Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Ce n'était qu'un cauchemar. [Event]
#   Dim 27 Oct 2013 - 18:49

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

HRP : Pardon pour le retard, vraiment ! J'essaie de pas trop bloquer le RP, mais c'est pas encore ça...  Surtout qu'Aoi sert pas à grand chose là >> *savait pas quoi marquer*


Ma nervosité, effacée quelques instants à la venue de Selvi, refait finalement surface lorsque Light retourne derrière le rideau pendant un temps. L'espace de quelques secondes, mon cœur s'affole : va-t-il s'enfuir, et nous laisser là, à espérer ? Ce serait tellement injuste. Mais ce n'est pas non plus égoïste de demander son aide, alors même qu'il ne nous connaît pas ?
Mon angoisse s'évanouit lorsqu'il revient près de nous, et je referme un instant les yeux, comme rassurée. C'est fou ce que je peux être dépendante des autres. Toujours espérer qu'ils me sortent d'une mauvaise passe, même inconsciemment... Est-ce que j'ai toujours été si pathétique ? Allez savoir... Cette fois en tout cas, ça ne concerne pas que moi. Tous les autres aussi ; ils sont tous en danger.
J'ai la tête qui tourne, lorsque je rouvre les yeux, à nouveau éblouie par la lumière trop vive de la chambre. Je déteste les hôpitaux, et tout ce qu'ils peuvent représenter. Pour les autres, et pour moi. Pendant quelques secondes, j'ai eu l'impression de retourner trois ans en arrière, une fois encore. Ça arrive de plus en plus souvent, depuis...
Je me mordille une lèvre, perdue dans mes pensées. Je l'entends à peine nous faire une promesse, qui aurait pourtant dû me réchauffer le cœur. Mais je ressens juste ce malaise grandissant, et soudainement je ne comprends plus rien à ce qui se passe autour de moi. Je resserre ma prise sur la main de Selvi, comme pour reprendre pied avec la réalité. Elle l'interroge sans attendre, comme pour étudier sa motivation à nous aider. Vérifier s'il ne ment pas ?
Je m'apprête à répondre mais me retiens, pince les lèvres. Ce n'est pas à moi de parler, et moi aussi je me pose des tas de questions. J'aimerais moi aussi savoir d'où il vient, comment il l'a connue ; mais je me doute qu'il ne nous répondra pas bien gentiment. Dans un sens, ça ne nous regarde pas. Il n'aurait même pas à nous faire ces promesses, à nous regarder avec tant de douceur. Pourquoi il fait ça ?
Light n'a pas le temps de répondre, qu'une tête apparut soudainement dans l'encadrement de la porte, laissée ouverte. Je sursaute avec force à son exclamation de douleur et à ses excuses, puis grimace de douleur face au geste trop brusque. Ça tue.
La jeune invisible – si je ne me trompe pas – trébuche en reculant.
C'est quoi ce bordel sérieux ?

– Attends, je souffle finalement, la voix un peu éraillée.

Je me sens bête d'un coup. Elle nous espionnait ? Et je suis censée lui demander quoi, au juste ?

– Tu voulais quelque chose ?...

Ok, super l'éloquence Aoi. Tu vas gagner une médaille.
Je me mordille la lèvre, encore. Bon, super, je sais pas quoi dire d'autre là...
Je lance un regard nerveux à Selvi. Euh, help ?



Je vole en #F54759
#   Mer 25 Déc 2013 - 11:54

Personnage ~
► Âge : 35 ans (Je ne fais pas mon âge okey)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 44
Emploi/loisirs : La couture, les jeux vidéos, les chatons et ... SORTIR MON AMOUREUSE DE VOS SALES PATTES
Humeur : Ouais, ça va, super bonne humeur. NON MAIS VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI OU QUOI ?

(Absolument désolé pour le retard, tellement de boulot ces derniers temps que je n'en voyais pas le bout.)

Je fis un maigre sourire à Selvi.

- C'est... personnel. Mais crois moi quand je dis que je suis la personne la mieux placée pour l'arrêter de répandre ce mal autour d'Elle.

Je balayai la pièce du regard. Une sensation étrange m'envahissait, comme celle d'être ... espionné. Je fronçai les sourcils, mon instinct me donnant de légers frissons. Mes soupçons furent confirmés lorsqu'une jeune fille apparut de nulle part - une Invisible.

Malgré son intrusion je lui fis un léger sourire, me détendis lorsque je vis que le deux autres occupantes de la pièce n'étaient pas sur leurs gardes.

Le silence s'installait à la suite de la mince question d'Aoi. Force était de constater que ces filles ne se connaissaient pas entre elles et avaient été rassemblées ici pour un étrange dessein.

J'avais été à Terrae trop peu longtemps pour ne pas croire au destin, et me plaisais même à dire que son esprit, tenace et bien vivant, portait sur moi un regard bienveillant.

Qu'aurais-je fais dans ces circonstances ? Qui serais-je allé voir ? Pour de l'action, mon équipe bien évidemment, ou bien Dark. Pour des conseils, du soutien sans faille, mon équipe, ou Yureka. Mais pour un plan ... Il me fallait un statège. Quelqu'un qui pouvait avoir trois, quatre coups d'avance. Quelqu'un qui savait tout, sans limites, et qui pouvait tout voir.

Un voyant. J'avais besoin d'un voyant.

- J'ai besoin de quelqu'un qui peut voir dans l'avenir, dis-je soudainement. C'est toujours les Eau, voyants ? De préférence un Master. Ou bien une Etoile très douée. Il me faut absolument un voyant, dis-je avec un peu de précipitation.

Je regardai les filles.

- Vous ne connaîtriez pas quelqu'un par hasard ?

Enfin. Enfin, je pouvais apercevoir une toute petite, ténue lueur naître. Une minuscule flamme qui vacillait mais restait allumée même sous les effets du vent. Une lueur courageuse, et tellement belle.
Espoir.


