Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Rencontre estivale autour d'un Whisky
#   Mar 1 Oct 2013 - 21:25
avatar
Invité

La saison estivale est sans hésiter la plus dure à supporter. Même si le soleil remonte le moral, la fatigue se fait plus vite sentir à cause de la chaleur, les gens sont moins patients, plus impulsifs.En ce début d'après-midi, pas un brin d'air, pas une brise ne se fait sentir.Quarante degrés à l'ombre, voici donc ce qu'on appelle une journée caniculaire...
Le soleil étant de plomb, le parc abrite quelques amoureux sous les branches des cerisiers en fleur.
Les écureuils gambadent dans les fourrés. Quelques petits poissons remontent à la surface de l'eau endormie par moments...

Assise en tailleur au bord du lac, je m'amuse à faire de petits ronds dans la mousse en chantonnant, perdue dans mes pensées.
Les cours sont terminés et je n'ai pas de nouvelles de Kaori pour le moment, je suppose qu'elle va bien.
Peut-être est-elle rentrée voir sa famille. Ou alors elle peine sous l'astre du jour qui s'amuse à nous brûler comme des fourmis sous une loupe, elle aussi.
Soudain, une grande libellule bleue se pose à la surface et commence à récupérer de petites gouttes d'eau, s'en servant pour humidifier son abdomen. Je suis son exemple et plonge la tête dans l'eau directement. Ma peau me remercie et je remercie la libellule.Pendant que je lui tape la causette, un bruissement se fait entendre derrière mon dos. Me tournant assez rapidement, je me rend compte qu'un chien me renifle depuis un moment. Il pose sa truffe froide dans mon cou, m'arrachant un frisson.
C'est un berger allemand je crois. En tous cas, il semble m'apprécier. Lui flattant le flanc avec douceur, je cherche le maître du regard. J'aperçois un homme, à demi dissimulé par un arbre. Il regarde dans ma direction. Je me lève et le canidé détale vers lui.
Me battant littéralement avec mes cheveux trempés en pestant pour les enlever de mon visage, j'approche doucement.
Une fois en face de lui, je constate qu'il a un visage aussi expressif que le mien quand je suis en cours de philo.
J'engage la conversation assez rapidement, avec un ton empli de ma gentillesse naturelle :

« Salut, je m'appelle Luna, le chien est à toi ? T'es nouveau dans le coin ? »
#   Mar 1 Oct 2013 - 21:26

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Quelque chose.
Humeur : Na.

En me levant ce matin, j’avais remarqué le beau temps qu’il faisait aujourd’hui. J’aime bien quand il fait beau. Mais aussi, j’avais senti la chaleur étouffante de ma chambre, avec le soleil qui tapait directement sur mon lit et me brûlait les jambes. Il faudrait que j’arrête de chasser ma couverture constamment des fois, surtout quand les rideaux laissent bien passer le soleil et sa lumière brûlante. Et pour arranger tout ça, Whisky avait décidé de me sauter dessus pour mieux me réveiller. Il s’était appuyé de tout son poids sur mon torse, me faisant tousser. Je le poussais pour pouvoir respirer un peu et éviter de mourir de chaud. Puis je me levais et allais à la fenêtre pour fumer une cigarette. Il faisait chaud dehors. Mais moins que dans ma chambre je pense. Enfin, dehors on peut facilement s’occuper, aller manger quelque chose. Parce que dans ma chambre, à part cuire, on peut pas faire grand-chose, et à part les croquettes de Whisky, j’ai rien à manger.

Donc je décidais de bouger. J’allais mettre un pantalon et un t-shirt complètement au hasard, tant que les manches sont courtes… Enfin, je changeais quand même quand j’ai compris que j’avais pris un haut noir, et que le noir quand il fait chaud, c’est pas cool. Donc mon t-shirt allait être blanc, un truc tout simple. Je prenais mes cigarettes, mon portable, la clé de ma chambre et Whisky tenu en laisse, et j’étais sorti.

Il faisait frais dans les couloirs, mais je n’allais pas stagner ici. J’étais allé faire un petit tour en ville, profitant de la matinée pour aller dans des lieux bondés en plein après-midi. J’allais acheter de l’eau et des gâteaux, un peu de nourriture pour Whisky, puis je me dirigeais vers le parc. C’était plutôt cool comme endroit, j’avais enlevé la laisse de Whisky qui s’était mis à courir partout, après des papillons. Il me fera toujours rire ce chien. J’allais m’asseoir sur un banc pour manger des gâteaux mais Whisky n’était pas de cet avis. Il m’avait complètement ignoré quand je lui avais proposé de manger pour aller courir vers l’eau. Et donc pas le temps de manger, je le suivais d’un pas rapide pour le surveiller et éviter qu’il aille attaquer trop d’oiseaux. Une fois que je l’avais dans mon champ de vision, je le voyais avec une jeune fille qui lui caressait le flanc. Puis Whisky se mit à courir vers moi en même temps que la jeune fille se levait. Je caressais mon chien en lui disant d’arrêter d’embêter les gens. Puis je vis la jeune fille se battre avec ses cheveux apparemment trempés. Ça me faisait rire intérieurement. Mais mon visage ne bougeait pas. Puis elle me dit d’un ton plutôt froid :

« Salut, je m'appelle Luna, le chien est à toi ? T'es nouveau dans le coin ? »

Alors je lui répondais :

« Moi c’est Stan, et lui c’est Whisky. Je suis désolé, il est parti sans moi et t’a peut-être dérangée… Et sinon je suis arrivé ici il y a pas très longtemps. »

Je remettais la laisse à Whisky pour éviter qu’il s’enfuie de nouveau et lui donnais un peu à manger. Au passage, je prenais un gâteau histoire de remplir un peu mon estomac, puis je tendais le paquet à Luna en lui disant :

« T’en veux ? C’est des cookies au chocolat. »



Ouvre la boîte et tu connaitras la réponse à toutes les questions:
 
#   Mar 1 Oct 2013 - 21:34
avatar
Invité

Le jeune homme, un peu plus grand que moi et franchement inexpressif, me regarde un moment avant de me répondre d'un ton assez neutre.

