Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Le calme avant la tempête. [Jun ♥]
Dim 28 Juil 2013 - 15:30
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 21/06/2013

Il accepte de retourner aux dortoirs. Je commence à marcher. Il attrape ma main. Il la sert. Je fais de même. Je ne la lâcherais pas. Je préfère l’avoir dans la mienne. Elle y est mieux que dans sa poche. Il empêche le silence de s’installer. Je souris.

- J’ai vus une annonce pour un poste de vendeur au glacier...Je pense postuler..

Je le regarde du coin de l’œil. Je l’imagine. Derrière le comptoir. En train de préparer les glaces. Un sourire radieux sur les lèvres. Je me mets à rire. J’ai eu un petit flash. Le voir faire tomber une glace. S’activer pour tout arranger. Recommencer. Et s’excuser un nombre incalculable de fois. Ou encore. Le voir se tromper de parfum. La tête dans la lune.

- Pardon. Je t’ai imaginé en mauvaise posture avec ta coupe de glace dans la main. Je suppose que ce sera bien. L’été arrive. Tu devrais rapidement avoir de quoi t’amuser ou te faire plaisir.

Je souris. Je ne sais pas ce que je pourrais faire moi. Je n’ai rien vu. Pas une seule affiche. Quoi que. Il me semblait qu’il y en avait une à l’animalerie. Ce serait bien. Je vérifierais demain. En repassant.

On arrive aux dortoirs. Je n’ai pas envie d’y rester. Je vérifie la présence de mon violon. Il est là. Tout comme ma valise. Sur mon lit. Toujours fermée. J’y dépose la peluche. Je manque de tomber. Je glisse sur une marche de l’échelle. Je me suis fait mal. Ce n’est rien. Je cherche dans le fond de ma valise. Je ne sais pas si j’ai pris le livre. Je l’espère. Je redescends. Livre en main. Version anglaise. Forcément. Il ne le lira peut-être pas. Je n’y ai pas réfléchi.

- Tiens. Le fameux livre de tout à l’heure. Il est en anglais. Tu voudras le lire ?

Je le pose sur le bureau et ouvre la fenêtre. Il y a un petit vent frais. C’est agréable. Je m’approche de la porte. Je me pose contre le pan de celle-ci. Je regarde Jun. Je le laisse vaquer à ses occupations. Je l’attends.

- On a visité le bas de l’institut. Tu m’accompagnes sur le toit ?

Je le regarde. J’ignore complètement mon violon. Je ne veux pas le voir. Je n’ai pas envie d’avoir mal. Je suis bien pour le moment. Profitons. J’attends la réponse de Jun. Guettant les bruits dans le couloir.
Voir le profil de l'utilisateur



Compose en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas

Dim 28 Juil 2013 - 17:33
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 30

Tout en marchant et après lui avoir dit ça je l’entends rire, je me demande ce qu’il ya du coup je le regarde, penchant la tête, il a du le remarquer parce que l’explication vient assez rapidement…

- Pardon. Je t’ai imaginé en mauvaise posture avec ta coupe de glace dans la main. Je suppose que ce sera bien. L’été arrive. Tu devrais rapidement avoir de quoi t’amuser ou te faire plaisir.

Ah.. Je rougis violement, il me taquinait surement mais je sais pas trop parce que si c’était ce qu’il avait vus de moi, je devais vraiment... Je sais pas il avait une drôle d’impression  sur moi, bon ok c’était vrai que je pouvais être vraiment maladroit parfois et je n’excluais pas qu’une telle situation se produise, mais l’entendre comme ça... Bref ! Je regardais un peu devant nous, je le prenais pas mal juste que ça me perturbait un peu, j’espérais bien que ça ne se produirait pas, j’aurais l’air fin sinon… Par contre pour le reste il avait raison, il faisait vraiment beau et chaud aussi, on ne résistait pas à une glace par une telle chaleur, j’espérais seulement que l’amas de monde ne me ferait pas perdre tous mes moyens ce qui rendrait son vision imaginaire, pas si imaginaire que ça…

