Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Les meilleures heures pour partir courir... Non ?!... Ta gueule. [Takeeee, Taekechuuuu :3]
#   Jeu 25 Juil 2013 - 21:12

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

 De pire en pire. J'augmentais le volume de ma musique, courant le regard dans le vague. Depuis une semaine je n'arrivais plus à dormir et maintenant que j'avais un boulot comme serveuse, je fumais comme un pompier grâce à mon salaire me permettant quelques folies - hourra ! Et tout ça histoire de... De chai pas quoi d'ailleurs. Non mais sérieusement, depuis quand j'ai laissé tomber les grasses mat' ? 

La dernière fois, mon escapade matinale m'avait permise de rencontrer Lucky, mais aujourd'hui j'espérais ne croiser personne - et je pense que le fait qu'il soit 5h du matin va pas mal m'y aider. De plus en plus solitaire, je commençais à croire que j'allais finir ma vie toute seule - en même temps, je suis imbuvable, je le reconnais.

En tout cas, ça me permettait de faire un peu de sport et de sécher ceux obligatoires avec le prof', même si là aussi j'avais pu faire quelques connaissances. En effet, je courrais chaque jour, plutôt en fin de nuit début de matinée et j'avais l'impression que ça me faisait du bien - ça m'empêchais surtout de tourner en rond dans ma chambre.

Malgré l'heure, je trouvais qu'il faisait déjà chaud et j'avisais le lac dont je venais de faire le tour pour rallonger mon trajet - je n'osais jamais m'aventurer bien loin. Il n'y avait personne bien entendu même si j'avais quand même croiser quelques élèves par ci par là, le Lac lui restait désert. Je m'arrêtais, essoufflée et je retirais un écouteur de mon oreille avant de marcher lentement pour reprendre mon souffle.

Tout en me dirigeant vers le bord de l'eau, je me rendis compte qu'il n'y avait pas d'hésitation à avoir - c'est bon, je vais pas me faire coffrer pour exhibitionnisme ici. Je commençais par retirer mon débardeur, me retrouvant en soutient gorge noir puis je retirais également mon short, découvrant un string assorti au haut. 

Je me retournais rapidement, pour vérifier qu'il n'y ait personne puis je rassemblais mes affaires et j'enlevais mes chaussures et soquettes avant de m'immerger entièrement dans l'eau fraîche. Toute en sueur, je me sentis immédiatement mieux et je plaquais mes cheveux détachés à l'instant en arrière avec un soupir.

Là on est bien. Nageant un peu plus loin - c'est pas toujours très propre les lacs... - je m'enfonçais à nouveau dans l'eau, disparaissant quelques instants avant de remonter, en quête d'oxygène. Je répétais l'opération trois fois puis je me laissais bercer, battant des jambes sous l'eau pour rester à la surface, tête levée vers le ciel dans lequel on pouvait encore apercevoir les étoiles.


#   Jeu 25 Juil 2013 - 22:29
avatar
Invité

Mon dieu... Se faire réveiller à 4h du matin par des voisins bruyants ne pouvant faire attention à ne pas dépasser le nombre de décibels... A croire qu'ils font ça tous les soirs, c'est pas croyable. Crier comme ça à tout va pendant que certains essayent de dormir, irrespectu... Bon, ok, j'avoue. J'ai trop chaud pour dormir mais il fallait un début accrocheur et surtout une excuse pour ne pas dormir.

Je ne peux pas m'empêcher de me retourner dans tous les sens pendant des nuits aussi chaudes, même les fenêtres ouvertes, je ne peux pas fermer l'oeil moins d'une heure. Des nuits saccadées ainsi sont pires que des nuits blanches. Croyez-moi. J'en suis l'expert. Je ne peux pas rester là à ne rien faire, je me lève et reste 5 ou peut-être 10 minutes debout sans faire aucunes actions. Comme somnolant.

Je me mets deux-trois baffettes pour réveiller et me diriger vers l'évier pour me mouiller la tête et me sortir de cette passe de somnambulisme. Ceci fait, je n'allais pas rester ici, se lever à une heure pareille pour rester cloîtré, c'est débile. Et d'ailleurs, quelle heure il est... 4h25... Une bonne heure pour une promenade crépusculaire.

Je me rhabille, j'enfile mon haut rouge coupé symétriquement sur les côtés par deux bandes blanches. Mon bandeau... Ouais, je vais le mettre, on ne sait jamais sur qui on tombe, ça peut toujours faire peur ou pas du tout. Prêt, je sors de chez moi, l'air est frisquet mais plaisant, lorsque notre corps transpire presque sans cesse et que nous sommes obligé de prendre des douches toutes les 3h pour se rafraîchir, une brise de vent matinale telle la rosée du matin est toujours plus efficace.

