Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Petite visite du domaine.
Jeu 24 Oct 2013 - 11:39
avatar
Invité

Me voila un vendredi ou je n'avais pas cour de la journée car les profs voulaient discuter entre eux pour savoir quand est ce qu'ils allaient changer des élèves de notre classe car elle était assez mélangée et personne n'avait le même âge et la même mentalité. Tournant encore et encore dans mon lit, je ne savais que faire car j'avais le flemme de me lever pour commencer et qu'ensuite je savais qu'il fallait que je me remette au théâtre car depuis l'épisode de la bibliothèque cela faisait un moment que je n'avais pas pu pratiquer. Baillant et me frottant les yeux je décidais au bout d'une heure de me lever pour prendre une douche puis de me préparer.

Sortant de ma chambre c'était en direction du toit que mes pas me dirigèrent lentement appréciant toujours les petites promenades du matin. Arrivée à ma destination, je me posais sur un banc pour écouter en premier lieu le doux chant des oiseaux et déballant mes deux trois livres tranquillement, je m'échauffais un peu la voix en chantonnant au rythme  de oiseaux. Relisant quelques pages diverses de mes livres, je me levais et me dirigeais vers la rambarde puis m'y accoudant, prenais une grande inspiration.


Au toi dieu de la miséricorde libère ces innocentes âmes de leur tourment.
Laisse les partir en paix et prend moi à leur place.
Mon sacrifice ne sera pas vain, me torturer tu pourras.
Et...euh....FLÛTE !!


effectivement j'avais un peu rouiller pour ce qui était du théâtre mais bon à force de m'entrainer ça irait et puis j'avais tout mon temps pour ça aujourd'hui. Soupirant un peut je prenais une gorgeais d'eau avant d'essayer de reprendre sans grand succès à cause de la flemme qui revenait.
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 24 Oct 2013 - 16:57
avatar
Masculin

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2013
Emploi/loisirs : Percer les mystères de Terrae
Humeur : Je veux mes biscuuuuuuuiiiiits !!!

Bon , euh ... et si on essayais par là ?
Arf , encore un cul-de-sac ...
C'est pas très concluant comme exploration dis-donc .
On a fait quoi sinon tourner en rond ? Peut-être qu'on aurait pas du commencer par cette tour , mais en même temps , si on avait pas choisi cette tour , il aurait bien fallu en choisir une , non ?
Ah lala ...
Je me retourne pour voir si Yûki est toujours derrière moi ... oui , elle est là .

- Pfff tout ce qu'il y'a ici c'est des portes fermées et des cul-de-sacs ...
et des escalier ... qui mènent encore à des portes et des cul-de-sacs ...


Bon , bah on va sur une autre double porte et on monte encore des escalier . Tiens , il fait plus frais à cet étage . L'altitude peut être ?
Ah ok , ça mène dehors ...
Oh , c'est une terrasse ! cool , on va pouvoir avoir une vue d'ensemble sur Terrae !
Ah tiens il y'a quelqu'un à coté d'un banc là bas et ... Whut ? Oo
Elle a les cheveux bleu ... normal x)

- Eh regarde , il y'a quelqu'un là bas ^^ on est pas paumés et en plus , on a un beau perchoir pour observer tout Terrae !
Voir le profil de l'utilisateur





νερό γιος





Revenir en haut Aller en bas

Jeu 24 Oct 2013 - 19:38
avatar
Invité

J'avais suivi Néro dans ce dédale de couloirs.
Chaque fois qu'il ouvrait une porte, on se retrouvait dans un cul-de- sac. Je commençai à croire qu'on tournai en rond. On prenait des escaliers, il ouvrait les portes et; alors qu'un infime flamme d'espoir, je crois, s'éveillait en moi, cul-de-sac.
Et puis tout ceci était fatiguant. On tournait en rond encore et encore, et je reconnais que je fus tentée de laisser Néro pour aller me perdre ailleurs, un peu plus bas dans la tour. Après tout, je ne m'intéressais pas du tout aux autres, quand bien même je m'intéressais un tout petit peu à moi même, alors que ce soit lui ou un autre, ça n'avait pas vraiment d'importance.
Mais ça aurait été... Un mot vulgaire conviendrait, donc je ne le dirais pas ici, mais voilà. Et j'aurais rompu ma décision d'être sympathique, agréable et... Bref, d'être sociale. Si je ne tenais pas la journée, j'aurais honte de moi-même. Incapable de se tenir à ses décisions Impossible, j'avais quand même mes principes.
Donc j'étais restée, et même si m'enfoncer dans ce labyrinthe commençait à m'énerver, j'avais suivi Néro sans un mot.
Il avait poussé une double-porte, et encore des escaliers à monter. Un de mes sourcils commençait à sauter, vous savez un peu comme dans les dessins animés, quand les personnages perdent patience. Mais quand est-ce qu'on déboucherait sur quelque part bon sang !
Eh bien, plus tôt que je ne l'avais imaginé. On avait fini pas arriver sur un toit. Il y faisait un peu plus frais, mais on avait une plein vue sur Terrae et on n'était pas seuls. Il y avait une fille au cheveux bleu un peu plus, accoudée à la rambarde.
Néro le fit remarquer. Mais j'étais plus intéressée par les mots de la fille.