On continue d’avancer arrivant à l’institut puis aux dortoirs, je ne fais pas attention à ce qui se passe autour de nous, j’avance simplement, le boitier qu’il m’a offert toujours dans ma main, je le serre un peu, j’ai peur de le perdre ou de le faire tomber et dans mon autre main j’ai toujours la sienne, chaude mais pas trop, j’aime ça, je suis content qu’il ne l’ait pas enlevé, content qu’il apprécie le contact de ma main un peu rugueuse dans la sienne si douce… Pourtant dans le dortoir il la relâche, mais ça c’est normal on vaque chacun à notre occupation, je sors ma guitare de sous le lit, je ne le vois pas louper la marche et se faire mal du coup, une fois que je l’ai, je me pose sur le lit le boitier poser à côté de moi.

- Tiens. Le fameux livre de tout à l’heure. Il est en anglais. Tu voudras le lire ?

Je relève la tête regardant le livre ah oui celui de la boutique tout à l’heure, je souris doucement, le souci c’est qu’il est en anglais et il y a longtemps que je n’en ai pas fait, je doute de comprendre tout, voir même de ne rien comprendre, ça serait dommage je trouve, il m’avait vraiment donné envie de le lire tout à l’heure. J’ai une idée peut être que..

- On a visité le bas de l’institut. Tu m’accompagnes sur le toit ?

Je le regarde hochant la tête, esquissant un sourire

- J’ai une idée

Je me relève et prends ma guitare, le boitier et surtout le livre, m’approchant de lui, lui tendant le dernier.

- Mon anglais est plutôt passable, tu m’en lis un chapitre ou deux pendant que je nettoie ma guitare ?

Je penche un peu la tête souriant doucement, ça nous occuperait l’un comme l’autre ça.
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 28 Juil 2013 - 18:55
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 21/06/2013

Je pose mon épaule contre le pan de la porte. Je lui propose de venir avec moi. Sur le toit. Il doit y avoir un vent frais là-haut. Agréable. Je le regarde. Guitare en main. Les yeux passants de mon livre à moi. Je souris. Il accepte. Il se lève et emporte sa guitare, la boîte et le livre. Il me tend ce dernier.

- J’ai une idée. Mon anglais est plutôt passable, tu m’en lis un chapitre ou deux pendant que je nettoie ma guitare ?

Il sourit. Ca me va. J’aurais le plaisir de le relire. D’entendre toutes ces voix. D’imaginer le Londres qu’elles voient. De ressentir leurs émotions. Je prends le livre et hoche la tête.

- Pas de problème. Ce sera plus simple comme ça.

Il a plus de monde dans les couloirs. On est en fin d’après-midi. Fin des cours. Début des activités. Les portes claquaient. Les douches se remplissaient. Les cris animaient les couloirs. Je souris. Je laisse ma main libre se balancer. Je n’ose pas prendre celle de Jun. J’ai hâte de me retrouver sur le toit. Lieu théoriquement calme. J’espère qu’il le sera.

Je commence à marcher dans le couloir. Evitant les irréductibles clowns pré-pubères. Je finis par attraper la main de Jun. Je me rassure. Il ne tombera pas. Il ne se blessera pas. Ils ne le pousseront pas.

- Finalement. Je préfère quand les couloirs sont vides.

Droit devant. Un paquetage monstrueux. Un bouchon. Qui nous fonce droit dessus. J’observe rapidement les alentours. Un renfoncement à droite. Je nous tire dedans. J’évite de peu le pitre du groupe. Je les surveille du coin de l’œil. Ils filent rapidement.

- C’était moins une.

Je me retourne face à Jun. Il est pratiquement collé à moi. Contre le mur. Je rougis légèrement. Cette situation n’était pas prévue. Mon cœur s’emballe. Je m’écarte et pivote. Juste un peu. Je me calme en jetant un œil dans le couloir. Il est vide jusqu’à l’escalier. Tant mieux. Je n'aurais pas besoin de réitérer mon geste. Ni de plaquer Jun contre un mur. Sans le vouloir. Et de me retrouver collé à lui. Ni de sentir mon cœur s'emballer.