« Moi c’est Stan, et lui c’est Whisky. Je suis désolé, il est parti sans moi et t’a peut-être dérangée… Et sinon je suis arrivé ici il y a pas très longtemps. »

Je hausse un sourcil sans broncher et regarde le chien un moment. Whisky... Le clebs s'appelle Whisky ?! Est-ce que le maître a une quelconque passion pour l'alcool ? Je me retiens bien de poser la question et me contente d'aller à l'essentiel.

« Ah, bienvenue à Terrae alors. Pour ce qui est de, euh., Whisky...Nan il est gentil, il voulait juste un peu d'attention..Stan c'est ton prénom complet ou raccourci ? Tu es de quelle origine ? Sans aucune forme de racisme bien sûr. C'est juste que Stan ça fait un peu américain ou anglais...»

Pas mal de questions me viennent soudain à l'esprit. Quant à lui, il est déjà passé à autre chose. Il me tend un paquet de biscuits.

« T’en veux ? C’est des cookies au chocolat. »

Je lui souris un petit peu, par principe et hoche la tête. J'en prends un, croque dedans et le remercie. J'hésite un moment puis l'invite à s'asseoir au bord de l'eau. Du moins,s'il ne veut pas s'asseoir moi je m’assoies. Une très légère brise se décide enfin à faire ployer l'herbe avec douceur. Je ferme les yeux pour l'apprécier pleinement. Me tournant vers lui, j'essaie d'engager un peu la conversation.

« Le soleil tape dur aujourd’hui. Je plains ton chien, avec sa fourrure il doit mourir de chaud ! Enfin, nous aussi, mais lui encore plus. Au moins ici il y a de l'eau et de la verdure, c'est reposant... Sinon, c'est quoi tes hobbys ?»

Mouais,plutôt pathétique comme engagement de conversation. Au moins j'aurais essayé ! Alors que je me perds dans mes réprimandes envers moi-même, le ciel commence à se couvrir. Je lève la tête, presque en priant pour qu'un vent frais daigne nous parvenir. Sauf que...Il semblerait que le soudain changement de temps aille au delà de mes attentes. Quelques gouttes de pluie commencent à tomber, laissant rapidement place à une véritable averse qui ne dure pas plus de quelques minutes mais qui aura largement eu le temps de nous détremper tout deux et de remodeler complètement le ciel. J'essuie mes yeux et mes joues vite-fait et ris doucement en voyant ses cheveux touts décrépis qui lui donnent un air de chien battu. D'ailleurs, en parlant du chien, celui-ci ne se fait pas prier pour venir se secouer devant nous en glapissant de bonheur. Je l'attrape et le met sur le dos puis lui gratte le ventre en le couvrant d'un regard tendre,esquissant un petit sourire en coin sans m'en apercevoir. Whisky est aux anges apparemment, et il ne tarde pas à me le faire comprendre en se ruant sur moi. Il me fait tomber et me mordille le bout du nez. Chien de cirque !
#   Mar 1 Oct 2013 - 21:35

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Quelque chose.
Humeur : Na.

Cette fille était un peu perturbante. C’était plutôt rare qu’une demoiselle fasse presque ma taille. Mais en fait c’est con, parce que c’était juste ça qui me perturbait. Elle avait pris un gâteau en me remerciant, m’avait rassuré en disant que Whisky ne l’avait pas trop importunée, et posé une bonne tonne de questions, comme mes origines, mais surtout mon prénom, savoir si c’était un raccourci ou mon prénom complet. Bien sûr que non, il est pas complet, mais j’aimerai bien que Stan soit mon prénom, et pas juste un surnom. Alors je lui disais :

« Tant mieux, si il t’a pas trop embêtée. Sinon je viens de Pologne, et Stan c’est pas mon nom complet. »

Elle me fit signe de m’asseoir par terre, près de l’eau. Alors c’est ce que je faisais, rester debout c’est pas super des fois. Et puis il commençait à y avoir un peu de vent, alors ça faisait du bien. Je regardais paisiblement le ciel, puis elle me dit :

« Le soleil tape dur aujourd'hui. Je plains ton chien, avec sa fourrure il doit mourir de chaud ! Enfin, nous aussi, mais lui encore plus. Au moins ici il y a de l'eau et de la verdure, c'est reposant… Sinon, c'est quoi tes hobbys ? »

La façon dont elle avait changé de sujet était… magnifique ? Faire une transition pareille, c’était assez drôle quand même. Mais elle avait raison, on était bien ici. J’avais hoché la tête quand elle me l’avait fait remarquer. Mais je m’attendais pas à ce qu’elle me demande d’un seul coup mes hobbys. J’avais un peu froncé les sourcils en la regardant avec un air un peu surpris. Je m’appretais à lui répondre quand je remarquais que le ciel commençait à changer. Puis il commençait à tomber. Je levais les yeux et me prenais la pluie de face. C’était plutôt rafraichissant. Ce changement de temps m’avait presque fait oublier la question qu’elle m’avait posée.

