Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Des jeux vidéos ? MOUHAHAHA ! JE VAIS TOUS VOUS EXPLOSER !
##   Jeu 8 Aoû 2013 - 0:00

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2942
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

HRP : Non c’est moi qui suis désolée, j’écris des tout petits trucs à la va vite et ça te donne pas d’indices.

Elle adorait danser. Cela était certain, elle aimait ça presque autant qu’elle aimait lire. Franchement, tout le monde la trouvait pataude, on s’attendait souvent à ce que cette intello binoclarde soit nulle en sport… Ce qui était partiellement vrai, mais en grande partie faux. Amoureuse de la gymnastique, elle avait décidé bien avant la mort de ses parents d’apprendre à maitriser son corps. Elle y était parvenue après de gros efforts.

Pourtant, qui s’attendrait à voir un tel dynamisme dans son corps ? En général, elle paraissait pataude, et souvent se complaisait à laisser cette impression. Elle n’avait besoin de prouver à personne qu’elle connaissait son corps, et elle semblait trop souvent une proie facile, alors si elle gardait quelques petits réflexes en réserve…

D’ailleurs là elle s’amusait. Elle hésita un moment entre un morceau de J-pop ou de rock. Le Rock gagne toujours dans ces situations. C’est peut-être moins dynamique que les chorégraphies endiablées des petits japonais. D’une certaine façon le rock était tout aussi dynamique, mais il laissait plus de place à l’improvisation, et bah, elle préférait, ça devrait suffire comme explication. La musique commença, le tempo accéléra assez vite…

En toute sincérité elle oublia complètement l’existence de Michigan. Elle virevoltait en suivant les marques indiquées sur l’écran, mais elle ne se contentait pas d’appuyer là où elle devait le faire pour gagner des points, non, elle se lança dans une chorégraphie improvisé… Et dire que non, jamais elle n’avait foutu les pieds dans une discothèque… Elle oublia le type avec qui elle dansait jusqu’à ce qu’il la pousse dans le décor.

Connard, elle avait de toute manière déjà une bonne avance. Elle lui tire la langue avant de se remettre à danser comme une diablesse. A partir de cet instant elle ne rata plus une note de musique, agrandissant encore un peu l’écart qui les séparait. Dans ton cul troufion. La musique cessa, et il chuta. Sa première réaction fut :

« Si tu simules pour justifier ta défaite, gare à ton cul. »


Sa seconde.

« Merde qu’est-ce que tu as ? J’dois appeler une ambulance ? »


L’inquiétude marquait ses traits, il avait beau être un connard il ne méritait pas la grimace de souffrance comme celle qui barrait son visage. Elle s’agenouilla près de lui.



Des jeux vidéos ? MOUHAHAHA ! JE VAIS TOUS VOUS EXPLOSER ! - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   Mar 3 Sep 2013 - 12:53

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Michigan Carter
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

HRP : Tu rigoles ?! J'ai souffert toute l'Espagne parce que j'avais trop envie de répondre à ce rp (j'avais trop pleins d'idées) ! Avec Michi, la moindre phrase est une source d'inspiration, c'est juste que des fois j'ai pas le moral pour me mettre en colère, c'est tout ^o^

Vous voulez savoir ce qu'il se passait dans ma tête ? C'était une sorte de mélange, style cocktail de soirée détonnant où t'es HS dès le premier verre. En résumé, ça donnait ce genre de trucs : "Putain ce mal de chien-ouf c'est fini-qu'elle musique de merde-comment ça je simule-c'est mignon elle s’inquiète pour moi-rien à foutre-mes côtes~!" Mixez le tout et vous avez mes émotions en boîtes ! Lol... Ça n'a rien de drôle en fait... Je suis plié en deux, devant une fille, je viens de perdre un jeu merdique, j'ai mal au ventre (NON, je n'ai pas mes règles, merde !) et en plus elle s'inquiète pour moi. Ok. Calcul du nombre de point négatifs : 5. Putain je baisse dans mon estime... Mais bon, je m'attribue 450 points positifs en plus, pour remonter le moral ! Vives les augmentations, moi je dis...