#   Dim 29 Déc 2013 - 23:33

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 379
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 26

Light tente de me rassurer sur ses motivations et, même s'il ne désire pas m'en dire plus sur sa situation, je prends le parti de le croire. Soudain, je sursaute lorsque j'entends un petit cri. Une tête est apparu dans l'embrasure de la porte. La jeune fille aux cheveux bleus (oui bleu, mais bon... depuis que je suis à Terrae, je crois que plus rien ne m'étonne, ou presque) semble vouloir s'esquiver, mais Aoi lui demande de rester. Est-ce qu'elles se connaissent ? On ne dirait pas. Moi en tout cas, je ne l'ai jamais vu. Terrae est tellement grand, je ne peux pas connaître tout le monde, surtout vu mon caractère.

Je tourne la tête vers Aoi. Elle me lance un regard ; je la sens nerveuse. Ok, elle aimerait que je dise quelque chose. Oui, mais quoi ? Je ne la connais pas cette fille. Selvi, réfléchis, s'il te plaît. Je pourrais lui demander son nom. La politesse l'exige et ça permettrait d'entrer en discussion, car pour le moment, l'inconnue semble trop surprise pour répondre. Ah... la curiosité est un vilain défaut ma chère...

Je sursaute lorsque Light prend la parole.

- J'ai besoin de quelqu'un qui peut voir dans l'avenir. C'est toujours les Eau, voyants ? De préférence un Master. Ou bien une Etoile très douée. Il me faut absolument un voyant.

J'ouvre la bouche de surprise devant cet engouement soudain. Je crois bien qu'une idée de génie vient de lui traverser l'esprit. Disons... du moins une idée qui lui semble être une idée de génie. Mais je dois avouer que je ne comprends pas vraiment à quoi il veut en venir. Un voyant, c'est toujours utile, mais on m'a avertie de la  potentielle subjectivité de leur vision. J'avoue que c'est un des rares pouvoirs présent à Terrae qui ne me plaît pas... pas vraiment. C'est tellement flippant ! Même les marionnettistes et les télépathes me font moins peurs, c'est dire !

- Vous ne connaîtriez pas quelqu'un par hasard ?

- Non, désolée... ce n'est pas mon cas.

Non vraiment... je ne vois pas ce qu'il cherche. En quoi voir l'avenir peut nous aider à régler le problème présent ? Cette Aëlita est, semble-t-il, très dangereuse. Lorsque je vois Aoi, je ne peux en douter. C'est maintenant qu'il faut l'arrêter ! Cependant, je préfère ne pas faire par de mes pensées aux autres personnes présentes dans la pièce. Après tout, Light semble vraiment enthousiaste et il nous a demandé notre confiance. Je ne suis pas de taille pour lutter, lui semble l'être, donc je vais le laisser faire. Mais rien ne m'empêchera de le surveiller un peu. J'en ferai part à Aoi... et éventuellement à la nouvelle venue si elle semble digne de confiance.



merci Haley
#   Sam 11 Jan 2014 - 16:01

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 263
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~



Idiote. J'étais simplement stupide d'avoir voulu satisfaire ma curiosité. Et maintenant ? Je me retrouvais là, assise dans le couloir, devant la porte de cette chambre. Oh bien sur, j'ai écouté ce que la petite blessée, qui avait quand même un beau visage même avec ses drôles de pansements, m'avait dit. Je me suis juste sentie infiniment stupide sur le coup. Alors, prenant mon courage à deux mains, je m'étais relevée et j'étais entrée.

- Je suis navrée. C'est juste... Y a tellement de gens qui ne sortent plus ! Et vous savez, on en entend parler partout, même à la pâtisserie. Alors, je voulais savoir...

Oui, je devais avoir la tête d'un enfant pris en flagrant délit de vol de bonbons et qui devait s'excuser au près de sa maman. Pourtant, le petit sourire que m'adressa Light me redonna un peu contenance, après tout, j'étais curieuse, je le savais, je ne m'en cachais pas, tant pis pour les conséquences. S'il fallait se battre, bien que je sois persuadée de perdre dans les premières secondes, je le ferai.

- J'ai besoin de quelqu'un qui peut voir dans l'avenir. C'est toujours les Eau, voyants ? De préférence un Master. Ou bien une Etoile très douée. Il me faut absolument un voyant. Vous ne connaîtriez pas quelqu'un par hasard ?

Mon visage relevé, j'examinai les traits de chacun. Il lui fallait un voyant, donc un eau. Mais... Je n'en connaissait aucun, et la brune survolté du couloir non plus apparemment. Ne restait plus que Aoi, dites moi qu'elle en connait un ! Je ne me sentais pas l'âme d'une journaliste, j'avais pas franchement envie d'avoir à me balader dans toute la partie eau et de demander à chacun s'il connaissait, par le plus grand des hasard, un voyant.

- Je connais bien une fille eau, mais... Je n'ai aucune idée de son pouvoir.

Oh oui, je me sentais inutile et stupide, assez pour qu'on évite de m'en faire la remarque. Je m'étais écartée de la porte pour m'avancer un peu en prenant par à la discussion, après tout, maintenant que j'étais là, autant les aider, il ne pourrait rien m'arriver de grave de toute façon non ?



(Je m'excuse pour mon retard et cette petite réponse toute riquiqui et pas géniale. T-T)



Gribouille en #ff9966
#   Jeu 16 Jan 2014 - 14:11

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

(HRP : Il me semble que c’est à nouveau à moi ? Si mon post ne convient pas ou si je me suis trompée dans l’ordre de réponse, n’hésitez pas à me le dire, je suis un peu larguée pour le moment ><)


