquant que le temps était magnifique et je commençais alors à avoir quelques idées, tandis qu'elle m'avait demandée en s'étant étirée :

-On ira se promener après ?

Je lui souriais alors doucement réfléchissant toujours à ce que nous pourrions faire car j'avais plusieurs idée mais il fallait d'abord que je retrouve le chemin pour aller dans les magasins puisque la seul fois ou j'y était allé c'était accompagné et en plus avec Kana. Je me contentais d'abord de lui répondre en disant :

-Oui oui t'en fais pas j'ai programmé la journée pour ne pas nous ennuyer car sinon ce serait assez pénible car je ne pourrais point te faire plaisir. Donc nous pouvons allez faire les magasins pour regarder un peut ce qu'ils ont et puis comme ça ça te permettrait de pouvoir faire un petit tour pour pouvoir te repérer qu'est ce que tu en penses ?

Attendant une réponse je lui lâchais alors la main pour cette fois manger ma glace qui avait à moitié fondu, prenant ma cuillère et la plantant dedans je la portais à ma bouche pour pouvoir y gouter et effectivement comme je pensais c'était super bon.
Revenir en haut Aller en bas

Mer 17 Juil 2013 - 8:50
avatar
Féminin

Messages : 185
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Ça dépend du canapé !
Humeur : Pour l'instant, je nage dans l'canapé du bonheur.

Léon me souris, chose que nous faisions constamment je crois. Je pris la peine de commencer ma tarte aux citrons. La saveur et la texture ajouté avec la meringue me fis sourire de plaisir ! Je me garde de lui dire que sa glace est en train de fondre. Il devrait alors me lâcher. Egoiste moi ? Pas du tout !

-Oui oui t'en fais pas j'ai programmé la journée pour ne pas nous ennuyer car sinon ce serait assez pénible car je ne pourrais point te faire plaisir. Donc nous pouvons allez faire les magasins pour regarder un peut ce qu'ils ont et puis comme ça ça te permettrait de pouvoir faire un petit tour pour pouvoir te repérer qu'est ce que tu en penses ? 

Bien, au cas où, ou il ya un garçon dans cette Terre qui m'écoute, je lui dirai ceci : soit comme Léon, mais ne propose jamais à ta copine si elle veut faire les boutiques ! A moins que le suicide banquaire t'interresse. Bref, heureusement pour Léon, je ne suis pas matérialiste. Je le vois partir manger sa glace loin de ma petite personne. Tant pis ! Il mange sa glace, moi je mange ma tarte, enfin la finis. Les autres, ils mangent et boivent. Mais on s' en fiche un tantinet. Voir définitivement en faite ! Le soleil me réchauffa la figure. Je vais pour m'attacher les cheveux, mais me rends compte que je n'ai pas d'élastique.

-Temps que je suis avec toi et que tu ne me laisse pas seule au milieu de la foule ! Léon ... Tu racle ta coupe, il n'y a plus de glace !

Je ris en regardant sa main faire des aller et venus pour rien. Je trouve le serveur des yeux et lui montre que l'on a finis. Autant y allez temps que ce ciel bleu est parmis nous. Mon chevalier servant suis le mouvement, se lève et pars pour payer. Je salus le responsable gentiment et cours dehors. Je profite de la vitamine solaire. Ma peau blanche en a bien besoin ! Je me cale contre le mur du restaurant et attends que Léon sors. Il avance et regarde de droite à gauche. Profitant de l'occasion, je lui saute dessus.

-C'est qui que tu cherche ? Dis-je.

Je l'embrasse, lui attrape la mai et fonce droit d'en l'allée. Enfin, disont que j'y vais d'un pas décidé etjoyeux. Sauf que je ne connais rien. Je me retourne vers Léon, un sourire gêné.

-Heu ... C'est par où ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 17 Juil 2013 - 14:20
avatar
Invité

Alors que j'attendais sa réponse je continuais de manger ma glace elle était tellement exquise et avec un temps comme celui-ci c'était tellement parfait d'en manger une. Arrivais à la fin de ma glace je continuais avec ma cuillère pour ne pas gaspiller ne serait-ce qu'une micro goute à la poubelle. Continuant dans mon entêtement j'en oubliais ce qu'elle voulais me dire alors qu'elle me ramenais de ma folie de dévoreur de glace pour me dire :

-Temps que je suis avec toi et que tu ne me laisse pas seule au milieu de la foule ! Léon ... Tu racle ta coupe, il n'y a plus de glace !

Hein à oui effectivement ma coupe était totalement vide et je ne faisais que me faire du mal à moi même en me faisant du mal pour rien. Le repas fini nous pouvions y aller alors que le serveur débarrassait la table, mais d'abord je devais régler la note et je me dirigeais alors en caisse pour faire cela tendis que ma dulcinée était partie dehors presque en courant. Le paiement finit je sorti alors à mon tour tout en rangeant mes papiers et la cherchais du regard mais ne la trouvais pas * Haha elle t'a posé un lapin bien fait la prochaine fois tu m'écouteras * t'est pas malade toi par hasard ? * Alors elle est ou hein hein mouhahaha * Quand quelqu'un me sauta dessus avec une voix reconnaissable :

-C'est qui que tu cherche ?

Tu vois je te l'avais dit * Nianiania pfeuh * Je me retournais quand même un peu surpris et elle m'avait directement embrassé pour ensuite partir dans une allé en m'emportant je dirais pas de force mais presque puisqu'a la base c'est moi qui connaissais le chemin donc bon normalement ce devait être moi devant. Quand elle le remarquait , elle c'était arrêtée et avait sourit un peu gênée pour me demander :

-Heu ... C'est par où ?

Je riais un peu mais sans me moquer c'était plutôt un rire de compréhension car il m'était arrivé la même chose avec Kana donc je savais ce qu'elle ressentait. Je gardais alors sa main dans la mienne et lui dit :
-Allez suis moi princesse, donc tu vois il faut prendre cette allé ci à droite puis ensuite tu vas tout droit et enfin tu tournes à gauche et on y est !

Je gardais mon sourire au lèvre en la guidant le long du chemin à prendre tendis que nous arrivions finalement à la destination tant désirée. Arrivait sur place je lui serrais alors la main un tout petit peu plus pour ne pas qu'elle s'écarte trop et lui dit :

- Vue le monde qu'il y à aujourd'hui je n'ai pas spécialement envie de te perdre vois tu mais ne t'en fais pas on fait ce que tu veux du temps que tu restes pas pendant une heure dans un magasin d'habit. Alors que voudrais essayer ou allez voir on à toute notre après midi ?!Avais-je dis en l'entourant de mes bras pour l'embrasser tendrement.
Revenir en haut Aller en bas

 

Premier diner en amoureux !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Restaurant.