Une fois l’averse terminée, je secouais la tête dans tous les sens en grimaçant pour enlever le plus d’eau possible de mes cheveux. Quand je me retournais vers Luna, elle était en train de jouer avec Whisky. Le voir jouer comme ça me faisait un peu sourire. Puis je dis à Luna :

« C’est cool qu’il joue comme ça, il est beaucoup plus sociable que moi en tout cas. »

Puis je me rappelais de sa question et y répondais donc :

« Sinon tu m’avais demandé mes hobbys. J’aime bien la musique, je fais de la basse, sinon je suis un grand passionné par l’informatique. C’est pas grand-chose comme truc, mais après j’ai rien d’autre qui me vient à l’esprit. Et toi t’aime quoi ? »

En attendant sa réponse, je regardais son visage. Elle avait des traits plutôt fins, mais ce qui me marquait le plus était ses yeux bleus clairs, vraiment magnifiques. Alors quelques mots sortirent tous seuls de ma bouche :

« T’as les yeux super clairs, tu dois souffrir au soleil… Mais c’est trop beau. »



Ouvre la boîte et tu connaitras la réponse à toutes les questions:
 
#   Mar 1 Oct 2013 - 21:45
avatar
Invité

Stan nous regarde jouer patiemment. Puis il me dit en souriant un peu. Ses nombreux piercings miroitants la lumière du soleil.

« C’est cool qu’il joue comme ça, il est beaucoup plus sociable que moi en tout cas. »

Ah, lui aussi a du mal avec son entourage...  Puis il enchaîne, comme s'il se rappelait de quelque chose tout à coup.

« Sinon tu m’avais demandé mes hobbys. J’aime bien la musique, je fais de la basse, sinon je suis un grand passionné par l’informatique. C’est pas grand-chose comme truc, mais après j’ai rien d’autre qui me vient à l’esprit. Et toi t’aime quoi ? »

Hm...De la basse, sympa...Et l'informatique. Mouais je connais pas trop mais ça peut être intéressant.
Bizarre, j'ai encore rien trouvé à redire sur ce type à part son air impassible permanent. Je suis en train de changer moi ! Est-ce une si mauvaise chose ? Pfft...
Bref, la question n'est pas là, il me demande ce que j'aime. Alors...ça ne doit pas être bien compliqué, je crois. Et puis il a tout de même précisé que son prénom est un raccourci. S'il est d'origine Polonaise...Un prénom qui sonne Polonais...Hum...Stan...Stanislas ?

«Hum, j'aime la musique, les chevaux, le kung-fu, le fight, les armes, l'alcool et la nuit. Je crois que ce sont là mes meilleurs hobbys.
Mais dis moi, en fait,tu t'appelle Stanislas ? C'est Polonais comme prénom non ? J'aime bien Stanislas...»


Il me regarde et me détaille depuis un moment. Je ne sais pas ce qu'il pense,je n'arrive pas à le cerner.
Il est troublant, contrariant d'un côté et énigmatique de l'autre. Cet air m'énerve ou attise ma curiosité ?
Je ne réagis pas vraiment mais soutient toujours son regard.
Hors de question de détourner les yeux. Il finit par briser son silence de réflexion.

« T’as les yeux super clairs, tu dois souffrir au soleil… Mais c’est trop beau. »

C'étaient mes yeux qui le perturbait. En même temps c'est vrai qu'on aurait dit qu'il voulait me les voler l'espace d'un instant...
Bah chacun ses trips. Je souris en coin et réponds doucement sur un ton sobre et posé.

«Merci c'est gentil. Mais tu sais, le soleil ne me dérange pas excessivement. Je veux dire, pas plus qu'une quelconque personne.
A vrai dire, je ne sors pas beaucoup la journée, surtout en ces périodes de grosses chaleurs. Je préfère la nuit, et le froid. Cela me correspond mieux.»


Je regarde dans le vague, pensant à la nuit prochaine, à ma future escapade sur les toits, au reflet de la lune sur les flaques et les surfaces métalliques, aux murmure du vent dans les arbres et à la mélodie de l'eau qui s'échappe des gouttières, mécontente d'y être emprisonnée depuis l'averse. La paradis face au soleil cuisant et cruel du jour.
#   Mar 1 Oct 2013 - 21:46

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Quelque chose.
Humeur : Na.

Je faisais signe à Whisky de venir, mais il était tellement content d’avoir été rafraichi par la pluie qu’il avait cru bon de partager son humidité avec moi. Il était venu s’étaler sur mes jambes, pendant que Luna me disait ce qu’elle aimait :

« Hum, j'aime la musique, les chevaux, le kung-fu, le fight, les armes, l'alcool et la nuit. Je crois que ce sont là mes meilleurs hobbys. »

Puis elle avait directement enchainé :

« Mais dis-moi, en fait, tu t'appelles Stanislas ? C'est Polonais comme prénom non ? J'aime bien Stanislas... »

Je ne disais rien, me contentant de regarder devant moi d’un air pensif en me disant que je ferai mieux de réfléchir avant de dire que mon Stan n’était que le raccourci de mon prénom. Je lâchais un « hmm » pas très expressif pour lui indiquer que j’avais bien compris ce qu’elle avait dit, me je ne lui indiquais pas pour autant que ce qu’elle avait découvert était vrai. J’étais perturbé qu’elle i découvert ça aussi facilement.

Je m’efforçais de ne pas y penser. Quand je lui avais fait la remarque sur ses yeux et dit qu’elle pourrait éventuellement souffrir au soleil à cause d’eux, elle m’avait répondu qu’elle préférait la nuit et la fraîcheur au soleil brulant des journées d’été. J’acquiesçais, on était bien d’accord sur ce point. Je souffrais aussi de la chaleur.