- Elle fait, ou elle a fait du théatre...

Je ne savais pas si Néro avait entendu, mais moi oui. Si boire était une activité quotidienne, jouer des instruments l'était aussi. Et parfois, la musique se substituait même à l'alcool. Je jouais du violon depuis mon plus jeune âge, et j'avais continué avec le piano et la guitare principalement. Du coup, depuis toute petite, j'avais une ouïe de musicienne, qui était donc relativement développée.

- Elle peut sûrement nous aider, non ?

Je me dirigea vers elle.

- Hum... Excuse-moi ?
Revenir en haut Aller en bas

Sam 26 Oct 2013 - 0:12
avatar
Invité

Je soupirais accrochée à cette rambarde, regardant le vide je me plongeais dans mes pensées, à l'époque tout allait si bien et maintenant je n'avais plus de * vrai * famille malheureusement. Juste à cause de cette petite différence tout "tait parti en fumé. Relevant les yeux aux ciel j'inspirais et expiré le plus profondément possible tout en sentent une douce brise me traverser les cheveux avant de retourner se perdre plus loin vers l'horizon. Reprenant un peu de courage après ce petit moment de déprime, je recommençais avec vivacité une troisième tentative théâtral. échauffant ma voix encore une fois, je respirais lentement et commençais mon récital :

Loin devant moi le soleil illumine la contrée tendis que loin derrière moi la lune emplie les pleines de ténèbres. Courir, je devais courir avant d'y être plongé car une vague de calamité était en train de se produire, au loin je voyais enfin- Deux personnes totalement inconnues qui s'avançaient vers moi.

Je sentais mes joues me brûler, je rougissais car j'avais pas prévu que quelqu'un arriverait aussitôt. Et en plus de ça ils avaient du me surprendre en train de réviser, la catastrophe que c'était. Sans être prête à recevoir un publique, je pouvais me mettre dans des états pas possible. J'entendis la fille m'appeler, me retournant vers elle un peu rouge et gêné je réponais tout de même :

-Ou...Oui que puis-je faire pour vous ? DE..si...bonne heure ?

Dame timidité était revenue me hanter on dirait bien, mais bon j'avais juste à me familiariser un peu avec ces personnes et ça ira mieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas

Sam 26 Oct 2013 - 0:59
avatar
Masculin

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2013
Emploi/loisirs : Percer les mystères de Terrae
Humeur : Je veux mes biscuuuuuuuiiiiits !!!

Whut ? comment elle peut le savoir si elle fait ou si elle a fait du théâtre ? Oo
Tout ce que je vois c'est une fille avec des cheveux bleu qui gesticule ... moi qui pensait qu'il y avait des moustiques ...
Breeeef ... ouais , peut être qu'elle peut nous aider .
Maintenant que j'ai eu une vision en hauteur de l'ile , dès que j'aurais le nom des endroits , je pourrais me repérer et je ne serais plus jamais perdu ! ^^


- Oui , probablement .


Par contre , je vais rester un peu plus derrière cette fois .
Je la trouve louche cette fille gesticulante aux cheveux bleus ...
Je vais me contenter de hocher la tête quand Yûki parlera et ça fera acte de présence . Si besoin est , je dirais 2 ou 3 mots vite fait ...

...