« Merde qu’est-ce que tu as ? J’dois appeler une ambulance ? »

Ben oui c'est ça, et puis quoi encore ?! Moi qui vient à peine de sortir de l'hôpital... Je vais mourir, ils vont me tuer avec leurs seringues, de toutes façons ils sont comme les composteurs, le seul truc qu'ils savent faire, c'est des trous ! Dans le corps humain, y'a un risque de tacher ses vêtements de sang, par contre... Vous imaginez mes belles chemises roses tachées ?! Oh l'enfers ! Et puis une AMBULANCE, quoi ! Genre y'en a ici ?! Alors que tout est à porté de mains, ils auraient la place de les foutre où, leurs ambulances ?! Pour faire trois mètres en plus, vu que on voit l'hôpital d'ici ! Ils vont me sortir quoi encore, qu'ils ont des hélicos ?! Non mais faut arrêter de délirer, merde !
Je la regarde en essayant de minimiser ma souffrance. Et plus je la regarde, plus je me dis... Que j'ai encore envie de la faire chier ♥ ! Pourtant elle s'inquiète pour moi et tout... RAF ! (Royal Air Force, yeah~) Non mais vous vous imaginez un peu comme c'est tentant ? Elle est déjà un peu déstabiliser, mais là... Je laisse transparaître toute ma souffrance sur mon visage. Et OUI, ça fait VRAIMENT mal.

_ Tu vois, il y a des gens pire que moi... Comme ceux qui me tabassent pour rien, ou ceux qui ré-ouvrent mes plaies en me faisant danser...

Vas-y, culpabilise ! Sans toi responsable, coupable, tout ce que tu veux ! SUICIDE TOI ! Hm... J'attends avec impatience sa réaction, buvant chacun de ces mouvements. Pendant ce temps, je respire longuement, et la douleur commence à s’effacer lentement...
##   Mar 3 Sep 2013 - 14:12

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2942
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Le pire dans tout ça c’est qu’il a encore le courage le courage de la faire chier. Il ne peut pas dire « j’ai mal aide moi » au lieu de la faire culpabiliser. Sauf qu’elle ne culpabilise pas. Son regard devient froid, accusateur peut être. Elle ne culpabilise pas, elle sait que ce n’est pas sa faute, vraiment ?

« Et moi je connais des gens bien plus con que moi, ceux qui préfèrent relever un défi qui rouvrira leurs blessures plutôt que de déclarer forfait. »


Elle s’accroupit pour être à la hauteur de l’abruti. Elle ne culpabilise pas mais elle s’inquiète. Il a une mauvaise mine, et parlé de blessure ouverte. Ce qui n’est guère réjouissant en langage Ipiu. Elle l’imagine déjà perdre du sang… A-t-il fait péter des points ? Il a subi une opération il y a peu ? Enfin, il ne simule pas la douleur ça c’est sûr. Il est plié en deux sur le sol et trouve encore intelligent d’en rajouter une couche en levant la tête pour la fixer dans les yeux. Quel con. Tant pis pour ta gueule patate, moi j’appelle les secours.

« Oui allo ? Un jeune homme viens de s’effondrer devant moi, …, non il n’est pas dans le coma, …, oui il est conscient, il est cloué au sol par la douleur. … Il se nomme Michigan Carter, nous sommes dans la salle d’arcade, …, oui je vous attends.»


Elle regarde l'autre empaffé en raccrochant.

« T’es vraiment maso tu sais ? Con et maso, chouette comme mélange. Mélange qui risque de t'exploser à la gueule si tu refuses d'aller à l'hosto. »

Il se tient les côtes et semble vraiment mal. Elle ne sait pas quoi faire, et les gens s’attroupent autour d’eux. Il ne semble pas avoir envie de foutre les pieds à l’hôpital. Il y aurait moins de témoins tu n’aurais qu’à l’assommer et tu n’aurais plus rien à foutre de ce qu’il désire. Oui, mais ils sont dans une salle comble. Quelqu’un approche et fait mine d’aider Michigan à se relever. Ipiu s’interpose. Quel con.