J’observe tour à tour les personnes présentes. C’est dingue, on était que deux tout à l’heure, et y a déjà deux autres personnes qui se sont rajoutées… Et pourtant, si j’en référais à l’état de délabrement de mon pauvre crâne dépassé par les événements, je jurerais que nous étions au moins une dizaine à parler en même temps. Mais ça, je suppose que c’est à cause des antalgiques... et du léger choc que j’ai eu à la tête. Je dis « léger » pour éviter de paniquer, je tiens à le préciser. Ce serait pas très pratique, vu le nombre de gens qui squattent la chambre maintenant.
Je fixe longuement la jeune fille aux cheveux bleus qui se tient encore dans l’encadrement de la porte, et qui se justifie de son mieux. Alors quoi, maintenant, tout le monde fuyait ? Tout le monde avait peur ? Mon ventre se tord d’angoisse, et je ne peux retenir une grimace de douleur. J’ai tellement l’impression que tout ça est de ma faute. Et Light… Light qui est amoureux de cette femme. Comment allait-il faire ? Allait-il parvenir à l’arrêter ? Peut-être qu’en fait, ce n’était pas ce qu’il désirait – il semblait avoir tellement mal…
Comment peut-on ne serait-ce qu’imaginer vouloir faire du mal à la personne qu’on aime ? S’il se retrouvait face à elle, perdue dans sa douleur et sa folie, je n’étais pas tout à fait certaine qu’elle serait docile quant à l’idée de laisser Terrae en paix. Alors ne resterait que trois solutions : soit Light se battait contre elle, aux côtés de Terrae ; soit il la rejoignait et se décidait à nous anéantir. La dernière, enfin, était qu’il l’emmène loin, et parvienne à la raisonner. Peut-être n’y arriverait-il pas, cependant.
Je ne sais pas quoi penser.
Soudainement, Light semble avoir une idée et nous demande si nous connaissons des Voyants. Je frissonne légèrement. Il semble avoir une idée – la retrouver ?
Les filles lui répondent que non, elles n’en connaissent pas. C’est vrai, les voyants sont ceux qui manquent le plus à Terrae. Cependant…

-J’en connais deux, je lâche faiblement, tentant d’étirer un sourire. Tomoe Yoshida-sensei, mais je ne lui ai jamais parlé. Et Akihiko Eiji. Il est Etoile maintenant, je crois.

Je me mordille la lèvre, lance un regard troublé à Light.

-Mais c’est encore un petit garçon.

S’il vous plaît, Light, quoique vous fassiez… empêchez-le d’être mêlé à tout ça de trop près. Il est encore si jeune… Je ne lui pardonnerais pas de l’avoir mis en danger.



Je vole en #F54759
#   Mer 29 Jan 2014 - 16:26

Personnage ~
► Âge : 35 ans (Je ne fais pas mon âge okey)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 44
Emploi/loisirs : La couture, les jeux vidéos, les chatons et ... SORTIR MON AMOUREUSE DE VOS SALES PATTES
Humeur : Ouais, ça va, super bonne humeur. NON MAIS VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI OU QUOI ?

Les jeunes filles semblaient partagées. Quoi de plus normal, en effet ? Quelle situation étrange dans laquelle nous étions. Je ne savais pas ce que je devais leur inspirer, dans cette pièce, ainsi. J'étais confus, l'impression d'être un animal fou emportant avec lui tout ce qui l'entourait dans une course folle.

Je fis un sourire reconnaissant à Selvi. J'aurais essayé, au moins avait-elle la gentillesse de vouloir vraiment aider.

Roxanne commença à s'excuser, évoquant la peur qui régnait dans l'Institut. L'excusant d'un sourire lorsqu'elle me dit qu'elle ne connaissait personne également, je lui demandai cependant :


- La situation est-elle vraiment aussi inquiétante ? Comment se sentent les élèves ? Les Masters vous protègent ?

Lorsque Aoi évoqua deux Masters, je me tournai vers elle avec un léger sourire un peu rassuré. Elle, au contraire, semblait un peu inquiète à l'idée d'impliquer son ami.

- Il ne nous aidera que s'il le souhaite, dis-je d'un ton doux.

Je reportai mon regard sur la porte.


- Et s'il est aussi bon qu'il le dit, il arrivera sous peu, dis-je avec un léger sourire.

Il y eut un léger banc. Je passai ma main derrière la tête, gêné.

- Bon !...

Je toussotai.

- Quelqu'un veut jouer aux cartes en attendant ?

Hahaha oh mon dieu. Light. LIGHT.


#   Dim 23 Fév 2014 - 11:17

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 379
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 26

Après ma réponse négative, Light me sourit, comme pour me remercie d'avoir essayé. Je lui retourne un sourire malgré moi. C'est ensuite au tour de la fille aux cheveux bleus de s'exprimer pour nous annoncer qu'elle connaît une eau, mais qu'elle n'a aucune idée de son second pouvoir. Eh bien, Light risque d'être déçu si ça continue comme ça... Au pire, on n'aura plus qu'à courir dans Terrae à la recherche d'un master ou d'un étudiant correspondant aux critères.

Heureusement, Aoi  prendre la parole et nous apprend qu'elle connaît deux voyants : Tomoe Yoshida et Akihiko Eiji. Ouf ! Elle semble cependant inquiète pour ce dernier. Je peux la comprendre, un petit garçon... Je dois avouer que ça me choque un peu. Comment un petit garçon peut déjà être une étoile ?!? J'ai encore beaucoup de choses à apprendre...

Light tente de la rassurer et s'inquiète de l'annonce faite par la fille aux cheveux bleus : Terrae est terrorisé par ce qui se passe. Oui bon, elle exagère peut-être un peu... ou alors je devrais justement plus sortir pour savoir ce qui se passe. Mouai, j'y repenserai.

Comme la question ne m'est pas adressée, je ne me permets pas d'y répondre. Je laisse le soin à la principale intéressée d'éclairer la situation. Je semble pourtant percevoir la nervosité de Light. Après tout, c'est un peu normal. Il connaît la femme qui blesse... voir tue les élèves de l'école. Brrrr, ça me donne froid dans le dos.

Je reviens à la réalité lorsque Light nous annonce que si le petit garçon est aussi bon qu'il le prétend, il ne devrait pas tarder à arriver. Je lui lance un regard interrogateur. Ah oui, le voyant... c'est vrai que s'il est compétent, il aura vu qu'on allait avoir besoin de lui. Hum, décidément, je n'aime pas ce pouvoir. Bref, cela semble être utile et même nécessaire, alors je vais mettre mes sentiments de côté et accueillir cette aide comme il se doit. Enfin, s'il se décide à arriver.

Après un léger silence où rien ne se passe, je me tourne vers Aoi, puis vers Light. Alors quoi ? On fait quoi maintenant ?

- Quelqu'un veut jouer aux cartes en attendant ?

Pardon ?!?!? Je ne peux m'empêcher de regarder Light avec un air idiot.  Puis je sens la colère qui monte. Comment peut-il envisager de jouer dans un moment pareil ? Je me retiens cependant d'exposer ma rage et me force à réfléchir. Je jette un coup d’œil aux deux autres. Rassurez-moi, s'il vous plaît, dites-moi que vous pensez comme moi ! On ne va quand même pas rester les bras croisés en attendant qu'un miracle se produise ?