Le soleil commençait à me réchauffer. Whisky était toujours avachi sur mes jambes et m’empêchait de me lever. Enfin, faudrait déjà que j’essaye de me mettre sur mes pieds. Je lui donnais à manger pour qu’il évite de crever de faim. Je pris ma bouteille d’eau pour boire un coup puis en proposait à Luna. En attendant sa réponse, je posais la bouteille entre nous. Le silence commençait à s’installer, les seuls bruits que j’entendais étaient les quelques grognements de Whisky qui semblait s’être endormi sur moi et les oiseaux qui chantaient. Je soupirais en me disant que ce chien était vraiment un gros paresseux avec quelques coups de folie de temps à autre. Mais c’est comme ça que je l’aime. Au bout d’un moment, le silence m’énervait un peu, alors je décidais de le briser :

« Sinon t’as quel âge ? Et t’as un boulot ici ? »

C’est vrai, ils proposent des boulots à qui en veut ici. C’est cool. Surtout le travail d’informaticien de Terrae que je me suis dégoté. Ma j’y pense, heureusement que je suis pas un fou dangereux, parce que je pourrais hacker tous les ordis et provoquer un chaos informatique au sein de tout l’établissement. Mais j’avais pas vraiment envie de faire n’importe quoi alors que j’étais arrivé il n’y a pas très longtemps, et puis j’avais un salaire comme ça. Ça me faisait sourire, puis je demandais innocemment :

« A ton avis, il se passerait quoi si je piratais tous les ordinateurs de Terrae ? »



Ouvre la boîte et tu connaitras la réponse à toutes les questions:
 
#   Mar 1 Oct 2013 - 21:50
avatar
Invité

Whisky quitte notre jeu de grattouilles et rejoint tout de même son maître. Il s'assoupit rapidement sur ses genoux et grogne un peu par moments. Quant à Stan, il ne semble pas vouloir répondre à ma dernière phrase. Aurais-je touché une zone sensible ?
J'ai bien envie de le taquiner un peu avec ça... Enfin, pour le moment il se sert du silence comme parade. Il me propose de l'eau et pose la bouteille entre nous. J'ai vraiment très soif à vrai dire, je la vide en quelques gorgées dès qu'il tourne la tête. Quelques gouttes fuient et roulent dans mon cou. Je finis ma gorgée en soupirant faute de pouvoir dire une quelconque vulgarité. Une fois la bouteille posée, j'essuie le plus discrètement possible l'eau qui a eu tout le temps de glisser dans mon décolleté. Raah quand on sait pas boire ! Je suis presque rassurée qu'il soit totalement absorbé par son chien à ce moment là.
Puis il finit par briser le silence en me demandant , pile au moment où je me retourne l'air de rien.

« Sinon t’as quel âge ? Et t’as un boulot ici ? »

Aïe, pourquoi cette question maintenant ...

«Euh, j'ai 17 ans bientôt et toi ? Et non, pas de job pour le moment, j'essaie de me concentrer sur mes études.»

Mes études, en voilà un beau mensonge plus gros que moi ! Je fais à peine mes devoirs, j'emmerde les profs et j'ai des résultats satisfaisants par je-ne-sais quel miracle. Bon, pas grave, je garderai cette excuse bidon. Mais je ne me sens pas fière de moi...
En tout cas, il reste pensif un moment, puis me pose une question légèrement bizarre, même si de moins en moins de choses m'étonnent ici.

« À ton avis, il se passerait quoi si je piratais tous les ordinateurs de Terrae ? »

Je lui souris avec un air très calme et un regard amusé.

«Je ne sais pas, tu n'as qu'à essayer, je te supporterai mentalement quand un des masters t'aura repéré et balancé à Hideko, sachant que la tension règne à cause de certains troubles fêtes ces temps-ci. Peut-être seras-tu pris pour un espion... Ou seulement pour un jeune qui cherche à s'attirer des ennuis... Mais tu n'es pas comme ça, n'est-ce pas Stanislas ?»

Puis je lui adresse un franc sourire qui paraît presque innocent même si c'est loin d'être le cas.
Non vraiment, pas que j'ai envie d'être méchante avec lui, mais je n'ai eu personne à embêter depuis un moment...C'est un peu déprimant. Je ne vais pas être trop cruelle tout de même, juste histoire de m'amuser !
#   Mar 1 Oct 2013 - 21:51

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Quelque chose.
Humeur : Na.

Quand je m’étais retourné pour lui poser quelques questions, j’avais remarqué qu’elle avait vidé ma bouteille d’eau. Restait plus qu’à trouver un endroit où la remplir, ou alors aller en acheter une autre. Mais bon, tant que la soif ne se fait pas sentir, j’ai pas de raison d’aller chercher quelque chose pour se désaltérer. Quand je lui avais posé la question sur son âge, elle m’avait dit avoir 17 ans. Je lui en aurais donné 18 ou 19, elle fait un peu plus âgée. Puis elle m’avait dit qu’elle préférait se concentrer sur ses études plutôt que d’avoir un petit boulot. Comme pas mal de personnes ici je pense. Enfin, personnellement, j’avais pas spécialement besoin de ça étant donné que la majeure partie de mes études était à présent achevée.

Sinon, quand je lui avais posé la merveilleuse question en rapport avec le piratage des ordinateurs, elle m’avait répondu :

« Je ne sais pas, tu n'as qu'à essayer, je te supporterai mentalement quand un des masters t'aura repéré et balancé à Hideko, sachant que la tension règne à cause de certains troubles fêtes ces temps-ci. Peut-être seras-tu pris pour un espion... Ou seulement pour un jeune qui cherche à s'attirer des ennuis... Mais tu n'es pas comme ça, n'est-ce pas Stanislas ? »

Ouais, pas trop envie de faire face aux télépathes de Terrae. Ça doit être chiant de se retrouver devant quelqu’un qui a ce pouvoir, se faire scruter l’esprit constamment me rebute totalement. Mais sa dernière phrase m’avait fait un peu grimacer. Alors je lui dis :

« C’est vrai que j’aimerai pas me faire choper et virer d’ici. Mais s’il te plait, ne m’appelle pas Stanislas. Stan, c’est largement suffisant, plus court, plus classe et plus mieux quoi. »

En même temps, quelle idée de me donner ce nom… Même si elle aimait bien, c’était pas une raison pour m’appeler comme ça.

Je commençais à avoir les jambes engourdies à cause du poids de Whisky. J’essayais de bouger un peu pour le réveiller, mais c’est au bout d’un bon moment à le gratouiller énergiquement que je réussis à le réveiller et à le mettre sur pieds. Je me levais aussi, un peu laborieusement. Je mangeais un cookie avant de dire à Luna :

« Tu veux pas qu’on bouge ? J’en ai un peu marre de rester ici, il fait trop chaud. »

J’accrochais la laisse de Whisky et cherchais mon paquet de cigarettes dans ma poche. Quand je voyais le paquet tout humide, je priais intérieurement pour que son contenu ne soit pas bousillé. Quelques cigarettes étaient un peu humides également, mais j’arrivais à en trouver une sèche. Je la pris et l’allumais, pour la fumer tranquillement en faisant signe à Luna qu’on pouvait bouger.



Ouvre la boîte et tu connaitras la réponse à toutes les questions:
 
#   Mar 1 Oct 2013 - 22:00
avatar
Invité

Comme je l'esperais,il n'a pas l'air des plus ravi. Il me répond rapidement.

« C’est vrai que j’aimerai pas me faire choper et virer d’ici. Mais s’il te plait, ne m’appelle pas Stanislas. Stan, c’est largement suffisant, plus court, plus classe et plus mieux quoi. »

Je laisse entendre posément.

«Et bien sois assez malin pour pas te faire choper...»

Mais c'est sa réaction vis-à-vis du fameux prénom qui provoque un petit rire taquin.

«Roh c'est joli Stanislas voyons! Mais bon, si tu insiste...Va pour Stan...»

Nous restons de nouveau assis en silence pendant un moment. Le soleil tape de nouveau dans notre dos et le reflet de l'eau nous arrive à présent en plein visage. Stan réveille Whisky gentiment et mange un autre biscuit avant de s'adresser à moi.

« Tu veux pas qu’on bouge ? J’en ai un peu marre de rester ici, il fait trop chaud. »

Me levant à mon tour, je hoche la tête et attend que Whisky soit remis sur pied . Il tire une cigarette, je m'éloigne un peu pour la fumée et me tourne vers lui.

«Jte paie un coup à boire? Profite je suis d'humeur généreuse, c'est pas tous les jours que ça arrivera !»

Ne lui laissant pas vraiment le choix, je me saisis de sa main et le traine à moitié derrière moi. Je n'aime pas attendre des plombes quand il faut se rendre quelque part. Et puis, on aura tout le temps de discuter autour d'un verre...de grenadine si ça lui chante tiens. Je me dirige vers un bistrot sympa qui fait quelques fleurs aux mineurs tant que l'alcool n'est pas trop fort.
Bizarrement, il fait toujours la même tête, imperturbable. Enfin quelqu'un qui supporterait mes sautes d'humeur ?
Whisky semble avoir retrouvé toute sa vigueur et gambade dans tous les sens comme un chiot.
Une fois arrivés sur place, je trouve une table de deux vers le fond de la salle et lui tire la chaise puis m'installe, un peu à mes aises, mais convenablement quand même. Je fronce légèrement les sourcils en sentant le contact froid d'un couteau qui était resté dans la poche de mon short. Le fourrant dans mon sac, j'adresse un léger sourire à Stan'.

«Qu'est-ce que se sera pour monsieur ?»
#   Mar 1 Oct 2013 - 22:01

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Quelque chose.
Humeur : Na.

Elle m’avait clairement dit de faire en sorte de pas me faire choper si jamais je voulais tout hacker. Mais ce n’était pas dans mes intentions, j’avais mieux à faire de ma vie, comme programmer quelques trucs inutiles. Et elle continuait à me dire qu’elle trouvait que Stanislas était un joli nom, mais qu’elle allait continuer à m’appeler Stan. Tant mieux.

Elle s’était levée aussi quand je lui avais proposé de bouger, mais elle avait eu comme une sorte de mini mouvement de recul quand je commençais à fumer. Peut-être qu’elle aimait pas l’odeur de la cigarette, mais je n’y prêtais pas attention. Puis elle me dit :

« Jte paie un coup à boire? Profite je suis d'humeur généreuse, c'est pas tous les jours que ça arrivera ! »

Je n’avais pas le temps de dire un mot qu’elle m’avait déjà attrapé par la main et me trainait derrière elle. Je la laissais faire, même si au départ j’avais du mal à suivre son rythme. Whisky nous suivait, mais je le tenais quand même pour éviter qu’il parte dans tous les sens pour courir après un papillon. Mais à cette période de l’année, refuser que quelqu’un vous offre à boire serait un sacrilège. Alors je la suivais, puisqu’elle semblait connaitre cet endroit mieux que moi. Elle m’avait emmené dans un bar et elle m’entraina à une table de deux au fond. Elle tirait ma chaise, je m’asseyais. Je la voyais ranger un couteau dans son sac, je m’y attendais pas à ça. Elle projetait de tuer des gens ou quoi ? Enfin, j’avais entendu dire qu’un bon nombre des élèves en possédaient, alors elle en faisait surement partie. Puis elle me souriait légèrement en me demandant :

« Qu'est-ce que ce sera pour monsieur ? »

Je regardais Whisky qui était tout calme à mes côtés. Puis je lui dis :

« Pour monsieur ce sera une bière. Et pour Whisky ce sera un bol d’eau si c’est possible, il doit avoir soif lui aussi. Et pour mademoiselle ? »

Un serveur arrivait, on passait notre commande, et nous étions de nouveau seuls. Alors en attendant d’avoir de quoi nous rafraichir, je déicdais de parler un peu :

« Ça fait longtemps que t’es ici ? T’as l’air de bien connaitre le coin. »

C’était clair même qu’elle était là depuis un moment. Elle ne m’aurait pas guidé aussi facilement à travers le village pour m’emmener ici, et sans se perdre en plus.



Ouvre la boîte et tu connaitras la réponse à toutes les questions:
 
#   Mar 1 Oct 2013 - 22:07
avatar
Invité

Il se décide et demande un bol d'eau pour Whisky qui suffoque presque avec tous ses poils. Je prends aussi une bière et le serveur se retire. Nous laissant en tête à tête, les yeux dans les yeux... Tss ! Cette idée me fait rire discrètement toute seule.
Il réfléchit un moment puis brise enfin le silence qui commence à devenir pesant.

« Ça fait longtemps que t’es ici ? T’as l’air de bien connaitre le coin. »

Boaf, c'est à force de me balader la nuit ça...

« Hum, je suis à Terrae depuis près d'un an. Mais tu sais, je connais surtout ces recoins en fait, le bar...tout ça tout ça...»

Tout ça tout ça ? Mais quelle boulette !! Je viens de me trahir tout de seule en lui déclarant presque que je passe mon temps au bar là !
Je me dépêche de rectifier cette grossière erreur...

« Euh, je veux dire que je connais pas mal le coin où il y a ce bar ! Ah ah...Pas que j'y passe tout mon temps hein...»

Quelqu'un a trouvé un bon remède contre la bêtise grandissant à une vitesse inquiétante ? Je ne me rappelle plus à quel moment je suis devenue aussi peu crédible et simple d'esprit. Certes, n'ayant rien d'un génie, je ne suis pas si stupide d'habitude ! Enfin, je crois...
Bon, en tous cas ça n'a pas l'air de le déranger des masses...Il semble aussi réactif qu'un bovidé qui rumine par moments...
Mais je pense qu'il cache bien son jeu, lui aussi. Du coup, le silence a eu tout le temps de se réinstaurer entre nous. Je préfère enchaîner.

« Et toi, depuis combien de temps tu es ici ? Pas super longtemps j'ai l'impression. Tu as déjà reçu tes pouvoirs ? Avant de venir, comment est-ce que tu as eu le vide ? Si je peux me permettre...»

C'est vrai que cette question est un peu délicate en général. Etant donné que la plupart des gens qui sont ici ont eu une vie quelque peu compliquée avant. Je ne fais hélas pas exception à cette sorte de mode bien propre à Terrae...
J'espère qu'il ne m'en demandera pas trop sur mon passé. Au pire je lui dirais que c'est un peu trop personnel et qu'on ne se connaît pas assez. Ou une réplique de ce genre. Le temps qu'il me réponde, le serveur arrive et pose les verres sur la table, ainsi que la gamelle du phénomène ambulant par terre. Il repart aussitôt prendre des commandes. En le regardant s'éloigner, j'aperçois que la plupart des personnes ici sont en couple. Une question m'échappe soudainement alors que je fixe mon verre avec un air absent.

« Et sinon t'as une copine toi ?»
#   Mar 1 Oct 2013 - 22:09

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Quelque chose.
Humeur : Na.

Elle aussi avait pris une bière. La référence, la valeur sûre, l’incontournable. Et quand je lui avais demandé depuis combien de temps elle était à Terrae, sa réponse m’avait fait un peu sourire :

« Hum, je suis à Terrae depuis près d'un an. Mais tu sais, je connais surtout ces recoins en fait, le bar...tout ça tout ça… »

Mais le mieux était la façon dont elle s’était rectifiée :

« Euh, je veux dire que je connais pas mal le coin où il y a ce bar ! Ah ah...Pas que j'y passe tout mon temps hein… »

Je souriais doucement. Elle ne faisait que s’enfoncer en me racontant qu’elle ne passait pas sa vie dans les bars. Alors je lui disais :

« T’inquiète, je vais pas te critiquer. Mais t’as pas arrangé ton cas en rectifiant ce que t’avais dit au départ. »

Je comprends pas ceux qui critiquent. Ça sert à rien. Puis on est comme on est, alors pas besoin de changer. Elle avait enchainé avec une tonne de questions, depuis combien de temps j’étais là, si j’avais mes pouvoirs et surtout comment j’avais eu mon vide. Cette dernière question avait effacé mon micro sourire pour laisser place à mon expression habituelle. Je la contournais donc mais répondais tout de même aux autres :

« Je suis là depuis environ 2 mois je crois, peut-être un peu plus. Mais je suis pas encore tout à fait habitué à Terrae, c’est complètement différent de chez moi. Mais les gens sont sympas, en général. Après il y a toujours des spécimens. Sinon j’ai eu mon pouvoir, mais je le contrôle pas du tout. Je suis Feu Marionnettiste, mais il faut avouer que j’ai du mal… »

Le serveur était passé pour nous donner nos boissons et l’eau pour Whisky, qui se faisait un plaisir de boire après cette attente. Je commençais à siroter ma bière, jusqu’à ce qu’elle me pose une question qui avait fait un petit choc dans ma tête.

« Et sinon t'as une copine toi ? »

Je restais silencieux quelques instants pour chercher un moyen de ne pas péter de câble ou quelque chose dans ce genre. Puis je lui répondis calmement :

« En fait, c’est un peu la raison pour laquelle je suis ici… Je veux dire, c’est ça qui est à l’origine de mon vide. »

Ce que je venais de dire pouvait prêter à confusion, elle pourrait croire qu’elle était décédée. Mais non, je me suis juste fait plaquer comme une merde par la fille que j’aimais plus que tout. Génial. J’enchainais toujours aussi calmement :

« Par rapport à certain, la raison de ma venue est complètement pathétique. Je suis là parce que je me suis fait plaquer, alors que d’autres personnes ont perdu beaucoup plus que moi. »

Ça me déprimait un peu de parler de ça, alors je ne dis plus rien et ne faisait plus que boire avec une fausse tranquillité ma bière.



Ouvre la boîte et tu connaitras la réponse à toutes les questions:
 
#   Mar 1 Oct 2013 - 22:12
avatar
Invité

Ma façon de me justifier semble l'amuser... Mais bon, il dit ne pas vouloir me critiquer. Qu'en sera t-il lorsqu'il me connaîtra ?
Cette question ne m'avait pas encore effleuré. Mais je me moque de ce que les gens pensent de ce que je suis.
Il ne juge pas, tant mieux. S'il me jugeait,tant pis. Je ne cherche pas plus loin, ça n'en vaut pas la peine.
Son sourire s'efface et sa tête des plus...neutre réapparaît alors qu'il me répond.

« Je suis là depuis environ 2 mois je crois, peut-être un peu plus. Mais je suis pas encore tout à fait habitué à Terrae, c’est complètement différent de chez moi. Mais les gens sont sympas, en général. Après il y a toujours des spécimens. Sinon j’ai eu mon pouvoir, mais je le contrôle pas du tout. Je suis Feu Marionnettiste, mais il faut avouer que j’ai du mal… »

Oui, ça fait vraiment pas longtemps qu'il est là. Je bloque légèrement quand il parle de spécimens. Allez savoir pourquoi... Je lui réponds quand même posément.

«Normal que tu mette un peu de temps à t'y faire. Terrae c'est...Spécial. C'est quasiment un autre monde. Il y a d'autres normes, d'autres possibilités...Parfois quelques changements un peu durs à assimiler, comme les pouvoirs. D'ailleurs ne t'inquiète pas tu apprendras vite à les maîtriser. J'ai mis un moment aussi mais quand tu comprends la manière de t'en servir ça va tout seul.»

Puis ma dernière question à propos de sa copine fait plus d'effet que ce à quoi je m'attendais. Il reste silencieux un bon moment, comme s'il contenait une soudaine colère. Il finit par me répondre, plus ou moins tendu.

« En fait, c’est un peu la raison pour laquelle je suis ici… Je veux dire, c’est ça qui est à l’origine de mon vide. »

Hein? La raison qui a provoqué son vide est sa copine ou le fait qu'il n'en ai pas ? Il répond un peu à côté...
Peut-être parce que je l'ai perturbé. Il enchaîne plus calmement, sentant lui aussi que sa réponse n'est pas très complète.

« Par rapport à certain, la raison de ma venue est complètement pathétique. Je suis là parce que je me suis fait plaquer, alors que d’autres personnes ont perdu beaucoup plus que moi. »

Ah, les choses se clarifient enfin. Il est malheureux parce qu'il s'est fait larguer...
Je suppose qu'il s'attend à ce que je rigole ou que je le trouve bizarre... Mais non, ma réaction n'a rien de moqueuse.
Je le regarde dans les yeux avec un visage soudainement sérieux, ça change de mon air détaché et blasé habituel.

«Je ne vois pas ce que ça a de pathétique. Tu tenais beaucoup à cette personne, mais elle non... Donc tu as senti ton coeur se vider peu à peu d'une quelconque pensée heureuse. La seule chose qui aurait pu te rendre heureux, c'était elle...Le simple fait d'être à ses côtés était ce que tu désirais le plus au monde. Seulement, inévitablement,ce ne serait pas possible si elle te repoussait...
Tu vois, ce que les autres trouvent pathétiques n'est pas justifié, car eux aussi, du moins, pour la plupart, désiraient être auprès de quelqu'un plus que tout au monde ou garder un certain environnement social. Seulement c'est le destin qui le leur a arraché...»


À ces derniers mots, les images de l'accident me reviennent en tête. Mes yeux se voilent mais cela ne m'empêche pas de le transpercer du regard, lui avouant à mi-voix.

«Tu sais, pour moi toutes les peines se valent...Du moment qu'elles sont sincères...»
#   Mar 1 Oct 2013 - 22:16

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 07/04/2013
Age : 19
Emploi/loisirs : Quelque chose.
Humeur : Na.

Elle m’avait rassuré en me disant que c’était normal de ne pas m’être habitué directement à Terrae. En même temps vu l’endroit… Mais aussi elle m’avait dit que je m’habituerais aux pouvoirs et que j’apprendrais vite à m’en servir. C’est tant mieux, parce que j’ai l’impression d’être un danger parfois vu que je contrôle absolument pas le feu…

Et après, quand je lui avais expliqué la raison de ma venue, que je trouvais un peu nulle par rapport aux autres, elle m’avait dit :

« Je ne vois pas ce que ça a de pathétique. Tu tenais beaucoup à cette personne, mais elle non... Donc tu as senti ton cœur se vider peu à peu d'une quelconque pensée heureuse. La seule chose qui aurait pu te rendre heureux, c'était elle...Le simple fait d'être à ses côtés était ce que tu désirais le plus au monde. Seulement, inévitablement, ce ne serait pas possible si elle te repoussait... Tu vois, ce que les autres trouvent pathétiques n'est pas justifié, car eux aussi, du moins, pour la plupart, désiraient être auprès de quelqu'un plus que tout au monde ou garder un certain environnement social. Seulement c'est le destin qui le leur a arraché... »

Ses mots me donnaient l’impression qu’elle lisait en moi. Elle devait avoir ressenti la même chose au moment de son vide, comme pas mal de personnes ici. Mais j’avais comme l’impression qu’elle, elle savait réellement de quoi elle parlait, comme si elle avait beaucoup souffert. Plus que moi peut-être. Puis elle ajoutait :

« Tu sais, pour moi toutes les peines se valent...Du moment qu'elles sont sincères… »

Je me sentais un peu moins con du fait qu’elle me dise ça, même si la plupart des autres personnes n’étaient probablement pas de son avis. Mais je lui répondais :

« J’imagine que tu as aussi dû perdre quelqu’un… Enfin je suppose, c’est ce que ton discours laissait paraitre. Mais t’es pas obligée d’en parler si t’en as pas envie. »

En fait je me rendais compte que ce que je venais de dire était en quelque sorte hypocrite, moi je voulais savoir pourquoi elle était ici ! Elle avait attisé ma curiosité avec son monologue sur la souffrance qu’engendre la perte d’un être cher. Mais après si elle voulait pas en parler, c’était son choix, et j’étais contraint de le respecter. Mais bon, voilà quoi.

Si elle ne se décidait pas à répondre, je décidais de revenir à un de nos précédents sujets :

« Et sinon c’est quoi tes pouvoirs ? »

Tant qu’à faire, autant reporter ma curiosité sur autre chose que son passé si ça la faisait souffrir. Au moins parler des pouvoirs était une chose facile, on passait tous par là et je pense pas que quelqu’un ait à en souffrir.

Je finissais tranquillement ma bière avant de me pencher vers Whisky qui avait déjà fini toute son eau. Alors je me permettais de remplir son bol avec un peu de nourriture. Je le caressais un bon coup avant de le laisser manger. Puis je me redressais, pour me remettre à fixer les yeux de Luna, qui avaient vraiment un don pour me fasciner.



Ouvre la boîte et tu connaitras la réponse à toutes les questions:
 
#   Mar 1 Oct 2013 - 22:18
avatar
Invité

Mon discours sur la peine a l'air de le toucher...C'est bien, c'est ce que je voulais...Mais j'ai une certaine appréhension face à la compassion qu'il semble me porter. Je ne veux pas qu'on me plaigne, ce qui est fait est fait. Certes, mon passé me hante encore, mais il est hors de question que je partage ma souffrance avec quiconque.Et puis, je ne le connais pas assez pour dévoiler les instants "tendus" de ma petite vie tranquille...
Il me répond finalement.

« J’imagine que tu as aussi dû perdre quelqu’un… Enfin je suppose, c’est ce que ton discours laissait paraître. Mais t’es pas obligée d’en parler si t’en as pas envie. »

Je hausse un sourcil. Il me dit ça avec un air rongé par la curiosité. Bah, je peux parler un peu de mon histoire.
Sans lui en dévoiler plus que nécessaire bien entendu. Je rétorque,un peu froide pour ne pas montrer que ce que je dis me tiraille.

«Hum...Oui j'ai perdu quelques être chers. Mais c'est du passé. Même si c'est dur...De toute façon, la mort prend les gens à un moment ou un autre quoi qu'il arrive, alors plus tôt on l'accepte...Mieux c'est.»

Ah oui, c'est vrai qu'il a enchaîné sur une autre question au cas où je ne voudrais pas répondre à la première.
J'en avais fait abstraction mais autant y répondre maintenant.

«Et sinon c'est quoi tes pouvoirs ?»

Autant en profiter et sortir une ânerie pour détendre un peu l'atmosphère.

«Je suis tonnerre téléporteuse...Ce qui veut dire que je peux te foudroyer et me barrer en une fraction de seconde, hu hu... Mais en fait je ne maîtrise même pas encore tout à fait. Du moins, je stabilise à peu près mes destinations. Pour ce qui est du tonnerre, je maîtrise l'intensité mais faire de trop grosses effusions électriques m'affaiblis facilement. Donc tu vois c'est normal que t'aie encore du mal.»

Il se penche vers son chien et remplit sa gamelle de nourriture qu'il sort de je-ne-sais où. Sérieusement, ce type a une réserve de bouffe constamment sur lui ? Je laisse échapper un petit "tss..." amusé en observant Whisky se jeter sur sa gamelle avec l'avidité d'un loup affamé. Je profite de l'instant où il détourne les yeux pour descendre les trois quarts de mon verre d'un traite.
J'ai super soif mais pas envie qu'il voit ma descente dès la première rencontre quand même ! Il dit qu'il ne juge pas mais je peux m'attendre à quelques blagues de sa part à ce sujet. Sauf que, il ne sait pas non plus que j'ai eu quelques problèmes d'addiction à la bouteille. Tout ça pour noyer un chagrin dont il ignore la cause...Bref,vaut mieux préserver certaines choses avec les nouvelles connaissances !
 

Rencontre estivale autour d'un Whisky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Parc.