Partagez | 
Une grille & un dépravé de la vie ~
##   Jeu 8 Aoû 2013 - 21:23
avatar
Invité

Quand le gars encapuchonné m'a dis : " C'est loin ". J'avais compris, " C'est à deux heures de route, t'auras le temps de décuver au calme." ! Donc quand je me suis rendus compte que son trajet voulait plus dire 18 H que 2H, ça m'a réveillé !
En plus, il sait pas ce que c'est l'AVION ? Nan, Monsieur je-ne-suis-personne préfère prendre, le train, le bateau ET le taxi ! Oui, bravo, comment je fais moi, pour décuver au calme ?! Encore une fois, faut que je me débrouille. Donc, comme je pouvais pas décuver tranquillement, j'ai bus. Pour stopper les effets du contre coup. Et éviter de voir toutes ces familles joyeuses !
Bref, me voici donc, devant, des grilles. De bien belles grilles, toutes rouillées avec de belles plantes toutes vertes autours. Ca donne envie de vomir. Trop de vert, tue le vert. Je trimballe mon sac de voyage derrière moi, et m'accroche  aux motifs de métal. Je tourne la tête dans l'espoir que mon tout nouveau tortionnaire m'ouvre cette fichus entrée. Sauf qu'il est plus là. Zut.

-Bien le bonjour. T'es une belle grille, tu le sais ça ? -je colle ma tête dessus- Tu veux t'ouvrir, j'ai la flemme de le faire moi-même tu vois ...

Malheureusement, ma nouvelle amie n'est pas encline à coopérer. Dommage. C'est plus mon amie. Je donne un bon coup de pied dedans. Ce qui a le don de la propulser loin de mon visage et de se cogner contre l'enceinte de cet Institut pour ... pour ... Je sais plus à quoi y sert.
Je balance mon sac sur mon dos et profite des premiers rayons du soleil. Manque plus que le balcon, le café et ma petite famille ! Argh.
Je grimace et continue ma route sur ce chemin. Vide. Ils sont où les gens de l'Institut pour je-sais-plus-quoi ?! Même pas poli. Je vous jure !
Je shoote dans les cailloux en soupirant. Pourquoi diable a-t-il fallut que je m'embarque dans une histoire pareil. Après avoir décuvé et à bien y réfléchir, je ne sais rien de cet endroit. Si ça se trouve, c'est un centre militaire qui cherche des dépravés pour faire des expériences louches etc.
Me regardez pas comme ça ! Bien sur que le Master-chose m'a dis à quoi sert cet endroit. Pendant que je me saoulé dignement, donc j'ai pas tout retenus. Excusez si je suis pas parfait. Hum.
J'allai retourné voir le chauffeur du taxi pour lui dire de me ramené chez moi - et de faire payer la note par ma mère- quand je vis une ombre sortir d'entre les arbres. Un allié ? Un ennemi ? Un CHAT ?
Par pitié, tout sauf ce truc pleins de poil ...

-Salut ! T'es humain ou pas ? Dis-je d'un ton enclin à la conversation.

Bah ouai. Si je veux savoir où je crèche, vaut mieux avoir l'air sympathique.
##   Dim 11 Aoû 2013 - 20:51

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

Je m'étais baladé toute la nuit, pour calmer l'espèce de fauve qui logeait dans mon cœur. J'avais bouillonné toute la nuit, rageant pour aucune raison. J'en avais marre de tout, de cet institut, de toutes les personnes, de tout ce bruit. J'avais finit par sortir après avoir fait les cents pas comme un lion en cage pendant une bonne heure.

C'est au lever du soleil que je me calmais. La colère qui me griffait le cœur retomba d'un coup et fit place à un drôle de sentiment. Comme si la prochaines personne que je croiserais allait décider de mon humeur. J'émergeais de la forêt, près de l'entrée que j'avais franchie il y a de cela un bail.

Un bail, hein..? murmurais-je pour moi-même.

Une voix m'interpella alors :

Salut ! T'es humain ou pas ?

Je rit intérieurement. Et répondis, sympathique :

Je suis humain. Autant que je puisse l'être du moins. Et toi ? Es-tu humain ?

Je m'approchais et fixais mon interlocuteur. Il semblait sortir tout droit de l'enfer. Et à sa tête il était pas frais du tout ! Un sourire aux lèvres, je lui tendis la main :

Je suis Kyle Strenght, étudiant à Terrae. Enchanté. Si tu veux je peux t'aider, et même être ton guide dans les bâtiments.

Je lui fis un clin d'œil pour lui montrer que je n'étais pas dupe vis à vis de son état.



Spoiler:
 
##   Lun 12 Aoû 2013 - 14:32
avatar
Invité

Une voix plutôt sympathique répondit à ma question. Bien, au moins, je suis sur que ce n’est pas un chat. Plus un mâle humain si vous voulez mon avis. Mais comme je suis encore un peu dans les vapes, ça peut très bien être un canari jaune vif qui sait parler. Euh … Ca n’existe pas ça.

Je suis humain. Autant que je puisse l'être du moins. Et toi ? Es-tu humain ?

Je ris à sa réponse. Au moins un qui aura un minimum d’humour dans cet endroit. Pour le moins étrange, maintenant que j’y pense, il doit être un peut près 6 heures du matin. Il est torturé par des questions existentielles ou quoi ? Moi à cette heure là normalement, je dors dans un lit. Qui n’est probablement pas le miens d’ailleurs !

-Je suis Kyle Strenght, étudiant à Terrae. Enchanté. Si tu veux je peux t'aider, et même être ton guide dans les bâtiments.

J’accepte sa poignée de main et lui retourne son sourire. Son ombre est bien vite devenu un homme, de la même taille que moi. Donc grand. Et surtout, musclé, voir bien baraqué en faite. Je plonge mes yeux tout à fait banale dans ses yeux, bruns ou rouge, je ne serai vraiment dire. Et puis je suis toujours dans le gaz. Ce qu’il a tôt fait de remarqué, me lançant un clin d’œil entendu. Bien. Pas de regard qui dit « Un alcoolo ! Super … Encore un dépravé. », J’aime ce gars.

-Je ne sais pas si le terme « Zombie bien conservé » rentre dans la case Humain, mais je m’appelle Vin Velartis.

Je regarde autour de moi, serrant la sangle de mon sac fétiche. Heureusement que je l’avais gardé sur moi quand l’autre est venus me trouver sur mon trottoir. Les panneaux autour du bâtiment en face de nous m’indiquent que cet établissement est très, très, grand. Je ne m’y retrouverai pas seul et surement pas dans cet état. Il faut que je sache d’urgence ce que je fiche au Japon !

-Et bien avant tout, si tu le veux bien, pourrais-tu m’expliquer ce qu’est cet endroit ? Parce que je ne sais pas du tout ce que je fais là en faite ! Dis-je en rigolant.

Mon regard est happé par le petit chausson orange vif accroché à mon sac. Je n’ai pas eu le courage de prendre les deux. J’ai laissé l’autre au Seychelles, avec eux. Mon cœur se serre encore une fois. Un lien intarissable qui me rappelle, finalement, ce que je fais ici. Mais ca ne répond pas à ma question réellement : je ne vois pas du tout ce qu’est cet Institut. Pour vous dire, je ne sais même pas comment ça s’appelle ! Je n’aurai vraiment pas du boire.

##   Ven 16 Aoû 2013 - 21:36

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

Le gars a la même taille que moi, donc assez imposant. Il est cependant plus svelte que moi qui suis trapu et bardé de muscles à force de m'énerver contre des sacs de frappes. Il accepte ma poignée de main et me rend mon sourire. Il a l'air sympa, le nouveau ! Pas là pour me chercher des poux en tout cas. Il me répond avec humour :

Je ne sais pas si le terme « Zombie bien conservé » rentre dans la case Humain, mais je m’appelle Vin Velartis.

Je rit un peu. Vin regarda autours de lui, l'air curieux malgré sa tête de déterré. Il a l'air perdu, j'ai l'impression. Impression vite confirmée quand il me demande :

Et bien avant tout, si tu le veux bien, pourrais-tu m’expliquer ce qu’est cet endroit ? Parce que je ne sais pas du tout ce que je fais là en faite !

J'éclate de rire et pose mes mains sur mes hanches. Je me lance dans une description du lieu dit :

Ici, tu es à Terrae. Cet Institut a été créé par Hideko Honda, qui en est la directrice ! Il accueille des personnes de 10 à 25 ans -comme moi- ressentant un vide sentimental. Les gens d'ici sont là pour combler leur vide ou aider à combler celui des nouveaux venus. Tu me suis ?

J'attendais qu'il me fasse un signe avant de poursuivre :

De plus, au bout d'un certain laps de temps, tu reçoit des pouvoirs en rapport avec ton caractère et ta réceptivité à nos deux astres (le soleil ou la lune). De ce fait -je tendis une main devant moi avec un sourire- je suis un type assez "rentre-dedans", et plutôt sanguin, je suis donc...

Je me concentrais et produisis une petite boule de feu qui brûla dans ma paume. Je terminais :

...du type Feu ! Comme un pokémon !

À la tête que tirais Vin, je me fendis d'un sourire amusé avant d'éclater de rire en éteignant mon feu.



Spoiler:
 
##   Ven 1 Nov 2013 - 18:33
avatar
Invité

Mon interlocuteur part dans un rire fugace face à ma réponse. Je grimace un peu en sentant un grincement assez connus maintenant provenant de mon cerveau. Diable ! Plus jamais je ne bois, PROMIS ! Tandis que je cligne des yeux assez vite pour faire partir le bourdonnement, je le voir poser ses mains sur ses hanches. Belles hanches. Ok, ok, on se calme, je n’agresse pas la seule personne qui m’accueille ! Mauvais calcul.

-Ici, tu es à Terrae. Cet Institut a été créé par Hideko Honda, qui en est la directrice !

Oh yeah ! Une femme aux commandes. Super ? Non, les femmes dominatrices sont chiantes et griffes. Enfin a part ça elles ont pleins de défauts très glorifiant pour les féministes, mais j’ai la flemme de chercher là.

-Il accueille des personnes de 10 à 25 ans -comme moi- ressentant un vide sentimental. Les gens d'ici sont là pour combler leur vide ou aider à combler celui des nouveaux venus. Tu me suis ?

Je lui fais un signe de tête. Maintenant je sais ce que je fais ici ! J’ai la tranche d’âge, j’avoue avoir un problème du côté sentimental. Si quelqu’un peut le combler je suis ouvert à toute propositions ! Enfin je veux dire … Je suis là pour m’en sortir voilà. Ok, ce n’est pas gagné. Je suis un mec assez dépravé, on a du mal à sortir de ce genre d’addiction ! Y’a une réunion pour alcoolique et homme volage, anonyme ?

-De plus, au bout d'un certain laps de temps, tu reçoit des pouvoirs en rapport avec ton caractère et ta réceptivité à nos deux astres (le soleil ou la lune). De ce fait –il tendis une main avec un grand sourire- je suis un type assez "rentre-dedans", et plutôt sanguin, je suis donc...

Hum hum. Pouvoirs ? Je sais que je ne suis pas très à jour, mais à ce que je sache, personne n’a encore trouvé le château Poudlard ni Harry Potter !
Pour couper cour, une genre de boule de couleurs chaudes se forma au creux de sa main et si j’avais eu l’idée –stupide- de la toucher, elle m’aurait brûlée.

-...du type Feu ! Comme un pokémon !

POKEMON ?! POUDLARD ?! Je suis où ?! A l’aiiiiiiiiiide.
Okay, on respire. Expire, inspire, étouffe toi, cligne des yeux.
Après tout cela je regarde Kyle en souriant, reculant un peu, même si le feu à disparut. On ne sait jamais, c’est peut-être un pyromane ? Je savais bien que j’aurai dus rattraper le taxi. Oh mon dieu ma tête ! Il faut que je boive. Non, non ! Il faut que je dorme au moins trois heures. Vite, un lit je vais perdre pieds et dire des conneries.

-Okay ! Toi tu es Salamèche et moi je cherche Rondoudou : berceuse, bouffe, lit, nouvelle vie !

Trop tard, les conneries sont dîtes. Je sers bien fort la sangle de mon sac. S’il s’approche, je l’égorge. Pas difficile, juste dangereux. Logique suprême du soulard de base. Tape dans le lard t’aura pas plus mal qu’au réveil. Il est temps que je me reprenne en main. Disons, l’année prochaine !


HRP : Désolé du retard TwT !!!!!!!

##   Sam 2 Nov 2013 - 18:10

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

Il semble sidéré par ma prestation, ce qui fit apparaître un sourire rieur sur mon visage. Vin me sourit, tout en reculant d'un pas. Ah, je lui ai fait peur ? Zut, c'est pas ce que je voulais faire. Comment pourrais-je réparer ça..? Je vais y réfléchir ! Pour l'instant, il a plutôt l'air d'avoir besoin d'un endroit où se reposer.

Okay ! Toi tu es Salamèche et moi je cherche Rondoudou : berceuse, bouffe, lit, nouvelle vie !

Cette fois, j'éclatais de rire. Ouais, il a besoin d'un endroit où se poser et mettre tout ça au clair, carrément. Il tire de plus en plus une tête de déterré. Je remarquais qu'il serrait fort la sangle de son sac. Je m'approchais en souriant.

Allez, je vais te conduire au dortoir. À moins que tu veuille manger quelque chose ? En tout cas, je suis là pour t'aider, hein. Ah et je ne suis pas méchant, je ne mord pas.

Je lui fais un sourire gentil pour tenter de le mettre un peu plus en confiance. Je suis pas doué avec les gens moi, et il faut que ce soit sur moi que tombe l'accueil de ce nouveau complètement pété. Bref. Je tend la main :

Tu veux que je porte ton sac ?

C'est vrai quoi, il a l'air carrément maladif. Dieu, si Tu existe, fais qu'il me vomisse pas dessus... ou je sais pas quoi d'autre ! Pitié, je suis complètement KO aussi alors je voudrais pas à avoir à le traîner jusqu'au dortoir des novices ! Je prit sa manche et le tirais vers l'intérieur des terres de l'institut. En face de nous, les bâtiments se dressaient de toute leur hauteur, majestueux dans le lever de soleil. Je m'avançais, prenant de l'avance sur Vin puis me retournant, j'ouvrais les bras et lui dit fièrement :

Bienvenue à Terrae !



Spoiler:
 
##   Sam 2 Nov 2013 - 18:54
avatar
Invité

Je vois le superbe Salamèche se rapprocher. J’aurai pus lui foutre une patate. Non, je ne suis pas peureux, y’a juste trois facteurs qui font que j’ai hésité : 1) Je suis bourré. 2) Ce mec fait joue-joue avec les flammes et les flammes ça brûlent ! 3) Il m’a sourit, je prends ça pour un bon geste. Mon crâne commence vraiment à taper fort. Je ne vais pas prendre le risque de me faire carboniser ou de me faire écrabouiller. Je lui piquerai sa nana quand j’irai mieux ! What ?! Non, ça doit pas être ça la bonne réponse. Pff, on s’en fou.

Allez, je vais te conduire au dortoir. À moins que tu veuille manger quelque chose ? En tout cas, je suis là pour t'aider, hein. Ah et je ne suis pas méchant, je ne mord pas.

Manger ? Non, juste dormir. Woouui ! Emmène-moi faire dodo, je te suis où tu voudras tant que c’est un bon lit. Hanw je rêve déjà d’une bonne nuit de sommeil. Bon, il est 6 heures du matin donc je ne vais pas pouvoir franchement dormir, mais l’espoir fait vivre. Il s’approche un peu plus et j’ai une grande envie de me jeter dans ses bras ! Est-ce qu'il vient de parler de dortoir ? Monde cruel, y'a des gamins qui vont crier ...

Tu veux que je porte ton sac ?

Je suis surpris un demi- instant avant de secouer la tête en lui souriant gentiment. Ce sac, je ne risque pas de le lâcher. Un jour y’a un clodo qui a essayer de le chipé … Je ne sais pas si il a atteint l’hôpital d’ailleurs !

-Non, c’est gentils, je vais le garder ~

Mon « protecteur » m’attrape par la manche et me traine un peu plus en avant dans le complexe qu’est Terrae. Mot simplement bizarre. Ce n’est pas franchement du latin, je comprends la terre mais le –ae ? Bref ! Pourquoi je me pose ce genre de question stupide et fatiguant un jour de cuite ? POURQUOI ?!
Je dois ressembler à un fantôme à force de réfléchir. Réfléchir n’est pas ce que je préfère de toute manière. Manquerai plus que je comprenne un théorème en étant étalé par terre à vomir mon dernier repas ! Trop drôle.
« Si mes chemins ont croisé des torrents, on est toujours un oiseau de bohèmeeeee »~
Nan ! Pas Nana Mouskourie ! Noooooon !!!!!

Bienvenue à Terrae !

Je crois que c’est à ce moment précis que j’aurai pus refaire ma vie. Il est 6H30 du matin, je suis un peu bourré, je tiens mon sac dans ma main avec le petit soulier orange. Un inconnu me présente avec de grands gestes un édifice imposant, mais avec le levée de soleil, je jurerai que c’est fait exprès ! Si je n’étais pas si exténué par cette vie, je dirai que c’est vraiment beau !

-Bonjour Terrae ~ Dis-je un peu recharger de bonne humeur.

« Bouba, bouba fait bien attention, de ne pas t’éloigné du chemin de ta maison !!! »
Mon dieu, voilà les oursons dans ma tête, vite vite un lit. Je me meurs. Un peu.
Bon d’accords, je ne suis pas en train de mourir, mais arrêté de m’analyser comme ça, monstres ! Mais à qui je parle moi …
Je me plaque la main sur mon visage pas frais. Il est temps que je dorme.

-Kyle, mon vieux Salamèche, je te suis !
##   Dim 3 Nov 2013 - 21:06

Personnage ~
► Âge : 25 balais... Déja...
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 377
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Frapper tout ce qui bouge, les arbres y compris ! Ah, et me faire latter la tronche par ma soeur.
Humeur : *En train de monter un mauvais coup*
http://redfeather.unblog.fr

Il garde son sac. C'est courageux vu l'état dans lequel il est. Une vraie loque humaine, hein. Je l'observe tandis que je le traîne vers le bâtiment des dortoirs. Il est pâle comme un linge et semble au bord de l'évanouissement. Pétard faut que je me grouille si je veux pas finir le chemin en le portant sur mon dos !

-Bonjour Terrae ~

Je souris. Il dit bonjour à un bâtiment. Il est vraiment mal en point pour faire ça ! Bref. Je m'arrête avant d'entrer à l'intérieur. Le pauvre garçon me fait presque pitié. J'espère qu'il retiendra la leçon. Plus de cuite après celle-là. Enfin, c'est ce que je ferais moi. Lui, il fait comme il veut. En fait, pour que je sois bourré faudrait que l'alcool soit très fort, parce qu'en y repensant, dans le ghetto de mon passé, je gagnais toujours les concours de beuverie. Je ricanais en mon fort intérieur. Il passa la main sur son visage de zombie.

-Kyle, mon vieux Salamèche, je te suis !

J'éclatais de rire. Ayé, j'ai mon nouveau surnom. Salamèche. Pourquoi la base de l'évolution ? Ça veut dire que quand je serais plus puissant, j'évoluerais ? Ben ça c'est de l'objectif ! Atteindre le niveau "Dracofeu" ! Si c'est pas du niveau de puissance, ça ! J'ouvrai la porte et entrais, poussant Vin devant moi. Il pris la direction des dortoirs des garçons. Arrivés devant la porte, je me retournais vers Vin :

Alors... Range bien tes affaires, mais ne t'en fais pas personne ne les volera. Si ça braille trop, pousse un coup de gueule, ça marche bien ! Et te laisse pas marcher sur les pieds. Voilà !

J'ouvrais la porte et pénétrais dans le dortoir. Il y restait que deux-trois novices qui dormaient roulés en boule sous leurs draps. Le reste devait manger à cette heure là. Je repérais un lit au fond qui n'était pas occupé. Je m'avançais vers celui-là.

Tiens, prends celui-là ! C'était le mien fut-il un temps !

Je lui fis un clin d'œil.

Je te laisse t'installer et dormir, tu en as besoin.

Je me levais et me préparais à partir pour aller manger quelque chose. J'avais les crocs, moi !



Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Une grille & un dépravé de la vie ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Entrée.