Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Oh une araignée! [libre]
Sam 16 Avr 2011 - 23:22
avatar
Invité

Cours de Terrae, début d'après-midi


Un garçon avisa un coin d'herbe et s'y laissa tomber dans un soupir de soulagement. Cela faisait près d'une semaine qu'il avait franchit le portail de l'établissement poussé par le besoin de prendre du recul avec son ancienne vie, et il se demandait encore dans quoi il avait mi les pieds. Chaque jour il découvrait de nouveaux endroits et il s'était déjà perdu plusieurs fois. Comment Tokyo pouvait abriter un campus de cette taille et empêcher les gens d'y entrer? Outre l'école il y avait toute la zone extérieure qui comprenait un grand parc naturel... par ailleurs si le garçon avait bien compris, l'entrée était réservée au personnel et aux élèves. Lui même était déjà passé devant les grilles du domaine autrefois sans vraiment y accorder de grande importance. Malgré ce que racontaient les médias sur cet endroit, il ne croyait pas en l'existence de la magie ou de puissances surnaturelles.
Dans une énième tentative, Takeru avait essayé de faire le tour des lieux à l'aide du plan qu'il tenait à la main et avait finit par revenir dans la cours de l'école, un endroit jolie et plutôt calme.
Le jeune homme retira ses lunettes de soleil et ébouriffa ses cheveux avec sa main. Le temps était agréable, la température idéale; il faisait même plutôt chaud au soleil. Takeru fit coulisser la fermeture de son gilet et le retira, ce qui eut pour effet de dévoiler un t-shirt blanc immaculé et une chaîne en argent. Il remit ses lunettes et étira ses muscles meurtries en regrettant la présence de son ex copine qui -en dépit de ses défauts- avait l'avantage de savoir très bien masser. Y avait-il de jolies demoiselles ici?
D'après le master qui s'était occupé de son inscription, les élèves étaient de diverses nationalités. Cependant un point commun les réunissaient ici...

Le musicien s'allongea dans l'herbe et observa les nuages sceptique. Des pouvoirs magiques hein? Est-ce qu'ils essayaient de faire avaler cette histoire aux gens pour attirer de nouveaux élèves? Pour l'opinion, Terrae était l'endroit mystérieux par excellence. Le garçon se demandait ce qu'il faisait là à cet instant, plutôt que d'être en train de se promener à Shibuya ou dans un autre quartier qu'il fréquentait d'ordinaire. Il avait intégré l'établissement qui avait fait coulé le plus d'encre au Japon, et faisait à présent parti de ces personnes que les gens "normaux" (lui même il n'y a pas si longtemps) qualifiaient de bizarres.

Moi en tout cas je n'ai aucun pouvoir, songea t-il. Soit ils m'ont fait intégrer Terrae par erreur, soit cette histoire de magie est un gros canular. Mais bon, au moins ici les mecs ne me tourneront pas autour pour se faire bien voir des filles c'est pas plus mal.

Takeru se demandait à quoi ressemblait les cours ici. A son arrivée le master lui avait assigné une chambre et conseillé de se familiariser avec le site et lui avait dit qu'on viendrait le chercher quand il serait près. L'ennui c'est qu'il n'avait aucune idée de quand et comment il serait "prêt".
Au loin il entendit une conversation et des rires. Les voix se rapprochèrent puis allèrent décrescendo peu à peu sans qu'il aperçoive les propriétaires. Le guitariste se redressa sur un coude et sortit une feuille et un crayon de sa poche. C'était une habitude qu'il avait prit de retranscrire les sentiments et les phrases qui lui traversaient l'esprit; c'est ainsi qu'il composait la plupart de ses chansons. Il décrivit l'arrivée d'un individus dans un autre monde, où les objets seraient démesurés et les sons retentiraient en écho... où tout ce qu'il connaitrait ne deviendrait plus qu'un souvenir.


Curieux de voir si sa chanson était exploitable il se mit à chantonner un air sans se préoccuper de savoir s'il était seul ou pas. Il s'arrêta au milieu de sa chanson pour regarder passer avec une certaine curiosité un papillon jaune... à quand cela remontait-il la dernière fois où il en avait vu un? Certainement pas à Tokyo. Son regard se perdit dans le vague avec le voyage de la petite créature, puis revient sur sa feuille quand celui ci disparut derrière un buisson. C'est là qu'il remarqua qu'une araignée était en train d'escalader son bras et il se releva en poussant un cris. Incapable de la lâcher du regard, pétrifié, il se mit à prier on ne sait quel dieu pour qu'elle s'en aille sans le mordre.
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 21 Avr 2011 - 13:56
avatar
Masculin

Messages : 1629
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

[Troisième personne hein?]

Ce matin Bito c'était entrainé quelques heures au gymnase jusqu'en début d'après midi où son ventre commença à lui réclamer le casse croute.
Cet entrainement, était entrainement physique comme à son habitude et non un qui concerne ses pouvoirs, sinon il serait aller à la salle d'entrainement. D'ailleurs, il ne maitrisait pas vraiment ses pouvoirs qui lui permettait de contrôler la foudre et de se téléporter...

Il était dans les alentours de 13h et le jeune homme passait par la cour, une serviette sur l'épaule accompagné d'un sandwich au Chorizo/Mayonnaise concocté par ses soins. Il se rappela alors, pendant sa route, la fois où il avait faillit blesser Akari à cause d'un éclair qui était accidentellement sortit du bout de son doigt. Enfaite, ce souvenir pourrait être la seule motivation qu'il ait pour apprendre à les maitriser, car jusqu'à maintenant il n'en avait pas vu l'utilité.

Bref, ce qui comptait pour l'instant c'était le sandwich et non le reste... la bouffe passe avant tout! Il se décida alors de se poser sur un banc de la cour pour savourer son fameux sandwich, mais un truc attira son attention.
Ce truc était enfaite un type non loin de lui qui s'était mis étrangement à bondir sur place en criant puis en imitant une statue. Étrange personnage... Bito décida à l'approcher après deux longues minutes à le regarder qui ne bougeait pas d'un pouce.
Arrivé à peu près à un mètre du mec statue, je me mis à le dévisager. Ca devait surement être un mec comme dans les rues piétonne qui imite une statue juste pour avoir des tunes.
Le garçon brun plongea alors sa main dans une poche arrière de son jean et lui jeta une pièce de monnaie aux pieds comme à un clochard.


C'est bon tu peux t'arrêter maintenant...

En y regardant de plus prêt, Bito s'aperçut que le mec avait l'air plutôt effrayé. Il suivit alors le regard du blond bizarre -Ils sont louche ces blonds- et finit par voir cette minuscule araignée qui se promenait sur son bras. Il approcha donc sa main de l’araignée et l'envoya valsée avec une pichenette. Maintenant voyons voir si notre statue bouge de nouveau.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 21 Avr 2011 - 23:52
avatar
Invité

Paralysé à cause d'un misérable insecte, le blond espérait de toute ses forces que l'araignée allait s'en aller sans causer de dégât. Mais les choses n'allaient pas se passer de cette manière...
Cette phobie remontait à une période de son enfance, de nombreuses années avant. A l'époque, il ignorait que les morsures de ces petites créatures avaient la particularité de pouvoir le tuer. C'est après en avoir fait la tragique expérience qu'il avait découvert son allergie au venin et il en avait réchappait de peu. Depuis ce jour il avait une peur terrible de ces bestioles. Mais passons.
Plongé dans ses pensées, Takeru entendit un vague bruit de pas dans son dos
mais il ne s'en soucia pas. Ce n'est que lorsque la silhouette d'un garçon entra dans son champ de vision qu'il prit conscience de la présence étrangère. Manque de chance ses membres étaient paralysés. Il prit une profonde inspiration et essaya de décontracter ses muscles pour reprendre une contenance, comprenant parfaitement la position ridicule dans laquelle il se trouvait. Il essaya de baisser le bras très lentement l'air de rien. C'est alors que le jeune homme vit passer un objet brillant qui tomba par terre dans un bruit étouffer par l'herbe.


<< Ce mec... >> Songea t-il en serrant les dents.

Comble d'ironie, ce fut ce même type qui s'était foutu de lui en lui balançant une pièce qui venait de le délivrer de son calvaire. En un instant Takeru sentit la pression quitter son corps et il soupira bruyamment. Il se baissa alors et ramassa la pièce et lui adressant un regard partagé entre la colère d'avoir été considéré comme une distraction au point de se voir offrir de l'argent et une certaine reconnaissance pour l'avoir débarrassé de l'araignée.
Au final il lui fourra ses yens dans la main et le gratifia d'un remerciement rapide. Puis, désireux d'oublier ce tragique et humiliant passage de sa vie il tourna les talons et commença à partir. Mais il se stoppa d'un coup en étouffant un juron. Il n'avait eu que très peu d'occasion de rencontrer des élèves de Terrae depuis qu'il était arrivé et il fallait qu'il comprenne sur cette légende qui tournait autour de l'établissement à propos de la magie était justifié ou non... autrement dit il n'obtiendrait rien s'il fuyait comme ça.
Agacé, Takeru fit volte face et se rapprocha de l'inconnu.

-
Euh... salut, commença t-il. Je m'appelle Shiro Takeru, et je viens de m'inscrire à Terrae. Est-ce que tu es là depuis longtemps?
Revenir en haut Aller en bas

Sam 23 Avr 2011 - 11:35
avatar
Masculin

Messages : 1629
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Bito regarda comme un ahuri le mec blond lui tourner le dos. Il cligna plusieurs des yeux en restant sur place pour voir si le mec ne s'était pas mis encore une fois à lui faire un petit spectacle... Qui sait, ce jeune homme allait peut-être tenter de lui faire le coup de la glace comme les mimes le font si bien.
Malheureusement les attentes de Bito ne furent comblés, en même temps il lui le manquait son maquillage à ce mime débutant!
C'est là que notre cher artiste... ou comédien... ou un truque dans le genre, revint vers lui pour lui parler comme quelqu'un de tout à fait normal: C'est à dire un salut et une présentation.
Bito resta quand même planté là comme un con à le regarder avec de gros yeux, son sandwich dégoulinant de mayonnaise dans ses mains. D'ailleurs il y en avait un peu qui était tomber sur la chaussure du blond, mais espérons qu'il n'ait rien vu...

Après l'avoir bien regardé comme si il avait affaire à un extra terrestre, notre "héros" brun décida enfin d'ouvrir la bouche pour répondre à ce Shiro Takeru, tout en lui tendant sa main pleine de mayonnaise pour qu'il la serre.


Ah intéressant... Euh je veux dire salut, moi c'est Bito mais tu peux m'appeler "El magnifico". Lui répondit-il avec un grand sourire.

Eh oui, Bito ne manquait pas une occasion pour s'autoproclamer "El magnifico". A force peut-être qu'un jour quelqu'un l’appellera comme ça...
Bref, Bito n'avait pas encore répondu à la question de ce Takeru. Celui-ci lui avait demandé depuis combien de temps il était ici, sauf que que lui même, il n'en savait rien. Il n'avait jamais pensé à compter combien de semaines ou de mois il avait passé déjà ici. Il se mit alors à compter sur ses doigts par rapport à la date d'aujourd'hui et la date de son arrivée.
Enfin, il ne se rappelait pas vraiment de la date à laquelle il était arrivé, juste qu'il faisait bien froid et qu'il neigeait encore. Donc on pouvait dire entre fin Décembre et début Janvier.


A peu près 4 mois je pense. Il marqua ensuite une pause pour lui poser une question par rapport à tout à l'heure. Tu étais clown avant d'arriver ici toi, non?
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Ven 13 Mai 2011 - 1:08
avatar
Invité

[HS: dsl pour le retard, entre les vacances et les exams j'ai été pas mal occupée]

Après l'avoir dévisagé un moment d'une étrange manière, le brun avait finalement décidé de lui tendre la main en geste probablement d'amitié. Takeru lui répondit par un geste similaire en veillant toutefois à ne pas toucher les zones trop atteintes par la mayonnaise; non pas qu'il n'aimait pas les sauces sucrées, mais il les préférait dans un sandwich ou avec des frites. Son vis à vis se présenta à lui et le surnom amusa le blond.

-El magnifico, toute modestie mise à part n'est- ce pas? Le chambra t'il avec un sourire en coin.

Ce type avait de l'humour, un bon point. Ou alors il ne se prenait pas pour n'importe quoi, ce qui était plus dommageable. En attendant il lui répondit qu'il était là depuis environs quatre mois. Ce n'était pas énorme sur l'échelle d'une scolarité, mais ce n'était pas rien non plus. Peut-être que l'expérience de Bito lui permettrait d'en apprendre plus sur cet établissement; ce serait toujours mieux d'attendre qu'un professeur ou une personne x du personnel vienne lui en apprendre plus. Au pire il aurait au moins réussit à se faire une connaissance. Tandis qu'il était perdu dans ses pensées, une phrase de son voisin le fit revenir à la réalité:

"Tu étais clown avant d'arriver ici toi, non?"

Takeru réfléchit un instant à quoi il faisait allusion puis tiqua et prit un air embarrassé en balayant ses cheveux à l'aide de sa main droite.

-Ouch, disons que tu es arrivé au mauvais moment. Je suis allergique aux araignées et je suis tétanisé quand une de ces bestioles me touche. Je compte sur toi pour ne pas l'ébruiter, c'est assez gênant...

Le garçon jeta un coup d'oeil en biais au reste de la cours et soupira.

-C'est plutôt calme dans le coin hein... bon, ça te dit d'aller faire un tour à la cafète? j'te paie un truc à boire si tu veux. En échange tu me fais visiter les coins que je connais pas.
Revenir en haut Aller en bas

Dim 15 Mai 2011 - 19:32
avatar
Masculin

Messages : 1629
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

[Pas de souci j'ai été a peu près dans le même cas =P]

Bito hocha de la tête avec un grand sourire fier de lui quand Takeru lui fit une remarque sur "El magnifico". Ce jeune homme était bien la seule personne à ne pas avoir regardé Bito d'un air ahuri quand il se présentait. Qui sait, peut être que ce mec deviendra un fidèle élève de notre "héros brun" un jour... Même si celui-ci parait plus âgé que lui.
C'est par la suite qu'il expliqua à Bito ça faiblesse face aux insectes comme celui de tout à l'heure. Tout un tas de question passa alors par la tête du jeune homme brun. Des questions du genre: Est ce que c'est la même pour les Fourmis? Ou pour les Menthe-religieuse...


Ah ouais? Et...

Mais toute ces questions disparurent, voir se désintégrèrent d'un coup quand ce Takeru commença à lui parler de cafète. A croire qu'il en avait même oublié ce qu'il venait de se passé il y avait deux minutes. En tout cas on en rencontrait pas souvent des gars qui te payait une boisson alors que tu l'avait à pêne rencontré... A part si c'était de la corruption.

Ah ouais!? Fit-il alors que son regard devenait presque brillant avant de se reprandre en toussotant et en faisant mine d'être sérieux Hem hem... je veux dire oui, c'est assez calme là. Mais je te rassure, c'est pas partout comme ça. Bref, compte sur moi pour te montrer quelques endroits utile.

D'abord...
Dit-il en pointant un large bâtiment sur ma gauche. Ça c'est le gymnase, si tu me cherche un jour tu m'y trouvera le matin. A coté, il y a la salle d'entrainement, c'est là où on s'entraine à maitriser nos pouvoirs. Je devrait penser à y faire un tour d'ailleurs...

Puis Bito lui fit signe de le suivre et mordit à pleine dent dans son sandwich pour marquer une pause au cas où blond avait des questions à poser à son super guide.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 2 Juin 2011 - 19:18
avatar
Invité

C'est en voyant l'expression ravie de son interlocuteur que le blond eut la certitude que sa proposition était plus que bienvenue. Au moins de ce côté là les choses ne changeaient pas tellement des jeunes de Tokyo. Contre toute attente Bito lui expliqua à quoi servait chacun des batiments qu'ils croisaient, ce qui lui permit de mettre enfin des noms sur ce qu'il voyait tous les jours depuis son arrivée.

"Là c'est le gymnase"

Takeru sourit en posant ses yeux à l'endroit en question. Effectivement, difficile de louper les terrains de sports qui se trouvaient tout autour. Par contre ce qu'il ne savait pas c'était si l'accès était limité à des clubs sportifs, ce qu'il ne tarda pas à demander.


-L'accès est libre ou il faut s'inscrire quelque part?

Il s'interrompit comme s'il venait de se souvenir d'un détail important :

-Ah et aussi, est-ce qu'il y a un dojo?

Pour le coup peut-être qu'il apprecierait d'avantage cet endroit si c'était le cas. La présence d'un gymnase était déjà une excellente nouvelle.

"A coté, il y a la salle d'entrainement, c'est là où on s'entraine à maitriser nos pouvoirs. Je devrait penser à y faire un tour d'ailleurs..."

Ouch, sujet sensible. Takeru eut une moue sceptique et glissa une main dans ses cheveux pour les ébouriffer. Il nota l'information dans un coin de sa tête et se promit d'aller y faire un tour sous peu.

-Il parait que les élèves ont un pouvoir proche d'un des quatre éléments selon leur caractère. T'es de quel élément toi? Tu peux me faire une démonstration?


Franchement curieux, le japonais lui lança un sourire encourageant. Du coin de l’œil il aperçut un groupe de jeune passer non loin de là et disparaitre derrière un bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 2 Juin 2011 - 23:56
avatar
Masculin

Messages : 1629
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Bito regardait Takeru qui marchait à coté de lui, apparemment il était bon guide pour que le blond se mette à poser pleins questions.

Le gymnase est ouvert à tout le monde t'inquiète. Lui répondit-il. Par contre il n'y a pas de dojo, mais si tu cherche à t'entrainer aux arts martiaux ou armes, il y a ce qu'il faut à la salle d'entrainement.

Le jeune homme continua ensuite sa visite tout en dégustant son sandwich jusqu'à la salle d'entrainement où Takeru commença à lui poser une autre question, mais cette fois c'était sur les affinité et l'élément que Bito maitrisait... Si on pouvait appeler ça maitriser.
Le brun s'arrêta alors et garda son sandwich dans sa bouche pour la démonstration, mais prit tout d'abord un air intelligent en levant l'index.


Fu as Fe la Fanche qu'on F'aie expliFé Fout ça aFant d'arriFer (Tu as de la chance qu'on t’aie expliqué tout ça avant d'arriver) Bafouillât-il Finon je Fuis Fonnerre... reFarde

Après que Bito ait déclaré qu'il était Tonnerre, mais ça Takeru avait dû le comprendre, il dirigea son doigt sur sa gauche quand tout à coup un éclair flashant jaillit dans une autre direction. L'éclair passa juste devant les yeux de Takeru et alla exploser un lampadaire juste à coté. Le garçon brun surpris par sa propre connerie, en fit tomber son sandwich de sa bouche tout en lâchant un:

Oh merde!

Il hésita deux fois avant de tourner sa tête avec un petit rire nerveux vers le blond qui devait surement faire une sale gueule après le truque qui venait de passer à 5centimètres de sa tête. A sa place Bito serait surement tombé dans les pommes, mais là il se demandait bien qu'elle allait être la réaction de son camarade.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Ven 17 Juin 2011 - 1:10
avatar
Invité

Cherchant à comprendre le sens général de la phrase qui était déformée par les mastications de son voisin, Takeru du se rapprocher de ce dernier en veillant bien à rester suffisamment en retrait pour ne pas risquer de se prendre de morceau de sandwich dans la tête. Simple prudence…

Le jeune homme réussit à déchiffrer en gros que Bito était un type du tonnerre (n’y voyez aucun jeu de mot !) et il lui fit remarquer qu’il avait de la chance d’en savoir soit disant autant sur la question des « pouvoirs magiques ». Takeru arqua un sourcil avec un certain étonnement en se disant qu’il ne savait pourtant quasiment rien sur cette école bizarre et la magie qui l’entourait et se projeta sans le vouloir dans le passé quand il avait revu le master et qu’il avait finalement décidé de le suivre…


Une quinzaine de jours plus tôt à la terrasse d’un café:



-Pourquoi moi ?
-Parce que tu as un potentiel, ton passé te rend différent des autres…


Takeru étouffa un rire moqueur.

-Ah oui, et c’est pour ça que je mérite d’avoir une place dans votre institut ? Beaucoup de rumeurs circulent sur Terrae, on raconte que les gens là-bas sont anormaux… différents…

Ce fut autour de l’individu répondant au titre de master d’ébaucher un sourire.

-Les élèves de Terrae ainsi que les professeurs sont des gens normaux comme toi et moi. Il n’y a qu’une chose qui les distingue des autres : ils peuvent utiliser la magie.

Le blond eut une moue sceptique et ébouriffa ses cheveux distraitement.

-Désolé mais j’ai jamais cru à ses conneries. Et puis je n’ai pas le moindre « pouvoir »
alors je répète ma question : pourquoi moi ?


Cette fois le master soupira et prit un peu plus de temps pour lui répondre.

-Je comprends ta méfiance mais tu ne crains rien avec moi, inutile d’être sur tes gardes constamment. La « magie » est de nature élémentaire et se révèle selon ton caractère. Mais il n’y a qu’à Terrae que tu peux réaliser sa présence et la domestiquer. Pour répondre à ta question, il arrive parfois qu’une personne recevant un choc émotionnel important envoi un appel sans s’en rendre compte, un appel que seules certaines personnes peuvent entendre. Quand c’est le cas nous venons proposer de l’aide à cette personne en détresse car cet appel est la preuve qu’il possède le potentiel pour intégrer l’établissement de Terrae.



Un long silence se fit pendant lequel Takeru pesa chacun des mots que le professeur avait prononcé. Il restait toujours sceptique quant à la part de vérité mais Terrae lui offrait la possibilité de prendre du recul avec sa vie actuelle ce que son foyer familial ne lui permettait pas.

-Si j’accepte d’intégrer votre école, je serai libre de la quitter quand je le voudrai ?

-Naturellement, néanmoins je préfère te prévenir qu’après avoir prit conscience de tes pouvoirs tu ne seras plus autant en sécurité à l’extérieur que tu ne l’es actuellement.

***********

Au final il avait finit par accepter, prétendant à ses parents et ses amis qu’il partait étudier dans une autre ville et qu’ils ne se verraient plus pendant quelques temps.


S’arrachant à son souvenir, il suivit des yeux le doigt de Bito qui lui demandait de regarder et ne comprit absolument rien à ce qui suivit. Un flash passa à quelques centimètres de son visage et une détonation retentit. Quand il tourna la tête vers la provenance du bruit il ne trouva qu’un lampadaire éclaté et en feu… L’expression de Takeru resta indéchiffrable… il fixait sans siller ce lampadaire qui n’éclairerait plus jamais et mit plusieurs secondes à réaliser que c’était son camarade qui venait de provoquer ça. Petit à petit ses yeux s’agrandirent de stupeur et il tourna la tête vers Bito, s’arrachant à sa contemplation de force.


-Tu… tu… c’est toi qui as fait ça ?

Vu l’expression de son interlocuteur la réponse était positive.

-Mais ta faillit me tuer !S’écria t’il sous le choc sans réussir à savoir s’il était énervé ou excité.

En tout cas il venait d’avoir la preuve que le master ne mentait pas. Les élèves de Terrae avaient vraiment des capacités surnaturelles. Ce qui signifiait que lui-même avait ce genre de capacités quelque par au fond de lui… cette information prenait un tout autre sens maintenant qu'elle était vérifiée.
Revenir en haut Aller en bas

Dim 19 Juin 2011 - 18:47
avatar
Masculin

Messages : 1629
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Manger
Humeur : T'as du Chorizo?

Alors que Bito secouai son doigt comme con, un peu comme un gamin qui secouerai un jouet qui ne fonctionne plus, son camarade blond se mit à... à devenir hystérique. Il n'allait quand même pas faire tout un fromage pour un petit éclair de rien du tout!
Voulant le rassurer au lieu de s'occuper de son doigt qui jetai des éclairs de travers, le héros brun mis une grande tape dans le dos de Takeru en riant bêtement et bruyamment.


Hahaha, très drôle Takeru! Franchement, ce n'est pas un ridicule éclair de quelques centaines de volts qui pourrait abattre un athlète comme toi! Au pire je t'aurais mis dans le coma pendant 3 jour...

Dirigeant son doigt avec lequel il avait généré un éclair vers le blond, il se demandait si ce ne lui faisait pas plus peur qu'il ne le rassurait, il espérait juste que ça marcherait. Au moins Bito savait maintenant que la prochaine fois qu'on lui demanderait de faire une démonstration de ses pouvoirs, il devrait se mettre au moins à 50 mètres du mec pour ne pas prendre de risque. Ou tout simplement se faire passer pour un novice.

Rien de grave quoi. Ajouta-t-il en tournant les talons pour continuer sa visite comme si de rien. Bref, ne restons pas planter là...

Se foutant complètement du lampadaire qui flambait derrière lui, il s'avança et montra, en espérant que Takeru le suive, du doigt le bâtiment principal de l'institut Terrae, là où se trouvait toute les salles de cours et tous les autres trucs sans importance.

Là bas, tu trouvera les salles de cours, le bureau de la directrice et d'autres trucs comme la salle où tu es convoquée quand tu reçois tes pouvoirs... Il se gratta la tête et pensa qu'il y avait tout de même quelque chose de bien là dedans. Il y a la salle commune aussi, pratique pour faire une pause.

Après avoir donné les infos les moins importantes à son gout, il montra au jeune homme les bâtiments qui était,selon lui, les plus importants. C'est à dire les dortoirs, les chambres et la cafétéria.

Le bâtiment relié à l'institut, c'est celui où on pionce... Mais celui là tu dois déjà le connaitre. Et pour finir, LA CAFÈTE!
Des questions?
Demanda-t-il en se prenant pour un prof.

....

C'est sur cette question que Takeru, plutôt satisfait par la visite rapide, hocha la tête pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas plus de questions à lui poser. Il invita ensuite le brun a boire un verre à la cafète comme il lui avait promis. Ils passèrent alors un bout de l'après midi à discuter de Terrae, de ces pouvoirs qu'on pouvait y obtenir, de quel élément pourrait bien aller avec le blond, sans oublier le sujet de conversations que tous les garçons ont: Les jolies demoiselles!
La fin de l'après midi arriva vite et les deux garçons partirent chacun de leur coté, Takeru s'en alla vers de dortoir et Bito lui partit pour une balade en forêt.

~~FIN~~

Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

 

Oh une araignée! [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Cour.