« On t’as jamais appris qu’on ne devait pas bouger quelqu’un après un accident avant que les secours arrivent ? Maintenant si. Mais vas-y je t’en prie, aggrave son cas. »


Tu le touches et tu pourras avoir sur la conscience la perforation de ses poumons, une hémorragie interne qui le tuerait sans doute avant l’arrivée des secours. Scoliose, tel est le mot qui pulse dans la tête d’Ipiu, venu d’elle ne sait trop où. D’Henrietta sans aucun doute. Cela elle ne sait pas, elle s’étonne juste de comprendre un peu de ce qu’il se passe.



Des jeux vidéos ? MOUHAHAHA ! JE VAIS TOUS VOUS EXPLOSER ! - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   Mer 4 Sep 2013 - 15:38

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Michigan Carter
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

Ho shit ! Sérieux ça fait chier quoi ! Elle prend même pas la mouche ! (Expression particulièrement pourri si on prend tout au pied de la lettre. A QUOI CA SERT DE PRENDRE UNE MOUCHE, MERDE ?! Faut plutôt leur taper sur la gueule !) Et en plus je peux même pas lui répondre ! Merdeeeeeee ! 

« Et moi je connais des gens bien plus con que moi, ceux qui préfèrent relever un défi qui rouvrira leurs blessures plutôt que de déclarer forfait. »

_ Ça s'appelle l'honneur ! Mais évidemment quand on en a pas...



Ho putain c'était quoi cette voix ?! Moi qui était en train de penser que je suis un héros de pas avoir flanché avant la fin, je me retrouve avec une voix de clodo du troisième âge ! Mais quel monde de merde, je vous jure ! Elle saisit un téléphone, tandis que la foule s’amassait. Ah non pas ça, tout mais pas ça ! Je veux pas aller à l'hôpital, j'ai plus rien à y faire, et je suis sur que les infirmières vont vouloir se venger de ce que j'ai fait la dernière fois... N'empêche que c'était trop marrant, elles ont pas pu finir leur nuit et y'en a une qui a failli commettre une faute professionnelle parce que je l'avais... oui, enfermé, y'a pas d'autre mot, dans un placard. Mais lâche ce téléphone, merde ! Et vous, partez, vous regardez quoi ?!

« Oui allo ? Un jeune homme viens de s’effondrer devant moi, …, non il n’est pas dans le coma, …, oui il est conscient, il est cloué au sol par la douleur. … Il se nomme Michigan Carter, nous sommes dans la salle d’arcade, …, oui je vous attends.»

Bon ça va, elle a donné mon nom, ça me rassure. Je hoche la tête et lui sourit.


« T’es vraiment maso tu sais ? Con et maso, chouette comme mélange. Mélange qui risque de t'exploser à la gueule si tu refuses d'aller à l'hosto. »


Je sourit encore plus, c'est presque démentiel, j'y peux rien. Elle a pas l'air de comprendre... Je m'en tape bien de mourir de toutes façons. Vivre, c'est pas officiellement dans mes projets. Aujourd'hui je la rencontre, et demain ? Bah je sais pas. Si on me demandait ce que je ferais demain, je saurais pas répondre. Si je me réveille à l'hôpital, je partirais, et c'est tout. Pas parce que j'ai autre chose à faire, juste pour partir.
Un gars s'approche de moi. Ben dis donc ! Plutôt beau gosse le mec ! Il essaye de me soulever avec des mots rassurants (rien à foutre, tu peux te les garder ça par contre), et LA ! L'autre folle s'interpose ! Non mais hé ! C'est pas sur toi qu'il a flashé, ok ?! Houla le délire de merde~... Je suis un peu fatigué, je crois. Même très crevé, en fait... J'ai même plus envie de m'énerver, la journée est finie ! Extinction des feux !


_ Pas la peine de te donner autant de mal, la fille. Ils viendront pas. Ils ont un trop mauvais souvenir de mon dernier séjour à l'hôpital...


Je respire un bon coup. Comme quand il faut se relever après un tabassage, c'est pareil. Et ça, j'en ai connu une paire... En expirant, je me relève doucement. Une fois debout, j'inspire en fermant les yeux. Si ça fait mal ? HO PUTAIN OUAIS, UN MAX ! J'ouvre ma chemise (attention les filles, sexy party ! Nan, j'déconne...) et passe un doigt en dessous de mon corset. Je tapote doucement mon ventre. Par trois fois, ça me cause une douleur de chien. Mais c'est pas pété. Enfin re-pété, plutôt...
Je fais la grimace en refermant ma chemise.