- On peut y aller. La voie est libre.

Je commence à faire quelques pas dans le couloir. Il y a moins de bruits. Mais toujours autant de monde.
Voir le profil de l'utilisateur



Compose en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas

Dim 28 Juil 2013 - 21:38
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 30


- Pas de problème. Ce sera plus simple comme ça.

Je souris content qu’il approuve mon idée, et je le suis, c’est vrai qu’il y avait beaucoup de monde...On ne dirait pas comme ça, mais vus l’heure, je n’avais même pas vus l’heure justement, la journée avait été bonne et pour une fois je ne l’avais pas vus passé, c’était tant mieux, si seulement toutes les autres pouvaient ressembler à celle-là, ça serait le Paradis. On sort donc, je marche à côté de lui, y a du monde, mais je regarde le sol, il me prend la main et je relève les yeux, je le regarde.

- Finalement. Je préfère quand les couloirs sont vides.

Ah tiens et pourquoi ça ? J’hausse un sourcil et je vois qu’il y a vraiment BEAUCOUP de monde là, je comprends finalement ce qu’il veut dire. Enfin j’ai à peine le temps de penser ça qu’il me tire sur la droite, je me demande bien pourquoi…

- C’était moins une.

Mh ? De ? Je suis pivoine il m’a plaqué contre le mur et il est contre moi, j’ai...chaud...je frémis longuement, mon cœur bat comme un fou dans ma poitrine, à croire quaujourd’hui il n’avait que ça en tête. En fait non c’était la « faute » de Wyatt…Ou la mienne je ne savais pas. Il a rougit lui aussi enfin un peu, je crois il s’écarte tellement vite que je ne suis pas sûr...Il a…Voulus me protéger c’est ça ? Je me mords la lèvre, restant là palettant, je crois qu’il m’attend, je ne sais pas, il fait quelque pas, j’ai envie de hurler « Non, reviens contre moi ! » mais je ne le fais pas, non j’ai…Agis à la place…Bon sang je dois être fou...Voilà que c’est MOI qui le plaque contre le mur, regard lever sur lui, je déglutis, il va me prendre pour un fou, j’arrive pas à m’excuser...Tout ce que j’arrive à dire c’est…

- Finalement j’ai pas envie...qu’on soit... qu’amis…

Achevez-moi !! Bâillonnez-moi ! Que Quelqu’un fasse quelque chose là vite !! ET pourtant non je suis là, contre lui à le regarder à la fois avec douceur et sérieux, comment je peux avoir ces deux expressions là ? Je ne sais pas, je m’en moque... Un rire me fait sursauter et je m’écarte de lui, je ne rougis pas, je le regarde un instant puis je gravis l’escalier, j’entends mon sang battre dans mes tempes, je n’ose pas me retourner, j’ai peur qu’il me fuit à présent, j’ai peur de l’avoir effrayé...Qu’est ce qui m’a pris ?!!
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 28 Juil 2013 - 22:07
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 21/06/2013

J’attends Jun. Je suis calme. Je fais quelques pas. Quelque chose me retient. Je me retrouve contre le mur. Plaqué contre ce mur. Jun devant moi. Collé à moi. Mon cœur rate un battement. Il s’emballe. Je ne contrôle rien. Je rougis.

- Finalement j’ai pas envie...qu’on soit... qu’amis…

Sa voix est posée. Son regard doux. Mais sérieux. Mon cœur tambourine dans ma poitrine. J’allais me pencher. L’embrasser. Un rire interrompt mon geste. Jun sursaute. Il me regarde à peine. Il s’enfuit vers l’escalier. Je reste là. Quelques secondes. Hagard. C’était quoi ça ?

Je reprends contenance. Je ramasse le livre. Je l’avais lâché sous la surprise. Je marche lentement. Juste deux ou trois pas. Je fais de grandes enjambées. Je me mets presque à courir. J’arrive au pied de l’escalier. Je tends le bras. J’attrape le sien.

- Jun.

Je m’arrête là. Que dire ? Que faire ? Aucune idée. Le blanc. Je grimace. Je déteste ça. Je me rapproche de lui. Je suis dans son dos. Je passe mes bras autour de ses épaules. J’agis sans réfléchir. Ce sera sûrement mieux. Je reste muet. Je ne sais pas quoi dire. J’ai peur de parler. Si j’utilise les bons mots. Tout ira bien. Si ce sont les mauvais. Je préfère ne pas y penser. Alors je reste là. Contre lui. Dans son dos.

Je ne sais pas si je veux nous classer. Amis ne correspond pas. Mais quoi ? Je préfère ne pas y penser. Je lâche Jun et attrape sa main. Je l’entraîne dans l’escalier. Je sers sa main. Je ne veux pas qu’il la lâche. Même si ça lui déplaît. Je ne me retourne pas. Je lui parle. Je ne le regarde pas.

- Il y aura moins de monde sur le toit.

Mon cœur bat la chamade. J’hésite à lâcher sa main. On est à l’étage supérieur. Celui des cours. Juste avant le toit.
Voir le profil de l'utilisateur



Compose en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas

Dim 28 Juil 2013 - 22:38
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 30

J’ai peur qu’il fuit et c’est moi qui pars, faut le faire je suis une vraie contradiction à moi tout seul, mais ce n’est pas grave n’est-ce pas ? Je ne sais pas, je ne sais plus, je me reconnais pas, qu’est-ce que j’ai la fin ? Je veux savoir, pourquoi j’agis comme ça ? Pourquoi il...Pourquoi je suis comme ça avec lui ? Qu’est ce qui arrivait à mon cœur ?

- Jun.

Il m’a attrapé par le bras, je me raidis...un peu, j’ai peur là, mon cœur bat à nouveau rapidement, mais pas pour la même chose, j’ai une boulle dans le ventre, je ferme les yeux. Je retiens le « tais-toi » que je sens naitre, je ne veux pas parler moi-même, j’ai peur. J’attends, j’ai l’impression d’être un condamné là, j’ai peur, je me mords la lèvre, j’attends quelque chose qui ne vient pas que faire que dire ? Rien je crois qu’il faut mieux que je me taise là vraiment… Je le sens dans mon dos, il m’enlace en quelque sorte, j’expire doucement mais longuement, tel un soupir de soulagement que j’essaie de rendre le plus possible inaudible, j’ai eus si peur... Mais ça ne veut rien dire, c’est peut être juste une étreinte d’excuse, ou je ne sais quoi, pourquoi il faut que je m’angoisse autant ? Je devrais arrêter de psychoter autant, ça ne me réussis pas...Je vais finir vieux avant l’âge moi, je le sens. Il se décale je déglutis, il prend ma main m’entrainant et je le suis, il me serre la main, j ne sais pas quoi faire, comment le prendre, il ne dit rien, il ne me regarde pas il avance, et on arrive au dernier palier avant le toit.

- Il y aura moins de monde sur le toit.

Je n’en doute pas, je l’espérais aussi d’ailleurs, mais on va faire quoi là-bas ? Faire ce qu’on avait prévus ? J’ai un doute là, est ce que j’aurais une fois de plus tout gâché ? J’ai l’impression que non, mais je n’ose pas accorder Grace à cette impression. Du coup j’hoche juste la tête, ça ne sert à rien puisqu’il ne me regarde pas, enfin moi non plus, plus maintenant je regarde le sol. On ne bouge pas, je trouve ça bête, il faut que j’arrête ça, ou alors que je continus ? Je ne sais pas, mais en tout cas je bouge j’avance, sa main toujours dans la mienne, cette fois c’est moi qui la serre. Je la garde, l’obligeant à me suivre franchissant ce qui reste de distance entre le toit et nous une fois là-haut je me tourne, je relâche sa main.

- Je..crois qu’on..Va trop vite..

Je ferme les yeux, j’avais pas envie de dire ça, j’ai peur qu’il le prenne mal, mais d’un autre côté je sens que ça doit être dit, je rouvre les yeux, comme pour le rassurer ou me rassurer moi-même je souris, un sourire doux mais un peu triste, je n’aime pas cette tristesse chez moi, mais elle est aussi présente chez lui.

- J’ai ..peur.. Je ne sais pas pourquoi mais y a une chose que je sais, enfin que je veux.

Je m’avance vers lui relevant mon tête et je l’embrasse, ni plus ni moins…


Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 29 Juil 2013 - 11:45
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 21/06/2013

Je tiens son bras. Il se raidit. Je l’enlace. Je ne l’entends pas expirer longuement. Soulagé. Je l’entraîne jusqu’au palier précédant le toit. Je m’arrête. Je doute que tout se passe comme prévu. J’ai envie de redescendre. Jun en décide autrement. Il franchit les dernières marches. On passe la porte. On est sur le toit. La légère brise est toujours là. Mais le ciel me semble plus nuageux. Jun relâche ma main.

- Je..crois qu’on..Va trop vite..

Il ferme les yeux. Qu’il rouvre quelques secondes plus tard. J’hoche simplement la tête. Il sourit. Un sourire triste. Je retiens un soupir. J’entrouvre les lèvres. Je m’apprête à parler. Il me devance.

- J’ai ..peur.. Je ne sais pas pourquoi mais y a une chose que je sais, enfin que je veux.

Je le regarde s’avancer. J’attends de voir ce qu’il va faire. Il m’embrasse. Je ne m’y attendais pas. J’écarquille les yeux. Ce n’est pas le même baiser que celui dans les escaliers. Ni celui de la cafétéria. Je reste là. Immobile. Spectateur. Nous n’aurions pas du monter sur le toit. Je romps le baiser de Jun. Un petit pincement au cœur. La porte est dans mon dos. Le ciel est chargé. De nombreux nuages gris sont présents. Ils recouvrent le ciel auparavant bleu.

- Beaucoup trop vite.

Un murmure. Mon regard est tourné vers le ciel. Je le baisse sur Jun. Son visage. Ses yeux. Ses lèvres. Je soupire légèrement. Ma main se loge sur ma nuque. Un silence s’installe. La gêne l’accompagne. Je pose mon dos contre la porte. Je ferme les yeux. On devrait rentrer. Je devrais peut-être même changer de dortoirs. Il doit y avoir de la place ailleurs. Le temps que la directrice me convoque. J’éviterais juste de le voir. Jusqu’à ce que je comprenne. On peut devenir proche rapidement. Mais là, nous étions trop proches. Trop rapidement.

- Jun. On devrait redescendre.

Le soleil éclatant est couvert de nuages. La pluie commence à tomber. Le temps s’accorde avec ce que je dis. Il nous pousse à rentrer. Je ne laisse pas le temps à Jun de répondre. S’il le fait, je ne l’écoute pas. Ma main se pose sur la poignée de la porte. Je la clenche dans un bruit sourd. Je ne la franchis pas. J’attends que Jun le fasse. La pluie s’intensifie.
Voir le profil de l'utilisateur



Compose en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas

Lun 29 Juil 2013 - 12:31
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 08/07/2013
Age : 30

Il ne répond pas, il ne bouge pas, j’ai fermé les yeux mais je les rouvre quand il rompt le baiser. Il doit penser que je n’aurais pas dû, pourtant je ne regrette pas, je sais maintenant je suis fixé, tant pis. J’ai mal un peu partout, je suis un idiot, mais tant pis ce qui est fait est fait.

- Beaucoup trop vite.

Oui ça je le savais et j’ai même précipité un peu les choses-là, mais je l’ai fait, je ne regrette pas à quoi bon, j’ai voulus...Essayer, juste une fois, ça n’a pas fonctionné que pouvais-je y faire ? Ce n’était pas comme si je n’étais pas habitué après tout…Ma vie ressemblait énormément à un guide de ce qui ne fallait pas faire, moi je le faisais, ça donnait l’exemple comme ça. Il regarde le ciel puis il me regarde, sa main sur sa nuque, il est gêné, il se tait, enfin il ne dit rien sur ce que j’ai fait, je ne sais pas si j’en suis soulagé ou bien déçus.

- Jun. On devrait redescendre.

Je le regarde toujours, il ne m’entend pas pour ouvrir, qu’est-ce que je dois faire ? J’ai plus envie là, j’en ai marre de lutter. Un orage se prépare, je crois, il se met à pleuvoir, ça ne me gêne pas, j’ai toujours aimé l’orage, il suffit juste d’être un peu prudent, et puis là ce n’est que de la pluie, je regarde un instant le ciel, lui laissant le temps de partir mais quand je rebaisse mon regard il est toujours là, je ne sais pas ce qu’il attend...Moi ? Ça serait étrange non ?

- Vas-y je vais rester un peu.

J’esquisse un faible sourire à quoi bon il ne le voit pas, ma voix est douce, je ne vais pas lui reprocher quoique ce soit, je n’ai pas de raison de le faire, je n’ai jamais reproché à Huo de ne pas m’aimer, pourquoi je le ferais avec Wyatt ? Mais dans le fond était-il vraiment question de ça ? J’en savais rien, j’avais envie d’être seul et je pense que lui aussi.

- Merci pour cette excellente journée. Peut-être qu’on se reverra…Plus tard ?

Ou pas, ça ne tenait qu’à lui, je me détourne m’approchant un peu plus du milieu du toit, je ne redescendrais pas, pas maintenant, je ne vais pas lui faire ça mais je ne peux pas non plus jouer un peu, tant pis je vais rester un peu là, j’attends qu’il parte. Je ferme les yeux, visage tourné vers le ciel. Je suis bien mal en point. J’aimerais m’enfoncer sous terre là. Je voudrais partir, j’en sais rien en fait il y a tellement de choses que je voudrais mais qui semblent m’être refuser.. Pourquoi d’ailleurs ? J’aimerais bien le savoir ça…
Voir le profil de l'utilisateur


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 29 Juil 2013 - 15:17
avatar
Messages : 217
Date d'inscription : 21/06/2013

Jun décide de rester. Je ne lui en veux pas. Je suis soulagé. Je préfère être seul pour le moment. Ce sera plus simple. J’hoche la tête. Il ne le voit pas. Je tire la porte et passe. Juste avant qu’elle ne se referme. Jun rompt le silence.

- Merci pour cette excellente journée. Peut-être qu’on se reverra…Plus tard ?

Je bloque la porte. Je veux lui répondre. J’ai passé une très bonne journée aussi. Même si la fin n’est pas aussi joyeuse qu’espérée. Je me retourne et le regarde. Il observe le ciel. La pluie qui lui tombe dessus. Je souris.

- J’ai passé une très bonne journée. On se reverra. Je t’ai promis de jouer un morceau pour toi.

Je lâche la porte. Elle claque dans mon dos. Je regarde le livre dans ma main. Ce sera pour une autre fois. Je descends les escaliers. Les couloirs sont à moitié vides. Le calme reprend sa place. Je franchis les derniers mètres et entre dans le dortoir.

Je l’observe. Lentement. Je n’y remettrais pas les pieds. Je récupère mon étui. Je vérifie son contenu. Je souris doucement. Tout est là. Je monte les marches du lit. Je place le livre au fond de la valise. Je la prends et la pose sur le sol. Je soupire en refermant la fenêtre. Je n’ai pas envie de m’installer ailleurs. Pourtant j’y suis bien obligé. Je recule et passe la porte. Elle claque. Je soupire et observe le couloir.

Il est vide. Les dortoirs sont bruyants. J’hésite à entrer dans l’un d’eux. Je sais que je ne reverrais pas Jun avant un moment. J’ai un léger pincement au cœur. Je m’arrête devant une porte. Il reste de la place dans celui-ci. Je clenche la porte. J’y entre à reculons. Je prends un polochon en plein visage. Me voilà en enfer.

FIN ♥
Voir le profil de l'utilisateur



Compose en #6699ff
Revenir en haut Aller en bas

 

Le calme avant la tempête. [Jun ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut