Partagez | 
Reprendre des bonnes habitudes (Roxanne)
##   Ven 23 Aoû 2013 - 13:22

Personnage ~
► Âge : 18 ans. Euh, enfin j'crois.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Jouer avec la Lune.
Humeur : En toute honnêteté ... Aucune idée.


Cela faisait quelques temps déjà que j’étais arrivée à Terrae. Je n’avais pas vraiment compté les jours, ou les semaines, mais le Temps s’écoulait, inexorablement.

Nous étions Samedi après-midi, et le temps était radieux. Décidée à devenir meilleure en cours, j’avais passé toute la  matinée dans la bibliothèque, près d’une fenêtre ouverte, à travailler. Je m’étais acharnée sur mes maths, avant de finalement opter pour de l’Histoire, qui m’intéressait bien plus et dans lequel j’avais plus de facilités. J’avais aussi pris des cours de japonais, russe et anglais en avance, ayant des bases dans chacune de ces langues.

Un peu surprise par moi-même et cet acharnement, je me rendis compte que j’avais plus cherché à m’isoler et éviter le reste des habitants de l’école qu’à réellement travailler. Je n’étais pas douée pour me faire des amis, et même le concept d’amitié m’était très vague. A part Adam, je n’avais eu personne. Adam avait été tout et il était parti.

Je refermai violemment mon livre, quelques têtes se tournant vers moi en suivant le bruit. Sans m’excuser, je fis racler ma chaise, fourrai mes affaires dans mon sac et sortis en trombe.
Apres quelques minutes de marche, je m’apaisai quelque peu. Mon cœur, qui s’était emballé, reprenait un rythme normal, mes mains avaient cessé de trembler. Cette sensation, de perte de contrôle, je la connaissais par cœur. Rien que de penser à Adam, et ça revenait. Les sentiments débordaient, m’envahissaient toute entière sans que je puisse faire quoi que ce soit.

Cherchant une façon de détourner mes pensées, je me remémorai ce que faisait Papa juste après mon « réveil ». Il me prenait la main, et m'emmenait faire du tir. Nous passions de longues heures ainsi, juste nous, des cibles, ses revolvers des armes à feu, un arc, des couteaux, tut. Il avait l’habitude de me dire que lorsqu’on se concentrait sur quelque chose d’aussi petit aidait à se rendre compte d’à quel point tout était ridicule. Tout se résumait à ca : quelques grains de poussière, quelques particules d’air, un doigt sur une gâchette.

Sans m’en rendre compte, mes pas pensifs m’avaient portes jusqu’à une grande, une immense salle vitrée. Des tapis de sol moelleux, des équipements sportifs rangés un peu partout… Le Gymnase.

Je m’avançai au centre, cherchant les équipements de tir. La section qui y était réservée était un peu à l’écart, protégée par une vitre blindée. Sans réfléchir, je m’installai dans le box -une sorte de long couloir aux parois transparentes blindées- et allai chercher une arme. La personne responsable se sentit obligée de me faire tout un discours de prévention –je la laissai faire, n’ayant pas envie de l’interrompre. Cependant, lorsqu’elle me proposa un casque et des lunettes, je refusai poliment d’un sourire, et allai m’enfermer dans un des box de tir.

Je visai d’une main, respirant bien, comme mon père me l’avait appris. J’eus un mince sourire. Je retrouvais cette sensation de calme et de vide que j’aimais tant. Je retins ma respiration, tirai trois coups qui vinrent se loger parfaitement ou je voulais qu’ils aillent. Le son des balles résonna dans le box, qui devait être isolé du reste du gymnase. J’en sentis les vibrations jusque sous mes pieds, et m’en délectai. Ça m’avait tellement manqué. Je fis avancer la feuille vers moi. Deux balles à la tête, en plein milieu des deux yeux, un autre au niveau du cœur. Je m’autorisai un léger sourire. Ce que mon père ne voulait pas avouer… c’est que j’étais meilleure que lui.

J’allais ajuster un quatrième tir après avoir mis une nouvelle feuille lorsque je perçus des tremblements dans ma main. Un frisson me parcourut. Encore ? Encore maintenant ? Je me concentrai, mais les tremblements s’accentuèrent. Je serrai les dents, avant de reposer le revolver sur la table. Je saisis mon poignet tremblant de mon autre main, pour tenter de le refréner. Putain…

Le bruit de la porte du box s’ouvrant me fit me retourner. Qui étais-ce ?




Pardon, je suis un peu nulle pour les débuts de Rp >O<


.
.
Are you afraid of the Big Bad Wolf ?
##   Mar 27 Aoû 2013 - 17:35

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 292
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


Je m'étais réveillée de nombreuses fois cette nuit encore, des souvenirs refaisant surfaces dans mes rêves. Ce fut donc avec agacement que je me levais pour prendre une douche bien chaude, espérant ainsi détendre les muscles de mon dos et penser à autre chose.

J'avais pris un repas rapide, mes nuits me coupant l’appétit, et j'étais sortie. Courir me ferait sûrement du bien, c'est ce que j'avais penser en franchissant les portes de l'institut, le soleil radieux de ce début d'après-midi et la légère brise qui frôlait mon visage m'ayant aidé à me décidé. Je partais donc, calmement, faire un petit tour dans le parc en courant, passant et repassant près du gymnase. La conversation que j'avais eu avec Huo me revenait en tête, le tir à l'arc, ça me manquait, j'aurais bien aimé en faire à nouveau, ressentir encore ces vibrations en lâchant la corde, voir ma flèche fendre l'air pour se planter dans sa cible.

Je m'arrêtais donc devant le bâtiment, poussant la porte en soupirant légèrement, Terrae était certes grand, pourvu d'un domaine important et de bons nombres de lieux et de bâtiments qui pouvaient abriter tout un tas d'activité, mais je doutais qu'il renferme une salle de tir. Ce serait trop beau. Un homme, un peu plus vieux que moi sûrement, et me dépassant d'une bonne tête s'approcha pour m'interroger sur la raison de ma venue.

- On peut faire du tir à l'arc ?

J'avais relevé le visage face à lui, légèrement essoufflée de ma récente course et présentais une expression que je voulais sérieuse. Je n'avais pas envie qu'il prenne ma demande à la légère, il hocha la tête et sans un mot se dirigea vers une salle au fond, des vitres blindées et probablement insonorisées l'entourant.

J'entrai calmement, sursautant en entendant le bruit sourd sortant du box à quelques pas de là. Quelqu'un était déjà là, avec une arme à feu, une fille. Elle devait faire à peu près ma taille, peut-être un peu plus grande, de longs cheveux bruns cascadant sur ses épaules et un regard vert, perçant.

Je lui offris un petit sourire à la fois gênée et amical. Le responsable derrière moi m'indiqua un espace un peu plus loin, les vestiaires où je pourrait me changer si besoin est. Et me renseigna sur la position des arcs et des cibles, au fond, dans le renfoncement après les box, dans un coin à ciel ouvert. Je le remerciais avec courtoisie et m'approchais de la jeune fille, encore un peu surprise d'entendre un coup de feu en entrant.

- Bonjour, je suis navrée d'avoir interrompu. Je m'appelle Roxanne, et toi ?

Mes yeux se posaient tour à tour sur son visage et son arme, depuis l'âge où j'avais pu tenir un arc, je laissais les flèche fendre l'air devant moi pour atteindre leur cible, je n'avais jamais vu, ni toucher, à une arme à feu. Ce qui ne devait pas être le cas d'Huo.


Je suis navrée du retard, et de ma réponse tout petite et laissant à désirer. J'espère qu'elle te va. D:



Vit en #ff9966
##   Sam 31 Aoû 2013 - 12:33

Personnage ~
► Âge : 18 ans. Euh, enfin j'crois.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Jouer avec la Lune.
Humeur : En toute honnêteté ... Aucune idée.

Mais non c'est parfait ! Ne t'en fais pas :) Je m'excuse pour le retard aussi.

Les tremblements ne cessaient pas, et je reportai mon regard un peu paniqué sur la jeune fille qui venait d'entrer. Que faisait-elle ? Voulait-elle quelque chose ? Je me sentais agressée sans le vouloir, troublée. Les souvenirs remontaient, contre ma volonté. Loups et pouvoirs, feu ardent et cheveux flamboyants. Rires triomphants, amour débordant, liberté infinie. Harmonie.  

Adam. Tu me manquais tellement...

Je passai lentement ma main dans mon dos, et relevai mon regard vers la nouvelle arrivante. Elle était jolie, et son ton, même si je l'avais perçue comme une agression, était en réalité plein de gentillesse et de bonne volonté. Je me détendis quelque peu.


- Ne t'en fais pas, soufflai-je avec un sourire que je me voulais sincère.

Je la détaillai. Ses cheveux avaient une teinte bien singulière, un bleu très doux. Ses yeux, bruns, en paraissaient presque dorés et brillaient d'un éclat réconfortant. Je ne savais pas pouquoi, mais son aura m'apaisait. Elle avait, en plus ténu, celle de mon frère. Peut être avait-elle les mêmes pouvoirs ?


- Je m'appelle Elena, dis-je simplement.

Les tremblements s'étaient calmés. Je me rendis compte que sa présence m'avait aidée à me calmer, comme le faisait Adam autrefois. C'était sans doute ... Sans doute cette aura. Ca ne pouvait être que ça.

Je regardai son arc qu'elle avait à la main. Ca faisait longtemps, très longtemps que je n'avais pas tiré à l'arc. Je le désignai du menton.


- Tu en fais depuis longtemps ? lui demandai-je alors, tentant d'être la plus amicale possible.


.
.
Are you afraid of the Big Bad Wolf ?
##   Dim 8 Sep 2013 - 16:46

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 292
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


Elle me donnait l'impression d'être apeurée, ses mains tremblaient légèrement et son regard, légèrement paniqué étaient plutôt inquiétant. Mais je n'en fis rien, préférant ne pas me mêler de ce qui ne me regardait pas. Je m'excusais rapidement de mon intrusion tout en lui donnant mon nom. Elle sembla se détendre, ce qui agrandi le sourire qui était déjà présent sur mon visage.

- Ne t'en fais pas. Je m'appelle Elena.

Elena. Un prénom charmant. Et aussi le premier prénom féminin que j'entends à Terrae, à part celui d'Hideko. A croire qu'il n'y avait que peu de femmes. Son regard se dirigea vers mon arc, alors que je constatais que ses tremblements avaient disparu, ses mains étaient immobiles, maintenant l'arme qui y était glissée.

- Tu en fais depuis longtemps ?

Je dirigeais alors mon regard vers mon arc, une certaine nostalgie voilant mon regard. Depuis longtemps ? J'ai commencé à l'âge de dix ans je crois. Et j'ai arrêté il y a deux trois ans. Je n'en fais plus qu'occasionnellement, quand l'envie me prend de sentir l'air se fendre autour de ma flèche.

- J'en ai fais pendant dix ans environ, en club. Je n'en fais plus que de temps à autres, quand j'en ressens le besoin.

Je me rapproche un peu, juste de quelques pas, et plantais mon regard sur son arme, curieuse et angoissée. Qu'est-ce que ça faisait d'en tenir une comme ça, dans sa main ? Huo le savait, il me l'avait dit, mais je voulais quand même tenter la chose.

- Et toi ? Tu tires depuis combien de temps ?

J'avais relevé mon visage face au sien, un petit sourire discret sur mes lèvres.



Vit en #ff9966
##   Dim 6 Oct 2013 - 17:58

Personnage ~
► Âge : 18 ans. Euh, enfin j'crois.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Jouer avec la Lune.
Humeur : En toute honnêteté ... Aucune idée.

(Pardon pour le retard, à cause de ma rentrée je n'ai pas eu une minute à moi T^T)

Son aura m'enveloppait doucement. Elle était sans doute Feu, ça ne faisait presque pas de doute maintenant. Je le sentais, elle dégageait la même chose que mon frère.

Je sentais mes muscles se détendre petit à petit et mon rythme cardiaque se ralentir. Je l'écoutais parler, doucement.


- 10 ans ? Tu dois être vraiment forte, soufflai-je avec un sourire impressioné.

Lorsqu'elle me renvoya la question, mon regard suivit le sien, le long de mon bras jusqu'à ma main. Plus qu'une arme, je sentais le revolver comme un prolongement de mon bras. Mes veines partaient de mon coeur pour aller s'enrouler sur la gâchette, jusqu'au canon. Mon sang pulsait à travers les rouages, ma peau devenait de plastique et de métal. J'eus un sourire sans doute incompréhensible pour Roxanne.

- Je ... Je tire depuis aussi longtemps que je me souvienne, éludai-je légèrement. Mon père a toujours été un passioné. Plus que les armes, c'est la perspective de toujours atteindre son but qui l'attirait.

J'avais relevé mes yeux brillants vers elle. Secouant légèrement la tête, comme pour dissiper un mauvais rêve, j'enlevai la sécurité et lui tendis le revolver. M'en détacher était presque douloureux.

- Tu voudrais essayer ? C'est un peu différent d'un arc, mais la sensation reste la même. Moins sauvage, plus froide, mais toujours aussi excitante, dis-je avec un léger sourire.


.
.
Are you afraid of the Big Bad Wolf ?
##   Mer 6 Nov 2013 - 20:26

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 292
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~

Je souris doucement à son exclamation, sans y répondre. J'avais été forte fut-il un temps, est-ce que je l'étais toujours maintenant ? Mon regard s'accrocha rapidement à son arme, elle devait être forte aussi. Enfin, d'après moi, on devait être fort pour tenir ce genre d'arme entre les mains, tout en ayant conscience qu'un simplement faux mouvements pouvait ôter définitivement la vie.

- Je ... Je tire depuis aussi longtemps que je me souvienne. Mon père a toujours été un passionné. Plus que les armes, c'est la perspective de toujours atteindre son but qui l'attirait.

Ses yeux semblaient briller d'une lueur à la fois mélancolique et nostalgique, comme si de nombreux souvenirs heureux et malheureux défilaient sans sa tête et venaient en imprégner les traits de son visage. Puis, j'entendis une sorte de petit clic et redirigeais mon regard vers l'arme qu'elle me tendait maintenant. Elle ne va quand même pas... ? Ah bah si.

- Tu voudrais essayer ? C'est un peu différent d'un arc, mais la sensation reste la même. Moins sauvage, plus froide, mais toujours aussi excitante.

Je la fixais un peu dubitative, l'arc serré dans ma main droite, avais-je vraiment le droit de saisir son arme ? C'était risqué. J'avais l'impression qu'en la prenant, l'angoisse de me rater reviendrait me frapper de plein fouet, j'avais peur de blesser, j'avais toujours peur de blesser à cause de ma maladresse. A mes débuts au tir à l'arc, dans notre petit club, j'avais blessé sans le vouloir un garçon de mon âge. Oh, rien de grave, pas de flèche impliqué, juste son bras et la main tenant mon arc. J'avais trébuché et lui avait griffé violemment, à sang en réalité, tout le bras en tenant de me raccrocher à lui, en faisant tomber mon arc sur ses pauvres pieds évidemment, avant de m'étaler sur le sol lamentablement.

- Je ne sais pas si c'est une très bonne idée. Je suis plutôt maladroite. Je préférerai éviter des blessés inutile. Et puis... C'est quand même beaucoup plus intimidant qu'un arc, tu ne trouves pas ?

J'avais répondu, légèrement gênée par mon refus, c'était si dur de lui dire non quand elle vous regardait avec ses yeux là. Elle semblait détendue et tout à fait apte à tirer avec n'importe qu'elle arme, j'en étais complètement admirative.



Vit en #ff9966
##   Mer 25 Déc 2013 - 15:34

Personnage ~
► Âge : 18 ans. Euh, enfin j'crois.
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 118
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 24
Emploi/loisirs : Jouer avec la Lune.
Humeur : En toute honnêteté ... Aucune idée.

(Pardon, tu es une des seules à me répondre et je n'avais pas vu ! Joyeux Noël !)

Je lui souris doucement, la regardant faire. Lorsqu'elle refusa, je ne me sentis pas offusquée. Je comprenais. Je remis la sécurité, reposai le revolver -comme à contrecoeur- sur la table en face de moi.

Lorsqu'elle me parla de son arc, j'eus un léger sourire.


- Je pense que, plus que l'arme, c'est le tireur qui décide de tout.

Je regardai l'arc, caressai sa forme du regard.

- Un arc, c'est tellement plus sauvage, tellement plus naturel. Les armes à feu sont tellement froides et dures. L'arc est souple et changeant, précis et emprunt d'une chaleur que je ne comprends pas toujours.

Je lui fis un léger signe du menton.

- Tu me montres ?

Je lui fis un sourire que je voulais encourageant.


.
.
Are you afraid of the Big Bad Wolf ?
##   Sam 11 Jan 2014 - 14:55

Personnage ~
► Âge : 28 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 292
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 22
Emploi/loisirs : Bavarder ♥
Humeur : Explosive ~


Elle avait finalement reposé son arme sur la tablette derrière elle. Même posée et immobile, c'était intimidant. Oh bien sur, comme toute jeune fille que j'avais été, et que je suis toujours, j'avais joué à des jeux dans lequel les armes à feux étaient omniprésente. Tomb Raider tiens, avec Lara, cette cinglée qui se jetait de toits en toits et qui enchaînait les tirs. A cette époque elle me fascinait. Mais les armes à feux étaient trop violentes à mon gout, trop bruyantes aussi.

- Je pense que, plus que l'arme, c'est le tireur qui décide de tout. Un arc, c'est tellement plus sauvage, tellement plus naturel. Les armes à feu sont tellement froides et dures. L'arc est souple et changeant, précis et emprunt d'une chaleur que je ne comprends pas toujours.

Elle traduisait exactement mon ressentit.

- Tu me montres ?

Je hochai calmement la tête et m'enfonçai un peu plus loin dans la salle. L'air de rien, il y avait trois ou quatre box l'un à côté de l'autre pour les utilisateurs d'armes à feux. Peut-être qu'avec de la chance, la partie réservée au tir à l'arc se trouverait à ciel ouvert. J'avais toujours privilégiée ces endroits, avec la légère brise et la lumière éclatante du soleil, c'était agréable, et je m'y concentrai plus facilement.

- Oh mais... C'est génial ! Parfait.

Là, juste après les box, un renfoncement qui me semblait éclairée et... J'étais vraiment heureuse que mon petit souhait soit exhaussé. C'était parfait pour montrer à Elena que je me défendais bien avec un arc, même si ça faisait plusieurs semaines que je n'en avais pas touché un.

- Toi aussi ça te fait ça ? Tu sais, le sentiment de plénitude quand tu sais que tu vas enfin retrouver quelque chose qui te fait te sentir vivante. Je ne pensais pas que Terrae pouvait regorger d'autant d'agréables surprises.

Mon arc dans la main gauche, et le carquois glissé en travers de mes épaules. Oui, je me revoyais encore, la première fois que l'avais porté comme ça, l'impression d'enfin ressembler à ces héroïnes que je chérissais tant. Un profond soupir de bien-être franchit mes lèvres et je me positionnai enfin face à la cible. Mon bras droit s'éleva pour saisir une flèche que je posait avec douceur contre la corde. Un frisson parcouru mon échine. Oh oui cette sensation m'avait manqué. La concentration dont je faisais actuellement preuve aussi, c'était comme de se retrouver dans une bulle insonorisée. C'était plaisant. Et avant même que je ne m'en rende vraiment compte, mon corps avait bougé de lui-même et la flèche avait fendu l'air pour venir se planter au niveau de la seconde zone de la cible.

- Oh, huit points. Un peu plus près et j'en avais neuf. Je doute d'atteindre le centre de suite.

Je me tournai face à Elena et lui offrit un sourire éclatant, j'étais fière de moi. Je ne pensais vraiment pas arriver à ce résultat là après tout ce temps. Il faut croire que je n'ai pas tant perdu que ça.


(C'est pas grave, ça m'a fait plaisir de voir et lire ta réponse. Je m'excuse aussi de mon léger retard. Bonne année d'ailleurs ! Et je m'excuse pour la taille aussi.)



Vit en #ff9966
##   
Contenu sponsorisé

 

Reprendre des bonnes habitudes (Roxanne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.