_ Trois fêlées, ça va, ça pourrait être pire... Au moins mes poumons sont plus en danger, rien n'a bougé...


Ouais, j'avais moyennement apprécié le sang dans les poumons la dernière fois, quand même... Camus, je te hais ! Mais bon je crois qu'il le sait, maintenant... En réalité, j'ai une certaine conscience de ce qui se passe dans mon corps. A cause du nombre de fois où on m'a tapé dessus ? Peut-être, allez savoir... Bon, c'est pas tout mais... Je m'étire en levant bien les bras au ciel. Inutile de préciser comme ça fait mal, je crois que je vais tomber dans les pommes... Mais aussitôt les bras baissés, je me sens mieux.
Je me retourne vers Ipiu, étonné qu'elle n'ai fait aucune démarche pour m'en empêcher (ou alors j'ai pas entendu, ça arrive, même aux plus écoutant comme moi...).


_ Alors ? On fait quoi maintenant ? Non parce que j'ai pas l'intention de les attendre trois milles ans... On rejoue ?


En vrai, c'est juste de la provocation. J'ai pas la force de rejouer, sûrement pas. Mais de la foutre en rogne, ça je peux encore le faire...
Aïe.


HRP : Je précise que, même si c'est rare, il est possible de ne ressentir aucune douleur en ayant une côte fêlée. C'est arrivée à une de mes amies, et c'est assez... spécial...
##   Jeu 3 Oct 2013 - 22:06

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2942
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

« L’honneur mon choux ça nous grandit, là tu te rabaisses. »

Le surnom est venu trop vite. Tant pis. Ce n’est pas impromptu, et de toute manière il ne mérite pas de traitement de faveur. Il est dans la merde, et il cherche encore à creuser. Quelque part Henrica n’a qu’une envie c’est de se casser et de le laisser se débrouiller, il serait tellement facile de l’oublier, de gommer de sa mémoire et d’avancer. Seulement Ipiu n’est pas d’accord, elle ne peut laisser un type aussi con qu’il soit.

Il se relève seul. TES COTES PUTAIN DE MERDE ! Ipiu ferme les yeux. Elle ne veut pas voir le moment où il va s’écrouler. C’est puéril mais elle pense que si elle ferme les yeux tout va bien se passer. Et… tout se passera bien. Il se lève, et parle, à ses mots elle comprend qu’il a foutu le waille dans un hosto… Elle serait bizarrement choquée qu’il y ait plus d’un hôpital à Terrae.

Il tâte ses côtes, il fait le constat. Glorieux. Il semble que tout va bien. Ou du moins qu’il est encore assez en forme pour continuer à jouer. Qu’il est con. Elle lève les yeux au ciel. Henrica lui souffle de lui pêter les genoux et de le trainer dans une ambulance. Cependant il n’y a que trop de monde, et d’ailleurs dans ce monde qui se disperse, un homme la regarde avec un soupçon de « connasse lui tu le laisses faire ! » Ce à quoi elle dirait « il vaut mieux que tu ne sois pas responsable de son aller à l’hôpital. Tu le vivrais très mal. » Ce qu’elle ne fera pas.

Ipiu suit Michigan dans son délire, ou plutôt elle lui sert de nounou jusqu’à ce qu’un infirmier musclé veuille bien le foutre dans une ambulance pour elle.

« J’ai choisi le dernier jeu à toi ! »


Elle le laisse se décider, ils commencent à jouer. Elle attend qu’ils soient en plein milieu de partie pour lancer, pas vraiment innocemment.

« Tu veux mourir ? »


Comment elle pourrait y mettre plus de formes ?

[HRP : désolée j’ai voulu mettre deux post en un au cas ou j’oublierais… d’ici que je retouche un clavier…]



Des jeux vidéos ? MOUHAHAHA ! JE VAIS TOUS VOUS EXPLOSER ! - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   Lun 21 Oct 2013 - 10:25

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Michigan Carter
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

HRP : Moi aussi je suis en retard, t'inquiète ! ^o^

NON MAIS SÉRIEUX J'Y CROIS PAS ?! Et en plus elle me fait recommencer ?! Genre elle a pas vu mon état ?!? Bon, c'est pas comme si je lui avais pas suggéré l'idée, c'est pas faux, mais quand même quoi ! C'était pas censé être une meuf qui s'inquiète pour la vie d’autrui ? Non mais ça va pas si ma victime se retourne contre moi, ça va PAS DU TOUT, MÊME ! Bon, avantage, elle me laisse choisir le jeu. Je regarde autour de moi. Loin de moi l'idée de VOULOIR LA PULVÉRISER, bien sûr, mais bon, je me connais, quand même... Profitons du fait que j'ai pas trop mal et que j'ai un corset, ok ? Je lui montre le puching-ball avec un grand sourire. Même dans mon état, ma force est supérieur à la sienne. Suffit de nous comparer physiquement pour le voir. Mon sourire devient dément alors que je m'approche du jeu pour y glisser un jeton.

_ Sache que je ne choisirais jamais un jeu auquel je risquerais de perdre.

Oui, j'ai aucune morale, vous allez pas me dire que c'est nouveau ? Je choisis toujours la facilité, sauf quand j'ai pas le choix. Je préfère martyriser les gens faibles, c'est plus facile, mais il se trouve que des fois je tombe sur des sacrés morceaux, genre Camus. Ou Alexander. Ou l'autre meuf avec qui je me suis friter... BREF, je suis juste un putain de malchanceux ! Alors pour une fois que j'ai l'occasion d'avoir une proie plus ou moins facile, on va pas me faire croire que c'est quelques côtes pétées qui vont m'empêcher de m'amuser quand même ! Je suis plus collant qu'une sangsue ! Je vais tous vous sucer jusqu'à ce que vous séchiez comme des piments, NIARK NIARK NIARK ! (l'auteure s'excuse si sa phrase a un côté tendancieux, c'était pas fait exprès, mais elle a la grosse flemme de mettre autre chose) Non mais qu'est ce qu'elle vient foutre encore comme commentaires l'autre conne ?! 
Je lui laisse lancer le premier coup, je suis galant ! -non je déconne, en vrai c'est juste pour savourer ma victoire pleinement-.
Au bout de la moitié des coups autorisés, elle me lance un sourire.

« Tu veux mourir ? »


Oui ! Non, attends... En fait oui quand même. Mais c'est vrai que taper dans ce truc ça fait quand même vachement mal. Je faisais attention au début à pas trop être dans l'axe de ma colonne quand je frappe -sinon je risque de la déplacer et là ce serait vraiment la merde-, mais finalement, vous savez quoi ? J'EN AI RIEN A FOUTRE ! Vous croyez qu'être en fauteuil roulant ça empêche de faire des conneries ?! Que dalle ! Et vous croyez que mort je vais vous laissez tranquille ?! Vous rêvez les gens !
J'arme mon poing et me concentre. J'inspire... Et envoie mon poing de toutes mes forces vers la machine. Je ne le sens même pas heurter le cuir de la ball. Comme si elle se pliait à ma volonté. Elle va percuter la machine avec un bruit sourd, et revient. Je l'arrête du plat de la main. Je regarde le score. La machine fait des drôles de lumières et indique ----. Ha ha ha ! C'est pas solide ces machins. 
HOOOOO PUTAIN ! Je ressent une vive douleur dans le bras et le dos, digne d'un millier de portes s'étant claquées dessus. Je me mord la lèvre au sang. Mes oreilles bourdonnes. Putain je suis con. Mes yeux se floutent. Je respire... C'est bon, c'est passager... Je sens un goût salé dans ma bouche. Tout va bien, c'est que ma lèvre. Tout va bien... Je ferme les yeux me plie en deux. Ok... J'entend vaguement des sirènes... Des sirènes ?! Et merde !
Je me redresse comme je peux. Je regarde Ipiu. Cette connasse. Elle faisait uniquement ça pour attendre les secours. J'aurais dû m'en douter, je suis con ! Je respire haut et fort. Je la regarde.

_ J'ai gagné.

Je me retourne et commence à partir. Ce serait con que les infirmiers me choppe... Un peu plus et je vais finir en camisole...
##   Ven 20 Déc 2013 - 10:10

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2942
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Il choisit le puching ball. Henrica sourit dans l’esprit d’Ipiu. Non, il ne gagnerait pas si elle n’avait pas envie de perdre. Ipiu est forte, la gym l’a musclée. Elle n’est pas la frêle jeune fille qu’elle parait être. Ipiu est forte, mais Henrica l’est encore plus. De plus elle a appris à placer son corps pour envoyer des coups forts, ou son poids et son élan rendaient l’impact bien plus douloureux. Elle s’est usée les doigts pendant des heures sur des puchings balls… puis sur des sacs de viandes… Parfois encore en mouvement… Mais de cela elle ne montrera rien. Ipiu n’a pas cette puissance. Elle frappe le sac de cuir avec la puissance d’une bonne gifle, celle qui remet l’esprit plus que les dents en place.

Elle regarde ses doigts rougis par l’impact. Un peu surprise à vrai dire, elle n’a pas souvenir d’avoir jamais frappé quelque chose de si dur. Puis vient le tour de l’autre abruti. Qui ne se prive pas, et BIM ! Crétin. Ton dos. Elle ne dit rien. Elle attend les secours, non elle entend les secours maintenant. Sauf que lui aussi les entend. Il décide de se carapater la queue hors des jambes et en fanfaronnant.

Ce qu’elle n’a pas l’intention de laisser faire. Un cas perdu comme lui ne devrait jamais tomber sur un cas perdu comme elle. Profondément désintéressée et prête à faire n’importe quoi pour les autres, même si les autres pensent qu’elle fait les mauvais choix…

« Et j’ai pas droit à une revanche je présume ? »


Visiblement non. Elle le contourne et se plante devant lui, écartant légèrement les jambes pour être stable, prête à l’empêcher de passer.

« Ca valait le coup d’essayer… Je te laisse deux choix, celui qui m’arrangerait le plus serait que tu essayes de forcer le passage et que tu te conduises comme le crétin que tu es, je suis persuadée que dans l’état où tu es je peux t’empêcher facilement de sortir de cette salle d’arcades… Soit tu peux être un gentil garçon et attendre les secours… »

Non, il ne marchera pas. Il est trop con pour ça. Il faut qu’Ipiu en rajoute une couche…

« Si tu es un bon garçon j’accepte de réaliser l’une de tes demandes, quelle qu’elle soit, si elle est réalisable par mes soins. »


Elle s’attendait plus ou moins que la demande soit de fermer sa gueule… Elle n’avait pas encore réalisé que ce type était un malade… Non, en fait cela elle l’avait réalisé, et justement elle espérait que l’idée de lui faire faire une connerie tellement drôle à ses yeux lui donnerait envie de ester et de jouer un peu aux dépends de la petite Ipiu… Seulement elle n’était pas assez vicieuse pour voir ce qu’il était capable d’imaginer !



Des jeux vidéos ? MOUHAHAHA ! JE VAIS TOUS VOUS EXPLOSER ! - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   Sam 21 Déc 2013 - 22:29

Personnage ~
► Âge : 20 ans. C'est pas ça qui m'empêche de boire...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Michigan Carter
Messages : 348
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 22
Emploi/loisirs : ♪ Tous les matins j'fais chier les gens, ça m'purifie, c'est important~ ! ♪
Humeur : La mienne, l'unique, la plus parfaite, quoi !

HRP : OMG mais t'es folle O.o

NON, pas de revanche ! NON, pas de petits discours inutiles, J'AI L'AIR D'AVOIR LE TEMPS POUR CA ?!? Tiens, elle pique ma curiosité, là ! Pourquoi elle veut que je passe ? Elle croit peut-être qu'elle va pouvoir m'arrêter avec ses petits bras ? Trop meugnon !NON PUTAIN C'EST PAS MIGNON ! C'est juste le cliché super kitch de la meuf qui donne tout pour un parfait inconnu, pour aider... Ho mon Dieu on va tous mourir de ta charité, MAINTENANT DÉGAGES DU CHEMIN ! Non mais elle est vraiment décidée à ne pas bouger son cul ou je rêve ?! 
"Gentil garçon" ?!? Je souris. Hola là elle va morfler. Me traiter de gentils garçon c'est faire un câlin à un dragon. Comme Sixtine. MOI ? Gentil garçon ? DE 1, je suis pas GENTIL, et DE 2, je suis pas un GARÇON ! Je suis un putain de BEAU MEC SEXY, pas un être braillard et con comme ses pieds, OK ?! Elle vient de faire une déclaration de guerre à l'esprit tordu qui est en moi, à Michigan Carter, le maître en manipulation, le fils du dirigeant du Kansas qui a passé son enfance à détruire des gens psychologiquement, à cet être là, elle vient de provoquer la guerre. Viens, petite puce, viens sur mes genoux que je t'écrase comme l'insecte que tu es ! 
Moi, aller à l'hôpital ? Ben non, ça marche pas comme ça. C'est pas l'énervement d'une pseudo adolescente qui va m'attendrir, désolé ! Et non en fait, pas désolé du tout ! Pourquoi aller là bas, hein ? Pour me faire soigner par des gens qui ne rêvent que de me voir crever ? Et me retrouver encore devant cette chaise vide ? Très peu pour moi, la blonde ! (OUI PUTAIN JE SAIS QU'ELLE EST PAS BLONDE !)
Je tente de forcer le passage quand...

« Si tu es un bon garçon j’accepte de réaliser l’une de tes demandes, quelle qu’elle soit, si elle est réalisable par mes soins. »

Je m'immobilise. Je n'en reviens pas. Je suis en train d'halluciner, c'est pas possible. Cette meuf me provoque, et après elle me dit qu'elle fait ce que je veux. Non mais y'a trop de maso dans le coin. MAIS VOUS AVEZ TOUS PÉTÉ UN PUTAIN DE BOULON OU QUOI ?!? C'est pas possible d'avoir autant d'araignées au plafond, ça devrait être interdit ! Non mais vous vous rendez compte de la demande, sérieux ?!? Je suis sûr et certain que si je lui annonçais ne serait-ce qu'une seule des idées qui me passent par la tête, elle serait humiliée à vie. Soyons gentils, jouons l'étonnement. Intéressé ? Moi ? Meuh non allons, c'est pas mon genre !
Mon sourire se fait plus grand et plus sadique. Je m'approche d'elle en tentant d'ignorer la douleur. Je lui saisis le visage.

_ Quelle qu'elle soit ? Tu es sûre ?

Je fais une pause, pour profiter de son visage, son expression intérieur, à l'imaginer ce que je vais bien pouvoir lui faire. Son expression quand elle commence à comprendre qui elle a en face d'elle. Et oui, des idées j'en ai des tonnes, ça en déborde par tous les trous, tellement que je pourrais en pleurer. Mais allez savoir pourquoi, j'ai juste envie de la torturer au long terme. Je sens qu'une fille capable de balancer des âneries pareils, je vais pas m'en servir qu'une seule fois, ho que non !
Je fais mine de réfléchir.

_ Je pourrais te demander... De diffuser des photos de toi nue, ou de rompre tous contacts avec une personne à laquelle tu tiens... Ou je pourrais te demander d'arrêter de manger. Ou de me procurer des dossiers compromettants sur quelques ennemis que j'ai ici... Mais évidemment, tu y as déjà pensé, pas vrai ?

Non, je suis sûr que non. Parce qu'ici on devrait être débarrassé des gens comme moi. C'est sûrement ce que tout le monde pense. Malheureusement je suis toujours en vie, et toujours devant elle de surcroît. Et sûrement pas prêt à la lâcher. Je lâche par contre son petit minois pour prendre du recul, mon sourire devenant de plus en plus affreux.

_ Mais je suis un être clément et généreux. Je vais aller dans cet hôpital, et je vais attendre d'être sorti guéri, ça te va ?

Laissons lui une seconde l'espoir que je ne demande rien en échange. Une seule seconde.

_ Je prend beaucoup sur moi, tu sais. Ma récompense sera au niveau de mes efforts. Ma demande est celle là : à partir d'aujourd'hui, où que l'on se croise, tu me seras éternellement redevable de ne pas avoir fait de demande affreuse à ton égard alors que j'en avais le droit. Par redevable, j'entend que tu devras m'être polie, agréable et devras me servir.

Je souris de plus belle alors que les ambulanciers débarquaient dans la pièce. Je les pris à témoins de son engagement. Je regardait le brancard et m'assis dedans avec une grimace.

_ Content de t'avoir connu, ma chère petite Ipiu ♥ J'espère qu'on se reverra bientôt.
##   Dim 22 Déc 2013 - 11:45

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2942
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

_ Quelle qu'elle soit ? Tu es sûre ?

Le regard d’Ipiu restait assuré. Elle acquiesça. Elle savait qu’elle était folle de se mettre dans une merde pareille. Et Henrietta savait qu’elle prenait des risques à ne pas freiner les idées d’Ipiu…  Mais il avait marché et pour la fille à tresses c’était tout ce qui comptait, qu’il marche. Elle assumerait plus tard.

« Fais moi plaisir.  Sois créatif, ne me déçois pas. »


Bizarrement elle s’attendait à pire… Tout ce qu’il proposait elle y avait pensé. Des photos d’elle nue ? Qu’en avait-elle bien a faire, elle assumait son corps, et si elle ne prenait aucun plaisir à le dévoiler, elle n’avait pas honte de le faire. Elle n’était pas japonaise, et sa timidité était plus une carapace qu’autre chose.  

Par contre il faudrait dissimuler mon tatouage sous une bonne couche de fond de teint. Mais c’est faisable…

Rompre tout lien avec quelqu’un qu’elle aimait… Elle n’avait plus personne de tel, et cela rendait cette tâche impossible à réaliser par ses soins… Cela dit-il ne le savait pas, et elle pourrait très bien jouer la comédie… Ce qu’Ipiu ne ferait pas, elle ne trichait jamais. Elle n’en était pas capable. Ou plutôt cela la répugnait trop.

Se procurer des dossiers compromettant pourrait être facile… Mais il serait sans doute plus facile de mettre les dis ennemis dans des positions compromettantes… Ca il n’y avait pas songé, il préférait fouiller leur passé plutôt que de les mettre dans la merde… Il n’était pas si tordu que ça. Elle avait rencontré pire…  Elle aurait sans doute fait pire. Mais bon.

Se priver de nourriture ? Ca s’était presque intelligent, mais elle savait qu’elle pouvait le faire, ici, on ne la laisserait pas mourir. Elle finirait sans doute sa vie dans un hôpital psychiatrique… Sustenté par intraveineuse. C’était l’idée la plus diabolique qu’il ait eu… Peut-être pas la plus dégradante, mais bon. Elle lui aurait mis une note de sept sur dix. Elle aurait sans doute attribué la même note s’il lui avait demandé de se trancher les veines ou de sauter de je ne sais quel bâtiment haut de Terrae. Il y avait bien pire que cela dans la vie. Il aurait pu lui imposer tellement de choses qu’elle ne pouvait qu’être soulagé qu’l n’ait qu’une seule demande.

Qu’il gâcha bêtement… Il était en train de partir victorieux après sa demande, les ambulanciers étaient là… tout finissait bien pour lui. Elle sourit. Il l’avait sous-estimé, et elle avait eu ce qu’elle voulait. Elle lui lança bien fort pour qu’il l’entende avant de monter dans l’ambulance :

« Ca fait trois faveurs… Mais je suis d’humeur magnanime, je te laisse jusqu’à notre prochaine rencontre pour décider, tu veux que je sois polie, agréable ou si je devrais te servir…  A très bientôt mon cher. »


Et elle disparut dans la foule.



Des jeux vidéos ? MOUHAHAHA ! JE VAIS TOUS VOUS EXPLOSER ! - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Des jeux vidéos ? MOUHAHAHA ! JE VAIS TOUS VOUS EXPLOSER !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Loisirs. :: Salle d'arcade.
Aller à la page : Précédent  1, 2