- Et qu'est-ce qui se passe, si le voyant ne vient pas?

Je ne peux pas en dire plus, sinon je risque d'être désagréable et je ne le souhaite pas, parce qu'au fond de moi je suis persuadée que Light tente simplement de détendre l'atmosphère. Mais j'avoue... que ça me trouble...

[hrp: sorry pour le retard, comme annoncé sur le fofo, j'ai eu mes exams, mais j'avais promis de répondre le week-end passé...]



merci Haley
#   Sam 8 Mar 2014 - 11:50

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 263
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

(Pardon pour mon retard et ma réponse ridiculement petite. Je ferai mieux. Promis. Pardon. Pardon. D: )

Je me retournais rapidement face à Light, un peu nerveuse à l'idée de raconter ce que j'avais entendu à la pâtisserie, enfin, surtout ce que j'en retenais, parce qu'au fond, à part quelques énergumènes, on en parle peu, et on en voit encore moins, à croire qu'il ne se passe absolument rien si on oublie les quelques confrontations dont j'ai vaguement entendu parler en passant devant l’hôpital il y a quelques jours.

- Hé bien... Il y a eu quelques blessés déjà, ils connaissaient d'autres personnes alors ça part vite, un peu comme de jolies rumeurs, les attaqués racontent, les autres sont apeurés et racontent aussi, même si je soupçonne quelques déformations. Et ça continue comme ça, des petits murmures dans les couloirs et des visages fatigués. Et à part ça, j'en sais pas trop, je sais juste que ça fait jaser et que certains, les moins expérimentés sûrement, sont moins pris par l'envie d'aller jouer avec leurs nouveaux pouvoirs, ce qui est dommage parce qu'entre-nous, s'entraîner c'est pas mal, enfin quand on arrive à maîtriser ses pouvoirs.

Oui, j'étais embarrassée, ennuyée, honteuse, parce qu'au fond je m'étais servie de tout ce que j'avais entendu dans les couloirs et les rues en ville, pour me trouver une sorte d'alibi et faire oublier ma petite expérience de voyeuse indiscrète, et que j'avais aussi, à leur grand damne, commencé à raconter ma petite vie tout à fait banale à Terrae. Je les écoutais calmement bavarder, échanger des informations sans trop y prêter attention, parce que ça ne m'intéressait guère de savoir qu'un eau du nom de Akihiko pourrait potentiellement nous sauver la vie si l'envie lui prenait comme ça, jusqu'à la mention d'un jeu de cartes.

- Moi je suis partan--...

Et l'envie soudaine d'écraser ma main sur mon front me vient quand j'entends Selvi, avouez que ma spontanéité est surprenante hein ? Je crois que je n'aurais pas répondu aussi vite s'il avait parlé d'aller sauver le monde. M'enfin, ce qui est fait est fait. Je m'écrasais gentiment sur la chaise sous la fenêtre et tentais de me faire oublier. Idiote.



Gribouille en #ff9966
#   Mer 19 Mar 2014 - 19:16

Personnage ~
► Âge : 12 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 379
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

La journée n'avait pas mal commencée. Elle commençait même comme une journée des plus normales pour moi. Je m'étais levé tôt, tiraillé par une sensation de gêne inexplicable. Mon sommeil avait été très agité. Je m'étais réveillé de nombreuses fois, sans parvenir à comprendre pourquoi. Je ne me souvenais pas avoir fait un quelconque rêve, je ne me souvenais pas avoir eu une situation perturbante, ni même quoique ce soit d'autre... Et pourtant, cette sensation persistait.
Je n'y avais pas prêté longtemps attention. A peine levé, je m'étais précipité, après m'être habillé et lavé, dans le couloir, en courant comme un fou. Pourquoi ? Aucune idée... J'avais juste envie. Et alors ? Beaucoup de gens s'étaient arrêté pour me regarder, soit parce qu'ils me trouvaient mignon, ou bien complètement fou. Je m'en fichais. Moi j'avais envie de courir. Et en plus, ça m'évitait de penser à trop de choses.

Je finis par arriver dans le village de Terrae. Je ne comptais même plus le nombre de fois que j'y étais venu. Je finissais même par être connu, moi le petit garçon aux pouvoirs aquatiques. Le petite garçon... Tout le monde me voyait encore comme ça. Mais pourtant j'étais grand! J'avais 13 ans maintenant, j'étais grand! Pourquoi les gens continuaient de croire que j'étais petit? Ils étaient tous bêtes, voilà.
Avec un petit sourire gourmand, je me délectai, en me léchant le contour des lèvres, des choix de glaces présents dans la vitrine du glacier. Oui, je sais, beaucoup de gens me firent la réflexion, que ce n'était pas la saison. Mais moi j'en avais envie. Cela fit rire le glacier, qui accepta tout de même de m'offrir ma glace choco-menthe. La dévorant à pleine dent, malgré le froid qui agressait mon email, je me promenais décontracté, lorsque je sentis la sensation familière d'une vision qui arrivait. Je compris au même instant que c'était cette même sensation qui avait occupé mes rêves et ma nuit, encore ce matin même. Mais pourquoi juste maintenant ?

Le vertige me prit, avec un puissant mal de crâne, comme si quelque chose de fort essayait de percer à travers mon subconscient. Cela se passa vite, en quelque seconde. Un défilé d'images me parvint d'abord mais je parvins à trier les plus important, ordonnant à ma vision de se clarifier le plus possible. Je dû faire appel à une partie de mon pouvoir d'étoile pour cela. Au final je parvins à retenir un lieu qui paraissait important : L'hôpital, qui se découpait dans un ciel sombre étrange... surement pas annonciateur de bonnes nouvelles. Mais une autre image s'imposa à moi. Un visage cette fois-ci. Celui d'un homme, blond... à l'allure un peu négligé et qui paraissait assez amoché. Pour une raison inconnu, cette vision provoqua une pointe de tristesse en moi, comme si cet homme était sujet à un profond désespoir. Mais il dégageait une impression étrange aussi... Quelque chose que je ne parvenais pas à identifier.
Lorsque la vision prit fin, j'étais perplexe. Cet homme... était différent. Je parvenais à sentir la présence des masters, car il dégageait une aura que je reconnaissais mais lui... je ne savais pas... J'étais troublé... Mais je savais une chose... C'est qu'il n'y avait pas trente-six moyens de le savoir. Je tournais la tête sur le côté. L'hôpital se détachait au loin. Un petit sourire naquit sur mon visage d'enfant:

-Ca va être marrant!


J'arrivais quelques minutes plus tard. Je me rendis compte au même moment d'un autre problème : je ne savais pas où chercher. Et cet hôpital était BIEN plus grand que je ne l'avais imaginé. Je restai donc planté comme un piquet, en plein milieu du hall, sans savoir quoi faire. Cela attira l'attention d'une infirmière apparemment, qui vint immédiatement me trouver pour savoir si je désirais quelque chose. Je me lançais alors dans de grandes explications:

-Vous savez où se trouve un grand monsieur aux cheveux à peu près blond, mal en point, à l'air triste..., commençais-je

Mais visiblement, l'infirmière ne semblait pas savoir à quoi je faisais allusion. Une idée me vint alors pour lui faire comprendre : Je lui dessinais l'homme en question, tel que je le voyais dans mon esprit. Le résultat ne fut pas celui attendu. Elle fronça les sourcils en sortant un petit "euuuuh" de sa bouche. Bah quoi? Il était très bien mon dessin, on voyait bien qu'il s'agissait d'un homme... Je dû toutefois me résignais à chercher seul, une fois qu'elle en eu marre de mes caprices comme elle disait.
Je décidais alors d'utiliser un moyen plus efficace qu'un GPS : mes visions. Je convoquais alors mes pouvoirs afin d'invoquer la vision de la chambre de l'inconnu. Et contrairement à ce que je pensais, ce ne fut pas bien difficile. Comme j'avais son visage en tête, il me fut très facile de trouver la chambre en question.

Sans tenir compte des recommandations et jurons indignés qu e j'entendais dans mon sillage, je courais à toute allure vers la chambre du mystérieux monsieur. J'y parvins rapidement, freinant dans le couloir avec un beau dérapage. Puis, au moment de rentrer, je me souvenais de frapper quelques coups à la porte avant tout de même.
LA chambre était en réalité bien plu rempli que je ne le croyais. Moi je n'avais vu qu'un homme mais la pièce était rempli avec trois autres filles, que je ne connaissais pas... à part une!

-Aoi-chan! Comment ça va? Je n'avais pas vu que tu étais là aussi, dis-je sans me soucier de baisser la voix, tout excité.

Puis mon regard tomba sur le lit à côté du sien. Il était d'abord de dos, mais se tourna rapidement vers moi ( comme tout le monde d'ailleurs) pour m'observer. Je su alors que j'avais raison; C'était bien l'homme que j'avais vu. Bah, mon dessin était très bien alors! C'est les infirmières qui avaient rien compris. D'un pas calme, je me dirigeais vers lui, pour me stopper juste sous ses yeux.

-Alors c'est vous le monsieur triste que j'ai vu?, demandais-je avec un petit air curieux.

Puis, me frappant sur le front, je me rappelais que j'avais oublié la première politesse au monde.

-Au fait, moi c'est Akihiko M'sieur!, ajoutais-je avec un grand sourire.

Hrp: Vila! J'espère que ça va!




#   Lun 24 Mar 2014 - 14:04

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

L'ambiance devient peu à peu légèrement pesante. La présence de Light semble agacer prodigieusement Selvi ; ou alors simplement la rendre plus nerveuse que nécessaire. Comme nous toutes, je crois bien... La situation est loin d'être compliqué. Je fronce légèrement les sourcils pour tenter de me reconcentrer sur la discussion. D'après l'ancien master, Akihiko ne sera pas forcé à quoi que ce soit. D'un côté, je l'espère bien. De l'autre, il n'était même pas question qu'une telle chose arrive. Même si je me doutais qu'il pouvait se défendre seul, on ne savait jamais...
Je laisse la nouvelle venue raconter ce qu'elle sait au sujet de l'Avatar, et des répercussions de sa venue à Terrae. La peur... J'ai un long frisson. Je pense qu’il n’y a rien à ajouter, aussi je me contente d’acquiescer légèrement, sans trop bouger la tête, de peur d’accentuer mes vertiges. De toute manière, je ne suis pas la mieux placée pour en parler. Je n’en ai eu vent qu’une ou deux fois ; quelques rumeurs, voilà tout. À présent que je l’ai rencontrée, je ne peux plus réellement être objective à ce sujet. Ce serait mentir. Ou faire prévaloir ma seule vision des choses. De toute manière, je ne veux plus en parler ; je veux juste qu’on me fiche la paix, et dormir un peu.
Vivement que toute cette histoire se termine.
Je jette un regard surpris à Light lorsqu’il propose… une partie de cartes, en attendant. Ah. Certes. Rien que ça. J’avoue que la situation ne s’y prête pas trop et que j’ai pas trop le moral pour, mais ça pourrait peut-être faire passer un peu le temps, qui sait. Je n’aurais qu’à les regarder s’ils veulent. Je m’en fiche un peu. Je dois aussi être un peu à côté de la plaque. Mais tant qu’ils ne crient pas, et arrêtent de martyriser mon pauvre cerveau engourdi par les médicaments et la douleur, ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Je suis déjà suffisamment heureuse de ne pas être seule entre ces quatre murs.
Enfin, Selvi pose la question qui aurait normalement dû nous venir à l’esprit en premier lieu, à savoir : et si Akihiko ne vient pas, qu’est-ce qu’il se passe ? Je reste plongée dans le mutisme, serrant inconsciemment le cristal rougeoyant dans le creux de ma main. C’est vrai, s’il ne vient pas, et que Light ne retrouve jamais Aëlita … ? Que va-t-il se passer ? D’autres personnes seront envoyées à l’hôpital ? Ou bien… se fera-t-elle arrêter avant ?
Je suis interrompue dans mes réflexions lorsque la porte se rouvre sur une tornade verte, qui se met soudainement à m’interpeller. En hurlant. Enfin, je me doute qu’il ne hurle pas. Mais sa voix se répercute contre toutes les parois de mon crâne. Bon, finalement, le petit Akihiko est bien arrivé. J’ai un sourire un peu grimacé, mais réponds gentiment à sa salutation.

- Ca faisait longtemps Akihiko… Tu as vraiment grandi, je souffle doucement, mon sourire se faisant plus doux et fatigué. Je suis contente de te voir.

Pendant un moment, j’avais aussi eu peu qu’il ne vienne pas, et… enfin, c’est stupide ? Il faut lui faire confiance un peu. En tout cas, il est toujours aussi enjoué… C’est un peu rafraîchissant, par rapport aux têtes d’enterrement des personnes qui sont entrées dans la chambre jusque-là.
Je ne sais pas trop quoi lui dire ; si c’est à moi de lui expliquer la situation ou pas. Après tout, je ne suis pas… réellement concernée. Disons que je ne le suis plus vraiment, à partir de maintenant. Je ne peux rien faire…

- Ça... ça va, je vais bien. Mais Light a besoin de toi. En fait, nous avons besoin de toi, je continue d’une petite voix, n’osant en dire plus, un peu embrouillée par tant d’agitation. Tu veux bien lui accorder ton attention ? C’est… long à expliquer. Tu veux bien ?

Je regrette un peu qu’il ne se soit pas approché plus du lit. Qu’il soit aussi loin. Que tout soit aussi loin de moi, à présent. Je ne comprends pas ce besoin soudain de contact, moi qui ne supporte pas la chaleur humaine. Mais j’ai juste besoin de comprendre… que je ne suis pas toute seule.
Serrant les dents et retenant une nouvelle grimace de douleur, j’essaie de me redresser dans mon lit en attendant que Light reprenne son récit, pour me mettre en position assise. Il n’a pas besoin d’être inquiété outre mesure. Je dois essayer de montrer que je vais bien. Que ce n'est pas grave. Et ne pas passer pour la victime. Malgré la peur qui se tapit dans mon cœur...



Je vole en #F54759
#   Mer 26 Mar 2014 - 15:21

Personnage ~
► Âge : 35 ans (Je ne fais pas mon âge okey)
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 44
Emploi/loisirs : La couture, les jeux vidéos, les chatons et ... SORTIR MON AMOUREUSE DE VOS SALES PATTES
Humeur : Ouais, ça va, super bonne humeur. NON MAIS VOUS VOUS FOUTEZ DE MOI OU QUOI ?

J'écoutai les filles avec un léger sourire, un peu amer. Je passai la main derrière ma tête, un peu gêné par le fait que la mention du jeu de cartes les ait dérangées. C'était juste de l'humour ... Mais je n'étais plus le garçon insouciant que j'étais il y a vingt ans. A la question de Selvi, je répondis, tranquille :

- Des fois, il faut juste avoir la foi.

Je fermai les yeux quelques instants. C'était ce qu'elle m'avait dit, souvent. Avoir foi dans le futur, dans la vie, dans tout ce qui nous entourait. Avoir foi dans le vent qui soufflait et le tonnerre qui grondait, sans en attendre plus.
Elle savait toujours quoi me dire ...

Lorsque Roxanne fit mention de ce qu'elle savait, je me rassombris légèrement. Elle menaçait vraiment tout le monde. Elle menaçait des enfants, des initiés, à peine ... Pourquoi fallait-il qu'elle se sépare petit à petit de tout cequi la rendait belle ? Pourquoi devait elle se dépecer de son humanité pièce par pièce, à chaque minute qui passait ? Mon Amour ... Mon ventre se tordit. J'avais tellement peur. Peur, pour ces enfants, peur, pour Elle. Que se passerait-il lorsqu'elle rencontrerait une milice de Masters formés pour la tuer ? Que pourrais-je faire, sinon les regarder la sacrifier dans un simulacre de justice ?

Soudain, des petits pas précipités, une tignasse verte et une aura d'une profonde sagesse entrèrent dans la pièce. Aoi avait eu raison.


- Tu es vraiment un enfant ... Ne pus-je m'empêcer de souffler, inquiet.

Et soudain, je me souvins ; de Frost, Noa et moi lorsque nous étions passés Masters. Nous devions avoir à peine trois dans de plus que lui. A peine quatre de plus lors de nos premières missions solo. L'âge était-il vraiment si important, dans ce cas là ? Le talent ne s'y supplantait-il pas aisément ?

Je lisais dans les yeux d'une jeune homme la sagesse de celui qui lisait dans le futur, la sagesse de celui qui savait que certaines choses étaient inéluctables et qu'il ne pourrait pas le changer, qu'il devrait laisser arriver, sur lequel il n'avait aucune prise. Quelle beauté, quelle malédiction..
.

- Oui, c'est bien moi, lui dis-je avec un sourire. Je m'appelle Light.

Je les regardai parler doucement avec Aoi. Je fronçai imperceptiblement les sourcils en la voyant, petit moineau faisant semblant d'être forte. Lorsqu'elle posa les yeux sur moi, je lui fis un sourire que je voulais le plus rassurant possible.
Dieu ce que je n'aimais pas voir les femmes souffrir.


- C'est au sujet ... d'Aëlita. L'avatar, celle dont tout le monde parle. Aurais-tu eu des visions à son sujet ? Pourrais-tu m'aider à la retrouver ?

Je marquai une pause, avant de soupirer.

- Je crois bien que je suis la seule personne à pouvoir l'arrêter.








#   Ven 25 Avr 2014 - 21:59

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 379
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 26

Des fois, il faut juste avoir la foi.

La remarque de Light me frappe tel un coup de poing. Je l'observe et je comprends que je dois lui faire confiance, entièrement confiance et soudain cette idée ne m'est plus aussi insupportable qu'avant. J'aimerais lui répondre quelque chose pour lui faire comprendre ce que je pensais, que mes doutes se dissipaient, mais je suis interrompue par un garçon aux cheveux verts. Voilà le fameux Akihiko. Il salue Aoi d'une voix forte. On dirait qu'il a couru pou venir ici et il semble survolté. Le garçon finit par se présenter, puis Aoi lui fait une petite introduction avant que Light ne prenne la parole. Il lui explique son « plan » : se servir des visions pour retrouver Aëlita, celle qui menace Terrae.

Je regarde tour à tour chaque personne présente dans la pièce. Nous formons un sacré groupe. Aoi semble si fragile et forte à la fois. Je ne peux m'empêcher d'éprouver de la colère et de la douleur en la voyant. J'ai l'impression de redécouvrir ses blessures à chaque fois que je la regarde, comme si j'oubliais, comme si je n'avais pas envie de me rappeler ce qui lui était arrivé.

Ne sachant quoi faire d'autre, je m'approche de son lit et m'y assied, mais un peu à l'écart des autres. Je ne sais plus ce que je fais ici. Je ne sers à rien et l'enfant voyant n'y changera rien. Le seul qui peut régler le problème, c'est Light, mais j'attends. Je ne sais pas vraiment ce que j'attends, mais je n'ai pas envie de partir. Ce n'est pas de la curiosité malsaine, du moins je l'espère. C'est plus pour soutenir Aoi... après tout, c'est pour elle que je suis venue ici.

J'observe la fille aux cheveux bleus, soit elle ne s'est pas présentée, soit j'ai oublié son nom... bof, peu importe. Je suis un peu retournée avec tout ce qui se passe ici et puis, ce n'est pas important. Ce que je me demande, c'est ce qu'elle pense. Après tout, elle est venue ici pour des raisons obscures étant donné qu'elle ne connaît personne, enfin je crois. Est-ce qu'elle se demande aussi ce qu'elle fait ici ? Comme moi ? Est-ce qu'elle se demande comment elle pourrait se rendre utile ? Ou est-ce qu'elle cherche désespérément un moyen de filer à l'anglaise ? Je souris. Oui, vraiment... j'aimerais bien savoir ce qu'elle ressent et à quoi elle pense en ce moment.

Perdue dans mes pensées, je commence à jouer avec le drap du lit. Je m'amuse à l'entortiller entre mes doigts. D'une oreille, je suis la conversation, mais c'est comme si je ne me sentais plus vraiment concernée. J'ai pris conscience de mon incapacité... je ne peux faire qu'une chose désormais... faire confiance à Light et attendre...


[hrp : holala !! Je suis vraiment désolée pour l'attente ! Vous auriez dû m'envoyer un mp pour me secouer les puces... :-/]



merci Haley
#   Sam 3 Mai 2014 - 15:47

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 263
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 21
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Très rapidement, notre petit invité voyant arrivait, enjoué et plein de vie, amenant un sourire sur mon visage, c'était plus agréable que toutes leurs têtes de cadavres. D'ailleurs, je n'étais pas du tout à ma place ici, je ne connaissais personne, et je ne suis même plus sure de m'être présentée non plus, le plus simple serait de m'enfuir en catimini et de faire comme s'il n'y avait jamais rien eu, hop, un petit oubli volontaire.

Pourtant, en les écoutant parler et en voyant leurs mines si graves, j'avais tout sauf le courage de fuir. Ce serait comme de les abandonner en plein milieu d'un combat, même si mes forces étaient vraiment minimes, certes, j'étais d'un soutien relativement douteux quand même, mais un soutien quand même non ? En cas de besoin, je pourrai potentiellement me rendre utile, enfin, j'espérai.

Je me redressai lentement dans mon siège, à l’affût des réponses d'Akihiko, peut-être qu'avec ça, même en étant tout petit, parce que oui, ne me dites pas qu'il a la carrure d'un combattant de première ligne non plus, on aurait une chance d'aider pas mal de monde, qui sait ? Je les écoutais, à moitié attentive, plus curieuse que véritablement intéressée, même si je gardais tout pour moi, j'étais un peu comme une sorte de banque d'informations inviolable et incorruptible. Enfin, d'après moi.

(Navré de la petitesse de mon ridicule rp. D:)



Gribouille en #ff9966
#   Mer 28 Mai 2014 - 11:26

Personnage ~
► Âge : 12 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 379
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Mon arrivée ne passa surement pas inaperçue. Tous les yeux se rivèrent sur moi avec curiosité, comme s'ils attendaient un miracle mais que, en même temps, je n'avais pas l'apparence qu'ils souhaitaient. C'est ce genre de regard que m'adressait une fille aux cheveux bruns, plus en retrait. Je ne la connaissais pas, mais je voyais bien qu'elle doutait. Je me redressais alors le plus possible, de ma toute petit taille et me tournais vers Aoi-chan. Je l'écoutais attentivement avant d elui répondre sur un ton enjoué.

-Moi aussi je suis content de te revoir !

Lorsqu'elle me parla de l'homme près d'elle, Light apparemment, Je tournai lentement sur moi pour capter son regard. Son histoire... Alors ma venue ici était vraiment importante. Ma vision m'avait montré le lieu où je devais absolument être. Mais pourquoi ? Je compris que c'était lié à l'histoire de Light au moment où Aoi-chan aborda le sujet. Cet homme à l'aura si étrange... je me demandais qui il était. Jamais je n'avais ressenti pareil effet suite à une vision. Il n'était pas n'importe qui et je sentais, au plus profond de moi, que je devais lui apporter mon aide, que c'était vraiment important . Pourquoi mon pouvoir m'aurait-il amené ici sinon ? L'air grave des personnes de la pièce me confirmait ce sentiment.

-Je vous écoute, dis-je avec plus de calme que jamais, concentré sur ce qu'il allait me dire.

Je compris alors que j'avais raison. Si le mot Avatar m'échappa, le nom d'Aelita en revanche fit écho en moi. Je me rappelai la discussion que j'avais eut avec l'enquiquineur, Léon je crois... il m'avait parlé d'elle, elle l'avait attaqué. Un air de révélation passa sur mon visage lorsque je compris à qui il faisait allusion. On disait qu'elle était dangereuse pourtant, qu'il ne fallait pas s'en approcher.
Ses paroles attirèrent mon attention encore davantage : « je suis le seul à pouvoir l'arrêter ». Je captai alors son regard et j'y sentis une profonde détresse. Mais en quoi était-il lié à elle ? Ses yeux semblaient me montrer qu'il la connaissait, sûrement très bien même. L'arrêter...Lorsque j'avais eus une vision de cette fille, une autre sensation étrange m'avait pris, associé au fait que... je ne la voyais pas totalement, comme si une masse opaque la dissimulait. Je n'avais pas compris sur le coup, car je n'étais pas habitué à ce genre d'opposition. Mais en réalité, cette vision m'avait laissé la même impression que je ressens en présence de Light.

-Oui j'en ai eus... Mais j'ai comme l'impression... qu'elle ne veux pas être retrouver. C'est ce que j'ai pensé lorsque je l'ai perçu la première fois, dis-je d'un air perdu, comme si je parlais davantage à moi-même qu'aux autres.

Reprenant pied avec la réalité, je regardais autour de moi, fixant tour à tour les personnes présentes. Les deux filles debout semblaient en retrait, et participaient peu depuis mon arrivée. Je me tournais alors vers Aoi et Light. Je devais les aider, ils me le demander, même Aoi, qui semblait presque suppliante.

-Si vous la trouvez monsieur Light, vous la ramènerez avec vous ?, demandais-je, bien que je connaissais déjà en partie la réponse.

C'était une question rhétorique, je n'attendais pas vraiment de réponse puisque je m'attendais déjà à la réponse qu'il me donnerait. Le simple fait qu'il demande mon aide me le laissait prévoir. D'un pas lent, je marchais jusqu'à leur lit tout ne parlant.

-Voilà ce que je peux vous dire. J'eus pu avoir une vision d'elle car j'ai été en contact avec un monsieur qu'elle a attaqué. Mais je ne voyais pas grand chose, elle semblait... m'éviter, je ne sais pas comment le dire autrement.

Arrivé près du lit, je sautai dessus avec force, et m'installais près de Light, sans le lâcher des yeux. Je repris aussitôt mon grand sourire enfantin.

-Je peux vous aider. Je ferai de mon mieux.

Je penchais alors légèrement la tête sur le côté, l'observant toujours. Je veillais à ce qu'il soit attentif à mes explications car je venais tout juste de trouver une solution.

-Mais il va me falloir de l'aide. Je ne la connais pas, je ne sais pas où chercher précisément. Je ne sais pas à quoi elle ressemble... Beaucoup de détails m'échappent, dis-je d'un ton triste. Mais si une personne ayant un fort lien avec elle m'aide, je pense pouvoir la localiser.

J'achevais ma phrase sur un grand sourire, ancrant un peu plus mon regard dans le sien. Je lui tendis alors une main, qui pourrait sans doute s'enfoncer toute entière dans la sienne, prêt à faire ce pourquoi on m'a fait venir.

-J'ai besoin de votre aide monsieur Ligth

Hrp: sorry pour le retard! Mais maintenant fin de révisions et fin de partiels so i'm back :p J'espère que ma réponse va!


#   Mar 10 Juin 2014 - 23:57

Personnage ~
► Âge : Vingt-deux.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1189
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 21
Emploi/loisirs : Travailler à l'hôpital et bosser mes cours... C'est ça les études de médecine !
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Tout le monde est très silencieux pendant que Light et moi tâchons d'expliquer à Akihiko ce qu'il en est. Une fois le topo sommaire présenté, je me mure dans le silence et laisse Light prendre le relais. On ressent à la fois sa tristesse et sa colère, mais aussi cette petite lueur qui s'est allumée au fond de son regard. Légère, fugace ; de l'espoir ? Celui de retrouver son amour perdu, de pouvoir l'extirper de Terrae. Enfin. À notre plus grand bonheur, devrais-je même dire. Pourquoi la retrouver se révèle si difficile ? Je peux comprendre qu'elle n'ait pas envie d'être trouvée par les Masters, mais par Light ? Ne le cherche-t-elle pas ? Ou alors... Peut-être qu'elle ne sait simplement pas s'il est là ou non. Ce qui expliquerait pourquoi elle n'est pas encore venue le voir... Sauf s'il nous tend un piège, et qu'il veut se servir de nous ; mais je ne pense pas qu'il soit comme ça. On ressent sa grande empathie. Il ne peut pas nous mentir, hein ?
Autant ne même pas y penser, je crois.
- Je crois bien que je suis la seule personne à pouvoir l'arrêter.  
Mes yeux se tournent vers le blond. Ma tête tourne un petit peu ; trop de monde, trop de bruit, trop d'agitation. Mon crâne endoloris peine à tenir le coup, et surtout à suivre tout ce qu'il se passe. Alors je reste sans bouger, me contentant de fermer les yeux de temps à autres, parfois pendant de longues et profondes secondes. Les deux filles sont aussi silencieuses que moi. Certainement se disent-elles qu'elles n'ont rien à faire là, et qu'elles aimeraient probablement rentrer, être tranquilles, dans leur chambre. Moi aussi, si vous saviez. Moi aussi j'aimerais tellement pouvoir rentrer dans ma chambre, m'affaler sur mon lit comme une loque et dormir. Arrêter de ne voir que les murs trop blancs de cette chambre. Au moins la chevelure d'Akihiko et de la fille qui vient d'arriver apportent une petite touche de couleur dans cette atmosphère trop morne.
Selvi s’installe sur mon lit, et Akihiko ne tarde pas à faire de même sans aucune délicatesse. Je serre les dents et ferme les yeux pour empêcher une plainte de douleur de fuser. Le choc n’a pas fait de bien à mon pied. Et pourquoi parle-t-il aussi fort ?
Je soupire, tente de reprendre le fil de la conversation comme je le peux. Le voyant parle des visions qu’il a eues, celles qu’il a tentées d’avoir. Evidemment qu’elle ne voulait pas être découverte… Pas après avoir fait ça. Cette folle… Si violente… Je frissonne. Accroche le regard de Selvi, cherche un peu de soutien. Je suis tellement fatiguée, si vous saviez.
Akihiko tend la main vers Light, cherchant le contact pour avoir une vision d’Aëlita. Je l’observe longuement.

- J’espère que vous trouverez ce que vous cherchez, je souffle.

J’ai peur de les déconcentrer ; autant rester plus discrète. J’offre un sourire à Selvi. Me tourne vers l’autre jeune fille et l’interroge à mi-voix.

- Dis-moi, tu… comment tu t’appelles ?

Je lui souris faiblement, pour la rassurer un peu.

- Ils en parlent tous tant que ça, dehors ?...

Je regarde Selvi, comme pour avoir, à elle aussi, son approbation. Les temps sont durs...



Je vole en #F54759
 

Ce n'était qu'un cauchemar. [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant