Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Testons la communication. | PV. Dante
#   Ven 4 Oct 2013 - 5:43
avatar
Invité

Je ne prenais même pas la peine de lever les pieds, préférant les traîner bruyamment par terre. En plus, c'était à la fois vachement plus drôle et économique en énergie.
Une main dans la poche du K-Way, l'autre tenant une cigarette à peine entamée, je marchais en direction de la maison d'un autre Master. Certainement celui que je pouvais le moins voir -et réciproquement- mais, cette fois, c'était pour une bonne raison que je souhaitais m'entretenir avec lui. Enfin, quand cette raison est une belle femme... Ça vaut toujours le coup, non?

En réalité, je ne savais pas du tout pourquoi j'étais là et ce qui se passait. Tout ce dont j'étais au courant c'est que Mademoiselle Makiko, cette demoiselle continuellement souriante et gentille avait décidé de se faire Hikikomori depuis un petit bout de temps et était assez farouche aussi. Même moi j'avais eu du mal à l'approcher sans risquer de me faire mordre, c'est pour dire.
Vraiment, je ne voyais pas ce qui avait pu la rendre comme ça et j'osais croire à une couille avec son "petit ami". Ça semblait tellement normal en plus... Et ça m'arrangerais. Bon, j'avais décidé de faire un effort parce que j'ai ça de chance avec elle, mais sinon, pourquoi pas? Et puis franchement, faire la morale à Dante ne me plaît guère.
J'étais près à tout et rien ne me donnait envie.


Une fois devant chez le dit collègue, je pris le temps de faire le tour de la façade en un petit coup d’œil. Ahlala... Ça sent le dépotoir à plein nez.
Mais qu'est-ce qui ne va pas chez eux? Et chez moi?
.. Je sens que je vais faire le conseillé matrimonial.
Youpi.
Pas payé en plus.
Je portais la cigarette à ma bouche et soufflais la fumée quelques secondes après, tout en tapant sur la porte d'entrée avec mon pied gauche. Oui, la connerie, c'est un art.

-Heyyy La Cuvette! Ouvre deux secondes!
#   Ven 4 Oct 2013 - 5:57

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Dix, quinze, vingt.... vingt et onze?! Faut que je recompte y a un problème. Non je compte pas les jours, juste le bouteille que j'ai enfilé depuis.... l'équivalant de plus de trente bouteilles d'alcool fort et tord boyaux. Un moment j'ai même songé à boire du gazoil voir si c'était si fort qu'on le dit, puis j'ai compris que c'était peut-être une mauvaise idée.

Donc au prorata, ces bouteilles représentent 4 ou 5 jours d'ivresse non stop. Je suis pas loin de mon record et je compte bien continuer. Puis le truc cool c'est que j'ai même pas à me faire à bouffer, je commande tout dans le village et me fait livré. Un petit goût de paradis, de l'alcool et pas de responsabilités.

Alors pourquoi je me sens si seul? Je me le demande. J'ai du mal à croire qu'elle me manque après toutes les vacherie qu'elle m'a balancé. Après tout, c'est bien elle qui à voulu s’immiscer dans ma vie privée merde.

Nan même moi j'y crois pas, j'ai été horrible. Mais en même temps c'est peut-être mieux non? Valait mieux que ça se finisse maintenant, elle a moins souffert que si on s'était séparait alors qu'on construisait une vrai relation.

Mais alors, pourquoi mes yeux sont-ils si humide? Je comprend pas, je devrai peut-être me tirer une balle, ça me ferait moins de problèmes d'un coup. Je regarde le canon de mon flingue, presque avec envie.

C'est alors qu'un bruit se fait entendre suivi d'un appel. Putain pas lui, j'ai vraiment pas envie de le voir.

" Va te faire voir ailleurs Eion, y a personne."


#   Ven 4 Oct 2013 - 6:14
avatar
Invité

-Va te faire voir ailleurs Eion, y a personne.

C'était la réponse attendue. Je soupirais. Mais qu'est-ce qu'il est con ce type, désagréable en même pas dix mots. Makiko elle, elle l'a été en une vingtaine!

-Tsss..

Je pris le temps de finir ma cigarette en me posant sur les marches de l'escalier menant à sa porte. De toutes façons, il m'ouvrirait pas, c'était quasi certain. Et puis je suis pas pressé d'affronter cette masse de muscle et de cerveau totalement inexistant.
Une fois la cigarette finis, je me levais et remontais vers la porte que je frappais encore une fois à coups de pieds. Oui, j'aime ça.

-Dante ouvre! Jme suis pas déplacé pour que dalle! Je dois te parler!

Je continuais à taper tout en parlant en cherchant à faire le plus de bruit possible. Juste pour l'énerver et le voir ouvrir sa porte.

-Ouvre ou j'entre de force! Ou alors je te nique ta journée comme je peux et je trouverais un moyen encore plus chiant que marteler une porte!
#   Dim 6 Oct 2013 - 23:41

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Quand je lui dis d'aller se faire voir, ça semble être efficace puisque je n'entend plus rien. Si ça se trouve, il est toujours derrière la porte mais j'ai tellement pas envie de vérifier en captant son énergie, ça demande plus de concentration que je n'ai envie d'en fournir. Je m'allume une clope et m'allonge sur le canapé.

Pourtant au bout de quelques instants de paix, des coups se font de nouveaux entendre ainsi que l'emmerdeur public numéro 1 qui se plaint d'être venu jusqu'ici.

" Tu sais, si tu voulais pas être là, rien ne t'obligeais à venir. Bien au contraire, on sait tout les deux que tu préférerais être dans un volcan en fusion plutôt qu'ici."

Il fait de plus en plus de bruit et m'agace royalement. Mon flingue est pas loin je pourrais régler ça rapidement... Oui mais non Hideko se plaint déjà du sous-effectif alors un branleur de moins, ça fait toujours une paire de bras en moins. Je fini par céder.

" Ok, t'as gagné, je vais ouvrir. Par contre décale toi de la porte s'il te plait, elle est un peu vieille et j'ai du mal à l'ouvrir sans mettre un coup d'épaule dedans.

J'attend trois seconde et prend mon arme à la main. Je vise la serrure de la porte et tir trois balle qui vont se ficher dedans, brisant le mécanisme et permettant l'ouverture de la porte.

" C'est bon, c'est ouvert."


#   Lun 7 Oct 2013 - 0:02
avatar
Invité

Je ne pu m'empêcher de rire à sa première remarque. Il n'avait pas vraiment tort.

-Ohla, même entouré d'une cinquantaine de requins affamés ce serait largement mieux. Un vrai paradis! Mais j'étais un peu obligé de me ramener tu sais!

Je continuais de frapper, jusqu'à ce qu'il daigne reprendre la parole, annonçant mon triomphe sur ses petits nerfs tout fragiles.

-Ok, t'as gagné, je vais ouvrir. Par contre décale toi de la porte s'il te plaît, elle est un peu vieille et j'ai du mal à l'ouvrir sans mettre un coup d'épaule dedans.

C'est avec un sourire satisfait que j'arrêtais de frapper la porte et me décalais comme il me l'avais indiqué. Je n'avais pas très envie de recevoir une masse de muscle en plein dans le nez. J'y tiens trop.

-Ah enfin! J'ai cru que j'aurais le temps de m...


Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que trois détonations se firent entendre, créant des traces d'impact au niveau de la poignée.

-Qu...

-C'est bon, c'est ouvert.


Je pris quelques secondes pour me remettre du choc, fixant la poignée, avant de m'avancer et de pénétrer dans la maison, non sans lâcher un long soupir.

-Tu es complètement cinglé La Cuvette. T'aurais fais quoi si j'en avais eu une dans le pied?


Je tournais la tête vers la pauvre porte avant de me concentrer sur l'intérieur et le propriétaire. Le décor m'arracha une moue légèrement dégoûtée.

-Hé ben, pour un futur père de famille, le nettoyage c'est pas encore ça..., fis-je en fixant la tonne de bouteilles qui traînaient un peu partout.
#   Lun 7 Oct 2013 - 0:12

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Je lui ris au nez alors qu'il me demande ce que j'aurai fait si il avait pris une balle dans le pied. Il doit pas être super en forme pour sortir une ânerie pareil, ou juste complémentent idiot.

" Si en visant la serrure j'arrive à te toucher dans le pied, alors je suis ou le meilleur tireur du monde ou le pire. Selon mon objectif, puis de toute façon, t'as bougé comme je te l'ai dit alors y a pas de mal il me semble. Mais la prochaine fois que tu m'appelles "La Cuvette", il y a des chances pour que je te tire en pleine tête involontairement. "

Il regarde d'abord la porte puis l'ensemble de la pièce avant de faire une moue lourde de sens. Je le regarde alors qu'il commente mon incompétence domestique en tant que "futur père de famille".

" Je sais pas où tu l'as vu le père de famille mais c'est pas ici en tout cas. Ici, c'est le repaire de l'ivrogne monstrueux qui boit plus qu'il ne vit. Très constructif comme activité, je te jure. Par contre je suppose que tu n'es pas venu ici pour me faire la moral sur la façon que j'ai d'entretenir MA maison. Je me trompe? "


#   Lun 7 Oct 2013 - 0:23
avatar
Invité

Je haussais les épaules, ne prenant pas vraiment garde à la menace. Mais, par amour de ma propre vie, j'éviterais de ressortir le surnom. Du moins aujourd'hui, il est assez bizarre comme ça. Plus que d'habitude en tout cas.

-Je sais pas où tu l'as vu le père de famille mais c'est pas ici en tout cas. Ici, c'est le repaire de l'ivrogne monstrueux qui boit plus qu'il ne vit. Très constructif comme activité, je te jure. Par contre je suppose que tu n'es pas venu ici pour me faire la moral sur la façon que j'ai d'entretenir MA maison. Je me trompe?

Sa réponse à ma question ne fait que confirmer la raison de ma venue. Je m'adossais au mur et croisais les bras. "Ivrogne monstrueux". Ça sens le complexe ou un truc du genre. Je ne pus m'empêcher de sourire. Un léger sourire au coin des lèvres, mais ça traduisais assez bien le fait que je trouve la situation... comique. Oui, j'avais envie de rire. Parce qu'à tous les coups, c'était un truc con que je venais régler.

-Je t'ai pas dis? Récemment je me suis inscrit au club des voisins n'aimant pas la crasse et la saleté...

Je me redressais et me dirigeais vers les bouteilles que je me mis à inspecter avec minutie.

-Plus sérieusement, raconte moi ta vie. Tu as des nouvelles de Makiko? Perso elle veut pas me causer, elle m'a recalé hier ou avant-hier, sais plus. Alors je me demandais si... Tu savais si elle avait une dent conte moi ou si...

Je me tournais vers lui, un sourcil levé, le laissant deviner la fin de ma phrase. J'aurais pu être plus subtil oui, mais j'avais pas envie de tourner autour du pot et de lui passer de la pommade. Ce serait perdre du temps inutilement.
#   Lun 7 Oct 2013 - 0:37

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

" Quel club d'emmerdeur ça doit être, des empêcheurs de tourner en rond si tu veux mon avis. Puis leur réunion doit être vachement chiante. Du style " vite! Bob a pas tondu sa pelouse depuis trois jours, il faut qu"on aille se mêler de ses affaires pour son bien, et surtout pour notre propre envie de faire cher le monde". Je suis pas loin de la vérité si tu veux mon avis. "

J'attrape un bouteille de whisky pas encore vide et me serre un vert que je commence à boire à grande gorgées. Je le laisse à moitié vidé de son contenu et écoute Eion parler de Makiko. Apparemment, je lui ai vraiment fait du mal. Je suis un crétin de longue date de toute façon ça aurait jamais tenu entre nous.... Il me regarde et attend probablement que j'explique ce qu'il s'est passé. Je vide mon verre avant de répondre, pour me donner du courage... et une mauvaise excuse pour boire.

" On s'est disputé parce qu'elle s'est montré parano et invasive dans ma vie privée, enfin dans mon passé plutôt. Comme tout le monde ici, il y a des trucs que je gade pour moi parce qu'en parler me fait pas vraiment du bien mais elle a insisté. Je me suis énervé et.... "

Je laisse ma phrase en suspend un instant. Je vois pas trop quels mots mettre sur ce que j'ai fait.

" .. Je me suis montré désagréable et vraiment odieux avec elle. Du coup retour à la case célibataire. Voilà tout, le grand mystère du détective Eion est résolu. "


#   Lun 7 Oct 2013 - 0:47
avatar
Invité

J'éclatais de rire, sincèrement amusé par sa parodie moqueuse. Pour une fois j'étais totalement d'accord avec lui. Et je n'aurais pas mieux fait ça que lui.

-Ah bah t'as vraiment pas tort. Jpense qu'ils seraient contents de voir ta magnifique imitation!

Je le regardais se servir à boire, presque déçu qu'il ne m'en propose pas. Bah au pire j'en ai chez moi, je me ferais un petit kiff solitaire comme d'hab'.
Il semble pas dans son assiette le petit n'enfant. Un peu comme Snookie en ce moment. Ils semblent qu'ils se soient sincèrement foutu sur la gueule quand même. Comment je sais ça? Les explications claires de Dante et surtout le fait qu'il me le dise sans trop dire de conneries.

Je pouffais de rire et posais la bouteille avec laquelle je jouais tout à l'heure.

-Putain, qu'est-ce que c'est con les gens en couple. Vive le libertinage...
Enfin, c'est commun aux filles d'être paranos. Faut pas le prendre mal. Va falloir me dire qui s'est tiré parce que si c'est elle, c'est que t'es vraiment allé loin quand même.


Je soupirais et m'adossais une nouvelle fois au mur, mains dans les poches.

-Vous vous êtes dit quoi pour que vous vous quittiez alors qu'il y a une semaine vous passiez pas une seconde sans déprimer sans l'autre?
#   Lun 7 Oct 2013 - 1:01

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

" Content que ça te plaise, de la haine pour l'humanité en ce moment j'en ai à revendre, et en masse. Donc si t'entend parler d'autres clubs de ce genre, je serai heureux de montrer à quelle point ils sont débiles et vides d'interêt."

Ouais je suis d'une humeur de merde. Il me regarde, presque avec envie alors que je vide mon verre. Rapidement, je me téléporte derrière mon bar, attrape un verre puis reprend ma place initiale comme je suis parti. Je le pose sur la table et remplies les deux godets disposés sur la table. Il me demande de plus amples explications et moi comme un con je débite sans trop réfléchir. Pour changer on me dira.

" C'est elle qui est partie. Elle voulait que je lui parle de Gwen, le master qui m'a pris sous son aile à mon arrivé, mais j'ai refuser de le faire pour certaines raisons. Elle a insisté pour savoir, mais c'est un peu une règle chez moi, je ne parle pas des morts, j'y pense de temps à autres c'est tout. Elle a fait un scandale pour ça et aussi parce que je vantais ses mérites, c'était une femme bien et talentueuse, je pense qu'elle t'aurai plus d'ailleurs, de tout les points de vues. Du coup quand j'ai commencé à en avoir mal, j'ai attaqué le point faible de Kiko, ou ce que j'avais identifié comme tel, le père de Aikô. J'ai dit quelques trucs salauds et ça a eu plus d'impact que ce que je croyais, mon plan avais trop bien marché, puis elle est partie en pleurant, mais un sourire fier aux lèvres, comme si elle avait pris une grande décision, ce qu'elle a fait d'ailleurs. Depuis je la vois plus. "


#   Lun 7 Oct 2013 - 1:21
avatar
Invité

Je hochais la tête, pour lui faire comprendre que j'avais bien compris que son humeur était des plus chiantes, pour les autres. Mais encore une fois c'était drôle.
Je fus tout de même assez content de le voir remplir de gobelets d'alcool. Je ne me fis pas prier et en pris un que je commençais à boire tout en l'écoutant...se livrer en quelque sorte.
Je me mordis les lèvres. Au final je ne venais pas pour quelque chose d'anodin. Ils avaient réussit à se faire mal tous les deux. Dans ce qu'il disait j'avais du mal à reconnaître Makiko. Jamais je ne l'avais vu s'énerver comme il me le décrivais. Quoi que... Si une fois seulement. Enfin, elle était irritée. Sortir des saletés, c'est comme ça qu'elle fait. Sans hausser le ton. C'est largement plus marquant et blessant qu'autre chose. Je soupirais et laissais un petit silence s'installer après que le collègue est finit son récit. Je sirotais l'alcool tout en réfléchissant à ce que je pouvais dire ou non. À ce niveau, ne serais-ce que pour Snookie, je pouvais me permettre beaucoup de chose.

-Bon... Si je pense bien, elle ne sait rien de Gwen. Encore moins qu'elle soit morte -si je comprends bien- parce que sinon, elle n'aurait pas joué sur ça. Et toi, tu ne sais rien du tout sur le père d'Aikô ça se voit. Parce qu'un petit ami digne de ce nom n'aurait même pas osé soufflé un seul mot sur ça si il connaissait toute l'histoire.

Je le regardais avec sérieux à présent. La conversation devait le devenir à ce niveau.

-Je parlerais à Snookie si tu veux. Je sais qu'au fond elle ne voulait pas te faire de mal. Au moins au début. Mais toi, j'ai bien des trucs à e dire si tu veux l'entendre.

Je bu un peu et repris après quelques secondes.

-Je t'explique le sourire, te raconte pourquoi t'as été le plus gros salaud du monde en parlant du passé de Makiko et en l'utilisant comme "arme" et je te donne aussi deux trois conseils pour la reprendre. Parce qu'à ce niveau là, autant toi que la petite, vous êtes pas loin de devenir associables, exécrables et pathétiques. Et en paiement, je veux juste le droit de t’appeler La Cuvette.
#   Lun 7 Oct 2013 - 1:33

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

C'est fou, Eion qui fait silence et écoute! Je savais même pas qu'il pouvais être sérieux. Remarque, ça annonce rien de bon du coup, ça doit même être plutôt grave. Je sens que j'ai encore réussi à m'attirer les pires ennuis du monde, enfin ce coup ci c'est surtout les foudres de la seule personne à qui je tiens encore... Bien que dans l'immédiat, j'apprécie la compagnie d'Eion. Je dois vraiment être très mal là.

" Si tu veux, un homme digne de ce nom ne devrait pas parler de ce qu'il ne connait pas, pourtant c'est ce que j'ai fait. Donc je ne peux pas être un bon petit ami. "

Même si c'est moi qui l'est dit, c'est assez douloureux à entendre. Je vide mon verre d'un trait. Je crois que je suis saoul depuis tellement longtemps que j'ai pratiquement oublié ce que c'est d'être sobre. L'ivresse perpétuelle, un nouveau mode de vie.

Je le laisse enchaîner les phrases en écoutant attentivement. C'est donc si horrible que ça? J'ai parlé sans pouvoir mesurer la portée de ce que j'ai dit et j'ai dû aller beaucoup trop loin. Plus même que ce que j'imaginais, qui correspondait pourtant à la distance Terre-Lune.

" Dans l'absolu, fait ce que tu eux, si c'est si grave que ça alors je pense pas que tu puisse faire grand chose. Mais je veux bien écouter tout ce que tu as à me dire, au moins j'aurai une idée précise de ma connerie. Et pour la cuvette..... Si tu veux. Si Eion Nassel me donne des conseil, c'st que j'ai déjà atteint le fond du seau non?"


#   Lun 7 Oct 2013 - 2:01
avatar
Invité

-Si tu veux, un homme digne de ce nom ne devrait pas parler de ce qu'il ne connait pas, pourtant c'est ce que j'ai fait. Donc je ne peux pas être un bon petit ami.

-Je saurais pas te dire. J'ai été en couple une fois et c'partit en couilles. Mais franchement, moi en couple... Tout ce que je peux te dire, ce sont les faits. Ce que je sais et ensuite, ton esprit "perspicace" fera le reste, j'espère.


Je le laisse prendre la parole et finir sa phrase. Je souris un peu à la fin et profite pour m'asseoir tranquillement et confortablement. Pour tout ce que j'ai à dire, il me faut être à l'aise.
Je dépose mon gobelet vide sur la table, bien en évidence.

-T'as pas touché le fond du seau, t'as carrément creusé loin en dessous. Enfin, quand j'ai rencontré Makiko elle avait un petit ami. Enfin non, un fiancé plutôt. Ils étaient super jeunes pour vivre tout seuls ensemble, pour des japonais. Enfin, ils étaient super amoureux et confiants.
Le reste c'est Kiko qui me l'a raconté. J'ai fais mon curieux. Hm... Quand je suis partis pour Terrae, peu de temps après, ils ont eu des soucis avec je ne sais quel gang de Tokyo. Ils avaient des dettes ou quelque chose comme ça. Et attends attends on arrive à la meilleure partie.


Je fis une pause, pour faire durer le suspense. Je suis dég', je sais.

-Elle a servit de paiement. D'où Aikô. Et monsieur le petit ami connaît maintenant les vers de terres. C'est la raison de la venue de Makiko ici.

Je m'arrêtais un instant, cherchant si Dante avait compris ce que je disais. Je passais les bras derrière ma tête, tout en observant mon interlocuteur et repris.

-Le sourire, en fait, je sais pas ce que ça veut dire. Mais écoute, Kiko est là depuis... quelques mois seulement. Pas assez de temps pour se refaire des bases. Elle avait réussit à faire un grand effort sur elle au départ. Tu as visiblement tout cassé. Même si tu peux pas faire grand chose pour votre couple, vas au moins t'excuser. Ou quelque chose du genre.


Je soupirais, prenant seulement maintenant la peine de m'écouter.

-Je fais le conseillé conjugal maintenant. Faut vraiment que je vous apprécie...

Je me mis à fixer le plafond, attendant une réaction de la part de l'homme.
#   Lun 7 Oct 2013 - 2:22

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 307
Date d'inscription : 19/03/2013

Je remplis les verres vides, vu que Eion semble aussi assoiffé que moi. Je l'écoute et passe par différents stades moraux. D'abord une pointe d'envie, quand il prononce le mot "fiancé", c'est venu tout seul et merci moi, il n'y a pas de télépathe dans le coin pour analyser ce sentiment. Ensuite, une pointe d'incompréhension et de vide, je réalise mal ce que je viens d'entendre. Puis une colère sourde, puissante, dévastatrice: Kiko, la femme que j'aime avait été violée, Aikô est née de ce viol et moi, comme un grand con interplanétaire, je lui père du père de la petite alors qu'on se dispute et je m'en suis servie pour l’agresser. Vient enfin la tristesse, j'ai probablement détruit tout ce qu'elle avait construit autour d'elle et tout ce que nous avions bâtit ensemble.

Je plonge ma tête au creux de mes mains. Même si j'allais m'excuser, je suis impardonnable. Bordel et je fais quoi maintenant? Il faut que je trouve un truc un plan.

Je hausse un sourcil quand Eion fini de parler. Il "nous" apprécie? Kiko je veux bien mais qu'il m'inclue dedans... Il doit être aussi taré que moi en fait.

" Je crois bien que c'est réciproque.... Vu ce que tu fais c'est amplement mérité d'ailleurs. "

Je commence mon verre, tente de tirer une latte sur ma cigarette qui s'est entièrement consumée pendant qu'on parlait. Je jette le mégot sur le sol le plus proche.

" Du coup j'ai la chose la plus monstrueuse qu'on pouvait dire à Makiko, j'ai fendu le coeur de mon ange. Même si je m'excuse, ce que j'ai déjà tenté de fais sur le coup, ça ne changera rien. Elle me hait. "


#   Lun 7 Oct 2013 - 2:40
avatar
Invité

Je repris le verre enfin plein et me mis à boire, la gorge maintenant devenue sèche à cause de ce grand discours.
Sa réponse à ma dernière remarque me fis lever un sourcil avant que je ne me décide de rigoler légèrement.

-C'est votre petit couple que j'aime bien en fait. Ou que j'envie, à voir.

Je sirotais mon alcool et observais le plafond tout en l'écoutant parler. Au son de sa voix, tout comme à son visage et ses mimiques, ça se voyait que Dante n'allait pas bien. Mais vraiment pas bien. J'étais presque mal pour lui. C'était..Triste de le voir comme ça. J'en venais à avoir envie de l'entendre sortir des conneries et parier de l'alcool avec moi. Faut vraiment être con. Ou moi, selon le point de vue.

Je fronçais les sourcils. Voilà qu'il s’apitoyait sur son sort. J'expirais longuement et bruyamment, cherchant un moyen de le faire se bouger un peu. Une idée idiote et assez vraie me traversa l'esprit. Je finis d'un trait mon verre, le reposais sur la table et me levais en m'étirant.

-Oui elle te hait c'est certain. Donc si elle est vraiment libre et que tu compte pas aller la chercher, je veux bien m'en occuper. C'est une jolie fille et pas trop chiante. C'est un bon coup.

Je lui fis un grand sourie provocateur.
#   
Contenu sponsorisé

 

Testons la communication. | PV. Dante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Passons du temps tous ensemble !
 :: Maison de Dante.
Aller à la page : 1, 2  Suivant