J'ai vu sur un plan de la ville qu'il y avait un chemin parcourant le périmètre d'un lac. Une superbe idée qui m'est venue, et la seule aussi doooonc... Pas trop de choix.
Je me dirige moi et mes jambes par les souvenirs du trajet que j'ai pu retenir lorsque j'ai scruté le plan. A gauche, à droite... Des rues aussi belles le jour que la nuit, les lampadaires donnaient une lueur bizarre et mystérieuse aux bâtiments, comme si elles cachaient un immense pouvoir ou même... Un secret caché depuis des millénaires.

Je me retrouve sur un chemin ressemblant à celui des randonneurs ou même pour les vélos lorsque l'on veut aller se promener en famille pendant le week-end quand maman et papa sont présents, on ressort les vélos des enfants, la toute petite avec les roues supplémentaires pour toujours plus de sécurité en ayant le même plaisir de faire tourner ses jambes afin de s'avancer au vent rigolant comme jamais. Le frère qui taquine sa petite soeur en étant fier de n'avoir que deux roues. Roulant imprudemment vite pour montrer sa grandeur... J'aime ce genre de pensées.

M'y voilà, j'arrive près du lac, enfin, je pense. Je regarde aux alentours et j'y vois de l'herbe, de l'herbe et des arbres. J'avance encore un peu pour être sûr d'être au bon endroit, je marche quelque pas, ne trouvant pas que ce lieu ressemble à un lac... Soudainement, dans mes doutes, j'entends le bruit de l'eau mouvementée, des vagues emportées par l'élan d'un corps sur la rive, j'écoute la berceuse et me laisse hypnotiser par les cris de quelques oiseaux. J'espère que c'est bien le lac... Mais surtout, qui fait danser l'eau à une telle heure...
#   Ven 26 Juil 2013 - 12:25

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise



Je passais une main sur mon visage pour en retirer... Enfin étaler les gouttes devenues gênantes en glissant sur ma peau vers des zones sensibles - tel que mes yeux, explosés de fatigue. On dirait une toxico... J'ai fière allure ça c'est évident ! Enfin... C'est pas comme si grand monde ici pouvait en attesté, vu que... Je suis un peu toute seule là - et ça ne me réussi pas tant que ça.

Écartant les bras lentement pour me maintenir à la surface, j'adoptais la position de l'étoile sans décrocher les yeux de celles parsemant le ciel au dessus de ma tête comme des millions de petites poussières sur un tissu noir - philosophique n'est ce pas ? Je suis à mon maximum.

Mon corps s'étant bien rafraîchit, je commençais même à avoir froid et je recommençais à nager pour essayer de me réchauffer un peu - j'avais pas envie de sortir, je suis bien dans l'eau. Soufflant, je continuais à fendre la surface lisse tranquillement - on est pas pressé. 

Finalement, au bout de quelques minutes, je sortis, gelées et évidement sans serviette. Ca c'est tout moi, on agit et on réfléchit ensuite ! De la spontanéité, oui ! Je me frottais les bras, essorant ensuite mes cheveux pour éviter que le filet froid qu me coulait dans le dos ne me glace encore plus. 

Si j'ai pas l'air pathétique, pieds nus dans la terre, en sous vêtements et légèrement en train de congeler sur place. Sautillant, l'air chaud m'aida grandement et je soupirais en me détendant un peu tout en marchant vers mes fringues que j'avais rangé dans un coin. 

-  Oooh, say, can you seeee, by the dawn's early light.
What so prouuudly we hail'd at the twilight's last gleaming ?
Whose broad stripes and bright stars, thro' the perilous fight,
O'er the ramparts we watch'd, were so gallantly streaming?


Ca y est c'est officiel je déraille. Tout en chantant de fort désagréable manière, soit à mon humble avis faux quoique je sache que même si je n'avais pas particulièrement une belle voix, au moins les fausses notes n'étaient pas fréquentes, je secouais mais mains pour attention : les sécher plus vite.

... Rigole pas, ça marche, c'est prouver. Je n'allais pas au bout de l'hymne américain, choisissant de cesser le massacre. Tout en marchant un peu, je jetais un coup d'oeil aux alentours pour... Être sur qu'il n'y ait que moi et les quelques grenouilles qui croassent là bas, sans compter les pioupious des petits oiseaux.


#   Ven 26 Juil 2013 - 19:11
avatar
Invité

Comme les suricates, chaque dizaine de pas, je scrute tout autour de moi, me mettant sur la pointe des pieds attentif aux moindres mouvements, moindre son. J'ai entendu l'eau danser avec le vent c'est ce bruit que je suis. Et d'où je veux trouver l'origine.

Enfin, au sommet de la semi-montée dans laquelle je m'étais engagé pour trouver de fameux lac. Ce lac qui m'a directement plus sur le plan. Je n'ai pas vu QUE ce lac mais c'est un endroit plaisant, une étendue d'eau entourée de verdure est digne des plus grands films romantiques. Ou même dans James Bond, lors de sa promenade avec son pédalo et la jolie brune... Enfin, il est toujours avec une jolie fille ce gars. Sûrement un grand héros mais son fort, c'est pas la fidélité.

Je lève le regard et vois que le terrain recommence à descendre, l'herbe se prosterne sous mes pieds grâce au vent, un chemin d'herbe se révèle à moi, je regarde ce tracé et mes yeux se posent sur l'eau, écarlate. La lune laisse apparaître son reflet sur l'eau, cela donne une teinte magnifique. Elle donne même envie de se baigner.

J'y repense, quelqu'un s'y baigne déjà ou quelque chose... Je vais tomber sur un monstre tel que Lessy, le monstre du Loch Ness. Un géant serpent se cachant sous les profondeurs du lac attendant une proie bien juteuse... Mouhahaha, quelle cruauté, elle doit crever de faim.

Je laisse la descente guider la foulée de mes pattes, je regarde bien sûr le sol pour ne pas me glander comme un con. Et dévaler cette petite pente en roulé-boulé. Enfin, personne ne me verrait mais ça ne me plairait pas. Et là, je vois cette silhouette, sortant de la rive, svelte et brillante avec cette clarté lunaire sur son dos, je peux dire qu'elle est habillée pour pouvoir se baigner. J'avance toujours en direction du lac, je ne pense pas aller faire la causette avec cette fille prenant des bains crépusculaires.
#   Mar 30 Juil 2013 - 17:32

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

 Je ramassais mon débardeur avec lequel je m'essuyais rapidement avant de l'enfiler puis de passer mon short également. J'enroulais ensuite mes cheveux sur eux même pour les essorer un maximum tout en restant hors de portée de l'eau qui s'écoulait et goutta encore quelques secondes avant que je n'entame une tresse simple.

Une fois terminée, j'utilisais l'élastique à mon poignet pour maintenir les croisements habiles en place. Je savais que je ressemblais à une véritable indienne comme ça, avec mes cheveux tressés, ma peau mat au clair de lune et mon visage caractéristique, seuls mes yeux dénotant à l'assortiment, trop clairs, trop verts.

Avec un petit soupir je pressais entre mes doigts la pointe de cheveux restant sous le garrot de mon élastique, dont inlassablement plongeait dans le vide une perle transparente puis je regardais autour de moi pour me trouver un petit coin où sécher avant de remettre mes chaussures. 

Je ne sais pas exactement si c'est le bruissement de ses pas où bien sa silhouette sombre dans l'environnement baigné de lumière pâle qui avait attiré mon regard mais je détectais la présence de quelqu'un et je fronçais les sourcils, ennuyée. Depuis combien de temps il est là celui là ? 

Il n'y avait que peu de doutes, c'était un homme. Sa carrure tout comme sa démarche en témoignait et ses vêtements ne semblaient pas spécialement féminins non plus. De plus, je détectais l'absence totale de poitrine en le détaillant avec plus d'attention. J'en conclus donc que si c'était une femme, je ne l'aurais jamais cru de primes abords. 

J'hésitais à l’interpeller, mais il ne faisait peut-être que passer et je n'avais pas l'intention de l’inciter à me déranger plus longtemps. Pourtant, il se dirigeait bien vers le lac et j'allais m'éloigner, chaussures et chaussettes dans une main lorsque je me rendis compte que j'avais perdu mon bracelet.

... Merde !!! Je me mordis la lèvre d'agacement et d'inquiétude puis je rebroussais chemin et je lâchais mes chaussures en route avant de me pencher là où je m'étais changer pour chercher si je ne l'avais pas fait tomber à ce moment là. Fais chier putain, voilà de quoi me mettre d'excellente humeur.

Je ruminais dans ma barbe sans jeter un seul regard dans la direction de l'inconnu, bien trop énervée pour m'aventurer à discuter avec quelqu'un, sachant que je pourrais très vite devenir agressive. Non mais nooon... C'est pas possible, il doit pas être bien loin... J'essayais de ne surtout pas penser à l'idée qu'il puisse être dans le lac puisque si c'était le cas, il était complètement perdu.


#   Mar 30 Juil 2013 - 20:36
avatar
Invité

L'herbe est fraîche... Quelques perles transparentes, petites gouttelettes d'humidité qui ont été fabriquées par la rosée du matin, ces petites perles sautent à mon passage, le vent que je sème fait qu'elle danse dans les airs, rendant mon passage humide. Mon short s'en retrouve à moitié mouillé. Il fait excellent à cette heure. Je vais en prendre note et garder cette information dans mon cerveau.

Mes yeux quittent l'herbe qui se laisse aller au gré du vent. Mon regard se concentre sur le chemin juxtaposé au Lac, ce lac qui avec cette eau magnifique éclairée aux rayons lunaires, elle me donne vraiment envie d'aller me baigner. Un bain de 4h, frère du bain de minuit dont beaucoup de fois j'en ai entendu parler mais jamais essayé...

En parlant de nager dans l'eau... Cette fille, je n'y pensais plus. De ce que je peux distinguer, elle à l'air de chercher un objet. Ses pauvres chaussures ont été victimes de son énervement. Ses chaussettes se sont posées un peu plus loin, à croire qu'elles voulaient prendre l'air et se sont laissées porter par le souffle d'Euros.

Elle cherche sur le rivage du lac après quelque chose qui ne semble pas d'une grande taille au vu de sa précision de chaque cm d'où elle est passée. Ses cheveux étaient tressé... Encore une tresse. Ça me rappelle un souvenir avec la chère Ipiu. Reine des papillons tressés. Mais bon, je continue mon odyssée vers la route... Et sans le vouloir, je me rends compte que mes jambes se laisse aller vers la fille, sûrement que je veux l'aider inconsciemment.
#   Ven 9 Aoû 2013 - 15:41

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 215
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Eviter les chieurs comme toi ~
Humeur : Pas si mauvaise

 Putain de bordel de merde. Fais chier ! C'est un langage fleurit que je jurais mentalement tout en me redressant avec un soupir. Je n'abandonne pas mais c'est simplement que si il est là, je ne l'ai pas vu et pourtant ça fait trois fois que je tourne en rond au même endroit. 

Je me repenchais alors avec une lueur d'espoir en croyant voir quelque chose briller mais ce n'était qu'une brindille imbibée d'eau que la lune rendait argentée. C'était drôlement joli d'ailleurs mais passons, si je voulais retrouver ce bracelet un jour je ferais mieux de me concentrer.

Un léger bruit attira mon attention une nouvelle fois et je levais la tête pour sol. Le type semblait se diriger dans ma direction et je ne compris pas trop ce qu'il faisait depuis tout à l'heure. Il voulait se baigner ? Je le dérangeais ? Incertaine sur l'attitude à adopter, je décidais de l'ignorer encore un peu.

Le temps, je l'espère, de retrouver le bijou. Je suivis le trajet que j'avais empruntais en sortant de l'eau lentement, attentive au moindre éclat. Dans deux minutes je me mets à quatre pattes... Il faut vraiment que je le retrouve. Je contins un nouveau soupir sur le point de m'échapper.


Je suppose que c'est mériter, la prochaine fois je n'irais pas me baigner avec... Si je le retrouve, encore une fois. Cette triste vérité ne me découragea cependant pas et je poursuivis mon inspection, un peu inquiète pour la suite - il faudra qu'il apparaisse, comme ça, pouf !


Haha mais bien sur, et le tout avec une part de gâteau au chocolat parce que j'ai faim et un verre d'eau parce que j'ai soif. Je marchais sur un caillou et je jurais une nouvelle fois, le tout toujours mentalement - il était préférable de rester silencieuse pour l'instant...

Quoique, je demanderais bien à ce gars de venir m'aider, mais ce sera lorsque je serais vraiment désespérée, sinon je ne serais absolument pas convaincante... En plus aboyant dessus comme je le ferais sans doute actuellement. Ca fais vraiment chier quand même... 


... Petit braceleeeet, petit, petit, petit ! Allez viens par ici ! Viens voir maman ! Maman c'est moi ! Je t'assure que si ! Allez petit, reviens à la maison ! Oui, non ? Non, oui ? Ok je la ferme, je déraille...


#   
Contenu sponsorisé

 

Les meilleures heures pour partir courir... Non ?!... Ta gueule. [Takeeee, Taekechuuuu :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.