Bon , c'est quelle heure ? 9h32 ... ? la vache , on a tourné en rond pendant plus de deux heures ! han >_<
Tout ça me donne faim ... heureusement , j'avais pris des Buenos avec moi :)
* crounch * ne pas oublier d'hocher la tête quand elles parlent  * miam *
voila * crounch *
Voir le profil de l'utilisateur





νερό γιος





Revenir en haut Aller en bas

Sam 26 Oct 2013 - 21:03
avatar
Invité

La vue était très agréable de là où nous étions. Et à cette heure matinale, c'était très agréable. J'aurais dû apporter mon violon, pour une fois que je le lâchai un peu, ce n'était jamais au bon moment.
Enfin. J'étais déjà certaine de revenir souvent ici. La vue était plutôt jolie, et j'imaginais déjà un jour où je viendrais voir le coucher du soleil. Rien que cette pensée me faisait rêver, chose que j'avais voulu éviter depuis bien longtemps. Je n'avais plus eu le courage de rêver depuis le jour où j'avais su qu'il y avait peu de chance que ma jumelle se réveille. Mais sans savoir pourquoi, depuis que j'étais là, à Terrae, j'avais un petit espoir en moi. Quelque chose qui me disait que j'avais bien fait de ne pas débrancher Sora de tous ces câbles qui la maintenait dans une vie artificielle, et qu'un jour, elle se réveillerait.
Enfin, j'entendis la fille balbutier un peu. Je me sentis rafraîchie tout d'un coup. Ayant eu pendant un bon et long moment ma seule compagnie, je ne savais pas gérer ce genre de situation. Qu'est-ce que je devais faire, qu'est-ce que je devais dire ? Est-ce que je devais me forcer à sourire pour sembler plus sympathique ? Est-ce que je devais parler moins froidement. Je n'en avais aucune idée, je m'étais lancée sans réfléchir. Et Néro qui mangeait ses Buenos ne semblait visiblement pas prêt à m'aider... Je me disais que finalement, j'aurais dû le lâcher, si c'était pour en arriver là.

- Hum... Oui... Donc euh... Je m'appelle Yûki, et lui Néro. Et à vrai dire, on a un sens de l'orientation si développé qu'on s'est retrouvé ici. Hein Néro ?

Il se contenta de hocher la tête.
A ce moment-là, je devais tirer une de ces têtes... C'est moi qui avait accepté de l'accompagner alors pour quoi est-ce que c'était moi qui devait parler hein ? Après tout, c'est lui qui nous avait fait atterrir ici, alors c'était à lui de poser les questions. Non mais !
Je sentais déjà mon sourcil sauter, comme je l'ai expliqué plutôt. Ah non, mais ça m'énervait. Si c'était pour jouer la fille sociale, je serais tranquillement repartie dans les rues pour retrouver le bar, forcer la main du barman, et boire. Non parce que mes effort avait leur limite quand même hein.

- Donc voilà, on est une peu perdu. Mais ce gros mangeur de Kinder là-bas était plus enthousiaste que moi pour explorer les lieux. Je le remercie quand même de nous avoir emmené ici. Alors si tu pouvais nous aider... Pour toute question, adresse-toi à lui, je suis sûre qu'il sera très content d'y répondre.

J'peux t'assurer que tu vas parler mon bonhomme. Parce que moi, c'est pas mon truc.
Je m'appuyai ensuite sur la rambarde pour mieux observer le décor. Rien à dire, cette vue était très agréable.
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 31 Oct 2013 - 15:52
avatar
Invité

Alors que je regardais les deux personnes qui se présentaient faces à moi, il y en avait clairement un des deux qui me trouvaient bizarre et c'était le gars. Avait-il un sens des choses développaient ou pas ? Par ce que bon c'était comme si il me fuyait, peut être ne connaissait-il pas le théâtre ou peut être qu'il se sentait juste mal à l'aise car il était timide. Sachant que j'aurais ma réponse tôt ou tard, je prêtais un peu plus attention à la demoiselle car après tout l'autre c'était comme si il se planquait derrière elle, celle-ci par contre avait l'air totalement perdu ce qui faisait que je me trouvais sûrement avec un homme plein de préjugé et une fille ne connaissant pas trop le dialogue...quoique des deux elle parla la première et pour eux deux ce qui était plutôt contraire au chose car normalement c'est le type qui parle si la fille est mal à l'aise mais bon pas grave pour une fois ça passe on va mettre ça sur le compte de la peur même si elle avait pas lieux d'être.

Donc ils étaient Yûki et Néro, pas mal comme prénom dis donc, enfin moi j'aimais bien, ensuite pour leur sens d'orientation je me mis à rire car après tout, tout le monde pouvait se perdre ici, c'était tellement immense que moi je suis encore et toujours les panneaux si je veux par exemple aller au lac ou bien dans la forêt, si ils n’existaient pas, je pense que je me perdrais et que je tournerais en rond sans vraiment le savoir.  Néro hocha la tête une fois tout en mangeant une friandise, cette scène était assez drôle à voir et je souriais en les regardant car de loin on pouvait voir qu'ils étaient déjà ami.


-Je vois, pas facile de se retrouver avec tous ces étages, immeubles, portes et j'en passe, moi même j'ai encore et toujours du mal à m'orienter ici. Mais normalement vous pouviez suivre les écriteaux non ? Enfin parfois c'est vrai que c'est bien d’explorer sois même mais il ne faut pas non plus que ça devienne une corvée sinon vous vous en lasserez vite.

Si une activité de ce genre devenait vite un sujet d'engueulade, ce n'était pas pour rien. Les gens n'aimaient jamais tourner en rond et au bout d'un moment ça énervait et tout de suite ça pouvait partir en dispute entre ami. J'évitais souvent ce genre de situation en partant toute seul de mon côté pour me repérer car en plus si on est deux par exemple l'un des deux peu faire que de critiquer et se plaindre ce qui franchement n'aidait pas le moins du monde. Yûki continua de parler donc c'était Néro qui avait eu cette idée, je comprenais mieux pourquoi la demoiselle ressentait un peu de tentions et en plus lui faisait que hocher la tête tendis qu'elle me demandait un peu d'aide tout en me disant de demander à l'autre pour tout autre information. Je lui souriais en signe d'acceptation tendis qu'elle allait admirer la vue, je regardais alors Néro plongeant mes yeux dans les siens et lui dit :

-Alors Néro, que c'est il passé pour que vous vous perdiez de la sorte ? Tu sais normalement il y à des écriteaux dans les immeubles pour vous repérer assez facilement. J'en déduis donc que c'était toi qui était en première ligne et qui * guidé * Yûki. En plus de ça tu te caches derrière elle pour qu'elle parle à ta place alors que ça a pas vraiment l'air d'être son truc. Qu'a tu as dire pour ta défense ?

La pauvre Yûki devait tout dire alors que lui se tournait les pouces. Je rigolais encore mais cette fois pour essayer de le gêner car après tout il fallait bien qu'il subisse un peu de pression rien que pour le bien être de Yûki qui rigolera peut être en le voyant se dépatouiller comme il pourra face à moi. En attendant j'allais m’asseoir sur la rambarde à côté de Yûki, me penchant un peut de son côté je lui dis faiblement pour pas que Néro entende :

-Laisse le se débrouiller comme un grand, on verra bien ce qu'il nous dira d'accord.  
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 31 Oct 2013 - 21:07
avatar
Masculin

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2013
Emploi/loisirs : Percer les mystères de Terrae
Humeur : Je veux mes biscuuuuuuuiiiiits !!!

Et meeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerde x)
Maintenant que je suis repéré , que répondre à ça ?
de 1 , je parle pas la bouche pleine ...
de 2 , je suis facilement intimidé ?
mouais ... ça passera moyen ça .
Bon , bah quand faut y aller ...

-Alors Néro, que c'est il passé pour que vous vous perdiez de la sorte ? Tu sais normalement il y à des écriteaux dans les immeubles pour vous repérer assez facilement. J'en déduis donc que c'était toi qui était en première ligne et qui * guidé * Yûki. En plus de ça tu te caches derrière elle pour qu'elle parle à ta place alors que ça a pas vraiment l'air d'être son truc. Qu'a tu as dire pour ta défense ?

et en plus elle fixe les gens du regard >_<
Embarassed 
- Ah ? bah ... on a pas du les voir alors ...

pour ma défense , pour ma défense ... ah parce que du coup je me fais attaquer alors !
Nervous 

- Et , j'ai pas spécialement "guidé" ... parce que déjà pour guider , bah faut connaître , donc ...
On a marché , on a exploré et on est arrivé ici .
Et puis bah , c'était son tour de parler aux gens , voila , la prochaine fois ça sera moi .

Et toc xD
...
même pas elle m'écoute =_=
elle s'est assise à coté de Yûki et elle discute ...

J'aime bien quand les gens commence direct par nous juger en sous-entendant qu'on est pleutre ou autre , ça met une ambiance magnifique dans la discutions dès le début ...

Bon , bah je vais observer la vue et finir mon Bueno .
Ah bah tiens , on voit la cafétéria d'ici ! ^^
Voir le profil de l'utilisateur





νερό γιος





Revenir en haut Aller en bas

Sam 2 Nov 2013 - 17:41
avatar
Invité

Pendant que je parlais, et que j'expliquais donc, la fille avait commencé à rire.
Je ne trouvais rien de marrant moi. Bon, il fallait avoué que la situation dans laquelle nous nous étions trouvé pouvait être risible, mais quand même. On pouvait prendre ça pour de la moquerie non ? Peut-être, je ne savais pas trop en fait.
Enfin... Elle avoua qu'il n'était pas facile de se retrouver ici, et on s'en était bien rendu compte pour avoir tourné en rond pendant presque deux heures. Ce qui, en plus d'être lassant, était particulièrement énervant.
Sans compter qu'en plus il y avait des panneaux. Des panneaux!
Je me gardai d'exprimer clairement mon mécontentement à Néro puisque la fille avait commencé à parler avec lui. Moi j'avais préféré me concentrer sur la vue qu'on avait du toit. Et je me le disais encore, c'était magnifique. On pouvait voir tant de chose d'ici. Il y avait un bâtiment au loin que je reconnaissais. Sans doute la cafétéria où nous étions deux heures plus tôt.

Au bout de quelques minutes, la fille revint s'asseoir à côté de moi. J'attendais de voir ce que Néro allait dire pour « sa défense ».

- Oh en fait... Tu t'appelles comment ?

C'était sûrement la première chose que j'aurais dû demander avant de balancer tout ça. Mais je ne savais pas comment m'y prendre dans ce genre de situation alors, je pouvais tout mettre sur ce compte-là. Après tout, c'était vrai.
Tout en discutant avec elle, j'écoutai Néro d'une oreille.

- Et puis bah, c'était son tour de parler aux gens, voila , la prochaine fois ça sera moi .

Mon tour ? Mon tour ?!
Je commençai à regretter d'avoir voulu être sociable pour la journée. J'arrêtais les frais, c'était suffisant là.

- Mon tour ? Parce qu'il y a un tour établi pour parler aux gens ? lui demandai-je de mon ton froid. T'as pas remarqué que je me forçai depuis tout ce temps ?

Je n'étais pas faite pour être sociable, il m'aura fallu deux heures pour le comprendre. Mais franchement. Néro avait réussi à me mettre de mauvaise humeur avec ses bêtises. Je le trouvais pourtant sympathique au début. Même si ce n'était pas la première bêtise que j'entendais venant de lui.
Non mais, décider d'un tour pour parler. Il allait être le seul à parler maintenant, parce qu'avec une Yûki au naturel, il n'entendrait plus grand chose venant de moi...

- Ne pensez pas que je suis énervée hein. Juste que bon là, des panneaux et des tours de parole, c'est un peu trop pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

Ven 8 Nov 2013 - 11:52
avatar
Invité

Assise sur cette rambarde, je laissais mes cheveux voleter tendis que la demoiselle qui était à mes côtés semblait admirer la magnifique vue que l'on avait depuis ce merveilleux toit. Quand à moi je restais à regarder Nero qui semblait assez gêné et qui avait envie de se faire tout petit sauf que je n'en lui laissais pas l'occasion. Dans sa réponse, il me semblait un peu étonné et embêté en même temps, normal surtout si ils les avaient loupés mais bon on va mettre ça sur le compte de la fatigue. En même temps Yûki me demandais comment je m'appelais et je répondis alors tendis que Néro cherchais quoi me dire :  

-Moi ma chère c'est Enrica Pedroski et je m'entrainais belle et bien à faire du théâtre vue que je pensais que les gens dormaient ou seraient en cours.

À la suite de ma phrase, Néro repris directement la parole en parlant de guide et de guider, mais aussi de tour de parlote. Normalement on n'établit pas vraiment de tour, et puis Yûki paraissais moins enclin à vouloir se balader comme ça de partout que lui. je pourrais proposer à Yûki de rester avec elle mais on allait tout de même pas laisser Néro seul. Pendant que je réfléchissais, Yûki s'énerva un peu en parlant franchement à Néro,et à la suite de ça elle nous dit clairement que c'était pas ça, c'était donc de la franchise tout simplement je l'aime cette fille moi.

-Je vois, bon Néro tu changes pas et tu restes joyeux, Yûki efface cette grise mine de ton visage s'il te plait c'est triste de te voir comme ça. Et maintenant si vous le permettez les amis je vous présentes votre nouveau guide car l'autre était un incompétent !Avais-je dis d'abord en sautant près de Néro puis en riant et m'inclinant tout en faisant un clin d'œil à ce dernier pour espérez qu'il comprenne que je blaguais.

Sur mes deux pieds, je tournais les talons pour allez voir Yûki et rajoutais en lui chuchotant pour elle toute seule :

-Au pire tu peux toujours trouver une occasion de te venger des bêtises qu'il a dit, en mettant des trucs dans sa nourriture ou autre.Puis parlant un peu plus fort je demandais alors à mes deux invités,par où voulez-vous donc commencer ?
Revenir en haut Aller en bas

Ven 8 Nov 2013 - 16:47
avatar
Masculin

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2013
Emploi/loisirs : Percer les mystères de Terrae
Humeur : Je veux mes biscuuuuuuuiiiiits !!!

oui bon , oui ... certes , faut dire que c'était idiot de compter des tours de parole ... et encore plus sans en parler x)
bon , je vais faire comme si j'avais rien entendu et je..

-Je vois, bon Néro tu changes pas et tu restes joyeux, Yûki efface cette grise mine de ton visage s'il te plait c'est triste de te voir comme ça. Et maintenant si vous le permettez les amis je vous présentes votre nouveau guide car l'autre était un incompétent !

mais euh >_<
et pourquoi elle sautille partout ? et pourquoi elle parle doucement avec Yûki ? humpf !

*cromph* //mangeage de Bueno

- par où voulez-vous donc commencer ?

x)
Je sais pas pourquoi , je sens que ça sera mal vu que ça soit moi qui propose une idée ... donc je vais laisser décider Yûki ...
Ah mais zut ! du coup , elle va croire que je la laisse parler ...
Bon , bah je vais parler pour dire que c'est elle qui décide ou on va , voila .

- Bah , on est là à cause de moi , donc tu choisis notre prochaine destination  , Yûki.

Là si elle râle , je me casse u_u

*cronch* //finissage de mangeage de Bueno
Voir le profil de l'utilisateur





νερό γιος





Revenir en haut Aller en bas

Dim 10 Nov 2013 - 15:46
avatar
Invité

J'avais fini par m'évader et partir dans mes pensées comme à mon habitude lorsque la jeune fille me répondit. Ainsi, elle s'appelait Enrica. C'était un joli prénom.
Ensuite, je me sentis assez fière de mon ouïe, car j'avais vu juste, elle faisait du théâtre. Évidemment, ce n'était pas le genre de chose qu'on faisait en public, surtout quand on avait arrêté. Alors dans un sens, Néro et moi avions peut-être dérangé Enrica. Après tout, s’entraîner au théâtre dans un tel cadre devait être fantastique, et il y avait de quoi être réticent lorsqu'on était interrompu. Pour avoir été interrompue de nombreuses fois lorsque je faisais de la musique, ce genre de situation ne m'était pas inconnu. Mais apparemment, cela n'avait en aucun cas gêné Enrica.

Pendant ce temps là, Néro lui s'était remis à manger ses Kinder. J'avais une furieuse envie de lui prendre des mains et de les balancer par-dessus la rambarde, mais bon, j'imaginais que pour quelqu'un qui avait l'air de n'être guidé que par son estomac, ça aurait être assez méchant. Pas que ça m'aurait gêné, mais je me trouvais dans un endroit que je ne connaissais pas, avec des personnes dont je ne savais rien, je ne voulais donc pas m'attirer la foudre des gens.

Enrica reprit ensuite la parole. Je n'avais pas vu autant d’allégresse dans une personne depuis longtemps, et je savais pourquoi je m'en passais.
Je m'arrachai difficilement à ma contemplation du panorama pour me retourner. J'avais envie de répondre, ça me brûlait les lèvres. Mais je n'aurais pas su faire dans le soft et j'aurais plombé l'ambiance sans aucun doute. Alors je préférai me taire, attendant de voir ce que Néro allait dire, parce qu'intérieurement, l'idée qu'Enrica le remplace comme guide me rassurait, ou me soulageait un peu.

Elle revint ensuite vers moi, après avoir sautillé autour de Néro, et me dit que je pouvais trouver un moment pour me venger de ce dernier.
L'idée ne m'avait pas effleuré l'esprit, et bien que je sois assez rancunière, je n'aurais rien fait dans tous les cas.
Enrica nous demanda ensuite par où nous voulions commencer. Alors Néro répondit. Mais je me retrouvai à devoir décider.

- Hum, je ne sais pas trop... On pourrait commencer par le point de départ. Non parce que je ne sais plus où est l'entrée de l'institut.

Ça faisait beaucoup de choses que j'oubliais depuis mon arrivée à Terrae. Mais j'avais des circonstances atténuantes... Du moins je croyais. Mais enfin, je n'étais pas dans un état second, je pourrais donc me souvenir facilement des endroit que nous irions voir.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 11 Nov 2013 - 14:18
avatar
Invité

Près de cette rambarde, je ne pouvais m'empêcher de penser à ce que faisais la sensation de voler regardant les oiseux dans le ciel, Nèro repris la parole pour dire de façon non subtile qu'il laissait Yûki décider. En plus de ça je me demandais combien il avait de kinder car il faisait que d'en bouffer depuis tout à l'heure et ça m'agaçait un peu mais bon chacun a sa façon de déjeuner. Yûki elle restait tout de même calme ou du moins d'apparence, dans sa tête je ne savais pas trop ce qu'il s'y passée mais ce devait pas être bien joyeux. Je me devais de lui redonner le sourire mais je ne savais pas comment faire.

Alors que je faisais les cents pas pour tenter de trouver un lieu qui pourrait leur plaire à tout les deux, Yûki demanda de commencer par l'entré. Relevant un sourcil, j'acquiesçais d'un hochement de tête et rassemblant mes affaires, je cherchais aussi le chemin le plus court pour rejoindre le grand portail afin qu'aucun des deux ne se plaignent de la distance et de la marche que nous allions faire. Me dirigeant vers les escaliers pour redescendre alors tout en bas, me retournant vers eux je souriais plus particulièrement pour la demoiselle car le ventre sur patte avait l'air assez joyeux comme ça, et dis :


- Pour aller à l'entrée nous allons prendre le couloir qui passe devant l'infirmerie tout en bas à droite, donc ladies and gentleman je vous pries de bien vouloir me suivre et de poser toute les questions possibles en chemin. Sur ce, suivez moi !

J'emboitais alors le pas pour descendre les escaliers lentement car après tout on avait toute la journée pour ça. Arrivait en bas, je prenais le couloir en tournant à droite vérifiant bien que tout deux me suivais puis longeant celui-ci, je leur montrais de la main l'infirmerie, endroit important à retenir, puis ensuite continuant toujours tout droit, j'ouvrais les portes pour retrouver l'immense cour ainsi que le portail d'entrée qui se dressait face à nous.
Le souvenir de ma premiére venu ici me traversa instantanément l'esprit alors que je revoyais mon sauveur en image car depuis je ne l'avais pas croisé une seul fois et cela me rendait un peu triste car je voulais le remercier en bonne et du forme mais bon ou avais-je la tête aujourd'hui c'était visite et je dis d'une voix spécial pour Yûki qui saura reconnaitre mon geste :.


-Nous voila revenu au point de départ de tout ceci, nous voila à nouveau devant les grilles que nous avions jadis franchis pour nous retrouver élève dans cette institut. Nos âmes égaré s furent trouvé et ramené pour vivre dans le bonheur mais cela n'aidera pas tout le monde néanmoins faisons de notre mieux pour aider les amis contre la déprime.
Revenir en haut Aller en bas

Lun 11 Nov 2013 - 15:14
avatar
Masculin

Messages : 300
Date d'inscription : 10/10/2013
Emploi/loisirs : Percer les mystères de Terrae
Humeur : Je veux mes biscuuuuuuuiiiiits !!!

L'entrée ... Yûki ne sait plus ou est l'entrée ?
mais ... elle est arrivée par hélico ou quoi ? Oo
bon , on va rien dire ça la mettrait de mauvaise humeur , j'aurais qu'a suivre et à demander un lieu une fois qu'on sera là bas .
Bon , en attendant , pour le trajet je vais..

... poche ... vide ... oO ?

... Naaaaaaooooooooonnn ! J'ai plus de bouffe , et je dois tenir encore une heure ... :(
bon , ça va une heure , c'est faisable .

Tout en suivant Enrica , et en regardant à droite et à gauche pour admirer le paysage ( et surtout pas penser à la N.O.U.R.R.I.T.U.R.E ) , je me demandais quel lieu j'allais demander ...
après tout , les plus importants ont étés montrés déjà ? donc il allait falloir choisir quelque chose de légèrement moins vital que le dortoir ou la cantine ...

Ah bah voila , le temps que je réfléchisse , on est déjà arrivé a l'entrée .

-Nous voila revenu au point de départ de tout ceci, nous voila à nouveau devant les grilles que nous avions jadis franchis pour nous retrouver élève dans cette institut. Nos âmes égaré s furent trouvé et ramené pour vivre dans le bonheur mais cela n'aidera pas tout le monde néanmoins faisons de notre mieux pour aider les amis contre la déprime.

... pourquoi elle a pris une voix bizarre ? Oo

- Pourquoi t'as pris une voix bizarre ? xD

... ah bah bravo , ça valait la peine que je réfléchisse à comment poser cette question avec tact si c'est pour poser exactement la question que j'ai pensé dans ma tête x)

- euh , non oublie x)

bref , ouais , c'est vrai que..

"Nero Gios est convoqué en salle des Masters"


euh ... hey , mais c'est moi ^^
ah ... administration = problèmes ?
pourtant j'ai rien a me reprocher ...
pis je sais même plus ou c'est la salle des Masters xD
Bon bah voila , au moins je sais quel lieu demander à visiter x)

- Bon , bah ... Tu peux me montrer ou c'est ? :D

J'espère que c'est pas grâve , j'ai probablement oublié de donner un papier ou un truc comme ça ...
Voir le profil de l'utilisateur





νερό γιος





Revenir en haut Aller en bas

Lun 11 Nov 2013 - 19:11
avatar
Invité

Enrica rassembla ses affaires puis elle se dirigea vers l'escalier. Je suivis sans un mot. Elle se retourna ensuite et sourit à nouveau. Je ne savais pas pourquoi, mais quelque chose me disait qu'elle essayait de faire apparaître un expression sur mon visage. J'appréciais son dynamisme et son enthousiasme, mais ce n'était pas simple de décrocher un sourire de ma part.

Elle nous indiqua par quel couloir nous allons passer et près de quelle structure il se trouvait. Et bien sûr, elle encouragea les questions. Elle s'aventura la première dans les escaliers, et Néro et moi la suivions. On arriva dans le couloir en question. On dut tourner, et de mon côté, je mémoriser de quel côté nous avions tourné puis Enrica nous indiqua ou se trouvait l'infirmerie. J'espérais ne jamais avoir à y mettre les pieds, je détestais les structures médicales, les médecins qui mentaient sans arrêt et pire encore, ces choses qu'ils appelaient seringues, longues de dix centimètres et qu'ils plantaient dans la peau sans prévenir.

Ensuite, on avança encore, et Enrica ouvrit des portes. Nous nous retrouvions dans une grande cour et, un peu plus loin, je voyais le grand portail d'entrée. Oui, je me rappelais à présenter, j'étais arrivée par ici.

La voix d'Enrica s'éleva à nouveau. Elle avait pris une voix théatrale que j'avais facilement reconnu. Pour moi, c'était clair, pour Néro, moins visiblement, puisqu'il avait simplement demandé pourquoi Enrica avait pris une voix bizarre. Je lui avais pourtant dis qu'elle faisait du théâtre lorsque nous avions débouché sur le toit. Sur ce coup là, il ne pouvait pas m'être reproché d'oublier les choses facilement. Parce que, à l'instant présent, je n'étais pas la seule dans ce cas.

- Je t'ai dit qu'elle faisait du théâtre. Tu ne m'avais pas crue ?

On entendit alors un appel par des haut-parleurs. Néro était demandé en salle des master.
La salle des master ? Bon, puisque Néro devait y aller, Enrica nous accompagnerait, mais autre chose me dérangeait. Enfin, il y avait quelque chose que je ne comprenais pas.

- Enrica ? Dis-moi... Qu'est-ce que c'est un master ? Et pourquoi ils ont une salle à eux ?

Je me rendais compte qu'en réalité, je ne savais absolument rien sur Terrae, ou alors j'avais oublié ce que j'avais pu apprendre. Quoi qu'il en soit, j'avais besoin de renseignements, parce que je n'allais pas rester ignorante.

- Est-ce que ce sont eux qui ont amené chacun de nous ici ? Et cette personne à capuche à qui j'avais pris la main avant d'arriver ici, qui c'était ? Enfin, si c'était pareil pour toi.
Revenir en haut Aller en bas

 

Petite visite du domaine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Toit de l'institut
Aller à la page : 1, 2  Suivant